Cette image représente un micro, une table d'enregistrement dans une studio d'enregistrement.
3. Nos membres,  3.2. Interviews de membres

AleynaButterfly, entretien ensoleillé avec une auteure au style envoûtant

AleynaButterfly est membre hpf depuis 2010. Elle est l’autrice de plusieurs histoires sur hpff et sur le Héron, dont la très connue fanfiction “Le Temps, cet inconnu”. Dans le cadre des interviews d’auteurs et autrices, Aleyna a accepté de répondre à nos questions.

Cette image représente un micro, une table d'enregistrement dans une studio d'enregistrement.

Pourrais-tu te présenter pour celles et ceux qui ne te connaîtraient pas encore ?

Alooors, c’est toujours difficile de se présenter je trouve ! Donc, j’écris sur le forum et les sites d’HPF sous le pseudonyme d’AleynaButterfly (on ne juge pas !), mais on m’appelle plus généralement Aleyna. J’ai 29 ans, je fais donc partie de la génération qui a grandi avec Harry Potter. Je lis et j’écris depuis toute petite, j’ai commencé par les poèmes puis j’ai écrit des histoires plus ou moins longues. La fanfiction a été une porte d’entrée vers le partage de ce que j’écris sur Internet et je publie depuis fin 2009 (avec des hiatus plus ou moins long entre deux).

Ecris-tu majoritairement de l’original ou de la fanfiction ? En préfères-tu un à l’autre ?

Je dirais 50-50 selon les périodes… Peut être un léger avantage de la fanfic. En fait, ce qui me manque souvent quand j’écris, c’est la motivation et de dépasser le côté “de toute façon, personne ne lira” pour m’attaquer à la montagne que cela représente. La fanfiction a deux avantages majeurs pour moi qui découlent de son côté communautaire : l’univers et les personnages sont “clés en main” si je puis dire, et d’autre part, on aura plus facilement des lecteurs et des retours sur notre travail. C’est un peu comme un terrain de jeu, on met des personnages dans une situation qui n’intervient pas dans les romans, en gardant ce que l’on sait d’eux et en ne changeant pas les règles de l’univers que l’on connaît. 

Mais avec l’original, il y a davantage de satisfaction (pour moi en tout cas), car je peux créer un univers et ses règles du jeu, des personnages et dérouler un scénario. Mais j’ai un peu de mal à dépasser les premiers chapitres. Prenons l’analogie de la construction de maison. J’adore bâtir les fondations, préparer les matériaux, etc. mais la construction en elle-même de la maison, je bloque un peu plus. Les originaux que j’ai publiés l’ont donc été dans le cadre de concours car j’avais une motivation supplémentaire.

Pour les fanfics, cherches-tu à coller absolument au canon ou prends-tu des libertés ?

Je cherche à coller à ce qu’on sait des 7 livres. Je peux prendre par contre des libertés avec les sources annexes, telles que Pottermore / AF / EM.  

En fait ces sources annexes peuvent parfois contredire ce qui est indiqué dans les livres, ce qui poserait quelques problèmes dans l’écriture. Je reste donc sur ce que l’on sait des romans. Et comme c’est ce qui nous réunit, la communauté, je suis beaucoup plus intéressée par ce qui découle du canon.

On peut ne pas parler de certains éléments car l’univers est très vaste. Mais en ce qui me concerne, je cherche à ne pas contredire frontalement ce qu’il y a dans les livres, mais ça ne m’empêche pas d’aller explorer les frontières de ce que l’on ne sait pas. 

Par exemple, dans une fic, je décris Beauxbâtons et Durmstrang. Je me sers de ce que l’on sait déjà des livres, mais après, tout en collant au maximum au canon, ça reste mon imagination qui fait le travail.

T’inspires-tu de tes propres expériences pour la vie et les décisions de tes personnages ?

Je pense que oui. Que ce soit mes expériences ou celles d’autres personnes, on est forcément influencés d’une manière ou d’une autre dans l’écriture.

Je m’intéresse énormément à la psychologie des personnages. Mais ce n’est pas pour autant qu’ils sont moi ou que je suis eux. Je me mets à leur place oui, avec ce qu’on sait d’eux : est-ce qu’il ou elle ferait ça ? Comment réagirait-il ou elle avec l’expérience qu’on lui connaît ?

Par exemple, j’ai écrit une longue fic sur Hermione et Tom Jedusor. Ce ne sont pas forcément des personnalités auxquelles je vais m’identifier mais je me sens capable d’ “infiltrer” leur personnalité et de comprendre leurs mécanismes de pensée.

Tu as dit participer à des concours pour te booster dans l’écriture de textes originaux, est-ce que tu ressens les mêmes avantages pour les fanfictions ?

Oui ! Je ne participe pas spécialement pour gagner, la compétition me gêne même car je trouve que l’écriture est très subjective et qu’on ne peut pas classer les meilleurs et les autres. Je participe pour sortir de ma zone de confort avec les contraintes, avoir une deadline et s’encourager mutuellement.

Participes-tu à un concours actuellement sur le forum ?

Oui, celui des Associations improbables de Hazalhia (avec le couple Neville/Astoria) et KohLanta de Catie et Omicronn.

As-tu eu de l’appréhension au moment de publier ton premier texte, et en as-tu toujours aujourd’hui ?

Alors l’appréhension on l’a toujours ! Mais j’attache moins d’importance au fait de ne pas avoir de retour. C’est assez bizarre comme sensation. Mais je pense que les retours que j’ai pu avoir dans le passé sont tellement positifs en ce qui concerne la qualité de ce que j’écris que j’arrive à me dire que ce n’est pas à cause de ça qu’on ne me laisse pas de retour. 

Parce que tout le monde manque de temps finalement. Après c’est plus sympa d’avoir une trace quand le texte est lu c’est sûr.

As-tu déjà reçu des reviews blessantes ?

Alors… blessantes non. Un peu exaspérantes oui mais plus dans la manière dont c’est écrit. Mais jamais eu de review négative, construite pour blesser. Heureusement, car je crois que ça m’aurait beaucoup touchée.

Fais-tu ou as-tu déjà fait appel à l’aide d’un ou d’une correctrice ?

Non. Je ne sais pas vraiment pourquoi j’avoue. J’ai la chance d’avoir une bonne orthographe de base (même si je ne suis pas à l’abri d’erreurs !) donc j’ai estimé ne pas en avoir besoin. Mais j’aurais pu, notamment pour le côté cohérence etc.

Par contre, je suis bêta d’une auteure.

Sur quels univers écris-tu principalement sur hpf (pendant hpf, après, …) ?

J’ai écrit un voyage temporel. Sinon, ça dépend je n’en ai pas un de prédilection. J’ai écrit deux-trois fics post HP, quelques-unes pendant, et j’en écris une avant HP.

Mais as-tu des personnages sur lesquels tu préfères écrire ? Sur lesquels tu écris plus souvent ?

Alors mes écrits s’étalent sur une longue période donc j’ai forcément évolué. J’écrivais beaucoup sur Hermione. J’aime écrire sur Astoria aussi et sur Regulus (même si je n’ai encore rien posté sur lui). J’ai adoré écrire sur Tom mais je ne pense pas avoir à nouveau l’occasion.

Sirius aussi avec Regulus, j’adore leur dynamique.

Ecris-tu majoritairement des Os ou des fanfics longues ? Que préfères-tu ?

J’écris surtout des OS !! J’ai écrit une fic longue que j’ai menée au bout mais ça n’a pas été facile. Je préfère les OS car cela demande moins de temps et d’investissement. Ou alors des fics courtes.

Quelles sont tes autrices ou auteurs du Héron et de HPF que tu adores lire ?

Tu me poses une colle haha. Je ne lis pas en fonction de l’auteur en fait. Récemment j’ai aimé les textes de FearlessUntamed, MaPlumeAPapote, Samantha Black… mais je suis vraiment ouverte à tous les textes, je ne lis pas vraiment l’ensemble de leurs œuvres.

As-tu déjà été confrontée au syndrome de la page blanche ? Et si oui comment l’as-tu surmonté ?

Alors oui bien sûr. Ca m’arrive quand j’ai la pression surtout. Ca peut être la pression de la publication surtout.

Mais finalement j’ai davantage un problème de motivation que de page blanche. Quand je n’y arrive pas, je fais autre chose. Et je réfléchis puis je reviens dessus.

Si quelqu’un te disait là tout de suite qu’il compte se lancer dans l’écriture, qu’est-ce que tu lui conseillerais ou lui déconseillerais ?

Je lui conseillerais de travailler son style et son orthographe d’une manière ou d’une autre. De ne pas être trop pressé de publier.

De participer à des ateliers et/ou à des défis qui permettent d’expérimenter et de profiter d’une émulation collective.

Et de se faire plaisir avant tout. Il faut que ce qui est écrit plaise à son auteur en premier 🙂

Un immense merci à AleynaButterfly qui a accepté de répondre à nos questions ! Et plein de bonnes choses pour ces prochains projets ! 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.