[Validations] COMBAT À MORT VI

Pour les vieux sujets obsolètes mais qu'on peut vouloir relire un jour.
Avatar de l’utilisateur
CacheCoeur
Vigile à baguette du Ministère
Messages : 1957
Inscription : 28 mai 2018 - 10:52

Re: [Validations] COMBAT À MORT VI

Message par CacheCoeur » 14 août 2022 - 21:59


JOUR 46 - Du dimanche 14 août, 23h00, au lundi 15 août, 22h59




PARTICIPANTES :
Alena Aeterna
Catie
Clo
Juliette54
ninipraline
NourFelixine
Omicronn
rowinter
Seonne
Tiiki


ELIMINEES :
Awena (J2)
lilychx (J2)
Crystallina (J6)
Dreamer (J9)
Eanna (J13)
Selket (J16)
Verowyn (J17)
Violety (J17)
Dedellia (J23)
Ellie (J25)
Bellatrix1992 (J31)
chrisjedusor (J31)
Destrange (J31)
Hazalhia (J31)
Sifoell (J31)
Amnesie (J35)
Image

Happy Sea Turtle Sticker by pikaole

Avatar de l’utilisateur
Tiiki
Pouète Pouète
Messages : 3755
Inscription : 05 nov. 2016 - 13:24

Re: [Validations] COMBAT À MORT VI

Message par Tiiki » 14 août 2022 - 22:10

JOUR 46
20 mots
"Chère Denise,

Je suis bien arrivée à bord du..."


La lettre s'arrête là. Et l'aventure de Tiiki également.
:biz:

Avatar de l’utilisateur
rowinter
Comptable chez Gringotts
Messages : 1225
Inscription : 25 juin 2015 - 18:19

Re: [Validations] COMBAT À MORT VI

Message par rowinter » 14 août 2022 - 22:14

JOUR 46 - 227 mots
spoiler de Dark Paradise et Lust for Life
Show

Quand on a quatre pattes, grimper dans des chemins escarpés, c’est un jeu d’enfant. Je plains Harry, Ron et Hermione qui soufflent comme des boeufs quand nous arrivons enfin dans le cachette de Sirius.

Je pars immédiatement vers Buck pour le saluer en m’inclinant avant de le caresser doucement.

— Ça va mon beau ?

Les trois autres derrière moi font de même avant de venir une fois qu’il s’est incliné lui aussi.

— Il va bien, il en a marre d’être planqué ici, mais mis à part ça, je crois que ma compagnie ne le dérange pas, me dit Sirius.

Il me sert brièvement dans ses bras avant de se tourner vers les autres.

— Comment allez-vous ?

Lui, il a une mine pitoyable, fini le soleil d’été, c’est de nouveau la rudesse de la cavale. Je sors quelques vêtements chauds et propres de mon sac et lui tends tandis qu’Harry fait de même avec la nourriture.

— Du poulet ! Merci. Jusqu'à maintenant, j'ai surtout mangé des rats. Je ne peux pas me permettre de voler de la nourriture à Pré-au-Lard. Je risquerais de me faire repérer.
— Tu aurais dû me le dire, je peux sortir sous ma forme de loup et venir t’apporter de quoi manger.

Sirius balaye ma proposition d’un geste de la main.

every time I close my eyes, it’s like a dark paradise

Avatar de l’utilisateur
ninipraline
Stagiaire chez W&W
Messages : 819
Inscription : 26 juin 2015 - 08:14

Re: [Validations] COMBAT À MORT VI

Message par ninipraline » 14 août 2022 - 23:21

Jour 46 --- 208 mots
Sur le rebord en marbre, sept formes de papier coloré étaient alignées. Julian ne se rappelait pas ce que chaque pliage était censé représenter.
Résolument, il s’était lancé dans l’origami. C’était autant un passe-temps qu’un challenge pour les gros doigts malhabiles et raides de Julian.
Un moyen de s’occuper l’esprit, Julian hésitait, jamais il n’avait autant ruminé que pendant les séances à plier et mettre en forme.
Le jeune homme redressa ce qui devait être une grue ou un moulin à vent. Julian hésitait. Ces petits bouts de papiers ne ressemblaient à rien.
Pourquoi tout cela ? Julian baissa son regard sur sa jambe gainée de plâtre : trois semaines à rester cloîtrés, sans pouvoir se mouvoir.
Tout cela pour une bête chute, sur un stupide vélo, lors d’une idiote de sortie avec son groupe de randonneur cycliste. Quelle plaie !
Avec lassitude, il se repositionna sur sa chaise. Il n’était qu’un benêt. Julian adhérait à toutes les modes, à toutes les nouveautés.
Julian se devait de toujours être dans le mouvement, à la pointe du progrès. Il se lançait dans tout ce qui était nouveau, pour appartenir à un groupe dans lequel il ne se reconnaissait pas. Triste constat.

Avatar de l’utilisateur
Alena Aeterna
Guimauve cannibale
Messages : 6060
Inscription : 20 sept. 2014 - 17:32

Re: [Validations] COMBAT À MORT VI

Message par Alena Aeterna » 15 août 2022 - 01:18

Jour 46 - 287 mots
Le silence est le bruit le plus insupportable, pesant sur elle pour lui signifier qu'elle est seule dans ce monde méconnu et qu'elle le demeurera. Gamora est désorientée par cette non vie étrange, par la sensation bien réelle de son corps malgré la violence de l'impact, par ses pensées qui semblent s'emmêler bien plus vite que d'ordinaire. Elle aimerait pouvoir tirer de sa poche un moyen de communication afin d'apprendre ce qui s'est passé sur Vormir et afin de lui annoncer la pire nouvelle qui soit : Thanos a désormais la pierre de l'âme en sa possession. C'est la quatrième gemme à rejoindre le gant du Titan, le rendant encore plus fort, lui qui a tant d'avantages à opposer à ses adversaires. Avec quatre pierre de l'infini, son projet est presque entièrement atteint, d'autant plus que les pouvoirs qui lui sont octroyés lui permettent de prendre le dessus en toute occasion.

Gamora tombe à genoux dans cet univers orangé, levant la tête vers le ciel en poussant un hurlement venu du fond du cœur. Elle se sent coupable de conduire tant d'innocents à la mort parce qu'elle n'a pas su arrêter son père adoptif. Et plus encore, elle exprime dans un cri sa fureur contre le monde, contre le destin, contre son propre sacrifice qui a aidé le Titan fou à avancer d'un pas supplémentaire dans sa quête insensée. Elle aurait préféré n'être qu'un vulgaire soldat comme un autre et non pas la fille favorite de Thanos - et honteusement, elle songe que Nébula a de la chance de n'être qu'une cobaye dans les mains folles de leur père.
Image

Avatar de l’utilisateur
NourFelixine
Titulaire des ASPIC
Messages : 251
Inscription : 26 juin 2022 - 23:33

Re: [Validations] COMBAT À MORT VI

Message par NourFelixine » 15 août 2022 - 01:25

JOUR 46

Texte de 221 mots sur un projet de fanfiction HP en cours d'écriture (présence de quelques détails glauques) :

Spoiler
Show
Lentement, le Serpentard prit une grande inspiration et s’élança, sans réfléchir, à travers la foule d’étudiants qui l’observaient comme s’il était une créature étrange, afin de rejoindre les trois mages noirs dont les regards imposants le transperçaient de tout part. Il ne s’était jamais senti aussi vulnérable et insignifiant qu’à cet instant.

« — Drago, tu as oublié les bonnes manières, siffla sa tante entre ses dents face au comportement irrespectueux du fils de sa sœur . Incline toi devant notre Maître. ». Le réprimandé obéit sans broncher, courbant le dos pendant de longues secondes avant de se redresser pour piocher le doigt coupé d’un des prisonniers dans le sac tenu par le père de Théodore. Sa main rencontra instantanément les morceaux de chair humaine et malgré une envie irrésistible de vomir, il se concentra à les toucher un à un, tentant de reconnaitre la peau de sa maternelle et ainsi éviter qu’elle soit sa cobaye. L’exercice était difficile, les peaux étaient toute carnées. La seule différence, évidente au toucher, était la présence d’un ongle de taille et de formes différente sur le bout du doigt. Sa mère avait-elle les ongles longs ou courts, se rongeait-elle les sangs derrière les barreaux de sa cellule ou avaient-ils eu tout le temps de pousser ?
ImageImage

Avatar de l’utilisateur
Seonne
Mauvaise graine de mandragore
Messages : 4729
Inscription : 13 juin 2015 - 10:52

Re: [Validations] COMBAT À MORT VI

Message par Seonne » 15 août 2022 - 09:54

Jour 46 – 211 mots
Ladda craignait de trouver Muri enchaînée, d’être jetée dans un cachot humide ou d’être dépossédée des rares objets qu’il lui restait et elle se trompait sur toute la ligne. Muri était à demi allongée sur un divan, entre des coussins de soie rouge brodés au fil d’or, et semblait plus à son aise que jamais. Face à elle, la femme qui leur avait subtilisé Muri se tenait droite en position assise, les coudes sur les genoux et les mains croisées sous son menton. La dichotomie entre leurs attitudes était frappante.
— Prenez place, mes chers amis, les invita Muri.
Palavain, Sonas et Ladda sentaient la tension dans l’air, comme une nuit d’été avant un orage. Ils s’installèrent sur les fauteuils, alignés en cercle autour d’une table basse sur laquelle se trouvaient un service à thé. Ils n’avaient plus soif.
— Contrairement à ce que laisse supposer son établissement, ma tendre Zhaell n’est pas la plus accueillante des hôtes. Il ne faut pas lui en vouloir, notre présence doit bouleverser son petit équilibre, n’est-ce pas ?
— Si tu vas allusion au fait d’avoir quatre criminels recherchés qui se pointent à visage découvert pour prendre le déjeuner, je ne peux pas te contredire.
Image
der Himmel ist mein Zimmer
Songes en pages

Avatar de l’utilisateur
Catie
Modérateurs des Fanfictions
Messages : 6012
Inscription : 14 févr. 2012 - 21:46

Re: [Validations] COMBAT À MORT VI

Message par Catie » 15 août 2022 - 16:27

Jour 46 - 212 mots
— Je reconnais cette expression de prisonnière, tu as envie de t’échapper, pas vrai ?

Rose retient brièvement sa respiration et se tourne en direction de cette voix qui fait écho à tant de souvenirs. Elle le détaille d’un œil rapidement, le maudissant pour avoir l’air encore plus séduisant vu de près, avant de fixer ses yeux dans le sien. Et elle le regrette à la seconde où elle le fait, elle n’a jamais su résister à ses prunelles grises.

— Bonsoir, Scorpius, répond-elle d’une voix extraordinairement calme et lisse – elle se surprend elle-même de son self control. Je vois que tu me connais toujours aussi bien.
— Les années passent mais tu ne changes pas, s’amuse-t-il.

Il lui tend un verre de vin blanc, dont elle se saisit par automatisme. Leurs doigts s’effleurent et sa gorge se serre à ce bref contact.

— Et toi ? Tu as changé ?
— Je suppose, au moins un peu, comme toi. Puis-je savoir pourquoi tu as envie de t’échapper ?

Rose pince les lèvres et boit une gorgée pour préparer ce qu’elle va dire. Du vin sec, parfait. Bien meilleur que le sucré dont sa mère est friande. Pourquoi elle n’arrête pas de penser à sa mère ?
Image
To all of the queens who are fighting alone
Baby, you're not dancing on your own

Avatar de l’utilisateur
Omicronn
Caporale Patoune
Messages : 4227
Inscription : 17 janv. 2012 - 23:04

Re: [Validations] COMBAT À MORT VI

Message par Omicronn » 15 août 2022 - 18:03

Jour 46
301 mots en enlevant ceux de @Tiiki
"Chère Denise,

Je suis bien arrivée à bord du...
"

La lettre s'arrête là.

Miranda a beau la retourner dans tous les sens, elle ne découvre aucun autre mot. Pas de signature, pas d’encre invisible, aucune marque de plume. Seule une tâche brunie orne un coin du courrier. La parchemin fait pourtant une cinquantaine de centimètres, il est étrange qu’il ne contienne rien d’autre.

Cette lettre, Miranda l’a trouvée en fouillant les vieilles affaires d’école de Denise, sa grand-mère maternelle. Dans le reste de ses affaires, elle retrouve de nombreuses plumes et bouteilles d’encre inachevées. Il y a de vieux objets racornis que Miranda ne parvient pas à identifier. Elle les porte à son nez, les hume, et une vieille odeur de moisi lui prend la gorge.

— Pouah ! Quelle horreur.

D’un geste dégoûté, elle les balance derrière elle. Le reste des affaires présente bien moins d’intérêt. Il y a des cours de mathématiques et de français, et quelques vieux devoirs. Miranda roule la lettre et la coince dans son petit sac. Elle met les vieux morceaux pourris dans ses poches et se rapproche de la sortie du grenier. En empruntant l’échelle, elle oublie de faire attention aux barreaux où se posent ses pieds. Elle sait pourtant qu’un d’eux est branlant, Mamie lui répète sans arrêt.

Le barreau cède effectivement sous son poids et Miranda n’a pas le temps de se rattraper. Elle hurle le nom de mamie et se cache les yeux. La chute est vertigineuse et semble ne jamais s’arrêter, si bien que Miranda rouvre les yeux. Elle se voit suspendue dans les airs, à deux centimètres du sol. La chute aurait pu faire mal. A cette réalisation le charme se rompt, et Miranda s’écrase lourdement sur le vieux parquet ciré. Dans les escaliers, les pas de mamie retentissent.

Avatar de l’utilisateur
CacheCoeur
Vigile à baguette du Ministère
Messages : 1957
Inscription : 28 mai 2018 - 10:52

Re: [Validations] COMBAT À MORT VI

Message par CacheCoeur » 15 août 2022 - 22:00


JOUR 47 - Du lundi 15 août, 23h00, au mardi 16 août, 22h59




PARTICIPANTES :
Alena Aeterna
Catie
Clo
Juliette54
ninipraline
NourFelixine
Omicronn
rowinter
Seonne



ELIMINEES :
Awena (J2)
lilychx (J2)
Crystallina (J6)
Dreamer (J9)
Eanna (J13)
Selket (J16)
Verowyn (J17)
Violety (J17)
Dedellia (J23)
Ellie (J25)
Bellatrix1992 (J31)
chrisjedusor (J31)
Destrange (J31)
Hazalhia (J31)
Sifoell (J31)
Amnesie (J35)
Tiiki (J46)
Image

Happy Sea Turtle Sticker by pikaole

Avatar de l’utilisateur
rowinter
Comptable chez Gringotts
Messages : 1225
Inscription : 25 juin 2015 - 18:19

Re: [Validations] COMBAT À MORT VI

Message par rowinter » 15 août 2022 - 22:08

JOUR 47 - 217 mots
spoiler de Dark Paradise et Lust for Life
Show

Quand arrive le jour de cette foutue dernière tache, j’en ai par dessus la tête de ce tournoi débile. Les gens sont vraiment animés par la gloire ? Oui ? Non ? C’est quoi alors ? La richesse ? Est-ce que c’est une réflexion de gamine qui a plein d’argent dans son coffre de dire que franchement est-ce que tout ça vaut les mille gallions de prime ? La réponse de cette gamine, en occurence, moi, est : non.

Quand je repense à tout le stress, les nuits blanches, les angoisses, les moqueries, insultes et j’en passe, non, non, non et re-non.

Bref, des choses me dépassent.

Que les gens soient content de voir quatre gens se battre pour la coupe, ça aussi ça me dépasse.

— Hermione, je suis prétentieuse parfois ?

Elle me fait un sourire. Aïe, ça veut dire oui.

— Je t’aime comme tu es.

Première fois qu’elle me le dit.

— Et oui, parfois, tu l’es. Je trouve que ça ajoute du charme, je me dis que ça vient du côté de ta mère, je l’imagine comme ça, un peu inaccessible, au dessus de tout le monde car bien plus intelligente et distinguée.
— Ah.

Elle ne me donnera jamais la réponse que j’espère avoir. C’est une fille bien Hermione.
every time I close my eyes, it’s like a dark paradise

Avatar de l’utilisateur
ninipraline
Stagiaire chez W&W
Messages : 819
Inscription : 26 juin 2015 - 08:14

Re: [Validations] COMBAT À MORT VI

Message par ninipraline » 15 août 2022 - 22:12

Jour 47 --- 213 mots
Les prairies étaient plus jaunes que le soleil qui brillait dans le ciel. Sous les pieds d’Hermine, les herbes craquaient. Elle prenait plaisir à ce bruit, qui accompagnait sa marche. Les herbes sèches dessinaient des vagues végétales dorées sous l’effet de la brise légère. La jeune fille appréciait sa sortie.
La jeune fille était heureuse de ne pas avoir cédé à l’appel de la baignade. Cette promenade était bien plus agréable qu’une après-midi à la piscine. Hermine espérait que ses amies passaient un bon moment et faisaient de belles rencontres.
Dans les vastes prés d’herbes montées et brûlées par le soleil, se dressait un arbre. Tordu, tortueux même, il s’élevait sur un tronc épais et noueux, étirant ses branches vers le ciel. C’était la première fois qu’Hermine voyait un tel arbre. Ses feuilles étaient presque argentées et les fleurs blanches qui le couvraient faisaient penser à des petites gourdes blanches.
« L’arbre à souhaits. »
Hermine n’avait pas pu retenir ses mots. Amusée à l’idée que les légendes racontées par les gens d’ici deviennent réalité, elle s’approcha de l’arbre, prête à lui confier ses espoirs les plus secrets, à lui révéler ses vœux. Hermine posa sa main sur le tronc.

Avatar de l’utilisateur
Alena Aeterna
Guimauve cannibale
Messages : 6060
Inscription : 20 sept. 2014 - 17:32

Re: [Validations] COMBAT À MORT VI

Message par Alena Aeterna » 15 août 2022 - 23:57

Jour 47 - 245 mots
Héphaestion se défait péniblement de son armure, grimaçant lorsque la douleur prend le dessus. Son corps porte déjà l'empreinte du combat, son sang se mêle à celui de ses adversaires sur ses vêtements et sur sa peau. Il est fatigué par cette expédition qui n'en finit pas, par ces cadavres qui s'accumulent sur la route d'Alexandre, par cette parodie de justice qui anime son roi depuis qu'Ammit le suit dans l'ombre. Pour la première fois, il aimerait ne jamais avoir fait cette escale en Égypte car tout était bien plus simple avant leur rencontre avec les dieux de cet autre peuple. Héphaestion voit jour après jour des changements infimes s'opérer chez son ami, il remarque l'éclat d'une folie sous-jacente qui ne faiblit pas et qui, il le craint fort, ne manquera pas de tous les engloutir si Alexandre ne se raisonne pas dans les plus brefs délais.

Tout doucement, à quelques pas de lui, l'air se trouble. Le jeune homme esquisse un rictus amer en comprenant qu'Anubis est en train de le rejoindre. Au moins a-t-il l'avantage d'être l'avatar d'une divinité qui n'a pas la même soif de puissance qu'Ammit. Le psychopompe est bien plus mesuré dans ses réflexions et il ne le pousse jamais à abattre quelqu'un sous le prétexte qu'un individu commettra le mal à un instant futur de son existence.
Image

Avatar de l’utilisateur
NourFelixine
Titulaire des ASPIC
Messages : 251
Inscription : 26 juin 2022 - 23:33

Re: [Validations] COMBAT À MORT VI

Message par NourFelixine » 16 août 2022 - 00:10

JOUR 47

Texte de 205 mots sur un projet de fanfiction HP en cours d'écriture (présence de quelques détails glauques) :

Spoiler
Show
« — Dépêche-toi d’en prendre un au hasard ou c’est moi qui choisit à ta place. », le menaça le vieux Mangemort et Draco se saisit d’un doigt, dont l’ongle était bombé et crochu, appartenant à Minerva McGonagall. Le blond n’eut pas le temps de décider s’il était soulagé de ne pas être tombé sur l’annulaire de sa mère ou angoissé à l’idée de blesser son ancienne professeur, qu’on lui tendit déjà un second sac. Il y plongea rapidement la main et attrapa le premier morceau de parchemin qui lui glissa entre les doigts et sur lequel était inscrit Doloris, un sortilège qu’il savait exécuté s’il le voulait. Mais désirait-il torturer une enseignante, qui même s’il ne la portait pas dans son cœur, avait partagé avec lui ses connaissances et six années de sa vie d'étudiant ?

Le jeune homme se plaça face à la vieille sorcière, immobilisée, au centre de la pièce, prêt à attaquer. Il connaissait la formule et le geste, il pouvait réussir cette première évaluation. C’était l’opportunité de faire ses preuves, sa chance en ce jour sombre et cette dernière aurait dû apaiser son trouble. Pourtant, il hésitait.
ImageImage

Avatar de l’utilisateur
Clo
Bureaucrate au Département de l'Artisanat Moldu
Messages : 2007
Inscription : 22 mars 2009 - 14:20

Re: [Validations] COMBAT À MORT VI

Message par Clo » 16 août 2022 - 16:42

Jours 43 + 44 + 46 + 47 - 819 mots
C'est long de rattraper les jours de grâce
Show
"Ca ne te dérange pas si on n'en parle pas ?"

Lawrence l'avait regardé sans comprendre et Lily avait précisé qu'elle voulait garder ça entre eux.

"Tu comprends, j'ai pas spécialement envie d'être en couple, j'aime pas les labels, mais je t'aime bien quand même."

Elle était partie ensuite rejoindre Dorothea Summers à la bibliothèque pour finir sa traduction de Rûnes ou un essai de Botanique ou autre chose, Lawrence n'avait pas vraiment retenu. Il n'était pas forcément en état de réfléchir à ce moment-là, et même là, tout seul dans son dortoir, ce n'était pas vraiment mieux.

Le garçon enfouit sa tête dans son oreiller. Lily Potter l'avait embrassé. De son plein gré. D'elle-même. Un peu plus tôt dans l'après-midi. Il poussa un cri étouffé dans le coussin avant de ressortir la tête pour respirer à nouveau. Si on lui avait dit ça quelques mois plus tôt, il n'y aurait pas cru. C'était impossible.

Par la culotte de Morgane, il avait embrassé Lily Potter !

Et il ne pouvait en parler à personne.

Lawrence ferma les yeux, laissant à nouveau tomber l'oreiller sur sa tête. Il n'avait pas trop compris pourquoi - pour sa défense, il n'était pas du tout en état de réfléchir sur le moment - et il allait falloir qu'ils en reparlent tous les deux parce que ce n'était pas clair du tout dans sa tête. Si Lily l'avait embrassé - c'était elle qui avait commencé, se répéta-t-il comme un mantra - c'est qu'elle l'appréciait beaucoup. Elle n'était pas le genre de fille à embrasser tous les garçons qui se retrouvaient seuls avec elle. Elle l'avait embrassé, lui, Lawrence Keitch. Il y avait donc quelque chose. Elle ressentait forcément quelque chose.

Peut-être qu'elle ne voulait pas être en couple de suite, il n'était pas au courant du pourquoi du comment de la rupture avec Crivey, il y avait sans doute des explications derrière. Elle n'aimait pas le mot "couple" peut-être ? Ils pouvaient être ensemble sans être ensemble. S'embrasser en secret derrière des armures ou dans des placards vides. Rester plus tard à l'entraînement de Quidditch, quand tout le monde avait quitté les vestiaires...


La porte du dortoir s'ouvrit, faisant sursauter Lawrence, le ramenant à la réalité. Le garçon se mordit la langue, conscient qu'il devait avoir rougi.

"Ah, t'es là Larry.
- Tu me cherchais ?
- Oui, Howard propose une partie d'Hippogriffe.
- Oh...
- Ca va ? T'as l'air bizarre."

Lawrence hésita une demi-seconde. C'était Justin, son meilleur pote. Il fallait peut-être qu'il lui dise, non ? Il était déjà au courant de son crush sur Lily et l'encourageait depuis qu'il le lui avait dit. Mais Lily avait demandé à ce qu'il n'en parle pas...

"Euh..."

Lawrence se passa une main sur le front et se décida. Justin était toujours de bon conseil concernant les filles, même s'il n'avait quasiment pas d'expérience lui-même en la matière. Et Merlin, il avait envie d'en parler à quelqu'un !

"Ferme la porte.
- Ah. Important donc, fit le Poursuiveur en s'exécutant.
- Tu vas pas me croire."

Justin se laissa tomber sur son lit, à côté de celui de Lawrence et lui fit signe de continuer.

"Lily m'a embrassé.
- Wow.
- Mais on n'est pas ensemble.
- Euh...
- Elle ne veut pas de "labels". C'est quand même elle qui m'a embrassé.
- De labels ?
- Merlin, Justin, Lily Potter m'a embrassé !"

Lawrence laissa enfin un grand sourire lui dévorer le visage et son ami éclata de rire.

"J'ai quasiment rien compris, va falloir me refaire ça avec un peu plus de détails et un peu plus de logique dans tes phrases.
- Va te faire.
- C'est plutôt à toi que je devrais dire ça."

Lawrence lui fit un geste obscène et Justin l'ignora, comme à leur habitude.

"Quand c'est qu'elle t'a embrassé ?
- Tout à l'heure, dans la cour.
- C'était bien ?
- Croyne.
- Je demande, répliqua ce dernier, avec un sourire taquin. Qu'est-ce qu'elle t'a dit après ? C'est quoi cette histoire de labels ?
- Elle ne veut pas être en couple, elle ne veut pas en parler.
- Et t'as répondu quoi ?
- Rien.
- Lawrence...
- Elle m'a dit qu'elle m'aimait bien quand même, ça m'a perturbé ! Je sais pas s'il faut que je reste fixé sur le "m'aimait bien" ou sur le "quand même" !"

Lawrence souffla, à la fois honteux de s'exprimer de la sorte et en même temps soulagé d'avoir mis des mots sur le petit truc qui le dérangeait dans un coin de sa tête depuis qu'il était rentré dans le dortoir.
Jour 45 - 219 mots
Un personnage doit être enfermé dans un lieu duquel il ne peut pas s'échapper

Robin se releva avec précipitation et regarda autour d'elle, affolée. Elle n'y voyait rien, bien sûr, le bandeau magique qui lui couvrait les yeux était opaque. Elle essaya de se concentrer sur sa respiration pour ne pas paniquer. Elle ferma les yeux par réflexe et tendit les bras autour d'elle pour ne pas tomber.

Les yeux fermés, elle se sentait moins perdue qu'avec les yeux ouverts et un épais voile noir sur la cornée. Elle n'y voyait rien et ne savait pas où il l'avait emmenée. Robin expira longuement et fit un pas en avant, s'empêchant de sursauter lorsque sa main droite entra en contact avec un mur. Il était humide, la pierre mouillée et Robin serra les dents. Elle avança lentement sans quitter le mur solide de la main. Robin essaya de compter dans sa tête, elle avait fait cinq pas jusqu'à trouver un autre coin. Toujours les yeux fermés, dans le noir complet, elle finit par faire le tour de la pièce - ou de la cage ? - dans laquelle elle était enfermée.

Robin se mordit la langue. Il fallait qu'elle trouve une issue de secours. Personne ne savait qu'elle était là. Personne ne viendrait la chercher, elle ne pouvait compter que sur elle-même et elle était coincée.
Image Image
L'Equilibriste, projets couture - o - Signature & avatar by Elffyie

Avatar de l’utilisateur
Seonne
Mauvaise graine de mandragore
Messages : 4729
Inscription : 13 juin 2015 - 10:52

Re: [Validations] COMBAT À MORT VI

Message par Seonne » 16 août 2022 - 18:57

Jour 47 – 211 mots
Gênée, Ladda croisa les jambes pour se faire la plus petite possible. Elle n’osait plus regarder leur hôtesse. Sonas et Palavain non plus. Les trois lançaient quelques regards en coin vers Muri, dans l’espoir qu’elle détende l’atmosphère.
— Ne tirez pas des têtes pareilles, Zhaell ne vous enverra pas en prison ! Elle m’est bien trop redevable pour ça.
— Ne joue pas trop la fanfaronne. Tu finiras par le regretter un jour.
— Pourquoi ne te présentes-tu pas à mes amis ?
Dans un profond soupir, la dénommée Zhaell se leva. Ladda l’avait elle aussi appris à ses dépens : il ne servait à rien d’argumenter avec Muri.
— Fais toi-même les présentations.
— Comme tu veux, ronchonne ! Zhaell Tahindir, ici présente, en plus d’être l’une des meilleures cuisinières de tout Fortaare, dirige une seconde affaire dans le fret maritime entre Ilohanr et le continent.
— C’est-à-dire ?
— C’est-à-dire qu’elle permet à Ilohanr de manger et au continent de récupérer leurs dernières innovations en échange. Mais ce n’est pas tout. Parce dans ses cales, Zhaell transporte aussi quelques extras.
Si ses allusions étaient trop subtiles pour Sonas et Ladda, Palavain semblait avoir compris ce à quoi elle faisait référence.
— Quelques clandestins.
Image
der Himmel ist mein Zimmer
Songes en pages

Avatar de l’utilisateur
Catie
Modérateurs des Fanfictions
Messages : 6012
Inscription : 14 févr. 2012 - 21:46

Re: [Validations] COMBAT À MORT VI

Message par Catie » 16 août 2022 - 18:58

Jour 47 - 209 mots
Dominique secoue la tête, sans cacher son étonnement pour autant. Voir Victoire dans une galerie d’art, c’est un peu comme si leur tante Hermione prenait soudain l’envie de monter sur un balai. Une hérésie.

Elle l’observe du coin de l’œil, alors que sa sœur aînée la rejoint devant le tableau qu’elle contemplait. Elle se tient droite, avec un port de tête fier de danseuse, dont Dominique a toujours été jalouse. Victoire a toujours été la copie conforme de sa mère. La préférée de leurs parents. La fille parfaite qui réussit ses études haut la main et qui devient une des plus jeunes Médicomages du pays. La fille qui va bientôt se marier avec un jeune homme si correct et propre sur lui.

Dominique adore Teddy, et une part d’elle est heureuse de leur bonheur, mais de l’autre, elle vomit cette perfection trop lisse. Elle, elle a toujours aimé le désordre, le chaos, l’incertitude. Elle déteste l’idée que sa vie soit un chemin bien tracé, et elle écoute ses intuitions. Elle s’est jetée dans l’art à corps perdu, peignant des toiles jusqu’à en avoir mal au poignet, déterminée à en vivre malgré le scepticisme de sa famille.
Image
To all of the queens who are fighting alone
Baby, you're not dancing on your own

Avatar de l’utilisateur
Omicronn
Caporale Patoune
Messages : 4227
Inscription : 17 janv. 2012 - 23:04

Re: [Validations] COMBAT À MORT VI

Message par Omicronn » 16 août 2022 - 19:02

Jour 47
221 mots
Miranda ne comprend pas trop ce qu’il se passe. Mamie ne l’a même pas fâchée d’être tombée mais elle ne s’est pas inquiétée non plus. Elle était juste très excitée, lui a fait un bisou magique sur la joue et est redescendue dans le salon pour téléphoner à tatie. Cela fait une heure qu’elles discutent mais mamie lui a interdit d’entrer dans la maison. Elle joue dans le jardin, assise en tailleur au milieu des fleurs. Les fleurs avec lesquelles elle jouait hier ont repoussé dans la nuit alors Miranda les arrache de nouveau pour en faire une couronne. Elle l’offrira à mamie quand elle sera autorisée à rentrer. Miranda a un peu l’impression d’être punie, même si mamie n’a pas crié.

Une heure de plus est passée et Miranda toque timidement à la porte d’entrée. Mamie ne semble pas l’avoir entendue alors elle ouvre doucement la porte et rentre en catimini dans l’entrée. La voix de Mamie retentit dans le salon alors elle s’approche, mais une autre voix retentit soudainement. De peur, elle se cache derrière le guéridon. Comment la personne a-t-elle pu rentrer sans qu’elle ne la voit de dehors ? L’inconnue parle à nouveau et Miranda surgit dans le salon.

— TATIE !

Avatar de l’utilisateur
CacheCoeur
Vigile à baguette du Ministère
Messages : 1957
Inscription : 28 mai 2018 - 10:52

Re: [Validations] COMBAT À MORT VI

Message par CacheCoeur » 16 août 2022 - 21:48


JOUR 48 - Du mardi 16 août, 23h00, au mercredi 17 août, 22h59




PARTICIPANTES :
Alena Aeterna
Catie
Clo
Juliette54
ninipraline
NourFelixine
Omicronn
rowinter
Seonne



ELIMINEES :
Awena (J2)
lilychx (J2)
Crystallina (J6)
Dreamer (J9)
Eanna (J13)
Selket (J16)
Verowyn (J17)
Violety (J17)
Dedellia (J23)
Ellie (J25)
Bellatrix1992 (J31)
chrisjedusor (J31)
Destrange (J31)
Hazalhia (J31)
Sifoell (J31)
Amnesie (J35)
Tiiki (J46)
Image

Happy Sea Turtle Sticker by pikaole

Avatar de l’utilisateur
ninipraline
Stagiaire chez W&W
Messages : 819
Inscription : 26 juin 2015 - 08:14

Re: [Validations] COMBAT À MORT VI

Message par ninipraline » 16 août 2022 - 23:21

Jour 48 --- 209 mots

« Et, hésitais-je longuement, tu as fait comment pour te débrouiller seule en tant que bébé ?
— Tu es trop terre à terre », constata mon interlocutrice en pleine réinvention de sa biographie.
Je l’énervais. Je le savais. Elle savait rester impassible. Mais ses réponses devenaient vagues et brèves lorsque l’agacement la submergeait.
« Tu es consciente que ton comportement pourrait inquiéter », demandais-je pour essayer de détourner la colère de mon amie sur la masse des on anonyme.
« Tout d’abord, je trouve que les gens s’occupent de ce qui ne les concerne pas, commença doctement mon amie, de ce ton que je trouvais détestable et hautain. Ensuite, je ne vois pas en quoi m’inventer une biographie plus en adéquation avec la femme que je suis, pourrais inquiéter des gens. »
Je ne savais pas quoi répondre. Je ne comprenais pas sa démarche. Mon amie avait toujours été une excentrique, mais de là à se réinventer Mary-Sue orpheline et surpuissante, self women made. Voulait-elle devenir un personnage de roman ?
L’idée que mon amie fuyait la réalité dans une existence imaginaire n’était pas rassurant. Je ne savais comment lui demander, si elle faisait la différence entre sa réalité et son idéal digne d’une fanfiction.

Avatar de l’utilisateur
Alena Aeterna
Guimauve cannibale
Messages : 6060
Inscription : 20 sept. 2014 - 17:32

Re: [Validations] COMBAT À MORT VI

Message par Alena Aeterna » 17 août 2022 - 00:13

JOUR 48 - 237 mots
« Ton avatar n’est pas très efficace, remarque Khonshu en surgissant derrière lui. Combien de temps lui faudra-t-il avant d’arrêter Ammit ?
— Tu sais à quel point elle peut être convaincante. Héphaestion tente au mieux de raisonner son roi mais sa parole est bien inférieure à celle d’une déesse. Il faudrait plus qu’un seul de ses amis pour lui faire entendre raison. »

Les yeux d’ambre d’Anubis dévisagent le dieu de la lune avec insistance, faisant passer dans son regard les mots qu’il ne prononce pas. Khonshu pointe vers lui son bec squelettique tout en riant d’un son froid, comme de l’eau glacée en train de s’écouler sur des roches en plein hiver.

« Je ne prendrai pas d’avatar parmi ses compagnons, Anubis. L’Ennéade me surveille d’assez près, Osiris et Horus n’attendent qu’un mauvais pas de ma part pour me faire subir le même sort que celui qu’ils ont réservé à Sobek. Tu tiens notre avenir entre tes mains. »

Le dieu psychopompe ne répond pas, sa tête de chacal se détourne de son ami pour éviter de lui révéler le trouble qui l’agite. Les termes choisis par Khonshu lui rappellent les sentiments qui l’étreignent, ces passions obscures qui rongent son cœur divin, ces aveux au bord de ses lèvres qui attendent le moment opportun, celui qui ne viendra sans doute jamais.
Image

Avatar de l’utilisateur
Clo
Bureaucrate au Département de l'Artisanat Moldu
Messages : 2007
Inscription : 22 mars 2009 - 14:20

Re: [Validations] COMBAT À MORT VI

Message par Clo » 17 août 2022 - 16:30

Jour 48 - 237 mots
Robin attrapa le livre de Potions qu'elle cherchait depuis des lustres - Envoûtements liquides et autres cuisines du monde, par Rachida Levinstone - et revint vers sa table. Chuck était passé en courant, comme à son habitude, pour faire des tests avec les talkies walkies ramenés d'Aberdeen, elle était toute seule pour avancer sur la dissertation sur les différentes potions de protection.

Elle s'immobilisa néanmoins en reconnaissant les deux personnes à l'angle du rayonnage. Lawrence était assis sur la table de Sophia Stebbins et la jeune fille était en train de rire à ce qu'il disait. Robin cligna des yeux, ne sachant que faire, un mix d'émotions la prenant par surprise. Du soulagement d'abord, parce que Lawrence s'était visiblement décidé à s'expliquer avec la Serpentard et à mettre les choses au clair et donc que Robin n'était pas restée amie avec un idiot pendant tout ce temps. Une légère pointe d'inquiétude ensuite, quant au fait qu'il puisse se moquer d'elle à nouveau, mais vite écartée parce que cela ne la concernait pas vraiment. Puis de la tristessse ? De la frustration ? De la mélancolie plutôt. Elle ne savait pas quand ils s'étaient rabibochés, elle n'était pas au courant que Lawrence avait arrêté de ghoster Sophia, elle ne savait pas comment cela s'était fait.

Avait-elle été aussi à l'écart pour ne rien remarquer ?
Image Image
L'Equilibriste, projets couture - o - Signature & avatar by Elffyie

Avatar de l’utilisateur
NourFelixine
Titulaire des ASPIC
Messages : 251
Inscription : 26 juin 2022 - 23:33

Re: [Validations] COMBAT À MORT VI

Message par NourFelixine » 17 août 2022 - 18:47

JOUR 48

Texte de 203 mots sur un projet de fiction en cours d'écriture :

Spoiler
Show
Une blouse blanche sur le dos, Fatima-Zohra terminait de clore le dossier médical d’une nonagénaire décédée la nuit dernière d’une hémorragie de la vessie non décelée. Quatre jours d’hospitalisation et d’investigation n’avaient pas suffi à l’équipe soignante pour détecter l’origine du mal qui rongeait la vieille femme. L’interne, qui avait été chargé d’annoncer la mauvaise nouvelle à son fils aîné, n’avait cessé de répéter que la patiente était partie sans douleur : Mensonge pour atténuer celle de la famille ou vérité ? Nul autre que la défunte ne connaissait la réponse. « Mots pour apaiser les maux » inscrivit dans son cahier de note la jeune externe en quatrième année de médecine qu’était devenue Fatima-Zohra. En vingt-trois ans, le bouton de rosier s’était métamorphosé en une belle rose.

L’horloge de la clinique indiqua treize heures et trente minutes quand Fatima-Zohra délaissa sa blouse d’externe pour revêtir sa tenue d’étudiante. Une paire d’écouteur vissée aux oreilles et ses longs cheveux noirs relevés en queue de cheval, elle quitta son lieu d’apprentissage pour traverser la ville lyonnaise, fort animée à cette heure où le soleil règne sur midi.
ImageImage

Avatar de l’utilisateur
Catie
Modérateurs des Fanfictions
Messages : 6012
Inscription : 14 févr. 2012 - 21:46

Re: [Validations] COMBAT À MORT VI

Message par Catie » 17 août 2022 - 19:27

Jour 48 - 214 mots

Spoilers fin de Monsters, ça fait longtemps mais sait-on jamais :mrgreen:
Spoiler
Show
Elle a du sang sur les mains.
Il n’est pas vraiment là mais elle le voit. Il est incrusté sous ses ongles, ancré dans les lignes des paumes de sa main. Imaginaire mais vivace, illusoire et pourtant si réel.
Demelza examine ses mains blanches d’un air presque détaché. Elle ne se souvient plus quand elle a basculé de l’autre côté. De celui des gens qui ont tué. Il y a eu l’avant et il y a eu l’après, pourtant elle n’arrive pas à déterminer l’instant pivot. Celui où elle a décidé qu’une vie valait moins que la sienne.
Sûrement le jour où ces ordures ont tué ses parents.
A cette pensée, ses mains se referment en poings, ses dents se serrent, ses yeux jettent des éclairs. La haine est toujours présente dans son cœur. Elle bout dans ses veines, elle la pousse en avant, efface tout sentiment de culpabilité ou de honte. Elle l’aveugle.
Elle se lève d’un geste brusque, incapable de rester en place. Son immobilité de ces derniers jours joue avec ses nerfs. Elle n’a jamais été celle qui reste sur le banc de touche à attendre que le temps passe. Elle meurt d’envie de se replonger dans la bataille.
Image
To all of the queens who are fighting alone
Baby, you're not dancing on your own

Avatar de l’utilisateur
Omicronn
Caporale Patoune
Messages : 4227
Inscription : 17 janv. 2012 - 23:04

Re: [Validations] COMBAT À MORT VI

Message par Omicronn » 17 août 2022 - 19:58

Jour 48
214 mots
Marcus eut un mauvais rictus. S’il avait moyen de soutirer des informations à cet homme, il n’allait pas s’en priver.

— Vous, dîtes moi d’abord ce que vous savez, fit-il en se penchant sur le bureau entre eux.

L’homme eut un sourire tranquille, nullement impressionné.

— Je n’ai accès qu’à ton dossier mon garçon. Ce qu’il s’est dit entre tes parents et le représentant de l’ASE à cette époque ne peut être connu que de toi. Enfin d’eux.

Marcus tiqua à l’entente du sobriquet. Il n’était décidément pas fan du type.

— Je ne sais rien. Ils n’ont pas voulu m’en dire plus, capitula Marcus. Ils m’ont annoncé ça il y a deux ans seulement, enfin, c’était plus un concours de circonstances qu’autre chose. Ils auraient sûrement préféré que je ne le sache jamais. Je sais que j’ai été placé à l’ASE quand j’étais gamin, mais on ne m’a jamais dit à quel âge. On n’a jamais eu beaucoup de photos chez nous, et les soupçons ne sont jamais venus. En général, c’est l’aîné qui fait croire à son petit frère qu’il a été adopté. L’aîné ne doute jamais.

Avatar de l’utilisateur
Juliette54
Pilote du Magicobus
Messages : 1288
Inscription : 27 janv. 2021 - 15:14

Re: [Validations] COMBAT À MORT VI

Message par Juliette54 » 17 août 2022 - 20:16

Jour 45 - 335 mots
Ambuela coincée dans...
Show
Il y avait comme une odeur de renfermé autour d'Ambuela. Elle, si attentive aux odeurs, releva le nez avec un froncement disgracieux du visage en clignant des yeux. La poussière autour d'elle lui piqua les yeux et la fit tousser, le sol sous ses pieds se fit friable et rêche, les mains qu'elle agita devant elle ne rencontrèrent que le vide.
Puis...
Puis...
Les murs de chaque côté d'elle qui glissèrent sous ses paumes lui rappelèrent la douceur de la vasque de la baignoire. Elle cligna des yeux pour les rouvrir.
Ses pieds, enfoncés dans le sable, disparaissaient doucement. Elle les releva l'un après l'autre pour remonter à ma surface. La poussière s'ammoncelait à nouveau sur eux dans un chuintement désagréable. Elle essaya de trouver une issue en tournant sur elle-même, les bras ouverts de part et d'autre de son corps.
La régularité lisse et impeccable du mur
lui fit relever les yeux de ses pieds qui s'enfonçaient encore pour regarder droit devant elle.
Le verre s'élevait avec une perfection invisible malgré la poussière qui la faisait encore tousser.
Elle cria de rage en sentant encore une main baladeuse sur son corps, se retourna pour hurler à l'inconnu de se tenir, ne vit personne, releva encore la tête vers le ciel.
Le filet de sable tombait comme l'eau d'une clepsydre au milieu de la pièce de verre.
-Mais mais mais...
Elle chercha une porte dans le verre, et remarqua une silhouette au loin.
-Aristote ? Aristote !
Les larmes de son visage ne mouillaient pas le sable de la pièce qui se remplissait toujours plus.
-Je suis fatigué d'attendre, Ambuela.
-Attendre ?
-Au revoir, Ambuela.
La silhouette voûtée de tristesse d'Aristote se détourna.
-Aristote, Reviens !
Elle essaya de courir à lui. La pièce cylindrique de verre n'eut même pas à la retenir. Ambuela baissa les yeux : le sable du temps s'en était chargé, il lui arrivait désormais à la taille.
:arrow: ...un sablier !
Jour 46 et 47 et enfin 48 - 603 mots
projet de recueil
Show
Ténèbres amoureuses
Elle a uni sa main à la noirceur du monde
Plutôt qu'à la lumière de ma flamme
Mais à chaque baiser toujours elle émonde
Mon corps, mes sens, ma chair ; mes mots, mes cris, mon âme.
.
.
A mes baisers volés,
Ceux que tu m'as pris, m'a dérobés,
Ceux que tu m'as arrachés de force de soupirs,
Ceux que je n'ai pas le droit de te refuser,
Ceux que tu exiges en échange de tendresse,
Ceux que je donne pour que ta bouche m'écoute, enfin close de prières,
Ceux que je ne reçois pas, ceux que je ne sens pas,
A mes baisers que tu prends et que tu caches en toi,
A mes baisers que tu voles : je ne peux dire adieu.
.
.
Ma toute obscure,
Je me perds dans ton regard d'ébène,
Infini gouffre de terribles douceurs.
Ta chevelure en plumes de jais
Frémit en une mer enchainée de tempêtes, un océan fermé en tornades autour d'un oiseau.
Je suis la mouette au cœur vibrant que tu oublies de câliner dans tes bras tant tu luttes contre les vagues amères et vindicatives de l'onde.
Tu m'accordes une caresse seulement quand ma plume se blesse à panser tes eaux torturées.
Le geste de mon aile t'échappe même si tu t'en gaves jusqu'à m'épuiser.
Tu n'acceptes pas l'offre de ma main, tu me la renvoies jusqu'à ce que j'offre sur l'autel de tes désirs le bien que tu exiges.
Tu ne lis pas les mots attentifs que trace l'encre sanguinolente de mon désespoir.
Tu ne comprends pas mes cris, qui se perdent dans ton horizon de ténèbres sans fin.
Tu ne regardes pas mes plaies que tu creuses avec le sel de tes larmes écumeuses.
Tu ne comprends pas la noirceur de mon malheur d'aimer un bonheur que tu ne me donnes pas.
L'oeil perdu dans la tempête, tu tournes en rond sur toi-même sans voir que j'ai déjà perdu la vue des couleurs : je t'ai épousée une nuit de mars où l'obscurité s'est figée en moi.
.
.
Seuls des baisers
Parfois je me demande si son parfum est
Celui du miel ou celui de l'arsenic.

Il est si doux au palais de mon souvenir
Et si brûlant dans le feu pur de mes pensées.

Et de douceur mon long trajet devient christique
Quand je la vois pour des baisers à moi venir.
.
.
La voleuse d'âme
Tu m'auras tout pris, quand je t'aurais tout cédé.
Je t'ai cédé mon âme et ma main et ma vie,
Toi, c'est à quelqu'autre que tu as tout donné.

J'étais Eurydice, perdue au paradis
Tu étais le serpent mais je te crus Orphée
Au bord de ta bouche je me suis endormie

Et mon cœur à jamais est resté à Morphée.
Ce n'est plus mon bonheur qui reste à mon esprit
C'est l'espoir de ton rire qui me fait flamber.

Mais la flamme de ma joie s'éteint, mon amie,
Quand repue tu éloignes de moi tes baisers
Car ils sont si sombres et si couleurs de suie

Que tout à la fois je les ai craints et rêvés,
Que tout à la fois je les repousse et les envie
Que tout à la fois je reste émue et terrifiée

Qu'un jour tu me laisses pour un autre pays
Qu'un jour tu me gardes pour l'éternité
De toi, tout à la fois, je pleure et je ris.
Dernière modification par Juliette54 le 17 août 2022 - 21:39, modifié 3 fois.

Avatar de l’utilisateur
Seonne
Mauvaise graine de mandragore
Messages : 4729
Inscription : 13 juin 2015 - 10:52

Re: [Validations] COMBAT À MORT VI

Message par Seonne » 17 août 2022 - 20:25

Jour 48 – 239 mots
— Pour te répondre, oui, je peux vous aider à traverser. En revanche, j’ai mes tarifs, et ils seront d’autant plus élevés pour des fugitfs aussi recherchés que vous. Quant à savoir si j’ai des informations à propos du disparu prince Fabio… Cette réponse-là ne sera pas gratuite, elle non plus.
— Combien ?
— 500 couronnes du Sud pour la traversée. Chacun.
— 500 couronnes chacun ? Mais ça fait 2000 couronnes ! 2000 couronnes, c’est…
— C’est l’équivalent de 5000 as d’Aenghard. J’accepte que vous payiez avec l’une ou l’autre des monnaies, peu importe. C’est mon prix. Et je ne pense pas que vous trouverez plus bas ailleurs. Je vous déconseille même de chercher.
Ladda sentit ses épaules ployer. 5000 as ? Ils ne trouveraient jamais une somme pareille. Palavain s’enfonça encore plus dans le dossier de son fauteuil et les jambes de Sonas se mirent à trembler. Seule Muri restait impassible.
— Quant aux informations dont je dispose ou non à propos d’une réapparition du petit Fabio… Disons que si vous êtes assez malins pour réunir 2000 couronnes sans vous faire prendre, je vous accorderai mon savoir sans extras. Considérez cela comme un prix de groupe. Je vais vous laisser réfléchir à mon offre, maintenant. Je vous laisse une demi-heure pour foutre le camp de mon établissement. Et je ne veux pas vous revoir si vos poches ne sont pas remplies d’or.
Sur cette tirade menaçante, elle quitta la pièce.
Image
der Himmel ist mein Zimmer
Songes en pages

Avatar de l’utilisateur
rowinter
Comptable chez Gringotts
Messages : 1225
Inscription : 25 juin 2015 - 18:19

Re: [Validations] COMBAT À MORT VI

Message par rowinter » 17 août 2022 - 21:08

JOUR 48 - 203 mots
spoiler de Dark Paradise et Lust for Life
Show

Les gens crient, ils s’agitent, applaudissent, s’amusent et prennent du bon temps. Ne voient-ils pas la réalité de ce qui se déroule sous leurs yeux ?

— Ça va commencer, me dit Hermione.

Nous sommes tous très tendus, Ron est penché en avant, à la limite de se lever, Hermione saute sur place et Ginny se mord la lèvre.

Je vois Harry accompagné des autres champions, il n’épatait si jeune et frêle parmi eux. Même si au fil des épreuves, il a gagné en confiance, il reste terrorisé par ce qui l’attend et nous aussi.

On annonce le départ, puis les champions partent un à un.

— C’est nul, on ne voit rien, marmonne Ginny.
— Écoute Verpey, dit Ron.
— Il dit que des bêtises.

Je suis assez d’accord.

— Il pourrait gagner, ajoute Ginny après un silence.
— Oui… souffle Hermione. On est tous convaincus de ça, ne reste plus qu’à lui, le convaincre.

Ron secoue la tête. Oui, Harry est têtu.

— Vous feriez quoi avec mille gallion ?
— J’achèterai une boutique, répond Fred qui vient de se joindre à nous.
— Chemin de traverse, pavillon sur rue, une grande vitrine… ajoute George, les étoiles plein les yeux.

Leur réponse semble surprendre Ron.
every time I close my eyes, it’s like a dark paradise

Avatar de l’utilisateur
CacheCoeur
Vigile à baguette du Ministère
Messages : 1957
Inscription : 28 mai 2018 - 10:52

Re: [Validations] COMBAT À MORT VI

Message par CacheCoeur » 17 août 2022 - 22:04


JOUR 49 - Du mercredi 17 août, 23h00, au jeudi 18 août, 22h59

DEFI 14 : Votre extrait doit être uniquement composé de phrases ayant exactement le même nombre de mots.
N'oubliez pas de mettre la contrainte bien en évidence (en couleur ou en gras par exemple).





PARTICIPANTES :
Alena Aeterna
Catie
Clo
Juliette54
ninipraline
NourFelixine
Omicronn
rowinter
Seonne


ELIMINEES :
Awena (J2)
lilychx (J2)
Crystallina (J6)
Dreamer (J9)
Eanna (J13)
Selket (J16)
Verowyn (J17)
Violety (J17)
Dedellia (J23)
Ellie (J25)
Bellatrix1992 (J31)
chrisjedusor (J31)
Destrange (J31)
Hazalhia (J31)
Sifoell (J31)
Amnesie (J35)
Tiiki (J46)
Image

Happy Sea Turtle Sticker by pikaole

Avatar de l’utilisateur
Alena Aeterna
Guimauve cannibale
Messages : 6060
Inscription : 20 sept. 2014 - 17:32

Re: [Validations] COMBAT À MORT VI

Message par Alena Aeterna » 17 août 2022 - 23:24

JOUR 49 - 208 mots

16 mots par phrase.
Ils ne perdirent pas de temps et prirent aussitôt le chemin vers la demeure de Stark. Phil monta directement dans la pièce où Tony avait disparu, revoyant cet instant particulier avec précision. Il se souvenait sans peine de la chaleur soudaine, de la fumée aux éclats verts iridescents. Il aurait mis sa main gauche à couper que cette brume avait un fond de magie. Quant à la raison pour laquelle une énergie magique circulait chez Stark, elle était à déterminer. Iron Man avait de nombreux ennemis depuis des années, sans prendre en compte ses derniers exploits. Le Shield gardait un œil sur les Dix Anneaux, un groupe discret mais bien trop meurtrier. Et la liste se poursuivait avec les opposants aux armes et ceux qui en étaient partisans. Avec les récents ennuis liés à Vanko et Hammer, Stark était devenu une cible très privilégiée.

Coulson se plaça là où Tony lui avait adressé un dernier regard entre panique et incompréhension. Une odeur de cire flottait, mélangée à une énergie étrange que Phil ressentait sur sa peau. Tendant une main devant lui, il chercha à déceler une texture particulière, les doigts grand ouverts. Une faible lueur verte sembla miroiter un court instant, comme pour lui indiquer la bonne direction.
Image

Répondre

Revenir à « Archives »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 24 invités