Integrer un OC...

Page blanche, sources d'inspiration, créations de personnages,... Trouvez ici conseils et discussions autour de l'écriture et de la construction d'histoires !
Répondre
Avatar de l’utilisateur
lalaulau38
Auror
Messages : 4353
Inscription : 30 mai 2013 - 18:01

Integrer un OC...

Message par lalaulau38 » 22 juil. 2013 - 12:17

Bonjour tout le monde !

J'ai un début de futur fic en tête, mettant en scène un O.C... Mais alors bon, eternelle flippée de tout ce que j'entreprends que je suis, je me demande qu'elle est en règle générale, la meilleure façon d'integrer un O.C à une fiction...
Sachant que cette fiction tournera essentiellement autour de cet OC et d'un personnage existant.

Peut être faire un prologue où l'on résume le passé de l'OC est une bonne idée ? Puis on approfondis dans le texte après ?

Je ne sais pas, j'ai un gros doute. ça fait des mois que je pense à ce personnage, à cette fiction, je n'ai encore rien mis sur papier pour me concentrer sur le journal de Rogue, mais j'ai beau me dire qu'elle n'est peut être pas viable, cette histoire, j'y pense encore et toujours...
Alors savoir "comment" faire rentrer ce personnage dans mon histoire m'aiderait grandement...

Merci pour vos avis et vos idées
"Il se fit un abondant silence alentour, et la majeure partie du reste du monde se mit à compter pour du beurre."

Ca fait du bien à tes oreilles

Avatar de l’utilisateur
LoveYouAnyway
Comptable chez Gringotts
Messages : 1055
Inscription : 11 juil. 2011 - 11:16

Re: Integrer un OC...

Message par LoveYouAnyway » 22 juil. 2013 - 13:22

Ta question est intéressante. Je me la suis souvent posée mais j'ai le sentiment que quand tu écris, la réponse vient directement. Un peu comme quand tu lis.
Parfois, tu commences à lire une tic présentant un OC et le premier chapitre complet est une description du personnage. Je m'appelle Machin, j'ai 16 ans, je suis blonde et plutôt jolie,... Eurg.
Selon moi, je mieux c'est d'intégrer directement le perso dans le contexte histoire que le lecteur sache de quelle époque et de quel environnement tu parles. Après au cours de ton chapitre tu peux progressivement présenter ton perso au lecteur. Évite les observations dans le miroir c'est barbant et pas naturel. Par contre, elle peut passer ses cheveux derrière son oreille et en profiter pour en donner la couleur, elle peut se dresser sur la pointe des pieds pour attraper une livre et donc faire comprendre au lecteur qu'elle est un peu petite. Après tu peux présenter son caractère rapidement en la faisant interagir avec d'autres personnages ou présenter sa famille par l'intermédiaire d'un courrier par exemple.
Selon moi, le mieux, c'est de donner une petite description sous forme de détails par ci par là mais éviter les pavés d'autobiographie. C'est aussi très intéressant de laisser le lecteur découvrir ton personnage au fur et à mesure. Au premier abord, elle peut être marrante mais au chapitre suivant on se rend compte qu'elle est mal dans sa peau et qu'elle le cache.
Selon moi un bon OC est un personnage profond. Il a ses qualités et ses défauts et comme quand on rencontre quelqu'un irl, on doit apprendre à connaître l'OC, progressivement.
J'espère que ça t'aide un peu :)
Image

Avatar de l’utilisateur
Ellie
Arc-en-ciel Ambulant
Messages : 13158
Inscription : 14 janv. 2007 - 01:10

Re: Integrer un OC...

Message par Ellie » 22 juil. 2013 - 16:03

Comme ce topic parle uniquement de fanfics, je le déplace vers Fleury :wink:
Image
sakura284

Avatar de l’utilisateur
litsiu
Ministre de la Magie
Messages : 4869
Inscription : 31 août 2011 - 10:41

Re: Integrer un OC...

Message par litsiu » 22 juil. 2013 - 16:27

Je balance mes OC directement dans l'action.
J'évite de commencer par un résumé autobiographique et encore moins par une description physique, parce que je pars du principe que ce qui compte c'est l'histoire, pas le personnage, alors que ce soit personnage canonique ou OC, c'est pareil.
Est-ce que JKR a introduit Hermione avec "c'était une née moldue, elle avait les yeux marron, des cheveux en broussaille et des dents de cheval, blabla, de tel âge à tel âge elle était allée à l'école primaire moldue et jadis elle portait des couettes?" :lol:
Nan, on a découvert les détails au fur et à mesure. Et puis il n'y en avait pas tant que ça d'ailleurs, l'important c'était ce qu'elle faisait au moment où l'histoire se déroulait.
Image

Avatar de l’utilisateur
Taka
Responsable des Transports Magiques
Messages : 2541
Inscription : 23 mai 2008 - 18:59

Re: Integrer un OC...

Message par Taka » 22 juil. 2013 - 16:57

Comme je te comprends...

Après plus de 8 ans de travail, j'ai peut-être trouvé la manière d'intégrer mon OC le plus important dans une fic.
C'est affreux l'effort que j'ai dû fournir, les fics que j'ai dû bannir, les frustrations endurées.
Et la fic n'est pas encore publiée, loin de là, mais elle avance tout doucement.

Résultat, aujourd'hui je peux te dire une chose.

Ne fais pas de chapitre "passé complet de l'OC".
Un chapitre "présent" de l'OC pourquoi pas, c'est plutôt naturel et ça permet d'insérer agréablement des détails sur ton personnage comme l'a montré LoveYouAnyway.
Tu peux te permettre un chapitre "passé encore actuel", par exemple "j'avais intégré la formation pour devenir médicomage depuis deux ans, j'avais réalisé de nombreux efforts, sacrifiés beaucoup d'amis, d'amours et de bonheur pour cette ambition, et pourtant je n'arrivais toujours pas à guérir un bleu avec ma baguette".
L'exemple choisi ici est un peu nul mais l'idée est là : on apprend que la personne a dû perdre des proches par ambition et peut-être y a-t-il des sentiments plus sombres derrière. Et les études sont toujours d'actualité semble-t-il. L'important c'est de ne pas trop en dire d'un coup. Laisse les gens l'approcher avant qu'il ne la/le découvre en entier.

Et pour l'approcher, il faut tout de même la montrer. Alors parlons apparence.
Alors commence ta fic d'une manière qui te plaît. Tu as un choix infini : le lecteur arrive en plein coeur d'un dialogue qu'il comprendra qu'au bout d'un moment, ou alors après une longue description tu commence à raconter l'histoire, ou même tu peux créer immédiatement de l'action et des morts.

Une fois que ton personnage arrive cependant, il faut donner une idée de "qui c'est" ou "à quoi il ressemble".
Donc tu peux te permettre quelques phrases ou lignes avant de parler d'elle ou de lui. Ou tu peux le faire au moment même ou elle/il arrive.
Et là arrive le gros exercice : à moins que son apparence soit vraiment particulière (Comme Maugrey, Sirius post-azkaban, Severus, Sirius pré-azkaban, Hagrid, Sirius n'importe quand en fait, Dumbledore, ♥Sirius♥, etc...) tu ne dois pas dépasser deux phrases.

Je plaisante, tu peux faire autant de phrase que tu le souhaite. Cependant je ne suis pas si loin de la vérité que ça. Encore, un héros dans un texte original a le droit d'avoir un paragraphe à lui, voir une page ou deux, mais dans une fanfic ou agiront des personnages connus des lecteurs et où l'auteur prendra moins de temps pour les décrire, il est préférable de s'imposer une limite à la première approche. (alors si ton texte est plutôt next-gen ou "époque de tom jedusor", tu as plus de liberté que si c'était sous Harry ou Maraudeurs parce qu'on a plus de liberté sur les apparences des premiers que des seconds)

Exemple de description simple et efficace : pour présenter Harry quand il avait 11 ans il suffirait de dire "un jeune garçon un peu trop petit pour son âge et trop maigre pour sa santé, caché derrière des lunettes abimées et une masse de cheveux en pétard".

Ca c'est sur l'apparence.


Mais toi, tu veux également parler du passé de ton personnage.
Comme je l'ai dit plus haut : laisse le temps au lecteur de s'approprier le personnage. Au départ (et là je parle du touuut début, tes 20 premières lignes !), dit ce qui est essentiel pour lancer premier chapitre, ensuite, tu pourras laisser quelques informations sur le personnages qui seront utile -ou qui te semblent importantes :oops: parce que malgré tout, un OC, on l'aime- plus tard. Voir même en insérer dans tes 20 premières lignes, discrètement.

Je reprends l'exemple de l'étudiante en médicomagie : si je devais commencer, j'expliquerais pourquoi elle a du mal dans ces matières et ce qui l'a poussé -en apparence- à couper les ponts avec ses amis.
Peut-être que plus tard je m'attarderai sur sa souffrance, ses regrets, ses remords, ses rêves, et les conséquences de ses actes qu'elle refuse d'admettre. Ses peurs également.
Un être humain met du temps à admettre ses peurs, ses vrais sentiments, ses véritables opinions... Et j'aime quand un personnage d'une fic agit de la même manière. Mais ça c'est que pour un style de fic. Il n'est pas non plus mauvais d'écrire dès le début quelque chose comme :

"Après de longues séances d'introspection, j'ai fini par comprendre que je ne pourrai jamais me laisser aller en présence d'untel/de tel élément."

Ca peut être fascinant et expliquer d'entrée de jeu son comportement face à certains événements !
Mais il faut que ce soit unique comme introspection et pas une cascade de vérités profondes. Attend un peu avant d'avouer le reste. Et surtout : n'explique pas tout tout de suite. Pourquoi ton personnage a peur des chocolats au lait ? Pourquoi il s'entend si bien avec untel mais pas tel autre ? Pourquoi a-t-il décidé de choisir cette voie ?
Tu peux donner des réponses, mais pas toute.

La chose à garder en tête c'est que ton histoire et ton personnage doivent avancer à la même vitesse en moyenne.


Bon, dernier conseil : si tu fais ta fanfiction en point de vue interne de l'OC, un récit de son passé en un bloc est une chose à éviter. Essaye de disperser autant que possible, quitte à entrecouper ses pensées de "Tiens, un chat vient de passer sous mon nez ! Zut, je suis allergique !"
Si tu le fais en point de vue interne d'un autre personnage, ça va déjà un peu mieux mais il faut se rappeler que le personnage est un être humain, pas une encyclopédie. Il a ses opinions, ses égarements, ses problèmes à lui.
Enfin, si tu le fais en externe, garde de la distance.

J'aime beaucoup les OC et quand on me dit tout sur eux, je suis contente, mary-sue ou non.
Le truc c'est qu'une fois que je sais tout sur eux - leur apparence, leur passé, leur avenir, leur ambition secrète -... Je n'ai plus besoin de lire.

Avatar de l’utilisateur
lalaulau38
Auror
Messages : 4353
Inscription : 30 mai 2013 - 18:01

Re: Integrer un OC...

Message par lalaulau38 » 22 juil. 2013 - 18:36

Et bien que dire... Whooo, merci tout le monde pour vos réponses ! (Et Ellie pour avoir déplacé le post au bon endroit !)

Taka déjà, quelle réponse ! Tu réponds en gros à toutes les questions que je risquais de me poser dans l'immédiat ! Je prends note de tes remarques, de tes avis, c'est super important pour moi ! 8 ans de boulot ! Et bien, tu dois avoir hate de la publier enfin !
Je pense l'écrire entièrement aussi avant de commencer à la publier... Le truc c'est que j'ai une idée assez fixe de la fin, j'ai également une bonne idée du début, de l'arrivée de l'OC etc, mais alors pour son histoire à elle, j'ai des gros moments de bug que je n'arrive pas à éclaircir... Du coup une autre question : L'histoire de votre OC, son passé etc, était totalement défini avant que vous ne commenciez à écrire, ou bien vous lui avez donné vie avec des points de sa vie concrets dans votre tête et façonné son histoire au fur et à mesure ? Pour reprendre l'exemple de Taka, l'étudiante médicomage qui a du mal à apprendre et qui sacrifie tout... on sait qu'elle a un lourd secret, mais on arrive pas exactement à trouvé lequel, et puis au fur et à mesure qu'on écrit, on se rend compte que le secret qu'il lui faut, c'est qu'elle a accidentellement tué sa soeur en voulant la soigner...
J'ai l'impression de m'embourber, mais en gros, si on prévoit un lourd secret/faute/erreur à un OC, il vaut mieux le construire avant de se lancer dans l'écriture, ou le fait de donner naissance au personnage en sachant qu'il a un lourd passé, et le faire évoluer peut nous apporter ce fameux secret le plus adapté au personnage ?

Litsiu, merci de ton passage également. Après lecture de ta réponse, je trouve en effet plus "logique" d'aborder l'OC comme un personnage lambda et lancer des infos sur lui au compte goutte, plutôt que d'en faire un blabla interminable...Je vais prendre ce conseil bien avec moi !

LoveYouAnyaway, ça m'aide carrément oui ! En effet, ton avis (le premier d'allieurs ! :) ) rejoint celui des autres, et c'est vrai qu'en fait c'est logique... Le narrateur de l'histoire va être exterieur à celle ci, donc c'est vrai que faire une description totale n'est pas top... Je lancerai donc le personnage comme ça, dans l'action..

C'est vrai que je me posais cette question car l'ouverture de la fic la mettra en scène directement...
Enfin, je parle comme si j'allais vraiment l'écrire et la terminer... Pour cela faudrait que je trouve un peu plus d'idées, mais je me dis qu'elle me trotte dans la tête depuis tellement longtemps, cette histoire, et que si elle ne veut pas sortir de mes pensés, faut que je la couche sur papier !
"Il se fit un abondant silence alentour, et la majeure partie du reste du monde se mit à compter pour du beurre."

Ca fait du bien à tes oreilles

Avatar de l’utilisateur
Laly12
Libraire chez Fleury & Bott
Messages : 622
Inscription : 23 juil. 2011 - 18:31

Re: Integrer un OC...

Message par Laly12 » 22 juil. 2013 - 18:45

Là, je te donne des conseils de création de perso à la base, mais ça vient du fait que je joue sur des forums RPG.
Ils ont leur passé, mais pas leur futur, je crée jamais leur futur et j'en décide ensuite. Dans le cas d'une histoire, je te conseille quand même de savoir où tu veux aller, mais apparemment, tu vois à peu près puisque t'as la fin :wink: (Faut juste faire attention à ce que les persos ne s'échappent pas, parfois ils sont têtus :mrgreen: :arrow: )

Si tu parles d'un lourd secret, je te conseille de bien prévoir ce que c'est. Pour pouvoir donner dispatcher des indices au fil des chapitres sans le donner entièrement. Si tu le découvres en même temps que tes lecteurs, tu risquerais de faire des incohérences sans le vouloir, non ?

Je pense que tu plus connais ton personnage, plus c'est simple d'écrire sur lui. Même des détails anodins, c'est ce qui lui donne de la profondeur, de la réalité. C'est ce que j'aime chez les OCs que je suis ^^
Image
Autrefois, je prétendais détester Sasuke. Mais en fait, j'adorais être à ses côtés. Et puis... Il m'a apprécié à ma juste valeur, lui plus que quiconque. - Naruto

Avatar de l’utilisateur
lalaulau38
Auror
Messages : 4353
Inscription : 30 mai 2013 - 18:01

Re: Integrer un OC...

Message par lalaulau38 » 22 juil. 2013 - 18:57

Oui tu as raison... Je vais donc bien reflechir à ce fameux secret avant de me lancer (j'ai de toute façon une fic en cours à finir, une chose à la fois !)... J'ai une partie du secret, mais alors ça sonne faux, mais faux ! Je n'arrive pas à le modeler comme je voudrais ! Mais j'y arriverai un jour, j'y arriverai !
"Il se fit un abondant silence alentour, et la majeure partie du reste du monde se mit à compter pour du beurre."

Ca fait du bien à tes oreilles

Avatar de l’utilisateur
Taka
Responsable des Transports Magiques
Messages : 2541
Inscription : 23 mai 2008 - 18:59

Re: Integrer un OC...

Message par Taka » 23 juil. 2013 - 06:20

lalaulau38 a écrit :Taka déjà, quelle réponse ! Tu réponds en gros à toutes les questions que je risquais de me poser dans l'immédiat ! Je prends note de tes remarques, de tes avis, c'est super important pour moi ! 8 ans de boulot ! Et bien, tu dois avoir hate de la publier enfin !
Pour la Publication, oui et non : ma fic originelle faisait environ 30 chapitres par tome, 4 tomes.
La fic que je vais publier devrait faire 10 chapitres et ne raconte qu'un ou deux chapitres des 4 tomes dont je parle au dessus.

Ca me tue un peu mais il faut bien un commencement à tout !
lalaulau38 a écrit :Je pense l'écrire entièrement aussi avant de commencer à la publier... Le truc c'est que j'ai une idée assez fixe de la fin, j'ai également une bonne idée du début, de l'arrivée de l'OC etc, mais alors pour son histoire à elle, j'ai des gros moments de bug que je n'arrive pas à éclaircir
Si un jour tu te réveilles avec une grosse cicatrice autour de la tête, c'est moi qui t'ait piquée ton cerveau : je connais mes OC sur le bout des doigts, au point que parfois, j'oublie des choses alors j'en créée... Et paf, j'avais déjà imaginé ça.
Par exemple je peux me dire "tiens, ce serait bien qu'il se passe ça"... Et je retrouve un vieux dessin de 5 ans où je montre qu'il se passe ça. C'est assez agréable mais également perturbant.

Par contre, les "fins" sont mes pires ennemies. Et je ne peux écrire une fic si la fin ne me satisfait pas ou n'est pas très claire.
lalaulau38 a écrit :Pour reprendre l'exemple de Taka, l'étudiante médicomage qui a du mal à apprendre et qui sacrifie tout... on sait qu'elle a un lourd secret, mais on arrive pas exactement à trouvé lequel, et puis au fur et à mesure qu'on écrit, on se rend compte que le secret qu'il lui faut, c'est qu'elle a accidentellement tué sa soeur en voulant la soigner...
Mais c'est abominable ! :lol:
Oh punaise, je rigole encore plus.

Mais pour répondre à la question du "dire avant ou après", il faut voir avec ton intrigue. Si ça peut être un élément de découverte, un truc à couper le souffle, c'est super. Par contre, si les péripéties vont la mener ailleurs, plus loin que ce secret, il faudra peut-être en parler avant.
Je n'ai pas vraiment ce problème vu qu'en fait mes OC naissent avec... des problèmes.
Sans ça, elles n'existeraient pas. (oui, j'ai quasiment que des filles. Je dois avoir, à tout casser, 5 mecs pour... peut-être 20 filles)

La preuve : celle qui a le moins de problème de départ n'a plus de fic publiée. (Je suis en train de résoudre le problème à coup de cognard...)

En fait, le mieux serait que tu te connaisses bien par rapport à tes écrits : est-ce que tu es le genre d'auteur à suivre un plan à la lettre ? A y rajouter des choses et finalement créer des péripéties que tu n'avais pas prévue mais qui tombent bien ? Ou à te laisser porter par les pas des personnages ?
Selon la réponse, tu sauras s'il vaut mieux construire ou laisser construire.

Essaye juste de te mettre un petit plan où tu écris "à ce moment là, on finit par comprendre/découvrir/apprendre que *secret !*".
De là, tu peux revenir en arrière et te demander "tiens, ce ne serait pas génial de mettre une minuscule insinuation quant à la peur de la tourte à la mandragore de mon perso, peur que les gens ne comprendront que plus tard !" et découvrir plein de petits moments où tu peux étoffer ce personnage.
L'important est de savoir quel est ce secret bien qu'il n'est pas utile d'avoir tous les détails.* (voir note en bas de post)
Pour le coup de la soeur morte, juste savoir que l'OC a une responsabilité dedans est suffisant. qui sait, peut-être que l'auteur finira par avoir envie de dire qu'elle se trompait ou , au contraire, qu'elle l'a tuée de ses mains ! Au fil de l'écriture, tu trouveras peut-être des idées qui te plairont alors ne te ferme pas trop de portes.

Une de mes fics aux intrigues les plus longues et fournies n'avait que quelques secrets qui se sont étendus dans toute l'histoire parce que j'ai justement trouvé des moments où je me disais "tiens, ce serait sadique de faire que machin fasse ça, après on comprendra qu'en réalité, il pensait au secret !" ou "Finalement, machin aura également un rôle dans le secret, ça se prête bien à ce moment là".


Pour mes OC j'essaye souvent de leur trouver quelques traits de caractères qui ont du mal à vivre ensemble : ça créé plein de dispute interne et c'est ça qui est génial à mes yeux. Ca assure une instabilité qui est bénéfique à mon écriture. Par exemple mon OC Lynna est une fille qui a un bon fond et est gentille comme tout mais elle a également une part de cruauté et de machiavélisme qu'elle n'avouera à personne. Résultat, les gens lui disent des secrets, des faiblesses parce qu'elle est à leur écoute mais elle exploite ces faiblesses à la moindre colère, brisant la personne en face.
Une fois que j'ai un personnage assez humain, je le laisse dans la nature et il se débrouille comme il peut avec la vie et ses désirs : ainsi, il se forge un caractère "acquis" et pas "inné".
Dans le cas de Lynna, elle finit par comprendre qu'elle risque de perdre ses proches en faisant ça et qu'il vaut mieux qu'elle dise ce qu'elle a sur le coeur plutôt que de tout laisser pourrir ou se transformer en malentendus jusqu'à la prochaine colère. Donc la fille gentille et un peu naïve devient plus responsable et franche.
Et ça c'est la fic qui l'a créée, pas moi avant d'écrire sur Lynna.

Alors par rapport à un secret, tu peux créer cette espèce de contradiction. Dans le cas de la mort de la soeur par exemple, on peut deviner qu'une forme d'angoisse ou de culpabilité a envahi l'OC. On peut également soupçonner une tentative de rejet de la faute sur les autres -ce qui est contradictoire mais réaliste avec la culpabilité- donc elle peut devenir arrogante alors qu'elle a échouée dans le passé.

Ca pourrait être le genre de personne qui critique le travail des autres mais refuse de faire quoique ce soit.

Bref, tente de lui imposer ces éléments qui ne sont pas simple à gérer -que ce soit dans sa tête ou dans la vraie vie : elle peut vivre super bien dans sa peau mais les autres tentent de lui faire comprendre qu'elle n'ait pas la bienvenue, ou elle doit choisir un camp de manière indirecte, ce genre de choses- afin de créer des mélanges qui seront explosifs donc productifs (ça sonnerait bien dans la boutique de Fred et George) une fois que l'OC sera confrontée au secret dévoilé (ou pas).

Ensuite tu peux réfléchir à des situations et finalement trouver de nouvelles péripéties intéressantes à exploiter. Par exemple il est évident que la fille qui critique tout finira par être mise à l'épreuve juste pour qu'on lui ferme son clapet. De là tu peux imaginer une avancée de sa part (elle devait juste affronter ses vieux démons) ou au contraire, une fuite (en avant ou non) dû à une peur panique et intégrer de nouveaux éléments dans son caractère/comportement/environnement.
On comprend le personnage au fur et à mesure de ses expériences. Plus encore : on devine l'envergure du secret dans l'esprit du personnage.


Note au sujet de connaître le secret * : Parce que oui, oublier le méga secret de la mort qui tue dans une fic, c'est possible. Et je n'arrive toujours pas à m'en rappeler. J'ai honte. Alors écrivez tout.

Avatar de l’utilisateur
lalaulau38
Auror
Messages : 4353
Inscription : 30 mai 2013 - 18:01

Re: Integrer un OC...

Message par lalaulau38 » 23 juil. 2013 - 17:13

Ah ben pour les élèments pas simples à gérer dans ma tête je suis en plein de temps !
En fait, le mieux serait que tu te connaisses bien par rapport à tes écrits : est-ce que tu es le genre d'auteur à suivre un plan à la lettre ? A y rajouter des choses et finalement créer des péripéties que tu n'avais pas prévue mais qui tombent bien ? Ou à te laisser porter par les pas des personnages ?
Selon la réponse, tu sauras s'il vaut mieux construire ou laisser construire.
Je suis un plan. Je veux dire, là, pour l'idée de base, je prends des notes, et j'ai un plan de départ. Mais je ne le suis pas spécialement à la lettre et je pense que je me laisserai un peu porter. C'est délicat en fait, parce que ça sera ma deuxième 'longue' fic, mais ma première ou je ne suis pas exactement le canon. Celle que je fais actuellement, c'est Un journal intime que Rogue a tenu durant la scolarité de Harry, où il notait ses ressentis quant à sa mission... Du coup je dois m'en tenir aux évènements... Là, forcément il y aura les évènements, mais j'aurais bien plus de liberté, et c'est ça aussi qui me fait peur... De me rendre compte qu'en fait mon perso est pas viable.
"Il se fit un abondant silence alentour, et la majeure partie du reste du monde se mit à compter pour du beurre."

Ca fait du bien à tes oreilles

Avatar de l’utilisateur
litsiu
Ministre de la Magie
Messages : 4869
Inscription : 31 août 2011 - 10:41

Re: Integrer un OC...

Message par litsiu » 23 juil. 2013 - 17:32

Garde en tête que ton perso, tu l'esquisses dans les grandes lignes. Après il va réagir aux évènements que tu lui imposes.
A chaque fois il faudra que tu te poses la question "compte tenu de son caractère / son passé / son humeur du moment" comment doit-il réagir?"
Enfin c'est comme ça que je fais (plus ou moins méthodiquement) pour garder la cohérence de mes persos et on ne me lance pas trop de tomates donc je pense que c'est pas une trop mauvaise méthode. :mrgreen:
Image

Avatar de l’utilisateur
lalaulau38
Auror
Messages : 4353
Inscription : 30 mai 2013 - 18:01

Re: Integrer un OC...

Message par lalaulau38 » 23 juil. 2013 - 17:41

Un énorme merci à vous tous, parce que franchement, me prendre la tête comme ça avant de commencer la fic, je me demande ce que ça va être quand elle sera en cours !

Merci Litsiu, je vais faire comme ça je pense, trouver un secret "en gros", et je suis sur que d'elle même, elle finira par me le révéler !
"Il se fit un abondant silence alentour, et la majeure partie du reste du monde se mit à compter pour du beurre."

Ca fait du bien à tes oreilles

Avatar de l’utilisateur
litsiu
Ministre de la Magie
Messages : 4869
Inscription : 31 août 2011 - 10:41

Re: Integrer un OC...

Message par litsiu » 23 juil. 2013 - 17:45

De rien mais tu sais, un OC n'est pas obligé d'avoir un secret... J'ai plein d'OC qui n'ont rien à cacher. :lol:
Image

Avatar de l’utilisateur
lalaulau38
Auror
Messages : 4353
Inscription : 30 mai 2013 - 18:01

Re: Integrer un OC...

Message par lalaulau38 » 23 juil. 2013 - 17:48

Oui je sais bien... Mais elle la, depuis qu'elle est venue tocquer dans ma tête, elle arrête pas de me dire qu'elle cache un lourd secret...
"Il se fit un abondant silence alentour, et la majeure partie du reste du monde se mit à compter pour du beurre."

Ca fait du bien à tes oreilles

Avatar de l’utilisateur
Ayame
Langue-de-plomb
Messages : 3914
Inscription : 11 juil. 2011 - 09:26

Re: Integrer un OC...

Message par Ayame » 27 juil. 2013 - 12:40

ErwanMalefoy a écrit :Faut les laisser vivre ces petits... x)
Dixit celle qui se fait régulièrement manger par les frasques de ses personnages :mrgreen:

Et sinon, pour rejoindre tout le monde, au moins on en fait en termes d'introduction au mieux ça passe. Un OC, il faut qu'il fasse partie du décor avant de ressortir. Pasque un truc genre "Et arriva alors Bernard, brun, 1m80, yeux marrons, super bon au Quidditch mais nul en cuisine, qui a perdu son chien Kiki au tendre âge de 8 ans et en garde un souvenir ému, et qui n'était pas dans les livres, mais qui sera dans cette histoire quand même..." C'est juste pas possible :mrgreen:
Image

Avatar de l’utilisateur
Taka
Responsable des Transports Magiques
Messages : 2541
Inscription : 23 mai 2008 - 18:59

Re: Integrer un OC...

Message par Taka » 27 juil. 2013 - 13:15

Et voilà, désormais je veux en savoir plus sur la vie de Bernard et kiki. :shock:

Mais en fait tu peux réaliser ces descriptions longues/farfelues/exagérées/superflues à condition que tous tes personnages subissent la même chose.
Si pour chacun d'entre eux tu parle de la couleur de leur yeux, quels reflets, quelle coiffure, quelle tenue, quelle peur, quel goût, quelle vie, quelles aspirations, l'équilibre sera respecté et tu pourras écrire librement.
Par contre j'ignore si les lecteurs apprécieront. Ca doit dépendre des goûts.

(Ca me rappelle cette fic où la fille avait décrit héroïnes en long et en large puis, plus tard, leurs tenues et avaient ensuite mis les liens vers les photos des robes correspondantes -dans la fic ou dans les notes d'auteurs, je ne sais plus-... Je considère que c'est à éviter, bien que j'imagine que certains devaient peut-être apprécier. Qui sait ?)

En fait ça rejoint à moitié les topics sur les Mary-sue et les descriptions mais une Mary-sue n'est pas seulement un personnage craint et admiré de tous, qui se détache des autres par ses capacités/son apparence/sa vie. C'est également un personnage qui se démarque trop par les propos de l'auteur à son sujet. Donf utilise toujours des termes que tu pourras réutiliser pour d'autres. A moins que ton personnage ne soit vraiment farfelu, dans quel cas, libre à toi.

Exemple typique : si ton personnage est magnifique, essaye de trouver au moins un ou deux autres personnages que tu pourras qualifier de magnifique. Les gens sont uniques dans leur mélange, pas dans leur caractéristique uniques.
Voldemort est unique parce qu'il est cruel, sans amour, violent, d'une intelligence rare, manipulateur et ambitieux.
Draco est ambitieux, Fenrir est violent, Lucius est manipulateur, Bella est cruelle, Gellert est d'une intelligence rare et le grand père de Voldemort me semble sans amour également (enfin, pas comme voldemort mais c'est presque ça et c'est peut-être la seule caractéristique non partagée dans tout HP).
Aucun n'est Voldemort parce que lui c'est un mélange à part. Bella est un mélange à part également, Gellert aussi, Neville aussi, etc...

Si tu fais attention à ça, ça devrait marcher. Même pour un secret : il suffit que la caractéristique "secret" ou que le secret en lui même soit partagé pour que ça passe. Que l'OC ne soit pas le seul à en avoir, ou que les conséquences de ce secret touche d'autres personnages qu'on rencontrera pour qu'il soit intégré de manière naturelle.
Toujours avec l'exemple de notre apprentie médicomage : elle a tuée sa soeur mais elle pourrait apprendre que son professeur a causé la mort de sa femme ou été à l'origine d'une terrible maladie qui a touché la moitié du monde sorcier. Elle pourrait également rencontrer des amis de sa soeur qui connaissent des détails sur sa mort qui changerait ce qu'elle pensait être sa vérité.

En résumé, Ayame a raison : il faut laisser du temps à ton personnage pour s'intégrer mais également se démarquer.

Avatar de l’utilisateur
lalaulau38
Auror
Messages : 4353
Inscription : 30 mai 2013 - 18:01

Re: Integrer un OC...

Message par lalaulau38 » 29 juil. 2013 - 21:43

Merci encore ! :) Je ferais tout ça alors ! Va falloir que j'avance sur le Journal de Rogue histoire de ne penser plus qu'a mon OC
"Il se fit un abondant silence alentour, et la majeure partie du reste du monde se mit à compter pour du beurre."

Ca fait du bien à tes oreilles

Persis

Re: Integrer un OC...

Message par Persis » 30 juil. 2013 - 09:56

Je pense que tout a été dit sur les OC : les intégrer progressivement et éviter les descriptions hors récits qui ont un caractère artificiel. Quant à l'histoire personnelle de l'OC, son passé, on peut l'apprendre, par bribes, via des dialogues, des lettres, etc.

Avatar de l’utilisateur
lalaulau38
Auror
Messages : 4353
Inscription : 30 mai 2013 - 18:01

Re: Integrer un OC...

Message par lalaulau38 » 01 août 2013 - 21:47

Merci Persis de ton avis également.
Me reste plus qu'à terminer ma fic en cours, et commencer à noter mes idées pour celle ci !
"Il se fit un abondant silence alentour, et la majeure partie du reste du monde se mit à compter pour du beurre."

Ca fait du bien à tes oreilles

Répondre

Revenir à « Discussion sur l’écriture en général »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités