[Validations] COMBAT A MORT V

Projets divers du forum (écriture, lecture, reviews,...) et concours externes aux sites d'HPF.
Avatar de l’utilisateur
Violety
Bat of Prey
Messages : 3734
Inscription : 18 juin 2011 - 17:50

Re: [Validations] COMBAT A MORT V

Message par Violety » 22 avr. 2020 - 21:33

Jour 17

271 mots
Charlie sort de la Grande salle et s’arrête un moment après avoir passé la porte. Il s’étire, il s’étire, et laisse la tension s’évacuer de son dos meurtri par les longues heures passées au-dessus de parchemins.

« Bon sang, c’est enfin fini. »

Il vient de terminer sa dernière épreuve des ASPICs. Le dernier examen de sa vie d’étudiant. Quoiqu’il arrive, Charlie Weasley sera bientôt un sorcier diplômé du collège Poudlard, école de sorcellerie. Cette pensée le fait sourire. Par la fenêtre, il aperçoit le ciel bleu et le soleil du mois de juin. Une douce brise semble bercer les arbres les plus proches.

« Alleluiah, on est liiiibres ! »

Charlie se retourne. Derrière lui, Sean sort à son tour de la Grande salle – le surveillant qui gère les sorties le gratifie d’un regard noir, tandis que quelques rires s’échappent de la salle d’examen temporaire. Sean bredouille une excuse, laisse la porte se refermer derrière lui, et s’élance vers Charlie.

« Alors Charlie ? Tu le sens comment ?
- Comme la liberté, ha, ha. Tu te rends compte ? On a fini ! C’était notre dernier examen de la vie !
- Parle pour toi, lance Sean en se renfrognant légèrement. Si j’en crois mon cousin, les études de droit magique sont farcies d’examen.
- Ha, ha, mince… Tu peux encore changer de voie tu sais !
- Oui c’est ça, et donner une crise cardiaque à mes pauvres parents… Enfin t’inquiète pas, tu seras bien content de connaître un avocat quand tu auras des ennuis ! » Charlie éclate de rire, et se laisse entraîner par son ami vers l’extérieur.

Avatar de l’utilisateur
Ocee
Sauveur du Monde sorcier
Messages : 6543
Inscription : 15 juil. 2010 - 01:14

Re: [Validations] COMBAT A MORT V

Message par Ocee » 22 avr. 2020 - 21:34

JOUR 17 / 210 mots
texte retiré après avoir été validé
Dernière modification par Ocee le 06 mai 2020 - 20:20, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
LookCatMe
La folle aux chats
Messages : 1133
Inscription : 02 juin 2017 - 12:41

Re: [Validations] COMBAT A MORT V

Message par LookCatMe » 22 avr. 2020 - 21:37

Jour 17
215 mots
- Mais, comment c'est possible ? demanda Ron, Sirius, enfin, il est mort, termina-t-il dans un souffle, en posant une main sur l'épaule de Harry.
- Je vais vous expliquer tout ça, allons nous asseoir d'abord, on sera tous mieux devant une bonne tasse de thé.

Les jeunes adultes suivirent le patriarche Weasley dans la petite cuisine attenant au salon. Ils s'assirent en silence autour de la table de bois usée. Kreattur apparut en un clin d’œil, avec un plateau garni de petites tasses de porcelaine rosée, service de la famille Black, ainsi qu'une assiette remplie de petits biscuits secs. Personne ne parla pendant que l'elfe de maison remplissait les contenants du liquide doré dont émanait une douce odeur fruité. Le silence était pesant. Les quatre comparses étaient chamboulés de cette nouvelle, qui était donc cet étrange individu et pourquoi était-il dans leur salon ? Les réflexions allaient bon train de tous les côtés, les regards se croisaient, à la recherche d'une réponse que l'auror ne semblait pas vouloir leur donner avant d'avoir fini son thé. Les yeux dans le vide, Harry porta machinalement sa tasse à ses lèvres, passablement retourné par cette information, qu'est-ce que l'homme face à lui leur cachait-il ?
Image

Avatar de l’utilisateur
Catie
Ministre de la Magie
Messages : 4772
Inscription : 14 févr. 2012 - 21:46

Re: [Validations] COMBAT A MORT V

Message par Catie » 22 avr. 2020 - 22:03

JOUR 18 - Du mercredi 22 avril, 23h00, au jeudi 23 avril, 22h59

Défi 5 : Vous devez insérer dans votre texte une référence à une autrice française (citation, anecdote spécifique, nom, titre de roman... libre à vous !)
N'oubliez pas de mettre la contrainte bien en évidence (en couleur ou en gras par exemple) (si votre référence a besoin d'être explicitée, merci de le faire également : par exemple si vous évoquez un titre de roman, mettez-moi une note en début/fin de texte pour me dire de quelle autrice il est, etc...)


Participants
- Alrescha
- Anhya
- Awena
- BellaCarlisle
- Bibi2
- CacheCoeur
- Carminny
- Clo
- Dedellia
- Dreamer
- Eejil
- Elyon
- Fleur d'épine
- Haru Nonaka
- Hazalhia
- LilTangerine
- LookCatMe
- Mary-m
- Mikoshiba
- Ninipraline
- Norya
- Ocee
- Omicronn
- Pimy
- Roxane-James
- Seonne
- Tiiki
- Violety
- Wapa

Eliminés
- Eanna (J7)
- FearlessUntamed (J7)
- Layi (J7)
- Verowyn (J7)
- Labige (J8)
Image

To all of the queens who are fighting alone
Baby, you're not dancing on your own

Avatar de l’utilisateur
Mary-m
Cuberdon Vert
Messages : 5418
Inscription : 15 mars 2014 - 19:40

Re: [Validations] COMBAT A MORT V

Message par Mary-m » 22 avr. 2020 - 22:26

Jour 18 - 222 mots
A présent que les filles sont au lit, je me laisse tomber lourdement sur le canapé. Je suis épuisée.
La journée n’a pas été de tout repos. J’ai dû gérer avec diplomatie plusieurs parents qui ne trouvent pas normal de ne pas avoir été prévenus avant pour la fermeture de l’école. Une fois l’école finie, ce sont les filles qui, à chaque homme que nous croisions se demandaient si ce serait lui le « papa » qu’elles ont demandé dans leur lettre à demi cramée par le four. Merci Mary Poppins !

Coincée entre les pages du roman que je suis en train de lire, « Le prince charmant existe ! Il est italien et tueur à gages » de la talentueuse Anna Triss, que j’ai eu la chance de découvrir à ses début lorsqu’elle publiait son histoire sur Wattpad et, qui m’a d’ailleurs écrit une merveilleuse gribouille au début de son roman et sur le marque page qui va avec*, se trouve la lettre de mes deux chipies.
Lettre que je sors et relis pour la centième fois au moins.
En déchiffrant ces phrases d’enfants, mon cœur se serre. Je sens tout l’amour qu’elles ont mises dans cette demande mais, au risque de les décevoir, je ne me sens pas encore prête à retomber amoureuse.
*Je me suis peut-être inspirée de la dédicace qu'elle m'a faite et de comment je l'ai découverte :mrgreen: Cette autrice est talentueuse et adorable. :coeur:
Image

Avatar de l’utilisateur
Tiiki
Comptable chez Gringotts
Messages : 1148
Inscription : 05 nov. 2016 - 13:24

Re: [Validations] COMBAT A MORT V

Message par Tiiki » 22 avr. 2020 - 22:47

JOUR 18
327 mots

Défi 5 : Vous devez insérer dans votre texte une référence à une autrice française (citation, anecdote spécifique, nom, titre de roman... libre à vous !)
Deuxième étage. L’ascenseur s’arrêta net. Sous le choc, la grosse Amanda Faucett du Département de contrôle et de régulation des créatures magiques manqua de tomber à la renverse avec une épaisse pile de dossiers entre les mains. Il ne manquait plus que celle-ci les dégomme tous comme dans un jeu de quilles… Les portes s’ouvrirent. Un courant d’air frais s’insinua brièvement parmi les effluves de labeur, de sueur, et de pets.

« Ça n’est pas trop tôt », grinça Rita après avoir inspiré une bouffée d’oxygène et tout en jouant des coudes pour accéder au deuxième niveau.

Clac, clac, clac.
Ses talons battaient férocement le pavé. Rita était de ces femmes qui ne sortaient jamais sans une paire de chaussures élégantes. Ni trop hautes, ni trop basses. Pour elle le plat c’était le vulgaire, le commun. La hauteur, c’était la distinction. Mais elle n’en était pas non plus à faire le trottoir de l’Allée des Embrumes, merci pour elle. On ne la prendrait jamais à perdre l’équilibre depuis les sommets vertigineux de ses talons, car elle avait appris à résister contre vents et marées et était toujours droite dans ses bottes – ou, le cas échéant, dans ses escarpins.

Si l'on avait pu la comparer à quelqu’un, ç’aurait été sans doute à l’une de ces grandes bourgeoises de La Femme fardée. La débauche en moins peut-être. Toujours parfaitement apprêtée. Impeccablement maquillée. Ses fards comme de la poudre aux yeux des autres, dissimulant ses cernes et camouflant toute sa solitude. Mais qui trompait-elle lorsqu’elle se démaquillait le soir et lorsqu’elle ôtait ses chaussures avant de se glisser dans son lit toujours plus froid ? A cette pensée, elle pinça alors sa lèvre inférieure et sa lèvre supérieure l’une contre l’autre, comme pour étaler davantage le rouge carmin qu’elle avait rappliqué soigneusement lors de son périple dans l’ascenseur.
= Françoise Sagan, La Femme fardée (1981) :boing: En vrai je suis contente j'aime beaucoup la métaphore, je trouve qu'elle colle assez bien à Rita, et j'aurais jamais penser à l'utiliser sans la contrainte ! Merci Catie :hug:
Image Image Image

Avatar de l’utilisateur
anhya
Barbecue Queen
Messages : 3513
Inscription : 24 déc. 2012 - 16:08

Re: [Validations] COMBAT A MORT V

Message par anhya » 22 avr. 2020 - 22:59

Jour 18 (contrainte)

220 mots
Annie était assise dehors sur la chaise longue, une couverture sur ses épaules.
— Qu’est ce que tu fais dehors par ce temps-là ? demanda la mère de Daniel en ouvrant la porte fenêtre.
— Oh ! Je voulais réfléchir un peu. Daniel n’a peut-être pas tort.
— Je ne sais pas trop ce qu’il va pouvoir faire seul comme ça. Il n’a jamais réussi à se concentrer plus de dix minutes.
— Je pense qu’il s’en sortira parfaitement, assura Annie avec confidence.
— Puis-je te poser une question ?
— Bien sûr !
— As-tu des sentiments pour mon fils ? demanda Lena.
Annie rougit. Elle baissa les yeux et regarda le livre posé sur ces genoux. La couverture était en mauvais état, les pages avaient été lu et relu si souvent que l’encre commençait à s’effacer. Annie pris le livre dans ces mains et commença à le tordre dans tous les sens.
Lena remarqua la gêne de la jeune femme et détourna d’elle-même la conversation.
— Quel livre lis-tu ?
— Oh ! laissa échapper Annie. C’était le livre préféré de ma mère : « La petite Fadette » de George Sand. Deux de mes ancêtres, Valentine et Hope l’ont rencontrée un peu avant sa mort en 1876. Ça a été le coup de foudre apparemment. Enfin bon, c’est un peu ma lumière dans la nuit.
George Sand de son vrai nom Amantine Lucile Aurore Dupin.
Image

Avatar de l’utilisateur
ninipraline
Membre de l'Ordre du Phénix
Messages : 590
Inscription : 26 juin 2015 - 08:14

Re: [Validations] COMBAT A MORT V

Message par ninipraline » 22 avr. 2020 - 23:22

Jour 18 - 228 mots (première publication - Hors Concours)
" L’oubli est un gigantesque océan sur lequel navigue un seul navire, qui est la mémoire. "1
Et ma mémoire errait, perdue, peut-être même damnée, tel un vaisseau maudit sur cette surface huileuse et obscure. Les quelques éléments de ma vie d’avant, morceaux d’épaves déchiquetés, étaient nimbés du feu maudit, ce vert tant craint, ce Saint-Elme que l’on ne nomme pas. L’accident ne m’avait rien laissé qui ne fasse sens. Aucune pièce ne s’assemblait aux autres. Et parfois, elles ne semblaient même pas appartenir au même puzzle. Combien de vie avais-je donc eue ? Et pourquoi personne ne me retrouvait sur aucun registre, sur aucune administration ? Qui étais-je ? D’où venais-je ? Et qu’est-ce qui m’avait amené sur cette route, moi qui habitais selon mes papiers à plus de trois cents kilomètres de là ? Et quelle était cette société qui m’employait, me versait salaire et primes, m’envoyait même des papiers officiels pour les administrations, mais qui omettait de se trouver à son adresse ou même à toute autre adresse ? Autour de moi, les gens avaient changé. La sollicitude et la compassion avaient fait place à la méfiance et aux doutes. Les policiers passaient plus souvent. Il me semblait même que certains surveillaient la porte de ma chambre. Qu’est-ce que cela voulait dire ?
1 Amélie Nothomb
Jour 18 - 223 mots (seconde publication, En Concours)
« Certaines laideurs sont parfois plus attractives qu'une beauté régulière... » 1
Il faut se consoler comme on peut songea Lizzie, qui écoutait sa tante lui faire les louanges de l’homme que son père lui avait choisi comme mari. Choisi n’était pas le terme qu’elle aurait utilisé, elle avait le sentiment d’avoir été vendue voire soldée, bradé, liquidée même.
Son père, endetté au point de voir ses domaines et logis menacés, avait tenté de négocier un étalement des remboursements. Il n’avait plus aucune garantie à proposer. Toutes ses propriétés étaient déjà hypothéquées. Les banques avaient refusé. Attaché à son héritage et à son rang, il ne pouvait se résoudre à vendre le moindre morceau de terre, la moindre pierre de son empire de polichinelle. Il avait préféré se rendre chez l’usurier du coin : Mr Jean.
Une moue amère déforma son visage que l’on s’accordait à trouver mignon. La beauté, elle ne lui avait jamais été très utile, elle lui avait même été un fardeau tout au long de sa scolarité dans son pensionnat religieux, aujourd’hui elle était une malédiction.
« Et puis, vous n’allez pas être mariée religieusement, cela ne compte pas. Une fois majeure, vous toucherez l’héritage de votre mère, vous pourrez divorcer et vous remariez. Personne ne se détournera de votre fortune. »
1 Juliette Benzoni , Marie des passions (2005)
Dernière modification par ninipraline le 23 avr. 2020 - 09:02, modifié 3 fois.
ImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
Fleur d'épine
À la tête du Magenmagot
Messages : 3038
Inscription : 23 févr. 2014 - 19:15

Re: [Validations] COMBAT A MORT V

Message par Fleur d'épine » 22 avr. 2020 - 23:35

JOUR 18 (contrainte)
250 mots
Il reprit avec une voix plus sévère.

— Le métier de comédien n’est pas inné, tout comme le métier d’écrivain ou n’importe quel autre métier d’artiste. Il y a de ces écritures qui nous touchent et qui nous marquent à jamais. Pour Matthias, c’est la Recherche du temps perdu de Proust. Lorsqu’il l’a lu pour la première fois, cela l’a complètement bouleversé. Moi, vous connaissez déjà tous ma grande passion pour Edith Piaf. Il y a certaines écritures qui touchent plus que d’autres mais je dirais - et vous serez d’accord avec moi - que toutes les écritures ne se valent pas. Si je prends ces deux dramaturges féminines extrêmement célèbres toutes les deux, Marguerite Duras et Yasmina Reza, pour exemple, il serait aisé de remarquer que l’une s’exprime avec un talent remarquable et l’autre une médiocrité banale. Pour exprimer une lassitude extrême de la vie qui nous apparaît pendant notre jeunesse, avec dureté et violence lorsque nous en prenons conscience, Yasmina Reza nous dit : « À dix-huit ans, j’avais déjà cent ans ». Maintenant, entendez comment Marguerite Duras s’empare du sujet. « Très tôt dans ma vie j’ai su qu’il était trop tard ».

Il laissa une petite pause pour leur permettre de contempler les mots de Duras et ceux de Reza.

— Vous voyez bien l’abîme entre les deux. L’une est un génie éternel, l’autre une écrivaine moyenne que l’on oubliera dans cent ans. 

Bon bah ça m'a permis de commencer ma nouvelle sur mon école de théâtre ahaha
Image Image Image

Avatar de l’utilisateur
Pimy
Rêveuse cartésienne
Messages : 3218
Inscription : 04 juin 2012 - 17:08

Re: [Validations] COMBAT A MORT V

Message par Pimy » 22 avr. 2020 - 23:46

Jour 18

226 mots
Il reposa le t-shirt et parcourut encore une fois la chambre des yeux, cherchant quelque chose de plus qui lui rappelle sa présence, qui lui prouve qu'elle avait bien été là. N'importe quoi. Ses affaires n'étaient plus là, le sol était vide de ses vêtements et il réalisa à quel point il s'était attaché à elle. Ses yeux se posèrent sur un livre en évidence au milieu du petit bureau. La Princesse de Clèves. Le titre l'intrigua, les mots en français ne lui étaient pas familiers, pas plus que l'autrice, Madame de Lafayette. Une page était cornée, il l'ouvrit. Lui avait-elle laissé un deuxième message ? En effet, un trait au crayon soulignait une phrase en particulier : "J'avoue, répondit-elle, que les passions peuvent me conduire mais elles ne sauraient m'aveugler.". Il en compris vaguement le sens, et son coeur se serra. Bien sûr. Bien sûr qu'elle n'abandonnerait pas sa carrière pour lui. La question s'était immiscée entre eux ces derniers jours, informulée, mais de plus en plus présente et pesante. Il ne pouvait le lui reprocher quand lui même n'aurait pu ne serait-ce qu'en envisager l'idée. Pourtant, ce matin, alors qu'il était seul dans la chambre d'hôtel, il réalisait à quel point sa vie était faite de solitude.
Image

Avatar de l’utilisateur
LookCatMe
La folle aux chats
Messages : 1133
Inscription : 02 juin 2017 - 12:41

Re: [Validations] COMBAT A MORT V

Message par LookCatMe » 23 avr. 2020 - 00:25

Jour 18
225 mots
Le mutisme de Arthur Weasley commençait à inquiéter son fils et ses amis. La guerre, bien que terminée, était toujours omniprésente dans leur esprit et la mention de l'héritier Black, tué par Bellatrix, cousine de ce dernier et fidèle mangemort. Les souvenirs restaient encore fugaces, comme des plaies ouvertes qu'ils ne parvenaient à refermer. Un jour, au détour d'un livre que lui avait prêté Hermione, elle avait réussi à mettre une phrases sur les sentiments qu'elle et ses camarades ressentaient ; le temps n'endort pas les grandes douleurs, mais il les assoupit¹. Ils devraient toujours vivre avec leur souffrance, avec la solitude qu'ils enduraient suite à la perte d'un ami ou d'un proche. La guerre leur avait à tous volé une famille, et ça, jamais ils ne pourraient l'oublier.
Un gémissement plus fort que les autres de l'homme encore inconnu sortit enfin l'auror de sa torpeur. Ce dernier reposa avec douceur sa tasse, se racla la gorge et frotta lentement ses mains l'une contre l'autre, dans un vain espoir de se donner du courage. Son regard, fuyant, peinait à s'accrocher à ceux des sorciers assis devant lui.

- Par où commencer ? se questionna-t-il à voix haute.
- Peut-être par nous dire qui est étendu sur notre canapé non ? demanda Harry, sarcastique.

¹George Sand
Image

Avatar de l’utilisateur
Alrescha
Bureaucrate au Département de l'Artisanat Moldu
Messages : 2108
Inscription : 08 oct. 2015 - 16:09

Re: [Validations] COMBAT A MORT V

Message par Alrescha » 23 avr. 2020 - 10:23

Jour 18
207 mots
Maëlle avait raison bien sûr. Ce n’était pas le fait que les Tevenn soient riches ou qu’ils soient au complet et que les Duval ne l’étaient plus. Ce n’était pas qu’Alexia préférait la solitude et Delphin préférait être entouré de ses amis qui les empêchait de vivre ensemble. C’était leur connerie.* La connerie de ne voir que les différences, de ne pas réussir à dépasser leur passif, la connerie de penser qu’ils ne se pardonneraient pas leurs erreurs alors qu’ils éprouvaient clairement des sentiments l’un pour l’autre.
Mais comment l’aborder ? « Arrête d’être stupide », se disait Alexia. « Tu sonnes à sa porte, tu attends qu’il ouvre… Et quand il est là, tu lui dis juste que tu veux parler quelques minutes ».
Oui, il fallait qu’elle fasse ça. Elle se leva, décidée à mettre fin à son propre supplice, et traversa la rue.
Elle sonna chez les Tevenn. Au bout de quelques minutes, elle recula d’un pas ou deux et leva les yeux vers la fenêtre de la chambre de Delphin, celle qui avait vu sur la sienne côté pair. Les volets étaient fermés. Il dormait ou n’était peut-être pas chez lui.
*"Ce qui empêche les gens de vivre ensemble, c'est leur connerie pas leurs différences. " Anna Gavalda

Avatar de l’utilisateur
Elyon
Stagiaire chez W&W
Messages : 863
Inscription : 06 août 2011 - 18:23

Re: [Validations] COMBAT A MORT V

Message par Elyon » 23 avr. 2020 - 10:27

Jour 18 - 502 mots (462 selon 3 pages)
Spoiler
Show
Faites-lui donc une place, voulez-vous ? Le paysage est si unique ici que nous pouvons bien nous mettre à trois pour l'admirer. Même si je dois avouer qaue ces pierres en suspension m'intriguent toujours un peu mais je ne pense pas que leur contact fasse mal. Il faudrait qu'elles tournent plus vite pour cela. Il est toujours derrière nous, n'est-ce pas ? Il n'a pas l'air de vouloir avancer plus, sans que je ne puisse voir si l'expression sur son visage trahit le dédain, le dégoût ou une autre expression. Le voici qui vient de parler, vous l'avez entendu comme moi. D'évoquer du.. Du calcaire, si je ne m'abuse. Serait-ce cela qui le fait grimacer ? Les conditions que nous ne remplissons pas ? Il faudrait lui demander. En entendant notre question, au lieu de l'ignorer comme je pense qu'il l'aurait fait, il n'a pour seule réponse que de s'approcher de nous. Cela confirme donc, si un doute persistait encore, qu'il peut nous voir. Il demande notre bras. Souhaitez-vous tendre le vôtre ou bien... ? Laissez, je m'en occupe. Sa poigne n'est pas agréable, mais ce n'est pas non plus un étau. C'est une sensation particulière, oscillant entre l'impression d'avoir un anneau de glace autour de la main et l'instant d'après celle d'être restée pendant plusieurs minutes à proximité d'un feu de bois. Lorsque le contact se brise, sa main s'ouvre. A l'intérieur se trouvent de petits morceaux blanchâtres d'une roche poreuse, qui rappelleraient effectivement le calcaire ou la craie. Comme s'il s'agissait d'ordures ou bien de déchets toxiques, ces fragments sont jetés par dessus la balustrade et happés par le vide. Nous avons désormais la preuve qu'existe en cet univers une forme de magie, ou du moins de manipulation, semblable à celle de ces êtres forestiers que nous avons fuis mais trahissant une domination sur autre chose et par un autre moyen que le chant. Là où nos précédents geôliers ne me rappelaient rien de déjà connu, ce seigneur par son attitude, ses pouvoirs, son château et la déférence de ses sujets évoquerait un Esprit de famille, tel qu'en décrit Christelle Dabos dans la tétralogie de la Passe-Miroir, à ceci près que nous ne savons pas en quoi consistent ses pouvoirs, ni s'ils sont partagés en moindre mesure par les autres habitants de ce château. Sa supériorité par rapport à eux ne fait que peu de doutes, en tout cas car, alors que la nuit tombe sur les jardins et que, l'obscurité se faisant, de multiples taches lumineuses se mettent à éclore un peu partout dans le domaine pour repousser les ténèbres, cet individu lui-même semble émettre une lumière ténue. Et ne pas vouloir partir, comme s'il attendait, avec raison, de voir si nous n'avons pas des questions à lui poser.
Image


Bannière réalisée par LilyCHX

Avatar de l’utilisateur
Eejil9
À la tête du Magenmagot
Messages : 3269
Inscription : 13 mai 2016 - 17:45

Re: [Validations] COMBAT A MORT V

Message par Eejil9 » 23 avr. 2020 - 10:49

Jour 18 (contrainte : faire référence à une autrice française)

248 mots
- C’est pour quoi ?
Son cœur ne s’arrêta pas. En une seconde, la formation subreptice et vicieuse offerte par son père depuis le plus jeune âge reprit le dessus, et elle devint la femme gelée* qu’on aurait voulu qu’elle soit : calculatrice, immobile, pleine de déductions instantanées et d’instincts méconnus. Privée de sentiments. Une poupée politique, qui remplaçait la poupée ménagère qu’avait été la femme idéale pendant des décennies d’oppression.
L’homme qui lui faisait face n’était ni accueillant, ni bienveillant. Elle devait le convaincre. Et elle n’avait à sa disposition que ce qu’elle avait appris : l’attitude offensive, méprisante et écrasante de son père.
- Je viens vous offrir des renseignements. Je suis Victoire Atton, la fille du président. Vous avez tout à gagner à échanger avec moi.
- Ah oui ?
L’homme avait reculé d’un pas, plus froid et hostile encore qu’avant. En un instant, Victoire comprit que son attitude et ses réflexes n’étaient pas les bons, et que ceux qui souhaitaient contrer la gangue de glace imposée par son père ne voulaient pas d’une femme gelée comme interlocutrice.
Elle soupira, et se fit violence pour se départir de ce qu’elle avait appris.
- Mauvaise entrée, je vous prie de m’excuser. Je viens parce que je n’ai nulle part d’autre où aller. J’ai des renseignements, c’est vrai, mais j’ai surtout besoin d’aide.
L’homme se détendit de manière infime.
*Référence à La Femme gelée, autobiographie d'Annie Ernaux (j'ai rajouté en gras la partie sur l'oppression parce que c'est ce dont parle cette autobiographie : comment une femme élevée de manière égalitaire et instruite aux théories féministes peut-elle au moment du mariage rentrer dans les stéréotypes de genres et devenir une parfaite femme au foyer malgré la souffrance que cela provoque).
Image

Avatar de l’utilisateur
Carminny
16 modulo 7
Messages : 4274
Inscription : 23 mai 2015 - 13:39

Re: [Validations] COMBAT A MORT V

Message par Carminny » 23 avr. 2020 - 11:28

Jour 18
251 mots
Wisteria avait découvert les livres tôt. Après tout, toute sa famille aimait lire. Et tout le monde aimait le calme que permettait la lecture, les connaissances des livres non-fictifs, l’échappatoire que présentaient les histoires de quelqu’un d’autre. Sa grand-mère avait un jour relevé une citation qu’elle avait inscrit sur la porte de la bibliothèque : « Je me disais que, tant qu’il y aurait des livres, le bonheur m’était garanti. ». C’était de Simone de Beauvoir* et Wisteria croyait fermement à ces mots. Après tout, ils étaient vrais, n’est-ce pas ? La fillette de dix ans s’y accrochait comme un niffleur à sa dernière pièce. C’était vrai qu’avec un livre on ne pouvait pas être malheureux, n’est-ce pas ?
Grand-père Valerian lisait d’énormes livres traitant de droits et de lois, de pensées et de libertés. Il lisait beaucoup de philosophie et il aimait se détendre avec des romans que Wisteria ne pouvait penser autrement que déprimant. Elle avait jeté bien des regards dans les livres de son grand-père. Elle ne les aimait pas vraiment. Elle ne les comprenait pas vraiment non plus. Il lui souriait et lui disait qu’elle comprendrait leur intérêt plus tard quand elle serait plus grande. Au fond d’elle, elle espérait ne jamais les comprendre parce que Camus, Kafka et Sartre lui paraissaient déprimants. Elle avait appris à ne pas s’approcher de ces livres. Ils ne pouvaient pas rendre heureux, non ?
*Mémoire d’une jeune fille rangée, 1958

Je tiens à préciser que c'est l'avis d'une petite fille sur les auteurs cités et pas le mien hein ;) (quoique je trouve les oeuvres que j'ai lu d'eux déprimant quand même)
Image

Avatar de l’utilisateur
Roxane-James
Justicière en chaussettes
Messages : 2592
Inscription : 07 déc. 2016 - 17:44

Re: [Validations] COMBAT A MORT V

Message par Roxane-James » 23 avr. 2020 - 11:41

Jour 18
285 mots - Extrait du chapitre 6 de SVPPB MODIFIE + Contrainte : extrait de "La Belle et la Bête" de Madame de Villeneuve
Spoiler
Show
Les chaussures de Flint râpèrent le parquet ciré de la salle à manger dans un écho lugubre. Terence jeta son trognon de pomme sur un fauteuil, agita sa baguette magique pour ouvrir les lourds rideaux de velours qui ornaient ses fenêtres, et lissa du plat de la main le somptueux peignoir argenté qu’il avait revêtu ce matin. Il ne manqua pas de noter que le regard désapprobateur de Flint s’attardait sur ses jambes dénudées. Marcus avait toujours eu en horreur les manières désinvoltes de Terence, aussi celui-ci ne s’était jamais privé de lui en faire profiter. Il fallait bien qu’il s’amuse.

« Marcus, quel plaisir, lança-t-il d’un ton badin. C’est moi ou tu as maigri depuis la dernière fois ?
— Et toi, tu es toujours aussi… aussi… »

Marcus fit un geste de la main, désignant à la fois le luxe dans lequel nageait Terence, et son apparence débrayée, puis secoua la tête.

« Aussi séduisant, répliqua Terence avec un sourire coquin, oui, je sais. Que veux-tu, mon charme s’accroit avec l’âge. A la différence du tien », ajouta-t-il après un silence pensif.

Marcus le fusilla du regard. Le sourire de Terence s’accentua davantage. Il était conscient de mener un train de vie royal, mieux que ça, même, majestueux, impérial. Une vie si délicieuse devait combler ses vœux. Mais on se lasse de tout, le plus grand bonheur devient fade quand il est continuel, qu’il roule toujours sur la même chose, et qu’on se retrouve exempt de crainte et d’espérance. Aussi Terence fût-il ravi de pouvoir briser la monotonie de son quotidien en provoquant son ancien camarade de classe.
Dernière modification par Roxane-James le 23 avr. 2020 - 19:01, modifié 4 fois.
Image
profil Goodreads

'Cubitum eamus?'
'What?'
'Nothing'

Avatar de l’utilisateur
CacheCoeur
Cachou la Terrible
Messages : 242
Inscription : 28 mai 2018 - 10:52

Re: [Validations] COMBAT A MORT V

Message par CacheCoeur » 23 avr. 2020 - 12:13

Jour 18
297 mots
Elle reste silencieuse, après toutes ses confessions. Elle est essoufflée mais cherche à le dissimuler comme elle dissimule tout : avec embarras et maladresse. Elle me jette des œillades discrètes, que je ne remarque que parce que je les connais par cœur, ces fameux yeux apeurés qui n’attendent rien de plus que des miens qu’ils se détournent de son visage, pour lui donner l’opportunité de fuir. Elle renifle bruyamment, blessée et vulnérable.
- Tiens, je grommelle en lui offrant un mouchoir.
Elle me fusille du regard, soudainement en colère et amère.
- « La suprême offense, c'est la pitié »*, cite-t-elle.
Je ne sais pas de qui c’est. Ça m’amuse quand elle reprend les auteurs dont elle a dévoré les mots. Ça ne fait qu’accentuer le fait qu’elle est si peu sûre d’elle et de ce qu’elle raconte, qu’elle préfère emprunter les phrases d’étrangers pour commencer les siennes et exprimer un malheur qui lui est pourtant propre.
- Tu m’as forcé à me confier, tu as remis en question mes compétences, tu m’as méprisée, ignorée, jugée, dénigrée pendant des semaines, et maintenant ça ? De la pitié ? poursuit-elle.
- C’est un mouchoir. Tu n’essuieras jamais la morve qui te coule du nez avec ma pitié, alors pourquoi je t’en ferai cadeau ?
Contrairement à ce qu’elle pense, je ne la regarde pas avec pitié, mais juste comme une chose un peu brisée, fissurée, une chose qui me coupera les doigts comme du verre si j’essaie de la réparer. De toute façon, ce n’est pas à moi de le faire. Je lui fournirais la colle, de quoi rassembler les morceaux s’il le faut, mais ce sera à elle de reconstituer tout son puzzle.

* Sidonie-Gabrielle Colette, « Sido - Les vrilles de la vigne. », 1908
小时候的梦境里 那时候的人们说想要得到的太多永远找不到尽头

Image

Avatar de l’utilisateur
Hazalhia
Complote avec les ratons-laveurs
Messages : 2188
Inscription : 19 mars 2015 - 09:44

Re: [Validations] COMBAT A MORT V

Message par Hazalhia » 23 avr. 2020 - 13:15

Jour 18
298 mots

Ellie ne répondit rien et se contenta de lever les yeux au ciel, provoquant à nouveau l’amusement de Nick. Il s’installa à côté d’elle dans le canapé, télécommande en main.

- Qu’est-ce que tu lis ? demanda-t-il.

Cela faisait cinq bonnes minutes qu’elle ne lisait plus grand chose, bloqué sur la même phrase. Elle redressa tout de même le livre pour lui montrer la couverture.

- Pars vite et reviens tard*, déchiffra-t-il. Tu lis en français?

- Ellie acquiesça d’un mouvement de tête.

- Je me suis dit que j’allais profiter de ces quelques jours pour dérouiller mon français. Mais je pense que je n’irais pas plus loin ce soir, ajouta-elle en fermant l’ouvrage pour le poser sur l’accoudoir. Alors, quel est le programme ce soir?

S’en suivit alors une négociation pour le film, et le repas à commander. C’était à peu près le même scénario à chaque fois, et ils tombaient rarement d’accord du premier coup, mais en un sens cela faisait partie de leur routine. Au même titre que le pot de glace à partager, ou Ellie qui finissait toujours appuyée sur l’épaule de Nick, gagnée par la fatigue.

Une fois que Nick fut parti ce soir-là, Ellie regagna sa chambre. Sur son lit, elle trouva l’un des t-shirt de Nick, à peine plié.Elle ne put retenir un sourire. Pourquoi fallait-il qu’il soit aussi têtu? Pourquoi fallait-t-il qu’il vise aussi juste certaines fois?

Machinalement, elle le porta à son visage pour le sentir. Il sentait bon. Il sentait Nick.

Elle se déshabilla et l'enfila pour la nuit. Elle dormait toujours mieux quand elle savait que Nick n’était pas loin.
*Pars vite et reviens tard, roman de Fred Vargas
Dernière modification par Hazalhia le 23 avr. 2020 - 15:20, modifié 1 fois.
" La mémoire collective est généralement de courte durée. Nous sommes des êtres versatiles, stupides, amnésiques et doués d'un immense talent d'autodestruction"
Suzanne Collins.


Image

Avatar de l’utilisateur
Violety
Bat of Prey
Messages : 3734
Inscription : 18 juin 2011 - 17:50

Re: [Validations] COMBAT A MORT V

Message par Violety » 23 avr. 2020 - 13:49

Jour 18
307 mots
Alors que les deux garçons sortent dans le parc, Charlie aperçoit Tonks, assise sur un banc près des serres de Botanique, penchée sur un petit livre. Sean la voit à son tour et l’interpelle :
« Eh Tonks ! Qu’est-ce que tu fais là ? »
La jeune fille relève la tête et sourit en voyant ses camarades de Gryffondor.
« Salut les gars ! Alors, ça s’est bien passé pour vous l’épreuve ?
- Oui, je crois que j’ai bien réussi, répond Sean avec le même air fier qu’en sortant. Enfin, pas mécontent que ce soit fini ! Et toi ?
- Oui, ça va », répond Tonks avec un petit sourire. Charlie connaît son amie, il sait que l’épreuve s’est probablement très bien déroulée pour elle aussi, mais qu’elle n’a pas l’intention d’en faire tout un plat.
« Qu’est-ce que tu as là ? Demande-t-il a son amie, pointant le petit livre de poche qu’elle a posé sur ses genoux.
- Oh ! C’est un roman moldu. » Elle montre le livre aux deux garçons, intrigués. Sur la couverture, une illustration, immobile. Le titre et le nom de l’autrice sont écrits en grandes lettres : La Place, par Annie Ernaux.
« C’est bien ? Demande Sean.
- Je viens juste de le commencer, mais c’est pas mal. C’est une écrivaine française qui vient d’être traduite en Anglais… C’est ma grand-mère moldue qui me l’a fait envoyer par mes parents, « pour que je puisse me divertir après mes examens cet été ». Mais honnêtement, ça n’a pas l’air très divertissant… ça commence par la mort du père de la narratrice... »
Sean éclate de rire. « Ben dis donc, c’est joyeux…
- Eh, on peut pas tous passer notre temps à lire les aventures de Martin Miggs, le moldu fou », se moque gentiment Charlie.
(Note : la scène se passe en juin 1991, et selon Wikipédia La Place a été traduit en Anglais en 1990 sous le titre A man's place...)

Avatar de l’utilisateur
LilTangerine
Reporter à la Gazette du Sorcier
Messages : 1612
Inscription : 21 mai 2012 - 18:32

Re: [Validations] COMBAT A MORT V

Message par LilTangerine » 23 avr. 2020 - 14:00

Jour 18
200 mots
Tu veux disparaitre en entier, trouver refuge dans tes souvenirs dont le parfum embaume encore ton coeur ¹. Mais la réalité
La réalité te tient par la main, alors tu restes et tu danses au rythme de ses trilles
Et à chaque pas, tu as un peu plus le vertige

On ne trouve de bon dans la vie que ce qui la fait oublier ²
Tu le crois profondément alors que la nuit se délite entre tes doigts
A chaque fois que le verre trouve tes lèvres
C'est la mort que tu embrasses

C'est toute ton existence qui part en fumée, mais peut-être est-ce toi qui a bâti le bûcher
De tes mains abattus les forêts
De tes mains lavé la sève et les larmes
Les échardes tracent sur ta peau le chemin absurde de ta vie
Mais les flammes sont si belles

C'est l'Enfer que tu cherchais
Ton royaume, ton paradis,
Dans le craquement et les étincelles du feu de joie
Dans la lueur sauvage que dépeint la lumière sur ton visage

Il y a une certaine beauté à l'incendie lorsqu'il consume tes larmes
Et une joie infinie à danser sur ses cendres.
¹ : George Sand, "Le souvenir est le parfum de l'âme"
² : Citation de Madame de Staël
Image
"But I don't want comfort. I want poetry. I want danger. I want freedom. I want goodness. I want sin." - Aldous Huxley

Avatar de l’utilisateur
Dedellia
Bulle de douceur
Messages : 3415
Inscription : 21 oct. 2012 - 19:13

Re: [Validations] COMBAT A MORT V

Message par Dedellia » 23 avr. 2020 - 14:02

Jour 18

212 mots (j’essaie de réduire la taille de mes extraits juste pour toi Catie ;) )
— Prête ? demanda Teddy d’un ton qui semblait tout sauf prêt.
— Pour l’ultime affrontement ? répondit Dominique.

C’était peut-être supposé être une blague, mais ni elle ni Teddy n’avaient l’esprit à ça, leurs deux visages restèrent de marbre. Et pour tout dire, ça sonnait beaucoup trop vrai.

— Aussi prête que je pourrai l’être un jour, dit-elle finalement sur un ton résigné.

Il n’y avait pas de « bon moment » ou de façon de faire. Ce ne serait jamais agréable ni pour elle, ni pour Teddy et encore moins pour Victoire, alors sa réponse était tout à fait acceptable. Il prit doucement sa main et la serra pour lui témoigner un peu de réconfort. Il réalisa alors ce qu’il faisait et la lâcha rapidement, ce n’était pas le moment. Il observa la réaction de Dominique du coin de l’œil, mais elle semblait plus concentrée sur ce qui les attendait. Une chose de moins à se soucier.

Les deux sorciers se rapprochèrent de la porte de l’atelier où Victoire devait être en train de lire. Elle était ouverte, mais Dominique leva son bras pour frapper sur la penture afin de l’avertir de leur présence sauf que son bras s’arrêta à mi-hauteur.
Titre du 12e tome de la série Luna/L’elfe de Luna d’Élodie Tirel
Image


:boing: :boing: :boing:

Avatar de l’utilisateur
Omicronn
Géant Vert
Messages : 1589
Inscription : 17 janv. 2012 - 23:04

Re: [Validations] COMBAT A MORT V

Message par Omicronn » 23 avr. 2020 - 14:59

Jour 18 avec contrainte spéciale dédicace aux Queens d'Arendelle :mrgreen: :arrow:
225 mots
Elle faisait les cents pas dans sa chambre. D’un mur à l’autre, de la porte à la fenêtre, elle en connaissait les moindres recoins après cinq années passées à les arpenter. Par sa fenêtre elle observait le soleil miroiter sur la pelouse enneigée.
Sa sœur chantait à tue-tête derrière la porte, dévalant les escaliers et parlant aux portraits. Elle aussi devait être bien seule dans ce grand château et elle mourrait d’envie de rejoindre Anna. Elle en avait assez de prendre des gants avec elle, elle voulait profiter de sa sœur, chanter à tue-tête elle aussi, courir dans les escaliers et répondre à la place des portraits.

Elle s’approcha au plus près de la porte, les gants pressés contre les battants. Elle n’aurait juste qu’à tirer légèrement pour la faire entrer mais jamais elle ne prendrait ce risque. Elle ne pouvait que coller son oreille sur le bois glacé, profitant de ces instants à travers un voile.
Sa sœur était venue à bout de sa chanson, et elle ne l’avait pas rejointe. Les dernières paroles de cette chanson, qu’elle n’en pouvait plus d’entendre depuis cinq ans, venaient de mourir dans un souffle sur les portes de sa chambre. L’oreille toujours collée contre la porte, un autre lui parvint.
Elsa, je t’aime
*Elsa, je t'aime, nouvelle de Marion Chemin (sous le pseudonyme de Jeanne Tromel) écrit en 2012

Avatar de l’utilisateur
Clo
Reporter à la Gazette du Sorcier
Messages : 1744
Inscription : 22 mars 2009 - 14:20

Re: [Validations] COMBAT A MORT V

Message par Clo » 23 avr. 2020 - 15:18

Jour 18 - 293 mots
Je me laissais tomber sur le canapé à côté de Terry et il me regarda avec un sourire triste. Je lui pris la main et la lui serrai pour le réconforter. Il hocha la tête doucement.

“Tu bois quoi ?

- Pur Feu

- Depuis le début ? Ah oui, dur là quand même Terry.”

Il haussa les épaules et je me relevai tant bien que mal pour m’installer à genoux sur le canapé. J’hélai Michaël à côté du bar et il m’entendit malgré la musique. Il comprit de suite et me fit un pouce en l’air.

“Les boissons arrivent mon petit Terry. Tu vas voir, on va t’aider à penser à autre chose”, lui dis-je en me rasseyant lentement pour ne pas lui tomber dessus.

Mike arriva quelques minutes plus tard en compagnie de Tony, des verres à shooters dans une main et une bouteille un peu entamée de whisky pur-feu. Il dégagea mes pieds sans ménagement et posa le tout sur la table.

“Un peu d’alcool pour noyer le chagrin tiens !

- L'alcool a été fait pour supporter le vide de l'univers, le balancement des planètes, leur rotation imperturbable dans l'espace leur silencieuse indifférence à l'endroit de votre douleur*.”

Je regardai Terry les yeux grands ouverts. Les garçons en face de moi faisait exactement la même tête.

“Terry mon pote, je savais pas que t’avais l’alcool philosophe

- Essaie de le répéter trois fois très vite, c’est galèèèèère, m’exclamai-je en gloussant.

- L’alcool a été fait pour supporter le…, tenta Tony. Bordel je sais même plus

- Y a un truc avec des planètes qui rotent en silence je crois.”
*La Vie matérielle, Marguerite Duras

Image

Avatar de l’utilisateur
Mikoshiba
À la tête du Magenmagot
Messages : 3004
Inscription : 12 févr. 2014 - 19:49

Re: [Validations] COMBAT A MORT V

Message par Mikoshiba » 23 avr. 2020 - 15:51

JOUR 18
226 mots
Les familles ayant insisté sur ce point, Lalita et Robert furent tous deux trainés de force chez leurs parents respectifs afin d’arriver séparément à la mairie. Les voitures avaient à peine quitté la route du château qu’une camionnette de livraison passa le portail et apporta enfin les chaises. Pendant que Martin hésitait, Sophie quitta rapidement sa robe pour enfiler un survêtement et monter une première série de chaises à l’étage. Quand elle revint, le témoin de Robert passait un savon au livreur.
- Mon brave Monsieur, ce n’est qu’un petit retard. Vous savez, les déceptions ne tuent pas et les espérances font vivre*, lui fut-il rétorqué de manière très détendue.
- Vous pensez que le moment est bien choisi pour faire un trait d’esprit ?
Le livreur ne répondit pas et claqua la portière.
Il fut alors convenu, car le temps était maintenant compté, que Sophie ne participerait pas au cortège, et s’éclipserait sitôt que les invités se mettraient en route afin d’installer les sièges pour la cérémonie laïque. Martin, quant à lui, avait pour mission de promener le plus longtemps possible le défilé de voitures, et sa femme trouva encore une ou deux idées pour retenir les invités au rez-de-chaussée. Le délai dont disposerait Sophie serait très court, mais aucun autre choix ne s’offrait à eux.
*Georges Sand, Le Marquis de Villemer
Image
Sexy free and single I'm ready to bingo

Avatar de l’utilisateur
Alena Aeterna
Cannibale nocturne
Messages : 4909
Inscription : 20 sept. 2014 - 17:32

Re: [Validations] COMBAT A MORT V

Message par Alena Aeterna » 23 avr. 2020 - 16:44

Jour 18 - 237 mots
Pénélope pioche une nouvelle carte, en lit la question et attend quelques secondes de manière théâtrale.

« Littérature, énonce-t-elle. »

Les esprits s'échauffent une fois de plus. Appuyée contre l'encadrement de la porte, Mackenzie observe ses collègues en train de jouer, assis en cercle sur le tapis de son salon. Tout cela lui semble étrange après les derniers événements qui ont bousculé l'équipe, comme une parenthèse irréelle qui se serait glissée entre deux scènes dramatiques. Les sourires sont sincères, l'envie de gagner aussi. C'est Emily qui a proposé une soirée pour détendre tout le monde, Mack a simplement suggéré sa maison en sachant qu'ils ne dérangeraient personne.

« Citez-moi une femme de lettres française, lance Garcia.
Madeleine de Scudéry, répond aussitôt le génie du groupe.
— Spencer, soupire J.J. Je n'ai même pas eu le temps de réfléchir.
— Son nom m'est inconnu, remarque Luke.
C'est une romancière française du dix-septième siècle, récite Reid. Elle appartient au mouvement de la préciosité.
— C'est bon, on te croit, intervient Prentiss. »

Sa rapidité n'échappe à aucun d'entre eux et un éclat de rire résonne dans la pièce. En commençant la partie, ils avaient tous conscience du désavantage que représentait la présence de Spencer. Sa mémoire eidétique et sa culture infinie en font un adversaire redoutable, raison pour laquelle Mackenzie s'est proposée pour être arbitre en cas de désaccords.
Si si, elle a existé !
Image

Avatar de l’utilisateur
Norya
Chasse le Robert sauvage
Messages : 9207
Inscription : 11 juil. 2011 - 12:36

Re: [Validations] COMBAT A MORT V

Message par Norya » 23 avr. 2020 - 17:59

Bis repetita placent

Jour 18 - 224 mots
Son ton et son débit de paroles avaient drastiquement chuté, ce qui était très loin d’être son habitude. Ricotta vint se frotter contre lui délicatement, rapidement suivie par Ed, touché par son ami.
— Merci de nous avoir retrouvés ! Comment vous avez fait ? s’enquit Ed.
— Secret de grandes personnes, mon garçon, déclama Vendredi-Treize à la fenêtre au-dessus d’eux.
— Oui mais…
— Il n’y a pas de « mais », tonna Tofu, ON EST LA !
— Cela dit, on a quand même un problème : l’étagère est cassée ! hasarda Ricotta.
— En partie ! Elle est cassée en partie ! répliqua Tofu.
— Donc plus petite, donc un problème !

Tofu soupira.
— Ah ! Ces chats de peu de foi ! Vous êtes sans doute un peu jeunes pour le savoir mais dites-vous que tout s'arrange sous l'influence d'une pensée heureuse et optimiste.*
— J’avoue ne pas le dire souvent mais Tofu a raison, s’exclama Vendredi-Treize.
— Il faut absolument que je grave ces merveilleux mots dans ma tête : « Tofu a raison ! » s’extasia le gros chat blanc. Et en plus, j’ai deux témoins ! s’extasia le gros chat blanc.

Vendredi-Treize secoua la tête.
— Alors grave bien ! Pendant ce temps, Ed, Ricotta, ramenez le plus gros morceaux de l’étagère sous la fenêtre, j’ai quelque chose à récupérer pour vous sortir de là !
*George Sand : Histoire de ma vie
Image

Avatar de l’utilisateur
Dreamer
Pote avec Morphée
Messages : 2752
Inscription : 20 août 2015 - 14:29

Re: [Validations] COMBAT A MORT V

Message par Dreamer » 23 avr. 2020 - 18:22

Jour 18 - contrainte
261 mots
«  Aimer, c’est vivre à deux*, souffla-t-elle avant de se plonger de nouveau dans sa lecture.
– Tu veux qu’on emménage ensemble ?! Je ne pense pas que ma mère serait d’accord, marmonna Ron, les paupières engourdies de sommeil.
– Non, c’est juste une citation du livre que je suis en train de lire*.
A peine eut-elle balayé d’un revers de main le projet d’emménager ensemble, Ron laissa sa tête s’enfoncer un peu plus confortablement dans son oreiller. Que pouvait-il faire d’autre, à trois heures du matin ?
De toute façon, le jeune homme ne comprendrait sans doute jamais le besoin viscéral qui animait Hermione pour la lecture. La Guerre était finie depuis moins d’une semaine, et elle avait déjà lu une douzaine de livres – ceux aux programmes des ASPIC en faisaient partie, d’ailleurs. Elle ne faisait que ça, lire.
– Je te le prêterais, si tu veux, proposa la jeune fille.
Non, sans façon, aurait-il voulu répondre. Au lieu de ça, un oui traître -presque inaudible- franchit la barrière de ses lèvres. Puis, sans n’être plus dérangé que par le bruit des pages qui se tournent et la faible lumière émise par la baguette d’Hermione, Ron s’assoupit de nouveau.
Pour se réveiller en sursaut quelques heures plus tard, le coeur battant à tout rompre, la baguette fermement serrée dans sa main droite, prêt à voir débarquer d’anciens ennemis.
La main froide d’Hermione se posa tendrement sur son front et ses paroles réconfortantes l’apaisèrent de nouveau.
*Lélia, George Sand
Image

It ain't easy to keep going when it's hard, Keep shining in the dark, When you wanna fall apart, But I'm a dreamer ♥

Avatar de l’utilisateur
Wapa
Cueille l’ananas
Messages : 911
Inscription : 24 nov. 2018 - 21:48

Re: [Validations] COMBAT A MORT V

Message par Wapa » 23 avr. 2020 - 19:59

JOUR 18
210 mots - Contrainte
Cannelle ou chocolat - Extrait
Show

[...]

— Haha. Rien que ça ! Il n’y a pas à dire, tu as des goûts modestes. En parlant de lecture, je n’avais aucune idée pour le cadeau de maman. En désespoir de cause, je lui ai pris des coussins de Lyon et le dernier bouquin de Françoise Bourdin. Tu crois que ça ira ?
— C’est parfait ! Elle a tous ses livres mais je ne crois qu’elle ait déjà acheté celui qui vient de sortir.
— Et toi, tu vas offrir quoi aux parents ?
— Tut, tut, tut, ne crois pas que ta tentative de diversion est passée inaperçue ! Revenons à nos moutons, exigea sa jumelle diabolique.
— Argh, tu es plus maligne que Thomas sur ce coup-là.
— Evidemment ! Osez me comparer à notre candide petit frère, s’offusqua-t-elle en lui tapant le bras. Alors vous vous êtes embrassés, oui ou non ?
— C’est possible.
Elle aurait voulu résister aux gros yeux que lui fit sa sœur. Rester impassible et ne rien avouer. Mais elle était faible.
— Oui nous nous sommes embrassés. Plusieurs fois même ! Voilà, tu es contente ?
— Rhooo, ronronna Anna. Très contente. Alors j’avais tort de m’inquiéter ?
— Il faut croire.
— Mais du coup, pourquoi est-ce qu’il a mis aussi longtemps à se décider ?



[...]

J'avais aussi très envie d'utiliser Georges Sand (et cette citation que j'adore "L'esprit cherche et c'est le cœur qui trouve") mais comme elle a été largement plébiscitée, je me suis rabattue sur une autre !
Dernière modification par Wapa le 23 avr. 2020 - 20:03, modifié 1 fois.
Image

Avatar de l’utilisateur
Seonne
Harceleuse en Chef
Messages : 2938
Inscription : 13 juin 2015 - 10:52

Re: [Validations] COMBAT A MORT V

Message par Seonne » 23 avr. 2020 - 20:02

JOUR 18 – Défi 5
211 mots
Retourner le temps – Chapitre XVIII (extrait)
Show
Alors que les divagations de son esprit le poussaient vers un doux sommeil, trois coups fermement frappés à la porte le tirèrent de son demi-sommeil. Il se frotta les yeux, émergeant difficilement. On frappa de nouveau.

— C’est bon, j’arrive, marmonna-t-il en se levant.

Il bâilla et s’étira en se traînant jusqu’à la porte. Il hésita à regarder à travers l’œil-de-bœuf, mais préféra ouvrir simplement la porte.

Sur le seuil, Luna lui souriait.

Elle était rayonnante. Peut-être était-ce l’absence qui lui avait fait oublier combien elle était belle ; il la trouvait éblouissante. Sa tignasse dorée prenait les reflets de la fin du jour. Ses yeux ronds brillaient comme deux grosses billes. Et son parfum, ces effluves fraîches de lilas…

— Luna… murmura-t-il, trop ébahi pour articuler la moindre formulation.

Il se demanda s’il s’était bel et bien réveillé, ou s’il rêvait encore à moitié.

Le couple heureux qui se reconnaît dans l'amour défie l'univers et le temps ; il se suffit, il réalise l'absolu. [1]
— Je te demande pardon ?

Il fronça les sourcils d’incompréhension. En guise de réponse, elle se contenta de lui sauter dessus et de se pendre à son cou.
[1] Citation de Simone de Beauvoir (♥)
Image
Soutenez les petits éditeurs !
Participez au financement de
Terre du Futur ♥

Avatar de l’utilisateur
Haru Nonaka
Stagiaire chez W&W
Messages : 810
Inscription : 10 déc. 2010 - 06:07

Re: [Validations] COMBAT A MORT V

Message par Haru Nonaka » 23 avr. 2020 - 20:57

Jour 18 (Defi 5)
464 mots
scène qui n'existera probablement pas mais qui serait une scène très avancée sinon (…
Show
Severus attira à lui un toast d’un accio et plongea dans la gazette fraichement déposée sur la table, ignorant la grimace de Mina qui ne comprenait pas pourquoi il s’obstinait à lire la presse à cette heure matinale alors qu’elle piquait encore du nez dans son café.

Il lâcha un soupir en reconnaissant encore une photo de lui en cinquième page, peu flatteuse, datant de l’époque ou il avait été nommé directeur de Poudlard durant l’année de règne du seigneur des ténèbres. Il commença a lire l’article intitulé «Les Mangemorts sont il parmi nous ?» tout en grignotant son toast distraitement.

— Hé bien, ca ne c’est toujours pas calmé, Skeeter doit vraiment avoir une dent contre Granger, elle a trouvé le moyens de placer son nom trois fois dans l’article. Et ses tournures de phrases…. je serais presque vexé de ne pas être sa véritable cible cette fois.

— “Ce qu'il y a de scandaleux dans le scandale, c'est qu'on s'y habitue.” récita Mina, d’une voix ensommeillée.

Severus leva les yeux aux ciel, elle ne pouvait vraiment pas s’empêcher de balancer des citations d’autrices a tout bout de champ ces derniers temps. Elle le fixait, dans l’attente, une lueur de défi illuminant ses yeux clairs. Elle avait cette nouvelle lubie depuis qu’elle était allé à une conférence sur le féminisme dans le monde moldu et sorcier avec Hermione au début de l’été. Elle ne pouvait pas le laisser se lamenter tranquillement devant le contenu de la gazette, non, c’était trop demander, il devait lui servir d’encyclopédie sur pattes, comme si ça allait compenser des siècles de domination patriarcale?

Hum… Simone de Beauvoir? Finit il par proposer, après quelques minuscule secondes de réflexions.

— Pfff, c’est bien ça. Tu as vraiment une mémoire exceptionnelle, même avec l’âge ça diminue pas. Je suis jalouse.

Severus passa sans sourciller sur le commentaire désobligeant sur son âge et la sentant arriver, mis hors de sa portée le reste de son toast avant qu’elle ne lui subtilise.

— Pas touche, c’est à moi. Et prépare toi le tiens toi même, en femme fière et indépendante.

Mina d’une moue boudeuse se laissa tomber sur le banc a ses côté, posant sa tête sur son épaule. Severus soupira de nouveau, posa sa gazette et d’un tour de baguette, attira un autre toast qu’il lui beurra avant de lui tendre. Elle la saisit, son visage maintenant éveillé paré d’un de ses plus beau sourire. Puis il se leva pour aller refaire du thé tandis qu’elle se saisissait du journal.

— Et encore ils ne savent pas tout, commenta t’elle…. si Rita savait que
Dernière modification par Haru Nonaka le 23 avr. 2020 - 21:13, modifié 1 fois.

Répondre

Revenir à « Complots et autres machinations »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 10 invités