Morgane alias Bloo en photo

Bloo, autrice prolifique de fanfictions Harry Potter

Membre HPF très actif et autrice de fanfictions Harry Potter en tout genre. Dans la série des grands scribouillards, je voudrais Bloo ! Elle écrit sur un pairing peu représenté et n’apprécie guère Severus Rogue… Vous saurez tout.

Qui es-tu, Bloo ?

Je m’appelle Morgane (alias Bloo), j’ai 26 ans et je vis en Normandie, d’où je suis originaire. Mon métier dans la vie : directrice adjointe des eaux dans une collectivité.

Pourquoi avoir rejoint HPF ?

J’avais 14 ans (en 2010) et j’ai débarqué sur HPFanfiction avant tout pour lire des fanfictions Harry Potter sur les Maraudeurs. Très vite, ça a été le seul site de fanfiction sur lequel je suis restée. J’ai arpenté f.f.net, mais je trouvais l’interface ni pratique ni agréable. J’ai très vite eu des échanges avec des lecteurs et lectrices. Je me suis vite intégrée dans la communauté HPF, je me suis sentie bien, ce qui explique que j’y sois encore.

Je suis arrivée sur le forum en 2012. A l’époque, les sections fan club étaient très actives, parce que plein de projets d’écriture étaient en cours continuellement. J’ai adhéré à l’association dès que j’ai eu 18 ans.

Je suis devenue bénévole en 2016. J’ai rejoint l’équipe de modération de HPFanfiction. C’était une évidence pour moi d’intégrer les Bleues et je suis devenue la chargée de communication de HPFanfiction. Je gérais la page Facebook et le compte Twitter.

Quel est ton rôle dans l’association ?

Je fais partie du Conseil d’Administration (CA) depuis 2020. Je suis la trésorière adjointe. Mon rôle principal, c’est la gestion de la boutique HPF. Concrètement, tout le stock de livres et de goodies est chez moi, dans mon appartement. Ca consiste à s’amuser à transporter 30 cartons de plus quand tu dois déménager pour des raisons personnelles… (rire). Plus sérieusement, chaque semaine je regarde les achats qui ont été fait pour assurer les envois, le suivi du stock, la mise en ligne des articles HPF, les promotions, etc.

Et comme tous les membres du CA, je fais partie des discussions concernant l’orientation de l’asso, et l’organisation des concours, des IRL1. Bon, comme je suis arrivée en 2020, la pandémie a empêché certaines choses. Par exemple, je n’ai pas pu aller sur les salons du livre.

Tu es prolifique, 128 fanfictions Harry Potter ! En quoi ça te passionne ?

Déjà ça me passionne d’écrire tout court. En primaire j’écrivais déjà des histoires et j’aimais me réapproprier les histoires dans lesquelles je baignais. Parce que je n’étais pas d’accord avec le traitement de tel personnage, ou juste parce que je voulais faire perdurer l’histoire en écrivant la suite.

Concernant Harry Potter, c’est un univers extrêment vaste, ce qui rend les possibilités de scénario infinies. Moi j’ai beaucoup écrit sur la Nouvelle Génération et les Maraudeurs, parce que même si on a des éléments factuels les concernant, c’est presque des pages blanches. Tout est à inventer ou presque. Je trouve ça très amusant. Et l’écriture a toujours été très importante pour moi.

Puis la fanfiction est une façon de s’entrainer à écrire, de garder la main. Aujourd’hui, j’écris surtout de l’original, que je ne publie pas (c’est pour moi), mais quand je suis bloquée dans un projet, ou dans un entre deux, je me remets à la fanfiction pour continuer à pratiquer. J’y reviens toujours.

James et Lily assis contre un tronc d'arbre dans le parc de Poudlard (Fanfictions Harry Potter)
©Lulusketches (Tumblr)

Quel est ton pairing2 préféré ?

J’ai beaucoup écrit sur Lavande et Seamus. Lavande est injustement perçue. Son traitement est assez misogyne, dès les livres mais davantage dans les films. On lui reproche d’être juste une fille de 15 ans comme on a toutes pu l’être. Et en même temps elle est faite de ce courage ordinaire auquel on peut s’identifier. Je veux dire, j’ai toujours aimé Hermione mais elle est tellement intelligente, brillante, combattante… Lavande est la bonne copine qu’on a tous eue quand on était jeune et qui fait preuve de courage en rejoignant l’Armée de Dumbledore et en participant à la guerre de Poudlard, et qui pourtant est résumée à sa niaiserie dans sa première relation amoureuse.

Sinon, à la lecture, j’aime énormément les fanfictions Harry Potter sur James et Lily. Même si j’en ai eu marre, parce que je trouve un peu malsain leur relation. James a un côté presque méchant de harceleur jusqu’à ce qu’ils sortent ensemble : pas très romantique donc. Mais j’aime quand Lily est présentée autrement et n’est pas juste une copie d’Hermione. La façon dont on parle d’elle comme d’une élève très populaire, à l’aise en plus d’être intelligente, une fille super cool. J’aime bien les histoires qui la mettent sur un pied d’égalité avec James.

Des pairing que tu détestes ?

C’est plus avec certains personnages que j’ai du mal. Toutes les fanfictions Harry Potter qui impliquent Severus Rogue de près ou de loin. Désolée, mais ce n’est pas un personnage que j’apprécie. Au début, j’étais attachée aux couples canon, mais aujourd’hui, je peux lire de tout. Ma seule limite sont les personnages que je n’aime pas… Drago en fait partie.

Ton personnage HP préféré ?

Ginny Weasley en tenue de Quidditch dans l'équipe de Gryffondor (fanfictions Harry Potter)

C’est hyper dur. Alors, ça vaut pour les livres seulement : je dirais Ginny. C’est d’abord une fille toute timide, qui doit faire ses preuves derrière ses frères, et qui s’épanouit tout à coup à partir du tome 5. C’est une fille cool, son évolution est super. Elle très courageuse et à l’aise. Dans sa façon d’appréhender sa relation avec Harry, je la trouve souvent plus mature que lui, bien qu’il ait d’autres problèmes sur les épaules.

Mais mon personnage préféré varie en fonction des relectures. Si on me pose la question dans deux mois, je donnerai peut-être pas la même réponse…

Une de tes fanfictions Harry Potter à nous conseiller ?

Ma dernière fanfiction, la plus récente, Les zebelines triompheront bien, est beaucoup plus fidèle à ce que je suis aujourd’hui. J’en suis particulièrement fière, j’ai mis beaucoup de moi dedans et elle traduit mon engagement féministe. Mes premières histoires, j’en ai pas honte et c’est intéressant de voir l’évolution dans mon écriture. Et j’ai toujours comme projet d’être l’autrice la plus prolifique du site, donc je ne vais rien supprimer (rire). Mais j’ai écrit certaines choses qui aujourd’hui me font lever les yeux au ciel, qui sont clichées, ou dont le style n’est pas très réussi.

Autrement, on trouve beaucoup de fanfictions Harry Potter sur la Nouvelle Génération, dont une série Les Petits princes (un One Shot pour chacun des enfants de la next gen), comprenant des citations du Petit Prince. Elle n’est pas terminée…

D’autres fandoms3 que Harry Potter ?

Très peu… Ca m’est arrivé d’écrire sur des séries TV que j’ai appréciées. Par exemple The Queen’s Gambit, sur laquelle j’ai écrit un ou deux One Shot. Mais c’est ponctuel. Et j’ai un projet de fanfiction sur Les Enfants de Timpelbach – une sorte de Sa Majesté des mouches mais en beaucoup plus positif, ça reste une histoire pour enfants. J’ai commencé une fanfiction dessus quand j’avais 12 ans et elle est toujours en cours. Aujourd’hui, elle ressemble plus à une histoire originale, et ça me fait plaisir de l’écrire.

As-tu un genre littéraire de prédilection ?

Je lis surtout de la littérature blanche. J’aime les romans qui s’inscrivent dans l’histoire, notamment dans le XXe siècle. J’adore les romans d’Elena Ferrante, de Svetlana Alexievitch ou de Nino Haratischwili. Les fresques historiques me plaisent. Sinon j’aime les histoires de femmes qui se construisent, s’aiment…

Quel est ton avis sur l’écriture inclusive dans la littérature ?

Je ne me suis pas posé la question. Je l’utilise sur mes réseaux sociaux, et pour communiquer. En tant que féministe, j’évolue dans un cercle où c’est globalement accepté. Après, dans la littérature, je ne sais pas trop… Quand je vois les textes avec le point médian, une part de moi dit que ce n’est pas esthétique et j’ai du mal à m’imaginer lire un roman entier écrit comme ça. Et en même temps, je trouve qu’on dramatise l’écriture inclusive. Ca n’est pas juste le point médian, l’écriture inclusive, et il y a d’autres manières d’être inclusif. Mais ce qui serait le plus simple serait de créer un genre neutre dans la langue française.

© Le blog du hérisson

La règle « Le masculin l’emporte », rien que symboliquement, ça n’est pas possible. Le langage est au commencement de tout, c’est lui qui structure la pensée donc c’est important de la moduler. Cette règle n’était pas en vigueur avant l’Académie Française puisqu’on appliquait l’accord de proximité. Ca ne me dérangerait pas d’écrire en renonçant à l’accord au masculin et en appliquant plutôt l’accord de l’adjectif avec le nom qualifié le plus proche (« Les garçons et les filles sont belles »).

Quelque chose à ajouter ?

HPF, j’y suis extrêmement attachée. J’ai envie de remercier toute les personnes qui font cette association. Même si on écrit moins, qu’on fréquente moins le forum, on y revient toujours. Je suis super fière de cette asso et de ce que notre petite centaine de bénévoles arrive à faire. Et j’espère rester encore très longtemps !


IRL1 : rencontre en présentiel (In Real Life = Dans la vraie vie)

Pairing2 : association de deux personnages (duo, couple)

Fandom3 : c’est la « sous-culture » propre à un ensemble de fans dans un domaine précis, en l’occurence l’univers Harry Potter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.