La page blanche de l'angoisse (bientôt dans vos salles)

Page blanche, sources d'inspiration, créations de personnages,... Trouvez ici conseils et discussions autour de l'écriture et de la construction d'histoires !
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Vifdor
Yoshinou du choupiseur
Messages : 10351
Inscription : 24 déc. 2006 - 16:34

La page blanche de l'angoisse (bientôt dans vos salles)

Message par Vifdor » 17 mai 2012 - 12:51

Tout est dans le titre, je suis depuis quelques jours en totale angoisse de la page blanche, j'ai des idées, des trucs prêts à écrire mais impossible de m'y mettre, j'ai pas le feeling pour ouvrir le traitement de texte et m'y mettre vraiment, mes idées me semblent soit vaines, soient trop nébuleuses pour être mises en écrit.

ça vous arrive ? Qu'est-ce que vous faites pour y remédier ?

Avatar de l’utilisateur
admin_hpf
Sauveur du Monde sorcier
Messages : 8866
Inscription : 17 mai 2012 - 10:15

Re: La page blanche de l'angoisse (bientôt dans vos salles)

Message par admin_hpf » 17 mai 2012 - 12:51

Selsynn a écrit :Personnellement ça m'arrive quelques fois, surtout le fait un peu différend que j'aimerais écrire sur dix projets à la fois, mais quand j'ouvre le Word, c'est pour ne pas être inspirée, ou avoir soudainement envie d'écrire autre chose.
Évidemment, à partir du moment où j'ai ouvert le nouveau fichier, il perd tout à coup de sa valeur.

L'herbe est toujours plus verte chez le voisin.

D'un point de vue pratique, je prends alors mon calepin, mon stylo-plume préféré du moment, et j'écris à l'ancienne. Les mots coulent en général très vite.
Après dès que j'ai dépassé la cinquantaine de mots, je me laisse emporter par l'inspiration qui revient irrémédiablement.

Sinon, les défis comme celui d'Ellie permettent de se forcer à écrire quelques mots, au moins pour ne pas être disqualifié.
Comme le Nano, peu importe la qualité tant qu'on fait de la quantité.
Parce que s'il n'y a rien de produit se sera toujours moins bien que si on ouvre les vannes de l'écriture.(Au début ça risque d'être plus mauvais que d'habitude, puis le mieux devrait venir.)

Avatar de l’utilisateur
admin_hpf
Sauveur du Monde sorcier
Messages : 8866
Inscription : 17 mai 2012 - 10:15

Re: La page blanche de l'angoisse (bientôt dans vos salles)

Message par admin_hpf » 17 mai 2012 - 12:51

Ellie a écrit :
Selsynn a écrit :D'un point de vue pratique, je prends alors mon calepin, mon stylo-plume préféré du moment, et j'écris à l'ancienne. Les mots coulent en général très vite.
Je fais souvent ça aussi, si je bloque sur une scène, je lâche l'ordi et toutes ses distractions (parce que j'ai tendance à aller sur FB/HPF/LJ/... dès que je bloque, alors à moins d'avoir une inspiration vraiment débordante au moment où j'écris je perds plus de temps qu'autre chose XD), je prends un carnet et un stylo, je vais m'installer ailleurs et j'écris cette scène que j'arrive pas à faire sur Word. Souvent je sais déjà ce qu'il va se passer mais je trouve pas les mots, alors des fois juste le changement de rythme fait tout débloquer. À la main on écrit moins vite qu'à l'ordi, donc on a plus le temps de réfléchir à comment on va dire ce qui suit. Souvent en écrivant à la main j'ai le temps de formuler ma phrase 8 fois dans ma tête avant de l'écrire, alors qu'à l'ordi j'écris la première qui me vient à l'esprit, je la relis, je constate que c'est d'une mocheté effroyable, et je vais perdre 10 minutes sur Facebook...

Avatar de l’utilisateur
Edme Kleber
Vigile à baguette du Ministère
Messages : 1929
Inscription : 14 déc. 2010 - 22:20

Re: La page blanche de l'angoisse (bientôt dans vos salles)

Message par Edme Kleber » 12 juin 2012 - 17:24

ça m'arrive aussi assez souvent parce que j'ai toujours plein de textes en cours et que du coup, je perds l'inspiration pour certains, ou j'oublie l'idée de départ pour d'autres et je me retrouve bloquée.

J'ai pas de grande technique pour y remédier. Le plus souvent, j'ouvre mes fichiers Word régulièrement, je relis mes textes, depuis le début pour les plus courts, quelques chapitres avant pour les plus longs. Souvent ça m'aide à me remettre dans l'histoire, et parfois, la suite revient toute seule, parfois non. Dans ce cas je n'insiste pas.

Sinon en amont, pour éviter de perdre l'inspiration, lorsque je m'apprête à arrêter d'écrire, parce qu'il est tard ou que j'en ai marre ou autre, je stoppe avant d'avoir terminé ma dernière idée. Parfois même en plein milieu d'une phrase. L'important c'est que je ne clôture pas mon chapitre avant de fermer mon fichier. Du coup quand je reprends, j'ai le temps de réfléchir à ce que je voulais mettre pour la suite, et je suis déjà dans mon histoire quand je dois continuer. Parfois même j'ai une nouvelle idée et je réécris tout le chapitre mais au moins j'avance.

Et sinon la dernière chose qui fait venir l'inspiration, c'est de me mettre dans une ambiance de travail. Pendant les nuits de l'écriture par exemple ou les nuits HPF. Je ferme tous mes onglets et je m'y mets. Parfois je laisse un peu de musique, genre une play-liste que je n'ai pas à toucher, pour avoir un fond sonore. Si la musique me mets dans l'ambiance ça peut m'aider à m'inspirer un ton au moins pour écrire. =) Je sais aussi que parfois pour se lancer, se forcer à écrire quelques phrase peut remettre dans le droit chemin, quitte à les réécrire après. Mais j'utilise pas souvent cette technique, ça marche pas suffisamment à mon goût xD

Voilà, ce sont mes techniques, mais il 'y a pas de recette miracle, je crois que chacun a sa propre méthode :wink:
ImageImage
Honestly, woman, you call yourself our mother?

DarkWave

Re: La page blanche de l'angoisse (bientôt dans vos salles)

Message par DarkWave » 21 juin 2014 - 17:21

En ce moment, j'écris un O.S. pour un ami. Ça fait 1 mois que je suis dessus :evil: ! Heureusement, mon ami est prêt à attendre. Mais ça m'énerve de bloquer comme ça ! En plus, j'ai l'impression que ce que j'écris est nul. Et vu qu'il est mon ami, il va pas me le dire si c'est nul. D'ailleurs, il a lu trois autres de mes textes et il adore mon style. Mais c'était que des textes tristes et là, j'écris un truc qui est sensé être drôle :nif:

Avatar de l’utilisateur
Dark Ella
Stagiaire chez W&W
Messages : 854
Inscription : 29 janv. 2011 - 23:46

Re: La page blanche de l'angoisse (bientôt dans vos salles)

Message par Dark Ella » 21 juin 2014 - 18:56

Idem, j'ai plein de textes qui n'attendent que moi et pourtant impossible d'écrire! J'ouvre Word, et en général je n'arrive à sortir que deux pauvres phrases qui ne font pas avancer le schmilblick.

J'ai essayé l'ambiance musicale, l'ambiance silencieuse, la nuit, des défi, des drabbles... impossible d'écrire quoi que ce soit. Je suis bloquée de chez bloquée!!! :criz:

Je pense que je vais laisser tomber un moment mes écrit, jusqu’à ce que j'ai l'illumination et que ça coule de source!

DarkWave, peut être qu'en parler t'aiderai à avancer? La manière dont tu en parles, on dirai que tu n'as simplement pas confiance en toi et en tes écrits. Peut être que le faire lire à quelqu'un avant de le donner à ton ami pourrai te débloquer?

DarkWave

Re: La page blanche de l'angoisse (bientôt dans vos salles)

Message par DarkWave » 22 juin 2014 - 08:41

Merci Dark Ella :D Je suis plutôt dans des écrits tristes où les personnages sont torturés. Et là, je dois écrire une histoire drôle. Mais j'ai pas l'impression que ce soit drôle mais plutôt lourd. Il y a des passages que j'aime bien mais pas tout le reste. Et puis, j'aimerais aussi la publier sur le site une fois qu'elle sera terminée mais j'ai peur qu'elle ne respecte pas toutes les conditions du site. Est-ce que tu accepterais de la lire Dark Ella ? :)

Avatar de l’utilisateur
Dark Ella
Stagiaire chez W&W
Messages : 854
Inscription : 29 janv. 2011 - 23:46

Re: La page blanche de l'angoisse (bientôt dans vos salles)

Message par Dark Ella » 22 juin 2014 - 11:44

Je ne suis pas une pro, mais pourquoi pas! Je t'envoie mon mail en MP :)

Avatar de l’utilisateur
litsiu
Auror
Messages : 4421
Inscription : 31 août 2011 - 10:41

Re: La page blanche de l'angoisse (bientôt dans vos salles)

Message par litsiu » 14 nov. 2014 - 13:04

Ce matin je suis tombé sur un article et j'ai pensé à vous :

http://www.cracked.com/blog/5-tips-punc ... k-in-face/

C'est en anglais, mais ça vaut le coup de le lire, ne serait-ce que parce que l'auteur ne prend pas de gants et que c'est drôle et que j'adhère totalement. :mrgreen:
Ca parle de roman mais c'est tout à fait applicable à de la fanfiction, remplacez juste édition par publication, agent par bêta, et fric par reviews.

Petit résumé à ma sauce de ces 5 points :

:arrow: Page blanche ? Quelle page blanche ? Elle devrait déjà être pleine de recherches documentaires !
:arrow: Vous allez écrire de la bouse : c'est un fait indiscutable. Alors faites vous à cette idée et jetez vous à l'eau ! Vous pourrez toujours corriger, améliorer, réécrire ensuite.
:arrow: Sachez ce que vous voulez écrire, définissez le périmètre. Un roman, faut que ça tienne en 100K à 200K mots, alors y'a pas la place pour une synthèse de l'univers. Il faut faire des choix ! Pour commencer, résumez en une phrase le roman que vous voulez écrire.
:arrow: Chaque chose en son temps : pas la peine de penser à la meilleure façon d'aborder l'édition tant qu'on a pas un roman terminé. A fortiori quand il n'est même pas commencé (promis, j'arrête de fantasmer sur le Goncourt :mrgreen: ).
:arrow: Arrêtez de vous mettre la pression sur l'originalité de votre sujet : tout a plus ou moins été traité d'une façon ou d'une autre. Vous n'allez rien révolutionner, POINT BARRE.
Image Image

Avatar de l’utilisateur
Alrescha
Libraire chez Fleury & Bott
Messages : 766
Inscription : 08 oct. 2015 - 16:09

Re: La page blanche de l'angoisse (bientôt dans vos salles)

Message par Alrescha » 21 janv. 2017 - 12:00

Je voudrais me mettre à l'écriture d'un big projet autour de l'univers de Gaeterra (pour ceux qui suivent sur le héron). J'ai partagé mes 70 pages en 2. Il y aura deux tomes. J'ai surtout du mal à délayer, détailler... J'ai l'impression de m'éparpiller plus qu'autre chose. Il faudrait que je détaille sur différents peuples, c'est l'objectif des histoires "individuelles" mais là rien, pas d'idée. même sur l'histoire de mon grand méchant pas beau, je ne sais pas comment le grand-méchant-pas beau-tiser...
J'essaye de ne pas me mettre la pression, ça viendra tôt ou tard. Ce qui m'aide en général c'est d'écouter de la musique. (en ce moment j'ai Down the Drain de Lily Wood dans la tête et ça me donne envie d'écrire un HC Mécanique du Coeur sur Drago et Lynna Potter...) Bref. L'inspiration est très volatile...
Image

"Construire le plan. Réaliser le plan. S'attendre à ce que le plan foire. Abandonner le plan." Captain Cold.

Avatar de l’utilisateur
Bewitchings-christmas
Elève de troisième année
Messages : 64
Inscription : 21 janv. 2017 - 14:58

Re: La page blanche de l'angoisse (bientôt dans vos salles)

Message par Bewitchings-christmas » 31 janv. 2017 - 22:56

ça m'arrive aussi... et le souci, c'est que s'imposer un rythme et une heure pour écrire peut parfois être un frein à l'inspiration :cry: Mais personnellement, j'ai surtout l'impression que se poser devant son ordinateur en voulant absolument remplir une page bloque plus qu'autre chose et n'aide pas du tout; après, je ne dit pas que c'est toujours le cas, mais ça l'est surtout quand on s'impose un temps limité et un nombre précis de pages à remplir. Toutes les idées (les meilleures^^) qui me sont venu avant d'écrire sont arrivées à des moments complètements impromptus comme dans le métro, en cours, dans la rue ou aux toilettes :lol: , et certainement pas devant ma page word. Je pense qu'il faut laisser aller ses idées, ne pas angoisser, et avoir foi en son projet, et surtout... se lancer! J'ai remarqué qu'une fois le premier paragraphe écrit, l'écriture devient par la suite plus simple, plus spontanée. Bon, j'avoue que mes conseils sont très basiques, donc si vous avez de meilleures techniques pour écrire que moi, je suis preneuse :mrgreen:
Image

Avatar de l’utilisateur
Westyversionfrench
Membre de l'Armée de Dumbledore
Messages : 472
Inscription : 22 mai 2017 - 14:52

Re: La page blanche de l'angoisse (bientôt dans vos salles)

Message par Westyversionfrench » 30 mai 2017 - 21:34

Comme vous tous, je suis aussi sujette à ce paradoxe de l'inspiration impossible à poser par écrit.

Quand c'est comme ça, j'ai trouvé une solution du moindre mal : je pose par écrit (PC ou cahier) les idées que j'ai en vrac, telles qu'elles me viennent, sans essayer de les relier au récit auquel elles se rapportent. Si c'est un nouveau projet : nouveau document ou nouvelle page. Je pose tout brutalement, et souvent, si je ne parviens pas à écrire tout de suite, au moins j'ai pas perdu les idées et souvent, de nouvelles idées me viennent et parfois même, ça peut débloquer un récit qui n'a rien à voir.
Une pote m'a rapporté les propos d'une de ses profs qui leur avait conseillé de ne pas rédiger leurs copies au brouillon et de les recopier ensuite (en français et philo), parce que justement, notre pensée évolue en écrivant (manuellement ça marche mieux j'ai remarqué). Et souvent, sans rédiger, rien que poser des mots, même des formulations maladroites, qu'on a besoin de se sortir de la tête, ça permet de faire cheminer vos idées et de stimuler votre réflexion.
Sur le moment, vous serez soulagés mais toujours frustrés de ne pas avoir pondu un texte ou un extrait. Mais ça vous met déjà sur la voie de votre future composition.

Sinon, un autre truc qui peut marcher, c'est de relire de vieux textes (mêmes en pause ou semi-abandonnés), parfois, vous replonger dans votre ancien style, le corriger, l'améliorer, tout reformuler, ça peut stimuler le style que vous pratiquez actuellement.

Voilà pour vous, en espérant que ça vous aide :D
Serpentard de cœur, Serdaigle de répartition Pottermore, et sadiquement envoyé chez les Gryffys pour la Coupe des Quatre Maisons :lol:

Joignez-vous au nouveau projet sur Ginny : Paper Gin ! et écrivez un article pour le Numéro Spécial de la Gazette !

Répondre

Revenir vers « Discussion sur l’écriture en général »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités