Fan Ron/Hermione, avec tout ce qu'on a imaginé...

Venez débattre autour des théories des fans ou partagez-nous les vôtres !
Avatar de l’utilisateur
LostInTheSun
Seigneur des Ténèbres
Messages : 5258
Inscription : 12 mars 2010 - 14:25

Re: Fan Ron/Hermione, avec tout ce qu'on a imaginé...

Message par LostInTheSun » 25 oct. 2011 - 20:45

Ben même à l'intérieur, c'était pas simple non plus pour elle, excuse-moi... Merlin sait que j'aime Ron mais il faut reconnaître qu'à la place d'Hermione, je ne sais pas comment j'aurais réagi. C'était pas juste une petite dispute, hein, c'était quand même carrément plus violent que ça...
Et puis je sais que tu n'aimes pas Hermione m'enfin elle a quand même couru après lui sous la pluie avant qu'il ne transplane, ça serait bien de ne pas rejeter la faute de Ron sur son dos non plus quoi. Ma fanattitude ronienne n'est plus à démontrer mais il n'est pas un saint dans cette affaire.

Avatar de l’utilisateur
Pattenrond
À la tête du Magenmagot
Messages : 3095
Inscription : 31 mai 2011 - 18:34

Re: Fan Ron/Hermione, avec tout ce qu'on a imaginé...

Message par Pattenrond » 25 oct. 2011 - 21:48

Et puis, Ron a beau être Ron, Hermione ne peut pas non plus dire à Harry qu'elle l'abandonne elle aussi. Si elle avait répondu qu'elle le suivait, elle aurait dû transplaner avec Ron. La seule chose positive aurait été que probablement ils aurait fini par revenir tous les deux parce qu'à deux, ils peuvent combattre les rafleurs plus efficacement. Sauf que si Hermione avait tenté de convaincre Ron avant qu'il ne transplane, Ron aurait pensé que finalement, elle choisissait le bord d'Harry et il aurait transplané sans elle.
ImageImageImage
Ron : "Si seulement... Pattenrond était là..."

Avatar de l’utilisateur
Mid-
Vigile à baguette du Ministère
Messages : 1759
Inscription : 13 mai 2009 - 17:28

Re: Fan Ron/Hermione, avec tout ce qu'on a imaginé...

Message par Mid- » 26 oct. 2011 - 08:09

Eh, j'ai jamais dit que Ron était un saint et que la faute revenait à Hermione! :criz: J'ai juste dit qu'elle avait été submergée par l'émotion et qu'elle n'a pas su quoi faire. C'est normal comme réaction, c'est pas celle que j'aurais eue, mais ça reste normal et ça ne fait pas d'elle une méchante. Mais que ça a donné l'impression à Ron que personne ne voulait de lui sous cette tente. Ce qu'il fallait comprendre à ce " Tu viens avec moi?" c'est "Tu penses que j'ai encore ma place ici ou vous êtes mieux sans moi tous les deux et je vous gêne?", et non pas "Bon, je romps ma promesse à Harry, ça te dit de faire pareil?" Et c'était normal qu'Hermione ne comprenne pas ce point de vue à la seconde près, parce qu'elle est chamboulée. P'têt qu'elle réfléchit trop avant d'agir (l'inverse de Harry, tiens). Je dis que moi je l'aurais rattrapé, mais je vous prie de croire que je l'aurais quand même engueulé après, c'est pas parce que c'est Ron que je lui passe tout. :evil:

Enfin, je dis ça, mais il y a quand même certaines personnes qui parviennent à dire que lors de ce passage "en plus de planter Harry, Ron pose à Hermione un ultimatum dégueulasse avant de la laisser tomber parce qu'elle cuisine pas bien". Re- :evil:
Image

Avatar de l’utilisateur
Miss Granger
Elève de première année
Messages : 20
Inscription : 27 avr. 2019 - 18:23

Ron/Hermione

Message par Miss Granger » 17 févr. 2021 - 15:49

Hey,
Je tenais à partager mon point de vue sur un sujet important. Je suis abonnée à plusieurs pages et forums sur l'Univers de Harry Potter et j'aurais aimé qu'on parle de relation amoureuse. C'est-à-dire la relation toxique entre Ron et Hermione. Je sais que ça risque de déplaire, seulement voilà cet article partage exactement ce que j'ai ressenti à ce sujet. N'hésitez pas à donner votre avis :D .

"Dans les années 90, j'ai beaucoup appris de Hermione Granger de la saga Harry Potter, que je garderai toujours près de mon cœur. Grâce à elle, j'ai appris à ne pas m'excuser de mes connaissances et à avoir confiance en mes opinions. J'ai appris la responsabilité morale de parler au nom des personnes qui n'ont pas de voix propre. J'ai appris à être courageuse, implacable, féroce et à apprécier mes relations avec les gens pour ce qu'ils ont de plus précieux. Et, si je n'avais pas fait attention, j'aurais aussi appris quelque chose de très dangereux de sa part : se contenter de quelqu'un qui reconnaissait ces désirs en moi, et les utilisait activement pour me démolir.

Je vais vous ramener un peu en arrière dans ma machine à remonter le temps. J'avais 11 ans quand j'ai écrit ma première fanfiction, qui était, bien sûr, aussi basique que la fanfiction peut l'être. C'était sur la fille de Harry Potter, et ça se situait dans le futur lointain de la saga littéraire qui était à l'époque encore à des années de la fin. Je suis sûre que l'histoire elle-même n'était pas remarquable (désolée, jeune Emma), mais le cadre ne l'était pas. Dans ma version, Harry a épousé Luna et Hermione a épousé Neville. Même dans mon cerveau de 11 ans, avant que je n'aie le moindre concept de relations amoureuses, je ne pouvais pas voir Ron Weasley dans une relation saine avec quelqu'un, et encore moins avec l'héroïne à laquelle je me suis si profondément identifiée tout au long de mon adolescence. Il était complètement absent de mon récit.

Nous savons tous maintenant, bien sûr, comment l'histoire se termine. Ron et Hermione sont un couple à la fin des livres, et ont leur propre couvée de Weasley-Granger dans l'épilogue. Enfant, j'étais vaguement déçue, sans savoir exactement comment le mettre en mots - mais adulte, en regardant toutes les circonstances de leur cour, je suis stupéfaite.

Juste au cas où cela vous aurait échappé, Ron Weasley passe la majorité de son temps avec Hermione à être méchant avec elle. Dès l'instant où il la rencontre pour la première fois, il la fait pleurer après l'avoir insultée pour avoir essayé de l'aider. Il se moque constamment de sa passion pour l'école. Il l'accuse de mentir sur le fait qu'elle a un rendez-vous au bal de Noël, sous-entendant qu'elle ne pourrait pas être digne d'un rendez-vous, puis lui gâche la soirée avec son tempérament. Il ne lui parle pas pendant des semaines après avoir appris qu'elle avait embrassé Viktor Krum quelques années auparavant, jusqu'à ce qu'Hermione soit à nouveau en larmes. Il est sorti avec une autre fille (et l'a utilisée) pour la mettre en colère. Dans ses pires moments sous l'influence d'un horcruxe, il ne s'est pas contenté de s'en prendre à elle, mais a directement accusé Hermione d'avoir choisi un autre homme à sa place. Tout au long de leurs années d'études, il lui a par intermittence fait des reproches et a projeté sur elle une colère qu'elle ne méritait pas.

Il est peut-être plus facile d'excuser une partie du comportement de Ron parce qu'il était plus jeune à l'époque, et dans les livres, nous sommes quelque peu distraits par les moments de douceur évidents que nous voyons entre eux aussi. Mais si l'on considère que la plupart de ces moments sont dus au fait que Ron s'est excusé pour quelque chose qu'il avait fait, je m'inquiète de notre capacité à nous rallier à la devise "Il est méchant avec toi parce qu'il t'aime", qui est déjà si préjudiciable aux femmes. Parce que c'est exactement comme ça que Ron Weasley a évité un examen minutieux qu'il mérite sans aucun doute.

Puis vint 2014, lorsque J.K. Rowling lança une balle courbe. Dans une interview accordée à Wonderland, elle a déclaré qu'elle regrettait que Ron et Hermione aient fini ensemble. Elle a appelé cela "la réalisation d'un souhait" et a reconnu que "pour des raisons qui ont très peu à voir avec la littérature et beaucoup plus avec le fait que je m'accroche à l'intrigue telle que je l'ai imaginée au départ, Hermione s'est retrouvée avec Ron". Même Rupert Grint est intervenu plus tard et a déclaré qu'il pensait que Ron et Hermione allaient divorcer.

Lorsqu'Harry Potter et l'enfant maudit est sorti, la "huitième histoire de Harry Potter", et c'était apparemment l'occasion pour Rowling de corriger ce regret. J'espérais au mieux une intrigue secondaire de divorce dans laquelle Ron et Hermione régleraient leurs différends à l'amiable et finiraient par être heureux l'un sans l'autre, ou au moins obtenir une indication que Ron a changé pour le mieux. Mais au lieu de cela, on nous présente un Ron qui non seulement n'a pas changé, mais qui apparemment se soûle régulièrement, y compris pendant son propre mariage. Un Ron qui n'apprécie pas la réussite professionnelle de sa femme. Un Ron qui donne des potions d'amour aux adolescents et fait des commentaires suggestifs sur une jeune femme qui n'est certainement pas sa femme. Un Ron aussi intransigeant et prompt à la colère qu'il l'était à l'école, si ce n'est plus.

Et voici le résultat : Si vous vous identifiez à Hermione, quel que soit votre sexe, votre orientation ou votre origine, vous avez rencontré de nombreux Ron Weasley dans votre vie. C'est un archétype qui se répète si souvent dans la fiction parce qu'il renvoie à une vérité bien plus grande dans les relations toxiques où un partenaire est nettement moins sûr de lui que l'autre. L’Hermione de Rowling dans ces situations est amenée à sentir qu'elle doit s'excuser pour la façon dont elle est, à se restreindre ou à se compromettre afin que son Ron se sente en sécurité. Plus que cela, elles ont le sentiment qu'il est de leur devoir de "réparer" leur Ron, comme nous l'avons vu à maintes reprises avec Hermione - ce qui est néfaste pour eux deux.

Mais ce n'est pas seulement la dynamique familière et décevante de la relation entre Ron et Hermione qui est source d'inquiétude. En présentant un personnage que nous admirons dans une situation comme celle-ci, elle la rend plus acceptable dans le courant dominant et dans notre propre vie. Personnellement, je suis une grande amatrice de "la haine de l'amour", mais le respect mutuel est la clé de la réussite : ils peuvent se battre, mais ils se battent loyalement et ne cherchent jamais à faire du mal à l’autre. Mais Ron blesse délibérément Hermione tout au long de la saga. Il dévalorise instinctivement son attrait, son intelligence ou son dynamisme dans les moments d'insécurité. Bien sûr, il la soutient parfois, mais c'est justement ça : la soutenir parfois ne justifie pas ce genre de comportement.

Et permettre ce genre de comportement - le cliché du "il est méchant avec vous parce qu'il vous aime" que j'ai mentionné précédemment - n'est pas seulement nuisible en soi, mais sert aussi de passerelle pour d'autres comportements abusifs. Pour être clair, je n'accuse en aucun cas Ron Weasley d'être un personnage abusif, et je ne pense pas qu'il puisse l'être un jour. Mais c'est une culture qui n'empêche pas les hommes comme Ron Weasley d'être émotionnellement ou verbalement abusifs, même "sans danger" lorsqu'ils sont jeunes, qui conduit à la normalisation de tous les types d'abus à l'âge adulte. Elle permet aux partenaires abusifs de justifier leur comportement, et fait croire aux partenaires qui sont abusés que ces actions, aussi horribles soient-elles, viennent d'un lieu d'"amour". L'escalade peut sembler extrême, mais elle est d'autant plus nécessaire à faire que pour certaines personnes, elle est une réalité.

Oui, Ron Weasley et Hermione Granger sont des personnages de fiction. Mais les personnages de Harry Potter ont plus de pouvoir sur leur génération que n'importe quelle autre œuvre de fiction qui leur a précédé. Pour des millions d'entre nous, ils ont façonné notre vision du monde, nos opinions, notre sens du bien et du mal. Et voir notre jeune héroïne féministe des années 90 s'épanouir en une femme qui a fini par se contenter de quelqu'un qui l'a déchirée émotionnellement d'innombrables fois est plus que décevant - c'est dangereux. Cela montre inconsciemment à tous ces enfants qui se sont identifiés à Hermione en grandissant qu'ils se contentent de leur Ron, alors qu'ils méritent des relations de soutien mutuel, saines et épanouissantes avec un partenaire qui les aime de façon désintéressée. Je maintiens ce que J.K. Rowling a dit à propos du regret de la relation entre Ron et Hermione en 2014, et depuis la sortie de "L'enfant maudit", j'aurais souhaité qu'elle le maintienne aussi. Hermione Granger méritait mieux, et nous aussi."
#traductionemmalord

PS: Je ne déteste pas Ron. C'est un personnage qui m'indiffère. Et ce n'est pas parce j'émets des critiques à son sujet que je ne l'aime pas. Je trouve même que c'est un personnage bien construit et très humain. Le fait que je ne tolère pas son comportement avec Hermione n'en fait pas une mauvaise personne pour autant. Évitons de généraliser et de mettre les gens dans des cases. Ceci n'est pas un bashing.
"Si tu veux savoir ce que vaut un homme, regarde donc comment il traite ses inférieurs, pas ses égaux."

Avatar de l’utilisateur
Ella C.
Chat en quête de son Y
Messages : 1706
Inscription : 01 mai 2017 - 21:21

Re: Fan Ron/Hermione, avec tout ce qu'on a imaginé...

Message par Ella C. » 17 févr. 2021 - 17:52

@Miss Granger J'ai déplacé ton post ici car il me semblait aller avec la dernière discussion qu'il y a eu sur le topic :D
Image

Avatar de l’utilisateur
Miss Granger
Elève de première année
Messages : 20
Inscription : 27 avr. 2019 - 18:23

Re: Fan Ron/Hermione, avec tout ce qu'on a imaginé...

Message par Miss Granger » 17 févr. 2021 - 18:01

D'accord, pas de soucis :D .
"Si tu veux savoir ce que vaut un homme, regarde donc comment il traite ses inférieurs, pas ses égaux."

Avatar de l’utilisateur
Clairedelune
Elève de septième année
Messages : 249
Inscription : 10 mars 2013 - 13:21

Re: Fan Ron/Hermione, avec tout ce qu'on a imaginé...

Message par Clairedelune » 20 févr. 2021 - 16:13

Je ne pense pas que Ron était vraiment méchant avec Hermione, il était juste maladroit. Ou bien jaloux, parce qu'il manque de confiance en lui, mais pour moi, ce n'était clairement pas de la méchanceté.
D'ailleurs quand Hermione et Ron se font la gueule, on voit bien qu'ils sont malheureux.

J'aime bien ce couple, ce n'est pas mon préféré, mais je le trouve attachant.
Image


Mes fanfics : Claire-de-plume

Avatar de l’utilisateur
Miss Granger
Elève de première année
Messages : 20
Inscription : 27 avr. 2019 - 18:23

Re: Fan Ron/Hermione, avec tout ce qu'on a imaginé...

Message par Miss Granger » 20 févr. 2021 - 16:52

Maladroit ou pas, il l'a fait pleurer plusieurs fois et ça peut-être perçu comme méchant. À mes yeux, avec ma sensibilité ça l'est. En outre, on peut parfaitement être méchant sans s'apercevoir de l'impact émotionnel que ça peut avoir sur quelqu'un et faire du mal aux personnes à qui on tient à cause de la jalousie et du manque de confiance en soi. Ça arrive fréquemment dans la vraie vie. C'est pourquoi, je ne comprends pas qu'on puisse aimer ce couple qui est assez malsain si on l'analyse.
"Si tu veux savoir ce que vaut un homme, regarde donc comment il traite ses inférieurs, pas ses égaux."

Avatar de l’utilisateur
Clairedelune
Elève de septième année
Messages : 249
Inscription : 10 mars 2013 - 13:21

Re: Fan Ron/Hermione, avec tout ce qu'on a imaginé...

Message par Clairedelune » 21 févr. 2021 - 10:31

Je ne vois pas en quoi il est malsain.
C'est normal que dans un couple il y ait des cris, des larmes, des rires, et des réconciliations. Comme on dit, on est ensemble pour le meilleur et pour le pire.
Et puis Hermione n'est pas totalement innocente, elle a aussi blessé Ron plus d'une fois, peut-être involontairement, mais n'empêche qu'il a été blessé.
Elle ne se rend pas toujours compte que son côté miss-je-sais-tout peut parfois faire mal...
Image


Mes fanfics : Claire-de-plume

Avatar de l’utilisateur
Miss Granger
Elève de première année
Messages : 20
Inscription : 27 avr. 2019 - 18:23

Re: Fan Ron/Hermione, avec tout ce qu'on a imaginé...

Message par Miss Granger » 21 mars 2021 - 02:56

C'est peut-être normal dans un couple, et encore de là à faire pleurer à plusieurs reprises la personne qu'on aime. Mais là on parle d'une relation amicale où l'un des protagoniste est abusif et l'autre doit toujours s'excuser d'être ce qu'elle est pour rassurer l'autre. Je ne vois pas ce qu'il y a de sain pour développer une relation amoureuse épanouissante par la suite.

En quoi son côté Je-sais-tout fait mal ? Elle est ce qu'elle est en fait et si Ron se sent offensé parce qu'il brille moins qu'elle c'est à lui de travailler sur ça, pas à elle de toujours le rassurer.

Enfin, si je ne me trompe pas Ron a davantage été blessé du fait qu'elle ait embrassé quelqu'un d'autre, que d'une chose qu'elle aurait pu lui dire. Donc le problème vient de son égo tout simplement.
"Si tu veux savoir ce que vaut un homme, regarde donc comment il traite ses inférieurs, pas ses égaux."

Répondre

Revenir à « Les rumeurs de Rita Skeeter »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités