[Fiche Auteur] TeddyLunard

Espace de promotion de vos fanfictions. Venez nous faire découvrir vos derniers textes.
Avatar de l’utilisateur
TeddyLunard
Animagus non déclaré
Messages : 367
Inscription : 30 déc. 2013 - 23:21

[Fiche Auteur] TeddyLunard

Message par TeddyLunard » 31 oct. 2017 - 22:04

Bienvenue à toutes et à tous !


J'ai pas mal hésité avant de créer cette petite fiche, parce que jugeais que je n'avais pas assez de matière pour en constituer une, mais je pense que le temps est maintenant venu :lol:

Entamons par des présentations ;)

Je m'appelle Thomas, et je suis inscrit sur hpfanfiction depuis 2013 (ça remonte tout de même :lol:), donc je suis membre depuis mes années lycée ;) Je ne me suis inscrit sur le forum que quelques temps après, lorsqu'un de mes textes - sur lequel je ne m'étais pas vraiment appliqué, il faut le dire - a fait un bide monumental et qu'on m'a conseillé de prendre un.e bêta sur le forum :mrgreen: Je me suis donc inscrit sur le fofo le 30 décembre 2013 (une date comme celle-là, il faut la choisir :mrgreen:), et depuis :

Image


Je crois que c'est depuis ce moment que mon écriture a vraiment pu progresser, parce que sur le fo', il est rare de ne trouver personne pour aider à une relecture :hug:
Donc, pendant cette période lycéenne, j'avais une lubie : les histoires glauques, noires, de meurtres, avec sang et larmes, et coupables diaboliques avec des plans machiavéliques et je rejettais bien loin les intrigues sentimentales ou les personnages profonds... C'était un peu le moment de ma crise d'ado littéraire m'voyez ? :lol: D'ailleurs à cette époque je ne lisais que du Poe. :mrgreen:
Enfin bref, fini le lycée, me voila en prépa, et là, c'est le chambardement. Je me rends compte que de très belles choses peuvent être dites en dehors d'intrigues bien noires. Je relis Rimbaud avec des yeux neufs, je vibre avec Baudelaire, mais surtout je découvre Aragon. Séisme. Force 10. Surtout avec Aurélien, je découvre que le monde n'est pas si morne et noir. Que la réalité peut être poétisée et que l'imagination est la faculté suprême.
Chambardement donc.


Seulement voilà (subtile transition), sur HPF, je n'ai pour l'instant pas écrit énormément ! Ou, du moins, ce que j'ai écrit remonte à loin, donc est marqué par une certaine naïveté, et donc par une certaine maladresse au niveau du style :mrgreen: Depuis deux ans maintenant je n'ai rien écrit, mais j'ai profité de l'été dernier pour coucher sur le papier une nouvelle histoire, qui a macéré dans les vapeurs argonniennes et rimbaldiennes :lol:

Si je devais donc vous recommander une histoire à aller lire, parmi toutes celles qui vous sont présentées, c'est bien Le Murmure des Plaines, qui est, je pense, l'histoire la plus aboutie que j'aie pu fournir ! :D

Voici donc ce que vous pouvez trouver sur cette fiche :


Mes premiers essais : des polars et des intrigues noires
Le Complot

Image

© Warner Bros

Il y a un complot. Dans les plus hautes sphères du Ministère de la Magie. Des dossiers secrets ont été volés, un homme assasinné. Le Ministre ne fait plus confiance à son Ministère. Quatres membres de l'Ordre du Phénix sont envoyés pour enquêter. Ils doivent retrouver l'auteur du meurtre ainsi que les dossiers afin d'éviter qu'une guerre n'éclate. Une enquête qui les mènera dans les plus hautes sphères de l'administration magique.

Elle ne sourit plus...

Image

Copyright Romanza38 sur http://album.aufeminin.com/

Une véritable surprise s'abat sur l'Ordre du Phénix lorsque Drago Malefoy et sa femme, Astoria Greengrass déposent leurs candidatures pour faire parti de l'association des Aurors. Mais les choses se compliquent lorsque la soeur d'Astoria est retrouvée morte...


Mes différents OS
La Leçon de Piano

Image

Mary-dreams sur DA

Un piano. Deux âmes en peine. Une mélodie somptueuse. Il en faut peu pour faire chavirer les cœurs et faire tourbillonner les esprits. L'amour surgit toujours quand on s'y attend le moins. Ici, c'est autour d'un piano que deux êtres se lieront.
Le Laboratoire

Image

Deviantart de Iorneniesart

Merlin a un frère. Nirlem est tout le contraire de Merlin. Il veut le dépasser mais échoue lamentablement à chacune de ses tentatives. Après de nombreux échecs, Nilerm s'enferme dans son laboratoire et, pendant la nuit, prépare sa vengeance.
Cette nuit, la jalousie sera son fer de lance.
Cette nuit, son frère mourra.
Le Chant du Détraqueur

Image

Rabudrago sur DA

A Azkaban, il règne un silence profond. Un silence de mort. Les prisonniers ne parlent pas, ils ne chuchotent pas, car chaque bruit les rappelle au châtiment qu’ils subissent. Aucun mouvement ne vient troubler la pesante immobilité de la prison des sorciers. Cependant, il leur arrive parfois d’entendre un chant s’élever. La cas est rare mais existe. C’est un chant mélodieux et triste. Un chant mélancolique. Le chant des regrets. Le chant de la mort. Le chant des Détraqueurs.


Celui-ci, c'est l'OS que j'ai préféré écrire, celui qui m'a le plus passionné et qui m'a demandé le plus d'adpatation par rapport au thème que je voulais aborder. C'était un vrai exercice de style dont je ne suis pas totalement mécontent ;)


Mes participations à différents concours
Jour de fête

Image

Happier Life par kailana-sama

Aujourd’hui est un jour de fête. C’est le 20ème anniversaire de la victoire lors de la Bataille de Poudlard. Tous sont présent : anciens professeurs et anciens élèves acclamés en véritables héros. Teddy, lui aussi, est présent. Pour la toute première fois de sa vie. Pour la première fois de sa vie, il va se rendre sur la tombe de ses parents, qu’il avait toujours évité jusqu’à lors. Pour la première fois de sa vie, il sera confronté à ses parents. Pour la première fois de sa vie, il sera confronté à lui-même.
Nuits Blanches chez les Gryffondor

Image

Image tirée de Pottermore, modifiée par mes soins

Le recueil qui vous est presenté ici contient les pires cauchemars de l'auteur. Des textes lui ayant fait s'arracher les cheveux, ayant provoqué chez lui d'atroces cauchemars ou l'ayant forcé à sacrifier ses nuits devant son ordinateur, l'obligeant à compter ses mots et à limiter sa logorrhée tant bien que mal.
Le recueil qui vous est présenté ici contient toutes les participations de l'auteur à la nouvelle session d'A vos claviers 2014 !
Auteur soit dit en passant très narcissique puisqu'écrivant son résumé à la troisième personne...


Voici donc le recueil de mes participations à l'édition 2014 d'A Vos Claviers, qui avait été orchestré par Saam et Extraa (ça remonte à loin quand j'y repense :lol: )
Une Soirée de Noël

Image

Illustration de WilliamSnape sur DA

La soirée s'annonce belle, c'est Noël ! Les élèves sont réunis dans la Grande Salle et échangent avec leurs professeurs des histoires tantôt drôles, tantôt effrayantes... Seulement, ce soir est aussi un soir où plusieurs secrets demeurés cachés vont se révéler... Et pas de la manière la plus prévisible qui soit...

Joyeux Noël EncreEvasion !


Et voici une ficlette que j'avais écrite pour l'échange de Noël de 2014, ce qui fait aussi un sacré bail ! ;)


Le cycle (dont je cherche encore le nom...) :
Le Murmure des Plaines

Image

Image libre de droits, retouchée par mes soins


A travers vents et marées, Henry Pimmes résiste au flux sauvage de la vie. Son histoire personnelle lui paraît aussi obscure que celle qui se joue en dehors du monde qu'il se bâtit dans la contemplation des vastes plaines derrière sa maison. La guerre le tire de sa rêverie et le projette dans un monde gris, où les hommes ne sont plus. Dans un univers de plus en plus étriqué par la menace des Mangemorts, il doit trouver une place pour sa conscience hors-normes.


Voilà, alors celle-là, c'est ma préférée, et c'est également celle que je vous recommande le plus de lire. Elle est en cours de publication, à raison d'un chapitre par semaine. Elle n'attire pas grand monde pour l'instant, peu de lecteurs poussent la curiosité jusqu'au chapitre 2, elle n'a aucune review, donc lâchez-vous, si vous le souhaitez, et dites-moi ce que vous en pensez ! :D
Cette fic compte beaucoup pour moi, je me suis vraiment donné à fond pendant le processus d'écriture d'autant plus que j'ai fini par m'identifier au personnage principal, et j'aimerai grandement en avoir des retours, qui sont également très importants pour moi ! :)
When all is said and done

Image

Tuscany, Sunrise — Brettc (2010) — DA

Marlène Knight ne cesse de courir le monde pour en trouver la cohérence. Mais, prise dans une réalité qui ne cesse de hurler son anarchie, ses certitudes éclatent dans le tumulte de la guerre.

Lui reste une idée, qui l'accompagnera jusqu'à la fin.

La cohérence, c'est quand tout est fini

Voilà voilà, on arrive à la fin ! J'espère vous avoir intéressé.e.s, et si ce n'est pas le cas, et bien je me reconvertirai dans la vente à la sauvette de Dragées Surprises de Bertie Crochue dans l'Allée des Embrumes ! :lol:

Force et courage à vous !
Et mangez du chocolat !

Image

♥♥♥
Dernière modification par TeddyLunard le 18 mars 2018 - 23:25, modifié 2 fois.
Image

Things end. That's all. Everything ends, and it's always sad. But everything begins again too, and that's... always happy. Be happy.

Avatar de l’utilisateur
TeddyLunard
Animagus non déclaré
Messages : 367
Inscription : 30 déc. 2013 - 23:21

Re: [Fiche Auteur] TeddyLunard

Message par TeddyLunard » 05 nov. 2017 - 23:02

Le chapitre 3 du Murmure des Plaines vient d'être publié ! :D
Si vous passez par là, bonne lecture ! ;)
Image

Things end. That's all. Everything ends, and it's always sad. But everything begins again too, and that's... always happy. Be happy.

Avatar de l’utilisateur
TeddyLunard
Animagus non déclaré
Messages : 367
Inscription : 30 déc. 2013 - 23:21

Re: [Fiche Auteur] TeddyLunard

Message par TeddyLunard » 12 nov. 2017 - 09:39

Bonjour tout le monde !
Le chapitre 4 du Murmure des Plaines vient d'être publié ! Au programme, quelques scènes d'action dans les rues de Pré-au-Lard, quelques mystères résolus et une résistance effarouchée ! Il s'agit du chapitre le plus long, donc si vous passez par là, j'espère qu'il vous plaira ! :D
Et pour vous, en exclusivité, deux petits extraits ! ;)
Il crut enfin qu’il tanguait, qu’il était embarqué sur un navire capricieux, sur un bateau ivre pris dans une mer agitée. Lorsqu’il regarda par-dessus bord, il vit que l’eau était noire. Tout devint rouge. Puis tout redevint coloré. Il sentait que son rêve fiévreux lui échappait, qu’il était enchaîné et qu’il ne pouvait que voir ce scénario se déroulait devant lui.
Il était comme dans une caverne, enchaîné à une chaise, devant un écran, et des personnes derrière lui passaient devant un feu avec des sculptures dont il ne pouvait percevoir que les ombres qui se répercutaient sur la paroi. Il voulait briser ses chaînes. Il ne le pouvait pas.
Des murs de la caverne suintaient des murmures, des paroles qu’il ne voulait pas entendre, des rejets de sa conscience. Des voix familières et menaçantes rampaient vers lui. Et maman, elle aime toujours papa ? C’était un homme bien, brave. Non jamais, il ne voulait plus entendre cela.
Le navire voguait et lui, sur le pont de son désespoir inconscient, il donnait libre cours à ce naufrage. Il plissait les yeux pour voir où allait le mener cette dérive. Il vit un éclat blanc sur la coque rouge brique de son navire. Il y eut un bruit sauvage de ronronnement. Il pensa à des animaux qui pourraient le faire disparaître.
Il voguait dans un trou plein d’eau au beau milieu de l’océan. L’océan n’a pas d’âge et il charrie des morts. Pourquoi ne m’a-t-on pas trouvé, moi ? Qu’est-ce que j’ai de moins ? Il fallait arrêter ça. Mais il ne pouvait pas. Tout lui semblait mêlé. L’espace et le temps.
Et l’océan qui n’a pas d’âge.
Il faut croire que ce serment n’est plus au goût du jour. Il essayait de nous protéger ! Il sentit la chaleur d’un nom, la présence dans son rêve de quelque chose.
Et l’océan qui charrie des morts.
Ils commencèrent à établir un plan de passage au travers des différentes rues de Pré-au-Lard. Ils étaient six personnes munies de baguettes, et Henry, qui servirait d’éclaireur. On définit les zones à risques, à savoir les intersections, où se rejoignaient souvent deux Rafleurs et un Détraqueur. On privilégiait les rues à angles, plus faciles à défendre. On prit en compte la présence de granges ou de garages abandonnés, en prévoyance d’éventuelles cachettes en cas de complications. On définit donc un itinéraire et des postes. De toute évidence, le nombre d’élèves à évacuer serait considérable, et demandait qu’on y aille petit groupe par petit groupe. On décida donc qu’un groupe serait composé de vingt-cinq élèves, encadrés à l’arrière par les époux Rostakov, au milieu par Abelforth et Marlène, et à l’avant par Yann et Arthur.
A peine la carte posée sur la table fut-elle repliée que le portrait d’Arianna Dumbledore pivota. On vit avec les jeunes élèves des élèves plus vieux qui se portèrent volontaires pour escorter des convois selon l’itinéraire défini. L’opération, assuraient-ils, irait deux fois plus vite. On accepta.
Au moment de sortir avec le premier convoi, Henry déglutit.
Tout commençait.
Image

Things end. That's all. Everything ends, and it's always sad. But everything begins again too, and that's... always happy. Be happy.

Avatar de l’utilisateur
TeddyLunard
Animagus non déclaré
Messages : 367
Inscription : 30 déc. 2013 - 23:21

Re: [Fiche Auteur] TeddyLunard

Message par TeddyLunard » 19 nov. 2017 - 10:17

Le chapitre 5 du Murmure des Plaines vient d'être publié ! :D
Il constitue la première partie de la conclusion de l'histoire d'Henry Pimmes dans le monde des sorciers ;) Un court épilogue suivra, et sera publié la semaine prochaine.
En attendant, voici deux extraits du chapitre 5 ! J'espère qu'il vous plaira, si vous passez par là ! ;)
Il brandit sa baguette et la passa sur le corps de l'homme, comme une caresse. Il marmonnait quelque chose, et sa voix prenait une douceur réconfortante.

Le cœur de Henry se réchauffa, à mesure que les plaies de l'homme se refermaient à vue d'œil. Et sa voix qui caressait maintenant sa peau, qui soignait ses blessures, qui nettoyait ses plaies. Sa voix douce et vertigineuse, qui faisait oublier le cataclysme humain qui se déroulait dehors, de l'autre côté du village. Cette voix chaude qui transportait son esprit bien loin de ce chaos sanglant, qui le faisait capitaine d'un navire blanc voguant paisiblement dans des eaux calmes.

Il crut reconnaître du latin dans l'incantation de Yann. Il crut l'entendre dire « Vulnera Samento ». Il crut être ce blessé, assis sur le lit de camp, dont le sang se remettait alors à couler dans ses veines. Ce blessé qui, sous ses yeux, reprenait vie.

Il crut enfin qu'il n'y avait plus de guerre.
L'afflux de blessés graves s'était tari. On n'entendait plus rien venant de la cave.

La trêve avait apporté avec elle ce silence que Henry trouvait réconfortant et rassurant.

Il avait cru un instant que la guerre était terminée.

— On a éteint les derniers incendies, disait Arthur, le visage noir de cendres. On a ramené les derniers blessés, et on a installé les morts sur la plaine, sous des draps. On ne peut rien faire de plus. Nous devons attendre la fin de cette heure.

— Potter ne doit pas se rendre, dit Marlène. Il ne peut pas faire ça, pas après tout ce que nous avons fait.

— Peut-être n'a-t-il pas le choix, suggéra Anton. Nous avons subi des pertes, mais imaginez à Poudlard, où était la majorité des Mangemorts...

— Il doit se battre ! siffla Marlène entre ses dents. Il ne peut pas nous abandonner, il ne le doit pas !

— Nous n'avons aucune nouvelle de ce qui se passe là-bas, répliqua Yann avec fermeté, nous sommes soumis au temps. Et nous ne devons pas bouger, sous peine de relancer les combats. Nous avons subi assez de pertes, il faut profiter du répit qui nous est donné.

— Du répit ? s'exclama Marlène, dont le visage commençait à devenir rouge. Tu appelles cela du répit ? J'appelle cela du cynisme !

Les blessés du salon firent comme s'ils n'avaient rien entendu. Certains se tortillèrent, mal à l'aise.

— Peu importe, trancha Yann en lui intimant de baisser le ton. Le calme est revenu, il faut en profiter pour reprendre des forces.

Henry les regardait, assis sur une chaise. Il avait l'impression d'être dans un monde séparé. Il pensait que leurs problèmes ne pouvaient pas l'atteindre, qu'il était extérieur à tout cela, à toute cette bataille et à tout ce sang
Image

Things end. That's all. Everything ends, and it's always sad. But everything begins again too, and that's... always happy. Be happy.

Avatar de l’utilisateur
TeddyLunard
Animagus non déclaré
Messages : 367
Inscription : 30 déc. 2013 - 23:21

Re: [Fiche Auteur] TeddyLunard

Message par TeddyLunard » 26 nov. 2017 - 10:50

C'est un grand jour aujourd'hui ! L'épilogue du Murmure des Plaines vient d'être publié ! Merci à ceux qui auront suivi cette histoire, et j'espère que ce dernier chapitre vous plaira !
Pas d'extrait aujourd'hui, étant donné la longueur du texte ;)
Bonne lecture si vous passez par là, et merci encore ! :)
Image

Things end. That's all. Everything ends, and it's always sad. But everything begins again too, and that's... always happy. Be happy.

Avatar de l’utilisateur
TeddyLunard
Animagus non déclaré
Messages : 367
Inscription : 30 déc. 2013 - 23:21

Re: [Fiche Auteur] TeddyLunard

Message par TeddyLunard » 18 mars 2018 - 23:23

Bonjour / bonsoir à toutes et à tous !
Je me suis rendu compte que je n'avais pas mis à jour cette fiche, alors comme je suis en pause-de-révisions, je le fais maintenant en vous présentant un tout nouveau texte, qui s'inscrit dans la continuité du "Murmure des Plaines" (ce sera un cycle, une trilogie, dont cette histoire est en somme le deuxième volet), qui est en fait un song-fic sur la chanson "When all is said and done" d'ABBA (<3). Comme le "Murmure", cette histoire a une petite prétention poétique, et il est d'ailleurs fortement conseillé d'avoir lu le "Murmure" pour lire cette histoire. Mais si vous n'en n'avez pas envie (c'est compréhensible), vous pouvez très bien vous lancer dans la lecture de cette histoire, elle ne forme pas un tout hermétique ;)

Je peux vous dire d'emblée que le troisième volet sera une enquête anthropologique menée par Yann et Arthur, personnages apparaissant dans le Murmure des Plaines !
Mais voici le texte en question :
When all is said and done

Image

Tuscany, Sunrise — Brettc (2010) — DA

Marlène Knight ne cesse de courir le monde pour en trouver la cohérence. Mais, prise dans une réalité qui ne cesse de hurler son anarchie, ses certitudes éclatent dans le tumulte de la guerre.

Lui reste une idée, qui l'accompagnera jusqu'à la fin.

La cohérence, c'est quand tout est fini

Voilà, si l'envie vous prend, n'hésitez pas ! :D
Image

Things end. That's all. Everything ends, and it's always sad. But everything begins again too, and that's... always happy. Be happy.

Répondre

Revenir à « La bibliothèque de Poudlard »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité