Le spectacle que vous venez de voir

Discussions autour de l'art en général (théâtre, représentations artistiques, expositions, musées, etc).
Avatar de l’utilisateur
Layi
Impératrice en Fleur
Messages : 2558
Inscription : 07 nov. 2011 - 13:02

Re: Le spectacle que vous venez de voir

Message par Layi » 31 juil. 2017 - 09:59

.
Dernière modification par Layi le 17 avr. 2018 - 11:50, modifié 1 fois.
Image

Avatar de l’utilisateur
flodalys
Devise avec Molière
Messages : 10729
Inscription : 21 mai 2011 - 13:46

Re: Le spectacle que vous venez de voir

Message par flodalys » 31 juil. 2017 - 10:13

Si c'est pas loin et que tu as l'occasion je le te conseille vraiment, on pouvait prendre des photos, mais sans flash (du coup pour certaines c'est vraiment très flou mais j'essaierais de voir les photos qui sont assez net pour te donner une idée si tu veux)
(par contre à St fargeau j'étais trop loin niveau photo ça n'a rien donné. )

Edit : erratum, Semblancay c'est 19 euros le tarifs plein, 15 c'est le tarif de groupe
Image

Avatar de l’utilisateur
Roxane-James1
Stagiaire chez W&W
Messages : 900
Inscription : 07 déc. 2016 - 17:44

Re: Le spectacle que vous venez de voir

Message par Roxane-James1 » 14 oct. 2017 - 16:50

Bon, je ne viens pas exactement de voir ce spectacle (ça fait deux ou trois semaines quand même) mais je vous recommande vraiment ce spectacle hilarant et complètement tordu : Les faux British qui se joue au Théâtre Saint-Georges à Paris jusqu'au 6 janvier 2018 .

Le spectacle dure environ une heure et demie, on y suit des personnages vraiment drôles et complètement timbrés et des catastrophes hilarantes qui s'enchaînent autour d'une enquête... qui n'en est pas vraiment une :D

Bon, voici le résumé exact :
Imaginez 7 amateurs de romans noirs anglais qui décident de créer un spectacle alors qu’ils ne sont jamais montés sur scène ! Nos valeureux « comédiens d’un soir » vont très vite constater à leurs dépens que le théâtre nécessite énormément de rigueur.

Les catastrophes vont s’enchaîner à un rythme endiablé. Dans ce joyeux désordre, nos Faux British, armés du légendaire flegme britannique feront tout pour interpréter aussi dignement que possible ce thriller théâtral qui leur tient tant à cœur.
Vous pouvez retrouver toutes les infos sur ce site : https://www.theatreonline.com/Spectacle ... ospectacle (ainsi que le résumé cité au dessus).

Une superbe découverte :fan:

PS : les prix vont de 21 euros à 44,5O euros
La passe-miroir, tome 1 : Les fiancés de l'hiver de Christelle Dabos
- J'observe mon existence sous un angle différent, déclara-t-il gravement.
- Voyez-vous cela ! Et qu'en déduisez-vous ?
- Qu'à l'endroit ou à l'envers, elle est absolument vide de sens.

La passe-miroir, tome 2 : Les disparus du Clairdelune de Christelle Dabos
Imprévisible, anticonformiste et entreprenante. Prenez garde, un de ces jours je pourrais finir par tomber amoureux de vous.
:coeur: Dixit Archibald :coeur:

Avatar de l’utilisateur
TeddyLunard
Animagus non déclaré
Messages : 366
Inscription : 30 déc. 2013 - 23:21

Re: Le spectacle que vous venez de voir

Message par TeddyLunard » 12 nov. 2017 - 11:07

Milo Rau - Compassion. L'histoire de la mitraillette

Je suis ressorti de la salle de spectacle un peu abattu... :shock: C'était très puissant, mais on se prend dans la figure des accusations super fortes, qui contribuent à un sentiment fort de malaise...
Milo Rau, c'est avant tout du théâtre documentaire, et il a été incroyablement touché par le génocide Rwandais (je crois bien qu'il s'agit de la troisième pièce qu'il monte à ce sujet). Dans celle-là, c'est un jeune femme qui ouvre la pièce en racontant comment ses parents se sont faits tués par les Hutus, elle raconte tout cela sans filtre, et son sourire fait froid dans le dos. Ensuite vient Ursina Lardi qui a réellement vécu le génocide sur place, et qui raconte comment, le soir, dans la chambre de son hôtel, elle mettait Beethoven à fond pour ne pas entendre les cris que le vent ramenait à ses oreilles.

Cette pièce est un long monologue, et on ressent le traumatisme de Lardi face à l'impuissance presque hypocrite des ONG sur place, et son traumatisme devient finalement le nôtre, tant elle a une puissance sur la scène qui lui permet de faire passer toute l'horreur des événements rien qu'avec la parole.
On comprend vite la visée de Rau : c'est notre faute à nous, européens, nous qui profitons des mines d'or et armons un peuple contre un autre. Et cela, c'est Consolate, la jeune femme du début, qui le dit à la fin, sur fond de rires d'enfants.

Mais je pense qu'il faut suivre un peu Milo Rau pour avoir sa vision globale des faits : si, dans cette pièce, il met en accusation l'Occident, dans d'autres pièces, comme Hate Radio, il mettait en cause les prêcheurs de haine Hutus qui utilisaient la radio pour distiller dans les esprits des gens la haine qui a poussé au génocide.

Je vous épargne les récits d'assassinat que fait Lardi ou le moment où elle urine sur scène sur un sac plastique, en racontant un de ses cauchemars.
On ressort de la salle vraiment très chamboulé, et je pense que c'est ce que voulais Milo Rau. Nous faire comprendre l'horreur de ce qui s'était passé là-bas, tout en mettant en cause les ONG et les gouverments européens. Au début, Consolate lançait que dans le monde, il n'y avait plus de compassion. A la fin, Ursina lance "tous des cons". Et nous, au milieu de ça, et bien on compatie. Mais la question est maintenant : est-ce suffisant ?
Image

Things end. That's all. Everything ends, and it's always sad. But everything begins again too, and that's... always happy. Be happy.

Avatar de l’utilisateur
flodalys
Devise avec Molière
Messages : 10729
Inscription : 21 mai 2011 - 13:46

Re: Le spectacle que vous venez de voir

Message par flodalys » 12 déc. 2017 - 12:23

Ce matin j'ai accompagné la classe du petit à un spectacle de marionnettes offert par la mairie (et donc imposé aux enseignantes) et euh... je ne sais pas si je dois en rire ou en pleurer...

dans l'ordre la reine des neiges avec un début d'histoire (histoire en filigrane presque invisible...) où la reine des neiges attends la reine du soleil ou je ne sais pas trop quoi
Mais voilà très vite y'a plus d'histoire mais une succession de scène sans liens les unes avec les autres si ce n'est de temps en temps une phrase qui fait référence au début d'histoire. Le tout agrémenté du pire de la chanson :roll:
- une scène aux enfers...
- Une scène sur une place de village avec un couple de vieux, clichés du couple de paysans et euh... grossièreté au rendez-vous
- Une scène où la reine du soleil arrive et viens visiter le monde
- Elle arrive aux Antilles et là... on est à la limite du racisme, les antillais ressemblent aux congolais de tintin au congo. et des clichés sur la "paresse"
- Puis à Paris : le Cabaret (et vu le niveau du spectacle je m'attendais à voir des marionnettes danseuses top-less)
-et la reine du soleil repart
On fini sur libéré-délivré


mais libérés délivrés... on ne l'était pas encore...

Mini spectacle de ventriloque
- un petit garçon vilain à la fin qui viens de chanter "petit papa poubelle" "tu as un maître ou une maîtresse" "une maîtresse elle est jolie parce qu'elle a de gros lolos" :shock: :shock: :shock:
- Puis un ouistiti qui a relevé le niveau en chantant la souris verte

Bref avec les maîtresses, les mamans, les atsem, on se lançaient des regards désespérés tout le long du spectacle. Les mômes ne tenaient pas en place, tout ce que ça ça fait c'est les énerver plus qu'autre chose.

Dire que mon grand va voir le même spectacle cet aprem... :(
Image

Avatar de l’utilisateur
Mikoshiba
Pilote du Magicobus
Messages : 1263
Inscription : 12 févr. 2014 - 19:49

Re: Le spectacle que vous venez de voir

Message par Mikoshiba » 07 janv. 2018 - 00:25

Bon, alors, je sais pas si ça compte comme un VRAI spectacle puisque je l'ai regardé sur Arte, mais puisque la seule autre possibilité de le voir c'est d'aller au Bellagio à Las Vegas, je me dis... Aller, on va dire que oui. :mrgreen:

Alors, ce spectacle, c'est O du Cirque du Soleil. Et vraiment, c'est... waouh j'ai pas les mots :coeur:

Tout se déroule entre l'air et l'eau. L'eau essentiellement, car elle a donné son nom au spectacle, mais aussi l'air, car après tout ça reste du cirque, et qui dit cirque dit acrobaties. Mais à aucun moment je n'ai vu de nageurs, rien que des créatures aquatiques, agiles et fluides. Pareil, pas d'acrobates, mais des oiseaux, légers, aériens...

Les personnages sont attachants, que ce soit l'aventurier malgré lui, le majordome grincheux, la zèbre psychédélique...
Il y a aussi des clowns (ça reste du cirque) : d'habitude c'est pas trop mon truc mais là, ils apportent quelque chose, un peu de détente, on redescend un peu sur terre, avant de redécoller au tableau suivant.

D'ailleurs, les tableaux s'enchainent vraiment très bien, avec de très belles liaisons, on ne voit vraiment pas le temps passer.

En résumé : de très belles couleurs, des musiques magnifiques, des prestations époustouflantes, des costumes extraordianires, un rythme d'enfer, et un résultat très poétique, en deux mots : un spectacle merveilleux :coeur: :coeur: :coeur:

Ça dure 94 minutes, c'est sur Arte ici, c'est sublime et c'est jusqu'au 26 janvier. :coeur: :coeur: :coeur:
Image
"Au rond-point, faites demi-tour" — GPS de l'écriture

Avatar de l’utilisateur
Eve
Petit Espigaou
Messages : 4046
Inscription : 05 févr. 2011 - 21:25

Re: Le spectacle que vous venez de voir

Message par Eve » 07 janv. 2018 - 01:00

Hier soir je suis allée voir My Fair Lady à l'Opéra de Marseille avec ma grand-mère. C'est la 2e fois que je mettais les pieds à l'Opéra, mais la 1e c'était pour une pièce de théâtre alors ce n'est pas pareil. Normalement on devait être au 1e balcon mais à cause d'une erreur de la FNAC nous étions au 2e balcon. Mais finalement, ce n'était pas grave parce qu'on y voit très bien (et on y aurait encore mieux vu si la gamine de devant et sa grand-mère avaient été élevées ailleurs que chez les cochons :roll: ).

Donc 1e fois que je voyais un spectacle chantant à l'Opéra et c'était magnifique :coeur: Je ne connaissais pas du tout l'intrigue (enfin, je pouvais la deviner connaissant le mythe de Pygmallion) et j'ai été totalement subjuguée par l'histoire et les chansons ! J'ai trouvé quelques longueurs au début (surtout que l'entracte était au 3/4 de la pièce). L'interprète d'Eliza chantait très bien et surclassait tous les autres. La façon dont elle passe d'un fort accent à un accent français très propre, ça m'a impressionné ! Ce que j'ai bien aimé aussi, c'est qu'ils ont gardé quelques phrases en anglais. Par exemple l'apprentissage d'Eliza se fait sur les phrases en anglais ("The rain, in Spain, stays mainly in the plain", je crois que moi aussi je sais parfaitement la prononcer :mrgreen: ) donc on ne perd rien par rapport à la VO. J'ai lu par la suite que c'était une grosse critique faite à la VF du film avec Audrey Hepburn.

Bref, j'ai adoré ce mélange de comédie musicale et d'opéra et je suis contente d'avoir enfin vu une version de My Fair Lady :D Je pense que je regarderai le film dans quelques semaines pour faire la comparaison ^^
Image

Avatar de l’utilisateur
Alienor la Fantasque
Bureaucrate au Département de l'Artisanat Moldu
Messages : 2288
Inscription : 29 mai 2014 - 15:58

Re: Le spectacle que vous venez de voir

Message par Alienor la Fantasque » 14 mars 2018 - 22:42

Hier, je suis allée voir le premier ballet de ma vie : Le Lac des Cygnes. Je n'ai rien à en dire, mais j'ai trouvé le spectacle sympa, même si je n'étais pas spécialement bien placée avec la tête d'une personne très grande devant moi, des sièges inconfortables et une salle de spectacle aux allures de hangar.
Bref, autrement, j'ai beaucoup aimé les chorégraphies, et les musiques étaient très bien interprétées. Voilà, voilà.

Aujourd'hui, La Caverne de Nadir Legrand. Adapté du fameux mythe de Platon, il s'agissait d'un spectacle pour enfants d'une durée d'1h. L'histoire prend place dans un monde post-apo où les Humains ont trouvé refuge dans une caverne pour fuir le réchauffement climatique et ses ravages (version officielle : le Soleil s'est approché trop près de la Terre et a tout brûlé). Dans cette caverne, une société futuriste s'est développée, et l'action commence en 2518, à l'époque où la technologie 9D s'est développée et où les êtres humains sont devenus complètement dépendants des jeux en ligne et des outils technologiques au point que le virtuel a remplacé le réel... tout cela au profit d'un seul homme qui contrôle tout, évidemment.
J'ai passé un très bon moment et j'ai ri à pas mal de blagues, j'ai trouvé la mise en scène ludique et didactique, d'autant qu'il y avait une manière détournée d'apprendre aux enfants à penser philosophiquement (je pense à une certaine scène où l'héroïne demande au public : "je leur dis ou ne leur dis pas ?" quand elle comprend qu'il est possible de vivre à l'extérieur et qu'elle hésite à informer ses pairs).
Le principal défaut que je pointerais... il y a la durée du spectacle, bien trop courte pour un projet d'une telle ambition, et en conséquence l'intrigue inaboutie qui en a résulté, car tout va très vite et on n'a pas vraiment le fin mot de l'histoire. J'attendais beaucoup plus à la fin de la pièce, qui était très prenante. Il y avait aussi un coup de mou dans les dialogues de fin, j'ai senti que je commençais à m'ennuyer et pourtant... je pensais que ça allait durer encore un peu. Bref, une fin tout ce qu'il y a de plus aporétique, à l'image des dialogues philosophiques de Platon. Mais j'attribue ça plus à la faiblesse de l'intrigue, quand même.

Autre détail marrant, mais hors de la pièce : dans la salle, il y avait beaucoup d'enfants, bien sûr. Et derrière moi, un petit garçon qui n'arrêtait pas de poser des questions à son père sur la base de "pourquoi" : "pourquoi elle a eu peur ?" "Pourquoi il fait ça ?" "Pourquoi il a arrêté de faire ça ?" etc.
Au moins un gamin qui est particulièrement sensible au discours philosophique, me suis-je dit, s'il va jusqu'à questionner le moindre élément de la mise en scène.

Le prochain spectacle que je vais voir sera jeudi, il s'agit de La Tragédie de Macbeth. J'ai vu une "bande-annonce" de la pièce, et ça m'a bien plus, alors j'ai hâte de la voir en représentation pour m'en faire un avis.
(De plus, Macbeth est ma pièce de Shakespeare préférée, je ne pouvais pas passer à côté)
Vous connaissez l'histoire de l'orchestre philharmonique des Bermudes ? Ben le mec qui fait du triangle, il a disparu.

Mon prof de géo, en khâgne

Avatar de l’utilisateur
The Night Circus
À la tête du Magenmagot
Messages : 3221
Inscription : 21 nov. 2013 - 12:38

Re: Le spectacle que vous venez de voir

Message par The Night Circus » 28 mars 2018 - 00:21

La Cerenentola Opéra en 2 actes de Rossini, RWCMD

Mon deuxième coup de coeur de l'année après La Fuerza del Destino, clairement !!!
J'avais un peu d'apréhension, à cause des retours que j'avais de l'interprète de Don Magnifico qui est l'ami que j'allais voir, mais god, c'était vraiment vraiment cool !
C'est la troisième mise en scène que je vais voir de ce metteur en scène ( Martin Constantine) et à chaque fois j'adore ses idées. En plus comme ce sont les production de l'école d'opéra et que ce sont de jeunes chanteurs (entre 25 et 35 ans en gros) il a vraiment le truc pour capturer cette énergie et cette enthousiasme dess chanteurs en début de carrière, comme pour le Cosi Fan Tutte etl a Flûte en chantée que j'ai vus il y a trois ans j'en ressors avec la pêche et de l'amour pour le monde entier.

La Cerenentola reprends dans les grandes lignes l'histoire de Cendrillon, mais au lieu d'une marâtre c'est un affreux beau-père ( Don Magnifico); de plus, le prince pour rencontrer les filles de Don Magnifico se fait passer pour son valet Dandini, pendant que Dandini se fait passer pour le prince, la bonne fée est là aussi un homme, plus du genre vieux sage.

Et la mise en scène étaient géniaaaaaaaaaaale ! Très colorée, très vivante, ça partait dans tous les sens, les costumes étaient magnifiques : assez simples mais classes et avec des pages de livres disséminés sur dans les tissus; c'était plein d'humour et de légèreté. Dans les dernières notes cependant, ils ont fait le twist de fin un peu cliché du "c'était un rêve éveillé" : Cendrillon perd sa robe, tout le monde disparaît et elle se retrouve seule au coin du feu avec son balais, son sceau, un livre sur les genoux. Et autant ça peut sembler très cliché, autant c'est totalement dans l'esprit de la mise en scène, et en fait ça explique ces costumes composés de feuilles de livres : en fait la robe de mariée de Cendrillon était entièrement constituée de feuilles de livre. C'est à la foi simple et très efficace, et ça a beau être cliché, c'est un cliché que je n'ai pas vu depuis tellement longtemps que j'ai bien aimé ! Surtout rapport au fait que ça soit construit tout au long de la pièce, pas juste un twist de fin qui vient comme une tarte à la fraise dans un plat de pâtes carbonara.

En terme de distribution Dandini ( le serviteur qui se fait passer pour le prince) et Don Magnifico volaient absolument le show, tant par leur comedic timing et leur présence sur scène que pour leur voix. Il va y avoir 4 représentation dont une matinée, tous les deux et le ténor (le prince donc) sont les seuls à chanter les 3 soirs, parce que ce sont les 3 grosses voix de la distributions. Malheureusement pour le ténor, il n'était pas en forme :/ il a eu un loupé un peu dommage en plein dans son aria, et a eu du mal a venir au bout de la pièce. Mon ami Don Magnifico m'a dit après qu'il était un peu fiévreux et pas en forme. j'espère qu'il ira mieux très vite parce que le directeur de Covent Garden (le plus gros opéra du RU) sera là jeudi soir pour les observer tous les trois, ça serait triste pour le Prince qu'il fasse mauvaise impression à cause d'un mauvais rhume :/

Breeeeef je parlais de Don Magnifico et Dandini, mes chouchous :coeur:
J'avais déjà vu Dandini dans le rôle principal de Giani Schichi de Puccini, et j'avais adoré tant la voix que la présence sur scène et là ça se confirme, il est vraiment extra. Don Magnifico aussi était génial, mais bon sur lui je ne peux pas être objective, je le connais trop. Il n'empêche qu'il a un visage extrêmement expressif, et que bwaaaaa :coeur: . D'ailleurs, autant je savais qu'ils étaient bon potes dans la vie, ( Dandini et Don Magnifico) autant leur alchimie sur scène crève les yeux. Leur duo (Lorsque Dandini révèle à Don Magnifico qu'il n'est que valet et pas Prince ) était sans aucun doute mon passage préféré. Cette alchimie bon sang !!! JE LES SHIPPE DE FOU !!! On sentait qu'ils étaient parfaitement à l'aise ensembles sur scène, il y avait plus d'atomes crochus entre eux qu'entre le Prince et Cendrillon !!! L'autre gros point fort du cast c'était l'irlandaise qui jouait la fille aînée de Don Magnifico, qui avait sans équivoque la voix la plus puissante de tous ceux présents sur scène, alors qu'elle jouait en béquille à cause d'une jambe cassée et que ce n'est pas tout à fait son registre de voix habituel. (En vrai mon ami qui joue Don Magnifico aussi ce n'était pas son registre de voix, il a une voix de basse plus profonde que celle requise pour Don Magnifico, son type de voix était celui de l'équivalent de marraine la bonne fée blabla, mais le parrain (du coup) n'apparait vraiment pas beaucoup alors que Don Magnifico est presque perpétuellement sur scène, et comme mon fait partie des élèves prometteur, le collège a tendance a vouloir les mettre en avant, comme pour l'Irlandaise )

Breeeeeef c'était une bonne soirée et j'y retourne pour la dernière jeudi, voir du coup ce que ça donne avec l'autre cast ( même si le Prince, Dandini et Don Magnifico restent les mêmes, et heureusement je veux tellement revoir THE duo :coeur: )
Image
WHAT ARE YOU DOING ???

Répondre

Revenir à « Autres arts »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité