Les anachronismes et l'uchronie dans les fanfictions.

Partagez vos fanfictions préférées, les résumés, les reviews ou encore les bourdes de vos lectures sur HPF.
Persis

Re: Les anachronismes et l'uchronie dans les fanfictions.

Message par Persis » 09 janv. 2011 - 14:00

Les films se passent à notre époque, ou plutôt sans époque précise, mais je ne pense pas qu'il faille forcément leur mettre toutes les erreurs sur le dos.
Forcément, non. Mais ça joue tout de même un rôle. Est-ce qu'on se met à rêver à partir des livres ou à partir des films?
ce n'est pas faire injure à Mr Rickman que de dire qu'il n'a pas la silhouette d'un mannequin de pub pour after-shave.
:wink: ou plutôt, il ne l'a plus! => http://handson.provocateuse.com/images/ ... man_04.jpg
Quelqu'un qui flashe sur Rickman va aller déterrer de vieilles photos du temps de sa jeunesse et il est plus facile de se l'imaginer musclé dans le rôle du shérif de Nothingham que dans celui du Juge Turpin. :mrgreen:
Et c'est pareil pour Emma Watson sur qui on a tendance à reporter la faute de la poupouffisation de son personnage alors qu'elle en est loin
Je ne dis pas que c'est de la faute d'Emma Watson mais que la jolie jeune fille qu'elle est porte plus à s'imaginer une Hermione sexy que Miss Je-sais-tout-dent-de-castor-coiffée-comme-un-balais.

Avatar de l’utilisateur
Zakath Nath
Héritière des Frères Lumière
Messages : 4679
Inscription : 27 déc. 2006 - 16:10

Re: Les anachronismes et l'uchronie dans les fanfictions.

Message par Zakath Nath » 09 janv. 2011 - 14:25

Est-ce qu'on se met à rêver à partir des livres ou à partir des films?
Ça peut être un mélange des deux. On n'attend pas forcément une adaptation pour fantasmer sur un personnage, parfois l'écrit suffit, on peut également se mettre à rêver sur des personnages de bandes dessinées ou de dessins animés, etc. J'ai toujours un peu de mal avec l'argument comme quoi les films qui imposeraient une vision alors que c'est généralement plus complexe, on a souvent un mélange de plusieurs influences et que si un acteur ou un visuel s'impose, c'est que de toute façon la visualisation imaginaire précédente ne devait pas être si solide que ça.
Quelqu'un qui flashe sur Rickman va aller déterrer de vieilles photos du temps de sa jeunesse et il est plus facile de se l'imaginer musclé dans le rôle du shérif de Nothingham que dans celui du Juge Turpin. :mrgreen:
Euh, même jeune il était mince et longiligne mais pas musclé, en tout cas on est loin du corps de rêve que lui prête les fics. Et comme tu le dis toi-même, d'abord on flashe sur lui, ensuite on déterre les vieilles photos. Donc c'est tout de même l'Alan Rickman quinca-sexagénaire à la petite bedaine et aux perruques pas top qui commence par séduire, du coup s'il y arrive, pourquoi ce besoin de l'idéaliser.

Tout simplement, la plupart des gens ont du mal à accepter, plus ou moins consciemment, qu'on peut être laid et attirant à la fois. Donc on justifie plus ou moins adroitement en rendant le personnage moins laid, et parfois en tombant carrément dans l'excès inverse.
la jolie jeune fille qu'elle est porte plus à s'imaginer une Hermione sexy que Miss Je-sais-tout-dent-de-castor-coiffée-comme-un-balais.
Je suis prête à parier que ce serait arrivé de toute façon, d'autant que JKR elle-même a assez vite dissipée le fait que Hermione est un laideron, en dépit de quelques défauts physiques (corrigés définitivement pour l'un) et du fait qu'elle ne soit pas super coquette. Mais même dans les livres, elle est loin d'être indifférente à son apparence, et n'est pas coincée ou si à cheval sur les règlements (elle est la première à avoir l'idée de les enfreindre quand elle pense que ça vaut le coup). Encore une fois, on est loin d'une opposition simple entre l'Hermione du livre qui serait peu soigné et complètement accro aux règles que certains fans en font et de l'autre côté une nana super-sexy (et dans les films elle est mignonne, mais ce n'est pas un top-modèle. Elle a des formes normales, des vêtements normaux, etc. Plus jolie que dans le livre sans avoir besoin de se forcer, ok, mais ça ne va pas plus loin).

Les films jouent un rôle dans l'appréciation, mais mineur à mon avis, et on en a pas besoin pour faire des anachronismes et des erreurs de caractérisation. Des Hermione/Rogue où tous deux étaient super bien fait de leurs personnes, on en avait déjà avant la sortie du troisième film, et j'ose espérer que ce n'était pas l'Emma Watson pré-2003 que les auteurs avaient à l'esprit quand ils les écrivaient.
Et ça m'est arrivé de tomber sur une fic où l'auteur mettait en scène un Rogue super agréable et super-séduisant, en disant en note qu'Alan Rickman ne correspondait pas à sa vision de Rogue, et qu'elle l'imaginait plutôt comme Viggo Mortensen dans Le Seigneur des Anneaux. Elle était la première à avouer qu'elle en avait une vision vraiment très positive, mais ça montre bien à quel point la vision qu'on les gens d'un personnage dont on insiste pourtant sur certaines caractéristiques peut être... aléatoire sans que les acteurs choisis pour les incarner y soient pour quelque chose.
Et c'est comme ça sur tous les fandoms, même ceux où il n'y a pas confrontation de medium.
Image

Persis

Re: Les anachronismes et l'uchronie dans les fanfictions.

Message par Persis » 09 janv. 2011 - 15:47

Et comme tu le dis toi-même, d'abord on flashe sur lui, ensuite on déterre les vieilles photos. Donc c'est tout de même l'Alan Rickman quinca-sexagénaire à la petite bedaine et aux perruques pas top qui commence par séduire, du coup s'il y arrive, pourquoi ce besoin de l'idéaliser.
Désolée pour le HS qui se prolonge, mais quand ma sœur m'a prêté le DVD du premier film HP, alors que j'avais lu les trois premiers tomes jusque là, quand j'ai vu Rickman, et qu'on m'a dit que c'était Rogue, je me suis dit qu'il était beaucoup trop beau pour ce rôle. :mrgreen: Jusqu'au troisième film, la différence entre l'âge l'acteur et celui du personnage qui l'incarne ne se voyait pas tant que ça.
la plupart des gens ont du mal à accepter, plus ou moins consciemment, qu'on peut être laid et attirant à la fois
Là ,je te rejoins, parce que si je trouve Rickman "beau", c'est tout à fait subjectif, et je comprendrais que d'autres ne partagent pas mes goûts en matière d'esthétique. Je n'aime pas les bouilles trop lisses, j'aime un visage avec du caractère, avec un nez busqué par exemple.

Pour en revenir au sujet, avez-vous déjà remarqué des anachronismes concernant son personnage, ou justement, son caractère est-il tel que, situé vraiment hors de notre univers, aucun auteur ne puisse l'imaginer avec des écouteurs sur les oreilles, même si c'est pour écouter Corvus Corax?

Avatar de l’utilisateur
Zakath Nath
Héritière des Frères Lumière
Messages : 4679
Inscription : 27 déc. 2006 - 16:10

Re: Les anachronismes et l'uchronie dans les fanfictions.

Message par Zakath Nath » 09 janv. 2011 - 17:03

Je crois me souvenir d'une vieille fic anglophone où ado, il était présenté avec un look "grunge" (et pas dans le sens où il était un précurseur, qui s'était trouvé un style qui, des années plus tard, aurait un certain succès chez les moldus: il était grunge comme Hermione est gothique dans certaines fics).

Pour la technologie je ne me souviens pas, il lit de la littérature moldu (je suis tombé aussi bien sur du Dickens que sur Asterix le Gaulois mais pas d'anachronisme là-dedans, au-delà du côté incongru de certaines lectures).

Après il y a aussi les fics "humour" où le n'importe quoi est de mise en les anachronisme sont trop nombreux pour être cités mais ne sont qu'un élément de nawak volontaire.

Bon, après il y a le fameux débat sur les boxers plutôt que les caleçons.
Image

Persis

Re: Les anachronismes et l'uchronie dans les fanfictions.

Message par Persis » 09 janv. 2011 - 17:11

On pourrait le mettre en slip Petit bateau ou Eminence, ce serait incongru mais pas anachronique.
Dernière modification par Persis le 10 janv. 2011 - 22:59, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Whitewolf
Auror
Messages : 4119
Inscription : 18 déc. 2006 - 19:08

Re: Les anachronismes et l'uchronie dans les fanfictions.

Message par Whitewolf » 09 janv. 2011 - 23:49

en disant en note qu'Alan Rickman ne correspondait pas à sa vision de Rogue, et qu'elle l'imaginait plutôt comme Viggo Mortensen dans Le Seigneur des Anneaux.
Je me permet un aparté HS sur un sujet pourtant intéressant, mais si Viggo avait joué Rogue, je pense que le quota de fan du Prof de Potion aurait explosé :mrgreen:
Prochain thème : - Les Films d'animation (ou presque) - Soon !
Image

Bannière par Angel_of_Shadows, aka mon Petit Ange d'Amour que j'aime :coeur:

Avatar de l’utilisateur
Escaping
Membre de l'Armée de Dumbledore
Messages : 417
Inscription : 20 nov. 2010 - 12:57

Re: Les anachronismes et l'uchronie dans les fanfictions.

Message par Escaping » 11 janv. 2011 - 19:18

Whitewolf a écrit :
en disant en note qu'Alan Rickman ne correspondait pas à sa vision de Rogue, et qu'elle l'imaginait plutôt comme Viggo Mortensen dans Le Seigneur des Anneaux.
Je me permet un aparté HS sur un sujet pourtant intéressant, mais si Viggo avait joué Rogue, je pense que le quota de fan du Prof de Potion aurait explosé :mrgreen:
Moi ! Moi je veux Viggo ! :)

Non, plus sérieusement je suis tout à fait satisfaite du choix d'Alan Rickman pour Rogue. Il me semble même que c'est Rowling elle-même qui a demandé à ce qu'il ai le rôle, je ne pense pas qu'il y soit pour grand chose dans le nombre de fans de Rogue.

Je me permets de prendre ma très chère maman comme exemple : elle n'a jamais réussi à voir un film Harry Potter sans s'endormir au bout de 7 minutes (y compris au cinéma) et pourtant elle ADORE Rogue. Donc je pense que le personnage des livres, sans êtres beau ou quoi que ce soit, est assez mystérieux et sombre pour que des tas de filles fantasment sur le personnage.
Image

Persis

Re: Les anachronismes et l'uchronie dans les fanfictions.

Message par Persis » 13 janv. 2011 - 18:17

On pourrait peut-être en revenir aux anachronismes? :wink:

Avatar de l’utilisateur
Basmoka
Elève de cinquième année
Messages : 106
Inscription : 27 août 2010 - 01:06

Re: Les anachronismes et l'uchronie dans les fanfictions.

Message par Basmoka » 06 avr. 2011 - 23:42

(Je détère un peu le topic parce qu'il me semble intéressant :))

En ce qui me concerne, je fais la guerre aux anachronismes (je suis du genre à aller vérifier si tel morceau est bien sorti avant 1977-1978 pour voir si ça colle avec la septième année des Maraudeurs :lol:).
Pour moi, HP 1 à 7 c'est les années 90. Que ce soit au niveau technologique ou au niveau look, j'essaye de m'y tenir. Donc, clairement, ce sera baladeur cassette plutôt que MP3 !

Ca a tendance à m'agacer, quand je lis des fics qui ne respectent pas ça, qui font tout pour ancrer les livres dans les années 2010... Comme si, pour être intéressant, il fallait impérativement parler de notre époque. Sinon quoi...? On est ridicule ? Dépassé ?

(Bon, si quelqu'un le fait et qu'il veut argumenter, je suis prête à revoir mon point de vue, mais pour le moment je reste sur cette position !)

Avatar de l’utilisateur
Onde67
Libraire chez Fleury & Bott
Messages : 695
Inscription : 13 nov. 2009 - 20:13

Re: Les anachronismes et l'uchronie dans les fanfictions.

Message par Onde67 » 07 avr. 2011 - 17:38

Personnellement je pense que les dates ne sont pas si importantes.
Je m'explique, attendez un peu avant de me tirer dessus.

Ce que je veux dire, c'est que moi, en tant qu'étudiante de 19 ans, j'ai commençé à lire HP quand j'avais 10 ans environs, j'avais donc presque le même âge que les personnages du premier tome. Quand je me représentait les scènes, quand je les imaginais, je le faisais par rapport à ce que je connaissait, à ce que je vivais. A ma vision du monde. J'ai presque grandis avec eux donc quand j'écris je me sens obligé (ce n'est peut-être pas le mot adéquat) de le transposer à mon époque. Ce n'est pas par flemmardise, ni parce que je n'en n'ai pas envie, mais je n'arrive pas à imaginer que cela se passe à une autre époque. Je pense que je me sentirais moins proche de Ron, Hermione ou Harry si j'étais obligé à chaque fois de vérifier que ce que je dis correspond aux années 90's tout simplement parce que je n'ai pas vraiment de souvenir de ces années (j'entrais en primaire ndlr). Et je pense d'ailleurs que c'est une des forces de ces livres, toutes les générations peuvent imaginer que cela se passe de leur temps.
Cela ne veut pas pour autant dire que j'ai le droit de faire n'importe quoi. Je ne met pas d'anachronisme trop important comme avec les mp3, les livres ou je ne sais quoi. Mais j'admet que pour la mode je m'inspire plus de maintenant (sans les mini-jupes, les strings, les décolletés plongeants etc).

Après, quand je dis que les dates ne sont pas si importantes que cela, c'est dans le sens où ce qui compte n'est pas tant de savoir à quelle date précise cela s'est passé mais de respecter la chronologie en adaptant avec aujourd'hui. Par exemple, je fais en sorte, personnellement, qu'il n'y ai jamais de date. Je ne met jamais les dates de naissance, de décès, de mariage, je dis : cela s'est passé il y X années ou c'était un mois avant tel évènement.
Je pense que l'essentielle n'est pas d'être trop près des dates mais d'être cohérent.
Je suis pour le canon, c'est un fait, j'aime beaucoup rester au plus près de l'oeuvre de J.K. Rollings. ... mais uniquement pour les personnages ou les lieux. Je fais en sorte, autant que possible, d'être fidèle au livre pour les caractères, les évènements.

D'ailleurs, à choisir, je préfère lire une fic qui ne respecte absolument pas les dates, qui met toute l'action de nos jours mais qui est absolument canon dans les personnages et les relations qu'ils entretiennent qu'une fic qui est à cheval sur les dates, les époques, les modes vestimentaires mais dans laquelle les personnages n'ont de lien avec HP que le nom.
ImageImage

Avatar de l’utilisateur
Zakath Nath
Héritière des Frères Lumière
Messages : 4679
Inscription : 27 déc. 2006 - 16:10

Re: Les anachronismes et l'uchronie dans les fanfictions.

Message par Zakath Nath » 07 avr. 2011 - 18:07

Disons que Rowling a mis des dates parce qu'il en fallait par moment, pour avoir une chronologie. Et elle a commencé à travailler sur HP dans les années 90, donc elle a naturellement posé les dates en fonction de ça plutôt que de prévoir quand ses livres seraient publiés. C'est pour ça que je ne trouve pas bien grave que les films se déroulent plus à l'époque où ils sont filmés, ça n'entraîne pas de changements fondamentaux.

Mais elle évite de donner trop de référence culturelle à par la malheureuse playstation, ce qui fait que ça donne un côté assez intemporel, et c'est vrai que quand on lit avec dix ans ou plus de décalage, on s'imagine très bien l'histoire se déroulant aujourd'hui sans que ça ne dérange. Ce qui est une bonne chose car ça vieillira sans doute bien mieux que si Rowling avait décrit avec plus de précision le monde moldu, en citant pleins de trucs à la mode dans les années 90 et dépassés aujourd'hui.

Du coup, dans les fics, si parfois les auteurs voient plus le trio évoluer dans les années 2000 ou 2010 sans non plus donner ce genre de détail, ce n'est pas grave car on ne s'en rendra sans doute même pas compte. Il y aura ce même côté intemporel. Là où ça pose problème, c'est quand on nous balance un gadget juste parce que c'est à la dernière mode. Alors que si on veut montrer un personnage à la mode, parce que c'est aussi un moyen d'avoir des infos sur les personnages, on pourrait inventer un gadget sorcier en disant que c'est la dernière mode, ça passerait mieux que Hermione dans le Poudlard Express cramponnée à son lecteur mp3, par exemple.
Image

Avatar de l’utilisateur
Basmoka
Elève de cinquième année
Messages : 106
Inscription : 27 août 2010 - 01:06

Re: Les anachronismes et l'uchronie dans les fanfictions.

Message par Basmoka » 07 avr. 2011 - 20:33

Onde67 a écrit :Par exemple, je fais en sorte, personnellement, qu'il n'y ai jamais de date. Je ne met jamais les dates de naissance, de décès, de mariage, je dis : cela s'est passé il y X années ou c'était un mois avant tel évènement.
Je pense que l'essentielle n'est pas d'être trop près des dates mais d'être cohérent.
Oui, parfaitement d'accord. C'est un fonctionnement qui me convient aussi.
Onde67 a écrit :D'ailleurs, à choisir, je préfère lire une fic qui ne respecte absolument pas les dates, qui met toute l'action de nos jours mais qui est absolument canon dans les personnages et les relations qu'ils entretiennent qu'une fic qui est à cheval sur les dates, les époques, les modes vestimentaires mais dans laquelle les personnages n'ont de lien avec HP que le nom.
Oui, évidemment. Mais dans l'idéal, pourquoi pas les deux ? :D

Je suis au contraire très précise dans les dates (au moins, au brouillon, après je n'accable pas le lecteur avec ma frise chronologique longue de plusieurs pages ! :lol:). A titre d'exemple, le projet sur lequel je travaille actuellement se déroule quelques années après la bataille de Poudlard... plus précisement en 2002.
Je trouve ça marrant quelque part, c'est "notre passé" mais c'est le "futur" par rapport à la saga HP (hors-épilogue).
Je donnerais probablement quelques dates pour que ce soit plus facile de s'y répèrer, et je verrai à ce moment-là si ça gêne ou pas...

Sinon y a toujours la solution "next gen" (en 2011-2012, Teddy doit être en quatrième année, si je calcule bien :D)

Avatar de l’utilisateur
Onde67
Libraire chez Fleury & Bott
Messages : 695
Inscription : 13 nov. 2009 - 20:13

Re: Les anachronismes et l'uchronie dans les fanfictions.

Message par Onde67 » 07 avr. 2011 - 21:28

Zakath Nath a écrit : Alors que si on veut montrer un personnage à la mode, parce que c'est aussi un moyen d'avoir des infos sur les personnages, on pourrait inventer un gadget sorcier en disant que c'est la dernière mode, ça passerait mieux que Hermione dans le Poudlard Express cramponnée à son lecteur mp3, par exemple.
C'est une excellente idée ça ! Je devrais essayer d'un coller un dans ma fic !
Basmoka a écrit : Sinon y a toujours la solution "next gen" (en 2011-2012, Teddy doit être en quatrième année, si je calcule bien :D)
Mais tu vois, la "nect génération" je ne la connais pas, je n'éprouve aucune attirance à écrire dessus. Je me sens beaucoup plus à l'aise sur la génération de Ron, je la connais beaucou plus, et comme dit je m'en sens plus proche.
ImageImage

Avatar de l’utilisateur
AlbusDumbledore
Propriétaire du Triclosaure
Messages : 7377
Inscription : 21 déc. 2009 - 14:00

Re: Les anachronismes et l'uchronie dans les fanfictions.

Message par AlbusDumbledore » 07 avr. 2011 - 22:03

Je suis plutôt d'accord au niveau des dates pour l'anachronisme : tant que c'est pas trop gros, ça peut passer. Le problème vient plutôt du fait que pas mal d'auteurs utilisent des gadgets actuels Moldus plutôt que des gadget actuels sorciers. Je pense que le problème vient de là. Après, rien ne nous empêche de donner un ordinateur aux parents de Lily quand elle avait 11 ans.


Concernant J.K Rowling, elle nous précise la chronologie seulement avec la date d'anniversaire de mort de Nick. Après, c'est en général par rapport à des évènements, ou des durée, que les autres dates ont été déterminée (la Chambre des Secret a été ouvert il y a "cinquante ans"...mais ça peut être 48 ou 52...on aurait tous arrondis à 50).


Officiellement, les 7 tomes se déroulent dans les années 90. Libre à nous ensuite de respecter ou non cette date, de transposer ou non l'histoire à notre période. Mais dans ce cas il faut rester cohérent. D'un point de vue personnel, je suis assez pointilleux sur les dates quand j'écris. Mais quand je lis, ce n'est pas vraiment ce que je regarde en premier.


Et puis bon, on notera que lorsqu'il y a des anachronismes à propos de la mode, des gadgets ou des dates, très souvent, les canons ne sont pas respectés (certains citent l'exemple d'Hermione isolée avec son mp3 dans les oreilles, parfois habillée plus ou moins de façon provocante...ça ne correspond pas trop à l'idée du personnage, même si ça se passe chez ses parents en 2010).

Mais tu vois, la "nect génération" je ne la connais pas, je n'éprouve aucune attirance à écrire dessus. Je me sens beaucoup plus à l'aise sur la génération de Ron, je la connais beaucou plus, et comme dit je m'en sens plus proche.

Il y a aussi la solution de raconter les récits du trio après Poudlard, de leur carrière future. Et tu peux transposer ça aussi bien dans les années 2000, 2010 ou 2030 !
Image

Avatar de l’utilisateur
loliapollina
Elève de cinquième année
Messages : 96
Inscription : 14 sept. 2010 - 15:46

Re: Les anachronismes et l'uchronie dans les fanfictions.

Message par loliapollina » 08 avr. 2011 - 16:19

Basmoka a écrit :(Je détère un peu le topic parce qu'il me semble intéressant :))

En ce qui me concerne, je fais la guerre aux anachronismes (je suis du genre à aller vérifier si tel morceau est bien sorti avant 1977-1978 pour voir si ça colle avec la septième année des Maraudeurs :lol:).
Pour moi, HP 1 à 7 c'est les années 90. Que ce soit au niveau technologique ou au niveau look, j'essaye de m'y tenir. Donc, clairement, ce sera baladeur cassette plutôt que MP3 !
Sauf que les années 90, celles de mes années fac, c'était plutôt discman (je l'avais sur les oreilles toutes les semaines pour mes deux heures de transport) et plus du tout baladeur cassette (années 80)
Image

Avatar de l’utilisateur
Zakath Nath
Héritière des Frères Lumière
Messages : 4679
Inscription : 27 déc. 2006 - 16:10

Re: Les anachronismes et l'uchronie dans les fanfictions.

Message par Zakath Nath » 08 avr. 2011 - 16:34

Oui, c'est vrai, cela dit j'ai eu un baladeur jusqu'en 2000 où pour Noël j'ai eu un discman, et je l'utilise toujours, du coup je ne vois pas l'utilité d'un mp3 (oui, c'est moins encombrant et on peut stocker plus de musique, mais pour les trajets boulot/maison, je me choisis un disque et ça le fait. Et quand mon discman tombera en morceau, j'envisage d'en racheter un neuf, même pas de passer au mp3.

Désolée pour le 3615 Ma vie.

Mais si on voit les personnages, ils font leur scolarité de 1991 à 1997 et pendant leur dernière année, ils n'avaient pas trop l'occasion et l'envie de se fournir en matériel dernier cri. Harry hériterait plutôt des objets de Dudley si ceux-ci ne sont pas cassés, Ron n'aurait pas de technologie moldue de pointe, Hermione à la rigueur même si ça ne semble pas trop l'intéresser... Bref, ça variera selon le background du personnage, bien sûr, mais je les imaginerais plutôt avec du matériel du début des années 90 que de la fin. Après, d'après wikipedia, le discman est apparu en 1984, mais ça peut prendre du temps pour se démocratiser. Et globalement, dans l'univers d'HP, on est plus dans la recherche de l'objet magique le plus haut de gamme quand on veut être à la page (les balais ça se démode vite, on dirait). Donc à part pour montrer qu'un personnage vient d'une famille moldue et branchée, je ne vois pas trop la nécessité de ce genre de précision.
Image

Avatar de l’utilisateur
Onde67
Libraire chez Fleury & Bott
Messages : 695
Inscription : 13 nov. 2009 - 20:13

Re: Les anachronismes et l'uchronie dans les fanfictions.

Message par Onde67 » 08 avr. 2011 - 19:06

Je pense que le gros problème c'est les vêtements. La mode des années 80-90's est très différente de celle de nos jours, beaucoup trop. Je dis beaucoup trop parce que pour moi (c'est pour moi, c'est mon opinion donc tout le monde ne pense pas la même chose) la mode de ce temps là, c'est .... euh .... vintage ? Désolé, ce terme n'est pas approprié mais disons que pour une "jeune" de nos jours la mode de cette époque est lointain... très lointain. C'est donc difficile, compliqué de faire en sorte que les descriptions des personnages correspondent. Je ne sais pas du tout ce que les gens portaient durant ces années ! Comment pourrais-je décrire une personne si je n'arrive pas à me la représenter avec ses habits ? Or la description est très importante, par là on peut accentuer un caractère, les pensées du personnage par qui la description est faite, mettre en avant quelque chose.
C'est pour ça que personnellement si je devais présenter Ginny je la mettrait en jeans, short ou robe légèrement moulante parce que c'est des choses que je connais et dans laquelle je la vois bien. Je ne la vois pas du tout dans la mode des années 90's mais c'est parce que ce n'est pas ma génération.
ImageImage

Avatar de l’utilisateur
Zakath Nath
Héritière des Frères Lumière
Messages : 4679
Inscription : 27 déc. 2006 - 16:10

Re: Les anachronismes et l'uchronie dans les fanfictions.

Message par Zakath Nath » 08 avr. 2011 - 19:46

Le mieux, c'est encore de rester vague. Un jean, c'est relativement intemporel, même si la mode évolue au niveau des formes. Si on ne précise pas si c'est taille haute ou taille basse, par exemple, ça ne pose pas de problème.
Mieux vaut parfois se concentrer sur les couleurs même si on peut tomber dans le cliché parce qu'une personnalité ne se résume pas à une couleur préférée, mais JKR se repose pas mal dessus: Rogue toujours en noir= sinistre. Rita vêtue de vert pêtant = tape-à-l'oeil, vulgaire. Après, tu peux préciser l'état des vêtements, usés, neufs ou "passés de mode" sans dire la mode de quelle année ou l'inverse (elle était vêtue à la dernière mode, et chacun s'imagine ce que peut être la mode).

Il y a des moyens de contourner sans faire de vastes recherches sur la mode des années 80/90 (sans parler que des trucs peuvent prendre à un endroit et pas un autre, donc par exemple si quelque chose faisait fureur en France dans les années 90, ça n'est pas forcément le cas en Grande-Bretagne: je ne sais pas, par exemple, les horribles chaussures à semelles compensées de 10 cm que portaient beaucoup de filles à la fin des années 90, aucune pays n'a été épargné, ou c'était un délire à nous?)
Image

Persis

Re: Les anachronismes et l'uchronie dans les fanfictions.

Message par Persis » 08 avr. 2011 - 21:02

Je serais incapable de dire ce qu'était la mode dans les années 90! Un jeans et un sweatshirt feraient bien l'affaire pour un ado.

Avatar de l’utilisateur
reveanne
Titulaire des BUSE
Messages : 125
Inscription : 19 mai 2009 - 14:39

Re: Les anachronismes et l'uchronie dans les fanfictions.

Message par reveanne » 09 avr. 2011 - 11:50

Basmoka a écrit : Je suis au contraire très précise dans les dates (au moins, au brouillon, après je n'accable pas le lecteur avec ma frise chronologique longue de plusieurs pages ! :lol:). A titre d'exemple, le projet sur lequel je travaille actuellement se déroule quelques années après la bataille de Poudlard... plus précisement en 2002.
Je trouve ça marrant quelque part, c'est "notre passé" mais c'est le "futur" par rapport à la saga HP (hors-épilogue).
Je donnerais probablement quelques dates pour que ce soit plus facile de s'y répèrer, et je verrai à ce moment-là si ça gêne ou pas...
2002...
Je viens de réaliser que quand j'ai écris ma première fic personne n'avait en tête de respecter le décors d'époque et n'avait peur de faire des anachronismes sur l'époque de Harry & Co, d'ailleurs on avait fort peu de risque d'en faire. Je suis tombée dans la Potterfic en 2000, nous vivions à l'époque où se déroulait les livres ou peu s'en faut, 2002, c'était notre futur.
2000 est une époque reculée où l'euro n'existait pas, les téléphones portables étaient peu répandu ( gros, réseau inexistant hors ville... c'est la génération Bi-bop, itinéris, mobicarte...), internet pas grand public (il existait encore suffisamment peu de sites francophones pour qu'un annuaire ait été édité), les ordis loin d'être courant dans les familles, les ipods dans le cerveau de son inventeur (le format mp3 date de 1995), le gloss (qu'on appelait brillant à lèvre) ringard et connoté petite fille (en effet c'est ce qu'on mettait vers 11/12 ans quand maman nous interdisait d'avoir du vrai rouge à lèvre), la fin des semelles compensées, le pantacourt avantgardiste, les premiers tailles basse pointaient le bout de leur nez, nous venions de vivre un bref retour des pat'd'ef... Nous regardions Xfile, Buffy, friends...
Bref une autre époque...

En fait, l'anachronisme dans les fics vient que le temps passe et qu'une nouvelle génération de lecteurs se met à écrire.
Image Image

Avatar de l’utilisateur
Basmoka
Elève de cinquième année
Messages : 106
Inscription : 27 août 2010 - 01:06

Re: Les anachronismes et l'uchronie dans les fanfictions.

Message par Basmoka » 09 avr. 2011 - 15:28

Petite digression :
En 2000, on avait déjà un ordinateur chez moi (c'était l'époque des écrans bombés, cubiques vers l'arrière au lieu de plat et des tours énormes qui font un bruit d'enfer :lol:) mais c'était dû au contexte professionnel de mes parents.
Quand un peu plus tard (2002 ?), on a changé d'ordinateur, j'ai récupéré celui-là parce que j'aimais déjà écrire des histoires en tappant sur le clavier (le papier, je m'y suis jamais habituée). Je pense que ça a énormément contribué à mon goût pour l'écriture et que sans ça, je n'en serais pas là où j'en suis.
reveanne a écrit :En fait, l'anachronisme dans les fics vient que le temps passe et qu'une nouvelle génération de lecteurs se met à écrire.
Oui, c'est très vrai. Et je pense que pour la plupart des auteurs (surtout les "nouveaux") ce n'est même pas conscient.
Peut-être que j'y suis plus sensible parce que j'ai commencé à lire/écrire des fics en 2003 et que ma représentation de l'univers HP est restée "figée" depuis ?
En plus de ça, j'utilise beaucoup EHP ou Harry Potter Wiki (en anglais) pour éviter les incohérences. Je cotoie donc de près la chronologie... J'imagine que quelqu'un qui écrit une romance entre deux personnages sans trop se référer au déroulement précis des évènements n'aura pas ce besoin et ne pensera pas tellement aux histoires de dates...

Avatar de l’utilisateur
Edme Kleber
Vigile à baguette du Ministère
Messages : 1805
Inscription : 14 déc. 2010 - 22:20

Re: Les anachronismes et l'uchronie dans les fanfictions.

Message par Edme Kleber » 27 juin 2011 - 18:17

Le truc, c'est que comme beaucoup l'ont précisé, on retrouve de vrais anachronismes surtout dans les fics qui s'éloignent du canon, avec des persos OOC ou carrément des Mary-Sues. Moi même au tout début, j'avais tendance à détailler les habits de mes peros, prendre trois plombes pour décrire leur visage, leur corps, j'en rajoutais des tonnes sur leurs goûts musicaux cinématographiques, etc... Je faisais toujours bien attention, mais je sais que c'est principalement dans ce genre de fic qu'on trouve les anachronismes dérangeants comme L'Ipod de Ginny ou le Mac Portable d'Hermione.

Le vrai problème, c'est qu'aucun appareil électrique moldu ne peut fonctionner à Poudlard. C'est un fait, on ne peut pas le détourner, et même si l'auteur préfère ignorer cette loi, je ne vois pas trop l'intérêt de faire s'isoler Hermione avec son Ipod. Elle aurait l'air tout aussi mélancolique à bouquiner dans un coin.

Pour les dates, on a beau dire que HP est intemporelle, je suis plus partisane de la conservation des dates. Si J.K.R s'est embêtée à établir une chronologie assez précise, c'est bien mal la remercier que de tout foutre en l'air et de traiter Hermione miss bêcheuse 2010. Rien n'empêche d'imaginer HP dans l'esprit 2010 (au niveaux des vêtements notamment, je ne m'offusquerais pas si Hermione porte trench beige et une grosse écharpe en laine à grosses mailles, qui fait plutôt partie de la mode des années 2000-2010, ou même lui donner un ordi portable, ou un téléphone portable -- dans la mesure où elle ne l'utilise pas à Poudlard ) tout en donnant les bonnes dates. Parce que si on change la date de leur scolarité à Poudlard, ça signifie qu'il faut aussi en prendre compte lorsqu'on évoque les maraudeurs ou la next gen...

Donc je le dis bien haut je suis contre les gadgets moldus dernière génération Utilisés à Poudlard (rien les empêche d'en avoir chez eux hein ? mais bon, ça coûte rien de replacer plus ou moins l'histoire dans son contexte. Filer un baladeur CD à Ron pour son anniv', pourquoi pas, une PSP déjà j'aime moins). Et je suis pour le respect de la chronologie (coller au canon à tout prix moi j'aime ça, mais je veux ben comprendre que pour mettre Harry et Draco ensemble, il faut s'en éloigner un peu, mais encore une fois, ça ne coûte pas grand chose d'essayer de faire ses persos un minimum In Character).

Autre chose qui me dérange. Je ne sais pas si on peut vraiment parler d'anachronisme ou pas, mais c'est le respect de l'âge des persos et de leurs attitudes. J'ai conscience que c'est très difficile comme exercice, et moi même j'ai fait la faute à mes débuts, et si depuis je fais des efforts, je suis loin d'être parfaite. Mais certains auteurs ont tendance à oublier que en première année, les élèves ont Onze ans, et que ils n'en sont pas encore a fantasmer sur les profs, ou même sur les filles. A onze ans, ça dépend des gens bien sûr, mais les garçons sont plutôt désintéressés des filles, et les filles fantasment plus sur le dernier chanteur à la mode (genre le bassiste des Bizzar's sisters) que sur les garçons de leur âge (cf Hermione dans le deux). Après évidemment, certains auteurs plus réfléchis mettent en scène leurs personnages en cinquième année. Mais le problème reste le même. Si les garçons commencent à s'intéresser aux filles, et inversement, à Quinze ans c'est les débuts (surtout en 90), donc un Draco qui a couché avec la moitié de Pourdlard en cinquième année pour moi, c'est pas seulement être OOC, c'est aussi un anachronisme. Et c'est encore plus vrai avec James et Sirius en 70.

Pour ceux qui placent l'action en septième année, ça résout déjà mieux le problème, a dix sept ans on a pu avoir plusieurs expériences, voire même beaucoup, donc je pardonne à ces auteurs là, mais pour les autres... :evil:

Voilà, j'ai sûrement du avoir l'air de vouloir couper le cheveux en quatre, mais je trouve que quand on écrit sur un univers qu'on aime, ça ne coûte pas grand chose d'essayer de faire un effort pour respecter un minimum de règles. Pour les jeunes auteurs je comprends, mais quand je vois certains auteurs qui se ferment totalement dès qu'on leur fait une remarque, ça me fais mal au coeur :(
ImageImage
Honestly, woman, you call yourself our mother?

Avatar de l’utilisateur
AlbusDumbledore
Propriétaire du Triclosaure
Messages : 7377
Inscription : 21 déc. 2009 - 14:00

Re: Les anachronismes et l'uchronie dans les fanfictions.

Message par AlbusDumbledore » 27 juin 2011 - 18:52

Ben faut dire aussi que pas mal d'auteurs sont frustrés soit de leur vie, soit des couples donnés par Rowling, qu'ils écrivent dessus en transposant, parfois sans le vouloir, leur univers à eux dans celui de Rowling. Car, même si elle représente une grande partie des fictions écrites, les fanfictions romance/amour sont celles où l'on trouve généralement le plus d'anachronismes.


Je ne dis pas que toutes les romances ont des anachronismes. Je dit que si on lit un (ou plusieurs) anachronismes, il y a de très fortes chances que ce soit dans un fiction romantique.
Image

Avatar de l’utilisateur
Edme Kleber
Vigile à baguette du Ministère
Messages : 1805
Inscription : 14 déc. 2010 - 22:20

Re: Les anachronismes et l'uchronie dans les fanfictions.

Message par Edme Kleber » 27 juin 2011 - 19:13

ah mais je suis entièrement d'accord =D
Sur une fic angoissante on mettra l'accent sur la peur, pas sur le dernier IPod, dans une fic policière, ce seront les actes qui compteront et les persos n'auront pas le temps de s'intéresser à leur look. Dans les romances, il y a moins d'action, le physique compte un peu plus que dans les autres genres, du coup on veut bien faire paraitre notre Hero(ïne) mais on peut faire un perso très classe sans faire d'anachronisme ou de fautes d'OOC...
ImageImage
Honestly, woman, you call yourself our mother?

Avatar de l’utilisateur
AlbusDumbledore
Propriétaire du Triclosaure
Messages : 7377
Inscription : 21 déc. 2009 - 14:00

Re: Les anachronismes et l'uchronie dans les fanfictions.

Message par AlbusDumbledore » 27 juin 2011 - 19:46

Edme Kleber a écrit :ah mais je suis entièrement d'accord =D
Sur une fic angoissante on mettra l'accent sur la peur, pas sur le dernier IPod, dans une fic policière, ce seront les actes qui compteront et les persos n'auront pas le temps de s'intéresser à leur look. Dans les romances, il y a moins d'action, le physique compte un peu plus que dans les autres genres, du coup on veut bien faire paraitre notre Hero(ïne) mais on peut faire un perso très classe sans faire d'anachronisme ou de fautes d'OOC...


Je suis une nouvelle fois totalement d'accord : les personnages de Rowling sont très classes comme ils sont. Des fois, je ne comprend pas pourquoi les auteurs préfèrent modifier les personnages principaux pour qu'ils collent à leurs histoires alors que faire un OC pourrait régler le problème allégrement (tu fais une sang-pure à 100% et hop, Drago il est content). Les auteurs m'étonnes parfois.
Image

Répondre

Revenir à « Sur les sites HPF »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités