[Film] Les Animaux Fantastiques

Discussions autour de l'univers étendu (Cursed Child, Pottermore, JKR, etc).
Avatar de l’utilisateur
slythedor
Elève de sixième année
Messages : 192
Inscription : 06 août 2015 - 16:38

Re: [Film] Les Animaux Fantastiques

Message par slythedor » 19 nov. 2016 - 06:38

Depuis l'annonce du film, je ne m'étais pas créée d'attentes face au film. J'ai à peine regardé les bandes-annonces mais, je dois avouer que j'attendais cette journée avec impatience.

J'ai bien aimé le lien que Newt, Tina et Queenie ont eu avec Jacob. C'était quand même difficile comme fin.
Autant le côté un peu plus dark avec Credence, que le côté un peu plus joyeux de la chose avec toutes les créatures de Newt.

Eddie Redmayne est un excellent acteur en plus il est trop mignon et comme je n'ai jamais vu The Danish Girl (oui, honte à moi), je crois que ce sera un film à découvrir. Le personnage de Tina est fort intéressant et autant celui de sa soeur, Queenie.

Ma meilleure amie, autant fan de la saga que moi, a été très surprise d'entendre le nom de Letta Lestrange. Bien hâte d'en connaître d'avantage sur celle-ci, autant que d'en voir un peu plus sur Dumbledore et Grindelwald.

Ah et puis, Johnny Depp ? J'ignorais jusqu'à ce soir qu'il faisait parti de la distribution.. J'ai pas trop suivi les derniers développements en raison des cours et manque de temps, j'ai eu une énorme surprise. :coeur:
Malgré tous les scandales, il demeure un grand acteur. Je crois qu'il va apporter une touche intéressante dans les prochains films.
La façon dont il a été introduit, chevelure blonde en premier plan.. J'ai eu une pensée pour les Malefoys. :mrgreen:

J'ai bien aimé le film et tout au long de la représentation j'ai porté attentions à plusieurs petits détails.
La voix québécoise de Newt est la même que celle de Ron dans les films, ça me faisait bien rire. J'ai cru également entendre une des figurantes avec la voix de Molly Weasley. :lol:
Je me dois de visionner le tout en anglais.

Avatar de l’utilisateur
Taka
Bureaucrate au Département de l'Artisanat Moldu
Messages : 2464
Inscription : 23 mai 2008 - 18:59

Re: [Film] Les Animaux Fantastiques

Message par Taka » 19 nov. 2016 - 09:29

Pareil que toi, Slythedor, j'ai évité tout ce qui pouvait me dévoiler des informations sur le film à part les acteurs et quelques gifs croisés malencontreusement sur le comtpe twitter de JKR (bien que sans ça, je n'aurais jamais su que le Nundu était un Nundu. Sérieusement, pour moi il était bien plus grand... J'ai une adoration du Nundu.)

Zakath : la scène dont tu parles m'avait échappé. D'un côté on peut dire que sa particularité est largement dépassée lors de la même action avec l'éruptif. D'ailleurs toute cette scène était très sympa. Très "bon enfant" tout en montrant les personnages comme bien moins "cool" et plus ridicules que pourrait l'espérer certain(e)s. C'est bon de montrer que s'occuper d'animaux ce n'est pas la classe tous les jours.
D'ailleurs en parlant de moment amusant... La blague qui a le plus fait rire la salle dans laquelle j'étais et moi avec était "My grandfather was a house-elf." Et vous ? C'était quoi ?
Image
« So teach us things worth knowing,
Bring back what we've forgot »
http://www.ptite-ane.deviantart.com

Avatar de l’utilisateur
Zakath Nath
Héritière des Frères Lumière
Messages : 4384
Inscription : 27 déc. 2006 - 16:10

Re: [Film] Les Animaux Fantastiques

Message par Zakath Nath » 19 nov. 2016 - 18:33

Je suis allée le voir un après-midi de semaine donc il n'y avait pas grand monde et pas de gros rire généralisé dans la salle mais après la récupération du Niffleur, quand les flics arrivent alors que Newt et Jacob sont couverts de bijoux, le "ils sont partis par là" de Jacob a bien marché

Sinon, à l'occasion de Children in Need en Grande-Bretagne, un petit sketch (pas de spoilers sur le film, juste Eddie Redmayne en costume):
https://www.youtube.com/watch?v=JdOtQr-eLgk
ImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
Ielenna
Mother of Rabbits
Messages : 3146
Inscription : 11 déc. 2012 - 12:41

Re: [Film] Les Animaux Fantastiques

Message par Ielenna » 19 nov. 2016 - 19:30

Pareil que Zakath pour la scène ! :mrgreen:

Attendez... y avait un Nundu ? oO A quel moment ? J'ai même pas capté !

Avatar de l’utilisateur
Taka
Bureaucrate au Département de l'Artisanat Moldu
Messages : 2464
Inscription : 23 mai 2008 - 18:59

Re: [Film] Les Animaux Fantastiques

Message par Taka » 19 nov. 2016 - 19:51

Le gros félin qui a la gorge qui gonfle comme un oursin et qui ensuite essaye d'attraper de la patte une maman dodo (qui n'est pas vraiment un dodo mais ce sont les dodos !)
Tiens, là un petit extrait.
Et je vais chercher le nom de la race des dodos pas dodos.... Dirico [Diricawl] ! Selon EHP !

(D'ailleurs, pour cette fameuse scène dont vous parlez, Zakath et Ielenna, on ne les voit pas retirer/rendre ce qu'ils ont... Si ? Parce que jusqu'à la toute fin j'ai cru que ça allait ressortir. :P )
Image
« So teach us things worth knowing,
Bring back what we've forgot »
http://www.ptite-ane.deviantart.com

Avatar de l’utilisateur
Eanna
The Girl in the North
Messages : 7241
Inscription : 20 oct. 2010 - 14:08

Re: [Film] Les Animaux Fantastiques

Message par Eanna » 19 nov. 2016 - 21:52

Haha, moi ce sont toutes les scènes avec le Niffleur qui m'ont fait éclater de rire, oh mon dieu j'adore cette bestiole, c'est mignon sans être kitsch, ça fait des bêtises mais c'est pas agaçant, j'adore j'adore :coeur:

Et j'adore aussi la scène que tu as citée Taka, mon dieu c'était tellement génial :lol:
Nombreux sont les vivants qui mériteraient la mort, et les morts qui mériteraient la vie, pouvez-vous la leur rendre, Frodon ? Alors ne soyez pas trop prompt à dispenser morts et jugements. Même les grands sages ne peuvent connaître toutes les fins.
Gandalf
ImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
Lunalice
Reporter à la Gazette du Sorcier
Messages : 1552
Inscription : 08 nov. 2012 - 22:17

Re: [Film] Les Animaux Fantastiques

Message par Lunalice » 20 nov. 2016 - 04:12

J'ai beaucoup aimé le film, très beau esthétiquement, Newt est très choupi <3
J'ai vu dans l'obscurus une métaphore de ce qui peut arriver quand on refoule son orientation sexuelle/identité de genre à cause d'un environnement hostile. Bien sûr j'ai aussi pensé à Ariana. Mais j'ai eu tellement mal pour la petite fille pendant le film :( J'ai compris tout de suite qui c'était une sorcière ça m'a fait mal au coeur.
Sinon avec maon meilleur-e ami-e on est pas clair-e-s sur un des passages du film, dites-moi ce que vous en pensez ^^
Il y a un ou deux obscurus ? La petite fille en est un aussi, ou seulement son grand frère ? Je pense que c'est seulement son grand frère mais on est pas sûr-e-s.
Et j'avais pas réalisé avant que vous en parliez que Grindelwald parle de Dumbledore mais maintenant que vous le dites ça fait très "je prends des nouvelles de mon ex discrètement"
Et quant au fait que Grindelwald balance tout, je pense qu'il le fait exprès dans une certaine mesure ? Il est persuadé de réussir à s'enfuir, et son ego parle, tant il est persuadé d'avoir raison et que le monde devrait reconnaître la vérité de son message blabla.

Oh et aussi avec meilleur-e ami-e on a remarqué la place très spéciale de la communauté sorcière à NY à cette époque. A la fois un gros côté minorité opprimée (en même temps les américains.. bref), et à la fois eux-même mettent en place des lois discriminatoires comme l'interdiction de se marier avec les no maj. Mais on peut mieux comprendre l'avènement de Grindelwald, comment il peut trouver des supporters dans une communauté sorcière malmenée par des moldu-e-s qui veulent les brûler.

Niveau blagues j'ai bien aimé quand ils se charrient sur qui a la meilleure école de sorciers :mrgreen:

Oh et une dernière chose, j'ai pas compris comment la petite fille avait une baguette ? (que la méchante madame casse). Est-ce que c'était juste un jouet ou une vraie baguette ? Obtenue comment ?
Image

Avatar de l’utilisateur
Zakath Nath
Héritière des Frères Lumière
Messages : 4384
Inscription : 27 déc. 2006 - 16:10

Re: [Film] Les Animaux Fantastiques

Message par Zakath Nath » 20 nov. 2016 - 09:03

Pour l'histoire de l'obscurus Modesty n'est pas une sorcière, c'était Credence qui avait des pouvoirs et était l'obscurus tout le long. Modesty était juste une fausse piste: on dit que les enfants qui abritent un obscurus ne peuvent pas survivre passé dix ans alors qu'on voit ensuite que c'est faux (Ariana est d'ailleurs morte à 14 ans, donc comme Credence elle devait avoir le potentiel pour être très puissante, ce qui ne serait pas étonnant pour la sœur d'Albus), le montage fait en sorte par moment qu'on a l'impression qu'il s'agit d'elle (genre Newt raconte l'histoire de la petite fille soudanaise, scène suivante sur Modesty) mais en fait c'est Credence, qui s'attaque au sénateur parce que celui-ci l'a traité de freak plus tôt, qui s'en prend à Mary Lou quand elle menace Modesty (la fille est au premier plan quand Mary Lou est attaquée mais Credence est juste derrière et c'est lui qui agit), etc.

Pour la baguette on ne sait pas trop comment elle est entrée en sa possession (apparemment ce n'est pas une vraie baguette mais un jouet, je ne sais plus si c''est dit dans le film mais dans le script, Modesty dit que c'en est un) mais ce n'est pas vraiment important, je pense. Ça montre juste que même si en apparence avec sa façon de réciter la comptine sur les sorcières Modesty a l'air d'avaler le baratin de Mary Lou, en fait elle ne se laisse pas bourrer le mou (elle balance les tracts au lieu de les distribuer, elle cache une baguette...). Du coup ça contribue à renforcer la fausse piste qu'il s'agit d'elle l'obscurus puisqu'elle a l'air d'être plus rebelle alors que Credence, malgré les promesses de Graves, a l'air bien plus soumis à force de mauvais traitement.
ImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
AlbusDumbledore
Propriétaire du Triclosaure
Messages : 6908
Inscription : 21 déc. 2009 - 14:00

Re: [Film] Les Animaux Fantastiques

Message par AlbusDumbledore » 20 nov. 2016 - 15:02

Les Animaux Fantastiques

Malgré les années qui passent, l’univers de Harry Potter aura toujours un saveur un peu particulière pour moi. Parce qu’il constitue une part importante de mon adolescence et qu’il m’a fait découvrir tout un tas de choses. Ne lui ayant jamais dit définitivement au revoir, c’est donc avec curiosité que j’ai attendu cette nouvelle escapade, cette fois-ci chapeautée par Rowling en personne. La première conclusion qu’on pourra en tirer, c’est que c’est avec un grand plaisir que je me suis replongé dans cet univers, et que cela s’est avéré très sympa.


L’histoire tout d’abord prenait pas mal de paris risqués, tranchant complètement avec ce que les HP nous avaient habitués jusqu’à présent. On suit des adultes, l’histoire s’étale sur une relative courte période de temps, on quitte les montagnes d’Écosse pour les rues de New-York. Et surtout, cette fois-ci, il n’y a plus une œuvre de base sur laquelle se reposer et éventuellement se rapporter en cas de trou scénaristique. Et l’un des premiers enseignements de ce film, c’est qu’il réussit ses paris !

Tout d’abord, le changement de décors apporte une toute nouvelle dimension à l’histoire. Jusqu’à présent, le Secret Magique était quelque chose de vaguement obscur là simplement pour éviter Harry d’en faire usage chez les Dursley. Mise à part quelques moments, on n’en avait pas d’application concrète. Là, l’immense partie du film repose sur ce concept, accentué encore d’avantage par le décalage de politique entre le britannique Newt (qui ne s’en soucie pas plus que ça) et les Américains (qui en ont une véritable peur paranoïaque, cf l’horloge du MACUSA). Le choix de placer l’intrigue dans une des plus grandes villes Moldues prend donc ici tout son sens, et n’est pas seulement un artifice.

Après, comme je l’ai dit, on débarque comme Newt dans ce pays outre-Atlantique, et on découvre peu à peu que s’ils partagent le fait d’être sorcier, les deux cultures sont complètement différentes. On retrouve bien sûr quelques codes ici et là (les Aurors assurent la sécurité, les elfes de maison sont réduit à l’esclavage, les infrastructures sont dissimulées dans le monde Moldu) ; mais c’est là que Rowling fait parler son imagination en créant tout un pan de ce monde (développant également certains points à peine mentionnés dans les livres) et développant ainsi certains concepts extrêmement intéressants. Le tout restant toujours dans cette optique de dénoncer certains aspects de notre propre société (américaine ici, la peine de mort étant à peine voilée).

Le deuxième point concerne les personnages. Une nouvelle fois, Rowling s’en sort à merveille en franchissant le cap sans problème. Bien sûr, on retrouvera les codes des personnages rowlingiens, avec des motivations très semblables. Cependant, on s’y retrouve assez facilement et on s’identifie assez rapidement à tous ces nouveaux personnages. Certains seront plus développés ou intéressants que d’autres, mais Rowling pose des connexions avec l’univers qu’on connait bien et lance des pistes pour des développements futurs. Et l’aventure dans laquelle se retrouvent embarqués ses personnages fonctionnera à merveille. Alors certes, certaines connexions seront un peu trop rapides ou précipitées ; mais globalement, le fait de faire tenir le récit sur quelques jours le rend plus dynamique.

Si l’intrigue réussit donc ses paris, elle ne sera cependant pas exempte de défauts. Alors qu’elle développe des concepts hyper-intéressant (le fonctionnement du MACUSA, la sentence pour les criminels, toutes les différentes créatures, la menace invisible et pourtant bien présente même outre-Atlantique de Grindelwald (enfin un Mage-noir qui fait autre chose qu’Avada kedavriser ces propres troupes), et bien sûr l’obscurus dont je suis fan pour ce qu’il implique), d’autres seront un peu mis de côté. Les créatures notamment : alors qu’on a droit à un véritable bestiaire nous en mettant plein les mirettes, j’ai toujours du mal à voir le lien entre elles et l’intrigue centrale, mis à part une coïncidence majeure. C’est dommage, parce que cela donnera cet aspect que l’histoire se déroule sur deux fils rouges différents et que le hasard les fera rejoindre à la fin.

Il y a également l’intrigue autour des Fidèles de Salem qui a éveillé ma curiosité sans toutefois l’assouvir, laissant pas mal de zones d’ombres (on se doute de l’origine vu le nom, mais pourquoi le MACUSA ne fait pratiquement rien ? quelle est leur véritable étendu ?). Et il y a aussi la conclusion. Alors certes, Rowling fait preuve là du plus parfait exemple du fusil de Tchekhov ; mais cette intervention de l’oiseau-tonnerre (même si la créature est juste géniale et magnifique) fait presque paraître ridicule un deus ex-machina. C’est vraiment dommage, on sent que Rowling a été ici pressée de conclure sans apporter de raisons supplémentaires comme pourrait le permettre un roman. Le reste du final souffrira également d’un problème de longueur interminable (la seule du film en fait), comme si là aussi, Rowling ne savait pas trop comment conclure tout en préparant la suite.

Au final, une intrigue qui réussit ses paris, développe des concepts vraiment très chouettes, mais aura du mal à se conclure. Le film peut se suffire à lui-même (ce qui est assez rare dans le contexte des films à franchise de nos jours), mais son final est clairement son gros point faible.


Sur le casting, il est globalement bon. Globalement surpris par Colin Farell qui apporte une touche particulière et assez unique à la saga, avec un personnage intéressant mais dont la révélation finale sera prévisible et soulèvera plus de questions que n’apportera de réponse (soit Grindelwald est au MACUSA depuis des années, pour que Graves soit aussi connu et respecté ; soit Graves a été capturé et tué, mais alors ça ne semble pas inquiété le MACUSA plus que ça quand il découvre la vérité). Idem pour la petite apparition sans conséquence de Jon Voight, mais c’était sympa de le voir dans un rôle secondaire qui lui convient bien. J’ai beaucoup aimé Carmen Ejogo dans le rôle de Présidente du MACUSA, où on sent vraiment les responsabilités de son personnage.

Samantha Morton fait aussi quelque chose d’intéressant, même si son personnage est sous-exploité à mon avis. Ezra Miller aura un rôle prévisible mais avec lequel il s’en sort plutôt bien. Il interprète vraiment bien ce côté isolé et mystérieux du personnage. Gros coup de cœur pour Dan Fogler qui m’a fait exploser de rire à chaque gag ou presque (en plus d’être le premier personnage Moldu vraiment exploité dans une intrigue). J’ai Katherine Waterson et Alison Sudol plutôt performantes dans l’ensemble, même si pour le coup je n’ai pas été très fan de leurs rôles (à voir comment ça va évoluer par la suite). En revanche, Eddie Redmayne est tout simplement parfait en Newt. Il interprète à merveille ce personnage un peu déconnecté du genre humain, timide, intelligent et qui adore ses créatures. Son évolution au cours de l’intrigue, où il commence enfin à s’attacher à ses semblables, est également bien marquée. Et puis, je suis fan de la démarche qu’il lui a donné.


Si l’intrigue et les personnages nous renvoient dans l’univers HP, c’est bien sûr l’aspect technique qui nous y replonge avec grand plaisir. James Newton Howard prend donc la succession à la musique, composant une partition très intéressante. On retrouvera bien sûr le thème fondateur à quelques moments clés ici et là, une mélodie qui s’incorpore plutôt bien dans l’univers musicale déjà créer jusqu’à présent ; mais en même temps, Howard réussira à proposer une BO très distinguable des autres, avec notamment une ambiance très années folles par certains thèmes. Un petit régal.

Stuart Craig retourne aux décors, et comme à chaque fois cela s’avère être LE gros point fort du film. Le défi cette fois-ci résidait à construire intégralement un nouvel univers visuel qui devait pourtant s’inscrire dans l’univers HP. Et Craig le réussit à merveille. On aura tout d’abord ces décors Moldus qui nous plongeront dans le New-York des années 20, donnant à la ville la place de personnage à part entière ; mais on aura également ces fabuleux décors du MACUSA. J’ai littéralement bavé lors de la scène qui nous y introduit la première fois. Fabuleux, tout simplement. On retrouvera également des codes visuels et sonores, que ce soit avec les accessoires ou bien l’aspect global des décors sorciers, même si on sent la touche américaine (génial je vous dis).

Les effets spéciaux seront là aussi de très bonne facture, que ce soit dans la modélisation des créatures (très réalistes et avec des design vraiment superbes), ou bien dans les scènes d’action. Il n’y aura pas vraiment de too numeric, même si à certains passages, ça se ressent avec les créatures (ou plus exactement, les animaux réels… peut-être que le fait justement d’être des créatures magiques permet au numérique de nous paraître plus réaliste qu’avec de véritable animaux, même s’ils sont très bien modélisés).

Au niveau de la mise en scène, on retrouve David Yates. Je n’ai jamais été un grand fan de son travail, mais il faut reconnaître qu’ici, il livre quelque chose qui dénote assez avec les autres blockbusters. Le montage est plus fluide, et on sent que cette fois-ci, Yates s’est senti complètement libéré pour faire ce qu’il voulait. Peut-être aussi le fait que Rowling soit directement au scénario y a contribué. On retrouvera donc une mise en scène très proche des précédents films, notamment avec cette photographie très désaturée (ce ton gris), et la façon que Yates a de filmer. Cependant, à l’image des deux derniers HP, on retrouvera certains plans et scènes très intéressants, notamment dans la façon de fluidifier l’action (je pense notamment à celle où l’obscurus échappe à Graves la première fois, déboule dans les rues de New-York puis on arrive sur Newt).



Les Animaux Fantastiques est donc une bonne petite surprise. Le fait que l’intrigue soit complètement libérée de la contrainte adaptative lui permet de prendre plus de liberté et d’être plus fonctionnelle pour le film lui-même, bien que cela s’accompagne de quelques faiblesses. Le casting est globalement bon, et l’aspect technique nous ravira. Cette introduction pose des bases intéressantes pour la suite, et il ne fait aucun doute que je l’attends déjà avec impatience. Vivement 2018 !






Et du coup, le film lance effectivement pas mal de pistes. Comme vous, le concept de l'obscurus m'a profondément marqué, que ce soit dans ce qu'il implique (un sorcier ne peut pas enfouir sa magie indéfiniment) et ce qu'il représente (le refoulement de notre propre identité et ses conséquences). C'est typiquement une créature rowlingienne, comme le Détraqueur. Et c'est pour ça que c'est sans doute le point que j'ai préféré dans le film (outre sa représentation avec ce déferlement de puissance démentielle). Et puis, il y a bien sûr le fait que lorsqu'on découvre toute l'intrigue, il est pratiquement impossible de ne pas penser à Arianna, tellement ce qu'on sait d'elle et ce qui est expliqué dans le film peut coller, donnant une dimension dramatique supplémentaire à cette histoire et apportant enfin la réponse que tout le monde attendait (si ça vient à se confirmer, ce qui est pratiquement certains vu que le duel entre Gellert et Albus et au programme). Un concept que j'ai beaucoup apprécié.

Et puis, il y a bien sûr cette scène de l'interrogatoire. Étrangement, je crois que c'est à ce moment précis que j'ai capté le twist final, ou du moins j'étais en mode "et si ?". Car effectivement, beaucoup d'indices sont dissimulés pour que le fan pense que Graves est un disciple (le non-fan ne faisant pas forcément le lien entre la doctrine, le symbole des Reliques et Grindelwald), mais la révélation donne une toute autre saveur à ses précédentes interventions. Comme je l'ai déjà dit, j'ai beaucoup apprécié ce qui a été fait avec ce personnage. Il ne fait qu'apparaître, et déjà il montre un pouvoir conséquent, de son influence et surtout de sa mégalomanie (genre le mec, il se grille devant une trentaine d'Aurors et plutôt que de forcer la barrière, se dit "oh et puis zut, allons les démolir" ; et limite il il y arrive :coeur: :sadik: C'est tellement le Mage-noir que j'aurais voulu voir, tellement l'esprit qu'on nous donne du personnage dans les livres, ou de Voldemort lors de la première guerre). Au fait, je me demandais : c'est canon les yeux verrons ? (enfin, maintenant ça l'est :mrgreen: , mais je ne me souviens pas de ce détail)
Image

Avatar de l’utilisateur
Mlle Colza
Elève de quatrième année
Messages : 65
Inscription : 22 avr. 2012 - 12:50

Re: [Film] Les Animaux Fantastiques

Message par Mlle Colza » 20 nov. 2016 - 20:45

Bonsoir :)

Bon j'arrive un peu comme un cheveu sur la soupe étant donné que ça fait quatre ans que je n'ai rien posté (honte à moi :( ) mais cela ne m'empêchait pas d'aller sur le site régulièrement!

Comme vous tous j'ai juste adoré Les animaux fantastiques, l'histoire, les personnages, les bêtes, avec un coup de coeur pour ce gentil Newt :D

Du coup je voulais profiter de ce forum pour poser la question suivante (en m'excusant par avance si elle a déjà été postée quelque part): est-ce que de nouvelles catégories vont être instaurées sur le site HPF pour que l'on puisse écrire des fics sur ce film? :coeur: :coeur: :coeur: je ne sais pas si j'écrirai mais j'ai hâte de lire ce que d'autres personnes pourraient écrire à ce sujet :D

En vous remerciant pour vos réponses! :D

Avatar de l’utilisateur
DameLicorne
Reine du Scorpius/Lily
Messages : 3688
Inscription : 06 sept. 2012 - 00:54

Re: [Film] Les Animaux Fantastiques

Message par DameLicorne » 21 nov. 2016 - 02:13

Je suis allée le voir ce dimanche soir avec mes deux aînés de quatorze ans et onze ans et demi. Et franchement, wahou, je n'ai pas été déçue du tout, bien au contraire ! :coeur: Ça c'est du vrai Rowling ! :coeur: (pas comme la pièce, à mes yeux... :roll: )

J'ai beaucoup aimé le tout, et notamment le traitement des personnages. Jacob notamment est une très belle surprise, alors que j'avais peur qu'il rende moins bien ! La fin de C. m'a grandement attristée... :nif: Et j'ai trouvé la fin un peu facile...

Mais j'ai clairement hâte de voir la suite !!! :coeur:
Image Image Image Image Image

Mes fanficsPourquoi mettre en couple Scorpius Malefoy et Lily Potter ?Mes originaux

Tout homme s'enrichit quand abonde l'esprit. (Rowena Serdaigle)

Avatar de l’utilisateur
flodalys
Devise avec Molière
Messages : 11681
Inscription : 21 mai 2011 - 13:46

Re: [Film] Les Animaux Fantastiques

Message par flodalys » 21 nov. 2016 - 11:08

Dites-moi ceux qui l'ont vu, à partir de quel âge vous pensez qu'on peut le voir. Mon grand de 7 ans est en pleine période HP : lecture des livres illustrés, jeux lego Harry Potter sur console(d'ailleurs il m'a effacé ma partie sans faire exprès :evil: du coup on est obligé de la refaire :ange: ) mais je pense que les Animaux Fantastiques vise un public plus grand que les premiers HP, du coup j'hésite à le lui proposer.
Image

Image

Avatar de l’utilisateur
Eanna
The Girl in the North
Messages : 7241
Inscription : 20 oct. 2010 - 14:08

Re: [Film] Les Animaux Fantastiques

Message par Eanna » 21 nov. 2016 - 11:22

Je l'ai conseillé aux parents des gamins que je garde, dont le plus grand a 10 ans, et la petite 7 ans, et franchement à part quelques moments qui font un peu peur je pense qu'à 7 ans ça va...
Rah je sais pas, je me rends pas compte, je sais que j'ai vu le 1er HP à 8 ans, quand il est sorti, mais je l'aurais sans doute vu plus tôt s'il était sorti l'année précédente... Et j'ai été terrorisée par Voldemort, pendant 2-3 jours j'ai plus voulu descendre à la cave toute seule, convaincue qu'il m'attendait, mais c'est passé hein :lol: (la scène avec le sang de licorne me fait toujours flipper aujourd'hui t'façon :mrgreen: )
Attends peut-être d'autres avis que le mien, là comme ça je dirais que tu peux parfaitement l'y emmener, et puis si tu es avec lui, que tu le serres contre toi ou lui prends la main dans les moments qui font peur, y a pas de raison que ça se passe mal ! Sans rien spoiler, y a pas du tout de scène sanglante, donc aucun risque de le traumatiser avec du gore ;) Ce qui fait peur, c'est plus de l'ordre des Détraqueurs dans HP3, ce genre d'ambiance tu vois^^ Mais y a tellement de trucs enchanteurs que j'ai clairement pas gardé le souvenir d'un film sombre, plutôt d'un monde merveilleux ♥
Nombreux sont les vivants qui mériteraient la mort, et les morts qui mériteraient la vie, pouvez-vous la leur rendre, Frodon ? Alors ne soyez pas trop prompt à dispenser morts et jugements. Même les grands sages ne peuvent connaître toutes les fins.
Gandalf
ImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
Taka
Bureaucrate au Département de l'Artisanat Moldu
Messages : 2464
Inscription : 23 mai 2008 - 18:59

Re: [Film] Les Animaux Fantastiques

Message par Taka » 21 nov. 2016 - 11:38

A l'inverse d'Eanna, ce ne sont pas trop les scènes avec l'ambiance "détraqueur" (comme le dit Eanna) qui m'inquiètent pour les petits mais plutôt toute celle avec "C" (pour ceux qui l'ont vu).
On voit des plaies sur les mains, on comprends des violences domestiques, des sous entendus gros comme Poudlard... Alors ensuite chaque enfant a sa propre sensibilité. Je sais que petite j'avais moins peur de la violence des humains que des trucs qui font peur mais qu'elle me marquait davantage. Ouais, c'est compliqué.

Mais c'est vrai qu'il y a tellement de scènes rigolotes et sympa que ça pourrait plaire à beaucoup d'enfants donc... Tout dépend de la sensibilité. On peut très bien vivre l'un et pas l'autre. Sinon c'est beaucoup de surprise et sursaut. Pour moi à 7 ans il peut le voir mais faudra bien parler des scènes qui font mal après, histoire qu'il soit pas trop gêné.
Image
« So teach us things worth knowing,
Bring back what we've forgot »
http://www.ptite-ane.deviantart.com

Avatar de l’utilisateur
The Night Circus
Langue-de-plomb
Messages : 3664
Inscription : 21 nov. 2013 - 12:38

Re: [Film] Les Animaux Fantastiques

Message par The Night Circus » 21 nov. 2016 - 12:20

Je l'ai beaucoup aimé, (y'a des tas de nuances, du chouchounet au glauque) que j'aime beaucoup.

Dans les points négatifs, pour moi, les 20 premières minutes (ou ce qui semble être les 20 premières minutes tellement c'est long) sont mal ficelées. On saute d'un des fils de l'intrigue à un autre fil de l'intrigue de façon un peu décousue, j'ai trouvé que l'ensemble mettait bien trop longtemps à se mettre en place. Y'a même eu un moment ou j'ai eu peur de m'ennuyer tout le long et j'ai commencé à regretter d'être venue, heureusement ça a finit par décoller et bien décoller :D . Tout l'intrigue autour du sénateur aussi, qui prends beaucoup de temps d'écran pour rien du tout. On sait que le secret magique ne va pas être brisé, on a vu le futur ( :mrgreen: ) . Mettre en lumière l'importance du secret, ok, je veux bien, mais là j'ai trouvé ça mal fait et que ça finissait en eau-de-boudin.

J'aime bien quand un film (ou un livre) offre une échelle dans les sensations et les sentiments, qu'on trouve du sombre et du drole et du normal et du moins normal, que c'est pas tout l'un ou tout l'autre; et pour le coup je trouve que ça décante bien ça, entre Kowalski et Queenie à un bout de l'échelle de l'attendrissant et Graves et Credence ( et ceux qui a trait à la peine de mort ). J'aime les problématiques et les thèmes que ça soulève (la maltraitance -qui est un des groooos thèmes de la littérature brit de toutes façon, perso les scènes avec la ceinture j'avais le mot "Dickensian" en tête- , le refoulement de ce qu'on est pour être accepté, le dégout de soit, la peine capitale, le fachisme... ) Perso le fonctionnement du gouvernement magique américain je le trouve tout aussi terrifiant que Grindelwald. Quand aux scènes entre Graves/Grindelwald et Credence, je les trouve franchement malsaines et glauques. Mais j'ai kiffé la pointe de jalousie de Grindou quand il demande pourquoi Albus apprécie autant Newt. Mahahaha. Vieux jaloux.

Et de l'autre coté du spectre, j'ai adoré les quatre héros. Il y a une jolie alchimie entre eux, une jolie tendresse. Les deux soeurs sont à la fois très différentes et très crédible en tant que soeur (en un sens y'a un peu le même type de différences entre la mienne et moi du coup je kiffe ) mais il n'empêche qu'elles sont très proches et qu'elles ont les mêmes valeurs morales etc. Un de mes passages préférés est celui de Queenie réalisant que ça soeur est condamnée à mort grace à ses pouvoirs de legilimen. Au final Queenie est une jeune femme qui semble un peu futile et superficielle mais qui est à la fois excellente sorcière -legilimen, juste, coucou le niveau - et aussi intelligente et réactive en cas de danger. Et puis je suis amoureuse de l'histoire d'amour entre elle et Kowalski, parce que même s'il est petit et gros, il est bourré de charme et c'est vrai que Queenie n'ayant jamais rencontré de no-maj elle doit voir des choses différentes de chez un sorcier chez lui, entre autre sa fascination pour la magie, d'autant plus vu qu'elle est legilimen. Donc il doit lui permettre à travers ses yeux à lui de voir les choses avec un émerveillement rafraichissant etc. Du coup je suis ravie que le film finisse sur eux deux, parce qu'en plus pour moi ils illustrent à merveille et avec tendresse l'un des points centrals du film, qui est l'acceptance de l'autre et de la différence, et l'ouverture à ce qui est différent. Et ils sont un joli contrepoids aux idées puantes de Grindelwald, alors qu'ils souffrent de cette même legislation que Grindelwald veut combattre.

Et puis, Eddie Redmayne en Newt :coeur: :coeur: . J'aime comme il joue le jeune homme gauche plus à l'aise avec les animaux qu'avec les hommes, qui semble constament emprunté sauf lorsque ça touche à ses animaux ou à quelque chose de moral, comme sa diatribe du début du film contre les lois de séparation sorciers/nonmaj états-uniennes. Dans ces moment sa voix est plus assurée, plus profonde, il est un peu plus Badass, et j'adore de voir comme ses convictions lui donnent un aplomb qu'il n'a pas forcément le reste du temps.

J'ai aussi aimé les "comic reliefs" en général, (Nifleur, le Scrat d'HP :lol: ) et Kowalski, il est drole mais jamais ridicule. Et c'est par lui, bien plus que par les deux soeurs, que Newt réussi à s'ouvrir un peu aux autres humains à la base...

Oh, et pour le reste du casting, Beaucoup aimé Collin Farrel...

Puis pourtous les autres aspects, vous avez déjà tout dit, même si le coté fake des animaux me fatigue un peu...

Bref. voilà voilà.

Edit : pour les gamins je netrouve pas ça insoutenable, principalement parce qu'il y a certains concept dont on ne pige pas l'ampleur en étant gosse (Genre la peine de mort. ) l'ambiance détraqueur est , je pense, relativement soft, et pour ce qui est de la maltraitance, bhin étant gosse on a tous eu lu / vu (avec des dessins animés ou adaptations poru enfants )des bouquins qui parlaient de maltraitance, du genre Sophie et Madame Fuchini dans les petites filles modèles ou les trucs à la Dickens justement... Après je devais avoir 11 ans quand les films HP sont sortis, donc zéro traumatisme, d'autant que je connaissait les livres depuis deux ou trois ans... Et puis je ne sais pas exactement comment ça se passe pour les enfants d'aujourd'hui, dans les années 80 / 90 on avait du nicky larson et tout ça tout ça à la télé... :mrgreen:
Image
She makes hungry where most she satisfies

Avatar de l’utilisateur
Zakath Nath
Héritière des Frères Lumière
Messages : 4384
Inscription : 27 déc. 2006 - 16:10

Re: [Film] Les Animaux Fantastiques

Message par Zakath Nath » 21 nov. 2016 - 12:36

Oui, pour le public, c'est un peu dur à dire, surtout que ça varie selon les gamins. Je sais que quand j'étais jeune, c'était souvent des trucs tout bêtes dans des dessins animés qui m'impressionnaient alors que ça faisait rire les autres et pas tant une ambiance glauque ou des mauvais traitements. Quand j'avais 5 ou 6 ans on nous diffusait des dessins animés type Princesse Sarah, Remi Sans Famille ou Demetan, alors certes ce n'était pas avec des personnages en chair et en os mais niveau mauvais traitement et sinistrose ça se posait là, sans aspect merveilleux pour contrebalancer.

Pour la part plus jeune du public, je ne crains pas tellement qu'ils soient effrayés par les aspects plus sombres parce que ça reste elliptique genre Credence qui enlève sa ceinture et la donne à Mary Lou, on ne montre pas les coups mais on devine ce qu'elle va en faire mais peut-être que ça va davantage leur passer au-dessus, ils vont comprendre l'essentiel pour suivre mais il y a un risque que ça les intéresse moins que les animaux marrants.
ImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
AlbusDumbledore
Propriétaire du Triclosaure
Messages : 6908
Inscription : 21 déc. 2009 - 14:00

Re: [Film] Les Animaux Fantastiques

Message par AlbusDumbledore » 21 nov. 2016 - 13:17

Pour le jeune public, ça va dépendre de ton aîné. Il y a effectivement un jump-scare qui peut surprendre et faire peur, et la représentation de l'obscurus peut être impressionnante de par ce déferlement incroyable et violent d'énergie sombre (la mort de Shaw est très brutale, dans le sens premier du terme ; et la scène dans le métro peut aussi impressionner un jeune public). En France, je crois qu'il n'y a pas d'avertissement ; mais dans la plupart des autres pays, il est équivalent du PG-13 américain. Tu pourras trouver ici un guide parental de l'IMDb pour t'aider. Attention, ça spoil, mais ça te donnera une bonne indication.

Si ton aîné a déjà vu les 8 films, ou même le 3ème, il devrait pouvoir regarder celui-ci sans problème. Comme toujours avec Rowling, il y a des thèmes sous-jacents qu'on ne capte peut-être pas en étant jeunes mais bien présents, et qui donc peuvent choquer si on les reçoit. Après, c'est vrai que les dessins-animés du matin de ma jeunesse ou des générations précédents n'a plus rien à voir avec ce qu'il y a maintenant, donc je te laisse voir.



The Night Circus a écrit :
21 nov. 2016 - 12:20
Et puis, Eddie Redmayne en Newt :coeur: :coeur: . J'aime comme il joue le jeune homme gauche plus à l'aise avec les animaux qu'avec les hommes, qui semble constament emprunté sauf lorsque ça touche à ses animaux ou à quelque chose de moral, comme sa diatribe du début du film contre les lois de séparation sorciers/nonmaj états-uniennes. Dans ces moment sa voix est plus assurée, plus profonde, il est un peu plus Badass, et j'adore de voir comme ses convictions lui donnent un aplomb qu'il n'a pas forcément le reste du temps.

AH oui voilà, c'est exactement ce que je voulais dire à propos d'Eddie dans son personnage de Newt, même si je en trouvais plus les bons mots.
Image

Avatar de l’utilisateur
flodalys
Devise avec Molière
Messages : 11681
Inscription : 21 mai 2011 - 13:46

Re: [Film] Les Animaux Fantastiques

Message par flodalys » 21 nov. 2016 - 14:34

Merci pour vos avis. Je vais voir avec lui si ça l'intéresse.
Le côté fantastique, c'est pas ça qui va le géner, même les ambiance détraqueurs, les détraqueurs lui font un peu peur mais il s'est que c'est du cinéma et il aime bien parfois se faire un peu peur comme les enfants.
Mais c'est un petit garçons très empathiques, il souffre et il est triste avec les personnages (à titre d'exemple il y a 3 ans il a éclaté en sanglot au cinéma devant L'apprenti père noël est le flocon magique, alors c'était une scène émouvante mais c'est le seul enfant des 9 classes maternelles de son école de l'époque à avoir pleurer comme ça. J'étais la première surprise de sa réaction.
Pour les spoils, ça me dérange pas donc je vais étudier ça.

Encore merci pour vos avis.
Image

Image

Avatar de l’utilisateur
DameLicorne
Reine du Scorpius/Lily
Messages : 3688
Inscription : 06 sept. 2012 - 00:54

Re: [Film] Les Animaux Fantastiques

Message par DameLicorne » 21 nov. 2016 - 14:53

Newt, clairement, je le trouve autiste, moi, ce personnage. Sa difficulté à avoir des relations avec les autres... Même si avec Kowalski, ça marche mieux, mais on sent les efforts réciproques sur une cause commune. Sa manière de ne quasiment jamais regarder dans les yeux. Ses réactions. Sa sensibilité avec les animaux. Son intérêt spécifique très marqué les concernant. Bref, pas mal de caractéristiques ;)

Sinon, j'ai proposé à mon troisième, qui a huit ans, de venir le voir avec nous. Sachant qu'il a vu tous les Star Wars. Mais pour l'instant, il redoute de voir tout ce qui a trait à Harry Potter, et je respecte ça.

En Suisse, beaucoup moins permissive que la France sur le sujet, le film est interdit aux moins de dix ans et, après l'avoir vu, je trouve cela raisonnable et justifié. Voici ce qu'en dit leur site Filmages :
Éléments pris en compte pour l'établissement des âges
Indications
Intérêt culturel ou thématique
Contre-indications
Angoisse, terreur
Plan physiologique
Le livre éponyme adapté ici est un manuel utilisé par les élèves de Poulard (Harry Potter), écrit par J.K. Rowling sous le pseudonyme de Norbert Dragonneau. Il se déroule dans le New York de 1926, alors peuplée de magiciens et de non-magiciens. On assiste à une chasse aux sorcières et à une chasse aux animaux fantastiques échappés d’une valise magique, dans un éternel combat du Bien et du Mal. La violence physique, mais sans effusion de sang, se manifeste par plusieurs attaques d’une force obscure, tuant deux êtres humains, au demeurant pas sympathiques, et détruisant tout sur son passage. L’angoisse est liée au contexte d’un monde magique et accentuée par des bestioles inquiétantes et imprévisibles, qui risquent de déranger les plus sensibles. Sur le plan de la réalisation, les effets spéciaux sont impressionnants, accentués par la 3D, et la durée du film est importante. Un divertissement pour les adolescents passionnés de fantastique et de magie.
Image Image Image Image Image

Mes fanficsPourquoi mettre en couple Scorpius Malefoy et Lily Potter ?Mes originaux

Tout homme s'enrichit quand abonde l'esprit. (Rowena Serdaigle)

Avatar de l’utilisateur
Zakath Nath
Héritière des Frères Lumière
Messages : 4384
Inscription : 27 déc. 2006 - 16:10

Re: [Film] Les Animaux Fantastiques

Message par Zakath Nath » 21 nov. 2016 - 15:06

Je me suis posée la question pour Newt, surtout à cause de sa façon de ne pas regarder les gens dans les yeux, mais je serais incapable de donner un diagnostic. On a un peu tendance ces dernières années à vite classer des personnages autiste ou asperger dès qu'ils sont intelligents mais on du mal à sociabiliser mais dans son cas je serais plus vite convaincue.
Je ne sais pas si Rowling a vraiment voulu écrire un personnage autiste ou si elle a utilisé certains traits (ou si Eddie Redmayne en a apporté d'autres dans son interprétation) mais ne veut pas clairement l'établir comme tel de peur de commettre des erreurs.
Quoiqu'il en soit, dans les films ça ne sera probablement jamais dit étant donné l'époque à laquelle cela se passe (et le monde sorcier a l'air encore moins avancé dans ce domaine-là).
ImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
Ielenna
Mother of Rabbits
Messages : 3146
Inscription : 11 déc. 2012 - 12:41

Re: [Film] Les Animaux Fantastiques

Message par Ielenna » 21 nov. 2016 - 17:53

Il y a des traits qui le laissent supposer (je me suis faite aussi la remarque) mais je n'irai pas jusqu'à l'affirmer ! :wink: Il m'a surtout fait penser à mon frangin qui a exactement le même caractère (et qui va chercher des serpents en Afrique du Sud, des caïmans en Amazonie, etc. Oui non je ne rigole pas, c'est vraiment le job de mon frère d'aller chercher des bêbêtes dangereuses dans le monde entier ! :mrgreen: un Newt réel !) et qui n'est pas Asperger ou autiste pour autant. Donc à prendre avec des pincettes.

J'en profite pour glisser la chronique que le Fossoyeur de films a fait à ce propos.

Avatar de l’utilisateur
AlbusDumbledore
Propriétaire du Triclosaure
Messages : 6908
Inscription : 21 déc. 2009 - 14:00

Re: [Film] Les Animaux Fantastiques

Message par AlbusDumbledore » 21 nov. 2016 - 19:22

Chronique avec laquelle je suis globalement très d'accord (je crois d'ailleurs qu'on a des similitudes).

Concernant Newt, je n'y avais pas pensé sur le coup, mais c'est vrai que maintenant que vous le soulignez, on peut le voir comme ça. Après, je rejoins Zakath : est-ce vraiment le but de Rowling ou simplement parce que l'écriture actuelle à Hollywood a simplement tendance à tomber dans ce vice dès qu'on veut aborder ce genre de personnages. Connaissant Rowling, on peut penser qu'elle a voulu aborder le thème sans le mettre au premier plan pour peut-être revenir dessus par la suite ou justement pour ne pas en faire la caractéristique principale de son personne. A voir.

Je ferai en tout cas plus confiance au diagnostic de DameLicorne que le mien, vu que je n'y connais pas grand-chose.

Ielenna a écrit :
21 nov. 2016 - 17:53
et qui va chercher des serpents en Afrique du Sud, des caïmans en Amazonie, etc. Oui non je ne rigole pas, c'est vraiment le job de mon frère d'aller chercher des bêbêtes dangereuses dans le monde entier ! :mrgreen: un Newt réel !
Mais c'est qu'il est trop génial le job de ton frère. Les bêbêtes dangereuses, c'est trop coolos :coeur: Moi, je me concentre sur les disparues, parce qu'elles sont encore plus coolos en fait :mrgreen:
Image

Avatar de l’utilisateur
Zakath Nath
Héritière des Frères Lumière
Messages : 4384
Inscription : 27 déc. 2006 - 16:10

Re: [Film] Les Animaux Fantastiques

Message par Zakath Nath » 21 nov. 2016 - 19:45

simplement parce que l'écriture actuelle à Hollywood a simplement tendance à tomber dans ce vice dès qu'on veut aborder ce genre de personnages.
En fait, je ne pensais pas tant à l'écriture, hollywoodienne ou non, qu'à la réception de certains spectateurs ou lecteurs qui cherchent un peu vite à coller des grilles de lecture sur des personnages, parfois dans un soucis de représentativité, ou parce qu'ils s'y reconnaissent, mais parfois on sent un peu trop le besoin de coller une étiquette identifiable qui ne correspond pas vraiment.
ImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
Ielenna
Mother of Rabbits
Messages : 3146
Inscription : 11 déc. 2012 - 12:41

Re: [Film] Les Animaux Fantastiques

Message par Ielenna » 21 nov. 2016 - 19:49

Albus a écrit :Chronique avec laquelle je suis globalement très d'accord (je crois d'ailleurs qu'on a des similitudes).
C'est exactement ce que j'ai pensé en lisant ta chronique après avoir vu celle du Fossoyeur ! Mais je n'ai pas osé le dire... ! :mrgreen:

Pour le moment, je n'ai vu qu'une seule chronique négative sur le film. Mais ça vient d'un gars dont beaucoup d'opinions sont très discutables, DONC BON. Héhéhéhé. Et je ne suis pas d'accord avec ses arguments.

Je vais probablement le revoir demain mais en anglais. Comme ça j'en capterai mieux toutes les petites subtilités scénaristiques.

Avatar de l’utilisateur
DameLicorne
Reine du Scorpius/Lily
Messages : 3688
Inscription : 06 sept. 2012 - 00:54

Re: [Film] Les Animaux Fantastiques

Message par DameLicorne » 21 nov. 2016 - 19:57

J'ai oublié de préciser que, si je pensais à ça, pour Newt, c'est que je suis moi-même autiste Asperger, ainsi qu'au moins mes deux fils aînés ;).

D'ailleurs, ce n'est pas le seul personnage de JKR qui me semble avoir des traits autistiques ! Luna, très clairement, semble en présenter de nombreux aspects. Et même Hermione pourrait tout à fait être une "double gifted", à la fois surdouée et Asperger.

Mais de toute façon, clairement, tout d'abord ce sont des personnages de fiction, ensuite je sais parfaitement qu'un diagnostic d'autisme ne se pose pas à la légère ;)
Image Image Image Image Image

Mes fanficsPourquoi mettre en couple Scorpius Malefoy et Lily Potter ?Mes originaux

Tout homme s'enrichit quand abonde l'esprit. (Rowena Serdaigle)

Avatar de l’utilisateur
AlbusDumbledore
Propriétaire du Triclosaure
Messages : 6908
Inscription : 21 déc. 2009 - 14:00

Re: [Film] Les Animaux Fantastiques

Message par AlbusDumbledore » 21 nov. 2016 - 20:04

Ielenna a écrit :
21 nov. 2016 - 19:49
Pour le moment, je n'ai vu qu'une seule chronique négative sur le film. Mais ça vient d'un gars dont beaucoup d'opinions sont très discutables, DONC BON. Héhéhéhé. Et je ne suis pas d'accord avec ses arguments.

Durendal n'est pas content ? :mrgreen:



Je trouve les chronique de François très constructives, et même si on n'a parfois des désaccords sur le ressenti d'un film, je suis d'accord avec ses arguments (par exemple, je le rejoins sur ce qu'il dit à propos de Dawn of Justice, mais chui tellement fan de DC et peu objectif que j'ai tendance à occulter ces points :mrgreen: ). C'est vrai que parfois, je me retrouve dans ce qu'il dit, pour ça que j'évite en général de regarder avant pour ne pas être trop influence. Surtout quand on est d'accord en fait, parce qu'il arrive à dire de façon très simple clair ce que j'ai en tête (ce qui est le cas pour ce film d'ailleurs).

J'ai commencé à le suivre il y a un peu plus d'un an, et depuis je ne rate pas une vidéo, sauf si je ne veux pas être spoilé/influencé. On y apprend plein de chose sur le cinéma (idem avec sa chronique Film wars, très intéressante), et il a une façon de présenter très didactique.
Image

Avatar de l’utilisateur
Eanna
The Girl in the North
Messages : 7241
Inscription : 20 oct. 2010 - 14:08

Re: [Film] Les Animaux Fantastiques

Message par Eanna » 21 nov. 2016 - 21:01

J'ai vu la chronique du Fossoyeur, que j'ai trouvée vraiment très bien, bon j'ai tellement adoré le film qu'un peu comme toi Albus avec DC, j'occulte certains défauts, mais j'aime toujours ses chroniques, qui ne sont jamais méprisantes, cassantes - en tout cas s'il y en a je ne les ai pas regardées - et puis il est fan de DW et j'ai été contente de voir que je n'étais pas la seule à voir que Newt avait beaucoup de points communs avec le Docteur :mrgreen:

Mais Durendal, c'est mort, je ne sais même pas s'il a fait un vlog sur le film, et si c'est le cas je ne le regarderai pas, je me suis désabonnée de sa chaîne après une énième remarque sexiste et méprisante, ses chroniques sont toujours tellement teintées de mépris pour les gens qui aiment les films qu'il n'apprécie pas, tellement hautaines... Ce type est antipathique au possible et hors de question que je le regarde descendre un film que j'ai adoré ♥
Y a guère que sa rétrospective que sur les films HP que j'ai aimé, mais alors le reste...
Nombreux sont les vivants qui mériteraient la mort, et les morts qui mériteraient la vie, pouvez-vous la leur rendre, Frodon ? Alors ne soyez pas trop prompt à dispenser morts et jugements. Même les grands sages ne peuvent connaître toutes les fins.
Gandalf
ImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
Zakath Nath
Héritière des Frères Lumière
Messages : 4384
Inscription : 27 déc. 2006 - 16:10

Re: [Film] Les Animaux Fantastiques

Message par Zakath Nath » 21 nov. 2016 - 21:42

Pour Durandal, je n'ai même pas regardé ses vidéos sur les films HP, si ça se trouve il y a des choses avec lesquelles je suis d'accord mais je n'ai pas envie de m'énerver. Ce que je peux lui reconnaître, c'est qu'il n'a pas peur d'avoir des opinions à contre-courant et qu'il a l'air sincère, ce n'est pas juste de la provoc'.
Mais il affirme tellement de fois de façon péremptoire des trucs qui sont faux (et ce n'est pas un question de goût, là, mais quand par exemple il sort pour défendre Au bonheur des Ogres que c'est un film pour enfant parce que Daniel Pennac écrit pour les enfants... Ça ne le tuerait pas de se renseigner un poil avant de sortir une énormité pareille. Qu'il parle du film sans avoir lu le livre et donc sans le juger en tant qu'adaptation, c'est une chose, mais alors qu'il ne parle pas du public visé par le livre). Je ne parle même pas de la fois où il a sorti qu'il ne considérait pas qu'il était difficile de faire rire (en même temps ça explique bien des choses j'ai envie de dire...)

Pour le Fossoyeur, j'aime beaucoup ses vidéos d'analyse, un peu moins ses après-séances, pas tant pour des divergences d'opinion même s'il y en a que parce qu'avis à chaud oblige ça part un peu dans tous les sens (même si c'est moins pire qu'InThePanda à ce niveau, même quand je suis d'accord avec lui, il tourne tellement autour du pot et dès qu'il avance un truc intéressant part immédiatement ailleurs que c'est plus frustrant à regarder qu'autre chose) mais effectivement, il n'a pas du tout ce côté supérieur dans sa façon de parler, donc même si à la longue ses petits "tics" m'énervent il est beaucoup plus agréable et intéressant à écouter.

Pour Newt/Le Docteur, déjà quand on avait eu la première photo du personnage en costume j'avais directement pensé à Eleven, et effectivement sa valise fait très TARDIS (mais Mary Poppins et son sac précèdent le Docteur). De plus, dès qu'un acteur britannique interprète un personnage excentrique avec des pouvoirs ou très brillants, on a vite tendance à le mettre sur la liste des potentiels Docteurs, parce que ça fait parti des qualités demandées pour le rôle...
Mais je trouve qu'au-delà de son excentricité et de son amour pour des créatures que les humains trouvent effrayantes, son caractère est bien différent ce qui fait que finalement, la ressemblance reste superficielle et ce n'est pas plus mal. Eleven, par exemple, ne serait pas resté seul sur le bateau, complètement isolé (le plan où Newt est sur le banc avec un grand vide autour au début), il serait au bar à s'amuser et attirer l'attention sur lui, entouré de gens qui le trouveraient bizarre mais sympa. Et les incarnations moins sociables du Docteur ont un côté cassant et hautains complètement absent chez Newt (sans parler de la dangerosité et de l'expérience de plusieurs siècles que se traînent le Docteur là où Newt est encore très jeune même si ce n'est pas non plus un gamin qui découvre la vie comme Harry). Bref, je pense que j'aurais été gêné si j'avais eu l'impression que JKR (même involontairement) nous écrivait un Docteur dans le contexte d'Harry Potter (perso c'est plutôt entre le Docteur et Dumbledore que j'avais fait des parallèle il y a longtemps, j'avoue).

Par contre, comment vous interprétez la dernière réplique de Grindelwald, quand il dit à Newt "Will we die, just a little?"(mourrons-nous, juste un peu?)". Un rapport avec les reliques? quelque chose d'impossible à comprendre avec les éléments qu'on a pour l'instant? Juste une façon de dire "on se retrouvera"?)
Newt dit à Jacob que d'après lui, s'inquiéter, c'est mourir deux fois, ça pourrait dire qu'à force de s'inquiéter de voir Grindelwald s'échapper et revenir pour se venger, Newt ne connaîtra plus la paix, mais Grindelwald n'était pas là quand Newt a fait part de sa philosophie de la vie
ImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
AlbusDumbledore
Propriétaire du Triclosaure
Messages : 6908
Inscription : 21 déc. 2009 - 14:00

Re: [Film] Les Animaux Fantastiques

Message par AlbusDumbledore » 21 nov. 2016 - 23:33

Ne regardant pas DW, je n'avais pas fait le rapprochement (ah cette fois, lors du marathon HP d'il y a 3 ans, où j'ai mis tout HP4 à capter pourquoi tout le monde était fan de Barty Jr :mrgreen: ).


Concernant la dernière réplique de Gellert, j'ai vu que plusieurs hypothèses circulaient déjà sur les pages spécialisées sur FB. Perso, je ne pense pas qu'il y ait une signification autre que "attention, je vais revenir" et le fait qu'il cible clairement Newt. Après, on sait que Rowling aime jouer sur les mots, et en général on ne le comprend qu'une fois qu'on y arrive ; mais de ce que j'ai pu lire ici où là, rien ne m'a vraiment convaincu. Je ne pense pas que ce soit un lien avec les Reliques (et encore moins les Horcruxes comme j'ai pu lire :roll: ), car celles-ci sont déjà introduites à leur manière bien que discrète. Il est clair, de par la scène de l'interrogatoire, que Newt intrigue grandement Gellert de par sa connexion à Albus (reste à voir comme elle sera amenée dans la suite), avec sans doute un peu de jalousie ; c'est peut-être juste pour souligner cet aspect.
Image

Avatar de l’utilisateur
AlbusDumbledore
Propriétaire du Triclosaure
Messages : 6908
Inscription : 21 déc. 2009 - 14:00

Re: [Film] Les Animaux Fantastiques

Message par AlbusDumbledore » 23 nov. 2016 - 13:48

David Heyman confirme que Newt ne sera peut-être pas le personnage central des 5 films de la franchise.

Ce n'est pas une grande surprise en soit, et ça me paraît plus cohérent avec la direction que Rowling semble avoir décidé de prendre. Du coup, on peut s'attendre à une transition lente de Newt à Albus au fil des épisodes, pour conduire à l'affrontement final.
Image

Répondre

Revenir à « L'Allée des Embrumes »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité