Ma première fois chez les Modérateurs des sites du Héron et d’HPFanfiction

https://salestalentinc.com/blog/portfolio-items/sales-situational-interview-questions/

https://salestalentinc.com/blog/portfolio-items/sales-situational-interview-questions/

Tous les jours de nouveaux textes et fanfictions arrivent sur le Héron et HP fanfiction. Des centaines de textes par mois, des milliers par an. Les concours et les challenges en tous genres poussent les auteurs à être de plus en plus créatifs. Et cela semble tellement facile…. Pourtant, à chaque nouveau texte, des petites mains derrière l’écran s’activent. Ce sont les modérateurs !

Mais est-il facile d’être un modérateur ? Naît-on avec la passion de la validation dans le sang ?

Pour notre premier article de notre série « Mes premières fois », je vous présente AlbusDumbledore, Caroliloonette, Eanna, Norya, Omicronn et Princesse.

Alors racontez moi, votre première fois, ça vous a fait quoi ? C’est quoi qui ressort, le stress ou l’excitation ?

Omicronn : Bonjour à tous !
Pour ma part, je rentre très bientôt dans l’équipe des Bleues, et ce, pour quelques mois. Et si je devais décrire l’attente, je dirais que c’est d’une part de l’excitation, de voir comment ça se passe de l’intérieur, et d’aider HPF dans ce qui m’a en premier attirée vers ces sites, les fanfictions. Et d’autre part du stress, il faut le dire aussi ! Je ne m’inquiète pas trop pour l’intégration au sein de l’équipe (enfin j’espère que je dois pas 🙂 ) mais plus du côté modération, la peur de mal faire, confondre des trucs, pas réussir à être assez autonome assez vite, bref moi dans la vraie vie en somme. Mais bon, au-delà de tout ça et même si je suis flippée pour tout et rien, j’espère quand même aider du mieux possible mon équipe, en tout cas je vais faire en sorte que ce soit le cas. Tout ça promet d’être riche en expériences !

Eanna : Ah, mes premiers temps chez les Bleues… Ça faisait si longtemps que je voulais en faire partie, j’avais peur de ne faire que des bêtises et qu’on regrette de m’avoir choisie ! Mais j’étais tellement contente d’être passée de l’autre côté du miroir, avec Caro comme binôme, de voir ce qui se passait en coulisses, et puis au-delà de la simple modération de fics, de pouvoir participer aux idées de concours des Bleues, à l’Echange de Noël l’année suivante…
Je n’ai pas souvenir d’avoir fait une grosse bêtise, mais je sais qu’il fallait plus ou moins tout me répéter 2 fois pour que je sois sûre d’avoir tout compris, et j’avais vraiment l’impression d’être un terrible boulet sans aucune autonomie x). Intégrer une équipe pour la première fois, c’est toujours un peu effrayant, on est tout enthousiaste au départ et puis on se rend compte que maintenant, il va falloir faire ses preuves…

Caroliloonette : J’avais hâte de découvrir l’envers du décor, j’étais pressée de démarrer et d’apporter mon aide à cette équipe. Je me souviens de ce moment où l’on voit apparaître de nouveaux topics sur le forum, et là, on prend encore un peu plus de l’ampleur du truc en songeant que c’est la même chose pour chaque équipe et que même si on découvre un morceau de plus de l’iceberg, on suppose que la partie immergée reste encore très conséquente. Et idem sur HPF avec des nouvelles fonctionnalités disponibles. En fait j’ai trouvé ce moment très excitant, mais ça faisait peur aussi. Je me suis dit « faut pas déconner là », j’avais aussi conscience qu’une fausse manip’ pouvait être fatale. Je me souviens de la première fois que j’ai cliqué sur une fic pour la vérifier. En fait comme on doit cliquer sur [valider] j’ai cru que ça la publierait si je faisais ça. Bon, en fait non, mais ça fait bizarre la première fois.

AlbusDumbledore : Je suis arrivé vers novembre 2015. Vu que c’était la première fois que j’intégrais une équipe, j’avais un peu le stress, d’autant que j’ai débarqué en plein préparatifs pour la première édition de PeF (Plume en Folie), et juste avant que Nighty et Lalaulau lancent leur première édition du Calendrier. Du coup, j’ai passé les premiers jours à prendre mes marques avec les différentes fonctionnalités (je continue toujours d’apprendre) du site et de modération sur le forum. Je me rappelle que pendant les premières semaines, je relisais 3-4 fois les textes pour être sûr de valider sans laisser passer trop d’erreurs (ce qui me prenait un temps fou), et n’arrêtais pas de poser des questions pour savoir si ça entrait en ligne de compte ou pas, où est-ce qu’on posait la limite. Il m’est arrivé quelques fois de valider par erreur un chapitre, et il m’a fallu bien un an pour comprendre comment dévalider. Idem, je crois que j’ai (re)découvert comment on faisait des news il y a 5 ou 6 mois, j’étais plutôt fier de moi quand j’ai posté l’annonce pour l’une des Nuit.

Norya : C’était fin 2010, ou peut-être 2011, et j’ai été victime d’un recrutement sauvage… C’est-à-dire que les Bleues alors en place, entre autres Ayame et Ellie, sont venues me chercher pour voir si je ne serais pas intéressée pour participer à la modération des fanfictions. C’étaient donc mes premières « coulisses » de site internet, j’ai adoré les découvrir. Comment on valide, quels sont les critères d’invalidation, dans quel ordre on valide, etc. Une petite formation et, plouf !, dans le bain. Je ne sais pas ce qu’il en est maintenant, mais à l’époque, on avait régulièrement une quarantaine de chapitres en attente et on voyait quand les vacances scolaires étaient là car le nombre de chapitre explosait. Je me souviens de quelques fois avec le nombre 100 atteint, c’était assez impressionnant.

Au mois de mai 2013, encore un nouveau recrutement sauvage, le Héron qui cherchait à étoffer son équipe, m’a demandé si je voulais bien les rejoindre. J’adore modérer sur le Héron. Même si je ne lis pas forcément tous les textes (les collègues étant très efficaces !).

Princesse : Proposer ma candidature à la Modération du Héron m’a rendu excitée mais aussi angoissée. Car je peux vous assurer que lorsque vos droits d’accès changent sur le Héron, vous vous retrouvez avec un second site dans les coulisses. Une sorte de Héron 2 en 1 :mg :

Lorsque je suis arrivée chez les Beiges avec ma petite couleur « sushi écrasé » – n’est-ce pas la classe ? – je me suis retrouvée directement embarquée dans l’aventure, car les Beiges venaient de lancer le Combat à Mort. Ils m’ont lâchée dans le grand bain, ce qui n’était pas plus mal, car j’ai dû apprendre à nager assez rapidement. (En vrai, ils m’ont lancé beaucoup de bouées de sauvetage, parce que j’en ai fait, des petites boulettes…)

Je me rappellerais toujours de ma première histoire « invalidée ». Les Beiges m’ont demandée de m’en occuper. Une sorte de baptême de feu pour moi, la newbie, mais surtout, la grande angoissée de la vie ! Alors déjà, j’ai dû mettre 15 min à retrouver les codes d’accès à la boîte mail. Ensuite, j’ai rédigé le mail à l’auteur (…), j’ai relu ce mail de 5 lignes au moins 10 fois pour être certaine qu’il n’y ait pas de fautes d’orthographe et j’ai demandé aux autres Beiges si tout était ok avec mon mail. La modératrice newbies qui flippe pour un mail, suuuuuper… Faut dire que j’étais tellement stressée à l’idée de faire les choses mal que j’ai fini par supprimer, avec une fausse manip’, le chapitre en question dans notre batch. GROS BOULET !
Dans la panique, j’ai quand même pensé à vérifier mes historiques et à annuler ma précédente manipulation. Pfiou, j’avais sauvé les meubles comme on dit chez moi !
Après cette aventure, je me suis dit que j’allais devenir dingue à force d’être trop stressée, et vous savez quoi ? Maintenant, je vais beaucoup mieux. Surtout lorsque les Beiges et moi parlons de nos boulettes respectives :evil :. On se sent tout de suite moins seul ! ; )

J’ai l’impression que l’équipe c’est la clef du bonheur ?

Caroliloonette : En rejoignant les Bleues […] j’étais surtout ravie. Déjà, l’accueil réservé était très chaleureux et puis ensuite, ça s’est fait petit à petit, on a appris à se connaître un peu plus pour celles que je ne connaissais pas forcément. Je me suis toujours sentie bien dans cette équipe, et c’est toujours le cas. On intègre une équipe, donc c’est très important de s’y sentir bien. Et au final, ce CDD d’un an s’est prolongé.

Eanna : Dans les Equipes d’HPF, l’ambiance est toujours à la patience et à la compréhension ♥ Et puis finalement, au bout de quelques mois, même semaines, on chope le truc, la modé en solo va de soi, on répond aux mails sans systématiquement demander si ce qu’on a écrit convient, parce qu’on sait ce qui est attendu et qu’on connaît les autres membres de l’Equipe, on sait ce qui convient à tout le monde ou ce qui peut prêter à discussion.

Caroliloonette : Je crois que les pauvres Schtroumpfettes qui nous ont formées ne s’en sont peut-être jamais remises.  La période de formation, j’avais envie de tout découvrir vite je crois, d’apprendre plein de choses, de comprendre aussi le pourquoi du comment.

AlbusDumbledore : On forme une super-équipe en Beigie, même si on procrastine les 3/4 du temps, partant parfois dans des duels de gif et/ou de mèmes. Mais à chaque fois qu’on a besoin d’aide ou qu’on a une question, les autres sont là. Avec le recul, je me dis que c’est cool d’être arrivé juste avant PeF, parce que c’était un premier gros concours officiel et que depuis, le Héron a bien grandi, et ça fait super-plaisir. Je n’imagine même pas ce que Norya doit ressentir.

Norya : Grâce aux concours, projets, et autres messages subliminaux, de nouveaux auteurs qui n’osaient pas sauter le pas de l’original sont venus et, cerise sur le gâteau, sont restés. Ce sont des petites victoires qui nous disent qu’on va dans le bon sens et qui sont gratifiantes aussi pour l’équipe Beige. On organise, on écoute les retours des participants, on repart sur d’autres idées, on cherche comment faire souffrir encore plus les auteurs… On aime notre Héron, quoi !
J’ai récupéré la cape de super-héroïne de Cheffe en juillet 2014 et depuis, bien entendu, vous vous en doutez, je mène ma Dictature de Beigie d’une main de fer !

Tout le monde peut le faire, alors ? Il n’y a pas de barrières ?

Caroliloonette : En septembre 2015, j’ai rencontré Eliah qui m’a parlé du futur recrutement. Je me suis pas mal questionnée, car avec ma reprise d’étude ce n’était peut-être pas le bon moment, mais en même temps c’était une opportunité que je ne voulais pas laisser passer non plus… Bref je crois que cet instant où je me suis demandée si j’allais postuler, c’était un vieux bazar dans ma tête, avec plein de questions qui affluaient en même temps et des listes de pour et contre qui se dressaient toutes seules aussi je crois.

Princesse : Au printemps dernier, une place chez les Beiges venait de se libérer et je me suis dit, pourquoi pas? Je revenais de loin, moi, ancienne dyslexique, et j’avais passé plus de temps en fanfiction qu’en original, mais j’avais tellement envie de partager ma nouvelle obsession de l’Original que j’ai proposé ma candidature !

Bookmarquez le permalien.

3 Comments

  1. Mon dieu que c’est chou cet article, j’ai presque la larme à l’oeil !
    Merci pour l’article^^

  2. Merci pour l’article ! Ca fait plaisir de découvrir ce que d’autres modo ont pensé de ce plongeon dans le grand bain. Je vois qu’ils l’ont à peu près tous vécu comme moi, ça me rassure, on est beaucoup de grands stressés sur HPF !

  3. Oh superbe article, ça fait plaisir de lire ça *.*

Laisser un commentaire