Citations de livres

Discutez de vos auteurs préférés ou partagez votre expérience autour de la lecture.
Avatar de l’utilisateur
Alienor la Fantasque
Bureaucrate au Département de l'Artisanat Moldu
Messages : 2364
Inscription : 29 mai 2014 - 15:58

Re: Citations de livres

Message par Alienor la Fantasque » 28 mai 2017 - 13:09

- Dites-moi plutôt comment va notre opérée, demande-t-il de son étrange voix d'éphèbe.
- C'est extravagant ! répond le jeune professeur, bien aise de changer de conversation. Elle se porte comme un charme ! Elle continue d'absorber les petits mâles par ses six mille vulves, et de mettre au monde des populations ! l'ablation que vous lui avez fait subir ne semble pas plus la gêner que si vous lui aviez arraché un cheveu.
- Je n'en suis pas tellement étonné ! remarque l'obèse, qui a repris tout son sang-froid, et dont la voix a retrouvé son registre normal. Déjà, de notre temps, la tête était bien la partie de leurs corps dont les femmes avaient le moins besoin pour vivre ! Aidez-moi donc à me rasseoir sur ma chaise. Nous rentrons...

Le Voyageur Imprudent - René Barjavel
... Quand j'ai lu cette partie, je me suis étouffée et j'ai failli dire au perso : "mais ta g... !" et puis le chapitre d'après m'a apporté une complète satisfaction parce qu'il est mort brutalement. Bien fait pour sa gueule.
Vous connaissez l'histoire de l'orchestre philharmonique des Bermudes ? Ben le mec qui fait du triangle, il a disparu.

Mon prof de géo, en khâgne

Avatar de l’utilisateur
Alienor la Fantasque
Bureaucrate au Département de l'Artisanat Moldu
Messages : 2364
Inscription : 29 mai 2014 - 15:58

Re: Citations de livres

Message par Alienor la Fantasque » 10 juin 2017 - 17:45

Qui suis-je ?

Nadja - André Breton
Tiens, c'est bizarre, c'est une question que je me pose aussi en ce moment.
Vous connaissez l'histoire de l'orchestre philharmonique des Bermudes ? Ben le mec qui fait du triangle, il a disparu.

Mon prof de géo, en khâgne

Avatar de l’utilisateur
Alienor la Fantasque
Bureaucrate au Département de l'Artisanat Moldu
Messages : 2364
Inscription : 29 mai 2014 - 15:58

Re: Citations de livres

Message par Alienor la Fantasque » 01 juil. 2017 - 07:41

Un jour après la mort de Simone Veil, mon calendrier me met la première phrase de l'autobiographie de Simone de Beauvoir, La Force de l'âge :
Je me suis lancée dans une imprudente aventure quand j'ai commencé à parler de moi : on commence, on n'en finit pas.
Vous connaissez l'histoire de l'orchestre philharmonique des Bermudes ? Ben le mec qui fait du triangle, il a disparu.

Mon prof de géo, en khâgne

Avatar de l’utilisateur
Fleur d'épine
Bureaucrate au Département de l'Artisanat Moldu
Messages : 2235
Inscription : 23 févr. 2014 - 19:15

Re: Citations de livres

Message par Fleur d'épine » 19 juil. 2017 - 01:54

Vu que je viens de la lire et qu'elle m'a fait un petit effet :
Marc a écrit :
Tu as dit sérieusement, sans distance, sans un soupçon d’ironie, le mot déconstruction, toi, mon ami. Ne sachant comment affronter cette situation j’ai lancé que je devenais misanthrope
et tu m’as rétorqué, mais qui es-tu ?
D’où parles-tu ?...
D’où es-tu en mesure de t’exclure des autres ? m’a rétorqué Serge de la manière la plus infernale. Et la plus inattendue de sa part... Qui es-tu mon petit Marc pour t’estimer supérieur ?
...
Ce jour-là, j'aurais dû lui envoyer mon poing dans la gueule.
Et lorsqu'il aurait été gisant au sol, moitié mort, lui dire, et toi, qui es-tu comme ami, quelle sorte d'ami es-tu Serge, qui n'estime pas son ami supérieur ?

Art, Yasmina Reza
Je trouve Marc insupportable d'égocentrisme mais je ne peux m'empêcher d'admirer sa façon de développer ça, ici.
LIMK, plus puissante qu'un dragon chinois, plus mythique qu'un tanuki !
La coupe des quatre sorciers sera japonaise ou ne sera pas !
Tremblez autres écoles, notre entraînement a commencé.
ImageImageImage ImageImage
(Et comme le dirait notre directrice : Apprends la sagesse dans la sottise des autres. :mrgreen: )

Avatar de l’utilisateur
lalaulau38
Auror
Messages : 4174
Inscription : 30 mai 2013 - 18:01

Re: Citations de livres

Message par lalaulau38 » 16 sept. 2017 - 16:21

"Nous nous étions trouvés retrouvés reconnus
Et le matin bonjour dîmes-nous à la vie
A notre vie ancienne et future et commune

A tout ce que le temps nous infuse de force."
Paul Eluard - Poésie ininterrompue


Pfiou, la force du truc :coeur:
"Il se fit un abondant silence alentour, et la majeure partie du reste du monde se mit à compter pour du beurre."

Ca fait du bien à tes oreilles

Avatar de l’utilisateur
The Night Circus
À la tête du Magenmagot
Messages : 3307
Inscription : 21 nov. 2013 - 12:38

Re: Citations de livres

Message par The Night Circus » 09 oct. 2017 - 13:45

The mind is its own place, and in it self
Can make a Heav’n of Hell, a Hell of Heav’n.
"L'esprit est sa propre demeure, et peut en lui-même
Faire d'un Paradis un Enfer, d'un Enfer un Paradis"
Book 1, verses 254 / 255
Awake, arise, or be for ever fall’n.
"Réveillez-vous, levez vous, ou restez pour toujours déchus."
Book 1, verse 330

John Milton, Paradise Lost, J'ai toruvé un PDF sur internet et je replonge :coeur: :coeur: :coeur:
Image
WHAT ARE YOU DOING ???

Avatar de l’utilisateur
Alienor la Fantasque
Bureaucrate au Département de l'Artisanat Moldu
Messages : 2364
Inscription : 29 mai 2014 - 15:58

Re: Citations de livres

Message par Alienor la Fantasque » 09 janv. 2018 - 14:28

L'Enlèvement d'Hortense, Jacques Roubaud :
Laurie et Carlotta descendent l'escalier D du 53 de la rue des Citoyens. Carlotta est dispensée de son cours d'histoire, en raison des circonstances.
Ça tombe bien : elle devait rendre un commentaire d'un discours de Charles de Gaulle. Elle est un peu perplexe : elle pensait que Charles de Gaulle était un aéroport. Elle vient d'avoir une excellente note pour le résumé d'une pièce de théâtre qui lui a été donnée à lire :
"C'est un mec. Il croit pas en Dieu. Alors une statue lui casse la gueule."
Or, pendant que je prononçai ainsi, devant l'assistance émue et parfois sanglotante, l'Oraison funèbre de Balbastre, vint à passer, invisible de tous sauf de trois personnes, son fantôme. Il entra dans le jardin, circula entre les assistants et vint s'asseoir de l'autre côté de la tombe, face aux musiciens.
Qui le vit ? Moi, vous (mais il s'agit du moi et du vous qui regardons invisiblement la scène, pas du moi qui prononce le discours) et un autre. Vous devinez qu'il s'agit de l'Assassin !
Et le fantôme de Balbastre parla :

Le fantôme de Balbastre : Il y a quelque chose de pourri dans le quartier de Sainte-Gudule.

(...) S'il est vrai, comme l'affirme Spinoza, que le concept de chien ne mord pas, le fantôme de chien, sans doute, n'a pas la patience du concept. Et l'assassin ne voulait pas découvrir, à ses dépens, que celui de Balbastre pouvait non seulement s'adresser à ses oreilles, mais aussi à ses mollets.
Je suis toujours morte de rire en le réécrivant.
Vous connaissez l'histoire de l'orchestre philharmonique des Bermudes ? Ben le mec qui fait du triangle, il a disparu.

Mon prof de géo, en khâgne

Avatar de l’utilisateur
LilTangerine
Pilote du Magicobus
Messages : 1341
Inscription : 21 mai 2012 - 18:32

Re: Citations de livres

Message par LilTangerine » 05 mars 2018 - 18:16

Chip a écrit :Being happy or unhappy - is that really the most important thing? Knowing the truth would be a different kind of happiness - a more satisfying kind, I think, even if turned out to be a sad kind.
This perfect day - Ira Levin

Être heureux ou malheureux - est-ce vraiment cela le plus important ? Connaître la vérité serait une autre forme de bonheur - une forme plus satisfaisante, je pense, même si elle s'avérait être plus triste.

Pfouah, je suis complètement tombée amoureuse de ce livre, et j'en suis à peine au tiers. :coeur:
ImageImageImage
A force de répéter comment réparer les failles ma voix s'casse

Avatar de l’utilisateur
Fleur d'épine
Bureaucrate au Département de l'Artisanat Moldu
Messages : 2235
Inscription : 23 févr. 2014 - 19:15

Re: Citations de livres

Message par Fleur d'épine » 19 mars 2018 - 23:55

Je me suis inscrite à Postmodern : chaque semaine, je reçois un "extrait poignant de la littérature en langue française d'hier et d'aujourd'hui".

Aujourd’hui, c'était un extrait de La Vie devant soi (1975), "rédigé en une semaine par Emile Ajar. Alias Roman Kacew, alias Shatan Bogat, alias Romain Gary."
(alors, déjà, whaaat en une semaine ?? Je ne savais pas ! Je n'ai pas encore lu de Gary donc je ne connais pas grand-chose sur ce type, mais là je suis impressionnée. D'autant que je suis amoureuse de son style. Vraiment, complètement, ça m'a convaincue de le lire.
J'ai donc appris par la même occasion qu'il avait 4 pseudonymes différents :lol: )


« Les mômes qui se piquent deviennent tous habitués au bonheur et ça ne pardonne pas, vu que le bonheur est connu pour ses états de manque. Pour se piquer, il faut vraiment chercher à être heureux et il n’y a que les rois des cons qui ont des idées pareilles. Moi je me suis jamais sucré, j’ai fumé la Marie des fois avec des copains pour être poli et pourtant, à dix ans, c’est l’âge où les grands vous apprennent des tas de choses. Mais je tiens pas tellement à être heureux, je préfère encore la vie. Le bonheur, c’est une belle ordure et une peau de vache et il faudrait lui apprendre à vivre. On est pas du même bord, lui et moi, et j’ai rien à en foutre. J’ai encore jamais fait de politique parce que ça profite toujours à quelqu’un, mais le bonheur, il devrait y avoir des lois pour l’empêcher de faire le salaud. Je dis seulement comme je le pense et j’ai peut-être tort, mais c’est pas moi qui irais me piquer pour être heureux. Merde. Je ne vais pas vous parler du bonheur parce que je ne veux pas faire de crise de violence, mais Monsieur Hamil dit que j’ai des dispositions pour l’inexprimable, c’est là qu’il faut chercher et que c’est là que ça se trouve.

La meilleure façon de se procurer de la merde et c’est ce que le Mahoute faisait, c’est de dire qu’on ne s’est jamais piqué et alors les mecs font tout de suite une piquouse gratis, parce que personne ne veut se sentir seul dans le malheur. Le nombre des mecs qui ont voulu me faire ma première piquouse, c’est pas croyable, mais je ne suis pas là pour aider les autres à vivre, j’ai déjà assez avec Madame Rose. Le bonheur, je vais pas me lancer là-dedans avant d’avoir tout essayé pour m’en sortir. »



Romain Gary, La Vie devant soi (1975)

:coeur:

J'ai trouvé mon nouveau modèle, il faut que je m'enivre de Gary d'ici peu !
LIMK, plus puissante qu'un dragon chinois, plus mythique qu'un tanuki !
La coupe des quatre sorciers sera japonaise ou ne sera pas !
Tremblez autres écoles, notre entraînement a commencé.
ImageImageImage ImageImage
(Et comme le dirait notre directrice : Apprends la sagesse dans la sottise des autres. :mrgreen: )

Avatar de l’utilisateur
Misti
Libraire chez Fleury & Bott
Messages : 625
Inscription : 13 avr. 2012 - 17:52

Re: Citations de livres

Message par Misti » 06 avr. 2018 - 20:04

Il y a autant de mystère à s'approcher
d'un être qu'à s'en éloigner.
Entre ces deux moments
se déploient l'étouffante vie quotidienne
et son cortège de petits secrets.
Et l'exil du temps est plus impitoyable
que celui de l'espace.
Mon enfance
me manque plus cruellement
que mon pays.
Le galop dans la morne plaine du temps
avant de découvrir
qu'il n'y a dans cette vie
ni nord ni sud
ni père ni fils
et que personne
ne sait vraiment où aller.

Dany Laferrière, L'énigme du retour
To live will be an awfully big adventure.

Avatar de l’utilisateur
Alienor la Fantasque
Bureaucrate au Département de l'Artisanat Moldu
Messages : 2364
Inscription : 29 mai 2014 - 15:58

Re: Citations de livres

Message par Alienor la Fantasque » 08 avr. 2018 - 15:45

Citation du jour de mon calendrier :
Arrêtons un moment.

Antiochus dans Bérénice - Jean Racine (1671)
Est-ce une incitation à la procrastination ? Cela dit, vu qu'on est dimanche, c'est pas très étonnant.

On ne remet pas en cause la parole de M. Racine.
Vous connaissez l'histoire de l'orchestre philharmonique des Bermudes ? Ben le mec qui fait du triangle, il a disparu.

Mon prof de géo, en khâgne

Avatar de l’utilisateur
Fleur d'épine
Bureaucrate au Département de l'Artisanat Moldu
Messages : 2235
Inscription : 23 févr. 2014 - 19:15

Re: Citations de livres

Message par Fleur d'épine » 31 mai 2018 - 16:51

Plus tard, le jour de ton examen arrive et tu ne te lèves pas. Ce n'est pas un geste prémédité, ce n'est pas un geste, d'ailleurs, mais une absence de geste, un geste que tu ne fais pas, des gestes que tu évites de faire. Tu t'es couché tôt, ton sommeil a été paisible, tu avais remonté ton réveil, tu l'as entendu sonner, tu as attendu qu'il sonne, pendant plusieurs minutes au moins, déjà réveillé par la chaleur, ou par la lumière, ou par le bruit des laitiers, des boueurs, ou par l'attente.
Ton réveil sonne, tu ne bouges absolument pas, tu restes dans ton lit, tu refermes les yeux. D'autres réveils se mettent à sonner dans des chambres voisines. Tu entends des bruits d'eau, des portes qui se ferment, des pas qui se précipitent dans les escaliers. La rue Saint-Honoré commence à s'emplir de bruits de voitures, crissement des pneus, passage des vitesses, brefs appels d'avertisseurs. Des volets claquent, les marchands relèvent leurs rideaux de fer.
Tu ne bouges pas. Tu ne bougeras pas. Un autre, un sosie, un double fantomatique et méticuleux fait, peut-être, à ta place, un à un, les gestes que tu ne fais plus : il se lève, se lave, se rase, se vêt, s'en va. Tu te laisses bondir dans les escaliers, courir dans la rue, attraper l'autobus au vol, arriver à l'heure dite, essoufflé, triomphant, aux portes de la salle. Certificat d'Etudes Supérieures de Sociologie Générale. Première épreuve écrite.

Ne plus rien vouloir. Attendre, jusqu'à ce qu'il n'y ait plus rien à attendre. Traîner, dormir. Te laisser porter par les foules, par les rues. Suivre les caniveaux, les grilles, l'eau le long des berges. Longer les quais, raser les murs. Perdre ton temps. Sortir de tout projet, de toute impatience. Etre sans désir, sans dépit, sans révolte.
Ce sera devant toi, au fil du temps, une vie immobile, sans crise, sans désordre : nulle aspérité, nul déséquilibre. Minute après minute, heure après heure, jour après jour, saison après saison, quelque chose va commencer qui n'aura jamais de fin : ta vie végétale, ta vie annulée.


Tu t'es arrêté de parler et seul le silence t'a répondu. Mais ces mots, ces milliers, ces millions de mots qui se sont arrêtés dans ta gorge, les mots sans suite, les cris de joie, les mots d'amour, les rires idiots, quand donc les retrouveras-tu ?

Maintenant tu vis dans la terreur du silence. Mais n'es-tu pas le plus silencieux de tous ?

Georges Perec, Un homme qui dort.
LIMK, plus puissante qu'un dragon chinois, plus mythique qu'un tanuki !
La coupe des quatre sorciers sera japonaise ou ne sera pas !
Tremblez autres écoles, notre entraînement a commencé.
ImageImageImage ImageImage
(Et comme le dirait notre directrice : Apprends la sagesse dans la sottise des autres. :mrgreen: )

Avatar de l’utilisateur
Layi
Impératrice en Fleur
Messages : 2743
Inscription : 07 nov. 2011 - 13:02

Re: Citations de livres

Message par Layi » 31 mai 2018 - 17:31

Ho Fleur... Tu m'as tellement donné envie de le relire ! Cet homme est mon Dieu. :fan:
L'indifférence n'a ni commencement ni fin : c'est un état immuable, un poids, une inertie que rien ne saurait ébranler.
Image

Avatar de l’utilisateur
Tykk
Animagus non déclaré
Messages : 343
Inscription : 09 févr. 2015 - 14:19

Re: Citations de livres

Message par Tykk » 19 juin 2018 - 22:23

Je vais changer de la poésie des citations précédentes (qui sont très belles, merci d'avoir partagé) mais j'ai éclaté de rire dans la rue pendant cinq minutes à cause de cette citation (oui je lis en marchant).

C'est un extrait des Mémoires d'un paysan bas-breton, ce sont les vraies mémoires de Jean-Marie Déguignet né en 1834 dans la misère et mort en 1904 dans la misère (le spoiler de sa vie est donné en 4ème de couverture). Il a été élevé dans une Bretagne très catholique et très superstitieuse, où Notre-Dame de Kerdévot a arrêté la peste, où la maladie des pommes de terre avait été causée par un couple qui avait acheté un chat noir lors d'un pacte avec le Diable (Paulic), où les korrigans détroussent les hommes qui reviennent de la taverne et où les mendiants jettent des malédictions aux familles qui ne font pas la charité. Et tout ce petits monde se retrouvent aux multiples fêtes, pardons et processions où les prêtres sont bien content de recueillir l'aumône.

Enfant il croit dur comme du fer à ses prières latines qu'il connaît par coeur. Cependant, après s'être engagé dans l'armée à 18 ans pour voir le monde et s'instruire (il ne parle pas français à cet âge), il se retrouve dans l'armée française à la guerre de Crimée où se remettant du typhus il apprend le français aux côtés d'un colonel malade également. C'est à ce moment que commence sa crise de foi, il va finir complètement anticlérical. Il se retrouve ensuite en permission en Terre Sainte avec un autre camarade, où il observe avec beaucoup d'ironie tout le tourisme mercantile chrétien de Jérusalem. Ils visitent ici les alentours et la plus précisément la plaine de Josaphat, lieu biblique célèbre :
Puis nous descendîmes dans cette fameuse plaine de Josaphat, où les chrétiens doivent tous aller un jour pour être jugés par le criminel des criminels. Ils y seraient mal à l'aise dans ce petit vallon, car lors même qu'ils iraient là en forme de petites fourmis, ils ne trouveraient pas de place. En attendant, nous voulûmes laisser quelque chose dans ce fameux vallon qui porte le nom du cinquième roi de Juda, et ce quelque chose est défini dans l'évangile de Mathieu par le petit fils de Joachim, descendant direct de Josaphat :

"Vous qui êtes sans intelligence, ne comprenez-vous pas que tout ce qui entre dans la bouche s'en va dans le ventre et est jeté aux lieux secrets. "

"Au moins", dit mon camarade, "quand je retournerai chez moi, et si on vient me parler de la plaine de Josaphat, je pourrai dire que j'y ai pété dedans."
(Bon en vrai ce livre parle de beaucoup plus d'autres choses que des pets, surtout de fossé social et culturel en Basse-Bretagne où la population est encore à près de 80% monolingue bretonne).

Répondre

Revenir à « En général »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité