Le spectacle que vous venez de voir

Discussions autour de l'art en général (théâtre, représentations artistiques, expositions, musées, etc).
Avatar de l’utilisateur
Layi
Monomaniaque du Drarose
Messages : 1364
Inscription : 07 nov. 2011 - 13:02

Re: Le spectacle que vous venez de voir

Message par Layi » 31 juil. 2017 - 09:59

Je ne me rappelle plus le prix pour Saint-Fargeau, mais je sais que ça ne m'avait pas choquée du tout. D'ailleurs ils font egalement des visites de nuits scénarisées qui sont très sympa, en plus des traditionnelles visites de jour.
Dans tous les cas c'est adapté aux enfants je trouve.

(Flo, tu étais vraiment pas loin de chez moi :shock: )
Image

Avatar de l’utilisateur
flodalys
Devise avec Molière
Messages : 9214
Inscription : 21 mai 2011 - 13:46

Re: Le spectacle que vous venez de voir

Message par flodalys » 31 juil. 2017 - 10:13

Si c'est pas loin et que tu as l'occasion je le te conseille vraiment, on pouvait prendre des photos, mais sans flash (du coup pour certaines c'est vraiment très flou mais j'essaierais de voir les photos qui sont assez net pour te donner une idée si tu veux)
(par contre à St fargeau j'étais trop loin niveau photo ça n'a rien donné. )

Edit : erratum, Semblancay c'est 19 euros le tarifs plein, 15 c'est le tarif de groupe
Image

Avatar de l’utilisateur
Roxane-James1
Animagus non déclaré
Messages : 331
Inscription : 07 déc. 2016 - 17:44

Re: Le spectacle que vous venez de voir

Message par Roxane-James1 » 14 oct. 2017 - 16:50

Bon, je ne viens pas exactement de voir ce spectacle (ça fait deux ou trois semaines quand même) mais je vous recommande vraiment ce spectacle hilarant et complètement tordu : Les faux British qui se joue au Théâtre Saint-Georges à Paris jusqu'au 6 janvier 2018 .

Le spectacle dure environ une heure et demie, on y suit des personnages vraiment drôles et complètement timbrés et des catastrophes hilarantes qui s'enchaînent autour d'une enquête... qui n'en est pas vraiment une :D

Bon, voici le résumé exact :
Imaginez 7 amateurs de romans noirs anglais qui décident de créer un spectacle alors qu’ils ne sont jamais montés sur scène ! Nos valeureux « comédiens d’un soir » vont très vite constater à leurs dépens que le théâtre nécessite énormément de rigueur.

Les catastrophes vont s’enchaîner à un rythme endiablé. Dans ce joyeux désordre, nos Faux British, armés du légendaire flegme britannique feront tout pour interpréter aussi dignement que possible ce thriller théâtral qui leur tient tant à cœur.
Vous pouvez retrouver toutes les infos sur ce site : https://www.theatreonline.com/Spectacle ... ospectacle (ainsi que le résumé cité au dessus).

Une superbe découverte :fan:

PS : les prix vont de 21 euros à 44,5O euros

"S’il est impossible de ne pas penser à quelque chose, il reste encore possible de penser à autre chose."
Alice au Pays des Merveilles - Lewis Carroll

Avatar : http://www.zupimages.net/up.php

Image

Avatar de l’utilisateur
TeddyLunard
Animagus non déclaré
Messages : 341
Inscription : 30 déc. 2013 - 23:21

Re: Le spectacle que vous venez de voir

Message par TeddyLunard » 12 nov. 2017 - 11:07

Milo Rau - Compassion. L'histoire de la mitraillette

Je suis ressorti de la salle de spectacle un peu abattu... :shock: C'était très puissant, mais on se prend dans la figure des accusations super fortes, qui contribuent à un sentiment fort de malaise...
Milo Rau, c'est avant tout du théâtre documentaire, et il a été incroyablement touché par le génocide Rwandais (je crois bien qu'il s'agit de la troisième pièce qu'il monte à ce sujet). Dans celle-là, c'est un jeune femme qui ouvre la pièce en racontant comment ses parents se sont faits tués par les Hutus, elle raconte tout cela sans filtre, et son sourire fait froid dans le dos. Ensuite vient Ursina Lardi qui a réellement vécu le génocide sur place, et qui raconte comment, le soir, dans la chambre de son hôtel, elle mettait Beethoven à fond pour ne pas entendre les cris que le vent ramenait à ses oreilles.

Cette pièce est un long monologue, et on ressent le traumatisme de Lardi face à l'impuissance presque hypocrite des ONG sur place, et son traumatisme devient finalement le nôtre, tant elle a une puissance sur la scène qui lui permet de faire passer toute l'horreur des événements rien qu'avec la parole.
On comprend vite la visée de Rau : c'est notre faute à nous, européens, nous qui profitons des mines d'or et armons un peuple contre un autre. Et cela, c'est Consolate, la jeune femme du début, qui le dit à la fin, sur fond de rires d'enfants.

Mais je pense qu'il faut suivre un peu Milo Rau pour avoir sa vision globale des faits : si, dans cette pièce, il met en accusation l'Occident, dans d'autres pièces, comme Hate Radio, il mettait en cause les prêcheurs de haine Hutus qui utilisaient la radio pour distiller dans les esprits des gens la haine qui a poussé au génocide.

Je vous épargne les récits d'assassinat que fait Lardi ou le moment où elle urine sur scène sur un sac plastique, en racontant un de ses cauchemars.
On ressort de la salle vraiment très chamboulé, et je pense que c'est ce que voulais Milo Rau. Nous faire comprendre l'horreur de ce qui s'était passé là-bas, tout en mettant en cause les ONG et les gouverments européens. Au début, Consolate lançait que dans le monde, il n'y avait plus de compassion. A la fin, Ursina lance "tous des cons". Et nous, au milieu de ça, et bien on compatie. Mais la question est maintenant : est-ce suffisant ?
Image

“Why do you like watching this silly movie ?” “I don’t know. I guess I like what it believes in.”
“What does it believe in?” “People.”

Répondre

Revenir vers « Autres arts »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité