Morgwen, membre du CA de l’asso : interview

Vous le savez, le Blog d’HPF dépend de l’association Héros de Papier Froissé. Mais qui gère donc cette asso ? Nous inaugurons aujourd’hui une série d’interviews des membres du Conseil d’Administration de l’asso HPF, en commençant par son ex-présidente, Morgwen. Cette article a été rédigé en 2015.

Morgwen, la présidente de l'association Héros de Papier Froissé

Morgwen, la présidente de l’association Héros de Papier Froissé

Morgwen, membre du CA de l’association

Bonjour Morgwen. Est-ce que tu peux te présenter rapidement ?

J’ai 33 ans, je suis responsable d’équipes et consultante pour un logiciel de gestion de projets, j’ai deux petits garçons (connus sur le forum comme Blondinet et Morfalou) et je suis fiancée à leur papa (Monsieur Motard). Mon boulot, mon homme et mes enfants sont arrivés dans ma vie après HPF donc, pour eux comme pour moi, HPF fait partie intégrante de ma vie.
J’ai bien l’intention de gagner au loto un jour, de m’acheter une grande maison, de m’y aménager un bureau et de travailler à mi-temps pour HPF, mi-temps pour une entreprise que j’aurais créée (mais je ne sais pas encore une entreprise de quoi). Le défaut du plan, c’est qu’il faudrait que je joue au loto pour ça.

Si tous les HPFiens se cotisent, on pourrait peut-être offrir la maison de ses rêves à Morgwen.

Si tous les HPFiens se cotisent, on pourrait peut-être offrir la maison de ses rêves à Morgwen.

Comment as-tu découvert HPF ? Qu’est-ce qui t’as attirée sur le site, qu’est-ce qui t’a fait rester ?

Je ne me souviens pas trop comment j’ai trouvé HPFanfiction. Je sais que je fréquentais un autre site de potterfictions et j’en cherchais d’autres pour publier mes histoires. C’était en… 2004 donc il n’y avait pas grand chose sur HPFic à l’époque. Ce qui m’a plu, c’est que, comme c’était encore tout récent (Angel l’avait créé quelques semaines plus tôt), il y a avait peu de textes et j’ai donc eu beaucoup de retours sur mes histoires.
Ensuite, après quelques mois, j’ai commencé à poster sur le forum pour avoir de l’aide sur mes fics et c’est là que j’ai découvert une communauté encore réduite mais vraiment sympa. C’est ça qui m’a fait rester.

Tu fais partie des membres fondateurs de l’association. Comment est né ce projet ?

Avant la fondation de l’asso, c’est Angel qui finançait HPFanfiction : le serveur et le nom de domaine. Elle n’avait pas forcément les moyens mais c’était difficile de convaincre les membres que les dons qu’ils lui feraient seraient utilisés uniquement pour HPF. C’est pour ça que les modos, Lyane et moi en tête, lui ont proposé de créer une association : pour la transparence des dons.
Quand on a réussi à la convaincre (on lui demandait tout de même de nous laisser son bébé), Lyane et moi avons créé les statuts en essayant de se laisser la possibilité de faire évoluer l’asso pour ne pas se retreindre à HPFanfiction. Je crois qu’on s’en est pas trop mal sorties puisqu’on a aujourd’hui le Héron et la maison d’édition.

Tu cumulais plusieurs casquettes : présidente de l’asso, administratrice technique des sites, directrice adjointe des Éditions HPF… Est-ce que tu peux nous parler de ces différents rôles ?

Présidence de l’association : Il s’agit plus d’une responsabilité qu’une charge. Tout le boulot de gestion est fait par Vegeta (secrétaire) et Lyane (trésorière). Ensuite, les décisions sont prises par la totalité du Conseil d’Administration et j’ai une voix prépondérante, essentiellement pour préserver les « valeurs » d’HPF. Par contre, s’il y a un problème, c’est moi qui suis responsable vis a vis de la loi. C’est pour ça qu’en réunion, du CA ou en Assemblée Générale, il m’arrive d’opposer des fins de non-recevoir à certaines suggestions car, s’il y a un souci, c’est moi qui vais en prison. Jusqu’ici, le reste du CA m’a suivie sur ces refus. J’ai enfin un rôle de représentation de l’association vis à vis de l’extérieur.

Gestion administrative des sites : En gros, il faut s’assurer que les sites fonctionnent comme ils le devraient. Quand on a eu des gros crashs récurrents jusque l’an dernier, je passais tout mon temps libre les mains dans le cambouis, à tenter de résoudre les problèmes à coups d’instructions unix et de requêtes SQL. Sur la fin, j’y passais en général trois heures tous les soirs et ça me rendait dingue !

Les bugs sur HPF, c'est lui.

Les bugs sur HPF, c’est lui.

Quand tout va bien, il s’agit essentiellement de gérer les abonnements et de faire un peu de maintenance de temps à autre (résoudre quelques bugs connus, faire un peu de ménage dans les comptes « vides », bloquer des spams, valider les nouveaux comptes sur le forum, etc.) Et de concevoir des évolutions, voire de tous nouveaux sites… Mais chut, ça c’est un projet encore très confidentiel…

Direction des Éditions HPF : Il s’agit d’épauler Vegeta qui est la directrice : au début, on a eu la déclaration des Éditions à l’URSSAF, ce qui nous a rappelé la « maison qui rend fou » des douze travaux d’Astérix. Ensuite, il y a eu la rédaction des contrats des auteurs, puis l’enregistrement de Rêves Froissés à la Bibliothèque Nationale… À chaque fois, il a fallu qu’on fasse beaucoup de recherche pour comprendre ce qui se faisait et pourquoi. Maintenant qu’on a plus d’expérience, j’aide nettement moins dans ce domaine. Mais il faut encore communiquer avec tous ceux qui nous contactent : auteurs potentiels, partenaires, etc. Au final, ce qui prend bien plus de travail, c’est la création d’un livre, même si c’est du travail ponctuel (et réparti entre tous les membres des éditions). En ce moment, je fais la réception des textes de l’appel à textes « Enquêtes » et, quand les textes seront sélectionnés et corrigés par le reste de l’équipe, je ferai la mise en page de l’intérieur et de la couverture.

Quel est le truc que tu préfères faire sur HPF ? Et celui que tu détestes ?

Ce que je préfère : la conception. On a de quoi faire sur HPF. Avant j’écrivais mais ça m’arrive de moins en moins. Maintenant, je fais dans la conception de site (chut !) et la mise en page pour les éditions. J’ai même l’intention de suivre une formation en cours du soir pour ça.

Ce que je déteste : la paperasserie. Les déclarations à la préfecture (très rare, heureusement), la gestion des bannières auteur (c’est de la paperasserie en code mais quand même), les inscriptions pour les festivals, etc. Heureusement pour moi, c’est plus Vegeta et Lyane qui font ce genre de choses (et j’en profite pour les remercier à genoux pour ça).

Une anecdote HPFienne que tu aimerais partager avec nous ?

Je peux vous raconter comment je suis devenue modératrice des fics.
« Il était une fois, il y a très longtemps, avant que la validation des fics existe, Morgwen organisa une IRL chez elle. Participaient plusieurs modos du site HPFanfiction dont Angel. Celle-ci avait décidé de recruter Morgwen dans son équipe, de gré ou de force. Après l’avoir bassinée tout le week-end, elle finit, avec l’aide de Whitewolf, par faire boire à Morgwen un peu trop de vodka et lui arracher son accord sous influence de l’alcool tandis que celle-ci gisait, sans défense, sur son canapé. A peine l’accord obtenu, Angel cliqua trois fois sur le site et Morgwen était propulsée modo. Et elle le resta des années pour finalement devenir calife à la place du calife. »
C’est pour ça que j’explique généralement que je suis rentrée dans l’équipe d’HPF via de la promotion-canapé. C’était le 25 février 2007 (j’avais bien dit que c’était il y a très longtemps).

Est-ce que tu peux nous parler du texte publié sur HPF que tu préfères, que ce soit sur le Héron ou le site de fanfics ?

C’est facile : la série des Harry Potter 7 3/4 d’Alixe. Quatre fics qui se passent entre la bataille de Poudlard et l’épilogue, donc 19 ans d’histoires. C’est écrit du point de vue de Harry et respecte tout ce que Rowling a pu raconter sur la vie de ses personnages avant la sortie de Pottermore. Pour moi, c’est tellement LA référence que, chaque fois que je relis Harry Potter (environ deux fois par an), j’enchaine systématiquement sur 7 3/4.

Et en tant qu’auteure, quel est le texte dont tu es le plus fière, celui que tu aimerais faire découvrir à nos lecteurs ?

Celui dont je suis le plus fière, c’est « There and back again », parce que c’est très différent de ce que je fais d’habitude et que je pense m’en être bien sortie.

there_and_back_again_2

Par contre, celui que j’aimerais faire découvrir, c’est ma série de « La dernière descendante de Morgane la Noire » . C’est là-dessus que j’ai passé le plus de temps, que j’ai vraiment créé et fait vivre des personnages à moi et ce sur quoi je travaille encore.

Un dernier mot ? Un message que tu aimerais faire passer aux HPFiens ?

Mon seul message, c’est « Écrivez ! ». Que ce soit sur nos sites, pour les Éditions, pour d’autres plateformes de publication ou éditeurs ou juste pour vous. Ça manque vraiment quand on arrête d’écrire et c’est dur de s’y remettre. Alors n’abandonnez jamais ! Bon, et quoi que j’en dise, confiez-nous vos histoires : on en prendra soin.

A propos Verowyn

HPFienne de longue date, je me suis longtemps occupée de la modération du Héron, puis de la gestion du blog avant de me consacrer tout entière aux Éditions HPF dont je suis maintenant la directrice. Pour me résumer en trois mots ? Procrastination, thé et chocolat.
Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.