[roman] Les Âmes Croisées, Pierre Bottero

Discutez de vos auteurs préférés ou partagez votre expérience autour de la lecture.
Avatar de l’utilisateur
emiwyn
Fangirl and aaw
Messages : 3522
Inscription : 09 juil. 2008 - 12:58

Re: [roman] Les Âmes Croisées, Pierre Bottero

Message par emiwyn » 21 sept. 2011 - 23:12

lunalice a écrit :Euh, pourquoi remonter le temps ? Parce qu'au moment où j'ai écrit mon précédent message j'étais persuadée que tu pensais que les jurilans étaient les ancêtres des gens de Gwendalacir :gne:
Bon, il était tard :mrgreen:
:boulet:

Haha, certes, c'est vrai, j'avais pas vu ^^.
Mais sérieusement, tu n'y crois vraiment pas, toi, à tous ces mondes liés ? (je suppose que tu répondras demain, du coup)
Image

Envole-moi, remplis ma tête d'autres horizons, d'autres mots.

Avatar de l’utilisateur
emiwyn
Fangirl and aaw
Messages : 3522
Inscription : 09 juil. 2008 - 12:58

Re: [roman] Les Âmes Croisées, Pierre Bottero

Message par emiwyn » 21 sept. 2011 - 23:15

lunalice a écrit :Je te promet bientôt une réponse très détaillée de mes hypothèses. Mais si, bien sûr que ces mondes sont liés pour moi :D


J'ai hâte !! J'ai eu peur un instant que tu penses qu'ils ne sont pas liés. J'ai vraiment hâte du coup.

:hug: Et bonne nuit =)
Image

Envole-moi, remplis ma tête d'autres horizons, d'autres mots.

Avatar de l’utilisateur
Nikita Lann
Elève de troisième année
Messages : 59
Inscription : 20 nov. 2011 - 19:10

Re: [roman] Les Âmes Croisées, Pierre Bottero

Message par Nikita Lann » 22 nov. 2011 - 22:05

Je débarque, je ne peux que venir vous rejoindre sur Pierre Bottero. Cet homme aura été mon maître spirituel, mais surtout, il m'aura murmuré au coin de l'oreille que j'aimais écrire et m'aura donné l'envie d'en faire ma vie. Disons que ce qui n'était qu'une étincelle de passion s'est transformé en brasier grâce à sa plume.

Je ne sais pas si j'arriverais un jour à me remettre de sa mort et du regret de ne l'avoir jamais rencontré. Maintenant qu'il ne me reste plus que le Chant du Troll a lire - acheté et bien au chaud dans ma bibliothèque depuis des mois, je n'ose pas le toucher... je me dis que c'est sa dernière oeuvre - je réalise à quel point son écriture va me manquer...

Comment je l'ai découvert ? Par le bouche à oreille, en cinquième. Un pote avait Ewilan, il m'a prêté Ewilan, j'ai dévoré Ewilan, j'ai relu, relu, relu Ewilan. Il m'a dit qu'il faudrait peut-être que je les lui rende, je les ai rendus à regrets. Et puis il m'a dit qu'il avait aussi Ellana. J'ai sauté sur l'occasion. Il me l'a prêté, en précisant que je devais le lui rendre un mois plus tard. Je l'ai lu. J'ai découvert une voie, une écriture qui m'a parlé. Une poésie qui m'a fait vibrer. J'ai senti l'inspiration venir à mesure qu'elle avançait dans le désert des Murmures. Je l'ai fini. J'ai écrit. Et puis je l'ai rendu.
Ensuite je suis devenue fan de Pierre Bottero, une admiratrice complètement sous son charme. Et j'ai attendu la suite d'Ellana.
Voilà la petite histoire ^^

Qui sont les trois enfants de la fin ? Dayan, Eryn et Elio ?
Dayan, hum, c'est un mystère. Eryn et Elio, facile ^^ Mais Dayan... un cadet ? Le petit frère d'Ewilan ? (^^)

Eryn est-elle l'enfant d'Ewilan et Salim ?
Evidemment ! Quelle question XD Yeux violet, cheveux blonds, peau mate, air un peu mary-suisé, capable de se téléporter comme elle le souhaite, de répondre à des appels, de faire apparaître des choses qu'elle imagine, et de tenir des discours complètement déphasés avec Elio - nan sérieux, ce passage est trop drôle - bref... en plus elle est drôle. Pas de doute ^^

Et si vous ne deviez retenir qu'un poème marchombre, qu'une phrase, qu'une action de toutes ces trilogies, lequel serait-ce ?

Hum... c'est une décision difficile à prendre, je n'ai pas les Bottero près de moi... Il y a un poème en particulier que j'aime beaucoup, mais je ne m'en souviens plus, donc je le retrouverais. Une phrase, pareil. C'est le genre de chose qui se pense ^^
Une action... la déclaration de Salim. L'envol d'Ellana. L'acceptation de Nathan malgré le fait que Shae la repousse sans cesse - leur discussion sur le banc dans le Ier tome. Lorsque Nawel prend la décision de revêtir l'armure.
Et puis quand Rafi accepte de révéler son âge ... ^^

Quand à tous les noms... j'avoue que je n'ai lu qu'une seule fois les âmes croisées. J'ai eu beaucoup de mal à le commencer, déjà, même appréhension que pour Le Chant du Troll, et je n'ai pas encore osé le relire. La frustration de ce petit passage en italique à la fin m'exaspère. Il n'aurait pas été là, franchement, ne pas savoir aurait été supportable. C'était une fin méga ouverte, mais bon. Seulement, il y A ce passage, et c'est infernal de ne pas savoir, de se perdre en conjectures, et se dire que Pierre Bottero aurait sû faire de tout ça quelque chose de fantastique... parce que je sais pas si vus avez remarqué, mais Ewilan s'adresse à un public de 12-14 ans, Ellana, 14-16 ans, l'Autre, 15-17 Et les âmes 16-18... en gros ^^ Après je relis Ewilan avec le même plaisir à chaque fois... j'en aime même les défauts... pour dire ^^
Mes petites expériences de scribouilleuse


« writing is a socially acceptable form of scryzophrenia »
E.L. Doctorow

Avatar de l’utilisateur
Aaurora
Membre de l'Armée de Dumbledore
Messages : 463
Inscription : 25 sept. 2011 - 20:25

Re: [roman] Les Âmes Croisées, Pierre Bottero

Message par Aaurora » 25 nov. 2011 - 20:37

J'ai découvert Bottero il y a trois, quatre ans. Son écriture m'a ensorcelée ! C'est juste génial, cette manière qu'il a de jouer avec les mots. J'ai commencé par lire les Ellana. Le monde dans lequel ses persos évoluent est merveilleux ! Et puis, l'histoire est tellement poétique, tellement profonde... J'aime ses personnages. Ils ont l'air proches, et lointains en même temps.

J'ai bien aimé les Ewilan, mais ce n'a pas été le grand amour. L'histoire est sympa, mais ce n'est pas comparable aux autres romans de l'auteur. Je n'aime pas trop l'héroïne, et le fait qu'on voyage trop souvent entre Gwendalawir et notre monde. Mais ce n'était pas trop mal.

J'ai oublié Bottero un moment, avant de me retourner vers lui en relisant le Pacte des Marchombres, très récemment. Sa mort m'avait beaucoup chagrinée, et je nourrissais la perspective de relire ses écrits depuis longtemps. Ca a été la révélation. Beaucoup de choses m'avaient échappées la première fois, je n'avais pas tout saisi, pas pris en compte toute la profondeur et la poésie de son histoire... J'ai acheté les Âmes croisées, juste après.

Je crois qu'il s'agit de l'un de ses meilleurs romans. Nawel est une héroïne géniale. Je suis totalement subjuguée par son évolution. La petite peste du début de l'histoire, avec ses défauts et son arrogance, se transforme en un personnage mature, lointain, suite au meurtre qu'elle a indirectement commis. J'ai été sincèrement subjuguée. La manière dont elle surmonte ses défauts, sa transformation, le fait qu'elle affronte le regard des autres pour aller jusqu'au bout de ses désirs.

L'Autre, c'est une triologie plus développée, plus réfléchie que ce que Bottero a pu écrire avant, je trouve. Je l'ai dévorée cet été, et j'en suis tombée amoureuse. La relation entre Shaé et Natan, loin d'être clichée. Rafi, un Guide merveilleux, un personnage pétillant que j'ai adoré ! L'Autre, cet ennemi lointain, inaccessible, invisible, extrêmement puissant. Les personnages se transforment ils évoluent - comme Barthélémy, ou Anton.

[quote=emiwyn] Ensuite, pour le troisième tome de l'Autre, j'ai assez bien aimé, malheureusement c'était un poil trop futuriste au début pour moi, puis trop dans le "Elio est le seul à synthétiser tous les dons, il est trop fort, trop génial et il est merveilleux". J'ai du mal avec ces enfants de prophétie, et ce que j'ai bien aimé dans Ewilan parce que le monde et les autres personnages rattrapaient tout, dans l'Autre, je ne sais pas... Ca reste un peu décevant. Personnellement, encore une fois, autant j'ai adoré certaines choses, autant j'en ai vraiment pas aimé d'autres. [/quote]

Je partage ton avis là-dessus, c'est un peu trop futuriste, et Elio est trop mis en avant, j'aurais préféré en lire plus sur Natan et Shaé. Mais bon, ça nous donne l'occasion de voir ce que sont devenus les personnages plusieurs années après le tome 2, et comment ils ont évolués. Mais je trouve que franchement, Elio était bien trop jeune pour sauver le monde comme l'ont fait ses parents C'était pas hyper réaliste.

Avatar de l’utilisateur
Nikita Lann
Elève de troisième année
Messages : 59
Inscription : 20 nov. 2011 - 19:10

Re: [roman] Les Âmes Croisées, Pierre Bottero

Message par Nikita Lann » 26 nov. 2011 - 12:48

Aaurora a écrit :Je crois qu'il s'agit de l'un de ses meilleurs romans. Nawel est une héroïne géniale. Je suis totalement subjuguée par son évolution. La petite peste du début de l'histoire, avec ses défauts et son arrogance, se transforme en un personnage mature, lointain, suite au meurtre qu'elle a indirectement commis. J'ai été sincèrement subjuguée. La manière dont elle surmonte ses défauts, sa transformation, le fait qu'elle affronte le regard des autres pour aller jusqu'au bout de ses désirs.
Là aussi j'approuve. C'est pour ça que je n'ose pas le relire. J'avais été complètement happée la première fois, saisie par la maturité de ce livre, le personnage complexe qui se dessine... Du coup, j'étais complètement sur ma faim à la fin du livre - et je ne reparlerais pas de cette foutue page sur laquelle se trouve ce petit passage en italique... - parce que j'avais envie de continuer l'aventure avec elle, découvrir comme elle pouvait être autrement imparfaite et humaine.
Aaurora a écrit :L'Autre, c'est une triologie plus développée, plus réfléchie que ce que Bottero a pu écrire avant, je trouve. Je l'ai dévorée cet été, et j'en suis tombée amoureuse. La relation entre Shaé et Natan, loin d'être clichée. Rafi, un Guide merveilleux, un personnage pétillant que j'ai adoré ! L'Autre, cet ennemi lointain, inaccessible, invisible, extrêmement puissant. Les personnages se transforment ils évoluent - comme Barthélémy, ou Anton.
Sur ce point, je t'approuve complètement. Beaucoup de gens me disent qu'ils ont trouvé l'autre surfait, qu'ils ont moins aimé que le reste, je trouve au contraire que psychologiquement - même si le Pacte des Marchombre reste ma trilogie préférée - les personnages de l'Autre sont d'une rare complexité, et une complexité qui ne se retrouve absolument dans Ewilan. D'autant que l'alternance entre fantastique et réel dans le monde réel autant que dans le monde fantastique est très bien tournée. J'ai vraiment adoré l'Autre, et je suis contente que quelqu'un soit d'accord avec moi ^^
Quand au troisième tome, il est futuriste, très différents des deux autres, Nathan et Shaé m'ont beaucoup beaucoup manqué, ce qui fait que je l'ai un peu moins apprécié que les autres aussi, mais Elio est un personnage intéressant - sa progression est très bien amenée, et j'aime comme Bottero reprend le mythe de l'enfant qui sauve le monde, quand même un immense classique de l'heroic-fantasy. Mon tome préféré de l'autre est le 2e, qui est à mon sens vraiment incroyable.
La relation entre Nathan et Shaé est quand même d'une complexité géniale très loin d'être stéréotypée.
Mes petites expériences de scribouilleuse


« writing is a socially acceptable form of scryzophrenia »
E.L. Doctorow

Avatar de l’utilisateur
Clo32
Reporter à la Gazette du Sorcier
Messages : 1652
Inscription : 22 mars 2009 - 14:20

Re: [roman] Les Âmes Croisées, Pierre Bottero

Message par Clo32 » 02 janv. 2012 - 11:24

Alors... J'avais vu ce topic, il y a longtemps mais j'attendais d'avoir lu tous les livres pour participer (et pour lire vos hypothèses ^^)

Comment je l'ai découvert ? Je regardais les livres de C, chez elle, et j'ai vu le Pacte des Marchombres. Je n'avais jamais voulu lire Bottero parce que les couvertures ne m'attiraient pas du tout (c'est bizarre d'ailleurs, parce que maintenant que je les ai lus, je trouve la couverture superbe ). Et C m'a poussé à lire le premier tome. Et j'ai continué...En une semaine, j'avais lu le Pacte, la Quête et les Mondes. Et récemment (avant-hier ), j'ai acheté les Âmes Croisées.

Qui sont les trois enfants de la fin ? Dayan, Eryn et Elio ? Ouiiiii

Eryn est-elle l'enfant d'Ewilan et Salim ? C'est une évidence. Même si on n'en aura jamais le coeur net, j'en suis sûre.

Et si vous ne deviez retenir qu'un poème marchombre, qu'une phrase, qu'une action de toutes ces trilogies, lequel serait-ce ? Oulà... Je n'ai pas les livres sous la main... Je les aime tous, les poèmes. D'ailleurs, je me suis aperçue qu'en écrire, lorsque j'étais émue, c'était presque une évidence.
Une phrase, une action ? Il y en a trop



Ce qui m'a vraiment charmé, c'est le style d'écriture. Les phrases courtes, où chaque mot est important, ces phrases nominales,...watch... Je ne sais pas quoi citer pour illustrer ce que je veux dire mais..."Tristesse sans fond.", des trucs comme ça,...ben ça me fait un truc, quoi. Difficile à expliquer, je sais

Je préfère Le Pacte des Marchombres, parce que bon, leur philosophie, leur poèsie Ellana est trop...mon modèle
Du coup, comme j'ai commencé par le Pacte, Ewilan m'a paru fade, mary-suesque, à côté. Je ne sais pas trop comment dire ça, mais entre marchombre et dessinateur, mon choix est vite fait, je n'hésite pas une seconde.
Ensuite, j'ai lu L'Autre. Et je dois dire que la trilogie m'a un peu déçue. Parce que Nathan et Shaé puis Elio sont trop puissants, trop "parfait". Je sais, Ellana aussi est parfaite mais bon...(décidément, je n'arrive pas vraiment à m'exprimer aujourd'hui, la fatigue d'hier... ).
Quand à Nawel, je l'aime autant qu'Ellana. Elle est trop géniale, d'arriver à passer de Perler méprisante, orgueilleuse, prétentieuse, monstrueuse presque à humaine. C'est...

Pour les liens entre les mondes et tout ce que je voudrais dire en plus, je reviendrais, parce que là, il faut que j'y aille.


EDIT : Donc, où en étais-je ? Ah oui.

Il me semble que les Jurilans forment un troisième monde. Je pense aussi que le Fou vient de Gwendalavir.

En fait, ma théorie insensée, (attention, préparez-vous aux délires de mon cerveau :mrgreen: ), c'est qu'au début, les trois mondes (Gwendalavir, le nôtre et celui des Jurilans) n'en formaient qu'un seul. Sauf que à cause de je-ne-sais-quoi (le même truc qui a créé les Dentelles Vives, la Faille,...etc), les trois mondes se sont séparés. Donc certains sont restés dans un, d'autres sont passés dans les autres (ex: le Fou). Sauf que les Bâtisseurs ont réussi à créer des passages entre ces mondes (la Maison se trouve d'ailleurs en Gwendalavir). L'Autre a voulu les "punir" pour leur arrogance ou autre mais les familles ont résisté en s'unissant. Cependant, lorsqu'elles se déchirent, l'Autre se réveille et punit l'humanité entière pour son arrogance/prétention/...etc. De même, Ahmour a voulu "punir" les Dessinateurs parce qu'ils étaient trop fier de leur don. Et en ouvrant la porte, les créatures de l'Autre sont passées pour "punir" les Perles de leur racisme envers les Cendres et aussi envers les Glauques.
Mais Nawel a changé de mentalité, tout comme Elio (de mon point de vue). Pour Eryn et Destan, je ne vois pas trop, mais à eux quatre, ils peuvent arrêter les "punitions" (faute d'autres mots) de l'Autre/Ahmour/Celui qui a séparé les trois mondes (qui ne forment qu'une seule et même entité, d'après moi).

Euh... je crois que je m'emmêle, là :mrgreen: Quelqu'un a réussi à suivre ou je mélange tout ? Et oui, mes délires font peur quelques fois :mrgreen:


Et sinon, il me semble que La Quête se déroule en même temps que les deux premiers tomes de L'Autre, et que le troisième tome du Pacte se situe pendant les quelques années qui séparent les deuxième et troisième tomes de L'Autre. Et l'histoire de Nawel prend place après.

Image

Avatar de l’utilisateur
Hinatata
Bureaucrate au Département de l'Artisanat Moldu
Messages : 2000
Inscription : 07 févr. 2011 - 12:55

Re: [roman] Les Âmes Croisées, Pierre Bottero

Message par Hinatata » 18 juil. 2012 - 07:06

Je n'ai pas lu tous vos posts ni même lu Les Ames Croisées, mais je me permets tout de même de passer ici pour vous faire partager un moment d'émotion.

Je relis la trilogie Ellana en ce moment. Et je ne m'attendais pas à vraiment pleurer au moment de l'Envol.
"Tu es libre."

Cet instant est... Vibrant. Saisissant. Magique.
Je ne m'en souvenais pas, je l'ai redécouvert avec une joie indicible.

Et puis, pour parler un peu de mon expérience botteresque, j'ai donc lu les Ellana, tous les Ewilan (mais ça fait longtemps donc je me souviens plus de grand-chose) et la trilogie L'Autre. Cette dernière trilogie était sympa mais pour moi pas comparable à ce qu'a créé Bottero avec Gwendalavir. Aussi, c'est peut-être parce que je les possède, mais j'ai préféré les Ellana aux Ewilan. Ce livre, à un moment donné, a été un véritable guide pour moi. Lorsque je me sentais faible, mal, lorsque j'avais peur, je pensais à Ellana, et je prenais exemple sur elle. J'essayais de trouver un équilibre dans ma vie, moi aussi. Maintenant que je relis cette trilogie, plus âgée, avec un peu plus d'expérience et surtout plus de recul, j'y trouve des défauts, des phrases qui ne me paraissent plus si parfaites ou même des réactions qui me rendent dubitatives, et pourtant ; et pourtant je ne peux m'empêcher de l'adorer. D'adorer cette force qu'elle transmet, ces principes qu'elle énonce comme si ça avait toujours été là, en moi, et que ça attendait d'être su. Les marchombres énoncent ce qui apparaît comme des évidences, à côté desquelles nous passons pourtant souvent. Avec ces livres, j'ai l'impression d'effleurer un bout d'Harmonie qu'a su conquérir Ellana, l'impression d'accéder à la lumière.

Voilà, pardon, je suis pas tout à fait dans le sujet >< Je n'ai pas lu Les Ames Croisées, avant ce sujet je n'en avais même jamais entendu parler. Je n'ai pas envie de lire ce début de trilogie, je suis bien avec ce que je connais, et je ne veux pas terminer mon expérience botteresque ainsi.

Et si vous ne deviez retenir qu'un poème marchombre, qu'une phrase, qu'une action de toutes ces trilogies, lequel serait-ce ?

Il y a beaucoup trop de choses à retenir rien que de la voie marchombre pour n'en choisir qu'une. Mais il y a malgré tout un moment que j'ai remarqué m'être souvenue après toutes ces années ; c'est un de ces principes qui me guident et qui me semblent justes.
— Nillem tire mieux à l'arc que moi. Si je me fixe comme but de devenir meilleure que lui, j'y parviendrai peut-être, mais qu'adviendra-t-il ensuite ? Quel rival chercherai-je à dépasser lorsque je serai la plus grande archère au monde ?
— Devenir la meilleure au monde ne te semble pas un objectif suffisant ? s'étonna Nillem.
— Non, parce qu'il est accessible et marque donc une fin, alors que la voie des marchombres est infinie. Si, en revanche, je cherche à devenir meilleure que moi-même, je ne m'arrêterai jamais.
Ce que j'en ai retiré ? Ne pas chercher à me confronter sans cesser aux autres pour trouver ma place dans le monde ; chercher l'équilibre et la force en moi, grâce aux autres et non face à eux.

Voilà, et puis j'avais un autre passage en tête mais évidemment je ne m'en souviens plus.
You'll come back
when it's over
no need to say goodbye

Avatar de l’utilisateur
Lucette
Pilote du Magicobus
Messages : 1412
Inscription : 18 juin 2010 - 12:18

Re: [roman] Les Âmes Croisées, Pierre Bottero

Message par Lucette » 01 août 2012 - 15:18

Les deux phrases qui m'ont le plus marquées dans cette série et d'abord celle que tu as écrite, ne se mesurer qu'à soi-même. Je le vois beaucoup plus dans le sens, pour ne trouver aucune fin mais l'appliquer aussi dans l'autre sens, parce qu'on ne peut pas toujours tout surpasser. Mais Pierre Bottero le dit tellement mieux.
Mais il y a celle là aussi, je me souviens parfaitement de ce moment, où au bout de trois mois Ellana pense déjà être marchombre et fait preuve d'un peu beaucoup de prétention. Il est écrit que la leçon qu'elle vient de recevoir de Jilano "s'inscrit en lettres de feu dans son esprit".
Celui qui croit savoir n'apprend plus.
Ca c'est une phrase qui est gravé. Elle m'a marqué dès le premier instant où je l'ai lue. c'est surement celle que je choisirais dans la trilogie, et d'ailleurs Hina, je suis complètement d'accord avec toi. Les tomes que j'ai préférés de tout ce que Bottero a écrit c'est Ellana. [Racontage de vie on]Et lorsqu'il est venu aux Imaginales, ici (c'est juste le seul truc d'Epinal que j'aime définitivement) il m'a demandé lorsqu'il m'a signé le premier tome d'Ellana la série que j'ai préféré, et j'ai répondu ça. Il m'a répondu moi aussi. C'était au cas où ça pouvait vous intéresser :) [/Racontage de vie off]
Mais si j'ai le droit de dire une autre phrase c'est celle de Doudou sur le doute.
Le doute est une vraie belle force. Veille simplement qu'elle te pousse toujours en avant.
Voilà ce sont les deux phrases qui 'mont le plus marqués et que je retiens de cette trilogie. Les deux, d'ailleurs, que je connais par coeur.

Ceci était mon 1000ème message, et je n'aurais pas mieux choisi de le poster que dans un sujet comme celui là :coeur:
Tous les lundis et jeudis, il y a un peu plus d'amour ici

Avatar de l’utilisateur
Satchrê
Bureaucrate au Département de l'Artisanat Moldu
Messages : 2461
Inscription : 19 mai 2013 - 18:01

Re: [roman] Les Âmes Croisées, Pierre Bottero

Message par Satchrê » 28 nov. 2014 - 11:59

Coucou c'est toujours la fille qui squatte les topics sur Pierre Bottero :mrgreen:

En fait je me posais un question et vous pourriez peut-être m'aider.
Je n'ai lu que les Ewilan et les Ellana, ce qui est très significatif de mes lacunes en culture, j'en conviens sans problème, et j'aurais bien envie d'y remédier. Sauf que je me demande s'il vaut mieux que le commence par L'Autre ou Les Âmes croisées ? J'aurais plutôt tendance à aller dans le sens chronologique des publications, surtout que Les Âmes croisées sont sorties à titre posthume, mais je sais pas. Vous en pensez quoi ?
Image

Avatar de l’utilisateur
Julia Erwelin
Vigile à baguette du Ministère
Messages : 1760
Inscription : 04 mai 2011 - 18:49

Re: [roman] Les Âmes Croisées, Pierre Bottero

Message par Julia Erwelin » 28 nov. 2014 - 13:09

‎Pour moi, il faut commencer avec L'Autre ! Déjà tu vois l'évolution de Bottero, et me semble que dans les Âmes Croisées y a des petits clins d'oeils aux trois autres trilogies donc... ouaip, je conseille L'Autre ! 

Et asdfghjkl à cause (grâce à plutôt xD) toi, je me suis remise à lire les Ellana pour la trouzemillième fois @_@‎
Image
HPF ET LA COUPE DE FEU, ON VA VOUS ENFLAMMER LE CERVEAU
|| YOUR DEFENSE IS TERRIFIED, JULIA'S ON FIRE ||

Avatar de l’utilisateur
LaLouisaBlack
Lady Fraser
Messages : 3074
Inscription : 05 sept. 2008 - 20:26

Re: [roman] Les Âmes Croisées, Pierre Bottero

Message par LaLouisaBlack » 28 nov. 2014 - 13:16

Surtout que dans l'Autre, si t'as bien retenu tous les petits détails des Ewilan/Ellana, tu devrais sentir des trucs :D ( des petites histoires de maison, de prairies et de bateaux volants, par exemple)
Image

Avatar de l’utilisateur
Lunalice
Reporter à la Gazette du Sorcier
Messages : 1511
Inscription : 08 nov. 2012 - 22:17

Re: [roman] Les Âmes Croisées, Pierre Bottero

Message par Lunalice » 28 nov. 2014 - 16:51

L'Autre oui ^^ Il y a plus que des références aux Ewilan/Ellana ! Viens réagir sur les topic Bottero, j'adore lire les réactions des gens <3
Image

Avatar de l’utilisateur
Satchrê
Bureaucrate au Département de l'Artisanat Moldu
Messages : 2461
Inscription : 19 mai 2013 - 18:01

Re: [roman] Les Âmes Croisées, Pierre Bottero

Message par Satchrê » 29 nov. 2014 - 10:40

Merci beaucoup les filles pour votre avis :D Je vais donc partir à la quête de l'Autre mais pas avant les vacances histoire de sauver mes exam :mrgreen: Les références dont vous me parlez me donne très envie d'attaquer tout ça en tout cas ! Je viendrai réagir sur ce topic promis, et désolée si je vous ai renvoyé le virus Bottero, surtout qu'il est tenace :wink:
Image

Avatar de l’utilisateur
Choueeette
Membre de l'Armée de Dumbledore
Messages : 409
Inscription : 28 juin 2015 - 22:21

Re: [roman] Les Âmes Croisées, Pierre Bottero

Message par Choueeette » 01 août 2015 - 23:45

Hey ! Avec le concours de Fleur, j'ai été amenée à ressortir les Âmes Croisées... Et je meurs d'envie de me replonger dedans. Le pire, ou plutôt le mieux, c'est qu'à chaque fois les frissons reviennent, suivis par les larmes, les rires, les soupirs. J'ai relu cet épilogue tant de fois, j'ai à de si nombreuses reprises farfouillé dans les pages, noté les indices... Bottero aurait pu nous offrir un final en apothéose, réunissant tous ses univers, tous ses personnages. Je regrette l'homme autant que l'écrivain, je regrette le magicien des mots qu'il était. J'ai envie une nouvelle fois de lui adresser un immense, un gigantesque Merci, pour nous avoir ouvert les portes.
Bon, je m'égare, je m'égare... Tout ça pour vous demander si vous aviez déjà imaginé la suite des Âmes Croisées, j'entends par là les retrouvailles avec la nouvelle génération (car ceux sont eux, hein, on est d'accord ?) ? :D
:hug: Team Central Perk de l'amour :hug:
:coeur: Team Chun because les hiboux aiment les serpents :coeur:

Avatar : da-imaginarium sur tumblr

Avatar de l’utilisateur
Satchrê
Bureaucrate au Département de l'Artisanat Moldu
Messages : 2461
Inscription : 19 mai 2013 - 18:01

Re: [roman] Les Âmes Croisées, Pierre Bottero

Message par Satchrê » 02 août 2015 - 06:26

Oui, c'est ici que je dois toujours une critique des âmes croisées :boulet:

Chouette, je n'ai découvert cet "épilogue" (je te cite, je ne suis pas totalement d'accord parce qu'il s'agit seulement d'une nouvelle fenêtre qui s'ouvre selon moi ^^) qu'en décembre dernier, mais je l'ai déjà lu plusieurs fois.

Je vais pas attaquer le long avis détaillé que je veux laisser dessus maintenant, mais je voulais revenir sur cette histoire "d'imaginer la suite". L'idée m'est immédiatement venue et puis j'ai un proche qui m'a un peu lancé ça comme un défi pour ma vie 8) Mais pour l'instant j'estime que je ne connais pas assez L'Autre et ce dernier roman, donc j'ai décrété de ne rien faire tant que je n'aurais pas étudié Bottero pendant dix ans ^^

Par contre je me suis posée la question : qui y a pensé ? qui l'a fait ? Je suis allée faire un tour sur fanfiction.net et là j'ai été stupéfaite par la quasi absence de fictions liées à Bottero ! J'avoue que je ne m'y attendais pas du tout ! Mon but était pas d'en lire (loin de là), donc je ne suis pas déçue de ne rien avoir à me mettre sous la dent, mais je suis assez choquée quand je compare ça au nombre de fiction (en français seulement, bien sûr) Twilight.

Je comprends ce que tu veux dire pour Pierre Bottero. Je ne sais pas si c'est sensé d'écrire ça ou si je vais passer pour une fan hystérique, mais je crois que je ne me remettrais jamais de sa mort. C'était un écrivain de génie, n'en déplaise aux détracteurs de la "littérature jeunesse", et l'homme devait être encore plus exceptionnel. Ses livres, notamment les Ellana, m'ont soutenue au-delà des mots durant une des périodes les plus dures de ma (courte ^^') vie et c'est lui qui m'a redonné le courage de me redresser. En décembre quand j'ai lu Les âmes croisées, j'ai été chamboulée par le personnage de Nawel parce que depuis trois ans je fais comme elle, à me répéter sans cesse cette injonction : tenir droite.

Je ne saurais jamais exprimer ma reconnaissance vis-à-vis de Bottero.
Image

Avatar de l’utilisateur
Choueeette
Membre de l'Armée de Dumbledore
Messages : 409
Inscription : 28 juin 2015 - 22:21

Re: [roman] Les Âmes Croisées, Pierre Bottero

Message par Choueeette » 02 août 2015 - 10:46

Arg, je viens d'écrire mon message, mais avec mon portable qui merde, je suis obligée de recommencer...
Alors, tout d'abord, je suis d'accord avec toi Satchre concernant l'épilogue qui n'en est pas un, j'avoue que j'ai utilisé ce terme par flemme, et pour être sûre que tout le monde comprendrait de quoi je parlais.
En fait, je n'ai jamais vraiment imaginé une suite. J'ai beau connaitre les livres de Bottero sur le bout des doigts,je n'y arrive pas. Rien ne colle, rien n'est concret, rien n'est à la hauteur en fait. Je n'ai jamais été attirée par les fanfictions sur Bottero, je ne sais pas, mais en tout cas je n'ai pas vraiment envie d'en lire. Par contre, c'est vrai que cela aurait été intéressant de découvrir l'avis et l'imagination d'autres fans.
Oh Satchre, je suis vraiment d'accord avec toi. La mort de Bottero est l'une de celle dont on ne se remet vraiment jamais. Peut-être est ce parce qu'il est encore là, à chaque lecture, à chaque instant, penché au-dessus de nous pour nous guider et nous émouvoir ? Je suis d'accord, c'est un écrivain extraordinaire, peu importe qu'il écrive des livres jeunesse, ses mondes s'adressent à tous.
Tenir droite. Combien de fois me le suis-je répété ? Ellana et Nawel ont été un réel soutien, un guide pour moi. Tenir droite, tenir droite, tenir droite. Ce qui est extraordinaire dans les Âmes Croisées, c'est que Nawel évolue réellement. Au début, elle a des défauts, et est loin d'être parfaite. Mais au fil du livre, elle grandit, elle apprend, pour devenir quelqu'un de meilleur, ce qu'elle est à la "fin" (qui n'en est pas une, comme tu le dis, c'est juste une nouvelle porte). La Nawel du début aurait-elle accepté de remettre la chaînette du "mauvais" (?) côté ? Je ne crois pas. Bref, tout ça pour dire que c'est grâce à son imperfection qu'elle est une des héroïne dont je me sens la plus proche, qui m'est la plus familière.
(Contrairement à Ewilan, qui a toujours été la parfaite petite héroïne... Mais je l'aime beaucoup quand même cette petite :hug: )
:hug: Team Central Perk de l'amour :hug:
:coeur: Team Chun because les hiboux aiment les serpents :coeur:

Avatar : da-imaginarium sur tumblr

Avatar de l’utilisateur
Satchrê
Bureaucrate au Département de l'Artisanat Moldu
Messages : 2461
Inscription : 19 mai 2013 - 18:01

Re: [roman] Les Âmes Croisées, Pierre Bottero

Message par Satchrê » 02 août 2015 - 11:43

Choueeette a écrit :Alors, tout d'abord, je suis d'accord avec toi Satchre concernant l'épilogue qui n'en est pas un, j'avoue que j'ai utilisé ce terme par flemme
Nan, mais c'est ma faute, je peux pas m'empêcher de ramener ma science XP En vrai, je reviens le plus souvent possible sur les notions de "porte" et "fenêtre" parce que c'est surement une des premières leçons que j'ai apprise de Pierre Bottero. Dans sa biographie, quand il raconte la manière dont il a "quitté" son enfance avant de retrouver la porte, ça m'a bouleversée. Ça peut paraître con, mais c'est grâce à lui que j'ai compris que j'avais le droit de rester une enfant. Oui c'est vraiment débile écrit comme ça :mrgreen: Mais j'ai toujours été une enfant très "mature" et j'ai grandi avec cette notion qu'on grandissait, sortait de l'imaginaire et devenait adulte. Et en fait, non ! Non, j'ai le droit d'être à la fois une adulte et une enfant, d'aimer autant Saint-John Perse et Pierre Bottero ♥ Et tant pis pour ceux qui comprennent pas et préfèrent garder leurs ornières !
J'ai beau connaitre les livres de Bottero sur le bout des doigts,je n'y arrive pas. Rien ne colle, rien n'est concret, rien n'est à la hauteur en fait.
Le grand danger. Je pense qu'il faut quand même avoir du cran pour se lancer là-dedans : comment garder le style inimitable qui fait en grande partie la magie des romans de Bottero ? Personnellement, je sais que ça ne correspond pas du tout à mon écriture, c'est pour cela que j'aurais besoin de décortiquer son oeuvre lettre par lettre pour essayer quelque chose. Et puis, les idées c'est aussi un immense casse-tête. Parce que c'est pas comme si la suite était tracée, tout est ouvert !

Pour les fanfictions de Bottero, c'est pas sympa de ma part mais je sais que je n'en lirai jamais une seule. C'est pas possible.

Pour Ellana, je trouve que la reconnaissance personnage-lecteur a ses limites avec elle tellement elle est extraordinaire, donc plus qu'elle, c'est surtout Jilano Alhuïn qui a été un soutien extraordinaire pour moi il y a trois ans. Parce que c'est un être extraordinaire, d'une générosité extraordinaire vis-à-vis de son élève. La manière dont il la formé, lui a permis de déployer ses ailes pour réussir son envol (pour reprendre sa propre image), est absolument extraordinaire. Et paradoxalement par rapport à ce que j'ai dis précédemment concernant Ellana, j'ai eu cette sensation d'être à sa place. Un de mes passages préférés est celui où Jilano la libère de ses chaînes ; je me suis sentie abandonnée, j'ai pensé chaque remerciement d'Ellana, je me suis sentie désespérée et pourtant poussée vers l'avant. Je pleurs systématiquement à chaque fois que je lis ce chapitre. Et puis il y a l'image de la vie-courbe palpite en moi comme une flamme au coeur de l'hiver ♥

Nawel est un personnage époustouflant. J'ai souffert qu'une part de son égoïsme est aussi le mien, c'était comme me prendre une claque. Et puis son évolution au fil des pages est incroyable en effet. J'ai un compte sur 3pages où je m'appelle Nawel. C'est une manière de me souvenir de mes défauts à moi et de penser qu'il faut toujours s'améliorer. C'est une héroïne incroyablement humaine, surement la plus humaine chez Bottero !
(Contrairement à Ewilan, qui a toujours été la parfaite petite héroïne... Mais je l'aime beaucoup quand même cette petite :hug: )
Je ne vais pas dire que je déteste Ewilan, mais j'ai beaucoup de mal avec le personnage :? Je trouve qu'elle se comporte trop en miss parfaite et je déteste sa manière de se comporter avec Salim jusqu'au moins dans Ellana, la prophétie. Quand j'ai commencé sa Quête, c'est l'histoire familiale de Salim qui m'a accrochée, puis l'aura envoûtante d'Edwyn jusqu'à ce que je tombe amoureuse d'Ellana (et ensuite Sayanel et Jilano ♥).
Je n'apprécie pas outre-mesure Ewilan donc. Et je dois avouer (attention c'est une bombe nucléaire que je jette) que mon opinion sur Shaé varie pas mal X)
Image

Répondre

Revenir à « En général »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités