[CONSEIL] Comment structurer son récit

Page blanche, sources d'inspiration, créations de personnages,... Trouvez ici conseils et discussions autour de l'écriture et de la construction d'histoires !
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Ailante-B.I.I.
Elève de deuxième année
Messages : 35
Inscription : 02 déc. 2013 - 18:28

[CONSEIL] Comment structurer son récit

Message par Ailante-B.I.I. » 02 févr. 2014 - 14:05

Bonjour, j'ouvre ce sujet pour demander quels sont vos techniques pour structurer votre récit.
Comment vous faites pour ne pas vous emmêler les pinceaux quand vous écrivez et oublier une idée très importante ? Est-ce que vous faites un résumé de votre histoire ou que vous écrivez sans y faire attention ? :?:

Parce que j'ai un gros problème à ce niveau là et ce serait chouette si on pouvait m'aider. Merci d'avance !!! :biz: :fan:

Avatar de l’utilisateur
AlbusDumbledore
Propriétaire du Triclosaure
Messages : 8270
Inscription : 21 déc. 2009 - 14:00

Re: [CONSEIL] Comment structurer son récit

Message par AlbusDumbledore » 02 févr. 2014 - 14:23

Pour les fics longues, il y a un topic ici qui devrait pouvoir t'apporter des réponses.

Après, pour ce qui est des fics plus courtes et/ou OS, lorsque j'ai une idée, je créé le dossier de ma fic avec le résumé, et si je pense l'incorporer dans ma chronologie générale, je l'y développe un peu plus avec les principaux points que je veux aborder.
Image

Avatar de l’utilisateur
Ailante-B.I.I.
Elève de deuxième année
Messages : 35
Inscription : 02 déc. 2013 - 18:28

Re: [CONSEIL] Comment structurer son récit

Message par Ailante-B.I.I. » 02 févr. 2014 - 14:42

Merci pour ta réponse qui m'aide beaucoup !!! :D

Pour le topic, j'ai cherché pour voir si quelqu'un n'avait pas lancé un sujet pareil mais il semblerait que je sois tombée à côté... :mrgreen: Honte à moi...

Avatar de l’utilisateur
Norya
Chasse le Robert sauvage
Messages : 9200
Inscription : 11 juil. 2011 - 12:36

Re: [CONSEIL] Comment structurer son récit

Message par Norya » 09 nov. 2014 - 22:00

Je ne savais pas trop où poser la question, j'osais pas trop ouvrir un nouveau topic alors j'emprunte celui-ci même si c'est pas tout à fait ce dont je veux parler.

Donc voilà, j'ai une question pour ceux/celles qui ont déjà terminé un roman (terminé, même si pas tout à fait corrigé/revu pour le moment). Comment l'avez-vous écrit ? D'un bout à l'autre sans interruption, c'est-à-dire commencé au premier chapitre, puis le 2, le 3 et ainsi jusqu'à la fin ? Ou bien avez-vous avancé un bout par ci, un bout par là, intégré tel ou tel bout à un endroit, écrit la fin avant de vous rendre compte qu'il y avait un passage manquant... ?

Je pense à ça car lors du combat à mort j'ai avancé plein de bouts de mon histoire que j'aimerais développer en roman (a priori, en court roman voire novella) et lors du camp nano, j'ai avancé cette histoire à partir du début (à rerererecorriger, hein, mais spa le sujet là) et du coup, je ne sais pas trop quoi prendre pour continuer à avancer mon histoire. D'autant plus que la partie écrite au camp et celle au combat comportent déjà des incohérences que je dois traiter en priorité. Mais voilà, je suis un peu perdue dans tous ces bouts et je ne sais pas trop comment m'en sortir... D'où mon besoin de faire appel à votre expérience...
Image

Avatar de l’utilisateur
litsiu
Ministre de la Magie
Messages : 4776
Inscription : 31 août 2011 - 10:41

Re: [CONSEIL] Comment structurer son récit

Message par litsiu » 09 nov. 2014 - 22:21

Je suis gravement adepte de l'écriture en patchwork, c'est à dire que j'écris souvent dans le désordre. Ca va très bien pour un projet court. Par court j'entends moins de 30000 mots - c'est tout ce que j'ai publié jusqu'à maintenant.

Par contre si tu es perdue dans un patchwork, la solution que je suggère c'est :
- relire tes morceaux déjà écrits.
- écrire le synopsis détaillé de façon à soigner les incohérences (voire faire des fiches persos si tes problèmes viennent de là).
- réécrire tout depuis le début. Oui, oui, sur un document vierge.

Ca a l'air rébarbatif dit comme ça, voire carrément chiant, mais laisser de côté le premier jet et réécrire à partir de zéro, c'est un conseil que j'ai entendu de la part d'auteurs pros à plusieurs reprises (dont Bernard Werber)... C'est sans doute pas pour rien. :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Norya
Chasse le Robert sauvage
Messages : 9200
Inscription : 11 juil. 2011 - 12:36

Re: [CONSEIL] Comment structurer son récit

Message par Norya » 09 nov. 2014 - 23:04

Merci déjà pour vos premières réponses^^
litsiu a écrit :- relire tes morceaux déjà écrits.
J'ai commencé. J'en suis déjà déprimée, notamment à cause de ma majeure incohérence (en l'occurrence comment se sont rencontrés deux personnages, le héros et son meilleur ami, rencontre capitale et indispensable pour que mon héros vive ce qu'il à vivre)
Mais oui, c'est sûr, c'est important mais j'en suis un peu restée les bras ballants... D'où mon appel à vous ! :mrgreen:
- écrire le synopsis détaillé de façon à soigner les incohérences (voire faire des fiches persos si tes problèmes viennent de là).
Les fiches, j'y ai pas encore pensé mais oui, je pense que je vais en venir là.
Par contre, j'avais pas pensé à faire un synopsis détaillé. Faut dire aussi que tout n'est pas clair dans ma tête pour cette histoire. Vous croyez que c'est pas une bonne idée d'écrire quand on n'a pas une idée détaillée ? Parce que oui, j'ai des persos, je vois ce qu'il vont faire en partie, mais pas tout. Je ne sais pas trop jusqu'où peut aller mon idée. Vous croyez qu'il vaut mieux que je pense à toute l'idée, que je la développe avant de vraiment écrire ?
Ca a l'air rébarbatif dit comme ça, voire carrément chiant, mais laisser de côté le premier jet et réécrire à partir de zéro, c'est un conseil que j'ai entendu de la part d'auteurs pros à plusieurs reprises (dont Bernard Werber)... C'est sans doute pas pour rien.
Rébarbatif ? Mmmmh, non. Inquiétant plutôt ! Mais oui, j'ai bien conscience de l'intérêt de ces conseils. Je m'en serais doutée même si tu n'avais pas dit que c'était conseillé par des auteurs. Bon, mais c'est quand même inquiétant.^^
Ewie a écrit :Sinon pour les incohérences, j'ai un fichier spécial "notes" où j'écris tout ce que je veux changer par la suite, par exemple
Je crois pas que j'y aurais pensé. C'est une bonne idée, je me la note.
Image

Avatar de l’utilisateur
litsiu
Ministre de la Magie
Messages : 4776
Inscription : 31 août 2011 - 10:41

Re: [CONSEIL] Comment structurer son récit

Message par litsiu » 10 nov. 2014 - 08:37

Je pense que oui, on peut écrire un premier jet en freestyle, sans plan détaillé, sans savoir où on va, parce que souvent on a des idées en écrivant ou alors les persos font un peu ce qu'ils veulent... :mrgreen:
Mais je doute que cette méthode soit efficace pour arriver à un roman abouti d'un coup. Il y a forcément des choses à réécrire ensuite.
Après ça dépend de ce que tu as déjà écrit, de la proportion qui te semble réutilisable...
Si c'est une novella et que ça tient sur un seul document, et que tu n'as pas envie de réécrire à partir de zéro, à la rigueur c'est faisable de retravailler directement le premier jet, et de relire, corriger, relire, corriger (j'ai dû faire une centaine de passages pour mon texte long qui est sur le Héron, sans exagérer).
Pour un roman de plus de 100000 mots, j'en sais rien, j'ai jamais fait (enfin j'en ai un pas fini donc la relecture n'est pas encore commencée). Je suppose que ça dépend de la bordélisation du texte et du type d'histoire, un récit linéaire est plus simple à reprendre qu'une intrigue policière à tiroirs.

Pour l'exemple, j'ai un premier jet de 30000 mots à reprendre entièrement sur mon ordi pour cause de flou artistique dans la narration (ma spécialité), je crois que je vais le torpiller entièrement et faire un plan chapitre par chapitre. Ce qui me permettra sans doute de doubler le nombre de mots, rendre le scénario plus complexe, ajouter des persos et pourquoi pas des intrigues annexes. Je me le garde pour plus tard parce que oui, j'avais l'impression d'avoir bouclé le truc mais non, les lacunes sont rédhibitoires, et oui, il va me falloir un moment de grande motivation pour attaquer. :cry: :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
LaLouisaBlack
Lady Fraser
Messages : 4891
Inscription : 05 sept. 2008 - 20:26

Re: [CONSEIL] Comment structurer son récit

Message par LaLouisaBlack » 10 nov. 2014 - 10:29

Après, si tu as beaucoup d'extraits, tu peux déjà essayer la technique "je numérote tout, je fais un doc avec des tirets mettant dans l'ordre les numéros d'extrait et une ligne descriptive, et je bouche les trous".
Mais bon, ça marche mieux quand il y a pas trop d'incohérences. Mais déjà ça peut te permettre d'y voir plus clair dans la masse de tes documents ;)
Image

Avatar de l’utilisateur
Norya
Chasse le Robert sauvage
Messages : 9200
Inscription : 11 juil. 2011 - 12:36

Re: [CONSEIL] Comment structurer son récit

Message par Norya » 10 nov. 2014 - 14:05

Ah tiens, le coup de la numérotation c'est intéressant ! J'ai pas tant d'extraits que ça, mais il y en a auxquels je tiens, au milieu d'autres moins intéressants qui pourraient être utiles. Ca je vais me le faire, tiens.

Je crois que l'animatrice de mon atelier d'écriture IRL, qui a déjà écrit et publié plusieurs romans, écrit dans l'ordre mais sait qu'il y a des trous/trucs incohérents au milieu car lors d'ateliers, elle écrit avec nous et notamment des passages qui se casent là ou là dans son roman, là où il manquait un truc...

Bon bon, je crois que j'ai pas mal de boulot alors même que j'ai pas encore beaucoup écrit. Je pense que ça sera une histoire relativement linéaire, pas de trucs à la policier à trous, donc c'est sûrement un peu plus facile à gérer.
J'ai pas d'idées du nombre de mots que cela pourrait donner, j'ai pas tous les détails de l'histoire en tête. Je ne sais même pas si c'est terrible comme intrigue/idée mais j'ai quand même envie de l'avancer et de la finir, histoire de (me) prouver que je peux écrire quelque chose de long.

Bon, je vais me poser des fiches persos pour les 3/4 principaux, surtout poser le point d'incohérence entre ce que j'avais écrit au combat à mort et ce que j'avais écrit au camp nano (a.k.a la rencontre entre deux des persos). Et puis mettre quelques lignes sur l'intrigue en général (mais ça, ça me fait un peu peur)
Et puis... et puis... je crois que je vais me lancer direct dans la suite du camp nano, en chopant au passage les trucs du camp nano que je voudrais reprendre (avec le conseil de Lou). On verra bien où ça mène.
Image

LalieFic
Cracmol
Messages : 11
Inscription : 13 nov. 2015 - 23:06

Re: [CONSEIL] Comment structurer son récit

Message par LalieFic » 18 nov. 2015 - 20:09

Coucou ! Pour ma par, je ferais comme en histoire avec les frises chronologies. Tu rajoutes les événements comme tu le souhaites et tu mets à quel chapitre cela correspond.

Naissance du OC. Naissance de Harry Potter
----------------|-----------------------------------|---------------------------------------------------->

Tu comprends ? Et en dessous tu mets plus de détail :) J'espère que je t'ai aidé :)

Bonne journée !

Avatar de l’utilisateur
AlbeAlder
Cracmol
Messages : 19
Inscription : 18 déc. 2015 - 14:54

Re: [CONSEIL] Comment structurer son récit

Message par AlbeAlder » 13 sept. 2016 - 11:11

Alors, perso j'ai déjà écrit un roman entier quand j'étais jeune, même s'il était nul. X'D (j'avais 12 ans donc bon) Mais au moins, je suis allée jusqu'au bout.

De ce que je me souviens de cette période, et en comparant avec ma méthode d'aujourd'hui, je peux te dire plusieurs trucs. Je sais pas si ça va aider, mais voilà :
1. Oui, perso j'écris tout le temps dans l'ordre.
2. Ça ne m'empêche pas d'écrire des petits bouts qui n'ont rien à voir. Par exemple, si j'en suis au chapitre 3, mais que j'ai un truc qui pourrait convenir au milieu de l'histoire, je vais le coucher par écrit malgré tout. C'est comme une sorte e balise pour se repérer, il ne s'agit pas du texte final, mais c'est un début, et ça permet de ne pas oublier certaines idées :)
3. Quand je bloque sur l'écriture d'un chapitre, au lieu de forcer sur ordinateur, je prends une feuille et un stylo et je m'y attelle. Je ne sais pas pourquoi, mais généralement ça sort mieux. Le but, ce n'est pas que ce soit parfait, mais plutôt d'avoir l'idée du chapitre, de ce qui est dit et fait, et de comment ça finit, donc si je bloque dans la formulation, ce n'est pas grave, je marque ça quand même. Ensuite, je laisse reposer quelques temps, je relis, je fais pleins de ratures, je déplace des paragraphes pour que ça soit plus lisibles, je supprime ou rajoute des passages X'D. Et seulement après, je reprends tout par ordi en reformulant ce que je n'aime pas.
4. Même si j'écris dans l'ordre, l'histoire doit être claire dans ma tête : je sais ou je vais, pourquoi, comment, qu'est-ce qui déclenche tout, et comment est la fin.
5. Enfin, mon dernier conseil : structure tes chapitres pour qu'ils s’enchaînent naturellement. :) Ça, je n'ai commencé qu'il y a un an à peu près, donc je ne suis pas encore très douée, mais voici en gros ce que je fais : dans ma tête, je vois ce que je veux faire dans le chapitre. Puis je regroupe tout ça en trois actes, un peu comme pour une dissertation : il faut que le chapitre ait un début, un milieu, et une fin, qu'il réponde à une question posée auparavant, mais surtout, qu'à la fin, il y ait une nouvelle interrogation, un nouveau mystère, pour redonner de l'élan pour le chapitre suivant.



Voilà ! ^^' Je ne sais pas si ça peut aider, j'ai mis tout ce à quoi j'ai pu penser, mais après... Fais comme tu veux. :)
Image

Avatar de l’utilisateur
Kierrartichaut
Cracmol
Messages : 13
Inscription : 25 janv. 2017 - 20:40

Re: [CONSEIL] Comment structurer son récit

Message par Kierrartichaut » 27 janv. 2017 - 00:38

J'ai quelques conseils là dessus, je sais que le sujet date mais ça peut surement aider quelques personnes.

1. De l'importance de fixer sa chronologie

La chronologie d'un récit, c'est simplement la temporalité de l'action. Il faut se poser des questions qui paraissent évidentes : Est-ce que ma chronologie est-elle linéaire ? Si oui, combien de temps entre le début et la fin de mon récit ? Si non, ai-je besoin de rédiger mon récit d'un seul bout ? Quand est-ce que se passe les actions importantes ?

L'importance est de garder une cohérence temporelle dans le récit. Surtout, cela permet de savoir combien de temps on accorde à telle ou telle action. Par exemple, en un chapitre, on peut décrire un an, deux voir dix, comme on peut décrire moins de dix-minutes. C'est un bon indicateur pour savoir comment donner de l'importance à tel ou tel moment de l'action.

Qu'importe les astuces pour maintenir une chronologie propre et une temporalité au récit. Certains utilisent simplement une chronologie détaillée, d'autres utilisent des frises chronologiques. Les astuces sont multiples et avec l'expérience, je pense que cela vient tout seul. Personnellement, cette chronologie est écrite dans les grandes lignes quelque temps après la rédaction du début du récit. Écrire stimule mon imagination et me permet de voir plus clairement là où je veux en venir avec mon récit. C'est donc à ce moment que - personnellement - je rédige une chronologie détaillée.

2. De la faculté à ne pas se perdre en chemin

Là, on entre dans quelque chose qui peut faire peur mais qui n'a rien de compliqué : le narrateur. Pareil, des questions simples : mon narrateur est-il un personnage concret, matériel, de mon univers ? Si oui, vit-il raconte-t-il le récit en même temps qu'il la vit ou après l'avoir vécu ? Si non, quel point de vue va-t-il adopté ?

Il s'agit simplement de définir des limites à son narrateur. Par exemple, si je décide que mon narrateur est externe au récit mais qu'il se calque au point de vue d'un personnage, alors il faudra que les émotions des autres soient perçues à travers son ressenti (l'exemple parfait est celui de Harry Potter, le narrateur n'est pas Harry mais prend son point de vue, nous rendant inaccessible celui des autres personnages autrement que par Harry). Bien entendu, ces limites sont malléables et il est parfois très avisé de donner plus de liberté à son narrateur.

Cela veut simplement dire qu'il faut cadrer son narrateur et essayer de s'y tenir. Il va représenter l'unité du récit. Si le narrateur est cohérent, c'est le plus important. Le narrateur va suivre le récit du début à la fin. Pour cette simple raison que se poser la question de la narration au début de son récit permet de simplifier sa construction par la suite.

Pour illustrer mon propos, si c'est généralement difficile d'écrire à la première personne, c'est parce que ça implique presque obligatoirement que le narrateur soit un personnage. On a alors un narrateur qui est un personnage au point de vue limité par ce personnage. De plus, contrairement à un narrateur externe au récit qui prend le focal d'un personnage (son point de vue), la narration devra reflété la psychologie du dit personnage, sans possibilité de prendre de recul.

3. De bien décrire ses personnages pour mieux servir son action.

Commençons par un exemple tiré de ma vie quotidienne. J'ai été voir un film de SF, il y a pas longtemps. Le scénario, en quelques mots : un vaisseau traverse l'espace emmenant des milliers d'humains en sommeil prolongé vers une colonie plus loin dans l'Univers. Un homme se réveille. Il apprend qu'il est le premier réveillé et qu'il reste 7x ans de trajet. Il finit par réveiller une fille qu'il trouvait jolie (vraiment, ca va pas + loin).

Bref. La situation initiale de base est géniale. Une sorte de Robinson Crusoé entouré d'humains endormis avec la possibilité d'en réveiller. Il y avait moyen de construire une action vraiment très intéressante, dans ce film. Pourtant ça n'a pas marché, parce que les personnages n'avaient aucun corps, aucune personnalité.

Là où je veux en venir, c'est qu'il ne faut pas hésiter à se mettre à la place d'un personnage. Qu'est-ce qu'il ressent ? Quelles sont ses motivations à faire ceci ? Pourquoi se retrouve-t-il ici ? Quelles sont ses difficultés ?

Les personnages nourrissent l'action qui enrichit à son tour les personnages. Il faut préserver ce cercle vertueux. Mon personnage se retrouve dans une situation difficile, on sait pourquoi. Il dépasse cette difficulté et se retrouve enrichit. C'est vraiment important, je pense. Si l'on se retrouve avec une action où l'on ne comprend pas pourquoi les personnages agissent ainsi, alors on perd un peu en cohérence.

4. Contextualiser ou ne pas contextualiser, telle est la question.

Décrire et dépeindre un univers plus ou moins réaliste est toujours difficile. Parfois, c'est même le simple objectif de certains auteurs. Construire des personnages cohérent mais ennuyeux pour mieux dépeindre le cadre, le contexte dans le quel ils évoluent. Qui a dit Flaubert ?

Construire un univers ou même en adapter un à son récit est toujours délicat. C'est à mon sens une question d'équilibre entre l'action (la temporalité du récit) et le contexte (l'univers, le milieu dans le quel s'ancre le récit). Ou alors, pour moi, c'est la même chose, mais vu de deux points de vues différents.

Cette question est délicate. Il faut se demander vers où on veut aller, et presque à quel message veut-on emmener le lecteur. Quel est l'objectif de notre récit ? Si l'on souhaite se plonger dans la psychologie profonde d'un personnage, on peut faire le choix, par exemple, de décrire un univers assez flou, assez lointain du lecteur. Au contraire, si l'on souhaite faire de l'intrigue policière ou politique, un univers bien construit est nécessaire.

Le contexte du récit est le support de son action. Si il y a une chose qu'il faut selon moi retenir, c'est que l'univers dans lequel on ancre notre récit est tout aussi important que l'histoire que l'on va raconter.


5. Conclusion


Au final, comment écrire ? Il n'y a pas de bonne façon. Que l'on choisisse d'écrire de façon linéaire, automatique ou de façon totalement décousue, ce n'est pas très important. Chacun trouve sa méthode avec l'expérience. J'ai préféré évoqué les questionnements fondamentaux que l'on peut se poser lors de l'écriture d'un récit. Ces questionnements permettent de comprendre ce qui fait l'essence du récit.

Pour répondre, en conclusion à "Comment structurer son récit ?", je dirais simplement qu'il faut savoir explorer son imagination avec les bonnes questions, et que petit à petit des portes s'ouvriront. J'ai essayé de présenter ces questions dans ce post un peu trop long à mon goût.

Voila !

Avatar de l’utilisateur
Ella C.
Chat en quête de son Y
Messages : 2194
Inscription : 01 mai 2017 - 21:21

Re: [CONSEIL] Comment structurer son récit

Message par Ella C. » 19 avr. 2022 - 18:41

Hello !

Je déterre ce topic pour avoir votre avis : comment vous structurez vos intrigues ? Et surtout, comment vous gérez le rythme de votre récit ?

Pour la seule fic' longue que j'avais réussi à terminer, j'avais simplement fait une liste chronologique des scènes que je voulais mettre (parfois en ajoutant des péripéties de manière un peu superficielle) mais je n'avais aucune indication de la tension. A la relecture, cette fiction me parait un peu monotone, aucun enjeux ne se distingue des autres, la tension tombe à plat.

Depuis, j'ai lu les (très utiless) article de Verowyn sur le blog, j'ai entendu parler de la structure en 3 actes, une amie m'a expliqué qu'elle découpait son intrigue en 12 points clés... Actuellement, je suis sur un projet de parodie de télé-réalité, donc avec une structure assez fixe en épisodes, mais une floppée de personnages et donc d'intrigues secondaires que j'ai du mal à structurer/répartir.

Est-ce que vous utilisez es outils spécifiques ? Des tableurs ? Est-ce que vous y allez à l'impro ? Comment vous faites pour que ce ne soit pas répétitif ? Bien sûr j'ai parlé de fic longue mais tout retour m'intéresse, peu importe le genre du projet, toute méthode pour gérer la tension m'intéresse, même si elle a été testée sur un OS avec deux scènes :D
Image

Avatar de l’utilisateur
Ayame
Auror
Messages : 4458
Inscription : 11 juil. 2011 - 09:26

Re: [CONSEIL] Comment structurer son récit

Message par Ayame » 19 avr. 2022 - 19:28

Alors j'avoue je ne structure pas vraiment.

En général, je pars d'une idée et je brode à partir de là. Le truc c'est qu'il faut impérativement créer des sous-intrigues, sinon on s'emmerde un peu et ne pas oublier de les rappeler de temps en autre.

En fait pour moi, une fic c'est comme un cycle économique. Tu as le grand cycle et les cycles intermédiaires :

Image

En vert ton idée principale (qui ne suit pas nécessairement cette trajectoire, elle peut être plus sinusoïdale) et en bleu et rouge, les sous intrigues.
Image

Avatar de l’utilisateur
AlbusDumbledore
Propriétaire du Triclosaure
Messages : 8270
Inscription : 21 déc. 2009 - 14:00

Re: [CONSEIL] Comment structurer son récit

Message par AlbusDumbledore » 19 avr. 2022 - 19:53

Au feeling ? :mrgreen:

Non, plus sérieusement, je ne pense pas qu'il y ait une méthode précise qui convienne à tous les auteurices, tout comme chaque auteurice ne va pas forcément se retrouver dans une méthode qui fonctionne chez d'autres. En revanche, je pense qu'il est important de connaître (sans forcément maîtriser, hein, après tout, on apprend) les principaux éléments du récit. On doit plus ou moins savoir ce qu'est un protagoniste, la différence entre motivation et enjeux, le rôle d'un dialogue, d'une description, savoir les concepts d'unité de temps, de lieu, d'action, qu'est-ce qu'un McGuffin/fusil de Tchékov...

Après, ta question porte sur comment structurer l'intrigue ou comment rythmer le récit ? Parce que ce sont, à mon sens, deux choses très différentes. La structure, c'est comment on va assembler les différentes pièces pour former un tout plus ou moins cohérent qui reflète l'intrigue qu'on veut transmettre. Le rythme, ça va être comment on passe d'une pièce à l'autre dans un sens qui captive le lecteur tout en lui dissimulant ce qu'on veut lui garder secret. Et déjà là, ça va dépendre de comment tu écris : au-delà de la célèbre dichotomie architecte/jardinier, tu as tout une variété de "type" d'auteurices et chacun va aborder ces phases de différentes façon. Il y a même un type, dont je n'ai plus le nom en tête, où iels écrivent leur récit, mais ce n'est qu'à la réécriture qu'iels façonnent l'intrigue réelle, que celle-ci prend vie et forme.


Si ton histoire, à la relecture, t'a paru un peu "monotone", ce n'est pas "dramatique". Dans le sens où c'est tout à fait normal ! (a moins d'avoir un sens inné du rythme). Quand tu écris ton premier jet, tu vas d'abord pondre l'histoire comme elle te vient (sur de longues périodes, parfois avec des pauses au milieu, donc tu perd forcément le mood dans lequel tu étais à un moment précis), avec une idée plus ou moins de ce que tu veux obtenir et où tu veux aller, mais tu vas commettre des erreurs parce que, par exemple, tu vas écrire un passage à un endroit du récit ; alors qu'il a peut-être plus d'intérêt plus tard (ou même plus tôt !). Mais ça, ce sont des détails qui te viennes qu'à la relecture, quand tu as déjà une vision globale du bouquin. Certains "conseils" te diront même que tu devrais passer plus de temps à réécrire qu'à écrire une histoire :lol: (voire même que tu dois en arriver à détester relire ton histoire tellement tu l'as relue/réécrite)

Structure et rythme vont aussi dépendre du format de ton histoire. Clairement, quand j'écris des "nouvelles" sur le Héron, je n'ai pas du tout la même approche que pour les manuscrits de mes romans. Pour les nouvelles, j'ai mon idée centrale, que je développe éventuellement en un plan très simplifié si je vois que je pars sur plusieurs chapitres. Par exemple, pour ma participation à l'atelier long avec Les Ailes de la Mer, je n'avais même pas pris de note ou rien, en dehors de la fiche de ma créature. Pour Le Silenceur, j'avais sur un carnet de note grosso-modo le concept que je voulais et le trajet de mes protagonistes, mais je n'avais rien préparé de plus à côté (limite si je devais pas faire un Crtl+F pour retrouver les prénoms :mrgreen: ). A l'inverse, pour mon texte pour l'échange, Les Théories parallèles, j'avais plusieurs notes en plus d'un plan simplifié des principaux éléments de l'intrigue (et les noms de certains personnages). Mais dans ces cas là, la structure et le rythme sont un peu venus d'eux-mêmes à l'écriture et réécriture : pour Le Silenceur, je n'avais presque aucune idée de là où j'allais, je me laissais porter, ce n'est qu'à la relecture que j'ai un peu plus dirigé le flux ; pour Les Théories parallèles, j'avais une structure en tête au départ, mais j'ai dû la revoir en cours d'écriture à cause de nouvelles idées qui venaient se greffer ou échapper à mon contrôle (et du coup, la réécriture a permis d'homogénéiser ça).


Pour les romans, ça dépend. Sur les deux premiers que j'ai écrit (un terminé, un en court), j'ai créé des dossier spécifique avec un plan très détaillé de l'intrigue (pareil que toi, en suivant l'ordre chronologique - même si certains points sont traités plus tard dans le récit), les fiches des différents personnages, plusieurs recherches ici et là pour l'univers, un chronogramme sur Excel pour avoir une idée de la chronologie de l'histoire et avoir les principaux événements narratifs. Dans les deux cas, la structure étaient donc bien définie dès le départ.

Sauf que dans celui que j'ai terminé, elle était un peu artificielle : j'avais coupé en 4 parties pour marquer les 4 grandes séquences, j'ai donc des parties d'à peu près même longueurs et qui couvre une période sensiblement similaire (vu que je fais des ellipse entre chaque). Pour celui qui est en court, là on a un découpage plus inhérent à l'intrigue : c'est un polar, j'ai donc découpé selon les meurtres (du coup, il est en 5 parties celui-là), même si du coup les parties ne font pas la même longueurs, ni ne s'étalent sur la même durée. Pour ce qui est du rythme, le premier a subi pas mal de réécriture ce qui a permit de canaliser (j'espère) un peu mieux ; quant au second, on verra comment ça évolue :mrgreen: Après, l'un et l'autre étant des polar/thriller, le rythme fait un peut partie de la nature même du genre, où les éléments de l'intrigues permettent de servir le but (en créant suspens et tension).



Pour un troisième roman que j'ai écrit, là, j'ai pris une approche complètement différente. Déjà, au départ, je suis juste partie sur un concept de base (comme pour mes nouvelles), qui a pris peu à peu des formes gargantuesques, donc je me suis posé une après-midi pour mettre un peu d'ordre dans le déroulement de l'intrigue. Mais du coup, là, j'ai tout mis que sur un carnet de note, avec les différentes idées et concepts. Sauf que là, je n'ai pas forcément choisi un découpage temporel, mais aussi géographique ; et je n'ai pas séparé en différentes parties. C'est en court de réécriture, mais je dirais qu'on tourne plutôt autour de 3 actes. Là encore, ils n'ont pas tous la même longueur ni temporalité. Pour des raisons scénaristiques, j'ai aussi fait une frise chronologique, mais ce n'était pas pour jalonner les éléments de mon histoire, plus pour avoir une indication sur les cycles lunaires au cours du récit (et donc savoir où je me situais selon tel passage du récit).

Quant au rythme, j'avoue que je ne m'y suis pas encore penché beaucoup. D'une part, j'ai pas forcément voulu un truc hyper nerveux, je voulais une part presque éthérée, contemplative dans certains passages. J'y ai gardé certains éléments de suspens (la protagoniste chercher quelque chose et ceci représente un danger potentiel), mais du coup oui, plutôt quelque chose de calme et posé, avec parfois de longues descriptions (on me dit qu'il y en aurait trop d'ailleurs :mrgreen: . On verra ce que ça donne au final, je n'ai pas encore eu le temps de me plonger dans la relecture.



Dans un projet en cours, j'utilise également un autre outil que j'ai commencé à utiliser avec le polar : c'est One Note. Qui permet de créer des fiches par thématiques (et qui s'actualise entre différents ordinateurs, ce que j'apprécie très bien). Il laisse une liberté créative assez intéressante dans l'organisation. Peut-être que dans ton cas (une télé-réalité en épisode), ça peut être une bonne solution pour organiser tes différentes idées ?


Mais voilà, l'idée que j'essaye d'exprimer, c'est que même si je me considère comme un pur architecte, mon organisation structurelle et ma gestion du rythme de mes écrits vont dépendre de ce que j'essaye décrire. Que ce soit dans le ton, le format, les thématiques, ou même le genre. Le conseil que je pourrais te donner en plus, c'est d'essayer ! Tu peux commencer à suivre une méthode et si au bout de quelques jours, tu vois que ça coince, que c'est toujours un gros bordel, alors ça veut dire qu'elle n'était pas adaptée (que ce soit son format, son interactivité, son interface, sa dynamique...) pour ton idée de roman. Mais j'aime bien l'image d'Ayame :mrgreen:



Edit : Tu peux peut-être feuilleté aussi L'anatomie du scénario ? Je l'ai eu pour Noël (ma chérie me connaît un peu trop bien) et je l'ai un peu feuilleter. Sans forcément le suivre de A à Z, ça peut peut-être te donner des pistes pour canaliser ton idées et mieux en cerner les différents aspects ?
Image

Avatar de l’utilisateur
Catie
Modérateurs des Fanfictions
Messages : 5202
Inscription : 14 févr. 2012 - 21:46

Re: [CONSEIL] Comment structurer son récit

Message par Catie » 19 avr. 2022 - 19:58

Je ne sais pas si je vais vraiment pouvoir t'aider (et je suis très curieuse des réponses que tu auras également !), mais je vais essayer d'apporter ma petite pierre à l'édifice.

Généralement, je ne fais pas non plus de structure spécifique, comme Ayame et toi, j'y vais un peu au feeling, je note deux trois éléments à pas oublier à mentionner plus tard, mais c'est tout. Y a une seule fois où j'ai un peu dérogé à ça, c'est quand j'ai écrit Monsters, parce que j'avais tellement de perso et d'intrigues secondaires que je m'en sortais pas. En gros, avant d'écrire, j'ai prévu uniquement les grandes lignes : les meurtres, comment, par qui, les indices, les "contre indices" pour brouiller les pistes. J'ai détaillé la chrono date par date (que je n'ai pas suivie en écrivant) et... C'est tout. Par contre, en écrivant, je me suis fait un résumé détaillé des éléments importants de chaque chapitre au fur et à mesure (en gros j'écrivais, puis au moment de la relecture / correction je faisais un résumé). Faire ça ça m'a aidé à souligner les éléments importants (je ne voulais pas perdre trop de temps donc je selectionnais ce que je mettais dans mes résumés), et surtout les éléments non résolus et dont je devais reparler après. Je me faisais ensuite une petite liste de ce que je devais aborder ensuite par rapport aux intrigues secondaires. Et en fait j'y allais comme ça petit à petit et ça m'a aidée à structurer mon récit au fur et à mesure. Par exemple : chapitre 1, un personnage secondaire mentionne en passant avoir une relation compliquée avec sa mère, je sais que c'est quelque chose que je veux développer, donc je me note pour après : mettre une scène entre mon perso et sa mère. Au cours de cette scène (peut être au chapitre 5, selon mes autres intrigues secondaires et mon intrigue principale, faut savoir doser mais malheureusement j'ai pas de conseils la dessus), elles discutent d'un secret de famille par exemple. Et bien je me note pour plus tard : mon personnage secondaire s'ouvre à un autre personnage à propos de ce secret. Et jusqu'à ce que l'intrigue soit conclue !

Je ne sais pas trop si je suis claire... J'écris sur téléphone, donc pas hyper pratique, mais si tu veux je peux essayer de te retrouver des exemples de ce que j'avais pu faire pour cette fic ! J'aurai peut être un exemple plus parlant si ce que j'ai dit était pas clair :lol:
Image

To all of the queens who are fighting alone
Baby, you're not dancing on your own

Avatar de l’utilisateur
Mary-m
Cuberdon Vert
Messages : 6408
Inscription : 15 mars 2014 - 19:40

Re: [CONSEIL] Comment structurer son récit

Message par Mary-m » 19 avr. 2022 - 20:55

Je plussoie pour l'anatomie du scénario. :boing: C'est le seul que je me suis acheté sur l'écriture et il y a vraiment de supers pistes qui m'aident pas mal pour l'écriture.
Je vois déjà les beiges s'en amuser (et les vertes aussi) :mrgreen: mais, le blog de narration et caféine est mon blog chouchou sur l'écriture. :yipee: Martin y a écrit plein d'articles sur la structure du récit (j'ai mis exprès le lien qui liste ces articles précis :hug:) . Il explique étape par étape et ça aide pas mal pour savoir quoi utiliser pour ton histoire. :hug:
Spoiler
Show
et non, il ne me paie pas pour dire tout ça, je le pense sincèrement :boude: :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Ella C.
Chat en quête de son Y
Messages : 2194
Inscription : 01 mai 2017 - 21:21

Re: [CONSEIL] Comment structurer son récit

Message par Ella C. » 19 avr. 2022 - 21:15

Ayame a écrit :
19 avr. 2022 - 19:28
En général, je pars d'une idée et je brode à partir de là. Le truc c'est qu'il faut impérativement créer des sous-intrigues, sinon on s'emmerde un peu et ne pas oublier de les rappeler de temps en autre.
Oh là c'est pas un problème, j'ai approximativement 12 intrigues secondaires :lol: :arrow: (Mais ça compense l'intrigue principale qui est "finissez le jeu" donc pas une intrigue très forte)
J'avais jamais pensé à regarder du côté des cycles économiques, mais je me dis que l'exemple que tu donnes est vraiment pas mal : en plus des sous-intrigues, si on prend un chapitre en violet, et en rouge les éléments clés, on va vite se rendre compte de l'équilibre entre les chapitres et de là où la tension se trouve.
AlbusDumbledore a écrit :
19 avr. 2022 - 19:53
Après, ta question porte sur comment structurer l'intrigue ou comment rythmer le récit ? Parce que ce sont, à mon sens, deux choses très différentes. La structure, c'est comment on va assembler les différentes pièces pour former un tout plus ou moins cohérent qui reflète l'intrigue qu'on veut transmettre. Le rythme, ça va être comment on passe d'une pièce à l'autre dans un sens qui captive le lecteur tout en lui dissimulant ce qu'on veut lui garder secret.
En fait, pour garder ta métaphore, ce qui m'intéresse c'est le temps qui s'écoule entre l'assemblage de deux pièces . Ça concerne à la fois l'assemblage et le passage de l'une à l'autre pour moi. Si je les assemble rapidement, je vais avoir un rythme rapide, peut-être faire monter la tension ; si je prends mon temps, le rythme va être plus lent, et je vais aussi avoir plus de temps pour explorer ce qu'il y a autour des pièces. Le plus intéressant étant, à mes yeux, de réussir à faire se chevaucher certaines pièces, pour que l'intrigue s'écoule naturellement, tout en gardant des pièces qui sont claires à la compréhension. :D

En tout cas tu as bien détaillé tes approches pour plusieurs projets, merci pour ça :hug: On fonctionne à peu près de la même façon pour les OS/fictions courtes, je me retrouve assez dans ce que tu dis des Théories Parallèles, mais chez moi ça a tendance à donner des résultats assez inégaux. Je vais me retrouver avec la seconde moitié de l'OS bien plus intéressante que la 1ere par exemple. Ça aurait pu se corriger à la réécriture, mais je déteste cette phase xD
Tes retours d'écriture de policier, de... quête ? (c'est que ce m'inspire ton projet 2, je sais pas si c'est le cas où pas) (moi je suis fan de descriptions, je pense pas qu'il puisse y en avoir trop :mrgreen: ) sont très intéressants. Finalement, ce que je retiens de ton expérience, c'est de trouver le "marqueur" (meurtre, lieu) qui corresponde au genre de l'histoire au lieu de l'imposer. Là je pars sur une intrigue plutôt psychologique/romatique donc ça me fait déjà bien réfléchir à ce que ça pourrait être, et en même temps je me dis que je suis pas obligée de prendre le même marqueur pour toutes mes sous-intrigues, pour varier un peu.

Je connais One Note de nom, bien que je ne l'utilise pas. Je suis du genre à faire des tableurs sans fin :mrgreen: ou à prendre des notes sur mon logiciel de traitement de texte lambda. (J'avais testé un équivalent gratuit de Scrivener (yWriter) fut un temps, qui est un logiciel spécifiquement conçu pour les romans, et pour aider à agencer ses scènes en chapitre + garder ses notes pas loin, mais j'avais pas du tout aimé, j'ai besoin d'une page blanche).

J'avais pas du tout pensé à chercher du côté de bouquins ! Je vais voir si j'en trouve en libre accès, merci du conseil !
Catie a écrit :
19 avr. 2022 - 19:58
Par contre, en écrivant, je me suis fait un résumé détaillé des éléments importants de chaque chapitre au fur et à mesure (en gros j'écrivais, puis au moment de la relecture / correction je faisais un résumé). Faire ça ça m'a aidé à souligner les éléments importants (je ne voulais pas perdre trop de temps donc je sélectionnais ce que je mettais dans mes résumés), et surtout les éléments non résolus et dont je devais reparler après. Je me faisais ensuite une petite liste de ce que je devais aborder ensuite par rapport aux intrigues secondaires. Et en fait j'y allais comme ça petit à petit et ça m'a aidée à structurer mon récit au fur et à mesure.
Alors ça, ça va bien m'aider :coeur: Bon ça fait un peut peur aussi, parce qu'il faut savoir quand s'arrêter je suppose, mais ça doit bien limiter la phase de correction, et pas seulement pour le policier.
Ne t'inquiète pas Catie tu es très claire :hug:

@Mary-m Oh Mary toi aussi ? (J'avoue, j'ai lu les premières pages du bouquin sur Amazon, et l'auteur me tappe un peu sur le système à passer autant de page à critiquer d'autres auteurs, dire que la plupart des gens n'arrivent pas à faire cette étape, ça me donne pas du tout envie de l'acheter :lol: ) Merci beaucoup pour le blog, je vais aller lire ces articles, je suis sûre qu'ils seront incroyables vu la fréquence à laquelle tu en parles :hug:
Image

Avatar de l’utilisateur
Ielenna
Responsable des Transports Magiques
Messages : 2852
Inscription : 11 déc. 2012 - 12:41

Re: [CONSEIL] Comment structurer son récit

Message par Ielenna » 20 avr. 2022 - 15:27

Je vais pas énormément aider, parce que je n'ai basiquement AUCUNE méthode prédéfinie :lol: L'écriture théorique, c'est tellement pas mon truc. Sans être jardinier, je laisse couler le "flow".

Comme disait mon cher et tendre, c'est très différent, entre structurer l'intrigue et gérer son rythme. Le premier fait appel au sens créatif et à ce que tu désires mettre dans le contenu, alors que le second se joue essentiellement sur de la forme. Mon dernier premier jet souffrait d'un problème de tension et de suspense. Au final, il a juste fallu que je déplace quelques infos plus tôt/plus tard dans le récit et que je redécoupe les chapitres autrement. Le souci s'est résolu de lui-même.

De mon côté, je détermine surtout :
1) Une situation initiale : qu'est-ce qui existe au temps, qui sont les personnages (qui ont déjà leur passé, ils partent pas de zéro)
2) Ma situation finale

Ca me permet d'identifier : les enjeux (ce qui, d'après moi, permet au mieux de repérer les points sur lesquels appuyer ta "tension"), que ce soient des enjeux par rapport à la globalité de l'intrigue (du monde, de la société, d'une résolution) ou d'un personnage (qui tendait peut-être à un objectif) ; l'évolution des personnages et les messages que je désire faire passer par-là, si j'en ai envie.

Je te donne deux exemples.
Pour mon projet actuel, le PP est quelqu'un de calme, serviable, etc., qui a du mal à s'identifier et qui, surtout, ne veut pas avoir recours à la violence, qui considère la colère comme une émotion destructrice (situation initiale). Dans ma situation finale, je voulais jouer sur les ressorts dramatiques pour inciter le lecteurice à vouloir se procurer la suite, donc en faire un être tout à coup plus fragile, qui exprime sa colère et tu sens que ça va chier (et du coup, tu te demandes un peu comment iel va dealer avec ça). Du coup, pour construire mon intrigue et pour accompagner cette évolution, j'ai joué sur les traumas de mon personnages et j'ai créé des événements et des scènes autour (ce qui créé de la tension car 1) révélations, 2) tu te demandes comment le PP va réagir 3) quels impacts sur le reste et les autres perso), tout en restant cohérent avec l'intrigue. Ca s'est assemblé tout seul, mais au moins, je suis logique de A à Z.
(de manière générale, je trouve toujours plus simple d'avoir un point d'attache final. C'est moins casse-gueule que d'avancer à tâtons).

Mon deuxième exemple, c'est par rapport à ma fanfic, mais je mets en balise pour pas spoiler.
Spoiler
Show
Dès le départ, même sans avoir toute l'intrigue de ce mastodonte en tête, j'ai une détermination. Je voulais surtout parler de la relation père/fille entre l'héroïne et son père, car tout démarre dessus. Et je savais dès le début !, que je voulais terminer l'histoire sur un inévitable duel à mort entre les deux (wesh). Donc pour ça, il me fallait construire, tout au long de l'histoire, des scènes où je renforce cette relation, que je la rende viable, belle, solide, avec quelques péripéties. Les lecteurices sont pas cons. Ils savent généralement que si on met l'accent sur une chose, c'est que ça sera utile pour la suite, donc de suite, ça les fait flipper ! Donc tension permanente.
Et cela, je le crée avec chaque personnage important, ou du moins qui a un rôle dans l'histoire. Les fils qui s'entrecroisent permettent de réfléchir à des scènes et des actions qui serviraient des personnages dans un sens commun ou au contraire créerait une opposition.
Par exemple, dans le dernier bouquin des Fleurs d'Opale, un frère et une soeur jumeaux, habituellement très proches et complices, et vient le moment où ils croisent une gamine infectée par une maladie mortelle. Le premier voudrait l'épargner, la deuxième préfère la tuer pour éviter qu'elle contamine tout le monde. Déjà, ça créé une tension dramatique, ça sert l'évolution des personnages et c'est une sous-intrigue à résoudre (les deux se font la gueule). Donc ce n'est pas une scène/action qui sert l'intrigue principale ou les enjeux du tome, mais ça permet de nuancer les palettes, sans partir dans des introspections infinies et chiantes à en mourir pour expliquer les pensées des perso. "Show don't tell" comme on dit.

Bref.
C'est ma méthode sans être méthode, je suis #YOLO. :mrgreen:
Image

Avatar de l’utilisateur
Catie
Modérateurs des Fanfictions
Messages : 5202
Inscription : 14 févr. 2012 - 21:46

Re: [CONSEIL] Comment structurer son récit

Message par Catie » 20 avr. 2022 - 16:59

Ella C. a écrit :
19 avr. 2022 - 21:15
Alors ça, ça va bien m'aider :coeur: Bon ça fait un peut peur aussi, parce qu'il faut savoir quand s'arrêter je suppose, mais ça doit bien limiter la phase de correction, et pas seulement pour le policier.
Ne t'inquiète pas Catie tu es très claire :hug:
Oh tant mieux si ça peut t'aider et si j'ai été claire :hug: Et oui, c'est pas la technique idéale, j'admets :mrgreen: Après normalement si tu établis déjà de base toutes les "problématiques" de tes personnages (par exemple pour repartir sur ce que disait sur ton principe de télé réalité, si tu sais déjà quels sont les "secrets" de tous.tes les candidat.es, tout ce qui va être révélé au final, tu n'irais pas "trop loin" et tu sauras t'arrêter quand tu auras dit tout ce que tu voulais dire !). Après c'est vrai que c'est plus long, en soit, mais je trouve qu'en faisant comme ça, j'ai mieux construit mon récit que dans d'autres fics, après c'est mon avis tout personnel :lol: Mais c'est une technique qui m'a bien aidée ! Et comme tu dis ça facilite vraiment la correction derrière parce que tout est quand même assez clair !

Bon courage à toi en tout cas :hug:
Image

To all of the queens who are fighting alone
Baby, you're not dancing on your own

Avatar de l’utilisateur
LaLouisaBlack
Lady Fraser
Messages : 4891
Inscription : 05 sept. 2008 - 20:26

Re: [CONSEIL] Comment structurer son récit

Message par LaLouisaBlack » 20 avr. 2022 - 19:12

Hello ! Je viens apporter ma petite pierre à l'édifice car je vois que ma méthode est assez différente !

Mes premiers romans j'avais plutôt travaillé avec la méthode du flocon pour créer mes intrigues, sauf qu'à chaque fois je me retrouvais avec une espèce de ventre mou dans lequel mes romans s'enlisaient. Et surtout c'est plutôt une méthode sur une base de phrase qu'on développe en paragraphe, qu'on redéveloppe en page, etc, et ça m'inspire pas spécialement.

Du coup sur le dernier projet j'ai cherché des méthodes plus visuelles, parce que j'aime bien avoir la structure bien visible et compréhensible en un coup d'oeil.
Du coup j'ai testé le format "plan de métro" - une ligne de métro par sous-intrigue, des stations quand ça se croise, ça peut aller dans tous les sens et c'est assez flexible (pour peu qu'on prenne une très grande feuille et plein de couleurs).

Et ma préférée je l'appellerai l'escargot : un gros rond au milieu d'une page qui comprend la situation initiale du personnage, puis une intrigue qui fait des cercles autour du centre, chaque avancée étant une nouvelle péripétie jusqu'à la situation finale (la tête si je reste dans la métaphore).

Sinon je conseille également le Wonderbook de Jeff Vandermeer (en anglais, ça n'est pas traduit malheureusement). Il est plus spécifique aux auteurs avec des créations d'univers, mais il y a aussi des concepts sympa sur la structure et le rythme d'un récit, en insistant également sur le rythme au sein d'une scène. L'auteur parle de "beats" dans un récit, un peu comme en musique, il faudrait les repérer et jouer sur la répartition pour faire monter/descendre la tension, et surtout en réintroduire dans les passages qui manquent de dynamisme. En plus le bouquin est drôle et avec des chouettes illus, je le conseille !
Image

Avatar de l’utilisateur
lorenzo_villard
Moldu
Messages : 4
Inscription : 25 mars 2022 - 14:34

Re: [CONSEIL] Comment structurer son récit

Message par lorenzo_villard » 28 avr. 2022 - 16:59

Pour apporter mon grain de sel, j’ai une méthode pour construire mes histoires que j’appelle la Méthode de la brique.

Pourquoi la brique ? Et bien, imagine une brique sur laquelle il y a écrit « d’où ça, par exemple ». Tu la lances très loin dans les airs, et tu attends.

Bref, la méthode que je te propose est la suivante : tu pars de la fin, et tu remontes le fil et évènement petit à petit.
Je ne sais pas si tu es familier avec les concepts anglais de setup/payoff ; mais en gros, l’idée est que chaque action importante (payoff) doit être préparée à l’aide d’un évènement précédent dans l’histoire (setup, ou mise en place).

Donc tu n’as qu’à partir de là où tu veux arriver − de ton point culminant − et te demander quelles péripéties pourraient mener ton héros jusque là. Et voilà, tu as une structure grossière de ton histoire, que tu peux affiner comme tu le souhaites ! :mrgreen:

L’idée, c’est de rendre ton récit plus crédible. Si jamais un personnage devait se prendre une brique en pleine tête, il vaut mieux que ç’a été préparé (« d’où ça, par exemple ») !
Image

Avatar de l’utilisateur
Aoife O'Hara
Reporter à la Gazette du Sorcier
Messages : 1546
Inscription : 13 sept. 2011 - 18:52

Re: [CONSEIL] Comment structurer son récit

Message par Aoife O'Hara » 03 mai 2022 - 23:27

Toutes les méthodes décrites jusqu'ici sont intéressantes ! Merci du partage :D

Pour ma part, je fais quelque chose de moitié planifié, moitié yolo, mais j'ai fini entre 3 et 5 histoires longues comme ça donc apparemment ça me convient.

Je commence avec mon pitch, que je note après quelques semaines de maturation. Là, je note tout ce qui me vient à l'esprit sur l'intrigue, les personnages, les scènes que je veux voir - en pagaille absolue, mais à ce stade, on s'en fout.
Souvent, cette étape me permet de repérer les incohérences, répétitions d'arcs, de préciser les personnages...
Et j'assemble ensuite tout ça en écrivant bêtement le déroulé, avec un paragraphe de 2-3 lignes par événement. Longtemps j'ai essayé de faire le découpage de chapitres à cette étape, mais impossible d'anticiper la longueur de chaque scène, donc tant pis.

Une fois que j'ai ce déroulé grossier (début, fin, 4 à 7 péripéties au milieu) j'essaie de travailler un peu sur la tension de chaque épisode, mais souvent, j'y arrive beaucoup mieux lorsque j'écris directement.
En écrivant les chapitres, j'essaie de toujours finir sur un petit cliffhanger, ou en tout cas quelque chose qui réinstalle de la tension, même si c'est pour la détendre au début du chapitre suivant. Donc souvent, mes chapitres démarrent sur une scène, on la voit se résoudre, j'en installe une autre, et je la lâche en plein milieu d'un moment de tension (pas non plus critique, sauf à chaque quart de l'histoire, pour que le rythme ne soit pas trop monotone.)

Pour moi, ce qui est plus important que la tension, ce sont les changements de paradigme entre les différentes parties de l'histoire. Je trouve que l'effet émotionnel est plus important quand on sent qu'on ne va plus revenir en arrière, plutôt que lorsqu'on est confortable comme dans une sitcom. C'est aussi quelque chose que je trouve difficile à travailler. Par exemple, la dernière histoire que j'ai sur le feu va comporter plusieurs pivots où le paradigme change, et j'ai un peu de mal à écrire les personnages avec un certain caractère, sachant que x ou y événement viendra modifier ce caractère par la suite. J'essaie aussi de ne garder que des éléments UTILES. Est-ce qu'on apprend quelque chose sur le personnage, ses manies, son caractère ? Attention, parfois il y a des descriptions qu'on serait tenté de faire sauter avec cette question, mais poser une ambiance, c'est utile. Des petits bouts de dialogue qui instaurent un sentiment dans lequel démarrer une scène, il en faut.

Et sinon, pour rythmer, j'essaie de me caler sur mes niveaux d'énergie : quand je suis fatiguée d'une scène ou d'un chapitre, c'est sans doute que c'est déjà trop long et qu'il faut passer à autre chose. Pour le coup, c'est vraiment une impression que j'écoute. Hier, j'écrivais un épisode que je voulais caler en un chapitre, et quand je suis arrivée à la fin de ma concentration "un chapitre", il m'en restait la moitié à écrire... Donc j'étale l'épisode sur deux chapitres, tant pis, c'est qu'il y avait des choses à dire. Il sera toujours temps d'y revenir et en couper des bouts.

L'anatomie du scénario est un très bon bouquin, même sans devoir se fader toutes les études de scénario justement. J'ai aussi lu quelque chose de Lionel Davoust (qui a aussi un podcast, le fort à-propos Procrastination) sur l'écriture de romans qui ne m'a pas formellement appris grand-chose, mais c'était bourré de réflexions intéressantes et le point de vue était très agréable. J'ai préféré lire ça à Anatomy of script, très franchement ^^'
Image Image
Image
Image
Teaching Moments : 18k ╞▰═════════╡

Répondre

Revenir à « Discussion sur l’écriture en général »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités