[projet]L'angoisse de la Mary-Sue

Partagez vos fanfictions préférées, les résumés, les reviews ou encore les bourdes de vos lectures sur HPF.
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Hazellridow
Elève de quatrième année
Messages : 77
Inscription : 03 avr. 2015 - 21:17

[projet]L'angoisse de la Mary-Sue

Message par Hazellridow » 17 avr. 2015 - 18:06

Bonjour !

Alors voilà, j'ai en projet d'écrire une fan fiction assez longue (enfin du moins, elle s'allonge au fur et à mesure que les idées déboulent sur moi). J'ai déjà le plan, en gros, même si à mon avis, il subira encore de nombreuses modifications. Et j'ai commencé l'écriture à proprement parler. Il y a des heures et des heures (des semaines ? ) de boulot et il me faudra un gentil beta reader car j'ai malheureusement quelques lacunes en français et en règles typographiques.

En attendant de pouvoir peut-être publier un jour de saint glinglin, je me suis plongée avec un énooooorme plaisir dans plusieurs sujets sur ce forum. Entre autres, celui sur les résumés et celui sur ce qui énerve dans une fanfiction. J'ai beaucoup rigolé( merci pour le café sur le clavier du boulot) et j'ai surtout beaucoup appris.

Par contre, me voilà maintenant avec une peur bleue de la Mary-Sue ! Mon personnage principal étant une pure création, j'angoisse à mort ! Est-il tout à fait impossible de ne pas être une Mary-Sue lorsqu'on est la fille d'Abelforth Dumbledore, mais que cela n'apporte principalement que des soucis ?

Si je vous poste ici une ébauche de mon résumé ( qui changera aussi sûrement, étant donné que je l'ai déjà remanié plusieurs fois), pourriez-vous me dire si, pour vous, cela « sent » la Mary-Sue ou pas ? Et au passage ce que vous pensez d'un tel résumé. Est-ce que ça peut intéresser quelqu'un la vie de cette fille ou bien seulement moi ? Non parce qu'elle est là dans ma tête et elle m'obsède, elle veut surgir sur le papier (ou le clavier disons), elle veut qu'on sache qu'elle existe !

Alors voilà, je me lance. Je suis prête à tout entendre, je suis certaine que vous serez de bon conseil.

« Comment réussir à tracer son propre chemin lorsqu'on a grandi dans l'ombre d'un grand homme ? En travaillant plus dur, plus longtemps que tous les autres. En prenant quelques libertés avec les règlements aussi parfois... C'est la voie qu'à choisit Hazell, enfant sage, élève studieuse, employée modèle aux yeux de ses collègues. Mais alors qu'elle a enfin su gagner le respect de ses pairs, le retour de Voldemort parmi les vivants va bouleverser sa vie. Entre pression familiale et devoir, elle retournera à Poudlard, emportée par la tourmente d'une guerre sans merci. Elle devra assumer ses choix, ses erreurs et accepter des sentiments trop longtemps enfouis. »
Image

Avatar de l’utilisateur
Loulouve
Elève de deuxième année
Messages : 30
Inscription : 13 août 2014 - 18:13

Re: [projet]L'angoisse de la Mary-Sue

Message par Loulouve » 17 avr. 2015 - 18:14

Alors, premièrement, je te dirai que le sujet me donne déjà envie ! La fille d'Albertfoth (ortho ? :oops: ) ? Jamais vu ça ! Très franchement, je me demande comment tu vas amener ça, j'imagine tellement peu cet homme avoir une vie de famille, ça m'intrigue déjà :mrgreen:

Je ne trouve pas de tendance "Mary-Sue" à ton résumé, je pense simplement qu'il est juste. Etre la fille d'Albertfoth, ça doit aussi être un enjeu de taille, rien que pour se soustraire à l'idée d'être la fille "du mec qui tient le bar chelou à Pré-au-lard" (désolée, mais je suis obligée de penser à ça avant de penser à la grandeur du mec :mrgreen: ) ! Tant que tu lui donnes des défauts, à ta petite, le Mary-Sue devrait être évité :beer:

Avatar de l’utilisateur
Hazellridow
Elève de quatrième année
Messages : 77
Inscription : 03 avr. 2015 - 21:17

Re: [projet]L'angoisse de la Mary-Sue

Message par Hazellridow » 17 avr. 2015 - 18:38

Hehe, merci pour ta réponse. A vrai dire, sans vouloir raconter toute l'histoire à l'avance, ce n'est pas son père qui l'a élevée, il n'a même jamais voulu avoir a faire avec elle. Ce n'est pas non plus vraiment son illustre oncle, puisqu'il l'a recueillie plutôt à cause d'une culpabilité mal placée, Hazell enfant ressemblant beaucoup à Ariana. Elle a plutôt poussé toute seule, mais c'est une longue histoire. Et c'est d'être la " niece de" qui lui a pourri une bonne partie de sa carrière.
Image

Avatar de l’utilisateur
Tykk
Animagus non déclaré
Messages : 335
Inscription : 09 févr. 2015 - 14:19

Re: [projet]L'angoisse de la Mary-Sue

Message par Tykk » 17 avr. 2015 - 19:20

Juste pour calmer ton angoisse de la MarySue : ce n'est pas parce que ta fic a une Mary Sue qu'elle sera mauvaise. C'est un mauvais signe mais c'est tout à fait rattrapable.

L'essentiel c'est que ton héroïne ne soit pas une version rêvée de toi même, et que tout ne se déroule pas autour d'elle. C'est le problème de certaines de ces fics en fait : les personnages secondaires n'ont l'air d'exister que pour elle. Je pense qu'une bonne caractérisation des autres personnages permet d'éviter ça, parce que les qualités et les défauts des perso se définissent par rapport aux autres. Donc par exemple, dans son groupe d'amis, Hazell ne doit pas être la plus intelligente, la plus belle ou la plus drôle. C'est ce que tu vois dans HP : JKR distribue des qualités à différents perso, il y a des intrigues où Harry n'a rien à voir, etc, et au final les personnages autres qu'Harry, secondaires voir tertiaires, nous apparaissent aussi réels que lui.

Avatar de l’utilisateur
Hazellridow
Elève de quatrième année
Messages : 77
Inscription : 03 avr. 2015 - 21:17

Re: [projet]L'angoisse de la Mary-Sue

Message par Hazellridow » 17 avr. 2015 - 19:42

Ok, je comprends. Ça devrait aller alors, car sa vie ne me fait pas du tout rêver ;)
Une partie de l'histoire commence à partir de la toute fin du tome 4, et suit l'intrigue des livres. Dans cette partie là, Hazell n'est pas trop maîtresse de son destin. C'est plutôt Dumbledore qui tire les ficelles et lui imposera ses propres choix. Sa situation ne sera pas trop enviable :p
Par ailleurs, dans chaque chapitre, il y aura un flashback dans son enfance et surtout sa carrière d'auror (pendant une quinzaine d'années), pour expliquer ce qu'il se passe dans la scène du présent. Y'a aura des histoire louches et elle fera des choses pas toutes catholiques. Il y a des personnages secondaires également inventé qui sont presque aussi clairs dans ma tête et touffus qu'elle.
Bon, c'est pas le tout d'en parler ! Si j'allais écrire ? Allez, Je m'y colle dès que j'ai terminé de peindre mes figurines de zombicide.
Image

Avatar de l’utilisateur
AlbusDumbledore
Propriétaire du Triclosaure
Messages : 7213
Inscription : 21 déc. 2009 - 14:00

Re: [projet]L'angoisse de la Mary-Sue

Message par AlbusDumbledore » 17 avr. 2015 - 20:08

Je pense que Tykk a bien résumé la chose. En soit, avoir une Mary-Sue dans son histoire n'est pas une calamité et ça n'empêchera pas que ce soit une bonne histoire. Après tout, la Mary-Sue et le Gary-Sue sont des personnages en soit et ils définissent un genre bien à eux. Certains aiment ce genre d'histoire. Le truc, c'est la façon dont tu l'exploites, comme le dit Tykk. Lui donner des défauts évite les travers, mais il y aussi le fait de ce qu'elle représente. Si c'est une forme rêvée de ta vie, ça ne fonctionnera pas forcément ; mais si elle fait rêver le lecteur, alors là ça fonctionnera car il pourra s'identifier à elle/lui. Car au fond, c'est ça le rôle et l'utilité des Mary/Gary-Sue : faire rêver le lecteur avec des personnages qui lui ressemblent.

Dans ce que tu décris, en revanche, c'est l'histoire des flashback. Je n'en mettrais pas un par chapitre, ça serait redondant et ça peut perdre le lecteur. Il existe d'autre façon d'aborder l'impact du passé sur le présent. De plus, dans la façon dont tu l'as expliqué, j'ai l'impression qu'il y aurait une intrigue par chapitre ; or, en tant que lecteur, j'aime bien quand une partie de l'intrigue se déroule sur plusieurs chapitres. Enfin, tu n'es pas non plus obligée de tout mettre : tu peux parfaitement écrire en note toute l'histoire de ton personnage, mais n'en utiliser qu'une partie dans ta fic, pour garder un peu de mystère autour d'elle.


Bref, tu n'as pas à te faire du soucis. Tu dois surtout écrire l'histoire comme tu le souhaites ;)


Ah, et comme on parle de mon frère, il s'appelle Abelforth :D

Avatar de l’utilisateur
Hazellridow
Elève de quatrième année
Messages : 77
Inscription : 03 avr. 2015 - 21:17

Re: [projet]L'angoisse de la Mary-Sue

Message par Hazellridow » 17 avr. 2015 - 20:25

Merci pour tes explications. Je vais voir comment ça s'articulera au final. Mais je ne sais pas trop comment faire pour expliquer un événement précis et crucial (et final même :p ), sans montrer comment tout cela arrive crescendo, petit à petit, avec les années, implacablement.
Et mince! Je suis encore en train de traîner sur ce forum, au lieu de faire quelque chose de plus constructif. Je ne vois plus rien, trop tard pour peindre, je vais aller fabriquer mes boucles d'oreilles radis pour qu'elles soient prêtes le jour de ma visite de l'expo :p
Image

Avatar de l’utilisateur
AlbusDumbledore
Propriétaire du Triclosaure
Messages : 7213
Inscription : 21 déc. 2009 - 14:00

Re: [projet]L'angoisse de la Mary-Sue

Message par AlbusDumbledore » 17 avr. 2015 - 22:05

C'est pour ça que je te conseille d'écrire à part, en note, toute l'histoire de ton personnage (du moins, les passages importants) dans l'ordre chronologique. Que t’utilise ou non les flashback, tu devras passer par ce point pour y voir clair. C'est une fois cette bio terminée que tu sauras quoi garder, quoi dissimuler et quoi montrer et comment le faire. Certes, vu la structure de ton récit, il y aura forcément des flashback, mais tu ne seras pas obliger de tout mettre en flashback. Ca dépendra du passage : certains devront être mis en flashback, d'autres pourront être abordés dans un dialogue et d'autres dans les réflexions du personnage.


Bien sûr, rien ne t'empêche de tout faire avec des flashback, mais fait dans ce cas bien attention au rythme global de ton récit. Trop de saut dans le temps rapprochés peut le rendre saccadé et moins fluide à lire.


Bref, quoi qu'il en soit, mon conseil c'est surtout de bien écrire de façon précise tous les évènements que tu souhaites développer dans ton histoire de façon chronologique. Pas uniquement sous forme de plan, mais bien quand une véritable biographie (sans forcément entrer dans les détails). Cela te permettra d'avoir une meilleure vue d'ensemble et ainsi mieux pouvoir jongler entre les époques et les évènements. Tu peux aussi aller jusqu'à écrire ton histoire dans l'ordre chronologique puis la remettre dans l'ordre du récit, mais ça demande une bonne vision d'ensemble du récit.

Avatar de l’utilisateur
Hazellridow
Elève de quatrième année
Messages : 77
Inscription : 03 avr. 2015 - 21:17

Re: [projet]L'angoisse de la Mary-Sue

Message par Hazellridow » 18 avr. 2015 - 16:14

En fait, j'ai déjà fait une liste de tout ce que je voulais aborder et j'ai posé sur un graphique toutes les dates clés chronologiquement. Puis j'ai commencé à écrire comme ça me vient, en donnant un titre a chaque passage et en datant, jour, mois, année. Comme ça,après, je pourrais tout organiser. Mais ça restera une histoire linéaire malgré tout. Enfin, j'espère ! Je crois que j'en ai pour des mois...
Image

Avatar de l’utilisateur
Tykk
Animagus non déclaré
Messages : 335
Inscription : 09 févr. 2015 - 14:19

Re: [projet]L'angoisse de la Mary-Sue

Message par Tykk » 18 avr. 2015 - 17:49

Alors je viens de retrouver un sujet, je pense que tu l'as lu, sur ce forum où on parle Mary Sue : viewtopic.php?f=6&t=768 .

Il y a un passage très intéressant notamment sur pourquoi on écrit des Mary Sue (le message de Taka), qui est très juste.


Je voudrais également, en tant qu'avocat du diable, ajouter quelque chose d'autre pour la défense de Mary Sue et Gary Stu (quoique que les Gary Stu sont moins attaqués car... un mec super badass, ça choque moins qu'une fille super badass). Je ne sais pas si je dois le poster sur ce topic où l'autre, vu que ça ne concerne pas ta fic et que je sais pas si tu as ouvert ce sujet pour parler des Mary Sue en général ou de ta fic en particulier. Dans le doute, je poste sur le tien pour ne pas déterrer un vieux topic.

Il existe quelqu'un de pire que Mary Sue dans une fanfiction, à niveau d'écriture égal. De plus répandu, je dirai même, et qui touche potentiellement tout les personnages (secondaires également). Qui est-ce ? C'est sa meilleure amie, c'est... Jane Doe.

Qui est Jane Doe ? C'est à la fois l'opposé et la même personne que Mary Sue. C'est quelqu'un de normal. Cela m'a frappée aujourd'hui alors que je lisais une fanfic d'un autre fandom.

La fic était recommandée sur un site de recommandations de fanfictions et commençait très bien. Au bout de plusieurs chapitres cependant, je me rend compte que je n'arrive pas à cerner le perso, qu'il me paraît un peu... fade. Et en note d'auteur, je vois que l'auteur revendique le fait qu'elle ne donne pas de description physique de son personnage (c'est son droit, moi au bout de 5 chapitres je l'ai pas fait pour la plupart de mes perso alors que je sais à quoi ils ressemblent), parce que... elle veut que le lecteur s'identifie au personnage, en gros, que ça puisse être n'importe qui.

Et là, je dis non. Et je me suis rendue compte que Jane Doe avatar du lecteur, c'était en fait une Mary Sue avatar de l'auteur avec une mauvaise caractérisation du personnage. En bref, Jane Doe est une mauvaise Mary Sue.

Pourquoi je m'agace des personnages "normaux" ? Parce que, scoop, les personnes normales ça n'existe pas. Si je devais désigner une personne normale de mon entourage, je désignerai... moi. Je suis mon référentiel de normalité. En l'occurence, dans la fic, le perso "normal auquel tout le monde s'identifie" est une femme de 25 ans, diplômée de l'université, nord-américaine, plutôt mince, chrétienne mais pas trop, travaillant dans un bureau, blanche et de classe moyenne. Ce qui n'est représentatif ni du lecteur, ni des américains, ni des femmes américaines, ni des femmes américaines de 25 ans, ni des femmes américaines de 25 ans diplômées de l'université... etc. En gros, c'était juste représentatif de l'auteur.

Et pour la caractérisation du personnage, on ne s'embête pas, le mot "normal" suffit, on a pas à réfléchir à des qualités/des défauts, un passé, la psychologie du personnage, on va pas s'embêter avec des choses qui pourraient le différencier du lecteur et faire que celui ci ne peut pas s'identifier au personnage. Comme s'il fallait être un orphelin britannique sorcier de onze ans pour apprécier le tome 1 d'HP, un hobbit pour LOTR, etc. En tant que lecteur, j'ai assez d'empathie pour m'identifier à quelqu'un qui me ressemble pas. J'ai plus de difficultés à le faire pour quelqu'un qui ne ressemble à rien.

Mais Jane Doe c'est un fléau qui touche aussi les personnages secondaires. De manière générale, si je qualifie un de mes perso de "normal", c'est qu'il y a un problème et que je dois repenser ce perso. Ressembler à n'importe qui c'est ressembler à n'importe quoi.

Désolée, ça ne concernait pas ta fic mais c'était le coup de gueule du jour :mrgreen: Dîtes NON à Jane Doe, c'était mon message.

Avatar de l’utilisateur
Hazellridow
Elève de quatrième année
Messages : 77
Inscription : 03 avr. 2015 - 21:17

Re: [projet]L'angoisse de la Mary-Sue

Message par Hazellridow » 18 avr. 2015 - 18:12

Ah non, mais je te remercie. Ce que tu dis me semble très juste. J'avais déjà peur de la Mary-Sue, je vais donc maintenant flipper pour la Jane Doe ;)

Je pense néanmoins avoir assez réfléchi à ce personnage pour qu'elle ait assez de caractère et de personnalité, sans en faire une super woman. Je vais donc écrire, tout en gardant vos conseils dans un coin de la tête. Et on verra ce que ça donnera.
Dernière modification par Hazellridow le 18 avr. 2015 - 21:46, modifié 1 fois.
Image

Avatar de l’utilisateur
AlbusDumbledore
Propriétaire du Triclosaure
Messages : 7213
Inscription : 21 déc. 2009 - 14:00

Re: [projet]L'angoisse de la Mary-Sue

Message par AlbusDumbledore » 18 avr. 2015 - 18:42

Tykk a écrit :ça choque moins qu'une fille super badass
Mais elle est trop cool Danaerys :mrgreen:

[Mode HS off]


Pour en revenir sur Jane Doe, c'est pas tant qu'elle soit normale le truc qui me gène (je veux dire, à côté de Mary-Sue, on est tous forcément fade, c'est le principe du personnage), c'est plus le fait qu'elle serve de faire-valoir à Mary/Gary et qu'elle finisse par se sacrifier pour que la quête puisse se poursuivre. Bref, c'est juste un personnage "important" instauré par l'auteur pour avoir un personnage "important" à sacrifier. C'est comme ça du moins que je vois le truc.

Mais là, on revient effectivement sur le sujet du topic consacré aux Mary-Sue.

Avatar de l’utilisateur
Tykk
Animagus non déclaré
Messages : 335
Inscription : 09 févr. 2015 - 14:19

Re: [projet]L'angoisse de la Mary-Sue

Message par Tykk » 18 avr. 2015 - 20:29

Mmm la je parlais de Jane Doe en tant que personnage principal également. Je crois que certains auteurs, pour ne surtout pas faire une Mary Sue, veulent une héroïne "normale" et font une Jane Doe. Ce qui n'est pas mieux.

Quand je dis "normal" je veux dire que c'est le seul adjectif qui qualifie le personnage, qui est interchangeable. Il peut exister des personnages "ordinaires" mais avec une psychologie, une backstory, etc et ce ne sont pas des Jane/John Doe. En fait Jane Doe c'est un perso pas suffisamment développé, c'est encore plus agaçant quand c'est le perso principal.

Comme tout, il y a des exceptions cependant, certains écrivains peuvent écrire des très bonnes Mary Sue ou Jane Doe, mais faut que ce soit fait en connaissance de cause.

Avatar de l’utilisateur
AlbusDumbledore
Propriétaire du Triclosaure
Messages : 7213
Inscription : 21 déc. 2009 - 14:00

Re: [projet]L'angoisse de la Mary-Sue

Message par AlbusDumbledore » 18 avr. 2015 - 21:32

Ah oui, dans ce sens là je te rejoins, j'avais pas compris comme ça. Mille pardons ^^

Répondre

Revenir à « Sur les sites HPF »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités