De l'intérêt des OC

Page blanche, sources d'inspiration, créations de personnages,... Trouvez ici conseils et discussions autour de l'écriture et de la construction d'histoires !
Pinkgrass
Diplômé BUSE
Messages : 122
Inscription : 29 mai 2010 - 18:29

Re: De l'intérêt des OC

Message par Pinkgrass » 20 août 2013 - 17:17

peekaboo a écrit :Ce que je pense (pas taper) c'est qu'écrire sur des OC c'est peut-être plus l'éclate pour l'auteur que pour les lecteurs. Comme le perso est inventé, pas besoin de respecter de trait de caractère ou quoi que ce soit... On fait ce qu'on veut, on a notre propre canon. Je ne dis pas que c'est plus facile, bien au contraire. Un OC il faut tout construire mais c'est là que c'est fun, je pense.
Quand on arrive comme lecteur, on doit se l'approprier et on ne peut pas faire autrement que d'accepter la vison de l'auteur sur son perso.
En toute objectivité, pourquoi ne parlerait-on pas d'éclate pour l'auteur au sujet des Drarries ou autres pairings improbables ?
Simple question mais moi ça me titille cette histoire. Même si les personnages utilisés sont bien respectés, moi je sais pas, on se les approprie ces personnages pour en arriver au "fantasme" de l'auteur. C'est pas un peu le but de la fanfiction finalement ?

Avatar de l’utilisateur
Ellie
Arc-en-ciel Ambulant
Messages : 13176
Inscription : 14 janv. 2007 - 01:10

Re: De l'intérêt des OC

Message par Ellie » 20 août 2013 - 19:10

De mon point de vue, c'est parce que les Drarry et autres couples improbables restent du domaine "public" dans le sens où ouais l'auteur se les approprie pour le moment, mais les persos restent toujours "ouverts". J'ai trop l'impression de mal m'expliquer là XD

J'ai écrit un Mimi/Peeves. Je crois être la seule du site (voire du monde de la potterfiction francophone XD) à les shipper, ces deux-là. Mais ça reste quand même accessible parce que ce sont des personnages que les gens connaissent, même s'ils shippent pas la même chose que moi, il y a un lieu commun où l'auteur et le lecteur peuvent se rencontrer et se dire "ah ouais, là tu vois, on parle de la même personne".

À côté, j'ai une petite fic avec des OC. Beth/Logan, je l'ai shippé comme Mimi/Peeves, mais pour eux, il n'y a comme lieu commun que ce que j'ai mis dans la fic.

Tu dis que tu me vois pas de différence, mais pour moi il y en a une, parce que quand on écrit sur du canon, il y a toujours une chance de tomber sur des lecteurs qui vont avoir le même fantasme que nous, ou qu'on va embarquer dans nos fantasmes, ou qui vont nous dire "ah ouais il est trop cool to fantasme, mais le mien c'est plutôt ça : ...", alors que l'OC, à la base, c'est le fantasme de l'auteur seulement.
Image
sakura284

Avatar de l’utilisateur
Eliane
Responsable des Transports Magiques
Messages : 2704
Inscription : 15 sept. 2008 - 20:34

Re: De l'intérêt des OC

Message par Eliane » 20 août 2013 - 21:49

Juste pour revenir sur une phrase qui m'a bien fait rire :
litsiu a écrit :Il y a sûrement eu une mode sur les héritières-de-Voldemort-sappées-en-gothic-chic-aux-yeux-d'émeraude, etc... Bref.
Pour le côté sappées-en-gothic-chic je sais pas, mais pour l'OC héritière de Voldemort aux yeux verts, c'est pas pour rien que c'est devenu un cliché de la Mary-Sue :mrgreen: . D'ailleurs, je pense à une fic que j'avais adoré y a trèèès longtemps (ça date d'au moins 5 ans et demi, vu que c'était au moment où je lisais encore sur le même pc que Louise) où on découvrait justement que l'héroïne était la fille de Voldemort. En fait, je dois avouer que mon tout premier OC était fille de Voldemort :mrgreen: (ne m'en tenez pas rigueur, j'étais en 3e, depuis je crois que toute trace d'une telle fic a disparu définitivement :twisted: ).

Sinon, j'approuve totalement le post de Louise concernant la "nouvelle" mode des OCs... Y a vraiment rien de nouveau à tout ça, même si sur le forum on en voit de plus en plus ^^. Si ça peut en "rassurer" certains, y a eu d'autres modes sur le forum et ailleurs, et comme partout, y en a à qui ça plait, et y en a à qui ça plait pas :mrgreen: . Il faut de tout ^^.

Plus sérieusement, concernant la question "Pourquoi Rusard ou un OC cracmol ?", je pense que j'aime bien écrire les deux, en fait... Bon, je n'écris pas assez pour ce que je dise soit réellement constructif, mais quand je me suis retrouvée à devoir écrire sur un personnage oublié pour les fics de Noël et que je suis tombée sur Phineas, ça a vraiment été un énorme coup de cœur, parce qu'il y avait tellement de questions à se poser sur lui et sur sa famille, sur son caractère, sur sa carrière, sur la mort de son frère, sur Isla qui a été reniée pour avoir épousé un moldu (vu l'époque et la famille, y a quand même un gros mystère sur "Comment Isla a-t-elle fait pour finir avec un moldu ?" Oo), et des questions qui en engendrent d'autres (du style : Okay, Isla s'est fait reniée, mais elle a sûrement dû avoir des enfants qui ont été élèves à l'époque où Phineas était directeur : Phineas les a-t-il reconnus ? Ou a-t-il croisé pendant des années ses neveux et nièces dans les couloirs sans jamais comprendre ? Quoique, c'est même pas possible : il a forcément le nom des parents des élèves... Est-ce qu'il a essayé de prendre contact avec Isla ou l'a-t-il ignorée toute sa vie ?). Hum, je m'emporte, mais vous avez compris le principe : Phineas était un perso à la fois connu et totalement inconnu, et écrire sur lui me faisait totalement tripper.
Mais écrire sur lui m'a amené à développer d'autres personnages (les enfants d'Isla, dont certains ont changé de prénom au fil du temps :mrgreen: ) qui eux sont des vrais OCs et que j'adore totalement (même si pour l'instant, j'ai peu voir pas écrit sur eux, même si j'ai un gros recueils d'OS en projet depuis un paquet d'années maintenant (que j'écrirais un jour - c'est un défi de ma future liste 101/1001 !)), donc je ne peux même pas dire si j'ai une préférence pour les OCs ou les personnages oubliés :mrgreen: .

Après, je ne peux pas vraiment parler du point de vue du lecteur, parce qu'honnêtement, j'ai pas lu de fanfic Hp depuis plusieurs mois (voir plus) et j'ai pas plus envie que ça de m'y remettre : j'arrive à saturation de l'univers, surtout qu'il manque cruellement de femslashs dans l'ensemble des fanfics Hp, et vu que je ne lis maintenant quasiment plus que des femslashs (hum, je crois qu'on peut enlever le quasiment :oops: ), donc j'ai préféré me réfugier sur des fandoms où trouver un bon femslash ne relève pas du casse-tête (dernièrement, Glee, 96,8K de fics sur FFnet, avec 15,6K fics sur Quinn Fabray dont 70% de femslashs - avec, entre autres, 9,1K de Faberry, ce qui fait quand même quasiment 10% des fics de Glee :mrgreen: )
Image

Pinkgrass
Diplômé BUSE
Messages : 122
Inscription : 29 mai 2010 - 18:29

Re: De l'intérêt des OC

Message par Pinkgrass » 20 août 2013 - 21:53

Ah mince, grillée :mrgreen:

Ellie : Je comprends. Et je suis même intriguée par le Mimi/Peeves :lol:

En fait, c'est une erreur de ma part, je le sais, je pars du principe que le Harry d'un auteur de fanfic ne sera pas le même que celui de JKR, qu'il en serait sa propre interprétation. Disons qu'en tant que lectrice, je mets les OC au même niveau que les personnages du canon parce que justement, je vois Harry comme l'OC de JKR, au même titre que si je lisais une fic sur Galaad (premier exemple qui me vient, désolée), j'aurais du mal à lire une fic sur lui d'un autre auteur. Pour moi, un Drarry revient donc à satisfaire le fantasme de l'auteur même s'il appartient au domaine public. Après, ça ne m'a jamais empêchée de trouver de bonnes fictions sur les personnages de la saga, je ne suis pas totalement fermée non plus(juste un peu bornée).

Après voilà, je suis peut être un peu puriste sur les bords et donc je ne shippe que les personnages qui sont ensemble dans le canon. Du coup, c'est vrai que je ne m'intéresse pas tant que ça aux fantasmes des auteurs concernant les couples improbables.
Ellie a écrit :Tu dis que tu me vois pas de différence, mais pour moi il y en a une, parce que quand on écrit sur du canon, il y a toujours une chance de tomber sur des lecteurs qui vont avoir le même fantasme que nous, ou qu'on va embarquer dans nos fantasmes, ou qui vont nous dire "ah ouais il est trop cool to fantasme, mais le mien c'est plutôt ça : ...", alors que l'OC, à la base, c'est le fantasme de l'auteur seulement.
Tout dépend de comment on perçoit l'OC. Personnellement, je ne vois pas l'OC comme un fantasme dans un premier temps, mais plus comme un outil. Je ne sais pas comment les auteurs d'OCs voient leurs propres personnages inventés, mais ce n'est pas mon cas. Au départ, je vois l'OC comme un outil répondant aux besoins de l'histoire. Dans mon cas, j'aime les grandes aventures et c'est difficilement conciliable avec l'époque du trio par exemple. Je me rabats donc sur la nouvelle génération parce que c'est une période libre et que l'on peut tout faire (ou presque). Et on est d'accord, quand on créé une intrigue de toute pièce, les OCs deviennent obligatoires. Du coup, le fantasme n'est pas à l'origine de la création d'OCs. Il le devient. Je ne cache pas que je m'amuse à créer des persos, que je m'attache à certains de mes personnages et qu'un lecteur ne comprendra pas forcément parce que justement, c'est mon fantasme. Seulement, l'idée de créer un OC ne me vient pas par simple envie, il est même secondaire par rapport à l'histoire en elle-même et je ne pense pas que je sois la seule à ressentir les choses comme ça. Enfin j'espère.

Voilà, c'est mon avis subjectif et je peux comprendre qu'uns personne n'entrera pas dans mon "délire" tout comme je n'entrerais pas dans celui d'un bon vieux Drarry.

Avatar de l’utilisateur
Antonomase
Cracmol
Messages : 16
Inscription : 19 août 2013 - 14:39

Re: De l'intérêt des OC

Message par Antonomase » 20 août 2013 - 23:13

Je suis cette discussion depuis quelques jours et maintenant que mon inscription a été validée, je peux enfin y participer (j'ai mis un peu de temps avant de sauter le pas, je dois aussi le dire).

Je pense que ce qui est déterminant est la relation que l'on a avec les livres de Rowling.

Si on aime les livres pour les personnages, les fics à OC vont faire soupirer et lever les yeux au ciel. En revanche, si ce qu'on aime dans les livres de Rowling, c'est l'univers (lieux, Histoire, légendes, ambiance, politique, etc.), les OC sont une nécessité. Un moyen d'aller plus loin, ailleurs, de tester, de sonder, de toquer...

Lecteurs comme auteurs, on peut être à tout jamais tout l'un et tout l'autre ou varier dans ses plaisirs et ses goûts selon l'époque, l'humeur, les occupations du moment.

Les OC et les personnages canons offrent deux façons très différentes de travailler. Il n'y en a, me semble-t-il, pas une qui soit plus évidente ou plus difficile que l'autre. Tout dépendra des habitudes et des préférences de l'auteur. Ca a déjà été dit : le perso canon demande un effort d'appropriation, tandis que le perso OC demande des efforts d'insertion. Les deux types de persos offrent des challenges différents.

Pour ma part, si j'aime l'univers de Rowling, ce sont avant tout ses personnages et leurs relations qui m'ont fait adorer cette saga. Je suis donc plutôt dans le camp des persos canons (plus en tant que lectrice qu'auteur d'ailleurs).

Voilà, c'était ma première participation à une discussion sur le forum :)

Poissonrouge
Membre de l'Armée de Dumbledore
Messages : 429
Inscription : 23 janv. 2011 - 20:30

Re: De l'intérêt des OC

Message par Poissonrouge » 20 août 2013 - 23:55

Ellie a écrit :Tu dis que tu me vois pas de différence, mais pour moi il y en a une, parce que quand on écrit sur du canon, il y a toujours une chance de tomber sur des lecteurs qui vont avoir le même fantasme que nous, ou qu'on va embarquer dans nos fantasmes, ou qui vont nous dire "ah ouais il est trop cool to fantasme, mais le mien c'est plutôt ça : ...", alors que l'OC, à la base, c'est le fantasme de l'auteur seulement.
Je ne vois pas la différence, moi non plus. Un personnage de JKR, c'est trois images : celle de JKR sur son personnage, celle de l'auteur, celle du lecteur. Un OC (tout comme tout personnage qu'on ne rencontre pas dans une fanfiction ou ré-écriture), c'est deux images : celle de l'auteur, celle du lecteur. Dans tous les cas, le lecteur se fera sa propre image (ou son propre fantasme).

Quand j'écris du Regina/Ruby, c'est du pur fantasme, on est d'accord. J'ai envie de traiter la culpabilité, le poids du passé et les biais de perception et de jugement tout en ayant à l'esprit une trèèèès belle image :mrgreen: Sérieusement, Regina et Ruby ça vends du rêve !

Mais mes OCs ? Je les laisses vivre. Je me les appropries pas comme des esclaves. Le but des OCs pour moi, c'est pas d'en faire des biographies complètes à la limite de la consultation psychologique. Je pense pas qu'il y ait même un but précis aux OCs. C'est personnel, encore une fois, mais je construis pas un OC juste pour le faire découvrir aux lecteurs. Il y a toute une histoire, toute une intrigue derrière. Et je suis d'accord avec Pinkgrass là-dessus (même si j'irais pas jusqu'à dire que ce sont des outils, c'est juste que les construire ou écrire sur eux n'est pas une fin en soi. Un OC n'est rien sans l'histoire, sans le contexte tout comme nous ne sommes rien sans notre histoire et notre société actuelle).

Franchement, ma fic principale doit tabler dans les 50/60 personnages inventés, plus les personnages de fond qui n'ont qu'une base simple (histoire de pouvoir tout monter rapidement si nécessaire par la suite). Je vais épargner mes 11 autres fics dont les personnages sont également inventés. Alors oui, certains personnages ne seront jamais connu des lecteurs, d'autres apparaissent une fois, une seule fois dans presque 300 000 mots ... Et le lecteur ne saura que deux-trois choses sur eux, mais je m'enfous. C'est pas un problème. Je vais pas me mettre à écrire toute sa vie juste parce que je peux le faire ou pour que les lecteurs puissent l'appréhender entièrement. À quoi ça sert ? Honnêtement ? Le but quand j'écris, c'est la construction. J'écris des histoires, j'écris pas des personnages. Les personnages je les construis, je les écris pas. Je comprends même pas ce « écrire des OCs » qu'on lit à droite à gauche sur le topic. Ça a aucun sens pour moi. J'écris une fanfic et il s'avère que les personnages sont inventés. Je me dis pas : putain, je me ferai bien un petit OC là, maintenant, allez hop. Par contre, ça m'est déjà arrivé de me dire : putain, je me ferai bien une fic HP là-dessus.
Bon, encore une fois, c'est personnel. Mais voilà quoi. Je construis pas des OCs pour montrer à tout le monde que je sais le faire (si je sais en réalité le faire c'est une autre question :lol: ) et parce que je pense qu'ils sont tellement géniaux que tout le monde devrait les connaître de A à Z, je construis des OCs parce que de un, j'aime cette construction, que de deux ils font partis de mon histoire. Ils sont une partie intégrante de ma putain d'intrigue.

Je viens de me relire et ça paraît un peu HS. Ce à quoi je voulais en venir avec tout ce blabla, simplement, c'est qu'exploiter entièrement son personnage et le connaître par coeur ne veut pas dire qu'on l'écrit de A à Z pour les lecteurs. Donc ça laisse une marge considérable au lecteur pour combler les trous et se faire sa propre idée du personnage. J'ai un peu l'impression que le sous-entendu de certains posts c'est genre : on sait tellement de choses sur l'OC qu'on a plus de marge de manœuvre, plus de portes de sorties, tout est fermé. Sauf que c'est absolument pas le cas. Si c'était le cas, personne n'aurait de quoi écrire sur les personnages de JKR puisqu'ils sont ses OCs à elle et qu'on est tous censé avoir intégrer son unique vision et ses fantasmes à elle.

Ce moment où tu te rends compte que ton post était, en fait, résumable en deux lignes :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Eliah
Schtroumpfette à lunettes
Messages : 6899
Inscription : 03 oct. 2009 - 18:40

Re: De l'intérêt des OC

Message par Eliah » 21 août 2013 - 09:43

C'est vrai que les OC, ça existe depuis le début de la fanfic. Les fans qui voulaient écrire le tome 5 après la sortie du 4, le tome 6 après le 5 ou comme moi le 7 après le 6, en attendant le vrai, on a bien été obligés de créer des OC. Le mien, enfin la mienne, c'était la nouvelle prof de défense contre les forces du mal. Bien obligée, après tout le poste est maudit et c'est compliqué de remettre un prof qu'on a déjà eu... Reprendre un perso connu de l'histoire ? Pas grand intérêt, si vous voulez mon avis.

Perso, je suis à 100% pour les OCs. Desfois que certains d'entre vous en douteraient. :mrgreen: Mais à petite dose, c'est bien assez. Au début, (et là je ne parle que des persos principaux de mes fics) j'avais la prof de DFCM et Madison, qui n'a fait l'objet que d'un OS. Et puis j'ai rajouté Olivia, et grâce à Erwan et ses conseils en matière de création de perso, j'avoue que je suis assez fière du travail que j'ai investi en elle. Mais finalement, pour l'instant, je n'ai fait que RP et quelques OS. Je crois qu'il y a juste trois concours pour lesquels j'ai participé avec Ollie. Trois, dont celui sur les OC. Et c'est vrai que c'est compliqué pour le lecteur qui veut tout lire pour voter de devoir se farcir une tonne d'infos sur un perso qui lui est inconnu avant de pouvoir comprendre quelque chose, et c'est pour ça que l'idéal est de faire un petit résumé du perso dans la note d'auteur. Et comme disait Erwan, c'est bien aussi de se faire bêtater par quelqu'un qui n'a jamais rien lu de son perso comme ça on peut savoir si l'histoire est compréhensible. En fait, participer à un concours avec un OC, c'est peut-être plus de boulot qu'avec un perso du canon, en fin de compte. Je sais plus qui disait que l'auteur qui écrit avec un OC s'éclate plus qu'un autre qui écrit avec un perso du canon, et je ne suis pas d'accord parce que justement, l'auteur qui apporte un élément inexistant des récits de Rowling, toutes catégories confondues, présente sa vision de telle ou telle chose, ce qu'il aurait aimé qu'il se passe ou je-ne-sais-quoi encore... Bref, le fait de présenter sa version aux lecteurs c'est en quelques sortes exprimer son talent et attendre le retour. Un OC, c'est une partie de soi. Un OC, peut-être pas dans son ensemble mais en partie du moins, sur des traits de caractère ou le physique, il y a toujours quelque chose en lui qui nous ressemble, qui nous attire, ou qu'on trouve cool/bien. Enfin, au moment où j'écris ça, je me demande comment Rowling a pu créer Voldemort mais bon :mrgreen: Disons que bon, on ne crée pas un OC juste pour créer un OC mais pour les besoins d'une histoire.

Quand je dis que je suis à 100%, il y a quand même une part de relatif, parce que je reste quand même allergique aux Mary-Sue et Gary-Stu (quand je me suis rendue compte que j'avais inconsciemment fait de la prof de DFCM une Mary-Sue, je lui ai tout de suite mis plein de défauts mais j'étais du point de vue de Harry et du coup c'était encore pire qu'avant XD)... J'avoue que j'ai encore plus de mal avec eux depuis que je suis modo... Il y a des perles, quand même. Les filles cachées, les moitié Vélane, moitié Elfe (style Tolkien, hein, pas Rowling :mrgreen: ), les ados qui débarquent directement en septième année à Poudlard parce qu'avant 1) ils étaient à Salem où ils ont été persécutés/renvoyés 2) ils ont vécu enfermés dans une cave, ne connaissent rien de la vie et découvrent l'amour grâce à Snape 3) les parents faisaient l'école à la maison mais ils sont morts sous les yeux de leur fils unique (qui peut désormais voir les Sombrals, c'est génial !) et maintenant il vit chez une tante horrible qui ferait trembler Petunia. (barrer les mentions inutiles) (je précise que je viens d'inventer tous ces scénarii, si l'un d'eux ressemble à une de vos fics c'est totalement fortuit et j'en suis désolée pour vous)

D'un autre côté, je comprends plus ou moins ceux qui n'aiment pas les OC. Mais ceux qui pensent qu'il y en a trop, ceux qui disent qu'il est temps que la mode se termine, je suis désolée mais je pense aussi qu'il y a une part de jalousie parce que les OC ont la côte en ce moment. Pour preuve, c'est que ça fait plusieurs fois qu'un truc en particulier est à la mode sur HPF et qu'il y a toujours quelqu'un pour dire "y'en a marre de la mode". Exemple : les drabbles dénonciateurs. Taka et moi en étions à l'origine (enfin surtout Taka :mrgreen: ), LITS nous a suivi et après ça n'a pas arrêté. Et à ce moment, quelqu'un a dit "y'en a marre que vous démontiez les clichés, c'est pas drôle ce que vous faites".

Personnellement, il y a toujours eu des trucs qui m'ont fait fuir dans la fanfic : les Dramione pour commencer, et bah en fait, tous les clichés que j'ai pu démonter dans ma fic pour les drabbles dénonciateurs. Les surnoms ridicules, la salle de bains des préfets, etc. J'aime pas. Et je pense qu'il y a pas mal de monde ici à qui ça ne plaît pas, mais c'est pas pour autant qu'on va créer un topic pour dire qu'on en a marre de ça et qu'il faut que ça cesse. Bon, j'exagère un peu, parce qu'effectivement, on a renommé le topic et c'est devenu un sujet de discussion sur les OC (d'où le fait que j'aie donné mon avis) mais je trouve ça bien dommage de râler parce qu'il y a beaucoup d'OC en ce moment, qu'il est temps que la mode s'essouffle et tout. Pardon pour la comparaison, mais protester pour empêcher les gens de continuer à développer leur imagination, c'est comme manifester contre le mariage pour tous, dans un sens...

Avatar de l’utilisateur
Antonomase
Cracmol
Messages : 16
Inscription : 19 août 2013 - 14:39

Re: De l'intérêt des OC

Message par Antonomase » 21 août 2013 - 10:08

Eliah a écrit :Un OC, peut-être pas dans son ensemble mais en partie du moins, sur des traits de caractère ou le physique, il y a toujours quelque chose en lui qui nous ressemble, qui nous attire, ou qu'on trouve cool/bien. Enfin, au moment où j'écris ça, je me demande comment Rowling a pu créer Voldemort mais bon :mrgreen: Disons que bon, on ne crée pas un OC juste pour créer un OC mais pour les besoins d'une histoire.
Ca marche aussi pour les personnages canons. C'est d'ailleurs probablement pour ça que je suis incapable d'écrire sur Snape par exemple : je ne comprends pas ce personnages. Il n'y a pas un personnage que j'écris (^^) qui n'a pas en lui une part de moi. En quelques sortes, ils sont mes horcruxes.

PsychoseAigue a écrit :Le but quand j'écris, c'est la construction. J'écris des histoires, j'écris pas des personnages. Les personnages je les construis, je les écris pas. Je comprends même pas ce « écrire des OCs » qu'on lit à droite à gauche sur le topic. Ça a aucun sens pour moi.
C'est un abus de langage, effectivement. Mais un abus de langage assez parlant : c'est par l'écriture que le personnage est créé. Comme le peintre le peint, comme le photographe le photographie. Ecrire un personnage réunit tous les actes d'écriture : la description, l'enchaînement d'action, l'exploration des pensées...
Le but des OCs pour moi, c'est pas d'en faire des biographies complètes à la limite de la consultation psychologique.
Je te rejoins sur cette méthode. Je suis assez admirative des auteurs qui connaissent tout de leurs personnages, tiennent des fiches très détaillées, savent par coeur leur passé et leur avenir. Pour ma part, tant que ce n'est pas écrit, je ne sais pas grand chose de mon personnage. Un peu comme les lecteurs. Je le découvre au fur et à mesure des dialogues qu'il entretient avec les autres personnages, des réactions qu'il a face à certains types d'événements, des décisions qu'il prend. Je n'en sais pas plus que ce que j'ai besoin de savoir.

Avatar de l’utilisateur
Eliane
Responsable des Transports Magiques
Messages : 2704
Inscription : 15 sept. 2008 - 20:34

Re: De l'intérêt des OC

Message par Eliane » 21 août 2013 - 14:39

Antonomase a écrit :Ca marche aussi pour les personnages canons. C'est d'ailleurs probablement pour ça que je suis incapable d'écrire sur Snape par exemple : je ne comprends pas ce personnages. Il n'y a pas un personnage que j'écris (^^) qui n'a pas en lui une part de moi. En quelques sortes, ils sont mes horcruxes.
J'adore l'image des horcruxes (et si c'était pas tellement horrible de faire un horcruxe, je la trouverais limite choupie), parce qu'effectivement, lorsque j'écris sur un personnage, il y a toujours une certaine dose de moi que je retrouve dans ce personnage. Bon, après, ça dépend toujours de l'importance et de la place du personnage dans l'histoire et de l'auteur de l'histoire (certains arrivent à s'éloigner plus que d'autres)...
Image

Poissonrouge
Membre de l'Armée de Dumbledore
Messages : 429
Inscription : 23 janv. 2011 - 20:30

Re: De l'intérêt des OC

Message par Poissonrouge » 21 août 2013 - 15:23

Antonomase a écrit :
Le but des OCs pour moi, c'est pas d'en faire des biographies complètes à la limite de la consultation psychologique.
Je te rejoins sur cette méthode. Je suis assez admirative des auteurs qui connaissent tout de leurs personnages, tiennent des fiches très détaillées, savent par coeur leur passé et leur avenir. Pour ma part, tant que ce n'est pas écrit, je ne sais pas grand chose de mon personnage. Un peu comme les lecteurs. Je le découvre au fur et à mesure des dialogues qu'il entretient avec les autres personnages, des réactions qu'il a face à certains types d'événements, des décisions qu'il prend. Je n'en sais pas plus que ce que j'ai besoin de savoir.
Ce que je voulais dire par là, en fait, c'est que même si je connais tout de mes personnages, je ne vais pas tout écrire de lui dans mes fanfics parce que justement, je n'écris pas une biographie du personnage, j'écris une histoire dans laquelle il prends part.
Antonomase a écrit :
PsychoseAigue a écrit :Le but quand j'écris, c'est la construction. J'écris des histoires, j'écris pas des personnages. Les personnages je les construis, je les écris pas. Je comprends même pas ce « écrire des OCs » qu'on lit à droite à gauche sur le topic. Ça a aucun sens pour moi.
C'est un abus de langage, effectivement. Mais un abus de langage assez parlant : c'est par l'écriture que le personnage est créé. Comme le peintre le peint, comme le photographe le photographie. Ecrire un personnage réunit tous les actes d'écriture : la description, l'enchaînement d'action, l'exploration des pensées...
Oui effectivement, tu as tout à fait raison ! Mais un personnage, comme je le pense, existe aussi sans l'écriture. Du moins, mes personnages existent à mes yeux sans l'écriture. C'est une des choses que j'essayais de dire, probablement très maladroitement :mrgreen: , dans mon précédent post.

Avatar de l’utilisateur
Ginnyw
Employé du Bureau de l'Artisanat Moldu
Messages : 2181
Inscription : 18 févr. 2011 - 23:57

Re: De l'intérêt des OC

Message par Ginnyw » 21 août 2013 - 15:46

PsychoseAigue a écrit :Oui effectivement, tu as tout à fait raison ! Mais un personnage, comme je le pense, existe aussi sans l'écriture. Du moins, mes personnages existent à mes yeux sans l'écriture.
Complètement. Chez moi, ils sont là tout le temps, au point où je me demanderais ce qu'untel ou unetelle ferait dans la situation où je me trouve. Bref, quand on écrit des OCs, on est souvent un peu schizophrène sur les bords :mrgreen:
Présente ! Appel des solidarités

Les associations font l'appel: une pétition de grande ampleur, avec un programme politique, économique et social.

Porté par des associations comme WWF, SOS racisme, Emmaüs, Le Planning Familial, Centre LGBT Ile de France, la fondation Abbé Pierre, et tant d'autres...

Présenté à l'assemblée nationale au moment des investitures.

Avatar de l’utilisateur
Bloo
Princezna Fay
Messages : 2486
Inscription : 10 avr. 2012 - 17:45

Re: De l'intérêt des OC

Message par Bloo » 21 août 2013 - 18:10

Antonomase a écrit :Si on aime les livres pour les personnages, les fics à OC vont faire soupirer et lever les yeux au ciel. En revanche, si ce qu'on aime dans les livres de Rowling, c'est l'univers (lieux, Histoire, légendes, ambiance, politique, etc.), les OC sont une nécessité. Un moyen d'aller plus loin, ailleurs, de tester, de sonder, de toquer...
Je crois que ceci résume parfaitement mon avis.
Et du coup, comme j'aime ces deux aspects des livres de JKR, je peux lire sans OCs comme avec, avec sûrement une préférence pour les persos de JKR, mais en continuant à suivre le débat je me suis rendu compte que je fonctionnais aussi beaucoup par "période". Voilà, en ce moment je veux lire sur Teddy et Victoire, Lily et James, Lavande et Seamus, Drago et Astoria (ma nouvelle passion :mrgreen: ), et du coup je suis frustrée en regardant la page des nouveautés quand y'a plus d'OCs que ceux-là. Mais j'ai aussi eu une période OCs, pas vraiment terminée d'ailleurs puisque j'en lis et écris toujours, mais, disons... passée au second plan par rapport à ce que je veux lire en ce moment.
Après, ce qui participe à ma frustration, c'est que d'une part, j'ai peut-être quand même un penchant pour les persos de JKR (et pas le canon, ça c'est quelque chose qui a été dit plusieurs fois mais en tout cas moi, ce n'est pas pour le canon que je m'attache aux persos HP, y'a certaines choses du canon qui me tiennent à cœur (j'adore Harry et Ginny !), mais pour moi Luna est avec Dean, Harry fait une grosse dépression après la guerre avant de devenir Auror toussa, Ron et Hermione seront séparés un temps entre le dernier chapitre et l'épilogue, et y'a tout un tas de détails que je peux oublier sciemment, voilà, on peut apprécier les personnages sans avoir une obsession du canon), et d'une autre part, je me suis rendue compte que lire des OCs à l'époque des Maraudeurs, à celle de la Next-Gen, ou avant et après ces deux époques me dérangeait beaucoup moins qu'à l'époque de Harry. Et ça, c'est sûrement parce que quelque part, on est obligé d'avoir quelques OCs quand on écrit sur les Maraudeurs ou la Next-Gen, alors que pour l'époque de Harry, je suis moins attirée, parce que là pour le coup il y a tout une ribambelle de personnages sur lesquels je me pose déjà suffisamment de questions pour en plus commencer à m'occuper des OCs. Ce qui n'empêche pas que ma Liliane vit à l'époque de Harry, et que j'aime bien lire les fics d'Erwan sur Galaad et Joren qui sont aussi de cette époque (cherchez pas la logique :arrow: ). Mais voilà, globalement, pour l'époque de Harry, je veux lire sur les persos, parce que je trouve qu'il y a énormément à exploiter et pour le coup, suffisamment de personnages à disposition (même si des OCs "secondaires" peuvent être utiles). Et de temps en temps, je ne dis pas non à une bonne fiction, bien écrite, dont les personnages principaux sont des OCs.
Ginnyw a écrit :Bref, quand on écrit des OCs, on est souvent un peu schizophrène sur les bords :mrgreen:
Je me suis fait la réflexion l'autre jour quand j'ai rêvé que je parlais avec Liliane dans un sorte de square. :mrgreen:
Préparez-vous pour le...
Image
grl pwr ♥

Avatar de l’utilisateur
Pattenrond
Président-sorcier du Magenmagot
Messages : 3142
Inscription : 31 mai 2011 - 18:34

Re: De l'intérêt des OC

Message par Pattenrond » 21 août 2013 - 19:01

Eliah a écrit :Quand je dis que je suis à 100%, il y a quand même une part de relatif, parce que je reste quand même allergique aux Mary-Sue et Gary-Stu (quand je me suis rendue compte que j'avais inconsciemment fait de la prof de DFCM une Mary-Sue, je lui ai tout de suite mis plein de défauts mais j'étais du point de vue de Harry et du coup c'était encore pire qu'avant XD)... J'avoue que j'ai encore plus de mal avec eux depuis que je suis modo... Il y a des perles, quand même. Les filles cachées, les moitié Vélane, moitié Elfe (style Tolkien, hein, pas Rowling :mrgreen: ), les ados qui débarquent directement en septième année à Poudlard parce qu'avant 1) ils étaient à Salem où ils ont été persécutés/renvoyés 2) ils ont vécu enfermés dans une cave, ne connaissent rien de la vie et découvrent l'amour grâce à Snape 3) les parents faisaient l'école à la maison mais ils sont morts sous les yeux de leur fils unique (qui peut désormais voir les Sombrals, c'est génial !) et maintenant il vit chez une tante horrible qui ferait trembler Petunia. (barrer les mentions inutiles) (je précise que je viens d'inventer tous ces scénarii, si l'un d'eux ressemble à une de vos fics c'est totalement fortuit et j'en suis désolée pour vous)
Les Mary-Sue étaient elles aussi un peu à la mode avant, dans le sens où il y en avait peut-être plus que maintenant et que c'était également L'erreur que les gens pouvaient faire. Maintenant, les gens n'ont plus l'air d'avoir aussi peur d'en faire et nous avons toute une floppée d'OC non-marysuesque.

Par contre, pour moi, si je sais que la Mary-Sue est par définition un OC, ce n'est pas une erreur seulement attribuable aux OCs. Je veux dire par là, que comme lectrice, je n'ai pas été touchée par le phénomène Mary-Sue, puisque je n'en ai jamais lu d'abominable. Par contre, j'ai déjà lu des Harry qui obtient plus de pouvoirs que Voldemort et Dumbledore réunis.
ImageImageImage
Ron : "Si seulement... Pattenrond était là..."

Avatar de l’utilisateur
Klavdia
Moldu
Messages : 7
Inscription : 03 juil. 2013 - 17:45

Re: De l'intérêt des OC

Message par Klavdia » 22 août 2013 - 12:39

Mon principal problème avec les OC, c'est surtout qu'on assiste à une invasion de fics à OC qui ne sont plus vraiment des fanfictions.

De mon point de vue, si on écrit et lit des fanfictions, c'est pour explorer un personnage du livre, pour explorer un aspect de l'univers, ou/et pour explorer un aspect de l'histoire, parce qu'ils nous intriguent ou nous intéressent. Bien sûr, certaines idées nécessitent des OCs, parce que la période, le lieu ou la situation l'exige. Si l'histoire justifie l'OC, il n'y a rien à redire, mais l'inverse ne peut que difficilement être qualifié de fanfiction.

Quand on est devant une histoire entre OC1 et OC2, aussi complexes et travaillés soit-ils, dans un monde où la magie est une vague trame de fond qui pourrait être remplacée par une autre, l'aspect "fanfiction" ne semble être là que parce que c'est plus facile de réunir des lecteurs sur HPF que sur le Héron, comme un tremplin en quelque sorte. Je comprend parfaitement, on écrit aussi pour être lus, mais si le but de l'histoire est de développer un personnage hors-canon, alors ça n'a plus rien à voir avec de la fanfiction et c'est hypocrite de le publier sur HPF.

C'est formidable que tant d'auteurs de fanfictions s'enhardissent et osent sortir du cadre rassurant de J.K Rowling, mais il me semble que dans ce cas là, leurs textes n'ont plus leur place sur HPF, et ce n'est pas en rajoutant trois coups de baguette magique de temps en temps et un cousin qui fait partie du canon que ça les légitime.

(Tout ça n'est bien sûr qu'un ressenti personnel, je sais bien que je n'ai pas à juger ce qui a ou n'a pas le droit d'être publié ici ;) )

Pinkgrass
Diplômé BUSE
Messages : 122
Inscription : 29 mai 2010 - 18:29

Re: De l'intérêt des OC

Message par Pinkgrass » 22 août 2013 - 13:13

Honnêtement, je trouve que c'est souvent l'inverse. L'une des raisons pour lesquelles je ne lis pas sur les personnages HP, c'est parce que ça manque de magie et que je ne retrouve pas l'univers de Rowling. Je me trompe peut être mais j'ai parfois l'impression que le simple fait de coller les noms des personnages est l'unique chose qui rattache une histoire à l'univers de JKR. Alors oui, on explore la relation entre deux personnages du canon, mais on pourrait très bien changer une Hermione en un prénom original et on ne verrait plus le lien avec Harry Potter.

Par exemple, je viens de commencer à lire la fanfic de Ielenna, Ludo Mentis Aciem où le personnage principal est une OC. J'ai à peine terminé le premier chapitre que je me suis tout de suite retrouvée sans effort dans l'univers HP alors que dans certaines fictions avec des personnages connus, je ne retrouve pas la petite étincelle de magie. Et je ne vois pas comment on pourrait en faire de l'original alors que tout est ancré dans l'univers HP.

Edit : on est d'accord, donc :mrgreen:
Dernière édition par Pinkgrass le 22 août 2013 - 13:25, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Dame de Coeur
Animagus non déclaré
Messages : 362
Inscription : 17 févr. 2011 - 20:28

Re: De l'intérêt des OC

Message par Dame de Coeur » 22 août 2013 - 13:23

Les fics centrées sur les relations entre deux personnages où la magie n'est là qu'en toile de fond ne sont pas du tout réservées aux OCs ! On peut retrouver la même chose avec les personnages canoniques, dès lors que la fic est centrée sur une relation et en particulier une romance, tout le reste tend à disparaître. Les romances Drago-Harry où Ron et Hermione sont à peine présents, par exemple, où Drago et Harry fuient en monde moldu parce que le monde sorcier après la guerre c'est douloureux, etc.... Sans parler de tous les univers alternatifs où l'on ne garde que les personnages mais pas l'univers...

Edit : doublée par Pinkgrass x)

Avatar de l’utilisateur
Bloo
Princezna Fay
Messages : 2486
Inscription : 10 avr. 2012 - 17:45

Re: De l'intérêt des OC

Message par Bloo » 22 août 2013 - 13:58

Oui mais dans ces cas-là, on voit le rapport avec HP puisqu'il y a les personnages. Ce qui n'est pas le cas dans les fics où en plus les personnages sont des OCs, et je pense que c'est ça que voulait dire Klavdia. ^^
Préparez-vous pour le...
Image
grl pwr ♥

Avatar de l’utilisateur
Klavdia
Moldu
Messages : 7
Inscription : 03 juil. 2013 - 17:45

Re: De l'intérêt des OC

Message par Klavdia » 22 août 2013 - 14:51

Tout à fait, et dans la mesure où les caractères sont respectés (parce que sinon il ne s'agit pas d'une fanfiction), le texte exploite les personnages créés par Rowling ;)
Et Pinkgrass, je n'ai jamais dit que les OC étaient forcément hors de l'univers d'Harry Potter, il y a pas mal de fics à OC qui y sont parfaitement ancrées (et d'ailleurs j'aime beaucoup les fics à OC quand ils sont justifiés).

EDIT Ellie : Merci de ne pas citer entièrement le message qui te précède.

Pinkgrass
Diplômé BUSE
Messages : 122
Inscription : 29 mai 2010 - 18:29

Re: De l'intérêt des OC

Message par Pinkgrass » 22 août 2013 - 15:11

Je me suis mal exprimée, parce que je comprends ton point de vue Klavdia, et il montre une nouvelle fois qu'on ne lit pas pour les mêmes raisons. J'avoue que je ne lis pas la grande majorité d'OCs sur le site parce que justement je fais un tri dans les OCs, entre ceux qui sont créés uniquement pour être casés avec un personnage du canon (je n'ai rien contre les Sirius/OC, mais il y en quand même pas mal où on occulte complètement l'arrière-plan de guerre) et ceux qui comme Kate Whisper sont clairement imbriqués dans l'univers HP, où pourtant on retrouve une majorité d'OCs.
Klavdia a écrit :Tout à fait, et dans la mesure où les caractères sont respectés (parce que sinon il ne s'agit pas d'une fanfiction), le texte exploite les personnages créés par Rowling ;)
Si les personnages ne sont pas respectés, ce n'est plus de la fanfic ? :gne:

Avatar de l’utilisateur
Klavdia
Moldu
Messages : 7
Inscription : 03 juil. 2013 - 17:45

Re: De l'intérêt des OC

Message par Klavdia » 22 août 2013 - 15:48

Pinkgrass a écrit : Si les personnages ne sont pas respectés, ce n'est plus de la fanfic ? :gne:
Je disais ça dans le cas d'une histoire où la magie est très peu voire pas présente.
C'est à dire que si tu écris l'histoire d'Hermione et Ron, à New-York sans magie, et qu'Hermione veut devenir mannequin tandis que Ron fait un doctorat en informatique, je ne vois plus trop le rapport avec l’œuvre initiale. Alors que dans un univers alternatif où les caractères sont respectés, ça reste toujours inspiré d'Harry Potter ;)

Avatar de l’utilisateur
Taka
Employé du Bureau de l'Artisanat Moldu
Messages : 2209
Inscription : 23 mai 2008 - 18:59

Re: De l'intérêt des OC

Message par Taka » 22 août 2013 - 16:53

Cette histoire de Ron et Hermione à New-York me rappelle un Sirius/Remus AU, deux moldus en fait... Et c'était plus de la fanfic qu'un simple texte qui aurait montré un Remus intello et un Sirius Don Juan qui finissent ensemble en un rien de temps.

Bien sûr que ce texte dont je parle aurait pu être de l'original. Il aurait été tout aussi beau d'un point de vue objectif.
Pourtant, les voir ainsi m'a touchée, m'a submergée. C'était doux, tendre, bien raconté. Il n'y avait pas besoin de "deux trois coups de baguettes magique" pour qu'on les reconnaisse. C'était eux.

Or je ressens la même chose pour les fics contenant des OC en persos principaux.
C'est un peu difficile à expliquer... je ne vois pas du tout ça comme du marketing pour avoir plus de lecteurs. Plus un hommage peut-être. Imaginons que je souhaite écrire une histoire sur un jeune garçon qui veut avouer à ses parents qu'il a tué son frère en le laissant se noyer dans un lac.
Je pense qu'ici tout le monde sera d'accord pour dire que l'intérêt de cette histoire serait le calvaire du garçon face à ce dilemme : sa responsabilité, sa crainte de ne plus être aimé par ses parents mais également sa tristesse (s'il aimait son frère... l'inverse serait intéressant également mais peu importe).
Je ne pense pas qu'il y aurait trop de difficulté à faire d'un tel texte quelque chose "d'original".
Cependant, si je décidais que ce texte était une fanfic mais que le gamin est un OC, ainsi que toute sa famille, je n'aurai pas non plus beaucoup de difficulté. Le gamin étant trop jeune pour faire de la magie involontaire, même confronté à un tel événement, le lien direct avec la magie est difficile à percevoir. Peut-être que cette histoire de magie involontaire prendrait... Une phrase ? Deux lignes à tout casser.
Au lieu d'avoir peur d'aller en prison moldue, on parlerait d'Azkaban... Un mot de changé.
Les parents pourraient faire usage de leur baguettes mais on passerait plus de temps à décrire leur expressions, rapporter leur dialogues.
Bref, pas des changements hors du commun.

Pourtant, en tant que lectrice, j'aimerai plus cette histoire comme fanfic que comme original. Certains se diraient que c'est dommage et peut-être auront-ils raison. Je me rends bien compte qu'à ce niveau là, on donne ses goûts plutôt qu'une véritable argumentation mais voilà. J'aime le monde d'HP, j'aime voir qu'il inspire, j'aime qu'il donne envie d'écrire. En y réfléchissant certaines de mes fics auraient pu être de l'original : deux trois détails à modifier et paf, vous n'auriez jamais su que ça parlait des personnages de JKR. Mais je n'ai pas écris ces textes pour avoir des lectures. Je les ai écrits parce que j'en ressentais le besoin. C'est à Harry Potter que je le dois, ce sont ses personnages et son environnement qui m'ont inspiré, et je ne ressentais pas l'envie de faire de l'original.

On connaît tous ici une ou plusieurs fics à couper le souffle de travail, de sensationnel et de style. On se dit "cet auteur devrait publier à grande échelle !" et recevoir une telle review devrait lui faire plaisir cependant, même si leur but final et bel et bien de faire de l'original, est-ce que pour autant il faudrait qu'il change cette fanfic en histoire originale ?
La fanfic n'est pas de la sous littérature. Ce n'est pas une étape avant l'original ni un moyen d'avoir plus de lecture.

Alors oui, les textes qui ne servent qu'à mettre un OC avec Sirius, on peut trouver ça "bas de gamme". (Moi j'en raffole. :bav: ) Je comprends un peu : beaucoup de lecteur ici ont des attentes au niveau de l'histoire, de l'orthographe, du style, etc... et c'est très bien ! Cependant on ne connaît pas tout ce qui se trame dans la tête de l'auteur. Par exemple j'imagine que certains ici, quand ils relisent les HP, ferment un moment le bouquin, soupirent de bonheur et de nostalgie et se laissent envahir par la rêverie : qu'est-ce qui aurait changé si Harry avait compris que Severus cherchait à empêcher Quirrel de voler la pierre à Halloween ? Que se serait-il passé si quelqu'un avait malencontreusement renversé le chaudron de Ginny et que le journal de Tom se serait retrouvé sur une étagère de Fleury et Bott ?
Ce genre de choses.
Or peut-être que cet OC que l'auteur nous montre juste en train de bécoter Sirius a une vie qu'on ne voit pas. Une vie que l'auteur connaît. une vie palpitante dans le monde sorcier... Mais qui n'aurait pas grand intérêt à être écrite ou lue.
Pourtant l'auteur veut écrire sur cet OC.
Alors il écrit un texte à son sujet. Une fanfiction plus précisément. Tant pis si en changeant les noms on ne verrait plus le lien avec Harry Potter. Tant pis si la guerre ne prend pas une place énorme, tant pis si on ne ressent pas les effets du décret de Barty Croupton au sujet du droit des aurors d'utiliser les impardonnables.

C'est comme ça que je le vois pour mes OC : à mes yeux ils ont le droit de vivre dans le monde de HP mais ils ont également leur place dans ce monde là.
Les fanfictions sont la partie visible de l'iceberg OC.

Enfin il faut rajouter que créer un monde original, même s'il est identique au notre, reste une tâche fort intimidante pour certains (traduction : pour moi ! :peur: ).

Alors autant je partage les sentiments de ceux qui sont un peu déçus de voir si peu d'histoire avec plus de personnages de HP dans les fics, autant je ne considère pas qu'il est préférable de créer de l'original plutôt que de la fanfic, quelle qu'en soit la raison. Sauf, bien sûr, si l'auteur veut changer son texte en original mais comme je l'ai dit plus haut, ça n'intéresse pas forcément tous les auteurs.

J'aimerai également faire remarquer en réponse à ce fameux argument "on écrit des OC pour la popularité" que quand je lis les posts des auteurs qui ont créé des OCs, que ce soit fréquemment (je pense) comme Erwan ou moins régulier comme Eliah... Je remarque que pour beaucoup ils y ont mis du leur.
En fait écrire sur un OC c'est un peu comme écrire sur un personnage dont on n'a pas l'habitude : on se pose des questions, on gigote et cogite beaucoup pour pas grand chose au final et on en sort un peu perdu mais également plus proche de lui. Je ressens plus d'affection pour, par exemple, Harry que pour certains de mes OC mais il n'y en a pas un pour lequel je ne ressens pas la moindre tendresse. Alors que si vous me parlez de Pansy ben je ne pourrais pas être plus neutre.
« I've learned to slam on the brake, before I even turn the key, before I make the mistake
Before I lead with the worst of me »
http://www.ptite-ane.deviantart.com

Pinkgrass
Diplômé BUSE
Messages : 122
Inscription : 29 mai 2010 - 18:29

Re: De l'intérêt des OC

Message par Pinkgrass » 22 août 2013 - 17:34

Juste pour clarifier les choses, quand j'évoquais les Sirius/OC, je ne les considérais absolument pas comme du bas de gamme. C'était juste ce qui me passait par la tête tout comme j'aurais pu citer un autre pairing. Chaque type de fiction a ses torts et c'est vrai que je regrette parfois que le contexte ne soit pas comme je me l'imagine autour de la romance. Je me permettrais pas de juger la fanfic d'un auteur alors que je me considère comme une auteur moyenne. Alors après, oui, je suis peut-être un peu sélective quant aux fictions que je lis, mais voilà, je tenais à le préciser. Parce que je n'aime tout simplement pas lire de la romance pour de la romance tout comme je n'aime pas lire des OCs pour lire des OCs. Mais ce sont mes goûts personnels.
Taka a écrit :C'est comme ça que je le vois pour mes OC : à mes yeux ils ont le droit de vivre dans le monde de HP mais ils ont également leur place dans ce monde là.
Les fanfictions sont la partie visible de l'iceberg OC.
Je suis complètement d'accord. Ca m'est déjà arrivé de me demander comment réagiraient certains persos à ma place, OCs ou pas, dans le monde réel. Je ne sais plus qui parlait de schizophrénie, mais oui, je comprends.

Avatar de l’utilisateur
Tykk
Animagus non déclaré
Messages : 320
Inscription : 09 févr. 2015 - 14:19

Re: De l'intérêt des OC

Message par Tykk » 06 juil. 2015 - 20:17

Tiens je retombe sur cette discussion, gros déterrage de topic avant que le forum se mette en sommeil mais c'est intéressant.

Pour ceux qui ne veulent pas relire tout le topic (y'a des posts très intéressants), il était débattu si en 2013 la mode était aux OC.

Perso les OC j'ai l'impression qu'il y en a tout le temps, dans tous les fandoms. L'une des premières fics que j'ai lu, c'est Kyana Wald. Ensuite y'a Tania Jones, Malorie Moon... Ce sont souvent des filles, d'ailleurs.

En tant que lecteur, je crois que c'est plus facile pour moi de lire des personnages qui existent déjà (sauf la NG Potter-Weasley, tout le monde a une version différente, il m'arrive de m'emmêler les pinceaux). Mes fics favorites ont des OC cependant.

En tant qu'auteur, j'écris les deux. Sur ma fic Next-Gen, je considère les Potter-Weasley comme des OCs ou presque, parce que je dois leur inviter un caractère, des qualités des défauts, un passé etc comme pour mes autres perso principaux OC.

En revanche, j'ai un autre projet en cours, non publié, sur les Black, et d'une certaine manière c'est plus facile et plus compliqué.

Je pense que ce qu'on essaie d'éviter en tant qu'auteur, c'est soit de donner trop de soi-même dans ses personnages (quelqu'un décrivait ses persos comme "ses hocruxes", l'image est jolie), soit de "voler" le caractère de gens qu'on connaît déjà. C'est une crainte que j'ai particulièrement pour les OC. Quand je créé un être de papier de toute pièce, je me sens obligée de puiser dans le réel, mon réel, pour qu'ils soient réalistes justement.

Avec les Black, je suis plus détendue car je ne pensais pas les faire ni à mon image, ni à celle de mon entourage. Et au final, je crois que c'est avec je m'inspire plus de ma vie ou de celle des autres, parce que je me sens moins en danger avec un perso existant, je me sens plus libre de le faire. Le perso d'HP fait une meilleure "cachette", on croit (à tort ?) que personne ne reconnaitra l'inspiration derrière ses réactions. Dans mon projet je fais faire aux soeurs Black notamment certaines choses que je n'aurai probablement pas osé avec un perso original. Un peu comme si on était responsables des actions de ses OC, mais pas des persos de base.

Donc au final je pense que même en restant IC on peut faire de la construction de personnages avec des persos qui existent déjà. Et le fait de les utiliser m'apprend à essayer de rester cohérente avec le comportement d'un perso, vu que j'ai des qualités, défauts et un passé pré-atribués. Cela m'aide ensuite pour mes perso originaux, sauf que je leur attribue moi-même ces caractéristiques et j'essaie de m'en tenir ensuite.

Donc voilà deux ans après je ne pense pas qu'on puisse parler de "mode d'OC".

Il y avait une autre problématique je crois, c'est le côté OC + peu de magie = quel lien avec HP ?
C'est vrai que de plus en plus de fanfictions flirtent avec l'original. Je trouve que c'est quelque chose que je retrouve plus souvent sur d'autres fandoms, cependant, par exemple des UA Sterek Teen Wolf, où à part deux acteurs le lien avec la série est tenu.

Je trouve qu'on a tous sur HPF une grande affection pour le monde HP et son aspect magique qu'on a tendance à utiliser tout le temps sans y penser. Sur le fandom anglophone en revanche, je suis souvent tombée sur des Rose/Scorpius qui viraient au teen movie générique (ex : Rose et Scorpius sont tous les deux en vacances par hasard dans le Colorado. Une fois tous les dix chapitre on parle de baguette magique, sinon non. Ils pêchent des poisons je crois. J'ai arrêté en cours de route). C'est plus tellement en lien avec HP, pourtant ce n'est pas un problème d'OC (il n'y en avait pas), mais d'absence quasi-totale de magie. Pour moi l'UA qui n'est pas avec des perso principaux comme le Trio ou les Maraudeurs a peu, vraiment peu d'intérêt. Si je lis une fic que je trouve plus original que fic, ce n'est pas un drame, cela peut rester un écrit de grande qualité. Mais je le dis à l'auteur, parce que je préfère que la fanfiction reste de la fanfiction.


Je ne sais pas si ce post apporte quelque chose de clair au topic, mais bon.

Avatar de l’utilisateur
Ellie
Arc-en-ciel Ambulant
Messages : 13176
Inscription : 14 janv. 2007 - 01:10

Re: De l'intérêt des OC

Message par Ellie » 07 juil. 2015 - 00:46

Tykk a écrit :Sur ma fic Next-Gen, je considère les Potter-Weasley comme des OCs ou presque, parce que je dois leur inviter un caractère, des qualités des défauts, un passé etc comme pour mes autres perso principaux OC.
Je ne suis pas d'accord avec ça. Je ne crois pas qu'on puisse considérer les enfants de la NG comme des OC, pour la simple raison que même si on ne les a jamais vus (en grande majorité, les gosses aux noms pourris de Harry mis à part), on en sait déjà énormément sur eux. On connaît (très très bien, pour la plupart) leurs parents, à part ceux de Percy on sait qu'ils sont tous de sang pur (dans le sens où leurs deux parents sont sorciers, pas nécessairement purs sur trouzemille générations), on sait qu'à part Scorpius, aucun n'est enfant unique, on sait que les Weasley ont une énorme famille, plein de cousins, tout ça. Alors certes, il y a une grande place pour l'imagination. Peut-être qu'Audrey est la seconde femme de Percy et que Molly et Lucy son demi-soeurs; peut-être que Roxanne est Cracmolle; peut-être que Victoire et Dominique se détestent cordialement. Tandis que des OC, ils partent avec zéro information et on ne sait d'eux que ce que leur auteur a bien voulu nous en dire.

Je me contredis peut-être avec ce que j'ai dit il y a deux ans :mrgreen: Je ne me souviens plus de ce que j'avais dit, je sais juste que j'aimais pas les OC, et je les aime pas plus aujourd'hui.
Image
sakura284

Avatar de l’utilisateur
Tykk
Animagus non déclaré
Messages : 320
Inscription : 09 févr. 2015 - 14:19

Re: De l'intérêt des OC

Message par Tykk » 09 juil. 2015 - 21:27

Ben après c'est une impression que j'ai ressenti en écrivant de la NG ou il y avait des Potter-Weasley et des OC. Je me suis rendue compte que je devais faire le même effort d'imagination pour leur donner un caractère, une matière de prédilection, des relations passées, une maison (on est à peu près sûrs que JSP est à Gryffondor mais pour le reste c'est la grande inconnue non ?). J'ai décidé s'ils étaient préfets, joueurs de Quidditch, studieux, sociables... Même leur physique, on est sûrs de rien.

Et puis pour tout mes persos j'essaie de connaître un peu leurs angoisses et leur but dans la vie, ben, vraiment pour moi la NG c'est liberté totale là dessus, et c'était pas plus facile à trouver pour JSP et co que mes OCs à moi. En fait on connait leur famille et c'est tout. Et on sait que JSP aime emmerder son frère. C'est quand même très générique.

Mais oui, quand je suis lectrice pour moi ce ne sont pas des OC. Mais en tant qu'auteur il y a la même logique de construction de perso derrière. D'ailleurs, il y a peu de chance pour que quelqu'un me dise "Ton Fred Weasley II est OOC".

Avatar de l’utilisateur
Vialane
Membre de l'Ordre du Phénix
Messages : 595
Inscription : 19 juin 2011 - 08:39

Re: De l'intérêt des OC

Message par Vialane » 12 juil. 2015 - 23:55

Je comprends le point de vue d'Ellie, mais je serais plus d'accord avec Tykk, sur le fait que la NG se rapproche peut-être plus des OC. Parce qu'on a beau avoir beaucoup d'informations sur la NG Potter-Weasley, au bout du compte, l'impact de ces informations sur ces personnages est indirect, et laissé à l'appréciation de l'auteur. Prenons Hugo par exemple. On sait donc qu'il a une grande famille, et des parents célèbres. Ces deux caractéristiques ont dû influencer sa vie, et donc, influer sur la construction du personnage. Mais ça ne nous dit pas si Hugo s'est senti entouré par cette grande famille chaleureuse, ou au contraire, s'il s'est senti isolé, à l'étroit. Ou bien encore s'il a réellement côtoyé toute cette grande famille, si les liens amicaux/familiaux n'ont pas évolué avec le temps. Idem avec ses parents. Au bout du compte, on peut tout inventer sur la manière dont les contraintes ont pu influencer le personnage.

La seule grosse différence que je vois avec les OC c'est que dans le cas des OC, c'est l'auteur qui choisit ces contraintes.

Le truc, c'est ces contraintes, ces "cadres" de personnage, ne sont pas forcément essentiels dans la construction de personnages. Il m'est arrivé d'avoir des idées de fictions/situations/réactions de personnages, de façon désincarnée, sans lien avec aucun personnage existant, et de finalement les rattacher avec un personnage de la Next-Gen en me disant "Oui, ça peut marcher, si je considère que les paramètres qui me sont donnés par le canon ont évolué telle façon et influencé mon personnage de telle autre". Et dans ce cas-là, je privilégie souvent le choix d'un perso de la Next-Gen plutôt que la création d'un OC car les contraintes de la Next-Gen sont source d'inspiration, au contraire d'un OC qui en offrant une totale liberté, ne fournit aucune matière qui permettrait de rebondir d'elle-même.

Je ne sais pas si ce message va quelque part ni si c'est là que je comptais le mener mais bon :arrow:
Image

"He saw me hex Zacharias Smith, you remember that idiot from Hufflepuff who was in the DA ? He kept on and on asking about what happened at the Ministry and in the end he annoyed me so much I hexed him..." dixit Ginny, HP6.

Avatar de l’utilisateur
R_Even
Membre de l'Ordre du Phénix
Messages : 540
Inscription : 16 sept. 2010 - 22:14

Re: De l'intérêt des OC

Message par R_Even » 06 août 2015 - 12:02

Ouh.......un topic OC, j'adore ça !

J'ai lu un peu tout vos avis et donc je me permet de poster le miens en ce qui concerne les OC. :D
Attention, ceci est un pavé...


Bon (attention, présentation en trois parties), déjà, je dirais qu'il y a plusieurs types d'OC et de fictions avec OC et qu'il y a des avantages et des inconvénients partout...

I – les types d'OC

Déjà, je distinguerais 4 types d'OC : l'OC-canon, l'OC-background, l'OC-remplacement et l'OC-UA. (même si parfois, il est difficile de placer un OC dans une seul de ces catégories)

L'OC-canon : c'est l'OC qui est à la limite du canon. C'est celui dont on sait, logiquement, qu'il existe dans le canon mais dont on a même pas le nom. Ex : les professeurs de défense contre les forces du mal pré-1990. On sait que les maraudeurs, Jedusor et même Dumbledore ont été des élèves et que donc ils ont eut des professeurs. Mais on ne sait pas qui ils sont. Pour certains on a peut-être une vague idée de leur noms ou de leur tête, mais ceux qu'on a pas vu dans les HP...ben, il faut inventer. Donc pour moi, l'OC canon sert à combler une zone d'ombre dans l'univers HP et il est bien utile, surtout pour les fic longues à d'autres époques que les années Harry.

L'OC-background : Il ressemble à l'OC-canon, à ceci-près qu'on ne sait pas s'il a réellement existé. Cet OC vient souvent avec des bagages qui rajoutent quelque chose à l'univers. Il peut s'agir d'un membre de la société de gestions des trésors archéologiques égyptien que Bill va voir pour obtenir une autorisation de fouiller dans les tombeaux. Ca aussi peut être l'épouse de celui qui a créé le miroir du Risèd et qui raconte comment son mari a fini par se faire piéger par son reflet dans le miroir. Etc.
L'idée, c'est qu'il se rattache à l'univers et rajoute (souvent) un petit quelque chose. On ne peut pas dire qu'il a existé. On ne peut pas dire qu'il n'a pas existé. Parfois, il n'apporte pas grand chose à part un point de vue neuf sur quelque chose qu'on avait déjà vu en POV personnage-canon.
Je trouve ce type d'OC très pratique pour parler de l'international, des métiers ou de l'histoire sorcière. Ils servent à élargir l'univers HP.

L'OC-remplacement : C'est celui qui prend la place d'un personnage du canon. C'est l'élu à la place d'Harry, la meilleure amie d'Hermione qui apparaît à Poudlard comme par enchantement, c'est le type qui s'est fait griffé par un loup-garou post HP (alors qu'il y a déjà Bill et Lavande). Ca peut aller plus loin et être un type de la promo d'Harry qui bosse au ministère alors qu'on en a jamais entendu parler avant et qu'il n'a pas de passé...
Par extension, l'OCR, peut être utilisé alors qu'un personnage du canon aurait fait l'affaire. (genre, tout les collègues d'Hermione sont des Ocs alors qu'elle travaille au ministère et qu'on en connaît quand même un paquet...)
On le critique assez facilement et il y a toujours des risques de tomber dans la Mary-Sue, Gary-Stu. Si on y regarde de plus près, cet OC peut gêner parce qu'il prend une place qui devrait être réservé aux personnages de JKR. Parfois, il est là parce que l'auteur a juste eu la flemme de se taper la liste de 125900 personnages pour trouver ce qui lui convient (je plaide coupable :mrgreen: ). Parfois, il est là parce qu'il a une signification pour l'auteur.
Cet OC permet une grande liberté à l'auteur, et quelque part, c'est un bout de lui et je trouve l'OC intéressant, non seulement par ce qu'il est mais aussi par l'endroit où il s'insère. (Un OC meilleur ami d'Harry à la place de Ron n'a pas le même sens qu'un OC qui joue le rôle de Zacharias Smith, le râleur professionnel de l'AD).
Ce n'est pas l'OC que je préfère mais ce qu'il révèle de l'auteur m'interesse.

L'OC-UA : cet OC est là pour provoquer un univers alternatifs. Il répond à la question Et si ? et c'est un genre à lui tout seul. Et si Dumbledore avait eu des enfants ? Et si McGonagal avait eu une soeur ? Et si...
Cet OC là à pour but de créer une histoire et d'imaginer...tout ce qu'on veut.


II – les types de fictions à OC

Là encore, je vais distinguer différents types de fictions à OC (FOC) : les fictions à OC-béquilles, les fictions à OC secondaires, les fictions à OC principaux, les fictions TOUT OC.

FOC-béquilles : Dans ces fictions, les apparitions d'OC, plus ou moins ponctuelles, répondent à des besoins strictement scénaristiques. Ces fictions cherchent à rester le plus près possible du canon mais parfois...elles ont besoin d'une béquille. Pour reprendre un exemple déjà utilisé : c'est la fiction ou on voit un OC accueillir Bill quand il arrive en Égypte pour faire ses fouilles. Les OC qui y sont sont souvent, soit des OC-canon, soit des OC-background.
Ce genre de fiction est plutôt bien si on cherche une fic aventure qui respecte le canon.

FOC-secondaires : Dans ces fictions, les apparitions ne sont plus épisodiques et les OC occupent une véritable place dans l'histoire. Ils sont des ressorts d'intrigues, le personnage principal les voit assez régulièrement, ils sont plus développés et on peut s'attacher à eux. Là-dedans, on retrouve plus souvent des OC background ou OC remplacement, et parfois des OC-canon.
C'est celles que je voit le plus et je dois dire que leur intérêt...dépend beaucoup du style de l'auteur :mrgreen: . On peut voir de l'aventure comme de la romance, de l'Angst, etc.

FOC-principaux : Dans ces fictions, l'OC est un personnage principal (voir le héro) qui évolue à côtés des personnages d'HP. Dans ce genre de cas, le travail de l'auteur se fait sur le monde d'Harry Potter et (souvent) peu sur ses personnages. Quand on reste proche de personnages connus, la fiction permet de prendre du recul sur l'histoire d'Harry Potter (voir de faire un UA). Quand on s'en éloigne, il permet de travailler le back-ground d'Harry Potter. Ce que j'ai le plu souvent vu sur ce type de fic, ce sont les OC-remplacement et les OC-UA.
Ce genre de fiction se rattache néanmoins aux personnages d'HP d'une façon ou d'une autre.
Il est utile pour voir différentes facettes du monde d'HP et on s'attache à l'OC principal.

FTOC (fiction tout OC) : Dans ces fictions la très grande majorité des personnages est OC (et le perso principal l'est souvent aussi). Ce type de fiction est plongée dans l'univers d'Harry Potter mais, soit elle marque un rapprochement avec la fiction originale, soit elle est là pour travailler le background. On y trouve souvent des OC-background ou OC-canon. Elle est pratique pour explorer d'autres époques et d'autres lieux. Maintenant, quand une fiction se passe à une époque inconnue dans HP, dans un autre pays, avec des gens qu'on ne connaît pas, dont l'histoire sorcière n'apparait pas dans HP et qu'ils pratiquent une magie différente...ça ressemble beaucoup à de l'original.


III – L'intérêt des FOC

En tant que lecteur : en tant que lecteur, j'aime beaucoup les OCs background et canon. En fait, de façon général, j'aime Harry Potter pour son univers. Au tout début, les personnages me plaisaient et m'attiraient (et les romances pas crédibles aussi). Aujourd'hui je préfère le suspense et l'aventure. Avec parfois les fic drôles tout court (limite WTF). Mes goûts ont évolués et même si je continue à cliquer sur les fictions qui contiennent mes personnages préférés, je vais aussi apprécier les personnages (très) secondaires et les OC pour leur capacités à « agrandir » l'univers HP. Par contre, j'ai toujours du mal avec les OC qui remplacent des personnes déjà existante dans le canon.
Ce que j'aime beaucoup dans les OC, c'est cette impression que je vais découvrir l'auteur à travers eux. C'est ce pari que l'auteur prend et qui consiste à essayer de nous faire aimer (ou détester) son personnage, le temps de son histoire.
Et puis il y a des OC qui sont juste...Wahou. (Augusta Legifer et la totalité des mini-mangemorts d'Ultima Ratio, Edwige Nott, Aaron Lloyd, Rebecca Foist, Amarys Lupin, les OC de Sabriséis...)

En tant qu'auteur : j'ai tendance à mettre des OC partout. Comme je suis une grosse flemmarde et que j'ai rarement le courage de me taper la liste des personnages (très) secondaires HP, j'utilise sûrement pas mal d'OC remplacement (oui, ceux que je n'aime pas en tant que lecteurs) Surtout que, pour avoir déjà tenté le coup, quand on utilise un personnage très secondaires d'HP, les lecteurs le confondent parfois avec un OC (qui se souvient de Grizel Hurtz, d'Idris Oakby et de Quintius Umfraville ? Pas mes lecteurs en tout cas...). D'un autre côté, mes OC se rattachent souvent au monde d'Harry Potter et pourraient avoir exister. Donc, ils pourraient être des OC-canon ou des OC-background. Ils viennent rarement sans raison et très souvent ils ont un métier particulier, viennent de l'étranger, d'une culture différente...bref, ils répondent à mon besoin d'aller plus loin et d'explorer l'univers HP. Les plus proches du canon ont simplement des métiers différents (embaumeurs, notario-mage...) mais vivent au RU et s'intègrent dans l'univers HP sans trop de heurt. Les plus éloignés du canon sont à la limite de l'original et ils ont généralement un lien infime avec le monde d'HP (mais ce lien paraît difficilement destructible à mes yeux).

Et puis, bonus, les OC-qui-ne-font-que-passer me permettent de rendre hommage à mes reviewers et aux auteurs que j'aime (les pumpkins qui sont nés après avoir lu les fictions de Kriss sur Dolohov, Meredith-Rosahontas qui est la contraction des noms de mes deux revieweuses les plus assidues sur JQC...).




Et sinon pour ce qui concerne le débat Next-Gen/OC, je suis en train de faire des test fictionnels très sophistiqués (en fait, je vais juste écrire des textes…) pour voir ce qui change quand on fait (plus ou moins) la même chose mais avec des types de personnages différents. Donc, je finis tout ça et je viens faire mon rapport sur les différence OC/canon/next-gen pour moi.
Il est important de vivre dans le moment présent. Sauf si c'est un mauvais moment. Au quel cas, il est important d'avoir des cookies.

Avatar de l’utilisateur
NeviLee
Elève de sixième année
Messages : 186
Inscription : 20 févr. 2015 - 20:34

Re: De l'intérêt des OC

Message par NeviLee » 17 janv. 2016 - 15:23

Classement très intéressent, R_Even. J'ai lu le pavé en entier, et ça m'a beaucoup amusé de retrouver certaines de tes théories dans mes propres personnages.

Sinon, pour ma part, je n'écris presque que sur des OC car je considère que les persos du canon appartiennent à JK Rowling, et il est très rare que l'un d'entre eux devienne un perso principal dans mes fics. Certes il y a plein de persos qui n'ont pas été forcément très approfondis par l'auteur, mais le monde de la sorcellerie est vaste et nous offre plein de possibilités. Je pense que le nombre de persos qui "pourraient exister" dans l'univers HP supplante largement celui des personnages inexploités. C'est pour cela que je préfère utiliser des OC, qu'on sache que le monde de la magie ne se compte pas uniquement en Weasley, Malefoy, Parkinson, Zabini, Greengrass etc.

En tant que lecteur, je ne sais pas trop. J'arrive très rarement à accrocher aux fanfictions HP car il y a toujours des petits détails qui me chiffonnent et m'empêchent d'aller très loin dans la lecture. Cependant, la seule fanfiction qui j'ai dévorée (et qui a failli me faire avoir une crise cardiaque quand j'ai appris qu'elle ne serait jamais achevée) ne se compte pratiquement qu'en OC. Sinon j'ai été pas mal intéressé par une fiction qui relate les deux dernières années de Lily à Poudlard (mais totalement dépourvue d'OC), que je compte bien finir un jour, mais je ne me rappelle plus ou je suis rendu. Et enfin, une dernière à retenu mon attention récemment, dont les persos principaux sont tous OC.

Bref, tout ça pour dire qu'en tant qu'auteur, je privilégie les OC pour explorer des horizons qui n'ont pas encore été exploités (ou pas assez à mon goût). Et en tant que lecteur, ce n'est pas la présence ou non d'OC qui me fait aimer un écrit, mais le style de l'auteur et sa capacité à me surprendre agréablement.

Voilà voilà, petit post qui sert à rien, mais tant pis, j'ai aimé l'écrire.
"Ce n'est pas la Maison qui nous façonne, mais bien nous qui façonnons notre maison."

Avatar de l’utilisateur
Clairedelune
Elève de sixième année
Messages : 174
Inscription : 10 mars 2013 - 13:21

Re: De l'intérêt des OC

Message par Clairedelune » 10 avr. 2017 - 15:36

Il y a une question que je me suis toujours posée c'est comment faites-vous pour créer un OC ?
Je veux dire est-ce que physiquement, il sera à l'opposé de vous ? Vous êtes blonde, alors vous allez faire un OC brun ou roux; Et niveau caractère, vous êtes plutôt timide, alors vous ferez en sorte que votre OC soit votre contraire et du coup il sera téméraire et dira les choses telles qu'elles sont...

Ou au contraire, est-ce que votre "créature" vous ressemblera en tout point, aussi bien physiquement que psychologiquement ?

A chaque fois que je créée un OC, j'ai l'impression que c'est moi qui suis dans l'histoire... :mrgreen:
Image

Avatar de l’utilisateur
AlbusDumbledore
Valet de Batman
Messages : 6097
Inscription : 21 déc. 2009 - 14:00

Re: De l'intérêt des OC

Message par AlbusDumbledore » 10 avr. 2017 - 15:56

Boarf, ça va dépendre de l'OC dont j'ai besoin en fait :mrgreen:

En fait, c'est surtout ça : je vais créer le OC dont j'ai besoin pour mon histoire. Après, pour ce qui est de la description physique, ça va également changer. Déjà, si j'ai besoin d'une fille, je ne vais pas pouvoir me prendre pour modèle :lol: ; mais sinon en général, j'essaye surtout de varier un peu pour éviter que tout le monde soit pareil, et s'il y a des liens de parenté, avoir des rapprochements. Mais pour ce qui est de la personnalité, ça va vraiment dépendre de qui j'ai besoin.
Image

Répondre

Revenir vers « Discussion sur l’écriture en général »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités