Comment développer le Héron

Espace dédié à l'association Héros de Papier Froissé
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Norya
Chasse le Robert sauvage
Messages : 8901
Inscription : 11 juil. 2011 - 12:36

Comment développer le Héron

Message par Norya » 16 juin 2019 - 20:58

Poursuivons ensemble la discussion entamée à l'Assemblée Générale 2019 concernant ce que nous pourrions faire pour développer le Héron.

Le topic de base était ici.

Merci à vous pour votre aide ! :hug:
Image

Avatar de l’utilisateur
AlbusDumbledore
Propriétaire du Triclosaure
Messages : 7603
Inscription : 21 déc. 2009 - 14:00

Re: Comment développer le Héron

Message par AlbusDumbledore » 18 juin 2019 - 10:35

Pour rebondir au sujet de la campagne Ulule soulevé par @Ielenna et pour rebondir sur les remarques de @Charliz et @Labige.

Déjà, je suis tout à fait d'accord sur le fait qu'il faut qu'on soit irréprochable et transparent à ce sujet, ça me semble évident surtout si on cherche à agrandir notre sphère d'influence.

Certes, je ne sais pas quel est le montant des devis pour le cahier des charges à l'heure actuelle, cependant je pense qu'on peut s'en sortir. Lorsque Ienny a lancé son propre Ulule, au final, elle a réussit à atteindre plus de 7000€. Récemment, Tiph, l'illustratrice de Poussières de Temps, a lancé une campagne et a récolté plus de 4500€ il me semble sur deux mois (dont son objectif de 2000€ en 24h).

L'essentiel dans ce genre projet, c'est la communication : il faut atteindre un maximum de monde. Et donc se faire connaître via les réseaux sociaux mais aussi en Salon. Et aussi attirer les gens à vouloir investir, il faut leur donner envie de vouloir aider HPF et, par extension, les sites associés. En général, les Ulule proposent des packs avec des bonus, on peut très bien envisager dans ce contexte que certains packs peuvent contenir des échantillons des textes sur le Héron. La proposition d'@Ocee avec des livrets gratuits, pourquoi pas, mais faire imprimer un livre, ou même un livret, en quantité suffisante pour tenir un salon, ça a un coût non négligeable (mais on peut se renseigner auprès de l'imprimeur des Editions le prix qu'il propose). Ce genre de "produits" peuvent partir très vite, notamment si on met l'accent dessus pour promouvoir le site, il faut en prévoir plusieurs dizaines par salon.

@Lyane a raison, ça va demander une gestion nickelle à ce niveau au niveau des droits (après qui s'en occupe : la modé du Héron ou les Editions ? :gne: ) avant d'en arriver là. D'ailleurs, pour te répondre, non, en soit je ne vois pas l'intérêt de faire des Salons dédiés uniquement au Héron, pour moi c'est l'Asso ou les Editions qui doivent se présenter à de tels événements, pour des raisons logistiques : il ne me semble pas que le Héron ou les modérateurs aient de statut propre, or les organisateur des salons demandent à ce que des personnes ayant un statut soient présentes au salon. Du coup, je ne pense même pas que le Héron puisse poser une candidature, là où l'Asso et les Editions le peuvent. Et il y a bien sûr le cop financier, que seules les Editions ou l'Asso peuvent couvrir et rentabiliser.



En tout cas, c'est super d'avoir pu discuter avec tout le monde à ce sujet et de voir les différentes idées qui en ressortent. Par contre, ce qui revient le plus souvent reste quand même très lié à l'ergonomie du site en lui-même, ce qui n'est donc pas de notre ressort immédiat. Mais du coup, au-delà de ça, ça soulève aussi un point essentiel : si le principal problème est que le site n'est pas/plus adapté à la consommation et l'utilisation des plateformes actuelles de ce genre, ça veut dire qu'avant d'attirer les lecteurs et auteurs, le site doit être top. On ne peut pas faire des démarches, essayer d'attirer des gens, avec un site pas optimal, parce que sinon, on va en effet attirer des gens mais ils ne resteront pas, partiront et ne reviendront sans doute plus. Bref, ça fera de la mauvaise pub.

Comme on le laissait entendre dans notre message d’introduction, ce qu'on recherche en Beigie, c'est de lancer cette dynamique, d'amorcer le mouvement. Mais l'idéal, c'est qu'une fois lancé, il fonctionne de lui-même par le bouche-à-oreilles.
Image

Avatar de l’utilisateur
Awena
Stagiaire chez W&W
Messages : 803
Inscription : 08 déc. 2015 - 11:52

Re: Comment développer le Héron

Message par Awena » 18 juin 2019 - 10:53

Je ne sais pas si j'aurai une utilité quelconque , je ne suis pas certaine des compétences nécessaires ni du temps que ça demande surtout que j'ai du mal avec mon alternance a dégager du temps mais bref
Si jamais, je suis en école d'ingénieur en informatique si y a besoin de faire un peu de dev éventuellement je pourrais venir en soutient ponctuellement pour ce qui concerne le site.
Je ne peux pas promettre de m'engager sur une longue période je n'ai aucune idée de ma charge l'an prochain mais voilà je sais que dans d'autres topic il a été discuté la question des CDD
Juste pour dire qu'actuellement je serai prête a participer davantage surtout que je me dit que le peu que je sais faire pourrait aider , mais je suis incapable de m'engager sur une longue durée
Sinon en soit je suis plutôt d'accord avec. Albus pour que ça marche il faut que les gens restent aussi parce que la pub se fera en partie par le bouche a oreille et pour ça il faut procéder dans l'ordre

Avatar de l’utilisateur
Verowyn
Procrastination Queen
Messages : 8052
Inscription : 27 janv. 2007 - 11:24

Re: Comment développer le Héron

Message par Verowyn » 22 juin 2019 - 14:31

Yup, je reviens un peu après la bataille, mais j'ai pas eu moyen avant.

Déjà, je le redis mais je suis d'accord avec Albus : déployer de gros efforts pour attirer du monde sur un site dont l'ergonomie n'est plus en adéquation avec les attentes actuelles, ça ne rime pas à grand chose, donc à mon avis, pour développer le Héron, il faut surtout refaire le Héron. :mrgreen:

Cela dit, dans les autres petits trucs rapides, outre la police, il y a quand même le bug des caractères spéciaux. Je sais qu'il y a un truc à régler par l'utilisateur sur son profil pour un meilleur affichage, mais je ne sais jamais où chercher l'info, et puis j'ouvre le site, je vois des hiéroglyphes à la place des œ et des É, et je referme la page, découragée. Et là, je parle de quelqu'un qui connaît le site depuis sa naissance, alors imaginez un auteur/lecteur qui vient juste de débarquer.
Donc un truc assez facile à mettre en place : mettre à un endroit visible les explications pour contourner le problème.

Ensuite, il y avait pas mal de messages sur un rapprochement entre Éditions et Héron, avec l'idée de publier un recueil de nouvelles du Héron.
Je vous ai vu évoquer l'idée de ne pas payer de DA pour faire rentrer des sous dans l'asso (pour financer le nouveau site, entre autres) du coup, je veux quand même préciser, au cas où, qu'il est d'ores et déjà tout à fait possible, si vous avez un ou plusieurs textes publié.s par les Éditions, de renoncer à toucher vos droits d'auteur dessus et d'en faire don à l'asso. Plusieurs HPFiens avaient fait ce choix pour leurs textes parus dans Rêves Froissés et si ça vous intéresse, vous pouvez tout à fait me contacter à ce sujet. On vous fera signer un avenant pour que vos prochains DA soient reversés à l'asso. Vous continuerez à recevoir les redditions de compte bisannuelles pour garder une idée des ventes, mais l'argent restera dans les caisses de l'asso.
Aoife O'Hara a écrit :
15 juin 2019 - 14:46
Sur la question du coût d'édition d'un ouvrage... Je me souviens de l'époque où Morgwen utilisait lulu.com pour faire de petites anthologies de textes représentatifs d'HPFic (j'ai notamment le recueil de PWP). Il y a aussi Création de Fans, le super projet d'impression d'Alixe, qui passe par là.
Concrètement, le taf serait : sélection de quelques textes (éventuellement à l'issue d'un vote populaire), correction, mise en page (la partie relou), puis paf, vente éventuelle de versions soit électronique, soit imprimable via lulu.com ou autre. C'est clairement moins propre que les recueils des Editions, c'est certain, mais ça nous permettrait de proposer quelque chose, une tribune qui attirerait auteurs et lecteurs. Perso je comptais mettre ça en place de mon côté pour quand j'aurai fini de publier mon texte actuel sur le Héron : une version téléchargeable et/ou imprimable.
Ça me semble un peu trop simple/beau pour être vrai, qu'est-ce que je loupe ? :gne:
Bah en fait, la question, c'est vraiment dans quel but on voudrait faire ce genre de recueils ?

Parce que juste "sélections, correction, mise en page" et création d'une couverture aussi, c'est quand même au bas mot quelques centaines d'heures de travail, hein. Certes, réparties entre plusieurs bénévoles, mais quand même. C'est pas le genre de projet qu'on lance juste pour le fun, sans finalité bien définie.
Ou alors, on parle d'un truc fait à la va-vite, juste une version imprimée de ce qui est déjà sur le site, mais à mon sens en ce cas, on ne peut pas le vendre. Si c'est juste pour donner une visibilité au Héron en salon, ça peut se faire à mon avis, et sans s'embarquer dans tout ce qui est cession de droits et autres : 4 ou 5 exemplaires, non mis en vente, juste à disposition sur un stand, ça rentre dans le cadre privé, donc pas d'ISBN, de dépôt à la BNF, etc. On l'avait fait pour les fanfics en 2013 pour GF, et je me demande si ça n'avait pas été fait pour le Héron aussi ?

Par ailleurs, l'impression à la demande, on en a déjà parlé pour les Éditions, et si on ne le fait pas (parce que clairement, ça serait plus simple que de gérer un stock de +200 bouquins à chaque fois), c'est que c'est cher. À peu près le double de ce qu'on paie en passant par un imprimeur traditionnel.

@Charliz

Tu parles de faire payer une 10aine d'euros pour avoir une chance d'être sélectionné dans un recueil Héron, et tu pars du principe que les gens qui participent à des concours le font et que donc ça ne pose pas problème. Je ne sais pas si tu as lu l'article que j'ai publié sur le blog sur les AT vs Concours, mais clairement, la différence principale, c'est que les gens qui participent à un concours espèrent gagner un prix (souvent en argent), pas juste être publiés dans un recueil qui n'ajoute pas de "valeur ajoutée" à leur publication en ligne (pas de droits d'auteur, pas de travail éditorial, etc. si c'est juste pour être imprimé sur du papier, l'auteur peut effectivement le faire tout seul, ce n'est pas les plateformes d'aide à l'auto-édition qui manquent).
Image

Avatar de l’utilisateur
Chalusse
Hel
Messages : 1166
Inscription : 30 avr. 2017 - 13:05

Re: Comment développer le Héron

Message par Chalusse » 12 oct. 2019 - 23:05

Hello !

Je suis (re)tombée sur le topic de l’AG et par extension celui-ci totalement par hasard il y a quelques jours. Au vu des messages/réactions qu’il a pu susciter, je voudrais donner mon avis également.

(Je vais tenter de trier mes arguments par points pour que ce soit plus clair. Je ne promets rien ! :lol: Et je m’excuse pour les (potentielles) redites.)


Je publie assez régulièrement sur le Héron depuis un peu plus d’un an maintenant.
  • Je ne vais pas me cacher d’approuver celles et ceux qui ont pu mentionner l’apparence du site comme un point négatif. :mrgreen:
    J’ai découvert HPFanfic en premier et, en effet, lorsque je me suis rendue pour la première fois sur le Héron, j’ai été très étonnée par son ergonomie qui me paraissait nettement moins actuelle que l’autre. Puisque cela a été longuement (et bien mieux) détaillé dans de nombreux posts, je ne pense pas qu’il soit très intéressant que j’en dise davantage.
En revanche, je voudrais dire que, contrairement à certains, la similarité entre plusieurs menus, le mode général de fonctionnement, etc. avec HPF a été assez rassurant pour moi. En effet, j’ai été à l’aise plus rapidement avec les diverses modalités justement car je les avais déjà vues/expérimentées sur HPF.
Pour moi, la ressemblance des deux sites n’est pas un frein conséquent à l’attractivité du Héron vis-à-vis d’un public peut-être plus « professionnel » ou qui n’apprécierait tout simplement pas la Fanfiction. Je m’explique : si la personne n’aime pas/n’est pas intéressée, je ne pense pas qu’elle prendra le temps d’aller découvrir en profondeur HPF et donc ensuite de faire des rapprochements avec le Héron. À l’inverse, un Fanfictionneur qui souhaite publier sur le Héron mais pourrait hésiter, serait sans doute rassuré par la proximité et la similarité entre les sites.


Pour moi, le manque d’attractivité peut être lié à deux autres aspects :
  • Premièrement, le manque visible de vie/d’activité sur le site. Comme cela a pu être mentionné auparavant, je suis d’accord pour dire que les News sont assez mal placées. Lorsqu’on arrive sur le Héron, on ne les voit pas d’emblée et je pense que cela donne l’impression que le site est assez figé.
    Le fait que les nouveautés soient reléguées dans un petit coin de la page d’accueil et qu’un seul texte soit mis en avant renforce cette impression également, selon moi. (On l’aura compris, je préfère le visuel de HPF ! :plus1: )
En outre, et cela me permettra de faire une transition vers mon deuxième (qui est en réalité le troisième :gne: ) point, les nouveautés sont mises à jour de manière beaucoup moins régulière que sur HPF. Durant une semaine, un visiteur du site peut se retrouver avec le même texte dans l’encadré des nouveautés.
  • J’en viens donc à mon deuxième (- troisième) point. ATTENTION, JE NE JETTE LA PIERRE A PERSONNE ! Surtout pas ! Mais je souhaite donner un avis le plus objectif et complet possible.
    À mon sens, le délai de validation des textes proposés sur le Héron est trop long et peut rebuter voire faire littéralement fuir certains auteurs.
    Derechef, je m’explique : les « grands » sites de publication de textes originaux n’ont pas de modération.
    [Petit aparté, le concept-même d’une modération peut être superflu, paraître aberrant, ou seulement ne jamais venir à l’esprit de certains ; qu’ils soient auteurs ou lecteurs.]
    Lorsqu’un auteur met son texte en ligne, je pense qu’il ne souhaite qu’une chose : que son texte soit publié et visible pour les lecteurs le plus rapidement possible. Prenons Wattpad ou FictionPress en exemple : aucune modération/aucun délai n’intervient entre le moment où l’auteur appuie sur le bouton « publier » et le moment où le texte est effectivement accessible.
    Je ne critique absolument pas le principe de la modération (ou bien mon prochain nouveau statut me rendrait totalement incohérente ^^). Mais je pense qu’il est possible d’améliorer celle du Héron pour rendre le site à la fois plus dynamique visuellement (des nouveautés mises à jour plus vite pour les visiteurs, notamment), pour donner le sentiment aux auteurs que, finalement, la modération n’est pas si contraignante que cela (textes validés plus rapidement) et donc, in fine, pour donner envie aux auteurs de revenir publier sur le site, et en attirer de nouveaux. (On sait bien que le bouche-à-oreille est la meilleure des publicités !) Qui dit nouveaux auteurs dit certainement nouveaux lecteurs également ! Donc plus de lectures, plus de reviews ; donc plus de satisfaction pour les auteurs. Et ainsi de suite…

La question a été posée une fois dans les posts précédents et aucune réponse n’a été apportée (il me semble) : une double modération est-elle réellement nécessaire ?

Si je me réfère à ce que les modérateurs actuels ont pu en dire, très peu de textes sont refusés et lorsqu’ils le sont, c’est avant tout lié à l’orthographe. A-t-on besoin d’être deux pour cela ? Je n’en suis pas certaine.
À la limite (et pour reprendre une idée mentionnée dans un autre post), une double modération se justifierait si l’un des modos a un doute sur un texte. Considérant que la majorité sont validés sans souci, cela reviendrait à mettre en place une mesure d’exception, uniquement.
Ainsi, les textes proposés pourraient être validés plus rapidement et je pense qu’en même temps, cela serait moins contraignant pour l’équipe.
Autre suggestion : pourquoi ne pas davantage étoffer l’équipe si la double modération persiste ? Afin d’obtenir un meilleur rendement, il semble évident qu’il faille davantage de petites mains. D’autant plus si certains membres ressentent une forme de lassitude (ce qui peut parfaitement se comprendre ! Encore une fois, je ne jette la pierre à personne, je cherche juste à proposer des axes que je juge être des axes d’amélioration. :ange:)

--> Voilà, en résumé, les points négatifs qui ressortent selon moi.


Alors pourquoi je continue de publier sur le Héron ?

Deux raisons :
  • Tout d’abord, je suis attachée à l’association et à ses sites. J’adhère au « schéma » : HPFanfic --> (Forum) --> Le Héron. En ce qui me concerne, j’ai découvert le Héron parce que j’ai découvert HPF. Et malgré ses défauts, je suis parvenue à m’attacher au Héron. Pour reprendre mon argument précédent, je ne pense donc pas que le Héron y gagne véritablement à rompre totalement avec HPF. (Après tout, sur Wattpad, Fanfictions et originaux se mêlent et chacun participe à la popularité du site.) Mais ce n’est que mon opinion. J'apprécie en outre grandement le lectorat HPF. :coeur:
  • Ensuite (et surtout) : la protection des textes ! Je suis TRÈS étonnée que cela ne soit pas davantage mis en avant ! Le dépôt légal auprès de la BNF est LA raison pour laquelle j’ai commencé à publier certains de mes originaux sur Internet. (:fan:) En tant qu’auteure, cela m’a profondément rassurée. Bien que je publie en parallèle sur Wattpad et FictionPress, j’attends toujours que mon récit ait été modéré sur le Héron pour le publier sur les autres sites et donc avoir la preuve légale de l’antériorité de mon texte sur Internet. À ma connaissance, aucun autre site de publication en ligne ne bénéficie de cet immense avantage.
    Je pense que le Héron tient notamment ici la clé pour attirer un public peut-être plus professionnel, coutumier de la protection de ses textes, etc., à qui le seul terme « légal » aurait plus de valeur qu’un skin attrayant.

Après un an, voilà le bilan que je peux tirer de mon utilisation du Héron. Encore une fois, je ne vise ou n’incrimine personne et surtout pas les ModHéronïens ! Je souhaitais seulement apporter mon point de vue en tant qu’auteure publiant régulièrement sur le site, et poursuivre le « débat » en lien avec les thèmes qui ont déjà pu être soulevés. J’espère que cela contribuera à son développement et son amélioration ! :superman:

Je termine par un grand merci à l’équipe ! :hug:
Bises à toutes et tous !

Avatar de l’utilisateur
FleurBleue
Animagus non déclaré
Messages : 328
Inscription : 31 mai 2018 - 20:27

Re: Comment développer le Héron

Message par FleurBleue » 13 oct. 2019 - 21:01

Chalusse a écrit :
12 oct. 2019 - 23:05
  • Ensuite (et surtout) : la protection des textes ! Je suis TRÈS étonnée que cela ne soit pas davantage mis en avant ! Le dépôt légal auprès de la BNF est LA raison pour laquelle j’ai commencé à publier certains de mes originaux sur Internet. (:fan:) En tant qu’auteure, cela m’a profondément rassurée. Bien que je publie en parallèle sur Wattpad et FictionPress, j’attends toujours que mon récit ait été modéré sur le Héron pour le publier sur les autres sites et donc avoir la preuve légale de l’antériorité de mon texte sur Internet. À ma connaissance, aucun autre site de publication en ligne ne bénéficie de cet immense avantage.
    Je pense que le Héron tient notamment ici la clé pour attirer un public peut-être plus professionnel, coutumier de la protection de ses textes, etc., à qui le seul terme « légal » aurait plus de valeur qu’un skin attrayant.
La preuve, je ne connaissais pas cette protection des textes. Mais honte à moi car j'ai mal dû lire le réglement
Image

Avatar de l’utilisateur
AlbusDumbledore
Propriétaire du Triclosaure
Messages : 7603
Inscription : 21 déc. 2009 - 14:00

Re: Comment développer le Héron

Message par AlbusDumbledore » 30 oct. 2019 - 11:47

Si les autres « grandes » plateformes n’ont pas un dépôt à la BnF, c’est surtout parce que la plupart ne sont pas française :mrgreen: Le dépôt à la BnF concerne uniquement les œuvres publiées en France, et c’est une obligation légale pour les textes éditées (dis-moi si je me trompe @Ielenna). Vu que HPF (l’asso, et donc les sites) est domiciliée en France, j’imagine que ça a été une procédure évidente pour renforcer la protection des textes publiés sur internet et souvent sujets au plagiat.

Après, si c’est ce qui démarque le Héron, il faut aussi prendre en compte que cette particularité n’est pas forcément l’argument phare. Dans le sens où une vaste majorité de personne ignore cette procédure (et son obligation), il suffit de regarder comment le plagiat prolifère, voire semble normal, sur Wattpad et autre. Même dans le milieu pro, ce n’est pas nécessairement ce que les auteurs vont remarquer (parce que ce n’est pas un copyright). Et beaucoup de jeunes auteurs, qui publient massivement sur Wattpad, ou se lancent dans l’autoédition, n’ont aucune idée de ces concepts. On a eu effectivement des auteurs qui sont venus car attirés par cette particularité, mais ça reste une très faible minorité.



Pour la durée de validation, nous sommes en train d’en discuter en Beigie. C’est vrai qu’on n’a pas été bon dernièrement à cause d’une IRL extrêmement chargée pour tous (mon boulot m’a bouffé tout l’été et j’étais en Australie pour mes vacances, sans WiFi, princesse à beaucoup de choses a géré dans sa vie personnelle en ce moment, dreamer a aussi pas mal de boulot, tout comme Melow et Norya, qui va bientôt devoir géré un déménagement). Il est vrai qu’on aurait pu recruter un CDD ou plusieurs, mais la vérité est aussi là : techniquement, Melow et dreamer ont été recrutées pendant le même appel à candidature, et y’a pourtant quoi... 5-6 mois entre les deux, peut-être plus. Pourquoi ? Parce que lorsqu’on ouvre nos appels, on a très peu de candidatures et même si on l’ouvre à notre public, on reçoit beaucoup de candidatures qui 1) n’ont pas compris ce qu’on demandait (certains pensent que nous sommes une maison d’édition) et 2) ne relancent pas après nos réponses à leur question.

Donc oui, on pourrait augmenter les effectifs, mais d’un côté il n’y a personne derrière pour suivre. On réfléchit pour améliorer la validation, mais là encore, le fait qu’on soit tout-es très occupé-es fait que ça prend du temps. Il est à noter aussi que si la plupart des textes sont validés, plusieurs font souvent l’objet d’un deuxième avis car l’un-e de nous hésite sur certains aspects. Quelques textes ont même droit à un troisième avis dans les cas les plus difficiles.


En tout cas, merci pour tes retours @Chalusse :D
Image

Avatar de l’utilisateur
Ialona
The Lion Queen
Messages : 1379
Inscription : 04 févr. 2009 - 20:26

Re: Comment développer le Héron

Message par Ialona » 30 oct. 2019 - 12:56

Et si la validation se faisait par étape?
Du style : un texte non validé est quand même publié, mais n'est pas mis en avant dans la page des nouveautés tant qu'il n'a pas été validé. L'auteur.rice peut donc le voir et le partager en attendant validation, et si ça ne va pas, il est retiré après validation ?
Une sorte de sas d'entrée (pas la moindre idée de comment on écrit sas, sasse? Sace? ). On peut même imaginer qu'il faut au moins une validation pour être publiécomme ça, et rester à trois validations pour être complètement publié.

Pour le dépôt à la BNF, c'est pas parce que les gens ne savent pas comment ça marche qu'il ne faut pas le mettre en avant. Les gens n'y ont ptet pas pensé, mais ça ne peut pas faire de mal de leur dire "hé! Si tu publies chez nous ton texte est protégé".
Par contre tu dis que ce n'est pas comme un copyright, du coup c'est quoi la différence?
Image
Mon défi ciné 2019, 2020

Avatar de l’utilisateur
AlbusDumbledore
Propriétaire du Triclosaure
Messages : 7603
Inscription : 21 déc. 2009 - 14:00

Re: Comment développer le Héron

Message par AlbusDumbledore » 30 oct. 2019 - 15:01

Pour la solution sur la validation que tu proposes, @Ialona, là, ce n’est pas de notre ressort direct mais celle de la refonte des sites (tout comme pour le visuel du site). Nous, tout ce qu’on peut contrôler, c’est si un texte est validé ou pas. Après, je ne sais pas si ça vaut le coup, dans le sens où qu’elle serait la réaction de l’auteur et des lecteurs si un texte diffusé (et éventuellement partagé) se retrouve refusé par la suite :gne:


Concernant le dépôt, je ne dis pas qu’il ne faut pas en parler. Je le mets constamment en avant quand je fais la promo du Héron dans les Salons ou Facebook. Cependant, force est de constater que beaucoup ignore de quoi il s’agit (surtout quand tu expliques ça à des ado de 13-14 ans), d’où ma réflexion que si c’est un des arguments qui distingue le Héron du reste, il ne doit pas être utilisé comme L’Argument du Héron pour attirer le public. Un skin intuitif, une dynamique du site... tout ça seront des arguments bien plus efficaces pour attirer un public.

Après, la modération n’est pas responsable (encore une fois) du dépôt à la BnF, il me semble que ça se fait automatiquement via le site lui-même. Sans doute que les Beiges qui étaient là au début à la création du Héron, ou celles/ceux qui travaillent dans l’édition, pourront entrer plus en détail et me corriger, mais non, un dépôt à la BnF ne constitue pas un droit d’auteur ou copyright. C’est une procédure obligatoire en France pour tous les textes publiés afin de garder une trace numérique (ou physique) des œuvres et donc attester de leur authenticité.

Dans les faits, il ne s’agit que d’un recours en cas de plagiat ou vol de l’oeuvre : le dépôt permet d’avancer la preuve de l'antériorité de l’oeuvre et de l'authenticité de son auteur/autrice. Là où un droit d’auteur est beaucoup plus exclusif puisque protège légalement ton œuvre du plagiat et autre. Encore une fois, celles et ceux mieux informés peuvent me corriger, mais en gros, personne n’a besoin de ton accord pour reprendre ton texte et tes univers pour leur propre besoin depuis le Héron. Le texte est authentifié, mais personne n’a besoin de demander ton accord pour le réutiliser ou en faire une fanfic. Là où pour le droit d’auteur, c’est obligatoire puisque l’oeuvre est protégée.

Autre point, normalement le dépôt à la BnF signifie que toute personne peut consulter ton texte via la BnF. Après je ne sais pas comment ça se fait pour les textes numériques, j’imagine qu’il faut aller via leur site.
Image

Avatar de l’utilisateur
Ialona
The Lion Queen
Messages : 1379
Inscription : 04 févr. 2009 - 20:26

Re: Comment développer le Héron

Message par Ialona » 30 oct. 2019 - 16:24

Ah oui, je parlais pas pour maintenant maintenant, mais c'est bien d'y penser en amont de la refonte ^^

Pour le copyright, je sais qu'en terme de musique, si un.e artiste ne dépose pas ses chansons sous des licences libres, iel est automatiquement déposé à la sacem, donc sous copyright.
Pour les brevets, il suffit de s'envoyer une copie par recommandé et ça suffit comme preuve d'appartenance, ce que j'ai toujours associé à un copyright.
Je pensais du coup que c'était pareil pour les romans : s'il y a une preuve datée, ça marche comme un copyright...
Mais bon, là s'arrêtent mes connaissances légales :mrgreen:
Image
Mon défi ciné 2019, 2020

Avatar de l’utilisateur
AlbusDumbledore
Propriétaire du Triclosaure
Messages : 7603
Inscription : 21 déc. 2009 - 14:00

Re: Comment développer le Héron

Message par AlbusDumbledore » 30 oct. 2019 - 16:47

Ben justement, le dépôt à la BnF n’est pas une licence, pour ce que j’ai compris. Un brevet, quand tu le déposes, tu obtiens la licence associée. Dans le cas du dépôt, c’est plus une sorte d’archivage daté, qui peut donc être utilisé en cas de recours, mais rien de plus. Il ne confère aucun droit, il aide juste à aider la protection des textes originaux publiés sur le Héron qui sont, il me semble, du domaine public, comme les textes HPFanfic. Tacitement, et parce que nous ne sommes pas des enfoirés, on ne s’amuse pas à utiliser les textes des autres, mais sauf s’il y a plagiat, tout le monde peut utiliser les univers des textes postés sur le Héron sans accord de l’auteur.

Après oui, ça reste toujours mieux que rien, mais la principale différence, c’est que le Héron (et HPF du coup) ne gère aucunement les droits d’auteurs et tout ce qui est lié (légalement et financièrement). Ce n’est pas aussi fort que le copyright, mais c’est déjà mieux qu’un simple « libre de droit », l’auteur garde quand même un contrôle de son œuvre. Je ne sais pas s’il y a une équivalence chez les autres pays (genre est-ce que les auteurs américains doivent faire un dépôt à la Bibliothèque du Congrès pour chaque bouquin édité ?).
Image

Avatar de l’utilisateur
Verowyn
Procrastination Queen
Messages : 8052
Inscription : 27 janv. 2007 - 11:24

Re: Comment développer le Héron

Message par Verowyn » 30 oct. 2019 - 21:56

Ouhlàlàlàlà, non, non non, c'est pas du tout comme ça que marche le droit d'auteur en France ! :mrgreen:

Alors, déjà, la distinction copyright/droit d'auteur : le copyright, ça relève du droit anglo-saxon, c'est légèrement différent du droit d'auteur à la française et surtout : ça ne nous concerne pas.

Ensuite de quoi : TOUTE œuvre de l'esprit, en France relève AUTOMATIQUEMENT du droit d'auteur.
C'est simple, vous créez quelque chose, vous en êtes l'auteur, vous avez donc des droits sur cette création.
Que vous publiiez cette œuvre sur le Héron, que vous l'imprimiez sous forme de fanzine, que vous soyez édité à compte d'éditeur et remportiez le Goncourt avec, que vous gardiez votre chef d'œuvre dans un tiroir jusqu'à votre mort : à partir du moment où vous êtes l'auteur d'une œuvre, le droit d'auteur s'applique à cette œuvre et vous n'avez AUCUNE DÉMARCHE à entreprendre pour que ce soit le cas.


Les textes du Héron ne sont pas DU TOUT dans le domaine public/libres de droits : ils appartiennent à leurs auteurs.
Un auteur peut CHOISIR de mettre son texte sous licence libre de type creative commons avec plusieurs modulations (droit de reproduction, de modification, d'utilisation commerciale, etc.) mais c'est son choix. Par défaut, l'œuvre lui appartient et personne n'a le droit de faire quoi que ce soit avec sans son autorisation.

[La fanfiction est un cas à part : vous pouvez, bien sûr, décider d'écrire une fanfic à partir d'un roman publié sur le Héron comme vous pouvez le faire à partir d'Harry Potter. Pourtant, vous vous doutez bien que Harry Potter n'est pas libre de droits ou dans le domaine public ! La fanfiction se situe dans une zone grise, elle est tolérée par les ayant-droits tant que les auteurs de fanfics n'en tirent pas de profit financier, mais ils pourraient très bien décider du jour au lendemain d'interdire toute fanfiction sur leur œuvre — c'est le cas d'Ann Rice, par exemple.]

Le droit d'auteur se décompose en deux parties :
- Les droits moraux, qui sont inaliénables
- Les droits patrimoniaux, que vous pouvez céder (à un éditeur, par exemple) et qui sont limités dans le temps : 70 ans après la mort de l'auteur. Une fois cette limite de 70 ans atteinte, l'œuvre tombe dans le domaine public.

Dans les droits moraux, on trouve le droit de paternité (vous avez le droit que votre nom et/ou pseudonyme soit associé à votre œuvre), le droit du respect de l'intégrité de l'œuvre (si votre éditeur illustre votre belle histoire romantique avec des photos pornos, vous pouvez vous y opposer car ça ne respecte pas l'intégrité de l'œuvre) et le droit de retrait (si vous n'êtes plus du tout en accord avec ce que vous avez écrit, vous pouvez exigez que ce soit retiré de la vente et plus jamais publié, moyennant compensation financière de l'exploitant pour les pertes engendrées).

Les droits patrimoniaux regroupent tout ce qui vous permet d'exploiter votre œuvre : droit de représentation (théâtre...) de publication (édition), d'adaptation (cinema, tv...) et de traduction. Vous pouvez décider d'exploiter vous-mêmes ces droits (auto-édition) ou les céder par un contrat à quelqu'un dont c'est le métier et qui vous versera en échange une compensation financière. Cette compensation financière qui prend généralement la forme d'un pourcentage sur les ventes est appelée dans le jargon de l'édition "droits d'auteur", ce qui embrouille un peu tout. :arrow: :mrgreen:

Alors, après ce petit (hum :dribble: ) rappel de ce qu'est le droit d'auteur, qu'est-ce que c'est cette histoire de protection des textes via la BNF ?

Là encore, il faut distinguer deux choses :
-le dépôt légal est une obligation légale pour toute œuvre publiée : il s'agit d'envoyer un ou deux exemplaires (suivant le tirage initial) du livre à la BNF. C'est une obligation pour l'éditeur.
- Le projet d'archives de l'internet qui concerne le Héron en tant que site français dont nous avons signalé l'intérêt

En quoi cet archivage par la BNF peut vous aider à protéger votre texte ?
Nous l'avons vu, votre texte relève du droit d'auteur dès le moment où vous l'avez écrit. Il n'est donc pas question de contacter la BNF pour une quelconque licence ou brevet qui vous accorderait ce droit. (Je pense qu'Albus confondait avec le dépôt de brevet qui concerne les innovations techniques et non pas les œuvres de l'esprit. ;) )
Mais si (ce qui reste très rare, je vous rassure) vous vous faites plagier, encore faut-il que vous puissiez prouver que vous êtes bien l'auteur de votre texte. Pour cela, vous devez assurer l'antériorité de votre texte à la version publiée par votre plagieur.
Plusieurs solutions sont possibles :
- Vous pouvez vous envoyer à vous-mêmes vos œuvres par la Poste sous pli scellé (et ne surtout pas l'ouvrir) : le cachet de la poste datera votre œuvre.
- Vous pouvez produire vos brouillons et même faire témoigner vos beta-lecteurs, chose impossible pour le plagieur, et ainsi prouver que vous avez travaillé sur l'œuvre, contrairement à lui.
- Vous pouvez attester que votre texte a été publié en ligne sur un compte vous appartenant, encore une fois à une date antérieure à votre plagieur. L'archivage du site du Héron par la BNF peut vous aider sur ce point (au cas où le Héron lui-même aurait disparu dans les limbes de l'internet depuis) mais attention : cet archivage n'a lieu qu'une fois par an et il n'est pas garanti qu'absolument toutes les pages du site soient archivées.
- Le fait d'être membre de l'asso Héros de Papier Froissé et de publier sur le Héron est un autre avantage dans ce cas : le bureau de l'asso connait votre état civil et peut attester que le compte avec lequel vous publiez est bien le vôtre.

Voilà, j'espère que tout ça est un peu plus clair maintenant. Je ne suis pas juriste mais en tant qu'éditrice et autrice publiée c'est un sujet sur lequel j'ai dû me pencher d'assez près, donc n'hésitez pas si vous avez des questions à ce propos. :)
Image

Avatar de l’utilisateur
LaLouisaBlack
Lady Fraser
Messages : 4080
Inscription : 05 sept. 2008 - 20:26

Re: Comment développer le Héron

Message par LaLouisaBlack » 30 oct. 2019 - 22:08

Merci Véro pour le récap légal, je plussoie tout ton message :hug:
A noter que le droit français est bien plus protecteur des droits moraux de l'auteur que le copyright anglo-saxon, qui se base sur un concept de paternité très différent (ou plutôt inexistant) et très capitaliste : la personne prenant le risque financier est celle qui possède les droits. Je vous renvoie par exemple à cet article : https://www.google.com/amp/s/www.nouvel ... ncaise.amp
Bref, on comprend pourquoi les scénaristes d'Hollywood attendent toujours d'avoir un contrat signé avant d'envoyer un script ;)
Image

Avatar de l’utilisateur
Chalusse
Hel
Messages : 1166
Inscription : 30 avr. 2017 - 13:05

Re: Comment développer le Héron

Message par Chalusse » 31 oct. 2019 - 14:51

Déjà, merci @Verowyn pour tes explications. :D

Je plussoie ce que dit @Ialona vis-à-vis du dépôt à la BNF. Ce n’est pas parce que les gens ne connaissent pas/ne comprennent pas forcément que cela ne doit pas être mis en avant. Pour moi c’est d’ailleurs tout le contraire ! Ils sont peut-être tellement habitués au plagiat surabondant que tu mentionnes, @AlbusDumbledore, qu’ils se disent « bon tant pis », mais cela ne signifie pas qu’ils ne seraient pas extrêmement sensibles et intéressés par un site comme le Héron qui permet justement une protection/offre une mesure de protection supplémentaire.

Concernant la modération, je ne serais pas pour une modé a posteriori dans le sens où je comprends que les textes qui sont publiés sur le site doivent respecter son règlement de manière totale. Par ailleurs, comme le dis Albus, je ne pense pas qu’un auteur serait davantage ravi de voir son texte être retiré après l’avoir publié plutôt que d’être averti en amont et de pouvoir faire les modifications nécessaires.
Néanmoins, ce que j’ai du mal à comprendre, c’est cette nécessité d’imposer une double modération à chacun des textes et, donc, cette différence entre la modération Héron et la modération HPF. Bien sûr, je comprends tout à fait qu’un texte puisse faire débat, qu’un ou plusieurs autres avis soient nécessaires (ça se passe aussi comme ça, parfois, en modé HPF, et ça me semble tout à fait normal). Mais pourquoi partir du principe qu’une double modération est nécessaire ? Pourquoi la double/triple/… modération n’est pas l’exception ?

Pour ce qui est des recrutements, peut-être n’y-a-t-il pas assez de communication autour ? Je n’émets qu’une hypothèse, je ne sais pas… :/ Enfin ce qui est certain c’est que lorsque j’avais postulé pour intégrer le Héron, je n’avais vu que la relance, pas le premier post. Alors je n’étais peut-être pas très active sur le Forum a cette époque mais en revanche, je publiais sur le Héron, etc...

Avatar de l’utilisateur
Norya
Chasse le Robert sauvage
Messages : 8901
Inscription : 11 juil. 2011 - 12:36

Re: Comment développer le Héron

Message par Norya » 31 oct. 2019 - 15:36

@Chalusse, déjà concernant la double modération, il faut savoir que quand j'y suis arrivée, il en fallait une triple !
En fait, de base, c'était différent entre HPF et le Héron par une volonté de qualité mais aussi parce que sur le Héron, il y avait énormément moins de texte que sur HPF il y a 6 ans (à mon arrivée) et aux débuts du Héron (quelques années auparavant). Ce qu'on pouvait faire sur le Héron n'était pas possible sur HPF.
Alors oui, ça fait un moment qu'on parle de modération simple mais on n'a pas vraiment eu le temps, aucun d'entre nous, de vraiment se poser pour y réfléchir, ce qu'on va faire assez rapidement finalement car on vient d'en reparler suite au relancement de ce topic (ton post en fait^^). On galère un peu en ce moment, mais on a trouvé une date !

Pour le recrutement, on fait exactement la même pub que les autres équipes ! C'est juste que les volontaires ne se précipitent pas... et on a été très échaudés par les candidats hors forum HPF, très honnêtement et de toute façon, depuis que je suis sur le Héron, on a rarement plus de deux candidatures... D'ailleurs, en règle générale, il me semble que lors des recrutements des autres équipes ont moins de succès qu'il y a 5 ans par exemple^^

Merci @Verowyn et @LaLouisaBlack!
Image

Avatar de l’utilisateur
Ialona
The Lion Queen
Messages : 1379
Inscription : 04 févr. 2009 - 20:26

Re: Comment développer le Héron

Message par Ialona » 31 oct. 2019 - 16:17

En effet, merci Vero pour ce petit récap, c'est bien un truc comme ça qu'il me semblait :mrgreen:
Image
Mon défi ciné 2019, 2020

Avatar de l’utilisateur
Chalusse
Hel
Messages : 1166
Inscription : 30 avr. 2017 - 13:05

Re: Comment développer le Héron

Message par Chalusse » 31 oct. 2019 - 19:56

Merci pour les infos, @Norya. ;)
Ma volonté n’était absolument pas « d’incriminer » l’équipe ou quoi que ce soit, hein ! J’appuyais seulement mon propos énoncé dans mon premier post : à savoir que la double modé et le temps que cela nécessitait pouvait se révéler être une sorte de frein au développement du site dans le sens où le délai pouvait rebuter certains auteurs. Après, à titre perso, cela ne m’a pas empêchée de poster et de continuer à poster mes originaux sur le Héron. :D

Concernant le recrutement et ma remarque sur la pub/com, je sais que les recrutements suscitent peu de candidatures ces derniers temps. :?
Du coup, mon commentaire était finalement plus général. Il y a peut-être un déficit de communication autour de l’ensemble des recrutements (sur les différents sites, les pages FB, Twitter, etc.). Après, comme je l’ai dit auparavant, ce n’est qu’une hypothèse. :gne:

Avatar de l’utilisateur
AlbusDumbledore
Propriétaire du Triclosaure
Messages : 7603
Inscription : 21 déc. 2009 - 14:00

Re: Comment développer le Héron

Message par AlbusDumbledore » 31 oct. 2019 - 22:50

Merci @Verowyn pour les clarifications. Est-ce qu’on peut reprendre ton message pour le site du Héron pour clarifier cet aspect sur le site ? Je pense que c’est un des points qu’il faut bien clarifier aux membres. J’avais plus ou moins des brides un peu diffuses, mais là c’est bien clair et précis sur ce que c’est concrètement.


@Chalusse : encore une fois, le dépôt est un argument que j’avance systématiquement lorsque je fais la promo du Héron. Mon point, c’est que ça ne peut pas être LE principal. Ce n’est pas celui-ci qui va attirer les membres. Ça peut les pousser à s’inscrire, mais ce n’est pas celui qui va les attirer car ils ne comprennent pas. Ce n’est pas l’argument à mettre en gros sur une bannière que tu vois depuis l’entrée du salon, ça va plutôt être celui que tu vas avancer à quelqu’un qui cherche une plateforme, qui hésite entre plusieurs, donc quand tu vas parler avec lui/elle pour décrire le Héron.

Et concernant la modération, comme l’explique Norya, c’est pour garantir une qualité orthographique des histoires postées sur le Héron. HPFanfic le fait également, mais dans l’idée, du moment qu’une histoire reste lisible, elle va être acceptée. Sur le Héron, on est beaucoup plus strict, d’où le double validation (mais bon, au final, on laisse passer pas mal de fautes, donc du coup l’argument ne tient plus vraiment).
Image

Avatar de l’utilisateur
Verowyn
Procrastination Queen
Messages : 8052
Inscription : 27 janv. 2007 - 11:24

Re: Comment développer le Héron

Message par Verowyn » 01 nov. 2019 - 00:05

Oui, @AlbusDumbledore vous pouvez réutiliser mon petit récap si vous le souhaitez. ^^
Image

Répondre

Revenir à « Association et ses membres »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité