Fic longue et organisation du travail

Page blanche, sources d'inspiration, créations de personnages,... Trouvez ici conseils et discussions autour de l'écriture et de la construction d'histoires !
Persis

Re: Fic longue et organisation du travail

Message par Persis » 14 août 2011 - 19:42

C'est la première fois que je le fais, mais j'ai ouvert un document "memorandum" pour ma fic en cours.
Les personnages sont tous des "autres personnages" dans une autre école. Donc il a fallu que je note au fur et à mesure que je faisais intervenir mes protagonistes, que je les recense, que je note les rapports de famille, l'année scolaire dans laquelle il se trouve, qui est prof de quoi...
J'ai déjà 5 pages d'écrites. Parfois, je recopie carrément le passage de la fic qui décrit un lieu, un objet, un usage, etc.

Avatar de l’utilisateur
coraliefolle
Vigile à baguette du Ministère
Messages : 1922
Inscription : 25 juin 2009 - 20:38

Re: Fic longue et organisation du travail

Message par coraliefolle » 16 août 2011 - 20:57

Pour la première fois, j'ai fait le plan pour une fiction. J'ai pris un cahier que je peux transporter et dessus, j'ai écris tous les prompts pour l'Accio prompts, voir où j'en suis clairement, et si en les lisant, je n'ai pas une idée qui me vient. Pour l'un d'eux, où j'écris différents moment de la vie de James, j'ai fait le plan par année, avec les différents évènements que je veux écrire de manière à pouvoir cocher une fois fait. J'ai aussi noté les propositions pour l'atelier 6 de l'asso, quand je n'ai pas d'ordi sous la main, c'est pratique.
bouquineuse folle a écrit :Coralie? Tu es génialement trop forte :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
smittina
Membre de l'Ordre du Phénix
Messages : 545
Inscription : 18 nov. 2014 - 20:40

Re: Fic longue et organisation du travail

Message par smittina » 31 juil. 2015 - 17:54

Bon, je débarque 4 ans plus tard et je déterre ce vieux topic parce qu'on en a parlé au détour d'un concours de review et que je trouve le sujet particulièrement intéressant à aborder.

Pour ma part, la première fiction dans laquelle je me suis lancée, c'est une fiction longue sur l'époque des Maraudeurs. Je suis une obsédée du canon et j'en avais marre de ne pas trouver chaussure à mon pieds concernant les fictions sur cette époque parce qu'à chaque fois, il y avait quelque chose qui clochait : Slughorn pas professeur de Potions, James et Lily qui partagent un appartement de préfets en chef... Bref, vous voyez le genre. Alors j'ai commencé à avoir envie de me lancer dans la rédaction de ma propre fiction longue qui collerait le plus possible aux dires de JKR sur cette période dont on ne connait pas grand chose au final. Simplement des bribes d'informations.

Avant d'attaquer la rédaction, j'ai donc entrepris de faire des recherches intensives à sur l'époque où les Maraudeurs se trouvaient à Poudlard. J'ai repris mes livres et j'ai cherché tous les passages où ils étaient question d'eux. J'ai aussi regardé quelques informations sur des encyclopédies en ligne (et d'ailleurs en croisant les données de certains sites avec ce qui était écrit dans les livres, je me suis rendue compte que certaines encyclopédies avaient fait des erreurs de dates, en décalant tout d'une année... Bref, ceci n'est pas le sujet ici :D ), et j'ai commencé à faire une gigantesque frise chronologique avec les lieux, personnages, événements qu'on sait qu'ils se sont produits à cette époque. Après, j'ai rajouté à cette frise au crayon à papier, tous les éléments de mon imagination que je souhaitais intégrer à ma fiction. Et une fois que toute la partie chronologie était bouclée, j'ai commencé à faire un plan détaillé sur word, par années, avec le titre des chapitres et ce qu'il s'y passait dans les grandes lignes.

Et puis j'ai attaqué la rédaction au bout de trois mois de recherche et préparation intensive. Bien sûr, il m'est arrivé parfois de revenir sur des plans déjà pré-établis, en rajoutant des chapitres POV particulier ou en échangeant avec certains reviewer qui me suggéraient des idées que je trouvais vraiment très intéressantes à exploiter. C'est comme ça que je me suis mise à exploiter plus en profondeur le personnage de Severus Rogue lors de la Septième Année.

Voilà, pour ma part c'est comme ça que je m'organise pour des fictions longues. Ah et j'ai oublié de dire que j'avais des fiches pour tous les personnages que j'exploite ou que j'ai crée. Des fiches avec des informations sur leur passé tout ça tout ça, ce qui explique la naissance de petite fiction annexe pour venir approfondir certains personnages secondaires :D Bref, mine de rien tout ça, ça prend quand même du temps ! :p
Fan de James Potter ? N'hésitez pas à rejoindre la Jamesie Team !

Avatar de l’utilisateur
Bevy
Pilote du Magicobus
Messages : 1332
Inscription : 21 mai 2012 - 16:25

Re: Fic longue et organisation du travail

Message par Bevy » 31 juil. 2015 - 19:45

Je relance « le débat » avec smittina :wink: .
Déjà j’ai un vieux cahiers de la fac chez moi, que j’ai recyclé ( je n’ai pas franchement besoin de parler d’épistémologie :mrgreen: ) . J’y note mes idées en vrac, que ce soit du fandom ou de l’original… J’y note des débuts de textes, toutes les inspirations quand je n’ai pas l’ordi d’allumer ou la flemme de l’allumer quand je suis pénard dans mon lit ou que j’ai fait 7 h de PC au boulot. Je le relis tous les trois quatre mois à peu près et avec le recul je me rends compte que certaines idées ont du potentiels et d’autres pas ! Toujours pas écrits, j’ai quelques fiches personnages, principalement mes OC et les personnages sur qui j’écris le plus souvent. Quand je me rend compte que j’utilise le même personnage à plusieurs reprises je fais directement une fiche ou un copier collé encyclopédie en ligne + les infos du romans non répertoriées. Parce qu’on trouve parfois des choses fausses comme le souligne smittina. Comme ça, je n’ai pas forcément besoin d’allumer le pc pour écrire un peu. J’ai aussi un plan du chemin de traverse et le détail des boutiques de Prés au lard, et de certains départements du ministère. Pratique pour éviter de perdre un quart d’heure pour des détails.


J’ai la même chose, en plus propre sur mon PC et des dossiers « Période de Harry » , « Next génération », ma série de recueil du moment ou fic longue du moments.. Je suis une vrai maniaque de l’organisation !

J’ai à peu près le même système pour les originaux, de la doc sur pc et papiers et au besoin des fiches personnages mais c’est plus rares vu que je n’ai pas encore de long projet en original !
En tout cas, bénie soit dieu internet qui nous permet de savoir la date de naissance de Katie Bell ( enfin l’année) et le récap de tous ses accidents magiques ou des infos sommaires sur des canoniques si secondaire qu’on les oublie à la page d’après, genre la répartition du tome 4!


Niveau écriture, j’ai des plans « approximatif » avec les axes pour les longs OS. Je suis une bille pour les fics longues : je décroche au bout de trois chapitres malgré les plans plus ou moins détaillées, les fiches, les idées importantes… Je suis très volage, j’arrête, je reviens dessus, je cherche une nouvelle bêta, déterre une vielle fic pas touchée depuis six mois… ( c’est la même pour le livres, les films, les séries : je marche vraiment au coup de cœur…)
Pour le coup, j’irais quand même lire les autres pages, voir vos astuces et me rassurer en me disant que je suis pas spycho rigide et que je bride totalement ma créativité ^^.
Image

Avatar de l’utilisateur
Ellie
Arc-en-ciel Ambulant
Messages : 13158
Inscription : 14 janv. 2007 - 01:10

Re: Fic longue et organisation du travail

Message par Ellie » 31 juil. 2015 - 20:20

Je suis tout le contraire de vous : je ne fais pas de fiche de personnages, je ne fais pas des tonnes de recherche avant de commencer à écrire. J'ai une bonne mémoire, alors souvent je relis une scène dans le bouquin ou une page Wiki et je me souviens des détails dont j'ai besoin. Des fois je note quelques détails, des noms ou des dates pour des époques que je traite rarement ou que je dois inventer (par exemple pour ma future fic sur Dominique, j'ai noté dans un cahier les dates de rentrée de tous les cousins pour savoir qui elle risque de croiser à Poudlard (dont je vais sûrement même pas me servir vu qu'elle passe 4 ou 5 chapitres à l'école, mais bref XD)). Il y a que pour ma fic longue sur Ginny où j'ai fini par m'énerver d'avoir à chercher des dates tout le temps pour coller au canon et je me suis fait un fichier Excel avec le ligne du temps de 97-98, et celle de 40-41 vu que ma fic se passait aux deux époques en parallèle.

Comme j'ai dit dans l'autre topic, je fais des plans avant d'écrire. Pour mes Miss je sais d'avance quelle scène va avec quel prompt, et pour mes autres fics longues je fais, généralement sur papier, un léger plan par chapitre. J'écris en général que quelques lignes, juste un aperçu, parce que j'aime pas restreindre mon imagination, m'enlever la possibilité de changer un détail ou ajouter une scène si bon me semble. Ça me laisse l'impression de plus pouvoir respirer, de savoir où je vais sans m'enlever le droit de regarder ce qui se passe autour si j'en ai envie.

Là où j'ai un petit problème, c'est au niveau de la publication. Mes premières fics longues, que j'écrivais au fur et à mesure, je les ai abandonnées. Pendant longtemps j'ai écrit des OS, puis sont arrivées les Miss que j'avais complètement écrites avant de les publier. Depuis, je suis incapable de publier une fic si elle n'est pas terminée (ou presque terminée). Je publie de façon hebdomadaire, j'aime pas arrêter comme ça et laisser mes lecteurs en plan (surtout en ce moment quand on reçoit peu de reviews, j'ai toujours peur que si je passe trois semaines sans rien publier, il y aura plus personne à mon retour), et j'aime pas non plus avoir une deadline imposée par moi-même dans ma tête (les concours c'est pas pareil, c'est pas moi qui décide quand le texte doit être terminé). Me dire que le chapitre suivant doit absolument être terminé d'ici le X, ça me stresse, alors je publie que quand tout est prêt et je sais que j'ai les chapitres prêts à envoyer.

Je sais que c'est idiot parce qu'en tant que lectrice ça ne me gêne pas qu'une publication que je suis soit irrégulière, et que souvent même la régularité n'est pas suffisante pour garder ses lecteurs, mais voilà, la conséquence est que j'ai plusieurs fics en cours sur mon ordi que je n'ai pas encore commencé à publier même si plusieurs chapitres sont déjà prêts.
Image
sakura284

Avatar de l’utilisateur
R_Even
Membre de l'Ordre du Phénix
Messages : 549
Inscription : 16 sept. 2010 - 22:14

Re: Fic longue et organisation du travail

Message par R_Even » 31 juil. 2015 - 20:25

Ca fait un peu bizarre de voir toute ton organisation Smittina parce qu'à côté de toi, je suis le bordel incarné ( :oops: )
Et pourtant, c'est pas faute d'essayer d'être sérieuse...
En fait, c'est assez drôle parce que, pratiquement à chaque fic que j'entame, j'ai une idée précise de ce que je veux faire et qu'après...ça part en live.

Généralement, ça commence par quelque chose qui me marque : un évènement dans ma vie, une question, un problème, une image ou une musique qui me trotte dans la tête et c'est comme si le quelque chose m'appelait ("mon précieuuuuuuuuxxxxxx" Ok, je :tusor: )
Et puis, petit à petit j'ai des scènes qui apparaissent dans ma tête. Parfois il y des personnages définis, parfois les visages sont flous. Et je commence à écrire un peu.
Là, c'est l'étape du plan. (= le moment où je me persuade que je vais suivre un plan). La fiction ressemble a quelque chose : c'est logique. Je fais quelques recherches préliminaires pour vérifier que je ne vais pas avoir de grosses incohérences au niveau des dates, des noms...

Ensuite j'écris et là...je ne sais pas. En fait, c'est comme si j'essayais de construire un puzzle quand je construits une histoire. Je n'ai pas l'impression de créer mais de découvrir l'histoire. Et au fur et à mesure, je me rends compte que tel ou tel événement n'a pas pu se passer comme ça, que le coupable ne pouvait pas être tel personnage...et c'est comme si j'écrivais l'histoire sans en être la maîtresse. Je sais (alors que je ne savais pas), en avançant dans l'histoire, que T en voulait à V parce qu'il lui avait volé le collier de sa grand-mère et que c'est pour ça qu'il avait mis du piment dans les spaghettis de V.
Et du coup, tout mon plan s'effrite.

Par moment, ce sont les reviewers qui me font remarquer une bizarrerie et, en cherchant à l'expliquer, je me rends compte que je voyais mal les choses et que, dans le puzzle que je suis en train de construire, il y a des pièces qui ne sont pas au bon endroit...

J'ai quelques fiches mais je les fait surtout au fur et à mesure. J'ai aussi des dessins de pièces et de lieux que vont voir les personnages (ça m'aide à visualiser les scènes). J'ai des post-it plein le bureau (ordi et à côté) et sinon...je rouvre mes chapitres pour me souvenir de ce que j'ai écris.
Parfois, j'écris des chapitres entiers avec mes reviews imprimées à côté de moi (avec les phrases importantes surlignées ou entourées) : ça me permet de faire attention aux incohérences et aux détails que les lecteurs regardent. (de toute façon, j'ai presque toujours mes reviews sous les yeux quand j'écris)

Et puis, je fais des recherches. J'ai souvent une 20aine d'onglets ouvert simultanément sur tout et n'importe quoi (l'autre jour, mon frère a essayé de comprendre la rapport entre les noms de mafias italiennes, l'évolution de l'économie dans l'espace schengen, les créatures celtes mythiques, les légendes créationistes du mali, les motifs des Mama Benz, la chiromancie, l'apparition du lecteur DVD et les techniques de fabrication des Hang Drum... il a pas réussi :lol: )
Et les recherches font aussi évoluer l'intrigue.

Et à la fin, je me rends compte que tous les éléments (les scènes du départ) sont dedans mais que le lien entre elles a totalement changé et je me dis que c'était juste moi qui avait mal compris l'histoire...

Bref, j'ai peu ou pas d'organisation et j'avance souvent à tâtons, en redirigeant l'histoire en fonction de tout ce qui peu arriver (reviews, recherches, logique...) et...j'adore ça (même si je reconnais qu'il y a parfois des inconvénients et que de temps à autre je galère en essayant de me souvenir de ce que j'avais voulu dire à un moment ou un autre...)

Edit : en fait, je fais surtout des fiches pour les parties qui "sont de moi" : les plans de Beaux-bâtons, l'organisation du ministère français, la généalogie des Wilkes, la société des enchanteurs de miroirs... pour les parties canon : je vais chercher ce qui me manque dans les livres ou sur internet :mrgreen:
Il est important de vivre dans le moment présent. Sauf si c'est un mauvais moment. Au quel cas, il est important d'avoir des cookies.

Avatar de l’utilisateur
Tykk
Animagus non déclaré
Messages : 347
Inscription : 09 févr. 2015 - 14:19

Re: Fic longue et organisation du travail

Message par Tykk » 31 juil. 2015 - 20:41

Ah mais je trouve ça génial de voir comment vous écrivez ! R_Even je ne savais pas que les reviews prenaient une telle importance dans ton procédé d'écriture, mais pour l'histoire du plan je me retrouve.

Je me dis bon il va se passer ca et à la fin ca. J'avais même fait un plan détaillé des événements mois par mois... Pour ne pas le respecter du tout, au final. Le squelette général est pas modifié mais disons que ça tangue.

Par contre, j'ai des scènes précises en tête, mais non écrites. J'ai des fiches personnages, pour savoir qui est dans quel maison, qui est végétarien, qui est né moldu etc etc. Que bidule est l'ex de tricmuche. J'ai aussi une rubrique recherche où j'ai mis des poèmes, un texte en moyen irlandais, des extraits bibliques, des citations littéraires et un fichier sur le costume traditionnel écossais (j'ai appris à cet occasion que le kilt était une invention anglaise, d'ailleurs, et que Braveheart en kilt c'est un gros anachronisme !!). Bref ma rubrique recherche c'est un peu le bordel.

Donc voilà pour Les Creatures magiques j'écris dans l'ordre et je publie juste après. Je sais que c'est pas bien parce que je mets trois plombes à écrire. J'ai une autre fic en cours, sur les Black, où la j'écris dans le désordre. Si je la publie un jour ce sera après qu'elle soit terminée.

Ce qui fait que j'ai pas de méthode installée, en fait.

Avatar de l’utilisateur
Choueeette
Membre de l'Armée de Dumbledore
Messages : 409
Inscription : 28 juin 2015 - 22:21

Re: Fic longue et organisation du travail

Message par Choueeette » 01 août 2015 - 00:29

Bonjour, je me permets de vous rejoindre sur ce débat très intéressant.
J'ai fait la grosse grosse erreur de commencer une fic longue sans être réellement préparée. Pour tout avouer, je n'avais que deux chapitres d'avance lorsque j'ai commencé à la publier. Résultat, je n'arrive plus à faire quelque chose de concret. Et ça m'énerve, ça m'énerve tellement, parce que mes personnages, je les aime beaucoup, ils me sont chers, chacun à leur manière ! Et pourtant, j'ai l'impression que jamais je ne pourrai clore leur histoire. Il y a 6 ou 7 pauvres chapitres à cette fiction, et je m'en veux terriblement de ne pas réussir à la continuer. Le problème est que je ne sais pas, je ne sais plus où je vais, et j'ai l'impression d'être emmêlée dans mon récit. Ce qui est paradoxale, c'est que je connais le futur de tous les personnages, mais je bloque, impossible de faire quelque chose de cohérent. Ma fic ressemble à un truc guimauveux et niais, stupide, tout à fait ce que je déteste lire, alors que j'avais vraiment envie de faire quelque chose de construit et différent. Je crois que je vais tout reprendre depuis le début, un jour, si j'en ai le courage... Au final, ça ne fait que peu de mots, mais j'ai perdu toute envie de travailler sur cette fic. Je suis excédée par mon manque d'organisation, car si j'avais eu la patience d'attendre, de planifier, je suis certaine que j'aurai encore envie d'écrire sur cette histoire.
Pour ma Next Gen, je vais tâcher de ne pas faire la même erreur. Bon, c'est un bon début, sachant que j'ai mon tableau et tout, avec leurs dates de naissance, leurs maisons, les événements marquants, leurs caractères... Mais ce n'est pas encore assez défini !
Tout ça pour dire que vos différentes méthodes de travail vont bien m'aider, alors je vous dis un grand merci ! :mrgreen:
:hug: Team Central Perk de l'amour :hug:
:coeur: Team Chun because les hiboux aiment les serpents :coeur:

Avatar : da-imaginarium sur tumblr

Avatar de l’utilisateur
Catie
Goinfre Sérievore
Messages : 4197
Inscription : 14 févr. 2012 - 21:46

Re: Fic longue et organisation du travail

Message par Catie » 01 août 2015 - 16:20

Je me retrouve beaucoup dans les propos de smittina ! Je suis une amoureuse des détails et du canon, et j'aime quand ça colle parfaitement aux dates "officielles". En règle générale, je me contente d'une chronologie très détaillée, et d'un plan chapitre par chapitre, avec les grandes lignes résumées. Bon après, il y a parfois des idées qui viennent se glisser au milieu de celle initiale, des scènes qui naissent de mon imagination et que je rajoute alors que ce n'était pas prévu.

En ce moment, j'ai comme projet d'écrire une fiction longue sur les soeurs Black. Là, comme c'est un gros projet, je me prépare un peu plus. Comme smittina, j'ai fait une chronologie détaillée, en me basant sur les faits des livres et en croisant plusieurs sites. J'ai également dressé plusieurs arbres généalogiques sur papier, ainsi que la liste de tous les élèves de Poudlard aux années qui m'intéressaient. Mais avant d'écrire, je dois encore établir des fiches personnages détaillées sur chacun, les relations qui les lient, etc... Mine de rien ça nécessite une grosse préparation, et je ne suis pas prête de me lancer dans cette fic. ^^ Mais j'en ai une idée tellement précise que je ne veux pas me tromper à cause de quelques détails auxquels je n'aurais pas pensé.
Image

Avatar de l’utilisateur
Ellie
Arc-en-ciel Ambulant
Messages : 13158
Inscription : 14 janv. 2007 - 01:10

Re: Fic longue et organisation du travail

Message par Ellie » 01 août 2015 - 16:48

Je fais pas de rechercher hyper profondes parce qu'en fait je me rends compte qu'elles serviraient pas. À moins de, par un pur hasard, tomber sur un lecteur qui a fait des recherches approfondies sur exactement le personnage et l'époque qu'on met en scène, si on s'éloigne un peu du canon (= de ce qu'il y a dans les sept tomes), il y a très peu de chances que qui que ce soit le remarque. Par exemple, dans ma dernière fic, j'ai Kingsley dans le premier Ordre du Phénix, sauf qu'apparemment il a jamais été dans le premier Ordre, mais le temps que je m'en rende compte il était trop tard pour l'enlever, alors je me suis dit tant pis, je le laisse, et si on me fait remarquer l'erreur je l'assumerai. Mais personne n'a remarqué quoi que ce soit :lol:

Stephen King, dans ses conseils pour l'écriture, dit qu'il faudrait écrire avant, faire des recherches détaillées après, pour la simple raison de ne pas perdre du temps. Si, pendant que tu écris, tu as une scène avec un mec qui répare un moteur, mais t'as aucune espèce d'idée de comment on répare un moteur, tu écris la scène à peu près, puis tu fais des recherches et tu retournes à la scène modifier ce qui va pas, ajouter des détails, etc. Mais si, avant de commencer à écrire, tu fais deux heures de recherches sur la réparation d'un moteur, et finalement tu écris et tu te rends compte que tu n'as pas besoin de cette scène, ces deux heures de recherche n'ont servi à rien et t'ont enlevé du temps que tu aurais pu passer à écrire.
Image
sakura284

Avatar de l’utilisateur
Catie
Goinfre Sérievore
Messages : 4197
Inscription : 14 févr. 2012 - 21:46

Re: Fic longue et organisation du travail

Message par Catie » 01 août 2015 - 16:54

Je dois avouer que ce raisonnement est parfaitement cohérent. :mrgreen: En fait, si je fais des recherches approfondies, c'est surtout parce que, dans les précédentes fictions que j'écrivais, je me contentais du strict minimum (un plan écrit dans les grandes lignes, deux-trois dates importantes), et à chaque fois que je devais faire des recherches sur une date, sur un détail, ça m'énervait, surtout que c'était en règle générale à chaque fois sur le même détail parce que j'ai aucune mémoire. Du coup, tout consigner en un seul endroit me permet de gagner beaucoup de temps au final, plutôt que de m'interrompre de longues minutes pendant que j'écris pour aller rechercher sur Internet tel ou tel détail.
Image

Avatar de l’utilisateur
AlbusDumbledore
Propriétaire du Triclosaure
Messages : 7032
Inscription : 21 déc. 2009 - 14:00

Re: Fic longue et organisation du travail

Message par AlbusDumbledore » 01 août 2015 - 17:19

En fait ça dépend sur quoi j'écris pour ma part :mrgreen:

Si c'est sur du HP, je suis comme Ellie : j'utilise ma mémoire spongiaire pour retrouver les éléments dont j'ai besoin pour écrire mon plan ; puis ensuite j'écris et je fais des recherches précises que pour certains points particuliers (la chronologie d'une période dont je ne suis plus tout à fait sûr, la phrase exacte d'un personnage...). Bref, je fais rarement de longues recherches pour mes fics HP ; sauf si c'est pour des détails spéciaux (par exemple, pour une fic, j'avais besoin de 7 objets mystiques plutôt vieux ; bah chui allé voir du côté des objets mythologiques sur wiki et piocher ceux qui me paraissaient chouettes).


En revanche, quand je fais dans l'original, c'est vrai que parfois je peux perdre des heures entières de recherches pour des détails minimes qui ne me servent au final que pour une ligne (avant que je tombe sur le codex, c'était notamment sur les différentes formes de nez :lol: , faut pas croire, c'est hyper-chiant et hyper-galère :mrgreen: ). Du coup parfois, je commence un truc, je me lance dans mes recherches puis à 2h du mat' (quand j'ai fini par trouver ou non), bah chui trop crevé pour avancer l'écriture. J'vais suivre le conseil de Stephen, il m'a l'air plutôt pas bête et correspond bien à ma façon d'écrire ^^
ImageImage

Avatar de l’utilisateur
Bevy
Pilote du Magicobus
Messages : 1332
Inscription : 21 mai 2012 - 16:25

Re: Fic longue et organisation du travail

Message par Bevy » 02 août 2015 - 10:14

Là, je vois, j'ai commencé à écrire une fic à chapitre unique où deux de mes OC se promènent sur le Chemin de Traverse. Du coup, j'ai juste ressorti mon plan du dit chemin de Traverse parce que je maîtrise mes personnages et l'époque.Du coup, j'ai écrits presque 3000 mots depuis hier. Mais pour mon projet de fic longue, là j'ai la dose de notes et de recherches, mêlant une bio fictive de Willow Rosemberg de Buffy contre les vampires aux Harpies dans Harry Potter :mrgreen: . Pour l'instant, il n'y a que moi qui vois la logique de mes rechcerches :mrgreen: .
J'ai un gros fil pour l'intrigue, mais pas de premier chapitre, pas de plan, pas de fin. Et deux chapitres "transitoires" qui passeront sans doute aux oubliettes ou qui seront retouchés d'ici que je commence à vraiment écrire dessus.

Mais je plussois pour le conseil de Stephen King, je suis d'avis qu'une recherche n'est jamais totalement perdue....
Image

Avatar de l’utilisateur
NeviLee
Elève de sixième année
Messages : 186
Inscription : 20 févr. 2015 - 20:34

Re: Fic longue et organisation du travail

Message par NeviLee » 17 janv. 2016 - 15:29

Topic plutôt intéressant. C'est sympa de voir comment chacun écrit et construit son histoire.

Moi, pour ma part, je commence toujours un peu en freestyle, sans vraiment d'idée de ce que sera précisément la suite, avec une vague notion de ce qui se passera à la fin. Ensuite, une fois plusieurs chapitres écrits - et souvent à ce moment-là, je n'arrive plus à avancer - je commence à écrire la trame sous forme de résumé détaillé qui, au fur et à mesure de l'écriture peut être étendu, étoffé, voir complètement modifié.
J'ai écrit mes cinq premiers tomes de ma série comme ça, et pour le moment, ça marche à peu près.
"Ce n'est pas la Maison qui nous façonne, mais bien nous qui façonnons notre maison."

Avatar de l’utilisateur
Ielenna
Mother of Rabbits
Messages : 3206
Inscription : 11 déc. 2012 - 12:41

Re: Fic longue et organisation du travail

Message par Ielenna » 17 janv. 2016 - 19:02

Je ne suis jamais intervenue sur ce topic ? Vous parlez d'une bévue ! :mrgreen:
Je suis une auteur "extrémiste", soit j'écris des OS, soit j'écris des fics longues TRES longues. Car quand je dis longue, j'ai une trilogie de fantasy en cours, avec un premier tome de 725 pages word. Quant à ma fanfiction, n'en parlons pas... 7 parties de prévues, déjà 4 de complètes, presque 750 000 mots au compteur !

L'idée me vient souvent par "illumination" et le plus gros de l'intrigue se met en place très très rapidement. J'ai mon fil conducteur, avec mes péripéties principales et les personnages principaux. Evidemment, tout s'étoffe, je me garde une grosse marge de création. Pour de nouveaux personnages, qui peuvent devenir très importants même, ou des sous-intrigues, des explications pour l'intrigue principale, tout ça. J'ai mon point A de départ, je sais que je veux arriver au point D, en passant par B et C, mais le chemin à parcourir entre reste très flou.

J'ai deux chances énormes dans l'écriture : je n'ai JAMAIS eu de blocage dans l'écriture (juste parfois la flemme) et j'ai une excellente mémoire. Je me souviens de la plupart des idées qui m'arrivent. Ou en tout cas, je me souviens du chemin fait pour l'avoir. Il m'est arrivé, comme ça, de trouver le nom idéal pour un personnage, de le perdre, et de le retrouver quelques mois plus tard sur un hasard. Car c'était vraiment LE prénom parfait pour le personnage en question et pas un autre.
Je garde quand même un petit carnet pas loin pour noter mes idées, des petits plans, gribouiller des schémas, monter des tableaux... J'en ai un par histoire. Ce sont des Paperblanks. Ils sont beaaaaaaux. Ni trop gros ni trop petits.
La bonne mémoire sert surtout à ne pas s'embrouiller, à ne pas mettre en place de contradictions, d'illogismes.
Là-dessus, j'utilise aussi des techniques proches du théâtre. Dans le sens où dans mes histoires, surtout dans les dialogues, je m'immisce beaucoup dans mes personnages. Je me mets à leur place. Ce qu'ils savent, ce qu'ils ne savent pas, ce qu'ils ressentent, ce qu'ils veulent, leurs aspirations, etc. Et naturellement, ça aide à éviter les contradictions. Mais aussi à écrire des dialogues et des réactions plausibles.

Cependant, je n'ai pas de synopsis ancré dans le marbre. Devant un chapitre, même si je sais à peu près le genre de scènes que je veux, mais ça reste de l'improvisation dans la mise en forme.
Déjà, pour une chose : je contrôle assez mal mes personnages ! Enfin, si, la plupart. Mais j'ai par exemple le personnage du professeur Wolffhart. Même si je prévois une scène avec lui, si justement un détail l'interpelle, il peut partir dans un chemin complètement différent de ce que j'attendais de lui au départ. Je sais que ça peut paraître bizarre quand on dit qu'un auteur ne peut pas contrôler un personnage, pourtant, si, c'est ce qui m'arrive un peu !

Par contre, il m'arrive d'avoir des scènes bien précises en tête, et qui m'obsèdent tellement que JE DOIS les écrire dans l'immédiat, même si c'est une scène qui apparaît dans une partie ultérieure. Car je sais exactement quels effets de style je veux mettre, quelles émotions je veux véhiculer. Souvent, une musique les accompagne. D'ailleurs, c'est en écoutant la musique qu'une espèce de film se déroule dans ma tête. Je vois la scène avec une très grande précision. Je peux donc y apporter des détails, des sensations, des angles et points de vue très spécifiques. Et souvent, quand je les incorpore au récit, ce sont des scènes qui détonnent. Qui impactent beaucoup le lecteur.
Pour ceux qui ont lu LMA, je donnerai comme exemple (non, pas d'exemple tout de suite, la balise d'écriture minuscule ne fonctionne pas, mais je vous dirai la scène la plus triste du début de la partie IV, vous savez sûrement de laquelle je parle).

Je suis du genre à faire énormément de recherches, sur tout et n'importe quoi. Dernièrement, pour Sum Presentialiter Absens in Remota, j'ai recherché un endroit précis en Angleterre, ce n'est même pas une ville, j'ai regardé les cartes, analysé les chemins, etc. Tout ça pour un lieu qui n'apparaît que le temps d'une page ! Actuellement, je suis plongée dans les profondeurs de la mythologie scandinave. Le plus intéressant, c'est de mettre tout ça en rapport avec l'univers d'Harry Potter. Comme la magie d'Ariana, qui reste inexpliquée dans HP, mais que j'ai réussi à relier à mon histoire, sans pourtant me détourner du canon.
Les recherches ne sont pas toutes utiles, mais je suis de nature très curieuse. Je dois apprendre tous les jours. Et ça me sert à alimenter mon petit monde imaginaire. A y ajouter des détails, de la crédibilité.

J'arrive à garder un style très régulier, avec 12 000 mots en 15 jours, en période "normale". Et mon avantage de ne jamais avoir de blocage ne me donne pas de difficultés pour les NaNo et CampNaNo, quand le rythme est plus soutenu. Ca me semble déjà pas mal. Puis pour les lecteurs aussi, car un chapitre de 15 000 mots dans les dents, c'est pas toujours facile à digérer ! Et ils sont souvent assez denses. Avec beaucoup de personnages différents.

Je ne sais plus qui parlait de l'utilité des reviews, mais oui, ça m'aide aussi ! Pour brouiller des pistes, voir si les lecteurs ont trouvé les indices, etc.

Je pense que le principal, dans une fiction longue, pour y rester accroché, c'est vraiment d'être passionné. Pour LMA, je le suis, mais ce n'est sincèrement rien comparé à mon monde fantasy. Pour lequel j'avais inventé des coutumes pour une tribu nomade (parmi les 26 existantes), chez un peuple très lointain, qu'on allait voir de toute façon PAS VOIR dans l'histoire. :lol: Il y a eu des années, oui, je mangeais mon histoire, je dormais mon histoire, je me douchais mon histoire.
Et souvent, en me couchant, pour m'endormir, je réfléchis à mes histoires. Ca peut paraître excessif, mais ce n'est pas moi qui fait vivre l'écriture, mais l'écriture qui me fait vivre depuis déjà 10 ans. J'espère que ce pavé explicatif ne fait pas trop trop peur... !
Mais si certains ont des questions... ! Je serai ravie de répondre !
Image

Avatar de l’utilisateur
Awena
Membre de l'Ordre du Phénix
Messages : 549
Inscription : 08 déc. 2015 - 11:52

Re: Fic longue et organisation du travail

Message par Awena » 14 avr. 2016 - 19:06

petit remontage de topic parce que j'ai passé une bonne heure à lire vos différentes façons de procéder.
En fait jusqu'à maintenant j'avais l'intrigue principale et j'écrivais les chapitres dans l'ordre normal en ajoutant en étoffant desous intrigues au fur et à mesure, j'ai tendance aussi à faire des recherches sur des détails que je doute qu'on comprenne vraiment mais voilà je suis ma trame du début à la fin.
Sauf que :
Voilà Princesse a lancé un concours il y a peu de temps et si j'avais une idée ça me lance dans un univers différent au niveau de l'écriture, que j'ai plus de mal à trouver mes marques et ce même alors que j'ai l'histoire dans la tête il m'arrive de faire des petits blocages.
Dernièrement j'avais une scène en tête mais butée comme je suis j'ai voulue faire comme d'habitude écrire dans l'ordre chronologique de l'histoire et je me suis retrouvée bloquée.
Du coup pour la première fois j'ai écris mon dernier chapitre avant même d'avoir eu ce qu'il y avait au milieu je me demandais juste, est-ce que ça vous arrive ?
Est-ce que vous pensez que ça peut poser un problème au niveau de l'évolution de mon personnage, comment faites vous au niveau de l'écriture de votre histoire lorsque vous bloquez sur un passage malgré la préparation?

Pareil sur une autre fic j'ai un blocage alors que je sais ce qui se passe dans le chapitre dans quel ordre mais je n’arrive pas à le romancer et c'est la première fois que ça m'arrive du coup je ne sais pas trop quoi faire, est-ce qu'il faut que je me lâche plus, que j'attende un peu, en bref comment faites vous lorsque ça vous arrive
Image

Avatar de l’utilisateur
AlbusDumbledore
Propriétaire du Triclosaure
Messages : 7032
Inscription : 21 déc. 2009 - 14:00

Re: Fic longue et organisation du travail

Message par AlbusDumbledore » 14 avr. 2016 - 19:25

Pour ma part, j'écris généralement dans l'ordre chronologique. Cependant, quand j'ai un blocage ou quand j'ai une idée très précise d'un chapitre situé plus loin, je n'hésite pas à faire une entorse, revenant dessus plus tard si besoin.

Du moment que ton plan est défini et que tu sais ce que tu veux mettre, rien ne t'empêche d'écrire l'histoire dans l'ordre qui tu veux. Fais juste attention à la relecture, histoire de faire correspondre les petits détails pouvant amener à une incohérence ;)
ImageImage

Avatar de l’utilisateur
Catie
Goinfre Sérievore
Messages : 4197
Inscription : 14 févr. 2012 - 21:46

Re: Fic longue et organisation du travail

Message par Catie » 14 avr. 2016 - 20:26

Perso je suis du genre à tout prévoir à l'avance puis à écrire dans l'ordre chronologique. Je suis totalement incapable d'écrire la fin avant d'écrire le début ou le milieu, ça me gêne dans le sens où la plupart du temps je ne sais pas vraiment comment vont évoluer mes personnages. J'ai la trame générale, mais y a toujours des petits trucs qui se rajoutent, des détails, qui font que des fois le final est très différent de ce que j'imaginais au début. Après, je comprends ce blocage, t'as les idées, mais t'arrives pas à les mettre sur papier et c'est super frustrant. De mon côté, dans ces cas-là, j'attends que ça se décante quelques jours, j'écris autre chose, une autre histoire, mais je me refuse totalement à écrire la suite pour les raisons citées au-dessus. Et généralement, l'inspiration me revient quand je m'y attends le moins. XD Sous la douche, dans mon lit, en cours, ça tombe d'un coup, une idée pour débloquer ! Je pense que le temps et la distance aide à prendre un peu de recul avec ton histoire, ta trame, peut t'aider à mieux réfléchir et à débloquer le truc, mais après c'est très personnel comme conseil, tu fonctionnes peut-être d'une manière totalement différente. ^^ Après, il m'arrive souvent d'avoir une idée très précise de telle ou telle scène se déroulant dans plusieurs chapitres. Dans ce cas-là, je suis assez chanceuse dans le sens où j'ai juste à résumer mon idée en quelques mots, et quand je relis ça quelques jours plus tard au moment d'écrire le chapitre en question, la scène me revient en tête.

Enfin bref, tout ça pour dire qu'on a tous une façon très différente de fonctionner. Si tu bloques sur le passage en question et que tu veux écrire la suite, fais-le. Il faut juste faire super gaffe à tous les petits détails ou incohérences qui pourraient se glisser là-dedans. Et aussi de rester le plus logique possible dans l'évolution du personnage. Tu le verras de toute façon très vite à la relecture si le morceau que tu as écrit colle avec le reste, et au pire, il faudra le retravailler un peu. :)
Image

Avatar de l’utilisateur
Awena
Membre de l'Ordre du Phénix
Messages : 549
Inscription : 08 déc. 2015 - 11:52

Re: Fic longue et organisation du travail

Message par Awena » 15 avr. 2016 - 08:03

Oui du coup je ferai attention à la relecture que ça colle
merci beaucoup pour vos réponses en tout cas :D
Image

Avatar de l’utilisateur
Bevy
Pilote du Magicobus
Messages : 1332
Inscription : 21 mai 2012 - 16:25

Re: Fic longue et organisation du travail

Message par Bevy » 15 avr. 2016 - 09:32

Dans l'ensemble , j'ai une idée générale de ma fic ( les fois ou je m'aventure à une fic de plus de trois chapitres ^^)et je ne publie pas tant que je n'ai pas terminé ma fic ( cela dit, je dépasse rarement les 5 chapitres). Cependant, je fais beaucoup de chapitre indépendant qui ont une suite logique entre eux, que je n'écris pas forcément dans l'ordre chronologique, et je ne fais que rarement des incohérences.

Après, comme toi Awena, je ne vais prendre que 1/4 de ma doc mais c'est indispensable je pense pour montrer que l'auteur et le personnage maitrise ce qu'il dit. Par exemple, là, je vais avoir besoin d'écrire une scène où Katie Bell explique les règles de basketball à Olivier Dubois. Je suis une quiche en sport du coup j'ai ma doc et je faire dire le plus important à Katie Bell pour ne pas en faire une encyclopédie de Basketball, sinon ça ferait trop encyclopédique.

Après, pour les incohérences et la trame, n'hésite pas à faire appel à une béta avant la publication, c'est la meilleure méthode pour voir si ton chapitre 5 et en accord avec ton chapitre 7. Ou même pour demander à ta béta " si Hermione fait ça, Est-ce que ce 'est pas trop oc ?". De même si t bloques, les gens sont généralement là pour te donner un avis et en discuter avec toi pour faire débloquer tout ça ^^.
Image

Avatar de l’utilisateur
Awena
Membre de l'Ordre du Phénix
Messages : 549
Inscription : 08 déc. 2015 - 11:52

Re: Fic longue et organisation du travail

Message par Awena » 15 avr. 2016 - 16:21

Oui 'est exactement ça pour les recherches, si je connais pas le sujet je passe un temps fous à l'approfondir pour que ça sorte naturellement dans le texte :)
Bon après là ça va l'histoire devrait pas faire plus de 10 chapitres et je l'écris assez rapidement vu qu'il y a des délais donc j'ai pas trop peur de perdre mon perso ou des détails en route et j'ai bien prévu de le faire bêtater mais quand j'aurai fini les chapitres pareil je le publierai qu'après être sûre que je vais aller au bout:)
J'ai pas trop peur de faire du OC c'est un perso très très secondaire mais par contre peut-être qu'une incohérence de comportement ou autre peut gâcher un peu un passage, je ferai attention
Image

Avatar de l’utilisateur
Eejil9
Responsable des Transports Magiques
Messages : 2679
Inscription : 13 mai 2016 - 17:45

Re: Fic longue et organisation du travail

Message par Eejil9 » 14 mai 2016 - 11:49

C'est un topic hyper intéressant (en même, comme je suis une petite nouvelle, tout me fascine ici). En même temps, ça me fait un peu peur. J'ai été un peu rassurée par la suite, parce qu'au début de cette conversation, il n'y avait que des gens qui faisaient des plans hyper détaillés, c'est assez effrayant. Puis, il y a les gens bordéliques comme moi qui ont répondu, et ça rassure vraiment !
Au détour d'un cours de génétique des textes, on nous a dit qu'il y avait deux types d'auteurs. Les auteurs à plans (comme Flaubert), et les auteurs qui écrivent sans plan (comme Stendhal).
Et, le talent en moins, je suis DÉFINITIVEMENT du type Stendhal. Parce que moi, quand je sais la fin de l'histoire, bah j'ai plus envie de l'écrire. Donc je ne fais pas de plan. Evidemment, je réfléchis à mon histoire, donc j'ai des idées pour la suite, une trame d'ensemble (sinon je ne commence pas à écrire), mais tout reste très flou et change au fur et à mesure. Bon, j'ai aussi une bonne mémoire, et je n'oublie pas mes idées, donc c'est un avantage.
Je ne fais pas de fiche, pas de brouillon, à la limite je note deux ou trois idées sur un post-it sur mon bureau (virtuel), mais sans plus. La seule entorse que je fais à cette règle, ce sont les titres de chapitres, parce que je voulais prendre des titres d'ouvrages de vulgarisation scientifique, donc j'ai fait une liste de titres potentiels, que je donne au chapitre quand je le trouve adéquat.

J'écris de manière linéaire, sauf illumination (ça ne m'est arrivé qu'une fois). Et quand j'écris un chapitre, je sais à peine ce qui se passera dans le suivant. Evidemment, j'ai la trame en tête, je sais pourquoi les méchants sont méchants et pourquoi ils font leurs méchancetés quand je commence à écrire ma fic. Sauf que je ne sais pas comment les gentils vont régler le problème. D'un côté, c'est un avantage : j'ai l'impression de vivre l'aventure avec les personnages, au fil de l'écriture. D'un autre, ça donne le syndrome du "mystère mystérieux" (c'est un terme que j'ai inventé quand une amie m'a parlé d'un problème avec son roman, il y a très longtemps. Comme j'ai le même problème, je le récupère, c'est super adéquat en fait :P) : mon idée d'intrigue vient du problème auquel sont confrontés les personnages. Je fais en sorte que le problème soit bien retors, pour que l'histoire soit longue. Mais mon problème est tellement complexe, tellement mystérieux... Que les personnages ne s'en sortent pas, et je patine. La solution serait de faire un plan, mais ça ne marche pas avec moi... Il y aurait aussi l'option bêta, mais je suis assez timide pour ce genre de chose, j'ai peur d'embêter les gens, donc je n'ose pas demander, et je n'ai pas de bêta... :/ Si quelqu'un a une autre solution, je suis preneuse !
Pour les recherches, je les fais au fur et à mesure, pendant que j'écris (moi aussi, j'ai quarante mille onglets ouverts sur internet).
Et la cohérence... Bah, comme je ne sais pas où je vais, la suite naît naturellement du chapitre précédent. Je me souviens de ce que j'ai écrit, et il y a une sorte de déduction : il s'est passé ça, donc il se passe ça. Evidemment, ma fic ne fait encore que 11 chapitres, donc ce n'est pas trop compliqué, je ne sais pas ce que ça va donner après... Mais pour l'instant je m'en sors.
Pour les détails... J'en laisse partout, pour moi aussi. En fait, je trouve que les détails, même quand ils ne servent à rien pour la suite, sont ce qui rend une histoire plausible et intéressante, vivante quoi. Du coup, j'en sème certains alors que je n'ai pas d'idée pour eux.... Et il m'arrive de m'en resservir ensuite. En fait, quand j'écris, c'est comme quand je lis. Je note les détails dans un coin de ma tête, j'échafaude des théories à partir d'eux alors qu'ils étaient déjà là (et pas dans l'autre sens), et ça donne la suite.

Par contre je publie avant d'avoir fini, parce que sinon je crois que j'abandonnerais toutes mes idées... Je crois que j'ai besoin d'avis de lecteurs pour continuer à écrire. D'ailleurs, les reviews m'ont souvent donné des idées pour la suite, pour des intrigues secondaires...

Voilà voilà... Je ne sais pas si ma technique marche vraiment, mais je ne me sentirais pas d'écrire autrement, alors je fais avec :P

Je voulais savoir si j'étais bizarre sur un point, où si d'autres personnes faisaient comme moi : souvent, quand je prends ma douche, quand je marche, quand j'essaie de dormir, je pense à mon histoire (là, rien de bizarre). Sauf que je pense en phrases. Je ne pense pas en idée, les phrases rédigées viennent d'elles mêmes. Quand, le lendemain, j'écris le passage en question, je ne me souviens pas de chaque mot, mais j'ai une bonne idée de la succession, de certaines tournures... Est-ce que c'est juste moi, où vous faites pareil ?


Pour répondre à la question d'Awena (qui date du mois dernier, mais ça m'intéresse), quand je bloque, j'écris quand même. J'écris quelque chose qui ne me plait pas du tout, qui est moche, qui ne va pas. Je passe à la suite sans faire de trou, et après, au moment d'une de mes relectures, je reprends le passage sur lequel j'avais bloqué, et il s'est miraculeusement débloqué.
Image
Not all those who wander are lost

Avatar de l’utilisateur
Mady
Cracmol
Messages : 11
Inscription : 20 avr. 2016 - 13:38

Re: Fic longue et organisation du travail

Message par Mady » 20 mai 2016 - 20:19

Alooors...

Je n'ai pas eu le courage de lire tout le topic (flemme powa o/) mais j'ai lu ton post Eejil9 et je me reconnais beaucoup en toi !
Je ne fais pas de plan non plus lorsque j'écris.. J'écris, c'est tout. Tout me vient naturellement même s'il m'arrive de bloquer aussi.
Comme toi aussi, ça me fait vivre l'aventure avec mes personnages et je me sens plus proche d'eux.. Comme si je me déconnectais de la réalité pour entrer dans une autre monde :)

Et ça fait trop de bien !

Moi aussi je réfléchis toujours à mes histoires, à des idées qui me viennent dans chaque acte de la vie quotidienne.. Et les idées me viennent souvent lorsque je vais dormir, heum.. à ce moment-là, je ne sais pas pourquoi, j'ai une imagination plus fertile et je vois plus clair ! Les phrases jaillissent, bien ficelées, dans ma tête mais, comme c'est toujours le cas, je m'endors en rêvant à ça et le lendemain c'est difficile de se les remémorer..

Donc, non, tu n'es pas la seule à imaginer les phrases toutes faites :)

Ça m'a fait plaisir de te lire ! ^__^

Avatar de l’utilisateur
Lillix3
Elève de troisième année
Messages : 41
Inscription : 23 sept. 2015 - 22:59

Re: Fic longue et organisation du travail

Message par Lillix3 » 13 juin 2016 - 01:20

Pour moi c'est pareil ! Je pense à des moments clés de mon histoire et établie le cadre un peu en fonction de ça. J'ai déjà écrit une fiction longue, qui a été laborieuse à finir je vous l'avoue ! J'écrivais un peu au jour le jour et j'avoue j'avais quand même pas mal de trous !

J'entame en ce moment ma deuxième fic qui est cette fois bien plus longue étant donné qu'elle comprend plus de cinquante chapitres. Au début c'est pareil j'avais des moments clés et j'établissais le cadre mais je me suis vite rendu compte que ça devenait un peu casse gueule ! J'me suis vite dit qu'il fallait tenter une autre approche ! Alors j'ai fait une sorte de chronologie comme les autres ont expliqué plus haut ! J'ai établie le contexte de chaque chapitre du style :

"Chapitre 30 : il se passe ça, ça et ça
Chapitre 31 : il se passe ceci, puis cela
Chapitre 32 : ...."

L'avantage c'est que ça m'a donné une structure ! Lorsque je me rendais compte que certains chapitres étaient bcp trop vides de péripéties par rapport à d'autres, je fusionnais deux chapitres, où le supprimais carrément faute d'utilité. Le deuxième avantage c'est que je peux en soit écrire dans le désordre sans me perdre dans un gros bloc ! Je trouve vite où j'en étais.

Je suis bien d'accord écrire tout dans l'ordre ne me plait pas trop, je trouve presque ça impossible !! Lorsque quelque chose me vient en tête je me dis souvent "tiens bonne idée, mais il faut introduire ça dans un chapitre précédent ce sera encore plus crédible" sans comparaison hasardeuse JK Rowling a bien du penser à la fin d'HP pour la rendre crédible à l'aide d'éléments exposé au fur et à mesure de la saga ! Rien n'est laissé au hasard ;)

Voilà, c'était ma petite technique, mon petit tuto haha ! Après je n'ai pas encore fini ma deuxième fic longue après un an à poster mais je garde espoir !! C'est mon bijou alors je compte bien la finir celle-ci :coeur:
Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités, cheers !
Ma fiction en cours : Des poissons dans le ventre

Avatar de l’utilisateur
princesse
PollyPocket grandeur nature
Messages : 4935
Inscription : 30 mars 2015 - 10:32

Re: Fic longue et organisation du travail

Message par princesse » 13 juin 2016 - 10:11

Lillix3 a écrit:

>
> Je suis bien d'accord écrire tout dans l'ordre ne me plait pas trop, je
> trouve presque ça impossible !! Lorsque quelque chose me vient en tête je
> me dis souvent "tiens bonne idée, mais il faut introduire ça dans un
> chapitre précédent ce sera encore plus crédible" sans comparaison
> hasardeuse JK Rowling a bien du penser à la fin d'HP pour la rendre
> crédible à l'aide d'éléments exposé au fur et à mesure de la saga ! Rien
> n'est laissé au hasard ;)

JKR à avoué avoir écrit en tout premier le DERNIER chapitre du DERNIER tome de la saga avant de commencer sérieusement à chercher la trame de l'histoire :lol: donc oui tu as raison.

Moi ce qui me pose problème dans les plans détaillés, c'est que je ne les respecte jamais ! :mrgreen: J'ai perd trop de temps à essaye de cadrer ce qui se passe dans ma tête alors que lorsque j'écris tout vient tout seul et c'est pour ça que je me retrouve avec des ficitons de 40 ou 60 chapitres alors qu'à la base je devais en faire 5 ou 6... :gne: Mais bon, en soi le plan détaillé est toujours quelque chose qui rassure.

En revanche, j'ai vraiment du mal à écrire des scènes sans continuité dans l'histoire... écrire chapitre 2, puis 6, et revenir à 3 et ensuite à 8... oh là là, c'est un peu casse-gueule pour moi. Comment être sur que cette scène pourra s'imbriquer avec ce qui se passe avant ? C'est quoi votre astuce ???? J'aimerais bien le faire car souvent les scènes auxquels je pense se passe bien loin dans mon histoire et une fois que j'y arrive... bah l'inspiration n'est plus au rdv :oops: :nif:
Image Image Image
"Ride hard, Die young..."

Avatar de l’utilisateur
Eejil9
Responsable des Transports Magiques
Messages : 2679
Inscription : 13 mai 2016 - 17:45

Re: Fic longue et organisation du travail

Message par Eejil9 » 13 juin 2016 - 17:55

princesse, personnellement, quand j'écris dans le désordre, c'est justement parce que l'inspiration est au rendez-vous, là, maintenant, et que j'ai peur de perdre ce souffle. Mais comme je l'ai dit, je ne fais pas de plan (ou alors je note vaguement une ou deux idées), parce qu'après je m'ennuie, j'ai l'impression que l'histoire est achevée et je n'ai plus envie d'écrire.
Et surtout, si j'écris dans le désordre, c'est plus une scène qu'un chapitre. La scène vient quand elle vient, p'tet au chapitre 6, p'tet au chapitre 25, ou p"tet pas du tout. Je devrais peut-être la couper en plusieurs parties, ou la remanier, c'est pas grave. En fait j'ai dit plus haut que j'imagine verbalement les scènes. Les mots, les phrases, tout vient... Alors je les écris. Si, quand j'y arrive, ça me plait toujours, je laisse, sinon je change... Et puis c'est un jeu aussi de faire en sorte de manier les événements pour arriver à la petite scène (parfois c'est une demie page) qu'on a écrit il y a des mois :wink:
Image
Not all those who wander are lost

Avatar de l’utilisateur
DameLicorne
Reine du Scorpius/Lily
Messages : 3688
Inscription : 06 sept. 2012 - 00:54

Re: Fic longue et organisation du travail

Message par DameLicorne » 13 juin 2016 - 18:13

Moi j'ai commencé en 2010 une fic qui devait faire sept chapitres... et qui, à ce jour, en fait déjà 31 pour un total de plus de cent mille mots, et est loin d'être terminée ! :lol: L'histoire est toujours la même, c'est juste que je me suis aperçu que j'avais besoin de la développer.

J'écris mes fics sur un éditeur de texte hyper basique et j'enregistre mes documents au format txt. Comme ça, je n'ai pas de problème de pages, de mise en page ou quoi, juste mon texte brut ;).

Pour ma fic longue, j'ai un document sur mes personnages (nom, description, âge, métier, etc.), un autre sur les péripéties et le moment où elles doivent survenir. En plus de ça, comme ça se passe en partie durant la scolarité d'un personnage, j'ai une fiche par année scolaire, avec nom et matière des profs, puis par année les noms, maison, caractéristiques des élèves (préfet ou Quidditch). Comme ça, je sais qui est tel personnage secondaire que je n'utilise que rarement sans me tromper.

À côté de ça, je crée un nouveau document par chapitre. Avec le titre de celui-ci puis son texte. Lorsqu'un chapitre est en cours, j'ai dedans mes différentes scènes déjà écrites et des résumés des péripéties prévues. Parfois, une phrase devient trois chapitres, parfois trois lignes restent trois lignes. Ça dépend notamment de mon inspiration, mais aussi de ce que je veux montrer des personnages.

En ce qui concerne les années futures, j'ai aussi des documents, un par année. Dedans, les péripéties prévues, mais aussi plusieurs scènes déjà écrites, au moment où j'ai été inspirée par elles. Et certaines datent de 2010, et ne sont pas encore pour tout de suite ! ;) Pour les intégrer, ensuite, je n'ai pas vraiment de difficulté, puisque, de toute façon, mon histoire suit une même trame globale depuis le départ.

Et moi aussi, j'ai souvent les phrases qui me viennent directement. Il m'est arrivé d'en écrire sur un carnet pour ne pas les oublier, avant de pouvoir les taper chez moi.
Image Image Image Image Image

Mes fanficsPourquoi mettre en couple Scorpius Malefoy et Lily Potter ?Mes originaux

Tout homme s'enrichit quand abonde l'esprit. (Rowena Serdaigle)

Avatar de l’utilisateur
princesse
PollyPocket grandeur nature
Messages : 4935
Inscription : 30 mars 2015 - 10:32

Re: Fic longue et organisation du travail

Message par princesse » 13 juin 2016 - 22:50

Vous êtes tellement organisée les filles... Je suis impressionnée!!!! :shock:
Tout ce que tu décris Dame Licorne pour ton organisation, c'est exactement ce que je fais, sauf que les documents et textes Word et tout, ils sont rangés dans des tiroirs de mon cerveau. Et je t'assure c'est très bien organisée, en tout cas pour moi :D :lol: mais je vais essayer d'écrire les scènes comme elles me viennent avant de les ranger dans mon cerveau, au moins pour voir si je suis capable de tisser des liens entres elles !
Image Image Image
"Ride hard, Die young..."

Avatar de l’utilisateur
DameLicorne
Reine du Scorpius/Lily
Messages : 3688
Inscription : 06 sept. 2012 - 00:54

Re: Fic longue et organisation du travail

Message par DameLicorne » 13 juin 2016 - 23:59

Pour une courte, je peux le faire, mais pour une longue, j'ai trop peur d'en perdre en cours de route ! :lol: Et franchement, ça m'a énormément aidée à reprendre l'écriture, après plus de deux ans de pause, j'ai juste eu à relire mon histoire, mes documents, finir le chapitre entamé et zou !
Image Image Image Image Image

Mes fanficsPourquoi mettre en couple Scorpius Malefoy et Lily Potter ?Mes originaux

Tout homme s'enrichit quand abonde l'esprit. (Rowena Serdaigle)

Avatar de l’utilisateur
Ielenna
Mother of Rabbits
Messages : 3206
Inscription : 11 déc. 2012 - 12:41

Re: Fic longue et organisation du travail

Message par Ielenna » 14 juin 2016 - 06:40

Pareil, il m'arrive d'écrire des scènes très à l'avance. Pour des questions de motivation, d'inspiration. Souvent, ces scènes sont celles qui sont le mieux écrites et qui se détachent du lot, car j'y ai prêté une attention particulière à l'écriture, ça sortait du coeur, mais aussi parce que j'y reviens pour le plaisir de les relire, donc je fignole à chaque fois deux-trois choses. Il arrive effectivement que je rajoute des détails pour coller à l'intrigue si j'ai rajouté des choses qui n'étaient pas prévues.
J'ai comme ça des scènes de ma partie VI qui sont écrites depuis des lustres. Mais je ne fais pas ça systématiquement, car les bonnes scènes sont un bon moyen pour me booster à atteindre ce moment-là, écrire tout ce qui se passe entre. Si j'écrivais que les scènes qui m'enchantent vraiment, j'avancerai pas beaucoup, dans l'absolu ! :lol:

Je suis admirative des gens qui travaillent avec des documents, comme Dame Licorne... ! Je n'ai absolument rien si ce n'est ma caboche ! (et mon petit carnet à idées) Je sais pas comment je fais, honnêtement ! :lol: Je pense que je me représente les personnages comme des entités réelles que je soumets à des situations, plus qu'à des caractéristiques, peut-être... ? Du coup ils me restent davantage en mémoire ?
Image

Répondre

Revenir à « Discussion sur l’écriture en général »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité