[Officiel] Concours de Drabble [textes]

Ensemble des concours organisés par les membres et les équipes sur les sites d'HPF.
Avatar de l’utilisateur
sakura284
Bactérie Empathique
Messages : 1929
Inscription : 16 sept. 2011 - 07:34

[Officiel] Concours de Drabble [textes]

Message par sakura284 » 25 nov. 2017 - 17:52

Concours de Drabble: Vos textes !

Qu'est ce que c'est ?
A l'occasion de notre nouveau partenariat avec les Editions Jungle, nous vous proposons un petit concours dédié à l'album "A Poudlard".

Image
"A Poudlard" de Cendres
(Logo par Labige)


Comme vous l'avez deviné, ce sujet répertorie vos participations au concours.

A vos marques. Prêt? Postez !

Avatar de l’utilisateur
Carminny
Vendeur chez Fleury & Bott
Messages : 645
Inscription : 23 mai 2015 - 13:39

Re: [Officiel] Concours de Drabble [textes]

Message par Carminny » 06 déc. 2017 - 19:35

Thème: Polynectar
Nombre de mots: 170
De l'utilité d'une potion

Dumbledore soupira en se penchant sur les papiers administratifs de Poudlard. Quel travail que de s'occuper du bon fonctionnement d'une école ! Heureusement qu'il pouvait compter sur cette chère Minerva pour l'aider.
- Bonsoir, Albus, le salua justement la susnommée en entrant dans le bureau.
- Bonsoir, Minerva, tu t'es enfin raisonnée que tu n'as pas besoin de toquer avant d'entrer ? sourit Albus.
Sa sous-directrice balaya sa question d'un coup de main sec et sortit sa baguette.
- Je peux te proposer un bonbon au citron ? demanda le vénérable directeur.
- Non, siffla son amie.
Quel doxy l'avait encore piqué ?
- Vous ne m’échapperez pas ! Mouahaha !
Sur ce Minerva McGonagall se transforma en Lord Voldemort.
- Polynectar je suppose, tenta diversion Dumbledore en cherchant sa baguette.
Son pire ennemi brandit la sienne et la dirigea vers le vieux directeur.
- Je ne vous ai jamais pardonné de ne pas m'avoir proposé des bonbons au citron quand vous êtes venu me voir à l’orphelinat. Avada Kedavra !


Thème: Serpentard
Nombre de mots: 300
De vert et de bal

- Harry ?
- Hm ?
Le jeune garçon émergea de son devoir de potion pour se tourner vers la sœur de son amie. Celle-ci le regardait à demi fâchée et à demi attendrie. Harry savait que son regard vert faisait souvent cet effet-là au gens, surtout au professeur Rogue. Et il avait appris à en profiter.
- Pourquoi est-ce que tu as invité Chang au bal ?
Harry Potter sourcilla, surpris. Il ne s'attendait pas à devoir se justifier devant Astoria Greengrass. Il savait bien que la fillette était amoureuse de lui depuis bientôt deux ans mais jamais elle ne lui avait demandé de sortir avec elle.
- Elle va vouloir porter du bleu et toi, c'est le vert qui te met en valeur ! Il faudrait que tu choisisses une cavalière qui te correspond. Moi, par exemple, le vert me va très bien au teint. D'ailleurs...
- Astoria !
Harry soupira de soulagement lorsqu’apparut Daphné, sa meilleure amie.
- Laisse-nous, veux-tu, puis ce tournant vers Harry la blonde lâcha : ton meilleur ami est un imbécile.
- Ah ? Qu'a fait Blaise ?
- Il s’est battu avec Weasley.
Daphné leva les yeux au ciel puis ajouta avec un clin d'œil.
- Weasley a été transformé en belette par Maugrey.
- Quel idiot.
- Je te fais pas dire. Croire qu'on ne s’aperçoive de rien. Au moins il n'a pas pu mettre ton nom dans la coupe.
- C'était joli.
- Très joli. Je le vois encore avec la peau mauve. Au fait elle te voulait quoi, ma sœur ?
- Que j'abandonne Cho et que je l'invite elle à la place.
- Je ne vois pas ce que tu lui trouves. Elle n'est pas tellement belle que ça. En plus elle n'est même pas à Serpentard !

Thème: Intrus à l'école
Nombre de mots: 492
Perdue par magie

Je ne te ferais plus jamais confiance, Rosy. Sous prétexte que je passe trop de temps dans mes livres, tu m'as entraînée dans une grande promenade. Ne t'inquiète pas, on sera de retour pour le déjeuner, tu pourras passer le reste du dimanche enfermée dans ton bureau, disais-tu.
Rosy, tu ne sais pas à quel point je te déteste parfois. Comme maintenant. Je ne pense pas que tu l'aies remarqué mais il est déjà dix-sept heures passé. Enfin peut-être que tu manges ton déjeuner le soir, je ne me crois pas capable de juger tes habitudes alimentaires.
Et puis, cette forêt dans laquelle nous nous perdons depuis ce matin me fait peur. Très peur. N'entends-tu pas ces branches qui craquent sous des sabots, ces flèches qui sifflent dans notre dos, ces cris de bêtes sauvages, ces lueurs dans les buissons ? Je suis certaine d'avoir vu un cheval ailé là-bas, derrière les buissons. Et avant, il y avait une créature étrange avec des doigts comme des branches qui s'est accroupie au pied d'un arbre et nous a regardées avec colère.
Alors oui, Rosy, cette forêt me fait peur. Ne peux-tu pas accepter que nous nous sommes perdues ? Que dirais-tu si on allait au château là-bas ? Il a l'air rassurant et habité. On pourrait demander notre chemin...

Dis-moi, Rosy, ce château ne te fait-il pas peur ? Les escaliers bougent tout seul, les peintures sont animées, les bougies flottent. Je penserais presque que c'est de la magie, Rosy, et tu sais à quel point je ne crois pas en ces inepties. J'ai vu un jeune adolescent produire des étincelles avec un bâton. Je veux croire que ce sont seulement des tours qu'ils nous jouent, que les escaliers sont montés sur des rails, que les toiles peintes sont en réalité des écrans numériques, que les bougies sont accrochées par des fils invisibles, que ce garçon avait un cierge magique en main.
Magique. C'est le mot. Je ne pensais pas que je pouvais y croire. Mais Rosy, j'ai vu un fantôme. Un vrai. Il était translucide, glacé et très poli. Car, Rosy, je ne sais comment me l'expliquer: ce fantôme m'a traversée et ensuite s'est excusé. Alors Rosy, je ne sais plus quoi faire. Mes certitudes se sont effondrées.
Ce vieil homme qui vient vers nous peut peut-être nous expliquer, peut-être nous dire où nous avons atterri, peut-être nous expliquer comment ils font, peut-être nous aider à retrouver la raison ? Qu'en dis-tu, Rosy ? Tu es déjà en train de lui parler. Que signifie tout cela ?
Le vieil homme nous dit de le suivre. Tu ne vas quand même pas lui faire confiance, Rosy. Toi qui es toujours si méfiante. Moi, je voudrais juste comprendre. Comprendre ce qu'il se passe. Parce que, Rosy, toi tu sais vivre sans comprendre, mais moi je perds la raison.
Je l'ai oublié ce château et sa magie, Rosy, et je sais que toi aussi.
Image
Si les gens ne croient pas que les mathématiques sont simples, c'est uniquement parce qu'ils ne réalisent pas à quel point la vie est compliquée.
John von Neumann

Avatar de l’utilisateur
Tagadda
Elève de troisième année
Messages : 56
Inscription : 28 janv. 2013 - 17:05

Re: [Officiel] Concours de Drabble [textes]

Message par Tagadda » 07 déc. 2017 - 00:10

(Un grand merci à Roxane-James pour la correction et ses commentaires :biz:)

Thème : Intrus à l'école
Nombre de mots : 497
Intruder session


«Oh non mais c’est pas possible ! C’est quoi ce bordel encore ? Je suis où maintenant ? Couverture réseau partout dans le monde, tu parles...

Et toi là le GPS t’es pas censé m’indiquer le chemin? Au lieu de m’écrire “aucun signal GPS”. Je le vois bien ton majeur bien droit en plein milieu de l’écran hein, fais pas genre. Comment je suis censé rentrer chez moi maintenant ? Pas un brin de civilisation en plus, c’est quand même formidable...»

***


«Oh super voilà que je tombe sur un château en ruine maintenant… Purée j’ai oublié un truc super important en plus, mais impossible de me rappeler quoi… Peut-être mon chemin ? Ha ha... Ou alors d’avoir une vraie connexion internet ! Ou plutôt un GPS qui fonctionne ! La prochaine fois je prends une carte… Bref avance, si tu montes tout en haut de la tour là-bas, tu verras peut-être où tu es...»

“ATTENTION DANGER
RISQUE D'ÉBOULEMENT”


«Ouais ben j’ai pas vraiment le choix monsieur le panneau alors désolé, mais j’y vais quand même…»

***


«Mais, qu’est-ce que... pourquoi y’a autant de monde ici ? Et il est passé où le château hanté ?

Excusez-moi ? On est où là exactement ? C’est quoi tout ce monde ? Habillé en robe en plus, c’est pour un festival, un truc comme ça ?

- Bah non, t’es à Poudlard, t’as reçu un sortilège de confusion ou quoi ? Je t’ai jamais vu avant t’es dans quelle maison ?

- Dans quelle maison ? Dans celle de mes parents, c’te question, je suis juste parti me promener et j’ai atterri ici je sais pas trop comment.

- Ha ha très drôle. Je sors d’un cours de potion alors évite de me prendre pour une idiote, je suis pas vraiment d’humeur. En plus après j’ai sortilège et j’ai complètement oublié de m'entraîner, le prof va encore me donner du travail supplémentaire... Par contre, j’ai tellement hâte d’aller à mon cours de soin aux créatures magiques ! Il paraît que le prof va nous montrer des bébés licornes !

- Des potions, des sortilèges et des licornes...

- Ben oui, bon je te laisse, faut que j’aille en cours, on se reverra sûrement dans la grande salle. A plus !»

«Et c’est qu’elle s’en va en plus ! Ah non mais ça va bien 5 minutes c’est quoi encore cette histoire ? J’aimerais bien qu’on arrête de me prendre pour une bille, ça serait sympa. Des licornes, et puis quoi encore ? Et ma mémé elle a une moto volante aussi ! Non mais n’importe quoi… Si elle voulait pas me dire ce qu’ils trafiquent tous là, suffisait de le dire, pas besoin d’inventer des trucs pareils. Bref, on rebrousse chemin, je préfère encore me perdre dans la cambrousse plutôt que de rester avec ces dérangés du bulbe… en plus, je suis sûr d’avoir oublié un truc super important…»
Thème : Serpentard
Nombre de mots : 302
Poète en herbe


Serpentards tête de lard
Froussards, lâches, couards,
Qui dans leur cachot tous les soirs,
Se transforment en vipères noires
Où ils y mangent des cafards



«Harry, qu’est-ce qui rime avec cafard ?

- Quoi ? Aucune idée, demande plutôt à Hermione ce qu’il faut qu’on fasse après avoir mis les yeux de scarabé. La potion a pas du tout la couleur bleue indiquée dans le livre, j’ai dû louper une étape...».

Cafard, cafard, cafard, cafard...

«Je constate que vous êtes un véritable virtuose de la langue monsieur Weasley. Et je suis également ravi de constater le vif intérêt que vous portez à mon cours. Laissez-moi donc vous convier à une petite soirée de retenue dans mon bureau ce soir, où vous aurez l’immense honneur d’améliorer votre vocabulaire relativement peu étendu. Quelques lignes à copier dans le traité des potions à usage cutané devrait vous apporter quelques mots de vocabulaire supplémentaires. Ce qui dans votre cas ne serait pas de trop.

Maintenant si vous voulez bien vous remettre à votre chaudron, votre cher camarade Potter m’a l’air d’avoir grand besoin d’aide au vu de la couleur verdâtre de sa potion qui est bien loin du bleu pâle attendu.

Potter, la prochaine fois, vous penserez à ajouter la poudre d’asphodèle avant l’essence d’Aconit et non l’inverse. Mais je ne vois même pas pourquoi je prends la peine de vous le faire remarquer, tout ce que je tente de vous enseigner semble vous glisser dessus sans vous atteindre. En attendant, vous êtes priés de recommencer votre potion Evanesco et tâchez cette fois de suivre correctement les instructions.»

Severus Rogue, face de bouledogue,
Véritable tyran, avec les autres maisons,
Mais qui par contre avantage, ces pleutres de Serpentards.


«Weasley, 10 points en moins pour Gryffondor».
Thème : Polynectar
Nombre de mots : 466
Juste quelques heures


Je m’approche doucement de toi, comme elle l’aurait fait.

Je te prends délicatement la main, comme elle l’aurait fait.

Je passe ma main dans tes cheveux, comme elle l'aurait fait.

Tu me regardes, de ce regard que j’ai toujours voulu que tu poses sur moi, de ce regard que tu n’as que pour elle.

Je te souris, j’espère être capable de former sur ses lèvres ce même sourire que tu aimes tant. Visiblement j’y parviens, parce que je vois ton visage se rapprocher du mien, ou plutôt, du sien.

Tu m’embrasses, doucement, d’un baiser que je n’oublierai jamais, qui restera pour toujours gravé sur mes lèvres. Gravé en moi comme une marque au fer rouge.

J’aurais voulu que le temps s’arrête, pouvoir être elle éternellement, ne pas redevenir la personne que je suis.

Mais déjà mes deux malheureuses heures sont presque écoulées, la potion ne fera bientôt plus son effet.

Je ne veux pas te quitter, je veux rester dans tes bras pour l’éternité, ou juste pour quelques secondes de plus.

Je ne veux pas redevenir moi, continuer à vous regarder vous aimer pendant que mon cœur saigne, pendant qu’il se meurt en sachant que rien ne sera jamais possible entre nous.

Je ne veux pas redevenir qui je suis, la personne à qui tu dis tout et celle qui ne peut te révéler la vérité.

Je ne veux plus continuer à te mentir, j’aimerais pouvoir tout de dire. Mais je sais que je ne peux pas, que tu ne l’accepteras jamais.

Si je dois faire un choix entre souffrir ou te perdre, je préfère encore endurer la pire douleur, être un martyr, et mourir de mon amour pour toi.

Tu m’embrasses une dernière fois et je pars sans me retourner, je sais que si je le fais, tu verras les larmes couler le long de mes joues, tu voudras savoir pourquoi elle pleure, et je serais incapable de te répondre.

Je me dépêche de retourner dans notre salle commune, dans notre chambre. Je referme la porte juste à temps, la potion n’agit plus je le sens. Mes cheveux se raccourcissent, mon corps grandit et s’élargit. Il faut vite que je pose cette robe devenue trop petite pour moi.

La transformation est terminée, je suis redevenu celui qui supporte tout et qui ne montre rien, celui à qui tu parles de ton amour si fort pour elle et de ton amitié éternelle pour moi.

Je suis redevenu la personne qui t’aime depuis le premier jour et qui n’a jamais pu te l’avouer.

Je suis redevenu celui qui est aujourd’hui,

Et pour le restant de ta vie,

Ton très cher

Meilleur ami…
Dernière édition par Tagadda le 07 déc. 2017 - 15:54, édité 1 fois.
Image
We fight together

Avatar de l’utilisateur
dedellia
Employé chez Gringotts
Messages : 1050
Inscription : 21 oct. 2012 - 19:13

Re: [Officiel] Concours de Drabble [textes]

Message par dedellia » 07 déc. 2017 - 15:26

Un seul texte de ma part, je manque de temps. Merci à plume pour la correction !

Thème : Intrus à Poudlard
Venez à moi

Le jeune Jedusor donnait l’impression de faire une simple balade dans le parc de Poudlard. Le couvre-feu approchait, mais il était encore tout de même loin d’enfreindre le règlement. Après un rapide coup d’œil aux alentours, Tom se glissa sous le couvert de la forêt interdite. Il marcha un long moment d’un pas rapide pour atteindre les limites de l’école. Le maléfice qu’il préparait depuis des semaines aurait-il fonctionné ? Il sortit sa baguette et murmura une suite de propos incompréhensibles qui illuminèrent vivement les alentours. Il devait faire vite maintenant. Il murmura les mots à toute vitesse et à chacun d’entre eux l’espace vide devant lui se fissura, comme si une barrière invisible se dressait là. Soudainement, ce mur lâcha et dévoila deux adolescents, l’air hagard. Des moldus, appelés par le maléfice qu’il avait mis en place. Le Sepentard sourit. Il avait réussi. Avec un coup de baguette, il les immobilisa et avec un autre les amena plus loin. La nuit serait longue pour ces deux là, Jedusor avait bien des sortilèges à tester. Le lendemain, alors que leurs deux visages s’étalaient en première page du journal des moldus, la gazette sorcière montrait une brèche dans les défenses de Poudlard.
Personne ne fit jamais le lien entre les deux évènements.
Image Image

Maluna
Moldu
Messages : 1
Inscription : 18 sept. 2016 - 16:26

Re: [Officiel] Concours de Drabble [textes]

Message par Maluna » 08 déc. 2017 - 22:38

Je m'y prend peut-être au dernier moment mais ce thème m'a vraiment inspiré.
Facétieusement.
Xx Maluna xX


Thème : Polynectar
Nombre de mots:493

Une Potion Facétieuse



-Il ne manque plus que la touche finale.
-À toi l'honneur Gred.
-Je n'oserai pas t'enlever ce privilège Feorge.
-J'insiste mon cher frère, honneur aux dames.

Lee Jordan poussa un soupir désespéré devant le comportement de ses deux plus proches amis. Si il ne faisait rien pour faire avancer les choses, ils risquaient d'être encore là demain.

-Donnez moi ça, soupira-t-il en arrachant des mains de George une fiole contenant un sombre filament brillant.

D'une main habile et sous le regard des jumeaux Weasley il déboucha le récipient et le fit lentement basculer dans le chaudron bouillonnant qui leurs faisait face. Fascinés, les trois compères virent le cheveux se dissoudre lentement dans la potion, achevant ainsi sa préparation.

-À qui l'honneur ? demanda Fred, un sourire malicieux sur les lèvres.
-Pas moi! s'exclama son frère, j'ai déjà récupéré le cheveux dans la chambre de Rogue, j'en fait encore des cauchemars.
Fred regarda alors Lee d'un air plein de sous-entendus.
-Je ne crois pas non, je ne fais que rendre service. C'est votre coup et il n'est pas question qu'une seule partie de Rogue ne pénètre mon corps.

Fred regarda alors la potion d'un air fataliste. "C'est pour la bonne cause" se dit-il avant d'avaler cul sec une longue gorgée de la mixture.

***

-Londubat! S'exclama soudain une voix, faisant ainsi cessé toute conversation dans la Grande Salle.

Le jeune Neville déglutit difficilement alors qu'il se tournait pour observer sa plus grande peur venir dans sa direction d'une demarche pressée.

-Pr-Professeur...

Il vit alors le terrible Professeur de Potion, Chauve-Souris des cachots de son état, Mangemort présumé , se mettre à genoux à ses pieds sous les murmures estomaqués de l'assemblée.

Il ne sut d'autant plus comment réagir lorsque Severus Snape se mit à parler.

-Oh Londubat, je ne peux plus me retenir! Mon amour pour vous me consume et il m'est impossible de me voiler la face. Je vous aime Londubat et je vous supplie de m'aimer en retour.

Rouge de gêne et ne sachant comment réagir Neville fit la seule chose qui lui vint en tête. Après avoir balbutier quelques mots incompréhensibles il se leva de la table des Gryffondor et traversa la Grande Salle à toute vitesse en direction des portes.

-Mon amour! entendit-il derrière lui. Ne fuis pas je t'en conjure!

Lorsqu'il eut atteint les portes il percuta une masse solide qui le fit atterrir les quatre fers en l'air.
Son regard tomba alors sur la sombre silhouette de Severus Snape. Encore.

-Regardez donc où vous mettez les pieds sombre imbécile. 15 points en moins pour Gryffondor.

Le professeur pénétra alors la Grande Salle pour tomber sur la vision d'horreur d'un double de lui même en larmes et pleurant sa douleur d'avoir été rejeté dans les bras d'une Minerva McGonagall abasourdie.

"C'est vraiment notre meilleure farce!" Ricana George Weasley alors qu'il observait leurs victimes favorite se précipiter vers son frère rouge de colère et de honte.

Avatar de l’utilisateur
Ocee
Seigneur des Ténèbres
Messages : 5386
Inscription : 15 juil. 2010 - 01:14

Re: [Officiel] Concours de Drabble [textes]

Message par Ocee » 09 déc. 2017 - 00:37

Bon, j'ai pu en pondre un. M'étonnerait que l'inspi me vienne pour les deux autres thèmes demain donc je poste déjà celui-là ^^
Thème : Polynectar
Nombre de mots : 200

Nectar d’anniversaire


L’anniversaire de James approchait et ses amis débattaient encore avec vigueur du meilleur cadeau à lui faire. Leur base était prête, concoctée minutieusement depuis un mois. Ne manquait plus que l’ingrédient essentiel à ajouter au breuvage verdâtre en fonction de leur choix.
— Rogue ?! T’es malade Lunard ! Ça lui permettrait peut-être de passer du temps avec Lily mais ça serait du gâchis, jamais il ne boira ça.
— Mary alors ? proposa Peter. Ou ce Serdaigle dont elle semble entichée ?
— Attendez, j’ai une autre idée !

C’est ainsi que le jour J, les trois comparses se levèrent avant James pour s’installer autour de son lit, impatients qu’il découvre ce qu’ils lui avaient préparé.

Assis à ses côtés, Sirius se pencha à son oreille pour lui souhaiter un joyeux anniversaire. James cligna des yeux et l’expression de surprise émerveillée qu’il afficha rapidement valut son pesant de Gallions. En revanche, ses amis n’avaient pas prévu qu’en découvrant les deux autres à leur « surprise ! », il tombe carrément dans les pommes.

Alors que Remus et Peter le secouèrent, inquiets, Sirius fanfaronna :
— Je vous l’avais bien dit : trois Lily devant lui, c’est un aller simple pour le Paradis !
Image

Avatar de l’utilisateur
Crystallina
Cat Woman
Messages : 3520
Inscription : 09 mars 2013 - 11:57

Re: [Officiel] Concours de Drabble [textes]

Message par Crystallina » 09 déc. 2017 - 11:50

Voici ma participation :)

Thème : Serpentard
Mots : 100
Véritable Serpentard

« Serpentard ! »
C’était ce que le Choixpeau avait crié haut et fort sans la moindre hésitation dès que celui-ci fut posé sur sa tête.
Harry dut reconnaître que l’artefact avait vu juste. Qui d’autre qu’un véritable Serpentard aurait eu la faculté de parler aux serpents et de pouvoir ainsi pénétrer dans la Chambre des Secrets ?
Mais à cet instant, il aurait sincèrement aimé avoir été réparti dans une autre Maison. Allongé sur le sol froid, une vilaine blessure au bras, il contemplait le médaillon de Serpentard qui ne lui serait malheureusement d’aucune utilité pour vaincre le Basilic.
Thème : Polynectar
Mots : 100
Un égale trois

Postée au fond du couloir, Alicia soupira, découragée.
Durant les vacances de Noël, sa cousine moldue lui avait montré une page sur laquelle les étudiants publiaient des annonces du type « beau brun croisé hier après-midi lors du cours d’histoire…. » et qui avait visiblement beaucoup de succès.
Elle aurait cependant dû se douter que cette idée ne pouvait pas être adaptée au monde sorcier. Au lieu d’un seul étudiant blond aux yeux bleus âgé de dix-sept ans, Alicia en voyait trois parfaitement identiques qui se disputaient.
Mais pourquoi la fabrication du Polynectar était-elle au programme des septièmes années ?
Dernière édition par Crystallina le 09 déc. 2017 - 15:53, édité 1 fois.
Image

LaForet
Moldu
Messages : 1
Inscription : 09 déc. 2017 - 14:39

Re: [Officiel] Concours de Drabble [textes]

Message par LaForet » 09 déc. 2017 - 15:28

Thème : Intrus à Poudlard
Nombre de mots : 327

Cher Journal

Cher Journal,
Je suis la meilleure archéologue au monde, qu’importe ce que disent les autres. Alors que nous nous baladions avec mes parents lors de nos dernières vacances en Ecosse, je me suis perdue… ou plutôt je suis partie de mon plein gré parce que je sentais que j’allais découvrir quelque chose d’extraordinaire grâce à mon flair ! Mes parents et ma sœur ne peuvent pas comprendre ce que c’est que l’appel de la découverte pour une chercheuse comme moi. J’ai suivi mon instinct. J’avançais lentement dans la forêt quand je l’ai vu. Un magnifique portail surmonté de deux sangliers ailés. Sais-tu ce que j’ai découvert ce qu’il y avait derrière ces portes ? Une civilisation inconnue ! Je n’avais jamais rien vu de tel dans mes livres d’Histoire. Ce n’est vraiment pas pareil que chez nous. D’abord il n’y a que des enfants. Ce sont eux les rois ! Tout le monde s’habille en robe et ils vénèrent les hiboux, mais ce n’est pas tout. Ils ont une technologie à la fois avancée et désuète. Penses-tu ! Ils volent dans les airs mais s’éclairent encore à la torche. Ce n’est pas le plus fort ! Ils emmènent partout avec eux une petite télécommande en bois qui leur permet de transformer, disparaître, ouvrir et réparer. Je ne croyais pas cela possible. Discrètement j’en ai pris une pour la montrer demain en classe.
Cher Journal,
Quand j’ai parlé de ma découverte à ma professeure d’histoire, elle m’a dit qu’on projetait souvent nos fantasmes sur les choses mystérieuses de notre existence. J’avais l’impression qu’elle se moquait de moi mais elle m’a quand même autorisé à faire un exposé. Ils étaient tous super impressionnés. Ça marchait plutôt bien jusqu’à ce que j’essaie la télécommande. Elle ne fonctionnait plus ! Tout le monde a rigolé lorsque je l’ai brandi. Ce n’est pas juste. Elle marchait très bien hier soir car elle produisait des étincelles quand Lily la prenait dans ses mains



Thème : Serpentard
Nombre de mots : 100

Réorientation

Serpentard ! On lui enlève le Choixpeau. Déjà il sent que le regard de Ron Weasley sur lui a changé et que Draco Malfoy est plus intéressé. Le voila parti pour sept années en vert et argent. Les avances du côté obscur sont difficiles à éviter dans le dortoir des Malfoy, Parkinson, Goyle et Zabini. La première année, il lutte. La deuxième, il survit. La troisième, il comprend. La suivante, il s’approche. La cinquième, il hésite. La sixième année, il est fasciné. La dernière, il sait. Il est temps. Il faut avouer à Draco qu’il est l’homme de sa vie.


Thème : Polynectar
Nombre de mots : 116

La Mission

Grâce à ta potion, j’avais l’intention de prendre l’apparence de Lord Voldemort. Je me serai présenté devant les Mangemorts et je leur aurai tous ordonné de devenir des moldus. Je suis certain qu’ils ont si peur du mage noir qu’ils se seraient empressés d’obéir. Le plus dur était d’approcher suffisamment prêt du terrible sorcier pour lui prendre le dernier ingrédient nécessaire à la potion. J’avais tout prévu. Je l’ai approché de très prés. Tu sais ? Avec toutes ces années de transformations, il est devenu vraiment très laid. Il ne ressemble à rien. Oui. J’étais prêt à prendre son apparence immonde. Je n’avais pas réalisé que mon entreprise était impossible. Il n’a plus de cheveux !

Avatar de l’utilisateur
Labige
Seigneur des Ténèbres
Messages : 5432
Inscription : 11 juin 2010 - 17:16

Re: [Officiel] Concours de Drabble [textes]

Message par Labige » 09 déc. 2017 - 19:40

Thème : Serpentard
Nombre de mots : 100
Rogue soupira, excédé par la réponse insensée de Potter.
Encore lui. Toujours lui. Aucune connaissance et aucune volonté d’apprendre. Si Lily était là et qu’elle voyait l’incompétence de son fils, ne serait-elle pas aussi désespérée que lui ?
Elle méritait bien mieux que ce gamin aux cheveux ébouriffés qui profitait de son amitié avec Drago Malefoy pour grappiller quelques réponses et ne pas vider le sablier de Serpentard.
Mais Potter avait de la chance d’avoir les yeux du même vert profond que sa mère. Sans ce regard troublant, Rogue ne serait pas privé de l’acculer jusqu’à reconnaitre sa médiocrité paternelle.

Thème : Polynectar
Nombre de mots : 100
Les mains de Hermione tremblaient tandis qu’elle hésitait. Elle avait très envie d’aller au bout de cette expérience et de glisser le cheveu roux dans la boue qu’était devenu le Polynectar.
Ces dernières nuits à se réveiller exténuée et les réminiscences de plaisir devaient se terminer. Cette odeur de lavande, ces cheveux blonds glissant sous ses doigts et la douceur des lèvres de son amie…
La réalité allait-elle détruire le rêve construit par son esprit ?
Hermione pinça les lèvres puis décida de se lancer. Ron ne le découvrirait jamais, Lavande ne la détesterait pas et au moins, elle saurait.

Thème : Intrus à l’école
Nombre de mots : 100
— Tu ne sens pas une autre présence ? demanda Ellein.
— Tu crois aux fantômes ? se moqua son amie. On peut rentrer ? Tu as eu ton paysage d’Ecosse avec la brume du matin mais je ne sens que le foutu brouillard glacial pénétrer mes vêtements.
— Je ne sais pas… J’attendais autre chose de cet endroit.

Ellein contempla une dernière fois le château en ruine qui bordait le lac et cette forêt majestueuse. Même le saule cogneur dont les branches battaient avec le vent lui donnait envie de rester. Il y avait quelque chose de magique et elle voulait savoir.
Image

DERNIERS JOURS pour profiter de l'offre des Editions HPF ici

Proposez une fic sur le thème des Fondateurs et votez pour celles sur l'Echange de Noël

Répondre

Revenir vers « Les concours diaboliques »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités