Perles de reviews

Partagez vos fanfictions préférées, les résumés, les reviews ou encore les bourdes de vos lectures sur HPF.
Avatar de l’utilisateur
Ella C.
Titulaire des ASPIC
Messages : 250
Inscription : 01 mai 2017 - 21:21

Re: Perles de reviews

Message par Ella C. » 26 déc. 2017 - 22:33

Seonne a écrit :
26 déc. 2017 - 21:30
Je pense que c'est l'un de mes plus beaux cadeaux de Noël... Déjà que la review précédente m'avais fait super plaisir, mais alors celle-là <3
Oh :hug: Heureuse que ça te fasse autant plaisir :biz:
Image

Avatar de l’utilisateur
Roxane-James1
Stagiaire chez W&W
Messages : 900
Inscription : 07 déc. 2016 - 17:44

Re: Perles de reviews

Message par Roxane-James1 » 27 déc. 2017 - 00:24

Je suis en train de faire mes RAR... ET LA. JE TOMBE SUR UNE REVIEW. DE SELKET. :shock: :coeur: J'avais déjà répondu mais... SI C'EST PAS UNE PERLE DE REVIEWS, C'EST QUOI ?! :coeur: :hug:
Coucou je reviens faire un tour par ici :)

Mon dieu ce texte que dire.
Il est splendide.

Des les deux premières phrases j’ai étais happée. Elles sont tellement puissantes, tellement belles.

Au faite pourquoi je ne t’ai jamais rajoutée en auteur favori ? tu le mérites tellement.
J’adore ton idée de drabbles sur la famille Weasley et cie. ça me fait penser aux merveilleux drabbles de SourireSmagiqueS, le jeu des cinq familles que j’ai adoré.
Bref je me perds dans mes pensées je retourne à la critique admirative de ton texte. mais promis après avoir envoyé ce message je te rajoute en auteur favori.

Je suis happée par ta description de Teddy. Tes mots sont tellement incisifs, puissants dans ce texte que j’en ai eu le souffle coupé tout du long de ma lecture.
J’adore ta vision de Teddy. J’adore ton texte. Mais je suis frustrée qu’il y ai si peu de mot. Tu es tellement douée pour décrire quelqu’un en si peu mot mais n’empêche j’aurai aimé arriver moins vite à la fin.

Je file au chapitre suivant
Selket
Non mais Selket c'est la gentillesse même, la délicatesse, c'est Selket quoi :coeur: elle est comme ses mots : émouvante !

Ah et aujourd'hui, ce n'est pas une Review que j'ai reçu comme étant THE cadeau du siècle mais une RAR de MA-lice, petite nouvelle sur HPF :hug: je la mets ici aussi... j'ai rougi à un point quand j'ai lu ce qu'elle m'a écrit :coeur:
Coucou Rox' ! ;)

Effectivement, c'est ma première fanfiction postée ici, et savoir qu'elle t'a plu me remplit de joie !! Moi aussi j'adore verser quelques petites larmes, alors tu imagines bien que savoir que je n'étais pas la seule m'a fait rire quand même !

À vrai dire, ça m'a fait vraiment plaisir que tu trouves que c'est bien écrit !! Surtout venant de toi, que j'admire depuis que j'ai découvert HPF ! D'ailleurs je crois que l'un de mes textes préférés dans tes fanfics est "Il paraît"... Wouahh !!! J'ai adoré ! (Mais ça, je te le dirais dans une review !)

Merciii beaucoup pour ta review ! On se revoit dans une autre... de ton côté !!

Bisous !!

'Lice <3
La passe-miroir, tome 1 : Les fiancés de l'hiver de Christelle Dabos
- J'observe mon existence sous un angle différent, déclara-t-il gravement.
- Voyez-vous cela ! Et qu'en déduisez-vous ?
- Qu'à l'endroit ou à l'envers, elle est absolument vide de sens.

La passe-miroir, tome 2 : Les disparus du Clairdelune de Christelle Dabos
Imprévisible, anticonformiste et entreprenante. Prenez garde, un de ces jours je pourrais finir par tomber amoureux de vous.
:coeur: Dixit Archibald :coeur:

Avatar de l’utilisateur
Lyssa7
Pile éclectique
Messages : 1482
Inscription : 02 nov. 2016 - 18:20

Re: Perles de reviews

Message par Lyssa7 » 27 déc. 2017 - 14:44

J'avais complètement oublié de la mettre ici mais cette review... cette review... je me souviens qu'elle m'a mise les larmes aux yeux ! :coeur: Parce que Lilimordefaim, c'est un coeur en guimauve qui sait trouver les mots qui vous touchent en plein coeur. Bref, je me rends compte que je n'ai même pas fait ma RAR (même si je l'ai remercié en MP avec des coeurs partout :lol: ) et je crois qu'il me faudra un moment pour répondre correctement. :mrgreen:
Très chère Lyssa,

J'empreintes la forme épistolaire pour faire échos à cette lettre bouleversante de James à son père ou plutôt de James à son géniteur. Tu sais à quel point j'aime ta vision de James, à quel point cet être blessé me touche. Dès les premières phrases je me suis laissée prendre par cette rancœur qui joue le rôle d'un hameçon. Tu as su mettre en lumière ces thématiques si caractéristiques de la Next-gen. Celles qui dérangent, celles qui intriguent, celles qui nous font nous sentir impuissant face à tant d'injustices.

Lorsque James évoque ses cousins à tour de rôle, c'est comme s'il enfonçait à chaque fois un peu plus le clou de la vérité. Et cette accumulation doublée de l'intensité toujours croissante du destin tragique des personnages, m'a plongé dans une noirceur indélébile. Comme noyée par ce trop plein de tristesse. Ta Victoire représente tous ce qu'elle représente pour moi. Sur ce point nous sommes sur la même longueur d'onde. Sa façon de se raccrocher à Teddy, et ce salaud qui prend le large. Hugo qui préfère se voiler la face avec la drogue, Rose et Lily et Fred ... ET ton Fred j'ai envie de lui faire des câlins, de lui dire que tout va bien se passer et qu'il a le droit d'être lui-même. J' ai envie de leur dire ça à tous d'ailleurs, tout comme James. Le poids de la victoire les a tous détruit, c'était inévitable avec des parents aussi névrosés et traumatisés et cette charge est retombée sur la génération suivante. Parce qu'ils ne doivent pas être malheureux, pas dans un « monde en paix » comme tu le rappelle si bien dans la lettre. Il y a des passages cruellement magnifiques dans cette lettre. L'abandon de James qui n'en peut plus, qui suffoque dans l'ombre de ses parents, c'est une vision à laquelle j'adhère complètement.

James qui demande à Harry d'ouvrir les yeux et d'observer la réalité des repas de famille, c'est exactement ce que je l'imagine faire. Mon James est aussi en mauvais termes avec Harry, et s'exile aux Etats-Unis pour les mêmes raisons. C'est fou que nos visions soient si proches ♥ Tout cela pour te dire qu'il est temps pour Harry de se confronter à la réalité et pas à l'image qu'il s'en fait. Merci à James et donc à toi d'avoir tenté de lui ouvrir les yeux. Je serais curieuse de savoir la réponse de Harry.

« Je vais essayer. Encore une fois. Sans vous. Sans toi et tes ombres mouvantes. Sans maman et son sourire forcé. Sans Albus et ses silences lourds de sens. Sans Lily et ses envies de liberté. Sans vous tous. » Cette phrase m'a bouleversé. Sa construction tout d'abord, très saccadée, qui donne un illustre sa détermination. Ce n'est pas une décision à prendre à la légère de tout abandonner comme il le fait. C'est détruire une partie de soi-même, c'est s'oublier en partie. Ce passage est à la fois cruel et courageux. James y apparait complètement démuni face à son mal-être. C'est tellement paradoxal, parce que là où ils pourraient tous se soutenir dans ce non-être et ce mal-être, ils font tous l'erreur de se taire et de prendre leur sentimentalisme pour de la faiblesse.

Et cette phrase à la fin : « Tu n'es pas mon sauveur. Tu ne l'as jamais été pour nous. Pour tes enfants. » m'a totalement coupé le souffle. Elle est pleine d'une vérité crue. Le sauveur qui n'avait jamais voulu endossé ce titre, l'a finalement assumé pour ses enfants et finalement n'a pas été au bout... Je ne sais pas pourquoi mais cette dernière phrase m'a vraiment scotché sur place et a remis en relief toutes cette lettre et ma vision de la Next. Surtout en connaissant un peu la suite et son addiction au jeu.

Lyssa je vais sans doute ériger un autel en ton honneur. Tu écris vraiment avec tes tripes et je ne me lasse pas de lire tes textes ♥

Je te laisse sur ses mots empreints d'une tendresse sincère. A toi ma petite Vic adorée. Surtout ne t'arrête jamais d'écrire sur cette Next désenchantée ou d'écrire tout court, parce que tu as trop de talent pour ne pas le partager.

Je t'embrasse.

Signé : Un boulet nommé Angie.



♥♥♥

Avatar de l’utilisateur
selket
Stagiaire chez W&W
Messages : 903
Inscription : 16 oct. 2013 - 11:59

Re: Perles de reviews

Message par selket » 01 janv. 2018 - 18:15

Le père Noël m'a laissé de bien jolis cadeaux et me voilà avec des reviews toute plus adorable les unes que les autres.

Mais franchement la palme de la plus belle review du mois de décembre revient à Roxane :coeur:
Hello Selket !!

Oh Merlin ♥ je fonds littéralement. J'avais besoin de lire un truc comme ça alors une histoire de ta plume c'est le summum ! ♥

Déjà le choix des personnages qui est juste parfait ! Et puis tes descriptions à la fois poétiques et sombres qui reflètent parfaitement la guerre (comme ce que tu écris dans ton prologue qui est génial soit dit en passant !) et le vocabulaire que tu emploies ! C'est tellement beau que tu pourrais limite écrire une histoire totalement dépourvue de sens je la lirais quand même juste pour le plaisir de m'évader grâce à ce que tu fais. Ça me rappelle la très belle fanfiction que tu écris ''le peintre de leur vie'' : tu PEINS littéralement tes histoires. Et si tes ''toiles'' étaient à acheter, je me jetterais dessus !

Tu as une telle maîtrise des émotions ♥ c'est très ''sensible'' enfin je ne sais pas comment le dire bien mais en gros tes mots, ton style, ton histoire en elle-même ça fait comme une arabesque colorée : c'est beau, t'as envie d'avoir la suite et à chaque rebondissement, léger ou plus intense, t'as un sursaut de bonheur !

(Ok je viens de me perdre moi-même XD)

Nan mais tout ça pour te dire que franchement bravo quoi !! J'aime énormément la façon dont tu évoques Luna, sa manière de compter les secondes, en bruit de fond, et Dean qui entend ça en arrière plan, les pensées enchevêtrées de Dean (on croirait qu'on est dans sa tête !) et ses interrogations face à Malefoy. Tu retranscris tellement bien cette ambiance ! C'est comme je l'imagine !

Ah la fin de ce chapitre est fantastique, bien sûr ! Elle m'a marquée ! Il y a une profondeur de réflexion chez Dean qui m'a beaucoup plu ! Comme quoi, lui aussi aurait pu être à la place de Drago dans un ''univers parallèle'' de l'autre côté du miroir ;) c'est tout à fait juste. Et ça rend son humanité au personnage de Drago (avec le fait qu'il ait prononcé son prénom en forçant sur sa voix pour se faire reconnaître)

Bref, je blablate pour dire que ''Ouah'' et ''ENCORE ! " XD

Bisous Selket !

Rox'
Image

Avatar de l’utilisateur
Roxane-James1
Stagiaire chez W&W
Messages : 900
Inscription : 07 déc. 2016 - 17:44

Re: Perles de reviews

Message par Roxane-James1 » 20 janv. 2018 - 23:33

(oh Selket :hug: je suis contente que tu aies été touchée par ma petite review) :mouton:

Eh bien Selket gère aussi la fougère question review. Voilà, quand ce ne sont pas ses textes qui me font pleurer, ce sont ses reviews :coeur:
Coucou Roxane :)

J'avais pas vu que tu avais posté de nouveaux textes depuis le chapitre 3. Du coup je viens de tout rattraper

J'adore vraiment ton Audrey. Elle change tellement de la Percy fille que beaucoup de gens décrive. Elle est vraiment geniale ton Audrey et je considère maintenant que c'est son caractère celui qui correspond à l'Audrey de Rowling. Oui voilà j'ai décidé pour moi c'est ta vision que je préfère :)

Continue à écrire sur ce couple en tout cas, car sous ta plume il devient magique, adorable, drole et tellement attachant

Bisous
Selket
Je suis juste extrêmement touchée par le compliment sur le caractère d'Audrey. Cette review est magnifique. Merci Selket :hug: :biz: :mouton:
La passe-miroir, tome 1 : Les fiancés de l'hiver de Christelle Dabos
- J'observe mon existence sous un angle différent, déclara-t-il gravement.
- Voyez-vous cela ! Et qu'en déduisez-vous ?
- Qu'à l'endroit ou à l'envers, elle est absolument vide de sens.

La passe-miroir, tome 2 : Les disparus du Clairdelune de Christelle Dabos
Imprévisible, anticonformiste et entreprenante. Prenez garde, un de ces jours je pourrais finir par tomber amoureux de vous.
:coeur: Dixit Archibald :coeur:

Avatar de l’utilisateur
DameLicorne
Reine du Scorpius/Lily
Messages : 3683
Inscription : 06 sept. 2012 - 00:54

Re: Perles de reviews

Message par DameLicorne » 21 janv. 2018 - 00:26

Alors là, moi je suis obligée d'aller lire un tel texte ! :mrgreen:
Image Image Image Image Image

Mes fanficsPourquoi mettre en couple Scorpius Malefoy et Lily Potter ?Mes originaux

Tout homme s'enrichit quand abonde l'esprit. (Rowena Serdaigle)

Avatar de l’utilisateur
Roxane-James1
Stagiaire chez W&W
Messages : 900
Inscription : 07 déc. 2016 - 17:44

Re: Perles de reviews

Message par Roxane-James1 » 21 janv. 2018 - 13:23

:mrgreen: fais toi plaisir DameLicorne (ou arrache toi les yeux c'est selon :mrgreen: )

En fait je suis trop gâtée en ce moment :lol: :hug: donc cette review est de EllaC et elle m'a fait bondir de joie :coeur: sur mon petit reccueil qui ne comporte qu'une histoire pour le moment : Histoires de Dortoir
Par Merlin Roxane, cette idée est géniale. Déjà le jeu de mot Abracada draps à fait ma journée, mais en plus la vision de Ron transformé en sushi dans sa couette... Et l'oreiller qui explose ! J'ai beaucoup aimé le Basket Poubelle aussi, surtout avec la magie... La poubelle de Ron qui lévite et Harry qui se prend un manuel dans la tronche... D'ailleurs, pourquoi Seamus essaie de jeter son manuel ? C'est pas sérieux tout ça !

McGonagall en furie (deux fois en plus) c'est épique. La répartie de Hermione est à écrire dans les annales... (D'ailleurs Seamus a soulevé une erreur de sa part, ça doit pas arriver tout les jours et ça en dit long sur son exaspération...)

Le comique de l'OS est très bien rendu par le rythme rapide que tu utilises. Ça met en avant l'aspect bordélique et absurde des péripéties, la répartie dans les dialogues (et l'absence de répartie face aux figures d'autorité que sont McGo et Hermione), et ça met bien avant avant l'équipe de bras cassés que sont ces cinq trublions.

Non non, tu ne "salis" pas ces personnages ! Tu te les réappropries et le résultat est tordant. Merci pour ce moment de rire ^^
Alors Ella, si tu passes par ici, j'estime que ma RAR ne comporte pas assez de "merci" donc MERCI :mouton:
La passe-miroir, tome 1 : Les fiancés de l'hiver de Christelle Dabos
- J'observe mon existence sous un angle différent, déclara-t-il gravement.
- Voyez-vous cela ! Et qu'en déduisez-vous ?
- Qu'à l'endroit ou à l'envers, elle est absolument vide de sens.

La passe-miroir, tome 2 : Les disparus du Clairdelune de Christelle Dabos
Imprévisible, anticonformiste et entreprenante. Prenez garde, un de ces jours je pourrais finir par tomber amoureux de vous.
:coeur: Dixit Archibald :coeur:

Avatar de l’utilisateur
Ella C.
Titulaire des ASPIC
Messages : 250
Inscription : 01 mai 2017 - 21:21

Re: Perles de reviews

Message par Ella C. » 04 mars 2018 - 16:35

Roxane : :hug: :biz:

Ceci n'est pas une review mais une RàR de Catie, trop trop adorable. (Je supprimerai si c'est HS)
Catie a écrit : Hello Ella ! Tout d’abord, j’aimerais m’excuser pour ce retard inexcusable. D’habitude, je réponds à mes reviews très vite, mais là, la tienne était tellement longue et constructive et adorable, que je ne savais vraiment pas quoi dire, et il m’a fallu du temps et beaucoup de courage pour m’atteler à la réponse ! J’espère que tu ne m’en veux pas trop. <3

Tu ne peux pas savoir à quel point ça me fait plaisir de lire, relire et rerelire tous ces compliments, ça me touche énormément et je ne serai jamais capable de te dire assez merci ! Je craignais un peu que l’intrigue soit un poil trop complexe à comprendre, parce que moi-même je m’arrachais les cheveux en écrivant, alors je me disant comment je peux faire saisir ça à d’autre alors que moi-même je me perds, et pareil pour les personnages, j’avais peur de pas savoir doser, en dévoiler trop ou pas assez sur certains, en mettre d’autres en avant ou pas, bref tu me rassures sur tout ça et ça me soulage beaucoup, merci tout plein. <3 Du coup je suis contente que tu te sois arrachée les cheveux, c’était aussi le but, et surtout que tu aies apprécié les analepses avec Vivian et Elliott, j’avais peur que ça tombe comme un cheveu sur la soupe et que les gens n’adhère pas, donc merci beaucoup !

Je doutais pas mal sur cet épilogue, qui en soit n’est pas un épilogue parce que beaucoup trop long XD, à cause des différents personnages à qui tout le monde ne s’est pas forcément attaché, donc lire ta review me fait vraiment sourire et me fait très plaisir. Que ce soit par rapport au rythme, comme à l’évolution des personnages, ça me touche vraiment ce que tu dis. :hug:

En ce qui concerne Gabrielle, je suis très contente que tu aies apprécié son petit passage. Je dois dire que c’était un de mes OCs préférés, et repenser à cette fic maintenant, et surtout à elle, ça me rend toute émue, et je me souviens à quel point je tenais à elle, et ça me fait encore plus plaisir de lire ça. J’avais vraiment la sensation en écrivant que c’était elle qui avait le plus évolué depuis le début de ma fic, et je suis contente de voir que je ne suis pas la seule à l’avoir senti ! Je trouve aussi que tu as très bien analysé la dynamique des deux trios d’Aurors, avec Andrew et Harry d’une part, où elle était la plus jeune, et Clara et Harry d’autre part, où elle s’est un peu plus imposé.

Aaaah Mrs Young, j’avoue que j’ai bien aimé écrire sur elle quand même. Elle était délicieusement détestable, c’était drôle. :mg: Je me souviens avoir eu un peu de mal à écrire son passage, parce que j’avais vraiment des sentiments très mitigés à son égard. Dans le sens où comme tu dis, j’avais un peu de peine pour elle, pour sa vie qui partait en lambeaux (de son point de vue en tout cas), et en même temps son côté super égoïste. Bref, contente d’avoir pu transmettre tout ce que je voulais transmettre avec sa partie !

Je suis contente que tu aies apprécié le changement d’atmosphère avec Clara et Esteban ! Je dois dire que je les aimais beaucoup tous les deux, je les trouvais très frais, et j’ai adoré écrire sur eux. Je suis particulièrement heureuse que tu aies aimé l’ambiance du Mexique (et pas de l’Espagne :p), je n’y suis jamais allée mais mon père m’a raconté ses voyages là-bas, et ça m’a fait rêver et j’avais vraiment envie de transmettre tout ça, ce calme, cet apaisement ensoleillé, donc ça me fait très plaisir que tu aies apprécié. :hug:

Les blagues de Georgina et Marvin sur les corps des Mangemorts autopsiés, je t’avoue, j’ai bien ri en les écrivant ! :’) J’ai pas beaucoup parlé d’eux, mais je dois dire que je les appréciais beaucoup quand même, je m’étais imaginé toute une dynamique en tête que je n’ai pu écrire qu’ici, et j’ai adoré ça. Puis j’avais envie de glisser un petit débat moral là-dedans, sans ce que ce soit très prise de tête, mais juste assez quand même, donc je suis contente que tu le relèves. :) Et comme tu dis, c’est un peu le sujet fil rouge de la fic qui n’est jamais réellement évoqué, parce que si Harry se pose trop de questions, plus d’enquête, mais je voulais en parler quand même, au moins un tout petit peu. Et oui, maintenant que tu le dis, leur duo ressemble un peu à Clara et Esteban, quoi qu’un peu plus sarcastique et mordant je dirais. XD

Très contente aussi que tu aies aimé le petit passage sur Andrew et les déboires de Tobias. :mg:

Oooh et trop heureuse que tu aies aimé le moment avec Oliver et les autres ! Je dois dire que je les adorais tous les quatre, Oliver, Ryan, Katie et Effie, mais comme ils avaient pas trop trop de rapport avec l’enquête, je craignais un peu d’écrire sur eux, donc avoir des retours comme ça, ça fait super plaisir ! Et j’adore Effie aussi, faut trop que j’écrive sur des persos féminins comme ça, elle me faisait beaucoup rire ! Ca me rend nostalgique de répondre à cette review maintenant punaise XD

Pour répondre à ta question sur Hermione qui ne fait pas le barbecue : c’est parce que ça m’amusait beaucoup que ce soit Ron qui le fasse. :mg: J’adore Ron, surtout son incompréhension devant les bidules Moldus, il me fait toujours rire, et ses interactions avec Hermione aussi, du coup j’avoue, c’était surtout parce que je trouvais ça drôle de faire ça comme ça :’) Pour Harry et Ginny, disons que je suis contente de ne pas avoir écrit la suite :’) Ils me sortaient un peu par les yeux ces deux-là et je savais plus trop comment les manier. Mais je suis contente que cette petite scène t’aie plu quand même <3

Alors je ne sais pas du tout si la chanson fait partie de la BO de 13 reasons why, mais de base non pas du tout :’) Il s’agit de « Monsters » de Ruelle (je ne sais même plus si je l’ai spécifié en nda, honte à moi), et je l’ai entendue dans le premier épisode de Shadowhunters. :) Je l’ai reprise sur la fin parce que je trouvais que les paroles collaient très bien avec le passage sur Demelza ! Je suis très très heureuse que cette fin t’aie plu, on est d’accord que pour Curtis, c’est totalement mérité, et je suis trop contente que tu trouves Demelza classe, j’avais peur d’être la seule :mg: Par contre, je jure, c’était absolument pas prévu :’) De base, je voulais juste la faire pourrir en prison, mais je trouvais ça très nul et très plat à l’écriture, donc hop, je me suis dit je vais faire une fin un peu plus ouverte ! o/ En tout cas ça fait vraiment très très plaisir de lire un tel retour, merci tout plein ! :hug:

Mais pourquoi t’infliger le premier chapitre après ça ? XD En vrai je l’ai relu moi aussi et j’étais horrifiée de l’écriture. -> Mais ça fait super plaisir de lire que tu trouves que mon style ait évolué, vraiment, c’est un compliment qui me touche beaucoup, et je t’en suis vraiment très reconnaissante <3 Tu ne peux pas imaginer à quel point j’ai fondu d’amour et de choupitude devant cette review beaucoup trop adorable et que j’ai le sentiment de ne pas mériter. Je ne saurais te dire merci de manière suffisante, ça ne sera jamais asser. Donc merci mille fois, un million de fois, merci, merci, merci :hug:

Et maintenant c’est à moi de ne pas savoir comment terminer cette Ràr ! Désolée pour ce très long retard ? Merci encore, du fond du cœur ? Et en même temps, je ne sais pas si je dois te remercier parce que tu m’as donné terriblement envie de réécrire sur tout ce petit monde, une enquête, n’importe quoi, c’est pas bien du tout. XD Quoi qu’il en soit, j’espère à bientôt au détour d’autres fics, merci beaucoup, et tout plein de bisous :hug:
Catie, si tu passes par ici, que tu te replonges dans mon pavé des mois après pour répondre c'est déjà adorable <3 Mais alors quand tu dis que je te donne envie de réécrire sur cet univers :coeur: Après le temps et l'arrachage de cheveux que cette intrigue t'a demandés, c'est le meilleur compliment, le meilleur merci (et je persiste, tu mérites tout ce que j'ai dit). Donc de rien et merci à toi :biz: :hug: :hug:
ce post dégouline d'amour décidément
Image

Avatar de l’utilisateur
Ielenna
Responsable des Transports Magiques
Messages : 2577
Inscription : 11 déc. 2012 - 12:41

Re: Perles de reviews

Message par Ielenna » 19 mars 2018 - 12:00

Je ne vais pas la copier-coller entièrement ici, mais je voulais te remercier publiquement pour ta magnifique review, Roxane ! :hug: Un rayon de bonheur à mon réveil ce matin !
ImageImageImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
Roxane-James1
Stagiaire chez W&W
Messages : 900
Inscription : 07 déc. 2016 - 17:44

Re: Perles de reviews

Message par Roxane-James1 » 19 mars 2018 - 20:01

:hug: Oh Ielenna :hug: je suis contente de t'avoir fait sourire :hug:

J'ai reçu deux reviews de Fleur :shock: mais je n'en reviens pas :shock: La choupitude extrême :coeur: :hug: merci mille fois :hug: je mets la dernière mais je ne suis que joie là :mouton:
Fleur d'épine a écrit :Oh. Whaou.
Déjà, je suis toujours aussi fan de ton style. C'est très efficace, très mouvementé comme j'aime, et tout plein de douleur. Il faut une sacrée force pour survivre à la lecture de ce chapitre !
Whaou. Je suis toute retournée je crois. Tu as eu raison de l'écrire en si peu de mots, c'était exactement ce qu'il fallait pour nous marquer à ce point. Tout a été si rapide, si fulgurant. Whaou. A la fin, on n'a à peine le temps de s'en remettre.
Le geste d'Anthony était très chevaleresque. C'est... pff, on ne peut que l'admirer pour avoir protégé son amie, quitte à donner sa vie, et en même temps c'est tellement tragique, on a envie qu'il parte avec elle.
Mais whaou, les derniers mots qu'il lui balance. Oh la la, je suis toute émotionnée moi :'( T'avais pas le droit de faire quelque chose comme ça. Je venais de m'attacher follement à ton Anthony et tu le sacrifies sous mes yeux impuissants. Tu es horrible. Mais je t'aime bien quand même.
Le fait que ce chapitre soit aussi court, et donc l'action aussi rapide, fonctionne à merveille : on ressent le sacrifice d'Anthony avec d'autant plus de violence. Elle n'a même pas le temps de lui dire au revoir, de refuser qu'il l'abandonne, que c'est déjà fini, il lui jette son sac à la figure. Whaou.
Ensuite, le départ de Susan est très bien décrit, on comprend qu'elle court sans faire attention au chemin, elle est complètement déboussolée et annéantie. J'ai adoré qu'elle chute, par exemple. J'ai adoré que la tempête se déchaine en même temps que son monde s'écroulait, que le vent soit aussi violent que la scène précédente. Qu'elle retrouve la mer, qu'ils avaient découvert ensemble dans l'autre chapitre, et c'était tellement beau ce moment d'ailleurs, mais maintenant ça fout un coup au cœur.
Le transplanage rend ton récit encore plus fort, le changement entre la mer et la terre (l'herbe) est brusque. Là-bas c'était la mort, maintenant c'est la vie. C'était simple, mais terriblement efficace, le coup des jonquilles aux couleurs vives et les épines odorantes des sapins.
Et la fin est terrifiante.
J'ai juste un regret : qu'Anthony ait disparu aussi vite. Qu'on n'ait pas eu plus de moments entre les deux. Ça me brise le cœur. Et ça me frustre qu'il ait eu à se sacrifier si tôt, là. Non ! Je m'y oppose !
Tu as intérêt à l'avoir gardé envie et le faire revenir plus tard ! Merci bien.
Bon, sinon, comme tu as pu le comprendre, j'ai adoré <3
La passe-miroir, tome 1 : Les fiancés de l'hiver de Christelle Dabos
- J'observe mon existence sous un angle différent, déclara-t-il gravement.
- Voyez-vous cela ! Et qu'en déduisez-vous ?
- Qu'à l'endroit ou à l'envers, elle est absolument vide de sens.

La passe-miroir, tome 2 : Les disparus du Clairdelune de Christelle Dabos
Imprévisible, anticonformiste et entreprenante. Prenez garde, un de ces jours je pourrais finir par tomber amoureux de vous.
:coeur: Dixit Archibald :coeur:

Avatar de l’utilisateur
Layi
Bureaucrate au Département de l'Artisanat Moldu
Messages : 2217
Inscription : 07 nov. 2011 - 13:02

Re: Perles de reviews

Message par Layi » 22 mars 2018 - 10:49

Je ne vais pas la copier ici car elle est assez longue :biz: (mais vous pouvez la retrouver ICI ) mais la review d'Hortensea, ce matin, sur ma dernière fic... :coeur: :coeur: Le genre de review qui motive quand tu te lances dans une nouvelle aventure. J'avais trop peur de n'avoir aucun retour ou quoi, ou que ça plaise pas ou que les gens trouvent ça nul ou que sais-je, et en un commentaire tu as su me rassurer, c'est juste :hug: :hug:

Avatar de l’utilisateur
Eejil9
Bureaucrate au Département de l'Artisanat Moldu
Messages : 2412
Inscription : 13 mai 2016 - 17:45

Re: Perles de reviews

Message par Eejil9 » 02 avr. 2018 - 22:40

La review de Dreamer sur ma dernière fic. :coeur: :nif:
Je ne vais pas tout copier ici, mais je retiendrai juste cette phrase :
Je crois que c'est le plus beau texte de fanfiction que j'ai lu depuis que je lis de la fanfiction, et ça serait vraiment le diminuer de dire que c'est juste un coup de coeur.
:oops: C'est trop pour moi là. Je ferai une jolie ràr (enfin j'essaierai) demain, mais... Pfiou, merci Dreamer. :hug:
"Dire. Dire ce qu'on meurt d'envie de dire. Dire ce qu'on a besoin de dire. Besoin vital. Terrifiant. Dire ce qu'on ignore avoir envie ou besoin de dire. Dire pour comprendre, nettoyer, guérir, avancer. Mais est ce que dire suffit ? Tout à l'heure je l'ai cru."

Avatar de l’utilisateur
dreamer
Comptable chez Gringotts
Messages : 1081
Inscription : 20 août 2015 - 14:29

Re: Perles de reviews

Message par dreamer » 03 avr. 2018 - 06:55

Oh Eejil :hug: j’ai dit ce que je pensais, ton texte m’a vraiment remuée émotionnellement et il était si beau que je ne pouvais pas dire moins que ça :biz:
Image

Avatar de l’utilisateur
Roxane-James1
Stagiaire chez W&W
Messages : 900
Inscription : 07 déc. 2016 - 17:44

Re: Perles de reviews

Message par Roxane-James1 » 05 avr. 2018 - 18:36

Fleur d'épine a écrit :Ooh, je viens de lire ton texte et de voir tes remerciements, t'es trop mignonne <3 Merci à toi, surtout, d'avoir proposé un texte aussi bien pour mon projet :hug: Et bravo, aussi, d'avoir su passer la première épreuve du labyrinthe, épreuve qui n'était pas évidente du tout avec toutes ses contraintes !

Et bien, comme d'habitude, j'ai beaucoup, beaucoup, beaucoup aimé ton texte. Je suis toujours aussi fan de ton écriture et de tes idées scénaristiques.

Commençons donc par le style. Il est un peu moins élaboré que dans les autres textes que j'ai lus de toi, plus simple, mais ça n'empêche que je le trouve bon et très efficace. Dès les premièers lignes, en fait, il m'a conquise par son humour et sa précision. C'est fou car, tu as quoi ? 16 ans ?? Et ton style semble déjà bien mature, bien affirmé, je t'avoue que je suis très admirative et que je me demande ce que ça va donner au fil des années oO Rien que ton premier paragraphe de deux lignes, avec la comparaison du troll des montagnes, j'ai trouvé ça absolument génial et délicieux. Et c'est ainsi tout le long. Parfois, on retrouve des formules un peu plus classiques, que j'aime un peu moins, mais c'est très rare : tu arrives tout le temps à marquer les mots de ton empreinte et c'est ça que j'admire. C'est un réel plaisir de te lire !

Maintenant, en ce qui concerne l'histoire, j'ai tout simplement adoré. D'habitude je ne lis pas trop des fics de romance avec des OCs, mais là je suis prête à suivre cette histoire sans souci, même si elle ne faisait pas partie du projet du labyrinthe ! J'aime beaucoup ton personnage principal, May, et la situation dans laquelle tu l'as mise avec ce test de grossesse, et tout le désespoir qu'elle ressent à l'annonce de cette nouvelle. Le désespoir est bien dosé, d'ailleurs, il est assez présent pour qu'on compatisse avec elle, qu'on soit un minimum ému par la situation, et en même temps, tu ne restes pas trop longtemps figée sur ça, tu fais évoluer ton personnage et tu nous apportes des éléments nouveaux, du coup j'étais ravie.
Le sujet me plaît bien en tout cas ; une grossesse non désirée chez une jeune fille de dix-huit ans fraichement arrivée des USA, résultat d'une partie de jambe en l'air d'un soir, avec un petit crétin nommé James Sirius Potter ; c'est peut-être un peu cliché mais ça ne me dérange absolument pas car j'adore ce type de cliché là, et je suis vraiment à fond dans le scénario !

Point intéressant aussi : le personnage de Miranda, et sa relation avec May, le fait qu'elles soient collègues depuis peu, que James Sirius soit le mec de la première, mais qu'il ait également couché avec la seconde. J'adoooooore. Je sens qu'il va y avoir plein de situations compliquées et croustillantes comme je les aime, plein de confrontations, de pleurs, de colère, de vengeance, et ça, comme le dirait mon ami Jean-Marc Généreux, j'ACHETE.
Je redoute et j'ai hâte de lire le moment où Miranda apprendra la vérité ! Je me doute que ce n'est pas pour tout de suite, mais, oh la la, ça risque d'être un gros bordel ! En plus, comme tu le dis, elle a l'air gentille Miranda, un peu la femme parfaite, qui sait ce qu'elle veut, où elle en est, belle, déterminée, qui a réussi professionnellement. Je me demande ce qu'elle fiche avec ce petit con de James Sirius Potter XD

Oh, un autre passage que j'ai beaucoup aimé, c'est l'interraction avec Malcolm Finnigan :') Déjà, j'adore le fait que tu introduises, au détour d'un paragraphe, des fils de personnages qu'on connait ! Et là, c'était très très drôle, l'espèce de désarroi qui s'est emparé de lui face à la réaction un brin exagérée de May. J'ai grave aimé ce passage XD

Peut-être le moment que j'ai un peu moins aimé, c'est lorsqu'elle se rend à l'étage du bureau des Aurors pour en repartir aussitôt. Je n'ai pas bien compris ce qu'elle essayait de faire. Par ailleurs, je trouve sa réaction trop lisse par rapport à ce que j'imagine qu'elle aurait ressenti dans une telle situation. Tu écris : "May jugea opportun de disparaître, avant que Potter ne la voie,". Or, la situation est tellement perturbante (elle vient d'apprendre qu'elle est enceinte de ce type, qui est un petit con), que j'aurais attendu un peu plus d'émotions à ce moment-là. Par exemple : comment elle se fige de le voir, comment ça lui retourne l'estomac, etc. Bref, voilà, il y a juste ce moment que j'ai trouvé un peu plus faible que les autres, mais c'est pas grand-chose.

Et alors j'adore le fait que tu te sois centrée sur James et Mike l'instant d'après. C'est une idée très ingénieuse et c'était assez jouissif d'avoir droit au point de vue de James, après en avoir entendu parler tout le long du chapitre. C'est affreux comment il parle, d'elle en plus, sans souvenir de l'avoir croisée, en train de la mater sans éprouver aucune honte. C'est typiquement le sale mec par excellence. Mais j'aime bien. J'aime bien lire sur des pauvres types, surtout dans ton histoire car on se doute que tout va lui retomber dessus, et tu n'imagines pas comme j'ai hâte d'avancer dans ton histoire et de voir comment tout va s'enchaîner. J'adore tes personnages, même les plus détestables, parce qu'en plus ils sont tellement fidèles (genre le type qui a oublié qu'il a couché avec une fille, un mois et demi de cela, par adultère en plus, et qui a le toupet de souhaiter qu'elle ne le colle pas aux basques car elle est "gourde". C'est juste une réaction baffable mais tellement fidèle à ce qui existe en vrai, du coup j'ai trouvé ça génial !!! Et même si je déteste les James dans la vraie vie, je les trouve en même temps intéressants psychologiquement donc je suis contente de lire sur l'un d'entre eux et j'ai hâte de savoir ce que tu vas en faire !).
Et alors le pompon c'est d'apprendre que Miranda commence à parler à James de "vie commune", bon sang. Et ça façon, à lui, de le dire "Elle est insupportable..." blablabla, mais c'est lui qui est absolument insupportable :')

Hiii je suis à fond dans ton histoire et j'ai trop hâte de lire la suite !!
J'envoie plein de câlins à May parce qu'elle risque de se prendre une grosse claque dans la figure lorsqu'elle saura à quel point elle compte peu pour lui :hug: Elle le sait déjà, mais pas à ce point je pense, pas au point qu'il dise à son pote qu'elle est gourde et qu'il n'ait aucun souvenir d'elle. (c'est scandaleux !!!! je m'insurge !!)
Câlins à Miranda aussi qui va devoir faire face à la vérité à un moment donné :hug:
Et câlins à James, mine de rien, parce que je pense qu'il va tomber de haut lorsqu'il apprendra pour le bébé et que tout va lui retomber dessus :hug: (enfin, le câlin, c'est simplement s'il se remet en question et si on découvre une facette plus touchante de lui. Sinon, tu peux oublier :mg:).
Eeet j'imagine qu'on va avoir droit aux réactions de Harry à un moment donné ! Hihi, j'ai trop hâte !

Encore un grand bravo à toi d'avoir pondu quelque chose d'aussi cool pour mon projet, je suis trop trop trop trop contente, et j'ai pris beaucoup de plaisir à te lire :D A la prochaine !
Non mais les reviews de Fleur ou ses RAR :coeur: :fan: je suis en amour devant, merci mille fois :mouton:
La passe-miroir, tome 1 : Les fiancés de l'hiver de Christelle Dabos
- J'observe mon existence sous un angle différent, déclara-t-il gravement.
- Voyez-vous cela ! Et qu'en déduisez-vous ?
- Qu'à l'endroit ou à l'envers, elle est absolument vide de sens.

La passe-miroir, tome 2 : Les disparus du Clairdelune de Christelle Dabos
Imprévisible, anticonformiste et entreprenante. Prenez garde, un de ces jours je pourrais finir par tomber amoureux de vous.
:coeur: Dixit Archibald :coeur:

Avatar de l’utilisateur
Layi
Bureaucrate au Département de l'Artisanat Moldu
Messages : 2217
Inscription : 07 nov. 2011 - 13:02

Re: Perles de reviews

Message par Layi » 05 avr. 2018 - 19:14

Fleur c'est le genre de personne qui te fait des ràr plus longues que la review que tu lui as laissé. :mrgreen: :arrow:

Avatar de l’utilisateur
Api
Reporter à la Gazette du Sorcier
Messages : 1616
Inscription : 21 janv. 2013 - 20:31

Re: Perles de reviews

Message par Api » 06 avr. 2018 - 19:01

J'étais en train de trainer sur HPf en me disant que j'en avais marre de pas avoir écrit depuis longtemps et là, je me connecte juste histoire de et je tombe sur une review de Fleur. COmment dire, je chiale a moitié et va falloir que j'arrête parce que je vais bientôt travailler :mrgreen:
Alors déjà, avant que je n'oublie, ton illustration est juste sublime. Je suis amoureuse de tout ce que tu fais je crois *_* Mais cette illustration, tout de même, c'est dingue ce qu'elle réussit à dégager. Je crois que tu aurais pu ne pas écrire de texte, te reposer uniquement sur ce dessin parce qu'il veut déjà tout dire.

D'un autre côté, heureusement que tu n'as pas agi ainsi car tu nous aurais privé d'une pure merveille.

Ce texte. Bon sang... Ça faisait longtemps que je n'avais rien lu de toi et voilà que je me retrouve idiote, comme avant, face à ton texte qui, en si peu de mots en plus, a eu raison de moi. Je reconnais totalement ta touche personnelle, ton style bien à toi, efficace, poétique, et simple, aérien et concis, je ne sais pas en fait, c'est plusieurs choses en même temps, certainement de la sorcellerie.
J'ai l'impression que c'est toi Luna et que tu nous as donné à voir la lumière. Bon. Dis comme ça, ça fait un peu fanatique qui assiste à un miracle :') :') Mais je pense que tu vois ce que j'ai voulu dire.

Franchement, merci. Je préfère te le dire maintenant, parce que je ne sais pas comment je vais m'en sortir avec la suite de cette review. Mais ce qui est certain c'est que j'ai voulu te remercier du fond du coeur après avoir fini ce texte.

Avant de rentrer dans le détail de Luna, je vais parler du début. Dès les premières phrases, tu plantes le décor, tu installes une ambiance. Mais ce n'est pas une ambiance "normale", c'est une ambiance à la Api. Ça se fait en deux-trois phrases à peine, parfois même quelques mots seulement, il y a ce truc que tu vas dire qui va tout bouleverser. Je ne sais pas comment tu fais. Mais je suis très sincérement admirative. Et j'ai aussi une faveur à te demander. Ecris. Ecris, Api, ne t'arrête jamais d'écrire. S'il te plait. C'est trop délicieux pour qu'on puisse s'en passer. C'est si léger et si lourd en même temps. C'est cela, je crois, qui est vachement puissant chez toi. Il y a toute cette légéreté, même dans les mots employés, dans la façon de traiter les événements, dans la poésie et le lyrisme de Luna, sa robe que j'imagine voltiger alors qu'elle danse... Mais au détour de tes mots, on y perçoit aussi la lourdeur, la gravité, l'horreur passée. C'est tellement beau putain T__T

Je m'égare. Je n'ai toujours pas évoqué ce qui m'a plu, exactement, au début (quoique tout m'a plu en réalité donc ce que je vais dire sera certainement superflu par rapport à ce que j'ai réellement ressenti et ce que tu as réussi à exprimer). Je voulais citer un extrait mais c'est impossible de couper....

"Cérémonie de la victoire, c’est comme ça qu’ils ont appelé l’étrange pièce de théâtre pendant laquelle les plus grands noms de la résistance ont défilé sur une grande estrade pour recevoir une médaille. Services rendus au monde des sorciers."

Ces deux phrases, là. Tu m'expliques comment c'est possible ?
:'(
Je pleure mais c'est d'amour pour ton style. Il est désabusé, moqueur, détaché, et Dieu (on en revient encore à lui on dirait x)) sait à quel point j'aime ça, surtout quand c'est bien fait, et là c'est très bien fait.

J'ai, d'un coup, eu une illumination, trouvé le mot qui te convenait. Magicienne. Je trouve qu'il te va trop bien ! Magicienne déjà, c'est joli, c'est léger. Et c'est ce que tu réussis à faire, avec tes mots parfaits (et tes dessins, ton doigté de fée).
(ou fée, tiens. Féérique. Petite fée. Je ne sais pas. Tu préfères quoi ?)

Ensuite, je suis absolument fan de la façon dont tu dénonces la non reconnaissance qu'ont eu les résistants plus lambdas, les Dean et les Seamus qui sont cachés, sur la photo, par la grande taille de Neville. Même si ce n'est pas vraiment ça, il y a une espèce d'amertume un peu douloureuse qui en ressort. En tout cas, c'est très fort. On ne peut pas rester insensible à ce que tu décris. Même si c'est très légérement esquissé. C'est tellement fort que ça reste gravé.

J'aime le passage dans les toilettes aussi. Harry y est si bien décrit. Et Dean qui s'en va, qui retrouve le bar, l'homme qui rit à gorge déployé, et les souvenirs qu'elle a laissés en lui.
A partir de là, les mots me manquent, parce que c'est Luna déjà, donc parler de Luna est compliqué, mais c'est ta Luna en plus, c'est un mélange de deux magies d'un autre univers que je ne pourrais commenter. Je ne le peux sincérement pas mais je te dis merci, à ce moment-là.
Je relève juste - ça je peux en parler - l'effet qu'elle a eu sur Dean, l'espoir qu'elle lui a apporté, la lumière, ces beaux moments partagés à deux qui paraissent comme un rêve. Et c'est magnifique.

Alors un énième merci.
(et un nouveau : "écris !" <3)
Je suis morte de bonheur, merci Fleur, mille fois :biz:
Image

Avatar de l’utilisateur
AlbusDumbledore
Valet de Batman
Messages : 6468
Inscription : 21 déc. 2009 - 14:00

Re: Perles de reviews

Message par AlbusDumbledore » 30 avr. 2018 - 23:57

J'ai reçu tous pleins de reviews ces derniers jours, mais je me permets de poster ceux qu'Eejil a posté pour L'égalité totalitaire sur le Héron :
Bonjour Albus !

J'ai vraiment beaucoup aimé ce chapitre. Déjà, j'adore l'anticipation de ce type, alors ça ne pouvait que me plaire. En plus, même si ce n'est pas une surprise, tu maîtrise vraiment bien le genre, notamment au niveau de la dissémination des informations. Dans l'ensemble, c'est très naturel, et les petits indices (les accords au féminin par exemple), toutes les petites choses qui permettent de remarquer que l'histoire se passe dans une société différente, un peu angoissante, sont très enthousiasmants à interpréter, j'étais aux anges dès les premières lignes.

C'est idiot à dire, mais j'ai été embarquée par le début parce que les personnages étaient dans des lieux que je connais bien (je suis sûre que Béatrice devait aller au MK2 Bibliothèque, sûre !), où je passe souvent, quand je vais au cinéma à pied depuis chez moi. Bon, à partir du moment où elle dépasse la Gare d'Austerlitz, elle sort de mon itinéraire, mais quand même, j'ai trouvé l'effet intéressant. C'est pas seulement du chauvinisme - je ne suis pas du tout attachée à Paris plus que ça - mais vraiment, même si c'est un effet circonscrit à un nombre de lecteurs limités, c'est vraiment un effet intéressant, parce que ça me rapproche beaucoup de l'intrigue. L'histoire se passe chez moi, et ça change tout : c'est le futur, c'est une société différente, même si ce qu'elle contient est un des possibles de la nôtre, et cet aspect potentiel est renforcé par la familiarité du lieu. En un mot, ça fait bizarre de voir cette histoire-là se passer à deux pas de chez moi.

Pour l'intrigue, je ne sais pas où tu vas nous mener, mais c'est sûr que cette société asceptisée, contrôlée, totalitaire d'une certaine manière (c'est bien le titre), a quelque chose d'angoissant. Ce que j'apprécie, c'est que tu la montres dès le départ dans une sorte de crise, avec ce couvre-feu totalement inquiétant, à tel point qu'on voit d'un bon oeil l'irruption de l'intru chez Béatrice, même lorsqu'on ne sait rien de lui, simplement parce que c'est quelque chose qui vient rompre cette régularité angoissante.

Cependant, pour ce qui est de l'irruption de l'homme dans l'appartemment de Béatrice, deux choses : d'abord, c'est peut-être un passage un peu mal géré sur le plan syntaxique, parce que tu l'appelles "l'individu", et tu te coupes l'herbe sous le pied, pour la révélation. La grammaire dit déjà que c'est un homme avant que la lumière ne le révèle. C'est d'autant plus frappant que tu avais minutieusement tout accordé au féminin depuis le début du texte. Ensuite, même si je ne sais pas où tu vas conduire ce texte, je ne suis pas sûre que la société actuelle mène à une telle élimination des hommes comme "Nuisibles" et je suis sûre que la criminalité ne serait pas annulée par la disparition des individus de sexe masculin. Je ne me prononce pas encore, vu que je n'ai pas fini ton histoire, mais j'ai un peu peur d'être gênée par ça.

Malgré ces deux petits points, j'ai vraiment adoré ce premier chapitre et je file lire la suite !

A bientôt !
Bon sang, elle a une chance de cocue, Béatrice, vu ses réponses, elles auraient eu toutes les raisons du monde de fouiller son appartement, les deux-là !

Bref, j'arrête de raconter des bêtises. J'ai de nouveau beaucoup aimé ce chapitre et j'apprécie beaucoup ta gestion du rythme dans cette histoire : c'est cool que tu nous donnes plus d'informations sur la République citoyenne dans le deuxième chapitre, ça permet un début naturel, puis ça satisfait ma curiosité. C'est chouette d'avoir confronté les connaissances de Béatrice (en récit de pensées) et les révélations de Marcus (au discours direct), je trouve le format très naturel et très agréable à lire.

Pour ce qui est du contenu, j'ai failli m'énerver, j'espère que tu en es conscient. :P Je me suis dit, avec tous les travers de la société que tu pouvais choisir, écrire une condamnation unilatérale et plutôt très injuste du féminisme en l'accusant de vouloir exterminer les hommes et établir une gynocratie, c'est franchement pas cool. Et puis, tu as élargi le tableau avec la présentation des autres pays du monde par Marcus et ça a un peu tempéré les choses. Je ne suis pas sûre d'être à 100% en paix avec ce que tu racontes, tout dépend de comment tu tourneras les choses, mais appuyer chaque régime totalitaire sur une oppression rend cette oppression-là... comment dire ? on va dire que ça fait moins condamnation caricaturale du féminisme mais simplement réflexion sur les différents types d'oppression possibles et sur le fonctionnement des régimes totalitaires. L'oppression n'est pas ce qui apporte la paix en tant qu'elle élimine les fauteurs de troubles, mais elle donne un bouc émissaire à la population et porte avec elle la privation de liberté qui fige la société. Dans ce cas, l'oppression des hommes n'est pas plus en germe dans notre société que dans la société allemande ou autre, mais simplement une donnée contingente qui permet d'instaurer un régime à fort potentiel de lavage de cerveau et d'injustice, en s'appuyant sur une peur construite de toute pièce. Bref, mon blabla est exagérément compliqué, et finalement pour ne rien dire de plus que : j'ai hâte de voir où tu nous emmènes. Et je parie que dans la République latine, il n'y a que des hommes. Ce serait un peu de l'exogamie 2.0 :D

J'ai beaucoup aimé ta réflexion sur les canaux de propagande et la censure, si forte que même les personnes qui y travaillent ne remarquent pas qu'il y a un souci. Cela dit, j'ai peut-être trouvé ça un peu fort, non que ce soit impossible, mais être aveugle à ce point... Et puis, je me rappelle de ma famille qui s'abreuve de TF1 et je me dis que ce n'est pas si impossible que ça.

J'ai trouvé ça très chouette que tu fasses partir ton monde du retour de De Gaulle et de mai 68, et pas d'aujourd'hui. Je me demande pourquoi tu as fait ça, parce qu'après tout, ça aurait été possible de partir d'aujourd'hui pour en arriver au même point, mais dans tous les cas, c'est une très bonne idée, qui marche bien, sans doute parce qu'on a plus de recul et qu'on peut mieux apprécier l'évolution de la situation mondiale parce qu'on la connaît mieux. Enfin, moi, je la connais mieux quoi !

Une remarque inutile et un peu idiote encore : si l'homosexualité est un délit et qu'il n'y a que des femmes dans la République Citoyenne, bon sang, ça ne doit pas être très funky tous les jours.

Sur ces bonnes paroles, je file lire la suite !
Oh, ce sera déjà fini après ? Moi j'étais à fond, j'aurais pu en lire tout un roman ! :O

Haha, je m'étais bien dit qu'il y avait un truc avec les relations sexuelles dans cette histoire ! J'aime beaucoup ta manière de présenter les choses. De toute manière, c'était couru d'avance, s'il n'y a plus que des femmes, interdire l'homosexualité, c'est un peu perdu d'avance ! Ce qui me plaît particulièrement, c'est que, comme tu fais naître ce totalitarisme dans les années 70, c'est la société des années 70 qui se fige, avec ses propres intolérances. Si la société d'aujourd'hui virait à ce que tu dépeins, ce rapport ambigu à la sexualité n'aurait pas lieu d'être, ou du moins pas de la même façon. Du coup je suis vraiment admirative de la finesse de ta réflexion et de la construction de ton univers : tu as fait un choix qui, je te l'ai dit, m'a étonnée, en ancrant le changement relativement loin dans le passé, mais tu as une manière extrêmement intéressante d'exploiter ce choix.

Au niveau de l'intrigue, ça me plaît beaucoup de voir Béatrice, qui a l'air plutôt paisible, comme fille, embarquée dans cette histoire ! J'ai apprécié ton soin du détail, sur le café, sur les lignes de métro, on voit que tu as beaucoup soigné ton histoire, c'est impressionnant. Cependant, je trouve peut-être que la romance Béatrice / Marcus arrive comme un cheveu sur la soupe. Certes, un coup de foudre est un coup de foudre, et je n'arrive pas à déterminer si je trouve ça carrément en trop ou si je trouve que ça va trop vite, mais dans tous les cas, ça me fait un peu tiquer. Peut-être que si ça n'avait été que du désir, et pas explicitement lié à l'amour... Bref, c'est très sympa à lire et ce n'est qu'une toute petite mini riquiqui critique, mais je trouve ça un peu cliché. ça ressort d'autant plus que le reste est extrêmement travaillé et soigné.

Mais c'est un détail, j'apprécie toujours autant ton histoire, et je suis déçue d'arriver déjà à la fin, j'ai bien peur que ça ait un petit goût de pas assez, parce que j'étais vraiment rentrée dedans.

Désolée, cette review est un peu plus courte que les autres, je crois, mais j'ai comme l'impression que je me mets à radoter, et de toute façon, mon train arrive ! A bientôt pour un commentaire sur la fin ! :D
Ouh là, c'est allé très très vite sur la fin ! :O

Ce n'est pas forcément un reproche, je vois mal comment tu aurais pu faire pour ralentir les choses, peut-être amorcer un peu la rencontre entre Marcus et les Anticonformistes, ou alors allonger un peu les révélations, parce que là, j'ai un peu eu l'impression que tu as fait avance rapide. Après, c'était peut-être voulu, parce que ce n'est pas sans intérêt, cette accélération finale : quelle claque. Oui, à bien y réfléchir, je pense que le rythme est bien maîtrisé, mais que je ne suis pas objective parce que j'avais vraiment envie d'en lire plus. En fait, ce sont toutes les qualités de ton texte qui font que j'ai été frustrée par la fin. J'ai bien aimé la fin ouverte, cela dit, je suis une grande fan de ce genre de chutes qui laissent place à l'imagination.

Cependant, je suis très fatiguée, j'ai dormi cinq heures cette nuit, et c'est pas assez pour moi visiblement, car je n'ai clairement pas trop vu la différence entre le monde idéal selon Béatrice et le monde idéal selon les Anticonformistes. Pour moi, ce qui les sépare est une différence de méthode, pas une différence d'idéal, et du coup je n'ai pas trop compris ce qu'elle cherchait à démontrer par sa diatribe (qui était un peu trop pleine de bons sentiments à mon goût, par ailleurs). Mais c'est sans doute la fatigue qui me fait perdre le peu de subtilité que je possède !

J'ai bien aimé le retournement de situation, j'avais bien deviné pour la République Latine et ses oppressions, mais pas pour la duplicité de Marcus. C'est une vraie surprise, c'est très réussi sur ce point. Là où je trouve qu'il y a une faiblesse en revanche, c'est sur l'exploitation des sentiments : Béatrice fait un peu girouette, elle l'aime d'un coup, elle l'aime plus, elle l'aime de nouveau... Sans compter que je ne pense pas que ce soit possible d'aimer quelqu'un aussi vite et sans le connaître, mais ça, ce n'est que mon pessimisme habituel. D'un autre côté, Marcus se métamorphose vraiment, c'est presque trop fort tellement c'est radical. C'est une toute petite critique parce qu'honnêtement, si ce n'est pas le point fort de ton histoire, les points forts sont tellement forts, eux, qu'on ne s'arrête pas là-dessus : ton idée d'histoire, cette fine construction sociale, cette analyse de la société, tout ça, c'est d'une qualité impressionnante, je suis absolument bluffée. Le reste à côté, on s'en fiche.

Donc un très grand bravo pour cette histoire qui m'a vraiment tenue en haleine, qui m'a tellement plu que j'en aurais bien lu plus. Il ne faut pas te fier aux petites critiques qu'il y a dans les coins de mes reviews, c'est parce que je ne suis pas capable de dire une chose sans nuancer, mais vraiment, cette histoire est vraiment incroyable et j'ai passé un super moment de lecture. Et merci pour tes trois jolies ràr super détaillées et super instructives (et super rapides en plus !)


Juste merci Eejil :hug: :hug: Tu n'as pas idée du sourire que tu m'as donné aujourd'hui avec ces commentaires. Cette histoire a pris une telle importance pour moi de par le sujet traitée (je voulais tellement ne pas décevoir Labige pour l'Echange), et de par ce que j'ai vécu pendant novembre-décembre dernier ; que je me suis mis une pression énorme. Et voir des retours comme ceux-ci, ça me soulage tellement, donc voilà, encore merci Eejil :hug: :hug:
Image

Avatar de l’utilisateur
Eejil9
Bureaucrate au Département de l'Artisanat Moldu
Messages : 2412
Inscription : 13 mai 2016 - 17:45

Re: Perles de reviews

Message par Eejil9 » 01 mai 2018 - 09:23

Mais de rien Albus, c’est parce que ton texte est génial qu’il y a ces retours, tu les mérites, et moi je n’y suis pour rien ! :hug:
Et merci pour tes ràr géniales, précises et intéressantes ! :hug:
"Dire. Dire ce qu'on meurt d'envie de dire. Dire ce qu'on a besoin de dire. Besoin vital. Terrifiant. Dire ce qu'on ignore avoir envie ou besoin de dire. Dire pour comprendre, nettoyer, guérir, avancer. Mais est ce que dire suffit ? Tout à l'heure je l'ai cru."

Avatar de l’utilisateur
Layi
Bureaucrate au Département de l'Artisanat Moldu
Messages : 2217
Inscription : 07 nov. 2011 - 13:02

Re: Perles de reviews

Message par Layi » 03 mai 2018 - 16:23

Cette review de Bloo qui vient de me faire fondre de bonheur.
OK, toutes les reviews que je reçois sur ANR me font juste trop plaisir, mais celle-ci m'a trop émue...
Je suis passée par tous les stades :boing: :yipee: :yeux: :fan:
Je suis teeeeellement perturbée par tes Serpentard, je dois clairement avouer que j'ai un a priori négatif sur ces personnages surtout à cette époque en fait (dans la Next-Gen j'aime bien caser des gosses à Serpentard même si chez moi c'est pas Rose :mg: ), à part Regulus mais parce que quelque part par sa mort et le pourquoi de sa mort, pour moi, il s'est toujours un peu extrait de ce groupe - parce que je pense pas que ce soit arrivé par hasard, sa rébellion, ni uniquement pour Kreattur même si ça a joué, et je me suis toujours dit qu'il n'avait jamais du être le stéréotype du Serpentard futur Mangemort mais quelqu'un de quelque part plus rationnel, qui pense que les Sang-Purs sont supérieurs parce qu'il a grandi comme ça et qu'ils méritent donc une certaine place dans la société mais que torturer et tuer des gens pour ça n'a juste aucun sens ? (en fait je le vois bien croire en un discours de type Grindelwald, "pour le plus grand bien", genre Voldemort veut dominer les Moldus mais pour leur bien parce qu'ils sont faibles et tout, et quand il va réaliser qu'il veut juste les massacrer sans autre but réel derrière que de s'assurer l'immortalité, il déchante)

Bref, c'était une longue parenthèse :mg: Mais tout ça pour dire, tu me sors complètement de mes idées préconçues et je trouve ça chouette parce que tu apportes beaucoup de nuances aux clichés que je peux avoir en tête, et en plus tu me surprends à la lecture alors que ça serait facile de verser dans le cliché des gros méchants de Serpentard, mais ton histoire est bien mieux que ça ! Et en fait tu me mets même la pression pour la mienne, parce que j'ai clairement pas l'habitude des Serpentard et il faut pas que je fasse quelque chose de trop grossier et tu es donc désormais mon modèle, attention c'est une lourde tâche ça veut dire que je vais attendre avec encore plus d'impatience tes chapitres :mg:

C'est presque évident que Evan et Rogue parlaient de Rose mais je me demande vraiment quelles sont les instructions qu'ils ont pu recevoir et ce qu'espère Dumbledore aussi, parce qu'il se doute forcément que les informations détenues par Rose vont intéresser Voldemort alors s'il a balancé oklm qu'elle venait du futur, c'est qu'il espère en tirer quelque chose - se servir d'elle pour démasquer les Serpentard sympathisant de Voldemort ? Ce serait incroyablement vicieux mais pas si étonnant pour Dumbledore finalement. Je crois que je vais beaucoup aimer Madalyn, elle a l'air un peu moins intéressée que les autres et de juste se préoccuper sincèrement de Rose, les autres on devine un peu les idées derrière la tête quand même, et je parle même pas de Rogue ! D'ailleurs, j'aime beaucoup ce que tu fais de lui, même si le personnage m'horripile x) Mais là encore je trouve que tu as vraiment l'intelligence de sortir des clichés habituels sur Rogue, de ne pas juste en faire un pauvre type moqué par les Maraudeurs ET les Serpentard, s'il est accepté par des gars comme Mulciber alors qu'il est pauvre et Sang-Mêlé (parce que le racisme des Mangemorts c'est quand même aussi une belle part de mépris de classe mine de rien) c'est qu'il a su se faire respecter parmi les Serpentard et s'y forger un nom, mais malheureusement y'a pas mal de fics qui font pas l'effort d'aller si loin. Ici on sent que Rogue n'est pas juste un toutou pour les Serpentard mais qu'il est vraiment à égalité avec eux, voire légèrement en avantage par son intelligence. Franchement je suis impressionnée par ton écriture tout en nuances et que tu arrives à faire passer tout ça en 2000 mots ça me dépasse, moi qui suis incapable d'être claire et de correctement lancer mon action en 3000 mots, franchement bravo !

Et Regulus, que dire ? Il parle pas beaucoup le garçon pour l'instant, le pauvre se fait un peu couper ou "renvoyer" à chaque fois qu'il essaye - là avec l'allusion à son frère. Je suis très curieuse de savoir ce que tu vas faire de la relation entre Regulus et Sirius, j'ai lu pas mal de fois sur eux et jamais la même chose pourtant, chaque auteur/autrice essaye toujours d'amener un petit truc en plus et je me demande ce que sera le tien. On sent bien qu'il y a quelque chose en tout cas qui va au-delà d'une divergence d'opinions... c'est l'été où Sirius est parti qui vient de s'achever ? ROSE VA DEVOIR LE CONSOLER HEIN (oui parce que j'attends une romance moi hein :mg: ) (je t'avais dit je suis chiante :Arrow: )

Non mais plus sérieusement, j'aime vraiment beaucoup, beaucoup ce que tu fais et c'est un réel plaisir de lire chaque nouveau chapitre et j'ai très hâte à la suite Layi, et compte sur moi pour te rappeler à chaque fois qu'il faut jamais que tu arrêtes d'écrire *coeur*

Répondre

Revenir vers « Sur les sites HPF »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité