[Validations] Combat à mort - IV

Projets divers du forum (écriture, lecture, reviews,...) et concours externes aux sites d'HPF.
Avatar de l’utilisateur
anhya
Fière Paresseuse
Messages : 1981
Inscription : 24 déc. 2012 - 16:08

Re: [Validations] Combat à mort - IV

Message par anhya » 14 juin 2017 - 10:57

JOUR 74 - 210 mots sur Word

Défi 21 : Votre texte du jour doit être absurde
— Bonjour ?
— Exactement ! J’allais vous répondre de la même manière.
— Je cherche la table 9, un ami m’attends.
— Depuis longtemps ?
— Je ne sais pas. Peut-être une dizaine de minute.
— Que vous cherchez ?
— Non qu’il m’attende.
— La table ?
— Non mon ami.
— Le numéro 9, vous avez combien d’amis ?
— Un certain nombre. La table elle est où ?
— Dans un certain endroit, mais je suis incertain de comprendre. Vous recherchez un certain ami mais vous avez un nombre de 9 ami. Comment allez-vous le reconnaitre ?
— Il est à la table 9 !
— Qui ?
— Mon ami !
— Vous en êtes certains ?
— Autant que faire se peut !
— L’incertaineté de votre ami me rend certains que vous ne trouverez pas la table à l’endroit, c’est certain.
— Elle est où ?
— Probablement à l’envers. Vous avez essayé ?
— La table est retourné ?
— Dans l’endroit c’est certain.
— On est bien au restaurant « la lettre ouverte » ?
— Ca dépends ? Elle était fermée avant ?
— La lettre ?
— Non le restaurant.
— Je ne sais pas. Vous êtes sûr que vous n’avez pas de table 9.
— Une table est rectangulaire, on peut en mettre 10 des amis. C’est dommage de n’avoir qu’un certain nombre d’amis à l’endroit.
ImageImage

Avatar de l’utilisateur
Alhüin
Vendeur chez Fleury & Bott
Messages : 640
Inscription : 24 févr. 2014 - 13:03

Re: [Validations] Combat à mort - IV

Message par Alhüin » 14 juin 2017 - 17:43

Jour 74 : 980 mots (Word)

Blaise était arrivé devant le restaurant à dix-huit heures trente tapantes. Fait rare. Pansy l’attendait déjà. Elle regardait la vitrine opaque avec intérêt, le visage à deux centimètres du verre. Quand Blaise arriva devant elle, il lui tendit une assiette rouge avec un grand sourire. Pansy l’attrapa et la laissa tomber par terre. Puis elle ramassa un éclat de l’assiette et le rangea dans son sac.

- Blaise, tes stylos dansent correctement la gigue dans la baignoire ? Demanda-t-elle avec un sourire poli.
- Elles pataugent gaiement dans le lavabo du voisin, lui répondit Blaise.

Pansy sortit de son sac un arrosoir et versa sur les pieds de Blaise quelques gouttes d’eau. Blaise fronça les sourcils pour demander.

- Elle est potable j’espère ?
- On sort, lui répondit Pansy après avoir agrippé l’arrosoir comme un sac à main.
- Tu veux dire, dehors. Ou à l’intérieur ? A moins, qu’on ne grimpe sur le toit, s’interrogea Blaise d’un regard curieux. Ou par les catacombes.
- C’est à plus de deux heures, Blaise, tu t’en rends compte au moins, s’exclama Pansy.
- Attend tu veux dire depuis le départ ou depuis le fin du départ ? Essaya de comprendre Blaise.
- Tu as raison, entrons, décréta Pansy.

Les deux amis enfilèrent alors des patins à roulette sur le trottoir. Une fois fait, ils descendirent sur la route, traversèrent la route dans un sens, puis dans l’autre. Ils entrèrent dans le restaurant. Pansy s’exclama alors.

- Quelle belle table ! Et quelle nappe. Ca ferait un joli arrangement chez Tory. On l’achète, assura-t-elle en se tournant vers la serveuse.
- Mais l’heure d’hier n’est pas celle de demain pourtant, réfléchissait Blaise.
- Oui, lui expliqua Pansy, mais en revanche, le soleil lui ne dort jamais, tu le sais bien.
- C’est vrai, le pauvre, jamais de repos, râla Blaise. Mais ça ne change rien, peut-être que cette dame pourra nous aider.

Blaise s’approcha de la serveuse à pas de loup.

- Excusez nous de vous déranger mais nous cherchons à acheter une table, lui expliqua Blaise.
- Dans un restaurant ? S’étonna la serveuse.
- Il y a bien des tables ici, lui fit remarquer Blaise.
- C’est vrai, lui répondit la serveuse. Vous la voulez en bois ?
- Pour une amie, expliqua Blaise
- Une amie grande ? S’interrogea la serveuse.
- Avec trois pieds plutôt. Parce qu’elle est blonde, ajouta Pansy pour aider Blaise.
- Votre amie a trois pieds, demanda la serveuse avec incompréhension. Mais alors a-t-elle vraiment besoin d’une table ?
- Oui pour boire, expliqua Pansy.
- Parce qu’elle ne mange pas, hoqueta la serveuse.
- Elle boit de l’eau. Et du whisky. Ca l’aide à dormir. C’est pour ça qu’on a besoin d’une table.
- Non, si votre amie a trois pieds, vous avez besoin d’un évier. Vous le voulez en céramique ou en inox ? Les questionna la serveuse.
- Et bien, à vrai dire, il se trouve qu’elle est blonde, renchérit Blaise.
- La table que vous cherchez, essaya de comprendre la serveuse.
- Non, nous, on cherche un évier, rétorqua Pansy.
- Un évier en céramique ou en inox ? Demanda la serveuse.
- Peut-être plutôt pour mettre des fleurs dessus, réfléchit Pansy.
- Des fleurs de chêne, crut savoir la serveuse. Mais alors, c’est d’une chaise dont vous avez besoin.
- Avec trois tables, crut bon d’ajouter Blaise.
- Alors vous devriez regarder à l’arrière du restaurant, les informa la serveuse.
- Par rapport au Nord ou à l’Ouest, la questionna Pansy.
- Ca dépend, vous avez déjà traversé la rivière ? Lui demanda la serveuse.
- La blanche ou la noire ? Voulut savoir Blaise.
- A droite, c’est ça, leur sourit la serveuse.

Toujours sur leurs rollers, Pansy et Blaise grimpèrent sur une table, où une famille, de deux enfants, mangeait des chaussures bleues.

- Tu la vois toi la rivière blanche, demanda Pansy à Blaise.
- Tu devrais sortir l’éclat d’assiette rouge, il pourrait nous aider.
- Sans doute, mais il faudrait qu’il soit rayé pour cela, affirma Pansy.
- Ecoute allons-y, on finira bien par trouver, dit Blaise.
- D’accord, mais à reculons pour être sur de ne pas la rater, imposa Pansy.
- Tu veux dire à tâtons, lui fit remarquer Blaise.
- Mais je n’ai pas de tatous avec moi. Tu en as un.
- Les filtres à café feront l’affaire, l’assura Blaise.
- A la place du tatou ? Remarqua Pansy.
- Un tatou ! Où ça ? Hurla Blaise.
- Mais, pardi, les filtres à café ne sont pas propres.
- Je croyais que tu cherchais un tatou. Bon, alors, allons-y, mais sans filtre à café, déclara Blaise.
- D’accord. De toute façon, ils sont pas propres. Mais par le Sud, déclara Pansy.

Les deux amis descendirent de la table et se mirent à rouler jusqu’à l’arrière du magasin.

- Pansy, je crois qu’un tatou m’a volé ma chaussette, chuchota Blaise effrayé.
- Mais si on avait un tatou, pourquoi on est venu à reculons ? S’alarma Pansy.
- On est venu à reculons ? Hurla Blaise horrifié.
- Je suis presque sûre qu’on est venu à reculons après que je t’ai dit qu’en rampant, on risquait de voler ta moustache, lui expliqua Pansy.
- J'ai une moustache ? Demanda Blaise scandalisé.

Pansy qui était assise par terre, en tailleurs, se leva et déclara à la serveuse.

- On prendra cette nappe.
- Celle qui est bleue ? Lui demanda la serveuse.
- Celle sur laquelle dort le tatou, précisa Pansy.
- Vous croyez qu’il dort, demanda Blaise avec méfiance. Je crois qu’il m’a volé ma moustache.
- Ah non, Monsieur, ça je l’ai vue dehors, votre moustache, lui indiqua aimablement la serveuse.
- Vous voulez dire, depuis hier ? S’interrogea Blaise. Parce que, comme chacun sait l’heure d’hier n’est pas l’heure d’aujourd’hui.
- C’est tellement dommage que vous ne prépariez pas de repas. J’ai faim, déclara Pansy. Mais bon, on va prendre la table.
Image


Hèra, Reine universelle, Hèra, génératrice des pluies et des vents, qui, seule, permets de vivre, qui te communiques à tout, qui règnes sur tout et animes tout par les sifflements de l’air.

Avatar de l’utilisateur
AlbusDumbledore
Valet de Batman
Messages : 5730
Inscription : 21 déc. 2009 - 14:00

Re: [Validations] Combat à mort - IV

Message par AlbusDumbledore » 14 juin 2017 - 21:00

JOUR 75 - Du mercredi 14 juin, 22h00 au jeudi 16 juin, 21h59.


Participants
- Princesse (2 jours de grâce : J77 et J 78 - 600 mots J79 dont 200 mots du Défi 22 - 5 jours restants)
- Mikoshiba (2 jours restants)
- Alhüin (4 jours restants)

Éliminés
- Chouette (J1)
- Fleur d'épine (J1)
- LaLouisaBlack (J1)
- Seonne (J1)
- AgatheK (J4)
- Lyssa7 (J7)
- SamanthaBlack7 (J7)
- Awena (J8)
- Mary-m (J10)
- Ocee (J11)
- Layi (J11)
- Cilou (J11)
- DameLicorne (J14)
- Api (J14)
- Satchrê (J18)
- Norya (J21)
- selket (J28)
- Labige (J33)
- Catie (J39)
- Dreamer (J39)
- Lilimordefaim (J39)
- Leeloo Lovegood (J39)
- Pimy (J42)
- Eejil9 (J44)
- BellaCarlisle (J62)
- Josy57 (J63)
- anhya (J74)
Image

Avatar de l’utilisateur
princesse
PollyPocket grandeur nature
Messages : 3839
Inscription : 30 mars 2015 - 10:32

Re: [Validations] Combat à mort - IV

Message par princesse » 14 juin 2017 - 21:33

Jour 75 - 203 mots sur Word

Texte envoyé par mail
Image
"Bientôt sur vos écrans "

Avatar de l’utilisateur
Alhüin
Vendeur chez Fleury & Bott
Messages : 640
Inscription : 24 févr. 2014 - 13:03

Re: [Validations] Combat à mort - IV

Message par Alhüin » 14 juin 2017 - 23:05

Jour 75 : 261 mots (Word)

- Non ! Stop, arrête Potter, s'écria Pansy. Tu as une imagination bien trop fertile, reprit-elle plus calmement après une longue pause.

Et c’était vrai dans un sens. Ces mots que Pansy crachait avec mépris, ils étaient justifiés. Ça avait du sens. Ça résonnait dans ses oreilles. Pour lui dire qu’elle avait raison. Mais une autre part de lui-même lui soufflait aussi que ce n’était pas son imagination. Que c’était réel. Que ça avait lieux. Que le mystère qui s’épaississait autour de Théodore Nott mais surtout autour de ses amis devait cacher quelque chose de gigantesque. Quelque chose d’énorme. Que, quand Nott avait été amené à l’hôpital et qu’Hermione lui avait montré ses inquiétudes, un coup de pied avait été donné dans une fourmilière. Et que les petites fourmis essayaient maintenant de se cacher. Et d’ailleurs elles se cachaient bien. Et vite. Elles étaient sacrément douées. Si bien qu’un jour on le prendrait pour un fou. D’avoir cru qu’il y avait quelque chose là où il n’y avait rien. Mais pourtant, lui, il y croyait. Il savait bien qu’en creusant, la fourmilière finirait par se révéler. Mais il fallait creuser sacrément profond pour ça. Que risquait-il de découvrir ensuite ? Quel genre de secret pouvaient-ils tous bien essayer de cacher ? A quel point les découvertes qu’il pourrait faire ébranleraient ses convictions ?

- Eh oh, Potter, tu m’écoutes, l’interrompit dans ses pensées Pansy.

Tout en secouant la tête, Harry fixa ses grands yeux verts sur Pansy.

- Tu cherches quoi au juste ? Lui demanda Pansy, soudainement comme extrêmement lasse.
Image


Hèra, Reine universelle, Hèra, génératrice des pluies et des vents, qui, seule, permets de vivre, qui te communiques à tout, qui règnes sur tout et animes tout par les sifflements de l’air.

Avatar de l’utilisateur
Mikoshiba
Animagus non déclaré
Messages : 355
Inscription : 12 févr. 2014 - 19:49

Re: [Validations] Combat à mort - IV

Message par Mikoshiba » 15 juin 2017 - 19:14

236 mots (Word)
Septembre 1983
Une pile de livres


Aujourd’hui, c’était le premier jour d’école de Megan. Ça m’a fait bizarre, la maison était toute vide et silencieuse… D’habitude, on entend toute la journée les cris et les rires de Megan et Sean qui jouent dans le jardin, mais aujourd’hui, rien. C’est les voisins qui doivent être contents.
Quand je suis allée la chercher à l’école à midi, elle était en pleine forme. Puis il a fallu la ramener à l’école, elle était presque plus excitée que ce matin.
Ça m’a fait comme un pincement au cœur. Visiblement, je ne lui manque pas du tout. Alors que moi, elle manque, elle me manque à un point !
Et c’est complétement débile, parce que je crois bien que je suis un peu jalouse. Ça me dérange de la voir revenir heureuse d’un endroit où je ne suis pas. J’aimerai la garder pour moi. J’aimerai qu’elle n’ait que moi dans sa vie. C’est égoïste.
Alors, pour me changer les idées, cet après-midi, j’ai transplané et je suis allée me chercher de nouveaux livres. Ça m’empêche de ruminer, de me demander sans cesse ce qu’elle peut bien être en train de faire. Ça a un tout petit peu marché.
Mais le bon côté, c’est que quand elle est rentrée ce soir, elle était toute fatiguée : elle a pris son bain sans discuter et s’est endormie à la vitesse d’un Nimbus 1500.
Ni dieu, ni maître, mais des frites, bordel !

Avatar de l’utilisateur
Bibi2
Sparkling Star
Messages : 1458
Inscription : 09 mars 2014 - 16:06

Re: [Validations] Combat à mort - IV

Message par Bibi2 » 15 juin 2017 - 21:00

JOUR 76 - Du jeudi 15 juin, 22h00 au vendredi 16 juin, 21h59.

Participants
- Princesse (2 jours de grâce : J77 et J 78 - 600 mots J79 dont 200 mots du Défi 22 - 5 jours restants)
- Mikoshiba (2 jours restants)
- Alhüin (4 jours restants)

Éliminés
- Chouette (J1)
- Fleur d'épine (J1)
- LaLouisaBlack (J1)
- Seonne (J1)
- AgatheK (J4)
- Lyssa7 (J7)
- SamanthaBlack7 (J7)
- Awena (J8)
- Mary-m (J10)
- Ocee (J11)
- Layi (J11)
- Cilou (J11)
- DameLicorne (J14)
- Api (J14)
- Satchrê (J18)
- Norya (J21)
- selket (J28)
- Labige (J33)
- Catie (J39)
- Dreamer (J39)
- Lilimordefaim (J39)
- Leeloo Lovegood (J39)
- Pimy (J42)
- Eejil9 (J44)
- BellaCarlisle (J62)
- Josy57 (J63)
- anhya (J74)
Image

Avatar de l’utilisateur
Alhüin
Vendeur chez Fleury & Bott
Messages : 640
Inscription : 24 févr. 2014 - 13:03

Re: [Validations] Combat à mort - IV

Message par Alhüin » 15 juin 2017 - 23:41

Jour 76 : 333 mots (Word)
Astoria fixait depuis longtemps déjà le géant qui lui faisait face. Il était curieusement voûté pour un homme aussi grand, songea-t-elle une seconde avant de se rabrouer mentalement. Cet homme lui faisait du chantage. Il serait toujours temps plus tard de le détailler, en vue de le maudire. Pour le moment, il fallait réfléchir vite. Vite et bien. Faire preuve de ce genre de qualités qu’elle mettait en pratique tout les jours au sein de l’Organisation. Vite et bien, ça ne devait pas être si compliqué que ça ? Elle inspira longuement, comptant cinq longues secondes. Puis elle s’arrêta. Mais, par Merlin, que faisait-elle ? Respirer ne l’avait jamais aidée à rester calme auparavant. Voilà qu’elle se mettait à faire n’importe quoi. Et elle perdait du temps, qui plus est. Alors qu’il défilait à toute allure. C’est toujours comme ça lorsqu’il s’agit de prendre une décision véritablement importante. Le temps s’amuse toujours à fuir plus vite, à se cacher plus loin, à se soustraire plus naturellement. Relativité du temps, tu parles ! Elle a bon dos celle-là. Saleté de temps. Et merde à ce mec qui se croit capable de me faire du chantage, se renfrogna Astoria. Personne n’avait jamais osé faire du chantage à Astoria. Et ceci est complètement faux. Nombreux sont ceux qui s’y sont essayé, qui ont tenté leur chance. Mais d’habitude, Astoria trouvait toujours une porte de sortie. Parfois rien que par ses mots et son attitude. Mais ça, c’est parce que généralement, elle connait le maître chanteur. Dans ces moments là, elle peut deviner leurs intentions, leurs motifs, leurs vrais désirs. Et là, comment faire ? Elle ne connait rien de cet homme. Astoria se mit à réfléchir aussi vite que possible. Elle ne connaissait rien de cet homme mais elle avait du mal à croire qu’il ne pouvait être motivé que par l’argent, comme le laissaient croire ses menaces. Mais alors quoi ? La fierté d’avoir mis à mal l’Organisation. Une vengeance personnelle envers l’un des leurs.
Image


Hèra, Reine universelle, Hèra, génératrice des pluies et des vents, qui, seule, permets de vivre, qui te communiques à tout, qui règnes sur tout et animes tout par les sifflements de l’air.

Avatar de l’utilisateur
princesse
PollyPocket grandeur nature
Messages : 3839
Inscription : 30 mars 2015 - 10:32

Re: [Validations] Combat à mort - IV

Message par princesse » 16 juin 2017 - 14:30

JOUR 76 - 248 mots sur Word
Texte envoyé par mail
Image
"Bientôt sur vos écrans "

Avatar de l’utilisateur
Mikoshiba
Animagus non déclaré
Messages : 355
Inscription : 12 févr. 2014 - 19:49

Re: [Validations] Combat à mort - IV

Message par Mikoshiba » 16 juin 2017 - 19:42

228 mots (Word)
Octobre 1983
Ma salle de potions


Étant donné que je n’ai plus à surveiller Megan tout le temps vu qu’elle est maintenant à l’école une bonne partie de la journée, j’ai décidé de prendre de l’avance sur les commandes de l’herboriste. Après en avoir parlé avec elle, j’ai commencé à faire les bases des préparations les plus utiles en hiver, celles pour lesquelles ils y a souvent des ruptures de stock. J’ai donc désormais dans ma salle trois nouveaux chaudrons tous beaux tous neufs, toujours fumants.
Il y a aussi eu quelques cas de Dragoncelle dans le pays, et de nombreuses personnes veulent avoir un traitement préventif. Alors j’ai fait les deux : la potion préventive pour les gens paranoïaques et la potion soignante, pour les gens trop insouciants.
En plus, l’herboriste passe maintenant beaucoup de temps à Ste Mangouste (pour son métier, pas pour sa santé), et je dois parfois gérer moi-même une bonne partie des commandes. Je mets plus longtemps à les réaliser car je ne maitrise pas aussi bien qu’elle les différences entre les plantes, et je passe parfois plus d’une demi-heure devant deux plants, en m’aidant de grimoires pour déterminer lequel il me faut. Mais ça commence à rentrer. J’arrive maintenant à voir des toutes petites différences entre deux végétaux identiques, différences que je n’aurais jamais réussi à identifier il y a un an.
Ni dieu, ni maître, mais des frites, bordel !

Avatar de l’utilisateur
AlbusDumbledore
Valet de Batman
Messages : 5730
Inscription : 21 déc. 2009 - 14:00

Re: [Validations] Combat à mort - IV

Message par AlbusDumbledore » 16 juin 2017 - 21:00

JOUR 77 - Du vendredi 16 juin, 22h00 au samedi 17 juin, 21h59.


Défi 22 : Chaque phrase commence par la dernière lettre du dernier mot de la phrase précédente.
Merci de mettre la contrainte en évidence (couleur, souligné....)



Participants
- Princesse (2 jours de grâce : J77 et J 78 - 600 mots J79 dont 200 mots du Défi 22 - 5 jours restants)
- Mikoshiba (2 jours restants)
- Alhüin (4 jours restants)

Éliminés
- Chouette (J1)
- Fleur d'épine (J1)
- LaLouisaBlack (J1)
- Seonne (J1)
- AgatheK (J4)
- Lyssa7 (J7)
- SamanthaBlack7 (J7)
- Awena (J8)
- Mary-m (J10)
- Ocee (J11)
- Layi (J11)
- Cilou (J11)
- DameLicorne (J14)
- Api (J14)
- Satchrê (J18)
- Norya (J21)
- selket (J28)
- Labige (J33)
- Catie (J39)
- Dreamer (J39)
- Lilimordefaim (J39)
- Leeloo Lovegood (J39)
- Pimy (J42)
- Eejil9 (J44)
- BellaCarlisle (J62)
- Josy57 (J63)
- anhya (J74)
Image

Avatar de l’utilisateur
Mikoshiba
Animagus non déclaré
Messages : 355
Inscription : 12 févr. 2014 - 19:49

Re: [Validations] Combat à mort - IV

Message par Mikoshiba » 17 juin 2017 - 06:33

232 mots (Word)
C’est fou ce que Megan apprend vite ! Elle va à l’école depuis deux petits mois seulement, et elle fait maintenant des choses dont je ne l’aurais jamais crue capable. Exemple pris au hasard : les perles en bois que je lui avais achetées quand je pensais encore qu’elle serait une gentille petite poupée et non pas un bulldozer sur pattes : elle s’installe désormais sur le tapis du salon, vide le bocal où elles sont stockées, les trie par couleur, par forme ou par taille, en fonction de son humeur du jour, et les enfile tranquillement sur une ficelle à gigot, avant de tout ranger.
R
anger. Rapidement, j’ai compris que l’école l’avait vraiment changée, car je n’avais moi-même jamais réussi à lui faire ranger ne serait-ce que ses chaussures. Soyons honnêtes, je crois que sa maîtresse connait une méthode d’éducation secrète qui me serait bien utile. En fait, je crois que je lui demanderai quand même un jour ou l’autre de m’expliquer son truc …
C
’est très bien, je ne vais sûrement pas m’en plaindre, car j’ai maintenant un petit agneau qui rentre le soir à la maison, toute calme de s’être dépensée et amusée toute la journée. Et je ne remercierai jamais assez l’école pour ça, car même les jours où elle reste à la maison, elle est désormais plus calme (enfin, relativement) et elle range son bazar. Révolution !
Ni dieu, ni maître, mais des frites, bordel !

Avatar de l’utilisateur
Alhüin
Vendeur chez Fleury & Bott
Messages : 640
Inscription : 24 févr. 2014 - 13:03

Re: [Validations] Combat à mort - IV

Message par Alhüin » 17 juin 2017 - 16:00

Jour 77 : 266 mots (Word)

Défi 22 : Chaque phrase commence par la dernière lettre du dernier mot de la phrase précédente.
Merci de mettre la contrainte en évidence (couleur, souligné....)
Emmitouflée dans une grande cape noire, Astoria remontait la grande rue de Manchester en essayant d’oublier le froid vif qui lui tailladait les joueS. Si le beau temps revenait un de ces jours, Astoria se promit qu’elle ne se plaindrait plus jamais de la chaleuR. Rares étaient les chances qu’elle tienne cette promesse mais, pour l’instant, elle y croyait dur comme fer parce que ça l’aidait à ne plus penser au gel qui se formait tout doucement sur ses cilS. S’échinant à avancer le plus vite possible, Astoria n’était pas très étonnée de ne croiser personnE. Et tant mieux, ça lui évitait d’avoir à ralentir sa course pour rentrer chez ellE. Edition de minuit des bureaux Parkinson bouclée, rendez-vous avec Fleur Delacour pris, conversation avec Théodore Nott ayant eu lieu, Astoria pouvait se dépêcher de rentrer l’esprit tranquillE. En espérant qu’il reste de quoi dîner à la maisoN. Non, c’était complètement utopique, il n’y aurait rien, c’était une certitude absoluE. Eh bien, dans l’idéal, il faudrait que je m’arrête pour faire deux trois courses, songea Astoria, à supposer que le magasin soit ouverT. Très bel espoir, que, après un effort immense pour faire un détour jusqu’au dit magasin, elle vit s’envoleR. Résolument décidée à trouver de quoi manger ce soir, Astoria essaya de trouver un autre endroit où faire quelques courses mais après vingt longues minutes à tourner dans les rues de Manchester pour ne se trouver que face à des déceptions, elle accepta de rentrer définitivemenT. Tant pis, elle commanderait quelque chose et ce serait un livreur qui aurait la tache de braver la tempête.
Image


Hèra, Reine universelle, Hèra, génératrice des pluies et des vents, qui, seule, permets de vivre, qui te communiques à tout, qui règnes sur tout et animes tout par les sifflements de l’air.

Avatar de l’utilisateur
Norya
Chasse le Robert sauvage
Messages : 6452
Inscription : 11 juil. 2011 - 12:36

Re: [Validations] Combat à mort - IV

Message par Norya » 17 juin 2017 - 21:00

JOUR 78 - Du samedi 17 juin, 22h00 au dimanche 18 juin, 21h59.

Participants
- Princesse (2 jours de grâce : J77 et J 78 - 600 mots J79 dont 200 mots du Défi 22 - 5 jours restants)
- Mikoshiba (2 jours restants)
- Alhüin (4 jours restants)

Éliminés
- Chouette (J1)
- Fleur d'épine (J1)
- LaLouisaBlack (J1)
- Seonne (J1)
- AgatheK (J4)
- Lyssa7 (J7)
- SamanthaBlack7 (J7)
- Awena (J8)
- Mary-m (J10)
- Ocee (J11)
- Layi (J11)
- Cilou (J11)
- DameLicorne (J14)
- Api (J14)
- Satchrê (J18)
- Norya (J21)
- selket (J28)
- Labige (J33)
- Catie (J39)
- Dreamer (J39)
- Lilimordefaim (J39)
- Leeloo Lovegood (J39)
- Pimy (J42)
- Eejil9 (J44)
- BellaCarlisle (J62)
- Josy57 (J63)
- anhya (J74)
Image

Avatar de l’utilisateur
Mikoshiba
Animagus non déclaré
Messages : 355
Inscription : 12 févr. 2014 - 19:49

Re: [Validations] Combat à mort - IV

Message par Mikoshiba » 18 juin 2017 - 09:38

225 mots (Word)
Octobre 1983
Dans le jardin de l’herboriste


Les températures commencent à descendre depuis quelques temps, alors l’herboriste m’a demandé d’arrêter quelques jours ma mission « potions » pour qu’on puisse s’occuper ensemble des plantes. Certaines vont bientôt commencer à hiberner, alors il faut les aider à se préparer.
Tout d’abord, il faut changer leur alimentation. On n’utilise pas vraiment d’engrais, mais des décoctions de plantes particulières comme l’ortie afin qu’elles soient bien nourries avant leur repos annuel. Il y a un arbre un peu spécial, je ne sais pas exactement ce qu’il est, mais il a l’air vieux et sage (oui oui, c’est bien la première fois de ma vie que je dis ça, mais c’est arbre a vraiment l’air sage). À celui-ci, on met des écharpes, ainsi que des couvertures sur ses racines.
Autant en été le jardin est très coloré, très rempli et très vivant, autant là, on sent qu’il commence à ralentir.
J’ai lu des histoires à un buisson de ronces qui ne voulait pas s’endormir. Les Botrucs m’ont laissée nettoyer leur arbre. Des licornes (des licornes !) sont venues pour chercher un peu de chaleur près de l’arbuste de Feu Sempremais.
En fait, c’est le monde magique dont j’ai toujours rêvé. Tout est vivant, tout est intelligent, c’est comme une bulle à part dans l’univers. Pas de guerres. Pas de Vous-Savez-Qui.
Ni dieu, ni maître, mais des frites, bordel !

Avatar de l’utilisateur
Alhüin
Vendeur chez Fleury & Bott
Messages : 640
Inscription : 24 févr. 2014 - 13:03

Re: [Validations] Combat à mort - IV

Message par Alhüin » 18 juin 2017 - 10:55

Jour 78 : 572 mots (Word)
Deux longs coups de sonnettes tirèrent Pansy hors de son bain. Rapidement, elle attrapa une serviette qu’elle mit sur ses cheveux et une autre pour son corps. C’est quand le troisième coup de sonnettes, plus impatients que les deux premiers retentit que Pansy cria un « J’arrive » excédé tout en enfilant des chaussons. Elle sortit de la salle de bain, fit un crochet par sa chambre pour récupérer sa montre – non mais qui venait sonner chez les gens à vingt-deux heures passées franchement -, puis elle remonta son salon, son vestibule et finalement ouvrit la porte. Pour se trouver face à un couple, la quarantaine bien entamée qui la regardait avec un immense sourire. Auquel Pansy ne répondit pas. Avant même que Pansy ait eu le temps de leur demander ce qu’il voulait, la femme se mit à lui expliquer, tout sourire.

- Bonjour chère voisine. Nous venons d’emménager et nous sommes nouveau dans le voisinage alors nous voulions venir nous présenter. N’hésitez pas à venir sonner chez nous si vous avez le moindre problème.

Très longuement, Pansy hésita. Devait-elle leur claquer la porte au nez pour l’avoir dérangée pendant son bain tout ça pour lui sortir des civilités sans intérêt. Ou devait-elle gentiment les prévenir que s’ils pointaient encore le bout de leur nez près de chez elle, elle s’assurerait qu’ils soient expulsés. Hum, à vrai dire, les deux techniques avaient leurs avantages. Rapidité d’action, clarté des propos, c’était difficile de choisir. Finalement Pansy, après un long silence qui avait particulièrement mis mal à l’aise le couple, s’était redressée et avec un sourire hypocrite leur expliqua.

- Et c’est pour ça que vous me dérangez. Ecoutez vous êtes nouveau dans le voisinage donc vous n’êtes pas bien au fait de ce qui s’y passe. Je vais vous l’expliquer. Ici, entre voisin c’est pas la joie. Et si je vous revois, ne serait-ce que passer près de ma porte, je vous expédie en Chine. Et ce n’est pas une métaphore, je vous expédie vraiment, via la poste, en Chine. Capisce ?

Médusé par le sourire ironique de Pansy et la violence de ses propos, le couple n’essaya d’abord pas de répondre. Pansy, face à cette réaction, hocha la tête, leur tourna le dos et commença à claquer la porte. Mais la femme l’en empêcha. Elle était toute congestionnée et tout en retenant la porte, elle répondit à Pansy d’une voix calme.

- De quel droit vous nous parlez de la sorte ?

Pansy, que l’assurance de ses voisins commençait à agacer prodigieusement, se mit à voir rouge. Elle ré-ouvrit la porte, s’approcha de ses voisins. Bien qu’elle soit beaucoup plus petite que les deux, cela ne l’empêcha pas de pointa vers eux un doigt accusateur tout en rugissant d’exaspération.

- Et vous, de quel droit vous venez me déranger à presque vingt trois heures ?

Devant la justesse de la remarque, les deux voisins semblèrent se recroqueviller un peu, ce qui permit à Pansy de clore cette conversation avec un nouveau sourire ironique et une petite remarque goguenarde.

- Bien sûr, si vous êtes en danger de mort parce que vos casseroles se révoltent, n’hésitez pas à venir sonner chez moi. Je préviendrai la police bien sûr.
Elle claqua la porte.
Image


Hèra, Reine universelle, Hèra, génératrice des pluies et des vents, qui, seule, permets de vivre, qui te communiques à tout, qui règnes sur tout et animes tout par les sifflements de l’air.

Avatar de l’utilisateur
Norya
Chasse le Robert sauvage
Messages : 6452
Inscription : 11 juil. 2011 - 12:36

Re: [Validations] Combat à mort - IV

Message par Norya » 18 juin 2017 - 21:24

JOUR 79 - Du dimanche 18 juin, 22h00 au lundi 19 juin, 21h59.

Participants
- Princesse (2 jours de grâce : J77 et J 78 - 600 mots J79 dont 200 mots du Défi 22 - 5 jours restants)
- Mikoshiba (2 jours restants)
- Alhüin (4 jours restants)

Éliminés
- Chouette (J1)
- Fleur d'épine (J1)
- LaLouisaBlack (J1)
- Seonne (J1)
- AgatheK (J4)
- Lyssa7 (J7)
- SamanthaBlack7 (J7)
- Awena (J8)
- Mary-m (J10)
- Ocee (J11)
- Layi (J11)
- Cilou (J11)
- DameLicorne (J14)
- Api (J14)
- Satchrê (J18)
- Norya (J21)
- selket (J28)
- Labige (J33)
- Catie (J39)
- Dreamer (J39)
- Lilimordefaim (J39)
- Leeloo Lovegood (J39)
- Pimy (J42)
- Eejil9 (J44)
- BellaCarlisle (J62)
- Josy57 (J63)
- anhya (J74)
Image

Avatar de l’utilisateur
princesse
PollyPocket grandeur nature
Messages : 3839
Inscription : 30 mars 2015 - 10:32

Re: [Validations] Combat à mort - IV

Message par princesse » 19 juin 2017 - 14:20

Jour 77 - 203 mots sur compteurdelettres.com
Elle était venue à moi par un beau matin de printemps. Seule, les cheveux caressés par une brise légère. Elle s'était étendue de tout son long sur mon lit, le regard fixé sur mon visage, je n'avais entendu sa voix que pour quatre petits mots. S'il te plait. Très vite, je m'etais laissé emporté par sa sensualité, par cette ivresse évidente, celle où je m'étais retrouvé conquis. Soumis... Simplement soumis, voilà ce que j'étais face à son regard de braise, ses yeux azur, et sa bouche rouge carmin. Nos lèvres s'étaient trouvés pour un baiser remplis de promesses, puis nos corps s'étaient enlacés avec ardeur. Rien n'avait jamais aussi bien retenu mon attention que sa bouche suppliante contre mes lèvres. Ses cuisses, douces et fermes, étaient verrouillés autour de mes hanches, attendant impatiemment d'être couvertes de caresses.
Si seulement cela avait pu être vrai...
Il avait fallu que je me réveille en sueur, ce même matin de printemps pour réaliser qu'Erelle n'était pas avec moi. Inutile de préciser à quel point je m'étais senti frustré et perdu. Utopiste, voilà comment je m'étais senti. Incompris, abandonné, si triste. En même temps, où avais-je la tête ? Erelle n'était pas prête de pardonner ma conduite.
Jour 78 - 200 mots sur compteurdelettres.com
Maëlle referma la porte derrière elle, et je la vis passer derrière les baies vitrées qui séparaient mon bureau de Directeur Financier du reste de l’open space. Les tailleurs hors de prix, les jupes fendues aux cuisses, les brushings impeccables et les talons vertigineux semblaient effectuer un ballet aérien dans l’open space. Toutes les femmes qui travaillaient pour Belle de Jour venaient du même moule : grande, élancée, longue chevelure, taille cintré et hanches étroites. De vrais petits clones. C’était affolant de voir à quel point les femmes d’aujourd’hui pouvaient manquer de personnalité et d’identité. Certes, je savais que beaucoup se retournaient sur Alix dans la rue avec sa tignasse courte et bouclée, sa peau surtatouée, ses minishorts en jeans et ses éternels knickers aux pieds, mais au moins, elle avait le mérite d’être elle-même. Et non pas comme la société avait voulu qu’elle soit.
A mon poignet, ma montre indiquait déjà dix-huit heures quarante-cinq, et j’éteignis mon ordinateur avant de ranger les dossiers qui m’intéressaient dans ma mallette. J’avais assez fait d’heures supplémentaires dans la semaine. Ce soir, je comptais finir plus tôt que prévu.
Jour 79 - 218 mots sur compteurdelettres.com
Alors que je desserrai ma cravate, mon téléphone portable se mit à sonner. Sans doute Alix. On devait se retrouver au musée d’Art Moderne de Paris vers vingt-heures, avant d’aller à la Roseraie.
Je jetai un coup d’oeil sur mon téléphone avant de décrocher, et mon coeur loupa un battement. Ce n’était pas Alix. C’était ma mère. Qu’est ce qui se passait encore ?

- Oui maman ? déclarai-je en décrochant.

Ma voix devait être si tendue que ma mère se dépêcha de me préciser qu’il n’y avait aucun soucis avec la distillerie, ni avec aucun de mes frères, et encore moins avec mon père. Ce simple aveu me fit décompresser immédiatement. A chaque fois que j’avais ma famille au téléphone, c’était l’ascenseur émotionnel.

- J’appelai juste pour prendre de tes nouvelles, et des nouvelles d’Alix, me dit-elle au téléphone.

Je retins un petit rire amusé avant de lui raconter nos projets de la soirée, en passant sous silence la séquence interdite au moins de dix-huit bien sûr. Ma mère semblait s’extasier à la moindre de mes phrases, ce qui me fit arquer un sourcil. Elle avait l’air de chercher ses mots, de tourner autour du pot, et je n’aimais pas ça
Image
"Bientôt sur vos écrans "

Avatar de l’utilisateur
Alhüin
Vendeur chez Fleury & Bott
Messages : 640
Inscription : 24 févr. 2014 - 13:03

Re: [Validations] Combat à mort - IV

Message par Alhüin » 19 juin 2017 - 17:08

Jour 79 : 252 mots sous Compteur de mots
Le soleil brûlait de tous ces feux. Allongée à l'extérieur, Millicent buvait une grenadine. Les pieds dans l'eau elle essayait d'oublier la chaleur écrasante des derniers jours. Sans réel succès. Elle déprimait toujours. Parce que Millicent ne comprenait toujours pas la réaction de Pansy. Ni les raisons qui avaient poussées Tracey à accepter l'offre de Pansy. Ni rien de ce qui c'était passé en fait. Elle n'avait toujours pas passé le choc. Elle n'avait toujours pas surmonté sa surprise. Alors comme toujours, elle déprimait. Elle s'enfermait loin du monde. Loin de tous ceux qui ne la comprenaient pas. Loin de ceux qui pensaient différemment d'elle. Elle faisait en sorte que personne ne la retrouve là où elle était. Chez sa mère. Personne ne penserait à venir la chercher ici. Elle regrettait aussi un peu que Malcolm ne soit pas la. Il avait souvent les bons moments. Parfois, non. Parfois il était complètement à côté de la plaque et ça agaçait Millicent prodigieusement. Mais avec lui, elle avait la patience de lui expliquer calmement. De chercher les mots. Avec un calme qui ne ressemblait qu'à elle. Mais il était en Corse. Alors pas la peine de compter sur lui. Pansy lui avait demandé de venir aux courses dans l'après midi. Parce qu'ils avaient pleins de choses à régler. Mais elle hésitait. Par flemme, un peu par esprit de contradiction aussi. Mais bon c'était un peu son devoir. Quelque chose qu'elle devait à tout le monde. Même si elle était en colère contre Pansy.
Image


Hèra, Reine universelle, Hèra, génératrice des pluies et des vents, qui, seule, permets de vivre, qui te communiques à tout, qui règnes sur tout et animes tout par les sifflements de l’air.

Avatar de l’utilisateur
Mikoshiba
Animagus non déclaré
Messages : 355
Inscription : 12 févr. 2014 - 19:49

Re: [Validations] Combat à mort - IV

Message par Mikoshiba » 19 juin 2017 - 18:10

262 mots (Word)
Octobre 1983
Préparation d’Halloween


J’aurais dû m’en douter, ou bien m’y attendre, je sais pas, mais j’aurais dû y penser et prévenir Megan. À l’école, ils ont parlé d’Halloween. Les enseignants leur ont demandé d’imaginer un décor avec des sorcières, des balais, des fantômes, des citrouilles et des mauvais sorts. Un décor qui, pour les Moldus, doit faire peur, avec des couleurs sombres et des toiles d’araignées.
Megan n’a pas osé parler, puisque je lui ai dit que c’était un secret. Mais elle était toute perturbée quand je l’ai récupérée à la sortie de l’école. Elle a attendu qu’on soit à la maison pour enfin me dire ce qui la troublait.
- Pourquoi les sorcières ça fait peur ? Pourquoi elles ont des gros boutons et un gros nez ? Pourquoi ils ont tous dit que c’était méchant ?
Et là, elle a fondu en larmes.
- Je veux pas être une sorcière ! Je veux pas être méchante ! Je veux pas être pas belle !
Bon. Bon, bon, bon.
- C’est pour rire que c’est comme ça. Pour que personne ne sache qu’on est plus beau qu’eux en vrai. Et qu’on est gentils.
- Je veux pas faire peur ! Et Sean il va croire que je fais peur et que je suis méchante !
- Mais non ma puce ! Sean il te connait bien, il sait bien que tu es la plus gentille des petites filles !
N’empêche, je vais quand même appeler Margaret pour être sûre que Sean n’ait pas peur. On sait jamais, à cet âge-là…
Ni dieu, ni maître, mais des frites, bordel !

Avatar de l’utilisateur
princesse
PollyPocket grandeur nature
Messages : 3839
Inscription : 30 mars 2015 - 10:32

Re: [Validations] Combat à mort - IV

Message par princesse » 19 juin 2017 - 21:31

JOUR 80 - Du lundi 19 juin, 22h00 au mardi 20 juin, 21h59.

Participants
- Princesse (5 jours restants)
- Mikoshiba (2 jours restants)
- Alhüin (4 jours restants)

Éliminés
- Chouette (J1)
- Fleur d'épine (J1)
- LaLouisaBlack (J1)
- Seonne (J1)
- AgatheK (J4)
- Lyssa7 (J7)
- SamanthaBlack7 (J7)
- Awena (J8)
- Mary-m (J10)
- Ocee (J11)
- Layi (J11)
- Cilou (J11)
- DameLicorne (J14)
- Api (J14)
- Satchrê (J18)
- Norya (J21)
- selket (J28)
- Labige (J33)
- Catie (J39)
- Dreamer (J39)
- Lilimordefaim (J39)
- Leeloo Lovegood (J39)
- Pimy (J42)
- Eejil9 (J44)
- BellaCarlisle (J62)
- Josy57 (J63)
- anhya (J74)
Image
"Bientôt sur vos écrans "

Avatar de l’utilisateur
princesse
PollyPocket grandeur nature
Messages : 3839
Inscription : 30 mars 2015 - 10:32

Re: [Validations] Combat à mort - IV

Message par princesse » 20 juin 2017 - 17:23

Jour 80 - 293 mots sur World

Texte envoyé par mail !
Image
"Bientôt sur vos écrans "

Avatar de l’utilisateur
Mikoshiba
Animagus non déclaré
Messages : 355
Inscription : 12 févr. 2014 - 19:49

Re: [Validations] Combat à mort - IV

Message par Mikoshiba » 20 juin 2017 - 18:36

261 mots (Word)
Novembre 1983
Un bon bain bien chaud


Megan est encore un peu dans sa période « je ne veux pas être une sorcière », alors j’ai proposé à mes parents de la prendre chez eux un week-end pour qu’elle se calme. Chez mes parents, tout est magique, et tout est beau, tout est doux. Si après ça elle trouve toujours que la sorcellerie est forcément mauvaise, je ne saurais plus quoi faire. À part peut-être l’amener avec moi au jardin de l’herboriste, mais pas maintenant, toutes les plantes dorment ; en été plutôt.
Donc, pour ce soir, je suis toute seule à la maison. Il n’y a rien d’intéressant ni à la télévision moldue ni à la radio sorcière. Alors j’ai décidé de me faire couler un bain. Ça faisait tellement longtemps ! Depuis la naissance de Megan en fait… Depuis plus de trois ans ??? Par Merlin, comment j’ai fait pour tenir aussi longtemps ???
C’est vrai que quand Megan est là, je n’ose pas prendre un bain. J’ai toujours peur qu’elle ait besoin de moi pour une raison ou pour une autre et que je doive alors aller auprès d’elle en quatrième vitesse. Aller la réconforter en cas de cauchemar… Elle n’en fait pas, mais on sait jamais (on la sent la mère parano, là ?)
Alors j’ai fait couler de l’eau brûlante dans la baignoire. J’y ai rajouté des flocons d’avoine dans un filet magique. J’ai disposé des bougies, et j’ai mis un peu de musique classique (Debussy, qui à mon avis n’était pas plus Moldu que moi).
Ni dieu, ni maître, mais des frites, bordel !

Avatar de l’utilisateur
Alhüin
Vendeur chez Fleury & Bott
Messages : 640
Inscription : 24 févr. 2014 - 13:03

Re: [Validations] Combat à mort - IV

Message par Alhüin » 20 juin 2017 - 20:52

Jour 80 : 204 mots sous compteur de mots
Pansy n'avait jamais pu supporter les enfants. D'aussi loin qu'elle s'en souvienne, elle les avait toujours trouvé agacants. Depuis toute petite déjà,elle ne les supportait plus. Enfant, elle refusait d'être placée a la table des petits. Elle voulait imperativement être avec les adultes. Elle en était une. S'était a se demander ce qu'elle fichait dans un magasin de vente pour affaires d'enfants. Elle avait accepte d'accompagner Blaise, par pure bonté d'ame.

- Blaise qu'est-ce qu'on fiche ici ? Nan mais franchement tu m'as vu ?

Mais Blaise souriait. Il était content. Il avait appris quelques jours plutôt qu'il allait devenir oncle. Et ca le mettait dans un état épouvantable. Complètement surexcité. C'était la première fois depuis longtemps que Pansy se disait qu'qu'elle avait bien fait de divorcer. Pour Blaise. Pour elle. Pour leurs propres désirs. Blaise qui avait si souvent prétendu ne s'intéresser a rien d'autre qu'a l'organisation pour elle. Mais bizarrement ca lui faisait plaisir de le voir si heureux. Si naturellement bien. Heureusement qu'ils s'en étaient rendu compte. Assez vite pour ne pas finir vieux et aigri. Douloureusement envieux des autres. Triste de tout. Plein de regret. Blaise n'était pas fait pour le regret. Et elle,c'était un choix qu'elle ne regretterai jamais.
Image


Hèra, Reine universelle, Hèra, génératrice des pluies et des vents, qui, seule, permets de vivre, qui te communiques à tout, qui règnes sur tout et animes tout par les sifflements de l’air.

Avatar de l’utilisateur
AlbusDumbledore
Valet de Batman
Messages : 5730
Inscription : 21 déc. 2009 - 14:00

Re: [Validations] Combat à mort - IV

Message par AlbusDumbledore » 20 juin 2017 - 21:00

JOUR 81 - Du mardi 20 juin, 22h00 au mercredi 21 juin, 21h59.

Défi 23 : Ce que vous écrivez aujourd'hui s'inscrira dans le même univers que ce que vous avez écrit au jour 25. Si c'était du RP ça sera avec les mêmes persos, si c'est une histoire terminée vous en écrirez une qui peut s'y rattacher.[/u]


Participants
- Princesse (5 jours restants)
- Mikoshiba (2 jours restants)
- Alhüin (4 jours restants)

Éliminés
- Chouette (J1)
- Fleur d'épine (J1)
- LaLouisaBlack (J1)
- Seonne (J1)
- AgatheK (J4)
- Lyssa7 (J7)
- SamanthaBlack7 (J7)
- Awena (J8)
- Mary-m (J10)
- Ocee (J11)
- Layi (J11)
- Cilou (J11)
- DameLicorne (J14)
- Api (J14)
- Satchrê (J18)
- Norya (J21)
- selket (J28)
- Labige (J33)
- Catie (J39)
- Dreamer (J39)
- Lilimordefaim (J39)
- Leeloo Lovegood (J39)
- Pimy (J42)
- Eejil9 (J44)
- BellaCarlisle (J62)
- Josy57 (J63)
- anhya (J74)
Image

Avatar de l’utilisateur
princesse
PollyPocket grandeur nature
Messages : 3839
Inscription : 30 mars 2015 - 10:32

Re: [Validations] Combat à mort - IV

Message par princesse » 21 juin 2017 - 14:43

Jour 81 - 534 mots sur Word
Assise sur le lit de Minerva, tapie presque en boule contre son oreiller, je la vois faire les cent pas dans sa chambre, sa lèvre inférieure prisonnière de ses doigts crispés. Elle me jette un regard par dessus ses lunettes rectangulaires et j’hausse les épaules. Que veut-elle que je rajoute d’autres ? Je viens déjà de lui raconter l’intégralité de mon week end. Est-ce de ma faute si elle tenait absolument à ce que je lui parle de ces derniers jours avant de lui parler du reste ? Non.



J’hausse une nouvelle fois les épaules et reporte mon attention sur la fenêtre. Au loin, l’aube pointe délicatement le bout de son nez, nous rappelant ainsi la nuit blanche que nous venions de passé, Minerva et moi. En arrivant dans l’après-midi, je ne me serais jamais douté que quatorze heures plus tard, je serais toujours face au regard interloqué et agacé de ma meilleure amie.



Les rayons s’étirent lascivement sur les toits pointus de la ville de Wick. Dans quelques minutes, ils lècheront le domaine des McGonagall. Un raclement de chaise me fait détourner la tête. Ma meilleure amie attrapa ma robe corail jeté pêle-mêle sur sa chaise de bureau, puis la passe sur un cintre avant de la ranger dans son armoire. Elle termine par s’asseoir sur cette même chaise, remontant son étole à carreau sur ses épaules, perdus sous sa chemise de nuit d’un blanc virginal. Mes yeux se perdent sur cette couleur si… douteuse pour moi à présent. Et soudain les larmes me montent aux yeux.



En quelques secondes ma meilleure amie me rejoint sur le lit, et m’entoure de ses bras protecteurs, rassurants.



- Ne me dis pas que tu regrettes ce qui s’est passé avec…, me murmure-t-elle, d’une voix sèche, sans parvenir à prononcer ce prénom qui m’obsède tant.

- Non, soupiré-je en essayant de contrôler mes sanglots. Bien sûr que non…

- Tant mieux, me dit-elle, doucement. Parce que, je ne sais pas si j’aurais pu lui botter les fesses facilement…



La déclaration de Minerva chassa les larmes de mes yeux pour installer le rire sur mes lèvres.



- Pourquoi tu pleures, alors ? insiste-t-elle en maintenant ma tête entre ses doigts pour plonger son regard dans le mien.

- C’est juste que je suis si fatiguée. Fatiguée de devoir toujours lutter, avoué-je douloureusement. Je l’aime à en mourir Minerva… et crois-moi, ce n’est absolument pas des paroles en l’air. C’est… quelque chose de viscéral.

- De quoi as-tu peur ? De son passé ? De ta tante ?

- J’ai peur de tout, confié-je en baissant les yeux.

- Tu es une Gryffondor, Charlotte. Les lionnes n’ont peur de rien…

- Je ne sais pas si je suis une lionne, soufflé-je.

- Bien sûr que si, me rassure Minerva en me souriant. Oublie ta famille, oublie tout et reste concentrer sur ta septième année, Charlotte. Le reste viendra avec le temps… y compris ton grand amour.



J’acquiesce de la tête. Peut-être a-t-elle raison au final. Je suis venue me réfugier à Wick, chez ma meilleure amie, pour prendre du recul, pour écouter ses conseils qui sont toujours judicieux. Alors… je n’ai plus qu’à mettre en pratique ces conseils.
Image
"Bientôt sur vos écrans "

Avatar de l’utilisateur
Alhüin
Vendeur chez Fleury & Bott
Messages : 640
Inscription : 24 févr. 2014 - 13:03

Re: [Validations] Combat à mort - IV

Message par Alhüin » 21 juin 2017 - 15:22

Jour 81 :486 mots (Word)

Les réunions hebdomadaires de Pansy et Astoria avaient continué longtemps avant que le sujet "Hermione Granger" ne revienne sur la table. Elles avaient continué deux mois pour être exact. Deux mois pendant lesquels Pansy avait cru dur comme fer que le médecin Granger commençait à se fatiguer de les poursuivre. Et voilà que Pansy apprenait au moment où elle pensait que les choses pouvaient aller mieux que cette Hermione Granger connaissait Maureen Joyle ! L'une des plus grands chimistes de toute la Grande Bretagne. Celle que Flora admirait secrètement. Celle qui, si elle n'était pas si incorruptible, aurait mérité une place dans son équipe. L'une des rares capables d'égaler Flora. L'une des rares capables de percer des énigmes que Pansy avait cru à l'abri du monde. Pansy était furieuse. Elle faisait les cents pas chez Astoria, fumant cigarettes sur cigarettes. Elle était paniquée. Elle savait qu'elle risquait gros.
- Elle est un peu plus qu'une emmerdeuse douée maintenant, hein ? Railla Pansy.
Et Astoria se demanda très sérieusement comment Pansy pouvait encore avoir le courage de rire de cette situation. Astoria, pour sa part, songeait sérieusement à assassiner de ses propres mains ce médecin de malheur et si possible Luna Lovegood qui lui collait aux basques depuis trop longtemps maintenant. Mais Astoria était patiente. Et personne ne l'aurait a l'usure. C'était hors de question. Après tout, peu importe les découvertes de cette chimiste, personne ne prouverait jamais rien. Pansy s'en assurerait. Elle s'assurait toujours de ce genre de choses.
- Et si on allait courir, proposa Astoria en voyant l'inquiétude suer par tous les pores de la peau de Pansy.
Celle ci accepta vivement. Il ferait nuit car c’était toujours dans la soirée qu’avaient lieu les réunions. Il n’y aurait pas un chat. Mais surtout ça permettrait à Pansy de faire le vide, de repartir de zéros, de trouver de nouvelles idées. Elle avait besoin de faire quelque chose, de s'occuper l'esprit avec autre chose que le problème Granger. Et courir ça lui donnait toujours cette sensation. Celle d'avoir le contrôle de sa vie comme elle avait le contrôle de son corps. Les deux amies enfilèrent un jogging et bientôt elles se trouvèrent dans un parc immense à courir près d'une eau clair sans voir le sol sous leurs pieds, dans la fraîcheur nocturne. Après plus de quarante cinq minutes de course, Pansy, qui commençait à rougir tout doucement, se mit à parler.
- Bon, même en admettant que cette Joyle en apprenne un peu trop à Granger, choses que je préférerais qu'on évite bien évidemment. Mais si on ne peut pas, il faudra jouer finement. Il faudra réussir à la manipuler avant que l'info ne se répande. Peut être même malgré Granger. Ce sera beaucoup plus simple d'agir avant qu'elle n'est trop d'avis.
Astoria approuvait tout en essayant de caler son pas sur les enjambées plus rapides et plus petites de Pansy.
Image


Hèra, Reine universelle, Hèra, génératrice des pluies et des vents, qui, seule, permets de vivre, qui te communiques à tout, qui règnes sur tout et animes tout par les sifflements de l’air.

Avatar de l’utilisateur
Mikoshiba
Animagus non déclaré
Messages : 355
Inscription : 12 févr. 2014 - 19:49

Re: [Validations] Combat à mort - IV

Message par Mikoshiba » 21 juin 2017 - 18:10

Jour 25 :
Mikoshiba a écrit :
26 avr. 2017 - 18:01
229 mots (Word)
Avril 1982
Megan, le visage barbouillé de chocolat


Étant donné qu’il faisait beau aujourd’hui, j’ai décidé d’aller me promener le long du canal avec Megan. Dans sa poussette, elle avait l’air rassurée de retrouver l’eau lisse et calme, si différente des vagues qu’elle avait pu observer sur l’île Scilly. On s’est arrêtées pour donner du pain sec aux canards, ça la fait toujours rire. Par contre, elle reste encore dubitative lorsqu’un bout de pain disparait comme par magie, happé par un poisson.
Va falloir t’habituer, parce que la magie, tu vas vivre en plein dedans ma petite !
J’ai profité du chemin du retour pour passer au centre du village, pour aller chercher du pain. D’habitude, je préfère rentrer directement et y retourner en voiture, pour éviter que Megan ne prenne froid, mais vu les températures d’aujourd’hui, ça ne posait pas de problème. En plus, la boulangère adore Megan et lui donne toujours une barre chocolatée, alors forcément Megan l’adore aussi.
Mais visiblement, ma fille a encore un peu de mal à coordonner ses mouvements et se retrouve souvent avec du chocolat partout. Bon, là je peux encore être heureuse, elle n’en avait que sur la figure, elle avait réussi à épargner ses vêtements. Victoire !
Et en plus, elle n’a pas fait tomber son goûter improvisé en chemin, donc pas de cris ni de pleurs. Double victoire !
Jour 81 : 368 mots
Décembre 1983
Des barres chocolatées à la boulangerie


Aujourd’hui, c’était à mon tour d’aller chercher les enfants à l’école. Mais quand je suis arrivée dans la classe, Sean était puni. On m’a alors expliqué qu’il s’était battu avec un de ses camarades. J’ai été surprise, car même si Sean est un bulldozer, c’est un gentil bulldozer, il ne ferait pas de mal à une mouche. Et apparemment, il n’a pas voulu dire pourquoi il avait frappé cet élève. Et j’ai remarqué aussi que Megan avait une tête bizarre, entre révoltée et soulagée, mais heureuse quand même.
J’ai promis que j’allais en parler à Margaret, et on nous a laissés partir.
On avait à peine tourné la rue que Megan s’est jetée dans les bras de Sean, en lui disant qu’il était trop gentil, qu’il n’aurait pas dû être puni et qu’elle l’aimait encore plus que son lapin en peluche (chose exceptionnelle, même moi je n’ai pas cet honneur).
J’ai alors demandé à Sean ce qu’il s’était passé. Apparemment, (je dis apparemment, je n’ai que la version des enfants) (mais de toutes façons, je serai dans leur camp quoi qu’il arrive) ce fameux Nathanaël se moque de Megan depuis Halloween, quand elle avait eu peur de la représentation des sorcières. Il s’amuse souvent à imiter les « sorcières » pour lui faire peur, et aujourd’hui elle était fatiguée et s’est mise à pleurer. Sean lui a aussi demandé d’arrêter et l’autre a continué. Alors Sean lui a donné un coup de pied.
Ok. Je suis adulte, je ne dois pas inciter la violence. Je leur ai expliqué qu’ils auraient plutôt dû en parler à un adulte avant d’en arriver là, et j’en parlerai à Margaret, elle s’occupera des remontrances. Mais d'un autre côté...

- Bon, je crois que la journée a été dure pour tout le monde. Ça vous dit des barres chocolatées ? On est tout pile devant la boulangerie, on peut les manger en rentrant à la maison. En plus, la boulangère vous fait coucou, regardez ! Aller, on entre lui dire bonjour.

Voilà ! Je ne lui ai pas dit qu’il avait bien fait de frapper l’autre morveux. Mais je pense que le message est passé.
Ni dieu, ni maître, mais des frites, bordel !

Avatar de l’utilisateur
princesse
PollyPocket grandeur nature
Messages : 3839
Inscription : 30 mars 2015 - 10:32

Re: [Validations] Combat à mort - IV

Message par princesse » 21 juin 2017 - 21:01

JOUR 82 - Du mercredi 21 juin, 22h00 au jeudi 22 juin, 21h59.


Participants
- Princesse (5 jours restants)
- Mikoshiba (2 jours restants)
- Alhüin (4 jours restants)

Éliminés
- Chouette (J1)
- Fleur d'épine (J1)
- LaLouisaBlack (J1)
- Seonne (J1)
- AgatheK (J4)
- Lyssa7 (J7)
- SamanthaBlack7 (J7)
- Awena (J8)
- Mary-m (J10)
- Ocee (J11)
- Layi (J11)
- Cilou (J11)
- DameLicorne (J14)
- Api (J14)
- Satchrê (J18)
- Norya (J21)
- selket (J28)
- Labige (J33)
- Catie (J39)
- Dreamer (J39)
- Lilimordefaim (J39)
- Leeloo Lovegood (J39)
- Pimy (J42)
- Eejil9 (J44)
- BellaCarlisle (J62)
- Josy57 (J63)
- anhya (J74)
Image
"Bientôt sur vos écrans "

Avatar de l’utilisateur
princesse
PollyPocket grandeur nature
Messages : 3839
Inscription : 30 mars 2015 - 10:32

Re: [Validations] Combat à mort - IV

Message par princesse » 22 juin 2017 - 09:20

Jour 82 - 263 mots sur Word
Appuyée sur le comptoir de sa librairie, Erelle Lemézec avait les yeux rivés sur le bouquin qu’elle tenait entre ses mains. Ses hanches, menues, semblaient frôler le rebord acéré du bureau à chacune de ses inspirations, tandis que ses longs doigts glissaient sur les lignes qu’elle tentait de déchiffrer d’un air concentré mais apaisé. Ses yeux, dont Alexandre ignorait la couleur, étaient ourlets de longs cils noirs. Ils étaient assortis à sa chevelure épaisse d’un brun tirant sur l’acajou lorsque les rayons du soleil s’accrochaient sur ses boucles lâches.
La jeune femme arqua un sourcil, et sa respiration s’affina sur sa lèvre inférieure, toujours prisonnière de ses dents. Sa bouche était charnue, bien plus pulpeuse que le reste de ses formes, dissimulées par un chemisier à peine cintrée, et par un pantalon de tailleur un peu trop lâche au niveau des hanches.
Alexandre inclina la tête. Cette bouche lui donnait l’impression d’avoir été piquée par une abeille tant le contour de ses lèvres étaient dessinées de manière nette et précise, parfait contraste entre le volume séducteur de ses lèvres et celui, à peine esquissé, de ses joues clairs. Il secoua la tête. Ce n’était pas le moment de détailler cette fille. Après tout, il la connaissait déjà bien assez, ou tout du moins, pensait-il la connaître déjà bien assez, pour savoir qu’Erelle Lemézec était l’équation parfaite d’une petite libraire indépendante et d’une jeune femme issue d’une ruralité en pleine croissance. Elle avait des rêves pleins la tête, mais aucun moyen de les réaliser ; et c’était précisément cette variable qui intéressait tant Alexandre.


(Désolée pour les doubles-posts, mais je ne pense pas pouvoir posté en tant et en heure plus tard dans la journée :oops: :oops: )


Edit Layi : Pour la peine tu seras fouettée sur la place publique ! :twisted: => ne me tente pas... j'adore le fouet ! :mrgreen:
Dernière édition par princesse le 22 juin 2017 - 19:30, édité 1 fois.
Image
"Bientôt sur vos écrans "

Répondre

Revenir vers « Complots et autres machinations »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Lyssa7 et 0 invité