To be a drabble or not to be a drabble?

Page blanche, sources d'inspiration, créations de personnages,... Trouvez ici conseils et discussions autour de l'écriture et de la construction d'histoires !
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Ellie
Arc-en-ciel Ambulant
Messages : 13176
Inscription : 14 janv. 2007 - 01:10

To be a drabble or not to be a drabble?

Message par Ellie » 30 janv. 2009 - 22:42

Un drabble, d'après sa définition de Wikipedia, est une oeuvre de fiction extrèmement courte d'exactement 100 mots. L'idée est de tester l'habileté d'un auteur à transmettre une idée dans un nombre de mots fixe. Le concept a été créé dans les années '80.

Cependant, sur les sites de fanfictions, on voit des auteurs donner l'appellation de "drabble" à des textes qui font jusqu'à 1000 mots. Certes, l'idée est essentiellement la même, de transmettre une idée en peu de mots, mais une telle fic pourrait être appellée "ficlet", "flashfic", "shortfic" ou même "one-shot". J'ai parfois l'impression que les auteurs se cachent derrière le drabble parce qu'ils ne peuvent ou ne veulent élaborer leur idée pour qu'elle fasse plus de 300 mots. Alors ils disent que c'est un drabble.

Alors êtes-vous traditionaliste comme moi, qui pense qu'un drabble doit avoir un nombre fixe de mots et que le vrai exercice de style est d'écrire une histoire complète en 100 mots. Pas 99 ou 101. 100. Pile. Ou bien êtes-vous de ceux qui associent drabble simplement à toute fic courte qui rate tout juste la marque qui pourrait la qualifier d'OS?
Image
sakura284

Avatar de l’utilisateur
LaLouisaBlack
Responsable des Transports Magiques
Messages : 2933
Inscription : 05 sept. 2008 - 20:26

Re: To be a drabble or not to be a drabble?

Message par LaLouisaBlack » 30 janv. 2009 - 22:52

Personnellemnt, il y quelque mois, je ne savais pas ce qu'était un drabble. Pour moi, c'était une fic' très courte, genre 200-300 mots. Il y a peu, j'ai su que ça faisait exactement 100 mots. Mais d'où ça venait, du tout ! Tu viens de m'apprendre quelque chose !
Tout de même avant, un truc de plus de 500 mots, c'était un O-S. Point c'est tout. Les termes "ficlet", "flashfic", "shortfic" je ne connaissais pas. Mais ce n'était plus un drabble. Quand j'ai su ce que c'était, je me suis dit : "waouh ! 100 pas un de moins pas 1 de plus ! Je serais incapable de faire ça ! Chapeau à ceux qui y arrivent !". Bah j'ai pas changé d'avis. Un drabble, 100 mots. Surtout si, d'après Wiki, c'est un exercice d'écriture (codifié, comme dirai ma prof de français.) Je pense que j'essaierai un jour d'en écrire un, juste pour tester mes capacités. Ca m'étonnerai grandement que j'y arrive ^^
ImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
AgatheK
Fille de fougère depuis 1 génération
Messages : 6118
Inscription : 18 déc. 2006 - 18:25

Re: To be a drabble or not to be a drabble?

Message par AgatheK » 31 janv. 2009 - 17:05

(On avait pas déjà un sujet?)

Je suis radicalement contre les Drabble. Pour deux raisons :
1/ En tant qu'admin et modératrice, j'en ai singulièrement ras-le-bol que les auteurs se cachent derrière l'appelation Drabble pour faire passer n'importe quel texte court et pas travaillé. Quand les Drabble ont débarqué ici, on voyait clairement que les auteurs ignoraient totalement le principe réel d'un Drabble et qu'ils y voyaient un bon prétexte pour ne pas se fouler les doigts sur les touches de leur clavier. Maintenant, c'est encore comme ça pour les newbies qui s'y essayent mais certains auteurs plus "anciens" commencent à faire de vrais efforts. N'empêche que le très gros problème du Drabble reste le comptage des mots. (voir plus bas)
2/ En tant qu'auteur, je ne saisis pas où est le challenge. Cent mot, ça n'a rien de copliqué pour qui a un peu de vocabulaire. On nous impose déjà des rédacs de 150 mots minimum au lycée en anglais, et on remanie les phrases dans tous les sens pour gruger quelques mots en plus. L'exercice n'est pas très copliqué en soi, alors imaginez à quel point c'est facile dès qu'on passe dans notre langue maternelle... Personellement, je préfère les jeu du genre "écrire sans E" et autres trucs du genre.

J'en reviens au problème du comptage de mot. Franchement, je sais pas comment comptent les auteurs, mais je signale à ceux qui veulent s'y essayer qu'il ne faut surtout pas se fier à Word and co. Les mots, il faut les compter soi-même et être très vigilent. Les apostrophes comptent pour un mot puisque ce sont des abréviations. Les mots composés comptent pour autant de mot (un arc-en-ciel : 4 parce que c'est "un arc dans le ciel") etc...

Avatar de l’utilisateur
Ellie
Arc-en-ciel Ambulant
Messages : 13176
Inscription : 14 janv. 2007 - 01:10

Re: To be a drabble or not to be a drabble?

Message par Ellie » 31 janv. 2009 - 17:30

Angel_of_Shadows a écrit :En tant qu'auteur, je ne saisis pas où est le challenge. Cent mot, ça n'a rien de copliqué pour qui a un peu de vocabulaire.
Le challenge c'est d'écrire 100 mots pile. Le 100, ce n'est pas un maximum ou un minimum, c'est un nombre requis. Comme tu dis, 100 mots c'est pas beaucoup: il est donc beaucoup plus facile de dépasser la limite que de ne pas l'atteindre. Mais après, je peux t'assurer que c'est beaucoup plus difficile de couper des mots et garder tout le sentiment original que de rajouter des adjectifs par-ci par-là pour gonfler son texte.
Angel_of_Shadows a écrit :Les mots composés comptent pour autant de mot (un arc-en-ciel : 4 parce que c'est "un arc dans le ciel")
Syntactiquement, non. D'abord, si c'était trois mots, au pluriel, on dirait "arcs-en-ciels". Mais on dit "arcs-en-ciel": une marque du pluriel, un mot. Ça s'appelle "mot composé" justement parce que c'est un mot, composé de plusieurs autres. L'exemple que tu donnes est endocentrique, c'est pour ça qu'on peut le "briser" et il veut dire la même chose (arc-en-ciel = arc dans le ciel) mais tu prends des mots composés exocentriques et ils ne veulent plus rien dire une fois que tu enlèves leur trait-d'union. Par exemple, garde-fou. Ce n'est pas un garde pour les fous, c'est une barrière. Mais ça on l'aurait jamais deviné sans savoir le sens du mot unique "garde-fou".
Image
sakura284

Avatar de l’utilisateur
judith
Vendeur chez Fleury & Bott
Messages : 707
Inscription : 12 avr. 2008 - 14:37

Re: To be a drabble or not to be a drabble?

Message par judith » 31 janv. 2009 - 19:26

J'ai compris ce que c'était qu'un drabble (un certain nombre de mots, ni plus ni moins) en lisant des messages sur le forum. Même si je n'ai pas essayé, je trouve que c'est en soi un défi amusant et je l'approuve.
Par contre je ne comprends pas les "auteurs" qui appellent drabble un texte qui ne respecte pas ces règles : il faut alors humblement signaler que c'est un OS, au lieu de faire de la publicité mensongère (peut-être en toute bonne foi en plus !)

Du coup, Angel, je comprends tout à fait ton agacement. Mais je ne sais pas s'il est possible de remédier à ça. Il faudrait définir les règles, les rappeler, et faire en sorte qu'elles soient respectées en avertissant les "contrevenants" au moment de la validation... Bref, YAKA-FOCON, comme on dit dans certaines boîtes, et c'est plus facile à dire qu'à faire !
Amateurs de Moldus et de guimauve ? Venez voir mon profil

Le sujet créatif reste toujours vivant à travers son oeuvre, et toute oeuvre est langage d'amour et de désir.
(d'après Françoise Dolto.)

Avatar de l’utilisateur
noix de coco
Employé chez Gringotts
Messages : 1052
Inscription : 17 juil. 2008 - 16:25

Re: To be a drabble or not to be a drabble?

Message par noix de coco » 01 févr. 2009 - 17:26

Le drabble j'en ai appris la définition il y a quelques mois après avoir lu plusieurs drabbles qui n'en étaient pas et je les trouve assez interessants lorsque l'auteur arrive à transmettre quelque chose, une pensée construite et réfléchie et non pas seulement cent mots sans queue ni tête.

Je pense que c'est un bon exercice de style, au même titre que les pas de voyelles ou pas de "e", etc.
Là où ça se complique vraiment c'est pour le décompte. Et qu'est-ce que l'on doit compter ? tous les mots ? Les apostrophes et les lettres avant ? (exemple : c'en était trop pour lui), et pour les mots composés ?

Je crois qu'il faudrait vraiment que quelqu'un se penche là-dessus et nous dise les vraies règles du drabble, pas celles qui arrangent les auteurs.
Vivre vite et mourir jeune. A méditer

"Les amis sont des solitaires ensemble." Abel Bonnard

Flammeche
Responsable des Transports Magiques
Messages : 2762
Inscription : 26 déc. 2006 - 17:20

Re: To be a drabble or not to be a drabble?

Message par Flammeche » 02 févr. 2009 - 11:56

Pas fan des draddles, qu'ils respectent la codification ou pas. Il y a des textes très courts qui sont très bien écrits parce qu'ils décrivent une action qui supporte quelques centaines de mots. Pour moi le draddle à une fonction principale : comme il est court il est plus lu d'un OS de plus de 1000 mots, donc il assure un plus grand nombre de lecteur. Il fait exploser les compteurs de textes de ces auteurs...

Pour en revenir au comptage de mots, lorsque j'ai passé mon bac de français il y avait une épreuve écrite en plus de la disertation et du commentaire composé qui s'appelait "Résumé, discution". Pour le résumé il s'agissait de résumer en un nombre de mots donné un texte. Pour le comptage c'était très simple : est un mot toute série de lettre consécutive séparée d'un espace d'un point d'une apostrophe ou d'un tiret, le sens n'entre pas en ligne de compte donc :
arc-en-ciel = 3 mots
aujourd'hui = 2 mots
U.S.A = 3 mots
Mon compte d’auteur
Si vous ne devez lire qu’une de mes fanfiction, je vous conseille Le petit prince Severus
Image
Et après ? Ma toute première fanfiction dans l'univers de Kaamelott

Persis

Re: To be a drabble or not to be a drabble?

Message par Persis » 02 févr. 2009 - 22:46

Ri. DI .CU.LE.
Je parle de considérer arc-en-ciel ou U.S.A. comme trois mots.
Franchement, il m'est arrivée de me lancé des défis, par exemple prendre un thème hors des sentiers battus, mais m'imposer un nombre de mots à atteindre, non merci, très peu pour moi.

Avatar de l’utilisateur
Isfah
Elève de première année
Messages : 27
Inscription : 14 avr. 2007 - 14:46

Re: To be a drabble or not to be a drabble?

Message par Isfah » 21 juin 2009 - 18:58

Étant moi-même auteur de drabbles, je me permets de réagir, car au final, personne ici ne semble en avoir écrit...

100 mots pile, malgré ce qu'on peut dire, c'est difficile de s'y tenir. Oui certes 100 mots, comme ça, c'est presque enfantin, mais construire une histoire, avoir une cohérence tout en étant très concis, je vous assure que c'est délicat.
Je passe beaucoup plus de temps sur un drabble, ou chaque mot, chaque phrase doit être exacts pour transmettre l'intention de l'auteur, que sur un OS ou sur une fic à chapitres multiples.

Après pour les textes de quelques centaines de mots, là, je suis d'accord, ça n'est pas ce qu'il y a de plus compliqué, on développe une idée, et c'est tout.

Avatar de l’utilisateur
Taka
Employé du Bureau de l'Artisanat Moldu
Messages : 2162
Inscription : 23 mai 2008 - 18:59

Re: To be a drabble or not to be a drabble?

Message par Taka » 21 juin 2009 - 19:07

Je trouve qu'un drabble, seul, perdu au milieu des fics longues, ça peut paraître ridicule mais je me souviens d'un très agréable recueil de Drabbles sur Hermione et Severus aux travers de leur vie sentimentale : c'était mignon, simple et le fait que ce soit "réduit" permettait d'éviter à l'auteur le dérapage douloureux canon/fanon et de conserver toute la légereté du couple.
Le fait d'écrire 100 mots exactement peut être une difficulté mais au fond, qui y fait attention ? C'est ça la tragédie du drabble contrairement à la fic épistolaire/rêve/point de vue incongrue ou du sexe opposé au notre. Dans ces fics, les lecteurs apprécient beaucoup l'effort (par exemple une fic que j'ai lue sur une aveugle au point de vue interne, c'est extraordinaire ce que l'auteur arrive à nous transmettre !) mais pour 100 mots...on ne fait pas attention.

Personellement, je ne vais pas cracher sur les drabbles, je n'en lis pas, c'est tout. :|
« I've learned to slam on the brake, before I even turn the key, before I make the mistake
Before I lead with the worst of me »
http://www.ptite-ane.deviantart.com

Avatar de l’utilisateur
Clara
Animagus non déclaré
Messages : 300
Inscription : 26 mars 2008 - 23:05

Re: To be a drabble or not to be a drabble?

Message par Clara » 21 juin 2009 - 21:59

Personnellement, je suis d'accord avec Angel concernant le challenge. J'ai souvent réalisé cet exercice et je n'ai jamais trouvé cela compliqué. Par contre, je n'ai jamais essayé d'écrire sans utiliser une lettre spécifique. Mais en cours, on devait écrire des textes cohérents d'environ 150 mots sans utiliser certains mots courants : et, dans, avoir, être. Bref, le genre de mots qu'on a tendance à utiliser inconsciemment.

Quoi qu'il en soit, ce n'est pas ce que je préfère lire, même si je respecte le travail des auteurs de drabbles (de 100 mots, ni plus, ni moins) à condition, évidemment, que ce soit bien écrit.

Avatar de l’utilisateur
AgatheK
Fille de fougère depuis 1 génération
Messages : 6118
Inscription : 18 déc. 2006 - 18:25

Re: To be a drabble or not to be a drabble?

Message par AgatheK » 22 juin 2009 - 14:47

100 mots pile, malgré ce qu'on peut dire, c'est difficile de s'y tenir. Oui certes 100 mots, comme ça, c'est presque enfantin, mais construire une histoire, avoir une cohérence tout en étant très concis, je vous assure que c'est délicat.
Si vraiment t'arrives à écrire une histoire en 100 mots, je demande à voir le prodige. Attention, je parle d'histoire au sens conventionel : situation initiale, élément perturbateur, péripéties, dénouement, situation finale. Et le tout sans que ça ne soit qu'un banal résumé qu'on pourrait lire en quatrième de couverture d'un roman, bien sûr (donc, avec un mimimum de détails)

Les drabble, c'est pas fait pour raconter de vraies histoires, c'est fait pour donner les sentiments d'un personnage à un moment précis, ou pour dresser des portraits précis... Bref, un Drabble, c'est comme une photo, version écrite^^

Et je persiste à dire que ça n'a rien de compliqué, à partir du moment où on sait compter, et que c'est encore plus facile quand on parle dans sa langue maternelle. Ce n'est qu'un travail de reformulation, ça, tout le monde sait faire. Et pour info, oui, j'ai déjà testé le Drabble, histoire de pas mourir bête ;)

Avatar de l’utilisateur
Isfah
Elève de première année
Messages : 27
Inscription : 14 avr. 2007 - 14:46

Re: To be a drabble or not to be a drabble?

Message par Isfah » 22 juin 2009 - 16:23

Justement, je ne pense pas y arriver, mais j'essaie, même si le résultat ressemble plus à ce que tu décris, un instantané.

Avatar de l’utilisateur
Lyane
Plantes Vertes & Co
Messages : 8369
Inscription : 24 déc. 2006 - 20:32

Re: To be a drabble or not to be a drabble?

Message par Lyane » 22 juin 2009 - 20:16

En même temps, le drabble est une photo écrite.

Perso, pour moi, l'interêt de ce genre de chose c'est quand, en 100 mots, tu dois répondre à des contraintes strictes de scénarios. Genre: mettre en scène Severus Rogue, Sybille Trelawney et une patte d'aligator femelle dans le cadre d'une déclaration d'amour en restant romantique. Comme le nombre de mots est court, qu'on a une situation de base difficile à rendre crédible, je trouve ça très intéressant de voir les efforts d'imagination fournis pour arriver à respecter le tout.

Wallen
Elève de première année
Messages : 26
Inscription : 16 avr. 2007 - 20:27

Re: To be a drabble or not to be a drabble?

Message par Wallen » 28 juin 2009 - 01:10

ça n'a rien de compliqué, à partir du moment où on sait compter
A ce moment-là, autant dire qu'écrire une fic n'a rien de compliqué à partir du moment où on sait écrire. Evidemment, si on se contente d'aligner des mots jusqu'à ce qu'il y en ait 100 sans se soucier de la qualité du texte, c'est un jeu d'enfant.
Mais quand on fait ça sérieusement, ce n'est vraiment pas une tâche aisée, comme l'a très bien expliqué Isfah.

Avatar de l’utilisateur
Zakath Nath
Modérateurs des Fanfictions
Messages : 4016
Inscription : 27 déc. 2006 - 16:10

Re: To be a drabble or not to be a drabble?

Message par Zakath Nath » 28 juin 2009 - 07:00

Oui, en fait, je trouve ça même plus compliqué à réussir. Dans une fic plus longue (même un one-shot) on a plus de temps pour poser les personnages, le sujet, etc. Si un aspect de la fic est faible on peut en avoir d'autres meilleurs pour contrebalancer. Avec un drabble, il faut arriver à faire simple et percutant.

Je ne trouve pas que ce ne soit pas de la fanfic ou un exercice de style sous pretexte que c'est court, à ce compte-là un haïku, ce n'est pas de la poésie, il n'y a pas de strophes, de rimes, ça ne fait pas plus de trois lignes (ouah, ça doit être trop facile, alors!)

Le problème est qu'évidemment certains auteurs flemmards en profitent pour écrire des drabbles au kilomètre parce qu'ils sont les premiers à se dire que c'est court, donc pas compliqué, on écrit une centaine de mots et bye-bye.
Image

Avatar de l’utilisateur
M_Ailyn_D
Elève de première année
Messages : 21
Inscription : 18 oct. 2016 - 20:44

Drabbles ?

Message par M_Ailyn_D » 11 nov. 2017 - 20:15

Bonjour, bonjour !

Je poste ce message car j'aurais bien besoin de quelques avis sur les Drabbles, dans le sens où j'ai un peu de mal à maîtriser la définition même de l'exercice. J'ai lu à plusieurs endroits que c'était un texte court ne devant pas dépasser 100 mots, mais certaines autres définitions lui prêtent entre 100 et 500 mots, 300 et 500, voire jusqu'à 1000 mots, ou juste un "texte court".
Je n'en ai jamais écrit et je ne voudrais pas "tomber à côté" dans l'écriture. Je suis donc un peu perdue... :boulet:

Auriez-vous des conseils à partager ? Des définitions ? Votre propre vision d'un drabble :?:

En vous remerciant d'avance pour vos réponses :hug:

Avatar de l’utilisateur
flodalys
Devise avec Molière
Messages : 9214
Inscription : 21 mai 2011 - 13:46

Re: Drabbles ?

Message par flodalys » 11 nov. 2017 - 20:23

M_Ailyn_D a écrit :
11 nov. 2017 - 20:15
J'ai fusionné ta question avec ce topic qui traite de la même question.

Pour te répondre pour moi le drabble c'est 100 mots.
Pour les puristes c'est 100 mots en comptage manuel, en général j'utilise le compteur Word, je considère l'exercice comme un défi pour réaliser ce comtpe ronds. :D
Image

Avatar de l’utilisateur
M_Ailyn_D
Elève de première année
Messages : 21
Inscription : 18 oct. 2016 - 20:44

Re: Drabbles ?

Message par M_Ailyn_D » 11 nov. 2017 - 20:25

flodalys a écrit :
11 nov. 2017 - 20:23
M_Ailyn_D a écrit :
11 nov. 2017 - 20:15
J'ai fusionné ta question avec ce topic qui traite de la même question.
Merci flodalys, je n'avais pas vu ce topic (oups :oops: ) et merci également pour la réponse. Effectivement c'est un défi, d'autant plus sans savoir si l'on s'engage effectivement dans un 100 mots tout ronds ou plus...

Avatar de l’utilisateur
Caroliloonette
Première Moldue à Poudlard
Messages : 3346
Inscription : 14 sept. 2009 - 19:52

Re: Drabbles ?

Message par Caroliloonette » 12 nov. 2017 - 11:09

M_Ailyn_D a écrit :
11 nov. 2017 - 20:15
Auriez-vous des conseils à partager ? Des définitions ? Votre propre vision d'un drabble :?:

En vous remerciant d'avance pour vos réponses :hug:
Coucou,

Pour moi aussi drabble signifie 100 mots. J'ai débuté un recueil de drabbles pour le défi (1 titre de chapitre = 1 drabble) et je fais en sorte que ceux-ci fassent 100 mots au compteur HPF. Arriver à un compte juste, est un exercice très intéressant je trouve.
Image

Avatar de l’utilisateur
M_Ailyn_D
Elève de première année
Messages : 21
Inscription : 18 oct. 2016 - 20:44

Re: To be a drabble or not to be a drabble?

Message par M_Ailyn_D » 12 nov. 2017 - 17:48

D'accord, je vois ! Et bien merci pour la réponse également, ça m'a vraiment aidée :D

Effectivement, c'est motivant au niveau de la difficulté et du défi que ça lance, surtout quand on aime prendre ses aises pour écrire les chapitres ! :lol:

Répondre

Revenir vers « Discussion sur l’écriture en général »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités