Atelier Long Numéro 3 : Création de créatures

Ateliers réguliers d'écriture originale autour de thèmes et contraintes variés.

Modérateur : Équipe des Ateliers d'écriture du Héron

Avatar de l’utilisateur
Carminny
16 modulo 7
Messages : 5054
Inscription : 23 mai 2015 - 13:39

Atelier Long Numéro 3 : Création de créatures

Message par Carminny » 24 sept. 2021 - 14:00

Les Ateliers présentent

L'atelier Création de Créatures
Un atelier à étapes

Image
Anime Heaven's Design Team


Bonjour, gentes dame et messieurs (et autre) de l'espèce humaine !

Aujourd'hui nous vous proposons de vous intéresser à toutes les fantastiques créatures qui nous entourent et qui rendent la planète vivante. Que ce soit une créature magique, fantastique ou au contraire qui pourrait vivre réellement sur Terre, qu'elle soit sérieuse ou complètement loufoque, nous vous invitons à créer la vôtre et de la mettre en scène durant cet atelier.

Comment est-ce que ça va se passer ?
Dès la semaine prochaine, nous lancerons la première étape qui sera la création de votre créature. Vous pouvez y réfléchir dès maintenant, mais ne vous inquiétez pas, si vous n'avez pas d'idées nous serons là pour vous donner des pistes ! :boing:
Ensuite il y aura deux étapes consacrées à la mise en situation de votre créature sous forme de petits textes à publier sur le Héron :yipee:

Image
Comme ça par exemple :arrow:


Ca vous tente ? Alors n'hésitez pas à passer :boing:


PS : Ce sujet a été sponsorisé par la SAL ;)

Avatar de l’utilisateur
Alrescha
Bureaucrate au Département de l'Artisanat Moldu
Messages : 2241
Inscription : 08 oct. 2015 - 16:09

Re: Atelier Long Numéro 3 : Création de créatures

Message par Alrescha » 24 sept. 2021 - 14:23

Hin hiiiin !

Ca peut être très intéressant. Sans doute pas dans l'immédiat pour moi, mais je trouve ça super !
Image

Avatar de l’utilisateur
Ella C.
Chat en quête de son Y
Messages : 2193
Inscription : 01 mai 2017 - 21:21

Re: Atelier Long Numéro 3 : Création de créatures

Message par Ella C. » 24 sept. 2021 - 14:33

N'hésitez pas à surveiller ce topic si la Sal vous fait de l'œil, il y aura des Pokéballs à attraper... :mrgreen:
(Je ferais en HC du coup parce que je sais déjà ce que ça va être !)

Avatar de l’utilisateur
flodalys
Devise avec Molière
Messages : 14086
Inscription : 21 mai 2011 - 13:46

Re: Atelier Long Numéro 3 : Création de créatures

Message par flodalys » 24 sept. 2021 - 16:44

Ella c'est pas un concours c'est un Atelier ;) donc pas de HC une participation point. :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Alena Aeterna
Cannibale nocturne
Messages : 5613
Inscription : 20 sept. 2014 - 17:32

Re: Atelier Long Numéro 3 : Création de créatures

Message par Alena Aeterna » 24 sept. 2021 - 16:46

Ou cet atelier tombe bien, j'ai plein de créatures à exploiter pour divers projets :boing:

Avatar de l’utilisateur
AliceJeanne
Pelote kikoolol anonyme
Messages : 2275
Inscription : 13 juin 2016 - 14:41

Re: Atelier Long Numéro 3 : Création de créatures

Message par AliceJeanne » 24 sept. 2021 - 16:59

Ah, je vais suivre cela! Ça pourrait m’être utile! :boing:

Avatar de l’utilisateur
AlbusDumbledore
Propriétaire du Triclosaure
Messages : 8249
Inscription : 21 déc. 2009 - 14:00

Re: Atelier Long Numéro 3 : Création de créatures

Message par AlbusDumbledore » 24 sept. 2021 - 17:31

Par créature, vous partez sur quelle base a priori ? Dans le sens elle n'est pas humanoïde ? Ne représente pas un protagoniste en particulier de l'histoire ?

Pour donner un exemple concret, si je fais un texte de SF ou de fantasy où mon protagoniste doit à un moment croiser la route d'un autre personnage mais qui n'est pas de la même race que lui (ou un extra-terrestre pour le cas de la SF), est-ce que ça correspond quand même aux objectifs de l'atelier ?


Il se peut que je me laisse tenter, puisque ça peut s'inscrire dans le projet long que je viens de débuter (que la réponse à mes questions soient positives ou non) et ça me permettrait sans doute d'essayer quelques trucs avant de l'insérer dans le grand bain.
Image

Avatar de l’utilisateur
Carminny
16 modulo 7
Messages : 5054
Inscription : 23 mai 2015 - 13:39

Re: Atelier Long Numéro 3 : Création de créatures

Message par Carminny » 24 sept. 2021 - 19:32

Comme une créature est juste un être qui a été créé (d'après le larousse), tu peux très bien faire un extra-terrestre, @AlbusDumbledore :D

Contente de vous voir :hug:

Avatar de l’utilisateur
AlbusDumbledore
Propriétaire du Triclosaure
Messages : 8249
Inscription : 21 déc. 2009 - 14:00

Re: Atelier Long Numéro 3 : Création de créatures

Message par AlbusDumbledore » 24 sept. 2021 - 19:56

Donc la créature peut être un personnage à part entière munie de parole et qui peut interagir au niveau de l'intrigue (genre on peut s'en servir pour créer un personnage du style Chewbacca, Jar Jar, Jabba le Hutt, les Ewoks ; et pas juste le Sarlac où un truc dans ce genre) ?


Je pose des questions, mais ça veut pas dire que je partirai dessus. Comme j'en suis encore à poser l'univers et les personnages, je verrai en quoi l'atelier m'est le plus utile sur le moment. Mais histoire de faire un peu le tri dans toutes mes idées et aussi les besoins du projet.
Image

Avatar de l’utilisateur
Carminny
16 modulo 7
Messages : 5054
Inscription : 23 mai 2015 - 13:39

Re: Atelier Long Numéro 3 : Création de créatures

Message par Carminny » 24 sept. 2021 - 20:34

Oui exactement, faut juste qu'elle n'existe pas avant :D

Avatar de l’utilisateur
Hazalhia
Complote avec les ratons-laveurs
Messages : 2497
Inscription : 19 mars 2015 - 09:44

Re: Atelier Long Numéro 3 : Création de créatures

Message par Hazalhia » 24 sept. 2021 - 20:51

Oh sympa cet atelier, ça m'intéresse ! :D
" La mémoire collective est généralement de courte durée. Nous sommes des êtres versatiles, stupides, amnésiques et doués d'un immense talent d'autodestruction"
Suzanne Collins.



Image

Avatar de l’utilisateur
Adhara
Chevaucheuse de brume
Messages : 957
Inscription : 05 avr. 2019 - 08:47

Re: Atelier Long Numéro 3 : Création de créatures

Message par Adhara » 27 sept. 2021 - 14:59

PREMIERE ETAPE
Création de votre animal


Disclaimer : L'équipe des ateliers n'a pas vocation à devenir un groupe de profs de si tôt. Les 'cours' donnés durant les ateliers sont puisés de l'internet mondial et sont faits pour être améliorés de vos ajouts et de vos commentaires. Le but des ateliers est de vous aider à écrire et de vous faire sortir de vos habitudes, pas de vous dire ce qu'il faut et ne faut pas faire.
Vous pouvez à tout moment vous référer aux sources mises en lien.


Image
Heaven's Design Team


Les animaux et les créatures, tant d'espèces qui peuplent les arrière-plans et les premiers rôles dans les histoires. Allant d'animaux propres aux mondes de certains auteurs aux chimères mythologiques, ils sont nombreux à avoir été inventés. Nous vous proposons pour cette première étape de créer la vôtre.

Nos sources : Créer une créature fantastique et La chimère.

Nous vous proposons deux différents types de création :
  • Un animal tout neuf
  • Une chimère, c'est-à-dire un mélange de plusieurs animaux
:arrow: Pour cela, nous vous proposons cette fiche créature réalisée par nos soins. Libre à vous de la compléter ou de la modifier selon vos besoins.
Fiche Créature
Show
FICHE CREATURE Mettre ici le nom de la créature

1. CARTE D'IDENTITE
  • Nom :
  • Lieu de vie (mer, montagne, forêt, plaine, désert, littoral, etc.) [plusieurs sont possibles aussi] :
  • Alimentation :
2. PHYSIQUE
  • A quelle famille appartient-elle ? (oiseau, reptile, mammifère, champignon, hors catégorie, etc.)
  • Taille ?
  • Poids ?
  • Couleurs ?
  • Poils, plumes, écailles ?
  • Yeux, dents, autres ?
  • Description rapide du corps (musculeux, rachitique, pulpeux, disproportionné,... )
  • Autres spécificités physiques si besoin
  • Capacités fantastiques ou magiques ?
  • Comment communique-t-elle ?
3. CARACTÈRE

Comment se comporte-t-elle ?
  • Est-elle agressive, passive ; rapide, fougueuse, indépendante ou plutôt calme, docile, facile à apprivoiser ?
Comment votre créature réagit-elle dans les situations suivantes ?
  • Lorsqu'elle est surprise :
  • Lorsqu'elle a peur :
  • Lorsqu'elle est approchée par un humain :
  • Lorsqu'elle est blessée :
  • Lorsqu'elle est heureuse :
  • Lorsqu'elle est malheureuse :
4. RELATIONNEL
  • Comment interagit-elle avec d'autres animaux ? (prédateurs, proies, symbiose)
  • Vit-elle en meute, seule, en famille restreinte, en couple, etc. ?
  • Comment choisi-t-elle son/ses partenaire(s) ?
5. HISTOIRE
  • Est-ce que votre créature est connue de l'homme ?
  • Si oui, quand a-t-elle été découverte ?
  • A-t-elle peut-être été "créée" par un humain, à partir de croisements par exemple ?
Code de la fiche créature
Show

Code : Tout sélectionner

[center][size=150][color=#FF00BF]FICHE CREATURE[/color] [i]Mettre ici le nom de la créature[/i][/size][/center]

[quote][center][size=120][b][color=#008040]1. CARTE D'IDENTITE[/color][/b][/size][/center]
[list][b] Nom :[/b]
[*][b] Lieu de vie (mer, montagne, forêt, plaine, désert, littoral, etc.) [plusieurs sont possibles aussi] : [/b]
[*] [b]Alimentation :[/b] [/list][/quote]

[quote][center][size=120][b][color=#008040]2. PHYSIQUE[/color][/b][/size][/center]
[list] [b]A quelle famille appartient-elle ? (oiseau, reptile, mammifère, champignon, hors catégorie, etc.)[/b]
[*] [b]Taille ?[/b]
[*] [b]Poids ?[/b]
[*] [b]Couleurs ?[/b]
[*] [b]Poils, plumes, écailles ?[/b]
[*] [b]Yeux, dents, autres ?[/b]
[*] [b]Description rapide du corps (musculeux, rachitique, pulpeux, disproportionné,... )[/b]
[*] [b]Autres spécificités physiques si besoin[/b]
[*] [b]Capacités fantastiques ou magiques ?[/b][/list][/quote]

[quote][center][size=120][b][color=#008040]3. CARACTÈRE[/color][/b][/size][/center]
[i]Comment se comporte-t-elle ?[/i]
[list] [b]Est-elle agressive, passive ; rapide, fougueuse, indépendante ou plutôt calme, docile, facile à apprivoiser ?[/b][/list]

[i]Comment votre créature réagit-elle dans les situations suivantes ?[/i]
[list] [b]Lorsqu'elle est surprise :[/b]
[*] [b]Lorsqu'elle a peur :[/b]
[*] [b]Lorsqu'elle est approchée par un humain :[/b]
[*] [b]Lorsqu'elle est blessée :[/b]
[*] [b]Lorsqu'elle est heureuse :[/b]
[*] [b]Lorsqu'elle est malheureuse :[/b][/list][/quote]

[quote][center][size=120][b][color=#008040]4. RELATIONNEL[/color][/b][/size][/center]
[list] [b]Comment interagit-elle avec d'autres animaux ? (prédateurs, proies, symbiose)[/b]
[*] [b]Vit-elle en meute, seule, en famille restreinte, en couple, etc. ?[/b]
[*] [b]Comment choisi-t-elle son/ses partenaire(s) ?[/b][/list][/quote]

[quote][center][size=120][b][color=#008040]5. HISTOIRE[/color][/b][/size][/center]
[list] [b]Est-ce que votre créature est connue de l'homme ?[/b]
[*] [b]Si oui, quand a-t-elle été découverte ?[/b]
[*] [b]A-t-elle peut-être été "créée" par un humain, à partir de croisements par exemple ?[/b][/list][/quote]

:arrow: En aide ou en défi, nous avons constitué une liste de composants et de caractéristiques qu'on vous attribuera par hasard si vous le demandez à la suite de ce post. Sans oublier que si vous cherchez de l'inspiration, vous pouvez regarder le concours des bleus Mappa Mundi :D

Enfin, repassons plus en détails sur les points qui nous semblent le plus important pour votre créature à l'aide d'un petit exemple (l'équipe ne prend pas en charge la bêtise du membre en charge de la rédaction de l'exemple)
Exemple de créature
Show
FICHE CREATURE Nuagin

1. CARTE D'IDENTITE
  • Nom : Nuagin
  • Lieu de vie (mer, montagne, forêt, plaine, désert, littoral, etc.) [plusieurs sont possibles aussi] : Dans le ciel, sur les nuages
  • Alimentation : Par photosynthèse et en absorbant l'eau des nuages
2. PHYSIQUE
  • A quelle famille appartient-elle ? mammifère
  • Taille ? petit, environ 20cm de haut
  • Poids ? léger suffisamment pour prendre appui sur les nuages, environ 1 kg
  • Couleurs ? oscillant entre le vert et le bleu ciel, parfois avec des tâches blanches
  • Poils, plumes, écailles ? Ecailles sur le corps, deux ailes en plumes
  • Yeux, dents, autres ? 3 yeux, une queue, 4 pattes en éventails, 2 oreilles éoliennes, pas de dent
  • Description rapide du corps (musculeux, rachitique, pulpeux, disproportionné,... ) ressemble un peu à un lapin
  • Autres spécificités physiques si besoin chlorophylle dans les écailles
  • Capacités fantastiques ou magiques ? /
3. CARACTÈRE

Comment se comporte-t-elle ?
  • Est-elle agressive, passive ; rapide, fougueuse, indépendante ou plutôt calme, docile, facile à apprivoiser ? Plutôt calme et passive, rêveuse, se laisser porter au gré du vent.
Comment votre créature réagit-elle dans les situations suivantes ?
  • Lorsqu'elle est surprise : Elle pousse un petit couinement puis part en flottant/volant
  • Lorsqu'elle a peur : Elle se cache dans un nuage
  • Lorsqu'elle est approchée par un humain : Elle les ignore ou part simplement
  • Lorsqu'elle est blessée : Elle lèche ses plaies et sa meute s'occupe d'elle
  • Lorsqu'elle est heureuse : Elle sautille et danse avec le vent
  • Lorsqu'elle est malheureuse : Elle pleure et cela crée des nuages de pluie
4. RELATIONNEL
  • Comment interagit-elle avec d'autres animaux ? C'est une proie pour certains rapaces
  • Vit-elle en meute, seul, en famille restreinte, en couple, etc. ? En troupeau (un peu comme des moutons)
  • Comment choisi-t-il son/ses partenaire(s) ? Euh, aucune idée
5. HISTOIRE
  • Est-ce que votre créature est connue de l'homme ? Seulement en temps que mirage lors de vols
  • Si oui, quand a-t-elle été découverte ? /
  • A-t-elle peut-être été "créée" par un humain, à partir de croisements par exemple ?/

:arrow: Qu'attendons-nous de vous ? C'est simple, postez la fiche de votre créature à la suite de ce topic. Si vous voulez dessiner votre créature, ce sera formidable aussi :D
:arrow: Vous avez jusqu'au 3 octobre :yipee:
:arrow: Les étapes suivantes permettront de mettre en scène votre créature :boing:

Image
Heaven's Design Team


Bon courage et amusez-vous bien !
Image

Avatar de l’utilisateur
Alena Aeterna
Cannibale nocturne
Messages : 5613
Inscription : 20 sept. 2014 - 17:32

Re: Atelier Long Numéro 3 : Création de créatures

Message par Alena Aeterna » 27 sept. 2021 - 15:38

Je suis fan de votre créature :lol: :coeur:

Il ne reste plus qu'à réfléchir à celle que je vais prendre :boing:

Avatar de l’utilisateur
Ella C.
Chat en quête de son Y
Messages : 2193
Inscription : 01 mai 2017 - 21:21

Re: Atelier Long Numéro 3 : Création de créatures

Message par Ella C. » 27 sept. 2021 - 15:41

J'adore le fait que 1kg soit assez petit et léger pour s'appuyer sur les nuages, c'est tellement absurde et mignon à la fois :lol:

Avatar de l’utilisateur
AlbusDumbledore
Propriétaire du Triclosaure
Messages : 8249
Inscription : 21 déc. 2009 - 14:00

Re: Atelier Long Numéro 3 : Création de créatures

Message par AlbusDumbledore » 27 sept. 2021 - 23:01

Bon déjà, je tenais à dire que le gif m'a fait exploser de rire :lol: :lol: #PayeTesEtudesEnBiologieEvolutive

Ensuite, on doit poster notre fiche ici du coup, c'est bien ça ? Ou on la garde dans notre coin ? En tout cas, j'aime bien le format, faut que je me penche un peu plus dessus sur ce que je fais.
Image

Avatar de l’utilisateur
Carminny
16 modulo 7
Messages : 5054
Inscription : 23 mai 2015 - 13:39

Re: Atelier Long Numéro 3 : Création de créatures

Message par Carminny » 28 sept. 2021 - 06:48

Merci Alena ! Hâte de voir la tienne :biz:

C'est sûr Ella :lol:

C'est comme tu veux @AlbusDumbledore. Lidée de base était que vous les postez ici, mais si vous n'en avez pas envie, vous pouvez les gardez pour vous :biz:

Avatar de l’utilisateur
Awena
Stagiaire chez W&W
Messages : 952
Inscription : 08 déc. 2015 - 11:52

Re: Atelier Long Numéro 3 : Création de créatures

Message par Awena » 28 sept. 2021 - 09:03

Oh l'atelier est si tentant ! je vais réfléchir pour faire quelque chose ! mais je trouve les deux options vraiment cool !
:zen:

Avatar de l’utilisateur
AlbusDumbledore
Propriétaire du Triclosaure
Messages : 8249
Inscription : 21 déc. 2009 - 14:00

Re: Atelier Long Numéro 3 : Création de créatures

Message par AlbusDumbledore » 03 oct. 2021 - 14:57

Du coup, j'imagine que j'ouvre le bal ? :mrgreen:

Voici la fiche de ma créature (du coup, je suis parti sur quelque chose de plus secondaires pour mon univers, ça me donnera plus de liberté après concernant mon projet et l'atelier ; alors que pour mes personnages, ça implique que je réfléchisse aussi aux autres :ange: ).

Ce n'est pas une créature fantastique, au sens où elle n'a pas de pouvoir magique, ni un animal, car n'est pas d'origine terrestre. On pet à la limite voir ça comme une chimère, dans le sens où je me suis inspiré de plusieurs animaux, mais dans l'idée c'est une créature extra-terrestre du coup.

FICHE CREATURE Pélagoptère

1. CARTE D'IDENTITE
  • Nom : Pélagoptère pour les humains ; Bhegea pour les indigènes.
  • Lieu de vie (mer, montagne, forêt, plaine, désert, littoral, etc.) [plusieurs sont possibles aussi] : Originaire de la planète-océan de type pélagique du système Andagua (HD 220689) ; vit principalement dans les hautes mers, mais passe également un temps considérable dans les airs ; nidification sur les îlots volcaniques de la planète.
  • Alimentation : prédateur carnassier, alimentation à base de toute proie vivante ; superprédateur à l’âge adulte ; cannibalisme chez certains individus âgés.
2. PHYSIQUE
  • A quelle famille appartient-elle ? (oiseau, reptile, mammifère, champignon, hors catégorie, etc.) Étant de nature extra-terrestre, il n’appartient à aucun ordre animal connu sur terre ; mais il pourrait être rapproché des mammifères marins (bien que sa lignée évolutive n’ait pas connu de sortie des eaux).
  • Taille ? Entre 12 et 15m à l’âge adulte ; de rares individus peuvent atteindre les 20m. Envergure de 30 à 35m en moyenne ; jusqu’à 50m chez les plus grand spécimens.
  • Poids ? Masse variable selon l’environnement dans lequel il évolue (voir capacités) ; entre 500kg et 3 tonnes. Toutefois, évoluant sur une autre planète que la Terre (dont la gravité y est légèrement inférieure), son poids serait équivalent de 450kg à 2,7 tonnes sa planète d’origine.
  • Couleurs ? Sa robe peut rappeler celle des orques : bleu nuit à noir sur le dos, avec deux tâches blanches sur les deux côtés du crânes ; essentiellement blanc sur le ventre ; la partie caudale est striée de bandes alternant les deux motifs.
  • Poils, plumes, écailles ? La peau est couverte de denticules dermiques cutanés (semblable à la peau des requins terrestres), conférant à la fois hydrodynamisme et aérodynamisme, mais aussi protection bactérienne.
  • Yeux, dents, autres ? Absence d’yeux. Mâchoires munies de dents coniques et striées d’une quinzaine de centimètres chez les plus grands spécimens. Dentition homodonte et thécodonte (dents implantées dans des alvéoles), mais la taille des dents peut varier selon leur positionnement. Narines au sommet du rostre, à l’avant du crâne, formant un évent analogue à celui des cétacés (la différence étant donc que l’os nasal n’a pas été réduit pour venir se coller au front). L’analogue du pouce (doigt intérieur de la main) est muni d’une griffe d’une dizaine de centimètres chez les plus grands individus.
  • Description rapide du corps (musculeux, rachitique, pulpeux, disproportionné,... ) : La silhouette générale peut rappeler le mosasaure, avec un corps serpentiforme musculeux muni d’un crâne massif triangulaire et prolongé d’une queue hypocerque (le lobe ventrale de la nageoire caudale est plus développé que le lobe dorsal, du fait de la position de la colonne vertébrale). Présence d’une double nageoire dorsale (10cm) au niveau du cloaque (naissance de la queue). Absence d’autres types de nageoires ou d’autres membres, en dehors des ailes (voir paragraphe suivant). L’avant du crâne est surmonté d’une petite bosse osseuse, renfermant le melon.
  • Autres spécificités physiques si besoin : Les ailes sont analogues à celles des chauve-souris : l’os unique de l’avant-bras (contrairement à deux chez les tétrapodes terrestres), les métacarpes et les phalanges des 3 doigts servent de structure portante pour l’aile. Celle-ci consiste à un repli de peau très vascularisé qui s’attache sur toute la longueur du corps, à l’exception des lobes de la nageoire caudale. À la fois souples et résistantes, les ailes sont plutôt de couleur sombre. Le pélagoptère les repli en les rabattant sous son corps. Dans cette position, leur revêtement leur confère une structure solidaire étanche, qui permet au pélagoptère d’utiliser la partie caudale (celle rattachée à la l’arrière du corps) comme un analogue aux nageoires pectorales, sans que l’eau ne s’y engouffre et les déploie par accident.
  • Capacités fantastiques ou magiques ? L’univers dans lequel le pélagoptère est un univers de science fantasy, mais la magie à proprement parler n’existe pas. Il n’a donc aucune capacité fantastique ou magique. En revanche, il est capable de modifier la densité de ses os de façon drastique, afin de contrôler sa plonger ou lui permettre de voler. Cela se fait via un contrôle hormonale permettant de mobiliser les cellules osseuses et le calcium (via calcification et décalcification massive), et de réguler ainsi l’ostéogénèse enchondrale. Du fait des contraintes métaboliques exigées par une telle capacité, les individus finissent peu à peu par en perdre la régulation fine, ce qui peut conduire à des noyades, ou à mourir écrasés sous leur propre poids lors des nidifications. Les individus, mâles et femelles, perdent totalement cette capacité à la ménopause (du fait d’un dérèglement hormonale), ce qui conduit en général à un cancer et une croissance incontrôlée du squelette qui finit par perforer les organes. Toutefois, quelques individus semblent épargnés et conservent cette fonction.
  • Comment communique-t-elle ? Totalement aveugle, le pélagoptère utilise principalement l’écholocation et l’ouïe pour se repérer et communiquer, à l’image des orques et des chauve-souris sur Terre. À l’image des grands cétacés, il semble avoir recours à des clics, des sifflements et des appels pulsés pour communiquer sous la surface. En revanche, il utilise aussi des vocalises perceptibles à l’oreille humaine lorsqu’il se déplace dans les airs, lors des parades nuptiales. Il utilise aussi les bonds hors de l’eau, et on soupçonne que leur peau est photoréceptrice, car les individus en vol utilisent leurs ombres pour coordonner des attaques.
3. CARACTÈRE

Comment se comporte-t-elle ? Bien qu’étant le plus grand prédateur de sa planète, le pélagoptère est un animal de nature sociable et calme en conditions normales, et même joueur au sein de son propre groupe. Leur intelligence n’a pas été évaluée, mais on la soupçonne d’être équivalente à celle d’un grand singe. En revanche, les adultes survivant à la ménopause développent un tempérament beaucoup plus agressif, voire meurtrier, ce qui les amène souvent à exterminer tout organisme, y compris leurs congénères. Ils deviennent aussi extrêmement territoriaux envers toutes intrusions.

Comment votre créature réagit-elle dans les situations suivantes ?
  • Lorsqu'elle est surprise : En cas de surprise, le pélagoptère va instinctivement dévier sa trajectoire (pour éviter une confrontation frontale) et prendre du recul. Il va par la suite effectuer de large cercle en ondoyant. S’il est en vol, il va déployer ses ailes au maximum afin que la surface dorsale soit tournée vers l’inconnu. En milieu marin, cela peut s’accompagner de splash s’il se trouve près de la surface, afin d’alerter ses congénères. De par leur âge, les juvéniles sont plus susceptibles d’avoir ce genre de réaction.
  • Lorsqu'elle a peur : De par son statut de superprédateur, le pélagoptère ne ressent pas souvent de la peur. Dans ces rares cas, il cherchera le contact et le soutien de ses congénères, ou optera pour la fuite vers la surface (puis dans les airs), en générant de très nombreux appels pulsés à l’adresse de ses congénères.
  • Lorsqu'elle est approchée par un humain : D’origine extra-terrestre, le pélagoptère n’a pas appris à vivre en contact avec les humains (ou les autres races). Toutefois, les individus peuvent exprimer une forme de curiosité à l’approche de barge ou d’astronef étranger. Si aucune menace ne s’en fait ressentir, le pélagoptère peut finir par développer une indifférence, n’y voyant pas une proie potentielle. En revanche, les individus solitaires et territoriaux se montreront agressifs et n’hésiteront pas à attaquer à la moindre approche.
  • Lorsqu'elle est blessée : Si un individu se blesse de façon notable (chose qui arrive rarement en temps normal, du fait de l’absence de prédateur ou de conflit sociaux), il viendra chercher le confort de ses congénères, qui subviendront à ses besoins en lui apportant de la nourriture et en l’aidant à remonter à la surface pour respirer. Il peut arriver que certains individus aillent chercher refuge sur les îlots volcaniques, leurs congénères établissant alors leur territoire autour le temps de la guérison.
  • Lorsqu'elle est heureuse : Va effectuer une parade similaire à la surprise, à la différence qu’il va s’approcher au lieu de s’éloigner. S’il est en vol, il peut également jouer avec son ombre et émettre des vocalises (semblables à un rugissement guttural). Dans le cas d’une parade nuptiale à succès, il peut aussi émettre des sifflements ; les deux individus s’entortillant l’un autour de l’autre. S’il se trouve en milieu marin, il aura aussi tendance à faire des bonds complets hors de l’eau. Les plus jeunes peuvent aussi adopter un comportement erratique, quitte à couper la route de leur congénères ou à les cogner par accident.
  • Lorsqu'elle est malheureuse : Un pélagoptère malheureux est l’un des rares cas où il n’émet presque aucun son, en dehors d’appels pulsés très longs et très espacés (plusieurs minutes). Il aura tendance à s’isoler et à se laisser couler au fond de l’océan jusqu’à ce que plusieurs congénères viennent prendre de ses nouvelles. Certains peuvent parfois se laisser mourir à cause d’un malheur.
4. RELATIONNEL
  • Comment interagit-elle avec d'autres animaux ? (prédateurs, proies, symbiose) Aucun prédateur connu à l’âge adulte, en dehors des individus solitaires ; dont les autres évitent les territoires généralement. Les plus jeunes, en revanche, peuvent être la cible d’autres espèces de la faune pélagique, notamment lorsqu’ils s’éloignent de leur groupe. C’est la raison pour laquelle ils restent les premiers mois de leur vie sur les îlots volcaniques où leur mère a pondu avant de rejoindre le groupe ; les adultes les protégeant dans des nurseries. Le pélagoptère adulte chasse à peu près tout ce qui vit dans l’océan de sa planète natale. Plusieurs techniques de chasse existent selon le type de proie, aussi bien en groupe qu’en solitaire, avec aussi des variantes d’une région à l’autre. On retrouve souvent une composante aérienne, que ce soit pour distraire, induire en erreur, ou une attaque plongée, et une composante aquatique. Les proies sont repérées par écholocation, et les attaques coordonnées par des clics et des appels pulsés rapides. Le pélagoptère ne joue que très rarement avec ses proies, se contentant de les manger dès qu’elles sont capturées. Les seules exceptions sont dans les nurseries, où les parents nourrissent leurs petits, ou dans le cas d’un individu blessé incapable de chasser par lui-même. Les individus solitaires et territoriaux privilégient les attaques sous-marines contre leurs congénères. En dehors des symbioses microbiennes, on peut noter quelques symbioses parasitiques avec des crustacés qui s’attachent aux ailes des pélagoptère et se nourrissent des possibles agents pathogènes ou des algues qui s’y développent, ce qui aident à leur nettoyage. Les sites de nidification sont choisis avec soin par les parents, qui privilégient certains types de plantes qui protègent les œufs contre les rayons du soleil et d’éventuels prédateurs terrestres, et qui se nourrissent justement des débris des coquilles après éclosion.
  • Vit-elle en meute, seule, en famille restreinte, en couple, etc. ? Le pélagoptère vient en groupe d’une trentaine d’individus, souvent composés des membres d’une même famille. Il peut arriver de temps en temps qu’un individu (le plus souvent un jeune arrivé à maturité sexuelle) décide de se séparer et de se joindre à d’autres individus pour former un nouveau groupe. Cela arrive notamment lorsque que le groupe commence à devenir trop important (autour de quarante individus), ce qui peut conduire parfois à une fragmentation complète. Il n’y a pas d’individu dominant au sein d’un groupe, mais certaines tâches peuvent être attribuée à des individus spécifiques, même si cela semble être interchangeable d’une saison à l’autre : nurserie, coordination de la chasse, protection contre les intrus, soutien moral aux individus blessés ou malheureux. Les individus ménopausés deviennent solitaires, souvent après avoir exterminé leur propre groupe. Toutefois, il semblerait qu’il n’y a pas plus d’une dizaine d’individus dans ce cas sur l’ensemble de la planète.
  • Comment choisi-t-elle son/ses partenaire(s) ? Le pélagoptère est une espèce monogame, y compris dans le cas du décès d’un des deux membres du couple. Le partenaire est choisi lors de la première saison de la maturité sexuelle, après la mousson équatoriale. Mâles et femelles se lancent dans une longue parade nuptiale, à la fois aérienne et marine, jusqu’à être convaincu par leur autre moitié. Certains couples se forment plus rapidement que d’autre. À la fin de la parade nuptiale, si certains individus n’ont pas trouvé de partenaires, iels tenteront leur chance l’année suivante. Selon les autochtones, aucun pélagoptère ne reste célibataire pas plus de trois parades nuptiales. Une fois la maturité sexuelle atteinte, aussi bien mâles et femelles ont rarement plus de 4 périodes de reproduction et de nidification avant leur ménopause. Dans le cas du décès d’un des deux membres du couple, notamment si des individus juvéniles sont encore à charge, il arrive que des couples homosexuels se forment. Cela semble aider à surmonter le chagrin causé par la perte de l’être aimé, tout en aidant à l’éducation de la génération des deux lignées. Ces couples se brisent en général lorsque les juvéniles atteignent la maturité sexuelle, mais certains cas persistants ont été observés. Il est important de noter que les individus qui développent un comportement agressif et solitaire, les conduisant à exterminer leur groupe, sont des individus veufs au moment de la ménopause.
5. HISTOIRE
  • Est-ce que votre créature est connue de l'homme ? Au moment du récit, le pélagoptère est connu de l’Homme, mais celui-ci a été découvert au cours de l’exploration spatiale.
  • Si oui, quand a-t-elle été découverte ? Le système Andagua et son peuple autochtone ont été jugés apte à un contact interstellaire en l’an 4072, date à laquelle les humains ont pris connaissance de la faune locale, et découvert le pélagoptère (bien que n’ayant pas fait partie de la mission diplomatique ni des premières expéditions exploratrices). Toutefois, certains systèmes galactiques en connaissaient l’existence depuis beaucoup plus longtemps, mais ne l’avaient pas partagée publiquement.
  • A-t-elle peut-être été "créée" par un humain, à partir de croisements par exemple ? Du coup non, le pélagoptère est issu d’un mécanisme évolutif par sélection naturelle sur sa planète natale.
Image

Avatar de l’utilisateur
Carminny
16 modulo 7
Messages : 5054
Inscription : 23 mai 2015 - 13:39

Re: Atelier Long Numéro 3 : Création de créatures

Message par Carminny » 03 oct. 2021 - 18:32

Waouh, Albus ! :coeur: :coeur: C'est hyper complet et bien pensé ! On voit directement que tu t'y connais :fan: :fan: Bravo !
Et cette créature :coeur: Elle est tellement élaborée et puissante. Elle me fait un peu penser à une évolution différente des dinosaures.

J'espère que la fiche t'a un peu aidé. Est-ce qu'il y a quelque chose qui t'a manqué, une info que tu ne savais pas trop où placer ?

Avatar de l’utilisateur
Alena Aeterna
Cannibale nocturne
Messages : 5613
Inscription : 20 sept. 2014 - 17:32

Re: Atelier Long Numéro 3 : Création de créatures

Message par Alena Aeterna » 03 oct. 2021 - 18:37

Wahoo, c'est vraiment détaillé :coeur:

Mais ça place la barre un peu haut quand même :lol:

Avatar de l’utilisateur
flodalys
Devise avec Molière
Messages : 14086
Inscription : 21 mai 2011 - 13:46

Re: Atelier Long Numéro 3 : Création de créatures

Message par flodalys » 03 oct. 2021 - 18:52

Albus, toujours aussi bavard... :lol: Bravo pour ta créature.

Alena, c'est pas un concours, te mets pas la pression :hug: , y'a pas de "barre haute" laisse toi guider par la fiche et à toi de voir si tu as besoin de détailler autant qu'Albus ou si tu as besoin d'avoir juste les grandes lignes. :D

C'est un travail pour toi avant tout.

Avatar de l’utilisateur
Sifoell
Black partout, ennui nulle part
Messages : 2284
Inscription : 16 sept. 2011 - 17:55

Re: Atelier Long Numéro 3 : Création de créatures

Message par Sifoell » 03 oct. 2021 - 23:17

Bon, on est presque encore le 3 octobre :sifflote:

FICHE CREATURE Dasur

1. CARTE D'IDENTITE
  • Nom : Dasur
  • Lieu de vie (mer, montagne, forêt, plaine, désert, littoral, etc.) [plusieurs sont possibles aussi] : dans les montagnes, les plaines, les cavernes (où vivent et se déplacent les Orcs)
  • Alimentation : charognes, créatures mourantes ou qui boîtent

2. PHYSIQUE
  • A quelle famille appartient-elle ? (oiseau, reptile, mammifère, champignon, hors catégorie, etc.) Ressemble à un énorme loup bossu et hirsute. Mais il paraît que, comme les Orcs qui les chevauchent, ils naissent de la glaise.
  • Taille ? La taille d'un cheval
  • Poids ? 500 kg pour les plus frêles
  • Couleurs ? Noirs, gris, bruns
  • Poils, plumes, écailles ? Poils. Une fourrure hirsute, une crête qui part d’entre leurs oreilles jusqu’au bout de leur queue, en passant par la bosse qu’ils ont entre leurs omoplates.
  • Yeux, dents, autres ? Les Dasurs ont de petits yeux noirs, mais le regard très perçant. Ils se repèrent au mouvement, à l’odeur de la peur qu’ils inspirent, aussi. Ils ont une mâchoire très puissante, à l’image de celle des hyènes, et ils peuvent ouvrir leur bouche à plus de 90° (mais le dernier qui a essayé de mesure l’angle a eu la tête arrachée, alors, les scientifiques ont arrêté de le faire, se contentant de les observer avec des jumelles...)
  • Description rapide du corps (musculeux, rachitique, pulpeux, disproportionné,... ) Les Dasurs ont une bosse entre les omoplates (un peu comme les bisons, d’ailleurs, s’ils n’avaient pas une tête de loup/hyène, ils pourraient ressembler à des bisons). Ils sont très musclés (comme les Orcs qui les chevauchent sont très lourds, 150 kg pour les plus frêles, il vaut mieux pour les Dasurs pouvoir les transporter, sinon les Orcs les feraient cuire à la broche). Par contre, chose étonnante, ils ont six pattes. Les scientifiques qui ont pu les observer (à la jumelle, suite à quelques incidents mortels), pensent que c’est pour mieux grimper sur les reliefs escarpés des montagnes, mais aussi pour creuser leurs terriers). Et leurs pattes peuvent presque ressembler à des mains, aussi, tiens, mais là encore, c’est plus pour s’accrocher aux reliefs.
  • Autres spécificités physiques si besoin Ils ont tout le temps faim, donc ils bouffent tout le temps.
    Capacités fantastiques ou magiques ? Ils courent très vite, sur leurs six pattes, et bien que très stupides (ce qui peut sauver leurs proies), ils sont tellement rapides, et forts qu’il est difficile de pouvoir leur échapper s’ils se mettent à vous poursuivre (la seule alternative étant de distraire le Dasur en lui jetant une autre proie vivante, comme votre collègue scientifique, par exemple, celui qui a encore une tête sur ses épaules). Leur cuir est très épais, ils sont quasiment impossibles à abattre, à moins d’y aller au mortier.
  • Comment communique-t-elle ? Les Dasurs communiquent entre eux par des grognements, ils s’appellent pour se rassembler en hurlant, comme les loups (par contre, si vous les entendez, courez...)
3. CARACTÈRE

Comment se comporte-t-elle ?
  • Est-elle agressive, passive ; rapide, fougueuse, indépendante ou plutôt calme, docile, facile à apprivoiser ?Les Dasurs sont très agressives entre elles, c’est pour cela que rares sont les jeunes de moins de 500kg qui peuvent survivre à la meute. Pour cette raison, les Orcs qui les élèvent, gardent les jeunes Dasurs dans les grottes qui les ont vu naître, afin de les prémunir des autres. Seuls les Orcs parviennent à les apprivoiser, et les scientifiques qui ont pu les observer (avec des jumelles), n’ont pas très bien compris comment ils le faisaient, les Orcs n’ayant pas la réputation d’être des créatures très intelligentes. Les scientifiques ont pu par contre observer que les Dasurs obéissent parfaitement aux Orcs. Par contre, ils ne se privent pas d’achever un Orc grièvement blessé, et de le dévorer.
Comment votre créature réagit-elle dans les situations suivantes ?
  • Lorsqu'elle est surprise : elle attaque
  • Lorsqu'elle a peur : elle attaque
  • Lorsqu'elle est approchée par un humain : elle attaque
  • Lorsqu'elle est blessée : Le Dasur s’enfuit pour se mettre à l’abri, et éviter ainsi d’être dévoré par ses congénères.
  • Lorsqu'elle est heureuse : Les scientifiques ont pu observer qu’après un bon repas sur un champ de bataille, les Dasurs s’endorment pour digérer. Ils pensent que c’est là le bonheur du Dasur.
  • Lorsqu'elle est malheureuse : elle attaque
4. RELATIONNEL
  • Comment interagit-elle avec d'autres animaux ? (prédateurs, proies, symbiose) : Le Dasur ne connaît pas de prédateur, tout animal ou autre créature (à part les Orcs en bonne santé) est une proie. Par contre, on peut réellement parler de symbiose avec les Orcs, même si les scientifiques ne comprennent pas comment des créatures si bêtes que les Orcs parviennent à ce degré de symbiose avec les Dasurs.
  • Vit-elle en meute, seule, en famille restreinte, en couple, etc. ? Ils vivent en meute. Les Dasurs blessés ou vieillissants s’éloignent par contre de la meute le temps de se rétablir, pour éviter d’être dévorés par leurs congénères. Il se murmure que la Bête du Gévaudan était un vieux Dasur en fin de vie.
  • Comment choisi-t-elle son/ses partenaire(s) ? Les scientifiques n’ont jamais osé s’approcher des grottes qui ont vu naître les Dasurs, ils ne savent donc pas très bien comment ils naissent, mis à part qu’ils sont toujours plus nombreux, et que c’est un peu inquiétant.
5. HISTOIRE
  • Est-ce que votre créature est connue de l'homme ? Oui, mais l’homme a oublié son existence, mis à part dans ses histoires les plus terrifiantes, quand les frontières entre les mondes magiques et humains se sont dressées. Et l’homme n’est pas prêt à revoir les Dasurs.
  • Si oui, quand a-t-elle été découverte ? Les Dasurs ont probablement été découverts par des guerriers humains lors d’un conflit avec les Orcs, mais seuls ceux qui couraient le plus vite ont pu répandre leur légende. Il se dit que les Dasurs ont disparu, mais c’est plus un espoir qu’une vérité établie scientifiquement.
  • A-t-elle peut-être été "créée" par un humain, à partir de croisements par exemple ? Les scientifiques de l’époque, quand les frontières entre les mondes n’étaient pas encore dressées, pensent que ce sont les Orcs qui les ont fabriqués à partir de la glaise des grottes. Mais là encore, tout ceci est bien mystérieux, et personne n’a été assez fou pour aller vérifier cette supposition.
Image


« Au commencement des temps, les mots et la magie étaient une seule et même chose. » Sigmund Freud.
Vous ne savez pas par où commencer mes fics, ou histoires originals ? Zieutez mes séries (les fics et histoires originales y sont classées par ordre chronologique), ou le premier post de ma fiche auteur sur le forum, dans la Bibliothèque de Poudlard, celle du Héron, et celle de l'Ailleurs.

Avatar de l’utilisateur
Carminny
16 modulo 7
Messages : 5054
Inscription : 23 mai 2015 - 13:39

Re: Atelier Long Numéro 3 : Création de créatures

Message par Carminny » 04 oct. 2021 - 16:27

Bravo Sifoell ! :fan: Il a l'air vachement classe ton dasur (et à peine dangereux :lol: ) J'adore les possibilités d'interaction avec les orcs :D

Avatar de l’utilisateur
Sifoell
Black partout, ennui nulle part
Messages : 2284
Inscription : 16 sept. 2011 - 17:55

Re: Atelier Long Numéro 3 : Création de créatures

Message par Sifoell » 04 oct. 2021 - 16:40

Je l'ai fait vraiment super rapido hier (bâché en 45 minutes à peine), donc ce n'est pas hyper réfléchi, mais j'aime bien qu'il y ait des zones d'ombre sur cette créature ;)
Image


« Au commencement des temps, les mots et la magie étaient une seule et même chose. » Sigmund Freud.
Vous ne savez pas par où commencer mes fics, ou histoires originals ? Zieutez mes séries (les fics et histoires originales y sont classées par ordre chronologique), ou le premier post de ma fiche auteur sur le forum, dans la Bibliothèque de Poudlard, celle du Héron, et celle de l'Ailleurs.

Avatar de l’utilisateur
flodalys
Devise avec Molière
Messages : 14086
Inscription : 21 mai 2011 - 13:46

Re: Atelier Long Numéro 3 : Création de créatures

Message par flodalys » 04 oct. 2021 - 17:06

DEUXIEME ETAPE
Votre créature entre animaux


Image
Disney a toujours des animaux qui se comportent très naturellement, non ?


Bravo pour toutes vos créatures ! Envie de les éveiller à la vie ? Alors vous êtes au bon endroit !

:arrow: Imaginer une scène avec la créature dans son environnement naturel ou, s'il s'agit d'une créature domestique, en interaction avec ses semblables. L'idée, c'est qu'il n'y a pas d'humain qui intervient.
:arrow: Vous pourrez publier vos scènes sur le Héron (donc pensez à respecter le règlement ;) )
:arrow: Vous avez jusqu'au 17 octobre :yipee:

Bon courage et amusez-vous bien !



:arrow: Un petit exemple en fin de compte ?
Spoiler
Show
Yuhi était un petit nuagin aux écailles bleu ciel et à la curiosité illimitée. Le nuage sur lequel son troupeau vivait actuellement était bien trop petit à son goût. Sans cesse, il essayait de trouver des nouvelles cachettes, de nouvelles vagues dans cette mer de nuages. Une fois, pendant que sa mère se prélassait au soleil afin de synthétiser la lumière, il s’amusait à voleter autour d’elle. Ses oreilles tourbillonnaient joyeusement au vent et il se sentait d’humeur à découvrir un nouvel endroit.
Ce nuage de beau temps sur lequel il vivait était bien joli mais il était aussi très ennuyant. Partout autour de lui flottaient les autres nuagins de son troupeau, paisiblement, à moitié endormis ou rêveurs, ou simplement transportés à travers les airs par le vent printanier. Même ses petits amis ne comprenaient son besoin de creuser des trous dans les nuages pour voir ce qui se trouvait en-dessous, de voler sur le nuage voisin pour l’explorer ou même de s’élever le plus haut possible pour essayer de toucher le soleil.
Yuhi s’éloigna donc à petits pas. Arrivé à quelques longueurs d’aile du bord, il poussa sur les quatre éventails qui lui servaient de pattes et agita frénétiquement les ailes. Ses oreilles lui indiquaient que le vent de côté ne lui serait pas favorable mais ne le gênerait ni dans ce sens ni pour le retour. Qu’est-ce que le ciel était beau ! Yuhi adorait voler sans rester à deux ailes du sol nuageux.
Soudain un éclat de serres lui fit tourner les yeux. Quelle horreur ! Au-dessus de lui un aigle avait décidé de le prendre comme proie ! Terrifié, Yuhi trébuchait presque sur ses éventails en prenant le plus rapidement possible un virage et retourner chez sa mère. L’aigle sur les talons, il fonça vers son nuage natal. Tous les autres nuagins s’étaient déjà tapis dans le nuage, seul sa mère poussait quelques cris à son attention.
Avec ses dernières forces, Yuhi réussit à l’atteindre et ils se blottirent dans un trou préparé à la hâte. C’était quand même rassurant d’être en sécurité contre sa mère.


Si vous n'avez pas encore posté votre créature de l'étape 1 c'est toujours possible. :D

Avatar de l’utilisateur
AlbusDumbledore
Propriétaire du Triclosaure
Messages : 8249
Inscription : 21 déc. 2009 - 14:00

Re: Atelier Long Numéro 3 : Création de créatures

Message par AlbusDumbledore » 04 oct. 2021 - 22:26

Carminny a écrit :
03 oct. 2021 - 18:32
Waouh, Albus ! :coeur: :coeur: C'est hyper complet et bien pensé ! On voit directement que tu t'y connais :fan: :fan: Bravo !
Et cette créature :coeur: Elle est tellement élaborée et puissante. Elle me fait un peu penser à une évolution différente des dinosaures.
flodalys a écrit :
03 oct. 2021 - 18:52
Albus, toujours aussi bavard... :lol: Bravo pour ta créature.
On va parler de déformation professionnelle :mrgreen: (pardon @Alena Aeterna ^^' ). Sans doute pour ça que je me suis un peu étalé sur plusieurs aspects et que ça peut faire penser à des animaux préhistoriques, ou à un Pokémon, au choix :mrgreen: . Et encore, je trouve que j'ai fais vachement court comparé à ce que j'aurais pu décrire avec un individu complet :ange:

En tout cas, je suis content que ça vous plaise comme créature, je me suis régalé à la décrire, lui trouver toutes ses spécificités. L'idée c'était vraiment de recréer un peu ce mélange de majestuosité, de placitude et de puissance que peuvent dégager les grands animaux marins (orques, baleines, cachalots...). On verra si ça marche. En tout cas, je suis trop fier du nom, parce que quand j'ai cherché sur google, je suis tombé sur la fameuse page "Aucun article d'actualité ne correspond à votre recherche" 8)

Carminny a écrit :
03 oct. 2021 - 18:32
J'espère que la fiche t'a un peu aidé. Est-ce qu'il y a quelque chose qui t'a manqué, une info que tu ne savais pas trop où placer ?
La fiche m'a bien aidé. Comme je le disais, sur l'aspect physique, y'a un peu de déformation professionnelle (d'où des détails très techniques) et le fait que c'est aussi dans mon style/univers d'écriture de présenter des éléments très précis sur le plan visuel. En revanche, toute la partie "éthologie", la fiche m'a beaucoup aidé pour le coup. D'une part parce que c'est quelque chose qu'on ne peut pas vraiment faire dans mon métier (donc je n'ai plus l'expertise :mrgreen: ), mais aussi de base en biologie, l'éthologie est toujours très compliquée à observer et interpréter. Et puis de base, c'est un point avec lequel j'ai aussi beaucoup de soucis quand je crée mes personnages. Du coup, les grandes lignes m'ont bien aidé pour baliser et me forcer à développer cet aspect-là.


Après, y'a peut-être tout l'aspect par rapport au cycle de vie, effectivement, je ne savais pas trop où mettre du coup j'ai étalé. Pareil avec les catégorie "description physique" et "autre spécificité physique", je ne savais pas trop comment séparer (pour ça que du coup, j'ai gardé le deuxième pour m'attarder sur les ailes). Pour le lieux de vie, je n'étais pas trop sûr si on parlait aussi de répartition géographique aussi (mais bon, vu qu'au final ma créature est pélagique, elle a une répartition mondiale).


@Sifoell => elle est sympa ta créature aussi, j'aime bien sa simplicité de caractère en mode "rienafoutre, j'attaque" :mrgreen:




Bon du coup, je vais bien m'amuser moi avec ma créature sur cette étape :lol:

Juste pour confirmer, on est d'accord que les indigènes de ma planète, ou toute race extra-terrestres anthropomorphique avec la technologie spatiale (donc qui pourraient venir l'explorer) sont du coup considérer comme "humain" pour cette deuxième étape ?
Image

Avatar de l’utilisateur
AlbusDumbledore
Propriétaire du Triclosaure
Messages : 8249
Inscription : 21 déc. 2009 - 14:00

Re: Atelier Long Numéro 3 : Création de créatures

Message par AlbusDumbledore » 08 oct. 2021 - 22:56

Du coup, j'avance peu à peu sur le projet. J'espère que je vais bien avancer et terminer dans les prochains jours, parce que j'aurais plus d'accès à l'ordi à partir de mercredi. C'est grave si on poste un peu en retard ? :ange:
Image

Avatar de l’utilisateur
Adhara
Chevaucheuse de brume
Messages : 957
Inscription : 05 avr. 2019 - 08:47

Re: Atelier Long Numéro 3 : Création de créatures

Message par Adhara » 09 oct. 2021 - 16:28

Non @AlbusDumbledore, c'est pas grave si vous postez un peu en retard ! D'ailleurs si certains ont encore des fiches à poster, n'hésitez pas :D
Image

Avatar de l’utilisateur
Hazalhia
Complote avec les ratons-laveurs
Messages : 2497
Inscription : 19 mars 2015 - 09:44

Re: Atelier Long Numéro 3 : Création de créatures

Message par Hazalhia » 09 oct. 2021 - 17:06

Je suis encore en train de travailler sur la mienne, je ne sais pas trop quand je pourrais finir, mais je posterais ^^
" La mémoire collective est généralement de courte durée. Nous sommes des êtres versatiles, stupides, amnésiques et doués d'un immense talent d'autodestruction"
Suzanne Collins.



Image

Avatar de l’utilisateur
Alena Aeterna
Cannibale nocturne
Messages : 5613
Inscription : 20 sept. 2014 - 17:32

Re: Atelier Long Numéro 3 : Création de créatures

Message par Alena Aeterna » 10 oct. 2021 - 23:11

J'ai ma petite fiche d'espèce mais c'est pour une créature unique, j'espère que ça passe aussi. Je précise qu'il est issu de Sleipnir (qui dans mon original est "genderfluid" comme sa mère Loki) et de Pégase :mrgreen: :arrow:

FICHE CREATURE Rainbow

1. CARTE D'IDENTITE
  • Nom : Rainbow (c'est ainsi que le nomment les dieux et les humains)
  • Lieu de vie (mer, montagne, forêt, plaine, désert, littoral, etc.) [plusieurs sont possibles aussi] : Idavoll, la plaine d’Asgard ainsi que l’Olympe.
  • Alimentation : Du nectar en ce qui concerne l’aspect liquide, des pommes pour le solide.
2. PHYSIQUE
  • A quelle famille appartient-elle ? (oiseau, reptile, mammifère, champignon, hors catégorie, etc.) Mammifère de la catégorie des ongulés.
  • Taille ? 1m70
  • Poids ? 560 kg
  • Couleurs ? Blanc sur le corps, gris du côté des plumes (avec le poil qui fonce au fur et à mesure que l’on « avance » sur l’aile). Sa crinière et sa queue sont aussi grises que le bout de ses ailes, avec quelques reflets qui varient en fonction de sa vitesse.
  • Poils, plumes, écailles ? Possède des plumes car il s’agit d’un cheval ailé. Ses ailes ont d’ailleurs la mauvaise habitude de produire un vent violent lorsqu’il s’envole.
  • Yeux, dents, autres ? Yeux de la couleur de l’argent, qui virent parfois au noir profond lorsqu’il traverse les royaumes/dimensions. Ses sabots sont aussi de la couleur de l’argent, la légende veut même qu’ils soient en argent véritable mais cela reste encore à vérifier.
  • Description rapide du corps (musculeux, rachitique, pulpeux, disproportionné,... ) Corps musculeux capable de parcourir de très longues distances.
  • Autres spécificités physiques si besoin Non seulement, il tient ses ailes de son père mais il possède aussi les huit pattes de sa mère, ce qui lui donne un physique atypique. Tout comme sa mère Sleipnir, il n’a pas de sexe défini mais il est bien souvent perçu comme étant un mâle.
  • Capacités fantastiques ou magiques ?Tout comme ses deux parents, Rainbow a des qualités de psychopompe, il peut conduire les âmes des morts dans leur dernière demeure. Il est également capable d’aller d’un monde à l’autre en quelques battements d’ailes. Lié au vent, il peut aussi déclencher des tempêtes, ou des orages.
  • Comment communique-t-elle ? Rainbow communique avec les autres chevaux par de simples hennissements. Avec l’homme, il reste silencieux, rares sont ceux capables de le comprendre ; les quelques exceptions peuvent percevoir sa voix par télépathie.
3. CARACTÈRE

Comment se comporte-t-elle ?
  • Est-elle agressive, passive ; rapide, fougueuse, indépendante ou plutôt calme, docile, facile à apprivoiser ? D’un naturel fougueux, Rainbow ne se laisse pas dresser par une quelconque main humaine. Il n’est pas du genre à être apprivoisé car sa liberté convient à tous.
Comment votre créature réagit-elle dans les situations suivantes ?
  • Lorsqu'elle est surprise : Il a tendance à attirer la foudre autour de lui, ce qui n’est ni pratique pour lui, ni pour son environnement.
  • Lorsqu'elle a peur : Il fuit de manière différente en fonction de l’ennemi qui l’attaque. S’il a peur face à un ennemi volant, il fuit au galop pour aller trouver un endroit où se cacher. S’il a peur face à un ennemi terrestre, il en profite pour s’envoler.
  • Lorsqu'elle est approchée par un humain : Il est très méfiant car il connaît assez les histoires des hommes qui ne sont pas si différentes de celles des dieux. Sa capacité à voler lui permet de ne pas tant craindre l’espèce humaine.
  • Lorsqu'elle est blessée : Il trouve refuge jusqu’à guérison complète de ses blessures, ce qui n’est pas si long puisqu’il est immortel.
  • Lorsqu'elle est heureuse : Il chasse les nuages dans le ciel à l’endroit où il se trouve et produit un arc-en-ciel.
  • Lorsqu'elle est malheureuse : Il disparaît à l’abri des regards.
4. RELATIONNEL
  • Comment interagit-elle avec d'autres animaux ? (prédateurs, proies, symbiose) En fonction de l’espèce animale, Rainbow peut être soit très curieux, soit très craintif. Il a l’habitude des animaux divins mais se trouve parfois surpris par de nouvelles découvertes.
  • Vit-elle en meute, seule, en famille restreinte, en couple, etc. ? Seul représentant de son espèce, il ne connaît pas le principe de meute. Il lui arrive de passer du temps avec ses parents, sans toutefois s’attarder auprès d’eux car un trop long séjour signerait son choix.
  • Comment choisi-t-elle son/ses partenaire(s) ? Il n’a pas de partenaire car il est le seul membre de sa catégorie. Les chevaux du « commun » ne l’intéressent en rien pour une relation.
5. HISTOIRE
  • Est-ce que votre créature est connue de l'homme ? Il n’est pas connu de tous les êtres humains, elle ne l’est que des rares élus qui ont conscience de l’existence des mondes divins.
  • Si oui, quand a-t-elle été découverte ? Il est découvert par hasard au XXIème siècle.
  • A-t-elle peut-être été "créée" par un humain, à partir de croisements par exemple ? Non, Rainbow est issu d’une reproduction naturelle.

Répondre

Revenir à « L'atelier d'écriture »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité