Action ou émotion ?

Page blanche, sources d'inspiration, créations de personnages,... Trouvez ici conseils et discussions autour de l'écriture et de la construction d'histoires !
Avatar de l’utilisateur
Verowyn
Procrastination Queen
Messages : 8088
Inscription : 27 janv. 2007 - 11:24

Action ou émotion ?

Message par Verowyn » 12 oct. 2009 - 02:52

Souffrant d'une (très légère) insomnie, j'en profite pour vous demander ce que vous préférez écrire, et ce que vous trouvez le plus facile à écrire:

l'action - et par là, j'entends pas seulement les scènes de bataille ou de vol sur balai, mais tout ce qui constitue un acte. Ce que les personnages FONT. (Hermione attacha le message à la patte du hibou et le regarda s'envoler par la fenêtre.)
ou les émotions? Ce que les personnages RESSENTENT. Ce qui se passe sous la surface, et n'est connu que du personnage lui-même, de l'auteur et des lecteurs. (En elle se mélangeaient espoir et ressentiment, et elle ne savait plus que penser.)

Dites moi donc ce que vous préférez écrire d'une part, lire de l'autre, et si cela concorde avec ce que trouvez le plus facile à faire.

Et quelles proportions occupent les 2 dans vos fics ?

Je répondrai très certainement à ça moi aussi, mais d'abord je souhaite avoir vos premières réactions, et puis faut peut-être que j'essaie de dormir, malgré tout... :ange:
Image

Avatar de l’utilisateur
Lyane
Plantes Vertes & Co
Messages : 8460
Inscription : 24 déc. 2006 - 20:32

Re: Action ou émotion ?

Message par Lyane » 12 oct. 2009 - 09:11

Oulà! Je crois que je n'ai jamais fait attention lorsque j'écris. Ca se mélange joyeusement et les actions et émotions en peuvent pas se séparer. Il faudra que je relise certaines fics, je pense. Hum, je dirais quand même émotion, vu que je commence plus facilemetn par ça.

Flammeche
Responsable des Transports Magiques
Messages : 2756
Inscription : 26 déc. 2006 - 17:20

Re: Action ou émotion ?

Message par Flammeche » 12 oct. 2009 - 09:26

L'action est plus facile a écrire que l'émotion. Simplement parce que l'action on peut rester dans la description pure alors que dans l'émotion le choix des mots leur rythme est vraiment important pour faire passer exactement ce que l'on veut faire passer.

L'action cela peut aussi être difficile si on veut absolument mettre en avant un point particulier, comme la vitesse, la lenteur.

Mais le plus souvent on mélange les deux je crois. Dans l'exemple que tu donnes Vero, on pourrait tout a fait enchainer la scène de l'envole du hibou par une description des états d'âme d'Hermione. La teneur de la lettre qu'elle accroche à la patte du hibou peut tout à fait influencer la description de la scène qui ne serait pas écrite tout à fait de la même façon s'il s'agit d'un renouvellement d'abonnement à "Sorcière Hebdo" ou une lettre d'amour.
Mon compte d’auteur
Si vous ne devez lire qu’une de mes fanfiction, je vous conseille Le petit prince Severus
Image
Et après ? Ma toute première fanfiction dans l'univers de Kaamelott

Avatar de l’utilisateur
Verowyn
Procrastination Queen
Messages : 8088
Inscription : 27 janv. 2007 - 11:24

Re: Action ou émotion ?

Message par Verowyn » 12 oct. 2009 - 12:12

L'action est plus facile a écrire que l'émotion.
Et bien moi, tu vois, c'est l'inverse. Ca me vient beaucoup plus facilement d'écrire sur ce qu'un perso ressent que sur ce qu'il fait.
Quand j'écris sur une émotion, je commence par me plonger dans la tête du personnage, essayer de ressentir ce qu'il ressent (de la colère, de la tristesse, de l'amour, etc.) je laisse cette émotion s'emparer de moi comme si je devais la jouer sur une scène de théâtre et ensuite les mots coulent tout seuls.

Avec l'action, par contre, il faut que je réfléchisse à chaque phrase. J'essaie toujours de me représenter la scène, pour que ce soit cohérent, mais je trouve qu'il est au final beaucoup plus difficile de s'imaginer une action précise que de se laisser submerger par une émotion.
J'essaie que ce que j'écris soit plausible, du coup je vais me pauser pleins de questions qui ralentissent mon écriture. Des fois je me prends la tête sur des détails qui au final n'ont pas grande importance. Genre, si Drago est en train de s'habiller, je vais me demander où est sa penderie par rapport à son lit, s'il fait froid dans la pièce, etc.

Après, je suis bien d'accord qu'on mixe les deux généralement dans un texte, et dans l'exemple du hibou, j'étais parfaitement consciente que la deuxième phrase pouvait enchaîner la première.
Image

Avatar de l’utilisateur
Edorielle
Fille de fougère depuis 1 génération
Messages : 6835
Inscription : 18 déc. 2006 - 18:25

Re: Action ou émotion ?

Message par Edorielle » 12 oct. 2009 - 12:24

Pareil que Véro, j'écris plus facilement les émotions que les actions. Pour ça qu'à une époque j'ai écrit beaucoup de romances Harry/Hermione.

J'imagine que c'est du à mon caractère, je suis déjà très émotive à la base, et je fais parti de ces gens que l'écriture soulage du trop-plein qui va pas tarder à déborder. Et c'était particulièrement vrai à l'adolescence^^

L'action, par contre... ça dépend du degré. Décrire des gestes, ça, encore, c'est facile. Mais quand il s'agit d'imaginer la grande bataille de Poudlard, je trouve ça très difficile de parvenir à rendre la scène crédible, de mesurer et de mélanger correctement descriptions-paroles-sentiments (parce que pour une bonne scène d'action, il faut aussi des sentimets, ne serais-ce que des doutes, ou dans le cas d'une bataille, de la souffrance, de la peur) sans qu'il n'y ait trop ou pas assez.
Image

Avatar de l’utilisateur
Zakath Nath
Héritière des Frères Lumière
Messages : 4875
Inscription : 27 déc. 2006 - 16:10

Re: Action ou émotion ?

Message par Zakath Nath » 12 oct. 2009 - 12:28

Oui, ça dépend des actions. l'avantage, avec l'action, c'est qu'on évite généralement les tournures passives qui sont parait-il à proscrire (même si franchement je ne vois pas comment on peut y échapper et parfois ça passe très bien). Par contre, décrire tous les faits et gestes d'un personnage peut vite devenir gonflant pour le lecteur comme pour l'auter, il faut savoir sélectionner ce qui est vraiment important ("Hermione sortit de la pièce" plutôt que "Hermione s'avança vers la porte, tourna la poignée, ouvrit et franchit le seuil").

L'émotion, c'est aussi dur mais là, c'est parce qu'il faut faire ressentir la même chose au lecteur pour qu'il comprenne le personnage. C'est facile d'écrire que Harry est triste ou en colère, une autre paire de manche pour qu'on soit triste ou en colère avec lui.
Image

Avatar de l’utilisateur
Lilith
À la tête du Magenmagot
Messages : 3284
Inscription : 26 mars 2008 - 23:12

Re: Action ou émotion ?

Message par Lilith » 12 oct. 2009 - 12:37

Il est plus facile pour moi de transcrire l'émotion que ressentent les personnages à telle ou telle situation à laquelle ils sont confrontés (amour, pitié, compassion et etc...), et tout comme Angel, je suis aussi une émotionnelle, ce qui explique ma facilité à les faire et pour ce qui est de décrire les scènes d'action, ça dépend de quels gestes que font les personnages.

En effet, quand on fait des scènes d'action, c'est très difficile d'écrire une scène de combat ou un geste qui n'est pas anodin pour tout le monde, je m'efforce de visualiser la scène et si je n'y arrive pas, je passe à mon carnet pour trouver les mots justes à la description avec parfois des dessins ça va de soi. ^^

Dans tous les cas, je veille à mélanger les deux et à ne pas abuser de dialogues afin de faire de la place à la description du décor et du reste.

Edit de 18h: je suis une émotionnelle équilibrée, je sais quand même garder mon sang-froid face à une situation (quand quelqu'un me balance des réflexions blessantes, je ne réponds pas heureusement ou alors je fais la même chose de façon subtile mais bien sentie) et je ne lâche que mes nerfs que dans des situations très blessantes pour moi, ce qui ne m'arrive pas tout le temps, dieu merci pour moi. ^^
Mon profil auteurAssociation HPF ◊ Forum de l'assoSociété protectrice des Hermione maltraitées
[quote="Nyctalope à mon statut "A une pile de vaisselle qui traîne, la flemme...""]Jette-la par la fenêtre ! :mrgreen:[/quote]
Image

Avatar de l’utilisateur
alecto
Elève de sixième année
Messages : 172
Inscription : 09 nov. 2007 - 16:09

Re: Action ou émotion ?

Message par alecto » 12 oct. 2009 - 13:01

Je trouve les deux atrocement durs. Pour réussir à faire un récit d'actions qui tienne la route, qui ne soit pas simplement passable/compréhensible mais un peu original, marquant, je trouve qu'il faut vraiment s'accrocher. Je peux passer des heures, en m'arrachant un à un tous les cheveux de la tête, à essayer de trouver une manière un peu contournée de dire: "leurs regards se rencontrèrent", ou "elle poussa la porte et entra dans l'appartement". Et le résultat contourné n'est souvent pas meilleur que la version de base. D'ailleurs, tout ce que j'écris est dans l'ensemble ridiculement bref, parce que plus ou moins consciemment j'essaye d'éviter tout type d'histoires où il y aurait de l'action.

D'un autre côté, vu la souffrance que c'est pour moi d'écrire à la première personne, il me faudrait beaucoup de mauvaise foi pour dire que je trouve l'émotion facile. Je suis une émotionnelle totalement refoulée XD. Je grince des dents quand je dois mettre un verbe d'émotion. J'ai toujours peur de tomber dans le niais ou le ridicule.
Du coup, j'essaye généralement de faire transparaître les émotions par des signes extérieurs, un froncement de sourcils ou un geste négligent de la main. C'est encore la description qui me semble le plus évident.

Avatar de l’utilisateur
Verowyn
Procrastination Queen
Messages : 8088
Inscription : 27 janv. 2007 - 11:24

Re: Action ou émotion ?

Message par Verowyn » 12 oct. 2009 - 13:05

tout comme Angel, je suis aussi une émotionnelle
Et bien moi, justement pas.
Je pleure environ une fois par an (et encore) et il faut vraiment une sacrée bonne raison pour cela. Il est extrêmement difficile de me mettre en colère et à part ma mère, je crois bien que personne n'y a encore jamais réussi. Je suis d'une zenitude qui déconcerte souvent mon entourage, imperméable au stress, au ressentiment, etc. Je relativise tout et il n'y a rien que je trouve réellement grave, au final. (Je devrais peut-être me mettre en quête d'un monastère boudhiste qui accepte les femmes... :mrgreen: )

Pourtant, colère, tristesse, et dans une moindre mesure, peur, sont certainement les émotions que je préfère dépeindre chez mes personnages.

C'est donc pas tant que j'intériorise ces sentiments et que je les exprime par l'écriture, catharsis and so on, mais plus que je les intellectualise : je ne les ressens pas en-dehors de l'écrit et comme j'imagine qu'au final, on doit quand même en avoir besoin, je les crée dans mes textes.
Image

Avatar de l’utilisateur
lucyinthesky
Titulaire des ASPIC
Messages : 290
Inscription : 05 août 2009 - 02:21

Re: Action ou émotion ?

Message par lucyinthesky » 12 oct. 2009 - 14:25

Je me rangerais du côté de ceux qui ont du mal avec l'émotion^^ ce qui va tout à fait bien avec mon caractère puisque je suis quelqu'un qui ne parle pas vraiment de ses sentiments. Je suis d'ailleurs quasiment incapable d'écrire à la 1ère personne, tant l'aspect introspection me rebute.
Ce qui me torture dans une fic, c'est devoir écrire ce que mon personnage ressent vis-à-vis d'un autre ou d'une situation donnée. J'essaie de le rendre par des manifestations physiques de ces sentiments généralement. Je me retrouve assez dans ce que dit alecto. Et je me suis arrangée pour que la protagoniste de ma fic principale soit du genre à foncer et à ne pas trop se poser de questions sur ce qu'elle ressent.
Ensuite qu'action et émotion soit tous deux difficiles à rendre crédible et qu'ils soient toujours mêlés dans un texte, c'est certain. En fait, je ne suis fan ni de l'un ni de l'autre. Je préfère les descriptions, et les dialogues.

Avatar de l’utilisateur
Clara
Titulaire des ASPIC
Messages : 299
Inscription : 26 mars 2008 - 23:05

Re: Action ou émotion ?

Message par Clara » 12 oct. 2009 - 16:57

De nature très renfermée (pour ne pas dire un glaçon), je préfère écrire l'action. Quand il faut décrire les sentiments, je sèche complètement ! Il n'y a que quand je déprime que suis réellement capable d'écrire de belles scènes sentimentales, parce que c'est uniquement dans cette situation que je laisse mes propres émotions se dévoiler.
Par contre, je préfère lire de belles scènes remplies d'émotion.

Avatar de l’utilisateur
Vifdor
Yoshinou du choupiseur
Messages : 10242
Inscription : 24 déc. 2006 - 16:34

Re: Action ou émotion ?

Message par Vifdor » 12 oct. 2009 - 16:59

Verowyn a écrit : (Je devrais peut-être me mettre en quête d'un monastère boudhiste qui accepte les femmes... :mrgreen: )
ça existe des bonzes femmes. ^^ (des ""bonzettes""?! ...pas sûr. lol )
Tu nous enverras une photo quand tu auras le crane rasé. :mrgreen:

Perso je dirai que les deux sont aussi difficiles à écrire quand on a une plume séche comme la mienne, c'est à dire que le "développement" d'une action ou d'une émotion n'a rien de naturel dans mon écriture et qu'il exige à chaque fois que je me place en "écrivain" plutôt qu'en "scénariste", position qui m'est plus habituelle dans l'invention.

Avatar de l’utilisateur
Mid-
Vigile à baguette du Ministère
Messages : 1759
Inscription : 13 mai 2009 - 17:28

Re: Action ou émotion ?

Message par Mid- » 12 oct. 2009 - 17:06

J'ai plus facile avec l'émotion.

Pour l'action, je dois généralement la mettre en scène dans ma tête pendant que je suis occupée à une activité qui permet la réflexion (genre, la vaisselle) et à la peaufiner jusqu'à ce qu'elle ait une forme qui tienne la route, en vérifiant bien qu'il n'y a pas d'incohérence. Surtout que l'action concerne parfois non pas un personnage mais plusieurs. Par exemple, si cela se passe dans une pièce avec plusieurs personnes, même si l'action n'en concernera qu'une ou deux, il faudra toucher un mot de ce que font les autres, pour donner une ambiance, pour qu'ils existent et ne soient pas que des meubles. Il y a aussi les dialogues: pour une discussion du trio, j'ai beaucoup de mal à les faire parler tous les trois de manière égale, il y en a toujours deux qui tiennent le crachoir et le troisième, j'oublie presque il est là, je me dis parfois 'Zut, Hermione a trop de répliques et Harry pas assez, hop transfert...sauf que Harry ne s'exprime pas comme Hermione, donc il faut en plus retravailler la réplique..." Et quand ce sont les Mauraudeurs, c'est pire, il y en a un de plus. Ça devient du calcul un peu forcé.

Par contre, les émotions, je m'assieds devant l'écran, je me mets dans la tête du personnage et ça vient tout seul. Surtout que j'aime beaucoup le mode "cinéma intérieur"
Dernière modification par Mid- le 12 oct. 2009 - 18:28, modifié 1 fois.
Image

Persis

Re: Action ou émotion ?

Message par Persis » 12 oct. 2009 - 17:26

Vifdor a écrit :
Verowyn a écrit : (Je devrais peut-être me mettre en quête d'un monastère boudhiste qui accepte les femmes... :mrgreen: )
ça existe des bonzes femmes. ^^ (des ""bonzettes""?! ...pas sûr. lol )
Tu nous enverras une photo quand tu auras le crane rasé. :mrgreen:
.
Bonzesses. Le mot n'est pas très joli, on peut tout aussi bien dire nonne ou moniale bouddhiste.

Avatar de l’utilisateur
Verowyn
Procrastination Queen
Messages : 8088
Inscription : 27 janv. 2007 - 11:24

Re: Action ou émotion ?

Message par Verowyn » 12 oct. 2009 - 17:45

"Moniale bouddhiste" me convient effectivement davantage.
Bon, et bien je crois que nous avons trouvé ma nouvelle destination pour l'an prochain! :mrgreen:
Vif a écrit :Tu nous enverras une photo quand tu auras le crane rasé.
Ah. Oui. Remarque, j'avais pas trop pensé à cet aspect-là du problème.
On ne touche pas à mes cheveux!!! :evil: :evil: :evil:

Trêve de plaisanterie: ben si tu te places d'un point de vue de scénariste, tu devrais justement privilégier l'action, non? Ou bien est-ce que tu veux dire que tes histoires sont très visuelles et que donc tu te focusses sur les descriptions?

Mid- : je crois qu'on fonctionne un peu pareil toi et moi. L'action, j'ai besoin d'y réfléchir quand je marche, que je fais la vaisselle, que je prends ma douche, etc.
Les sentiments, j'ai pas besoin d'y penser par contre. Ca vient instinctivement et les mots qu'il me faut déferlent dès que je suis devant mon clavier.

EDIT:
et que donc tu te focusses sur les descriptions
Pffffffff. 4 jours que je suis là et je fais déjà des anglicismes énormes. La honte.
Que tu te concentres, donc...
Image

Avatar de l’utilisateur
judith
Libraire chez Fleury & Bott
Messages : 796
Inscription : 12 avr. 2008 - 14:37

Re: Action ou émotion ?

Message par judith » 12 oct. 2009 - 18:20

Entre action et émotion, j'ai du mal à trancher, je vais essayer de répondre par un détour.
De base, ce qui est le plus facile à écrire pour moi, c'est un dialogue, ou une discussion, même avec plusieurs personnages. J'écris au fil de ce que "j'entends" dans ma tête, à bâtons rompus, sans savoir exactement qui dit quoi. C'est quelque chose qui vient plus tard. Après je distribue la parole en faisant bien attention à ce qu'on sache toujours qui parle, et j'ajoute des gestes, des mouvements, ou l'émotion du personnage central de cette scène-là. Pour finir je retouche encore la discussion en vérifiant que tous les personnages aient un discours cohérent avec son caractère (parfois, je me mélange les pinceaux, si, si !).

Si le personnage est seul et qu'il se ballade dans la forêt, je peux m'étendre sur ses émotions, ça m'arrive. Ca roule alors tout seul, mais ça ne viendra pas à tous les chapitres.
Pour l'action simple, un personnage qui traverse une pièce, qui s'asseoit sur le lit, que sais-je, j'ai besoin, comme Verowyn, de me figurer l'agencement de la pièce, sans forcément la décrire : ça va m'aider à trouver le ton juste.
Les scènes d'action type combat sont un vrai bonheur... quand elles sont terminées ! Je suis fière de m'y être un peu collée, même si le résultat est, je pense, discutable, mais c'est un combat contre moi-même. J'ai besoin de tous les personnages et de la configuration des lieux, et là ça devient possible.
Amateurs de Moldus et de guimauve ? Venez voir mon profil
Projet "Et si c'était eux" sur le thème de la guerre l'Affaire Ted Tonks

Le sujet créatif reste toujours vivant à travers son oeuvre, et toute oeuvre est langage d'amour et de désir.
(d'après Françoise Dolto.)

Persis

Re: Action ou émotion ?

Message par Persis » 12 oct. 2009 - 18:32

Plutôt émotion qu'action. Je préfère de loin décrire les sentiments des personnages, ce qu'ils ressentent, comment ils évoluent, mais bon ... mes personnages ne vivent pas leurs émotions assis en tailleur sur un coussin. Parfois l'action induit l'émotion.

Avatar de l’utilisateur
Vifdor
Yoshinou du choupiseur
Messages : 10242
Inscription : 24 déc. 2006 - 16:34

Re: Action ou émotion ?

Message par Vifdor » 12 oct. 2009 - 18:32

Verowyn a écrit : Trêve de plaisanterie: ben si tu te places d'un point de vue de scénariste, tu devrais justement privilégier l'action, non? Ou bien est-ce que tu veux dire que tes histoires sont très visuelles et que donc tu te focusses sur les descriptions?
bah je recopie plus ou moins bien le petit film que je me suis fait dans la tête, là où la rapidité de l'action serait tout à fait compréhensible à l'écran, ça ne l'est pas du tout à l'écrit, tout comme le ton des personnages qui oblige à expliquer leur émotion.

Avatar de l’utilisateur
Lilith
À la tête du Magenmagot
Messages : 3284
Inscription : 26 mars 2008 - 23:12

Re: Action ou émotion ?

Message par Lilith » 12 oct. 2009 - 18:38

Je fais à peu près la même chose pour l'action après un "petit cinéma intérieur" selon le mot de Mid-, et si c'est trop difficile, je note une action d'un perso à tel chapitre (parfois suivi d'un dessin) pour pouvoir comment le restituer ensuite sur une page word. Quant aux émotions, j'ai déjà tout dit.
Mon profil auteurAssociation HPF ◊ Forum de l'assoSociété protectrice des Hermione maltraitées
[quote="Nyctalope à mon statut "A une pile de vaisselle qui traîne, la flemme...""]Jette-la par la fenêtre ! :mrgreen:[/quote]
Image

Avatar de l’utilisateur
Azenor
Pilote du Magicobus
Messages : 1352
Inscription : 28 févr. 2008 - 00:32

Re: Action ou émotion ?

Message par Azenor » 13 oct. 2009 - 17:53

Vërowyn a écrit :Et bien moi, justement pas.
Je pleure environ une fois par an (et encore) et il faut vraiment une sacrée bonne raison pour cela. Il est extrêmement difficile de me mettre en colère et à part ma mère, je crois bien que personne n'y a encore jamais réussi. Je suis d'une zenitude qui déconcerte souvent mon entourage, imperméable au stress, au ressentiment, etc. Je relativise tout et il n'y a rien que je trouve réellement grave, au final.
C'est vrai, mais ça ne veut pas dire que tu ressens rien, je pense même que tu a une certaine "finesse émotionelle". Le stress, le ressentiment, etc... ne sont pas la même chose que l'amour, la tristesse, la colère. Et l'on peut ressentir tout cela sans avoir à exploser physiquement. Donc il me semble normal que même si tu n'es pas émotive, tu réussisses très bien à décrire les émotions.

En ce qui me concerne, à la lecture du topic je me suis d'abord dit que j'étais plutôt du côté des émotions. L'action j'ai énormément de mal à l'écrire (se demande pourquoi elle est bloquée dans l'écriture de ses fics.... :roll: ), et je trouve que je l'écris mal. Mais au final, je ne suis pas non plus une experte en émotion. Non.
Ce que j'aime écrire en fait, ce sont les sensations. Et faire passer implicitement des émotions ou plutôt des sentiments à travers ces sensations. (Mais définitevement pas d'action) Mais ce sont les sensations qui priment.
Image

Avatar de l’utilisateur
Lyane
Plantes Vertes & Co
Messages : 8460
Inscription : 24 déc. 2006 - 20:32

Re: Action ou émotion ?

Message par Lyane » 13 oct. 2009 - 19:34

Heinnnnnn! Je crois que oui, je préfère aussi décrire des sensations. :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
LaLouisaBlack
Lady Fraser
Messages : 4094
Inscription : 05 sept. 2008 - 20:26

Re: Action ou émotion ?

Message par LaLouisaBlack » 13 oct. 2009 - 22:04

Je trouve ça aussi compliqué d'écrire les actions que les émotions ^^' Tout simplement parce que ça dépend du contexte. Parfois, on est "obligé" de faire un moment émotion, mais si ça ne nous inspire pas, et bien c'est pas gagné. Ca m'est à l'inverse arrivé d'écrire un gros passage de pure émotion d'un bout à l'autre, en mêmee pas 20 minutes. Mais dans ces cas-là, ce sont des passages qui nous trottent dans la tête depuis longtemps, qu'on a presque l'impression "qu'ils nous traversent le coeur". Et les actions... Et bien ça dépend desquelles. Comme beaucoup, j'ai besoin de me représenter fidèlement l'action (enfin, je ne pousse pas le vice jusqu'à savoir quels cadres sont accrochés au mur ^^').
Bref, tout ça dépend aussi beaucoup de l'humeur du moment de l'écriture. (Et de la flemme éprouvée à cet instant XD)
Image

Avatar de l’utilisateur
Ellie
Arc-en-ciel Ambulant
Messages : 12956
Inscription : 14 janv. 2007 - 01:10

Re: Action ou émotion ?

Message par Ellie » 13 oct. 2009 - 23:13

Pour moi, l'un peut être aussi simple ou difficile que l'autre.

Un moment sentimental va être simple à écrire quand c'est quelque chose que j'ai déjà vécu, où je peux me mettre à la place de mon personnage et décrire avec justesse ce que je ressentais à ce moment-là, donc ce qu'il ou elle ressent dans l'histoire. Quand je dois inventer de A à Z, par contre, c'est plus ardu.

Pareil pour les actions, si c'est quelque chose que j'arrive à bien visualiser dans ma tête, reste plus qu'à le transcrire. Mais quand l'action est aux extrêmes, j'ai de la difficulté: une scène de bataille ou, à l'opposée, Harry qui doit faire sa toilette matinale pendant une page et demie, là ça bloque.
Image
sakura284

Avatar de l’utilisateur
Jérémie
Responsable des Transports Magiques
Messages : 2605
Inscription : 26 déc. 2006 - 17:17

Re: Action ou émotion ?

Message par Jérémie » 14 oct. 2009 - 11:04

Pareil qu'Ellie : je pense que les deux peuvent être faciles ou difficiles, cela dépend du contexte et de la complexité de l'action ou des sentiments que l'on essaie de retranscrire.

Pour ma part, mes récits sont probablement un peu plus dans l'action que dans l'émotion, mais ça n'est pas si marqué que ça.

Avatar de l’utilisateur
via_ferata
Stagiaire chez W&W
Messages : 955
Inscription : 21 févr. 2007 - 10:14

Re: Action ou émotion ?

Message par via_ferata » 15 oct. 2009 - 21:03

Je suis un grand boulet de l'écriture. Ce que j'écris le plus spontanément (et le mieux, à mon goût), ce sont les descriptions. Puis vient l'action, et ensuite, bons derniers, les sentiments. Et là, je suis profondément nulle et pathétique, quelque chose de terrible... Ca sort pas, donc je force, donc c'est déformé, dénaturé, en gros.

:boulet:

Avatar de l’utilisateur
Verowyn
Procrastination Queen
Messages : 8088
Inscription : 27 janv. 2007 - 11:24

Re: Action ou émotion ?

Message par Verowyn » 15 oct. 2009 - 23:24

Ma pauvre chérie! Tu exprimes très bien les sentiments de l'auteuse désabusée/déprimée, cela dit! :mrgreen:
Image

Wistily
Titulaire des BUSE
Messages : 125
Inscription : 11 janv. 2008 - 16:46

Re: Action ou émotion ?

Message par Wistily » 19 oct. 2009 - 16:40

J'adore ce sujet, Verowyn! :D

Pour moi, s'il y a des scénes d'émotions sans action, il n'y a pas de scène d'action sans émotions.
Toutes les scènes sont des scènes d'émotions. Une scène d'action ne vaut rien si on y décrit pas les émotions par lesquelles les personnages passent
...à moins que ce soit un combat entre un troll et une goule, là, évidemmment, les émotions sont limitées :lol: .

Mais je pense que dés qu'il y a des humains, il y a forcemment des émotions. La peur, la colére, l'angoisse, le rire, la lâcheté ou le courage, tout ça contribue à l'action et fait comprendre pourquoi et comment le personnage agit de telle ou telle manière.
Toute la difficulté est dans la façon dont on décrit ces émotions (dans un geste, une manifestation physique, la manière de parler) et si on les décrit comme un spectateur ou en se mettant à la place des personnages. Pour ma part, je me mets toujours à la place des personnages (même quand il s'agit de Pettigrow ou Pétunia, si, si, faut se forcer... :? ).

J'adore écrire les scènes d'émotions pures que je préfére à l'action (peut-être parce que je suis une fille :wink: ). Je lis beaucoup, ce qui me donne énormément de vocabulaire et de manières de décrire les émotions. En plus, comme je me mets facilement à la place du personnage je peux complétement m'immerger en lui et imaginer ce qu'il ressent.

Quand il y a action, je ne prends pas la tête et je mets le paquet.
Je me laisse souvent embarquer et je finis toujours par écrire des scénes plus spectaculaires qu'elle n'étaient prévues au départ. C'est comme ça qu'une fois, une simple bagarre entre les Maraudeurs et Severus, Wilkes et Avery s'est terminée par l'effondrement du stade de Quidditch (avec toute l'école sur les gradins, sinon c'est pas drôle :mrgreen: ), par exemple!
Si tu veux savoir ce que vaut un homme, regarde donc comment il traite ses inferieurs, pas ses égaux. (Sirius Black.)

Avatar de l’utilisateur
Freyja
Elève de sixième année
Messages : 199
Inscription : 10 août 2009 - 14:37

Re: Action ou émotion ?

Message par Freyja » 22 oct. 2009 - 23:04

Pour ma part, ça dépend des moments je crois. Il y a des jours je vais pondre des lignes sur une émotion, et d'autres où j'en suis incapable.
Pourtant, moi qui pense sans arrêt à mes fics, que se soit des créations originales ou des fanfics, je suis toujours totalement rempli par les émotions de mes personnages. Je ressens le sentiment amoureux de mon héroïne, sa tristesse...à un point assez grave. Lorsque je décide que je vais "tuer" un personnage, je dois en faire mon deuil. Je me suis retrouvé au bord des larmes dans la rue en ressentant la peine de mon héroïne après la mort d'un personnage. Je suis obligé de faire ce travail de "deuil" très longtemps en avance pour écrire la mort d'un personnage. Les morts dans mes fics sont donc décidé depuis très longtemps et je vous assure que c'est pas de gaieté de coeur.
Bref, je m'éloigne un peu du sujet...Je dirai que j'aime écrire les émotions, parce que c'est probablement pour moi plus important que le reste. Dans une histoire, le plus important, c'est les personnages, du moins pour moi. Je les bichonne.

Au point de vue de l'action, je ne pense pas que j'ai dû mal à en écrire, sauf certaines: les combats par exemple, les grandes batailles, et avec Harry Potter, les matchs de Quidditch. Tout simplement parce que se sont des choses que je n'ai jamais vécu (j'aimerai bien le Quidditch pourtant :D ), alors j'ai dû mal à rendre ça cohérent je pense. Je n'arrête pas de me demander si ça ne fait pas tirer par les cheveux, si c'est possible, si ce n'est pas ridicule...

Voilà de mon côté!
Image

Wistily
Titulaire des BUSE
Messages : 125
Inscription : 11 janv. 2008 - 16:46

Re: Action ou émotion ?

Message par Wistily » 23 oct. 2009 - 10:55

Pour moi aussi, c'est le Quidditch et les combats, le plus dur à écrire.

Le Quidditch, parce qu'il faut une sacrée dose d'imagination pour faire un match qui n'a pas encore été fait dans les HP ou dans des fics.

Et les combats parce que je ne suis pas une spécialiste de la stratégie et que pour faire un truc qui tienne la route sans tomber dans les clichés, le déjà vu ou l'improbable, ce n'est pas évident. Il faut aussi trouver des sorts et des maléfices nouveaux et si possibles intéressants. :lol:
Et plus il y a de personnages, plus c'est dur.
Si tu veux savoir ce que vaut un homme, regarde donc comment il traite ses inferieurs, pas ses égaux. (Sirius Black.)

Répondre

Revenir à « Discussion sur l’écriture en général »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités