8. Editions HPF,  8.1. Notre fonctionnement,  8.2. Nos publications

Anaïs Sorrentino : autrice, illustratrice

Pour réaliser la couverture d’Un fil à travers les nuages, nous avons travaillé main dans la main avec Anaïs Sorrentino, son autrice. Illustratrice de métier, celle-ci a réalisé non seulement la couverture, mais aussi tout un set de cartes postales pour accompagner le roman. Cet article est l’occasion de vous montrer tout ça, ainsi que les différentes étapes nécessaires à la réalisation de la couverture. Un article riche en images, donc !

Dès qu’Anaïs Sorrentino a confirmé qu’elle était partante pour publier son roman, Un fil à travers les nuages, aux Éditions HPF, nous lui avons envoyé une petite fiche de renseignements à remplir pour avoir une meilleure idée de qui elle était. Quand nous avons appris qu’elle était illustratrice, aussitôt, l’idée nous est venue de lui demander si réaliser la couverture du livre l’intéresserait. Nous n’étions pas sûre que ça lui conviendrait car elle travaille dans le domaine de l’animation pour enfants et ce travail-ci serait donc très différent. Mais quelques jours plus tard, c’est Anaïs elle-même qui nous envoyait un mail pour demander si c’était une possibilité. Autant dire que nous avons été ravies !

De l’idée à la couverture

Très vite, nous avons donc établi un contrat pour la commande d’une illustration de couverture – que nous avons rétribué exactement comme nous l’aurions fait si nous avions fait appel à un autre illustrateur, pour ceux qui se poseraient la question. Ce n’est pas parce que c’est “son” livre qu’Anaïs ne mérite pas d’être rémunérée normalement pour son travail !

Comme pour nos couvertures précédentes, il s’agissait de réaliser une œuvre de commande. Nous avons défini un brief et demandé à Anaïs Sorrentino de le réaliser. Mais à la différence du travail réalisé sur la couverture de nos anthologies où l’illustration offre une interprétation supplémentaire du thème, au côté des nouvelles, il était bien sûr ici question de donner une idée de l’atmosphère du roman, et d’intriguer en présentant quelques éléments clé. Cela a donc été super agréable de travailler avec Anaïs qui était particulièrement bien placée pour rendre ladite atmosphère à la perfection.

Premières ébauches

Nous aurions certes pu lui laisser carte blanche pour choisir quelle scène, quel décor dessiner, mais nous avions déjà commencé à réfléchir là-dessus de notre côté lors de notre première lecture du manuscrit. Il fallait aussi que le style de l’illustration s’intègre avec la “patte” HPF, que cela puisse former un tout harmonieux avec nos autres livres. Par ailleurs nous avions déterminé que nous ne voulions pas représenter de personnages ni d’éléments qui en révéleraient trop sur l’intrigue, afin de ne pas venir parasiter l’imagination des futurs lecteurs.

En interne, l’équipe Éditions a donc effectué un petit brain-storming. Il s’agissait de déterminer tout ce que nous souhaitions voir ou non sur cette couverture. On en est ressorties avec un décor, la forêt, et deux éléments : le phare et le casque de scaphandrier. Ensuite de quoi, notre graphiste, Noami, a donc pu établir un montage rapide pour montrer à Anaïs ce que nous avions en tête.

Très rapidement, Anaïs Sorrentino s’est basée sur cela pour nous présenter un premier crayonné de l’illustration.

Ça correspondait exactement à ce qu’on avait en tête. On a donc pu lui donner le feu vert pour passer à la suite et réaliser l’illustration proprement dite. Elle nous en a fourni quatre différentes, dans des palettes de couleur différentes. Nous avons dû nous creuser la cervelle pour en choisir une car nous les trouvions toutes très belles. Ces images-là sont au format paysage car l’illustration court de la première à la quatrième de couverture.

La maquette

Ça a été au tour de Noami de se mettre au travail pour voir ce que donnaient ces illustrations quand on y appliquait la charte graphique. Ça a été un moment très intéressant car on a été plusieurs à changer de version préférée une fois qu’on les a vues avec la mise en page.

Du coup on s’est décidées sur la version turquoise qu’Anaïs a affinée de son côté avant que Noami la retravaille à son tour, jusqu’à ce qu’on trouve les couleurs parfaites pour le masque et le dos.

Saurez-vous trouver les différences ?

Une fois décidées sur les couleurs… Eh non, ce n’était toujours pas fini : il restait encore à travailler sur la police et fignoler deux-trois détails. On aimait bien par exemple l’idée du “fil” qui descendait du L vers le N. Mais on trouvait que la police faisait trop SF ce qui n’est pas le genre du roman.

Tout ce travail en collaboration entre l’illustratrice et la maquettiste pour arriver au résultat que vous connaissez, la couverture finale !

Anaïs Sorrentino : l’illustratrice qu’on n’arrêtait plus

Outre la couverture, on a également proposé à Anaïs de réaliser une illustration intérieure, noir et blanc, pour venir encadrer les débuts de chapitre. Si nous voulions éviter de créer un effet trop redondant entre le titre et l’image sur la première de couverture, dans les pages, par contre, nous avions envie de montrer ce fameux fil qui traverse les nuages. Nous avons procédé de la même façon en soumettant à Anaïs un croquis qu’elle s’est chargée de transformer en véritable illustration.

Là, il a encore une fois fallu choisir : noir et blanc ou niveaux de gris ? Contrastes poussés à fond ou plus subtils ?

Chaque en-tête de chapitre s’orne donc d’une illustration supplémentaire, réalisée par Anaïs Sorrentino.

Du book-trailer aux cartes postales

Mais Anaïs n’allait pas s’arrêter en si bon chemin ! Forte de son expérience professionnelle dans l’animation, elle a décidé de réaliser un book trailer : une véritable bande-annonce pour présenter le livre. Je vous laisse la découvrir !

Si ce clip vous donne tellement envie de plonger dans l’histoire, là, maintenant, tout de suite, que vous ne pouvez pas attendre que le livre arrive dans votre boîte à lettres, vous pouvez toujours l’acheter en version ebook pour un téléchargement immédiat. Nous en tout cas, on est tout de suite tombées amoureuses de ces visuels, si bien qu’on a proposé à Anaïs d’éditer des cartes postales qui en seraient tirées.

Vous pouvez également vous procurer ces cartes postales sur notre boutique, à l’unité, en lot de 5 ou en formule pack avec le livre broché et numérique inclus. Les Éditions HPF sont un éditeur associatif, cinquante pour cent de l’argent des ventes revient à l’illustratrice, le reste servant à financer l’impression et nos frais de fonctionnement. Acheter ces cartes, c’est donc directement soutenir l’artiste !

HPF aux couleurs d’Un fil !

Enfin, si vous avez envie de vous attarder encore un peu dans l’univers graphique d’Un fil à travers les nuages, notre maquettiste, en collaboration avec l’équipe technique d’HPF, nous a concocté des skins personnalisées pour les sites HarryPotterFanfiction et Le Héron.

Pour les activer, rendez-vous sur votre compte dans la rubrique “Mes options/mes préférences” et sélectionner la skin “Nuage” sur le Héron et “Fil nuage 2” sur HPFanfiction.

HPFienne de longue date, je me suis longtemps occupée de la modération du Héron, puis de la gestion du blog avant de me consacrer tout entière aux Éditions HPF dont je suis maintenant la directrice. Pour me résumer en trois mots ? Procrastination, thé et chocolat.

6 commentaires

  • Tiiki

    Quel plaisir de découvrir les “coulisses” et de voir le tâtonnement qui a mené à la belle couverture que l’on connaît. Le book-trailer et les cartes postales sont splendides ! Bravo !

  • EdwigeN

    Ah c’est toujours aussi agréable de revoir les coulisses ! Quel travail formidable vous avez fait. Petite question, pourquoi n’avez-vous pas utilisé la vidéo pour la promotion directe du livre ? Elle donne vraiment envie 😀 (oui j’ai reçu mon exemplaire mais il faut que je me pose pour le lire !)

    • Verowyn

      Merci !
      Anaïs ne savait pas si elle pourrait finir le trailer pour la date de la sortie et au final, elle l’a terminé tout juste avant-hier ! C’est pour ça qu’on ne commence à le diffuser que maintenant… Mais oui, à partir de maintenant, on va clairement l’utiliser partout pour parler du livre ! 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.