Les hpfiens font le NaNo !

nanowrimo 2014

Ca y est ! Le NaNoWrimo 2014 a commencé ! Cette année encore HPF compte dans ses rangs un certain nombre de nanoteurs, débutants ou expérimentés, qui partagent leurs idées et conseils sur un topic spécialement dédié à ce grand challenge d’écriture.

Qu’est-ce que le NaNoWrimo ?

Mais tout d’abord, c’est quoi exactement un « NaNo » ? NaNoWrimo est en fait l’abréviation de National Novel Writing Month. Tous les ans, en novembre, a lieu ce grand challenge littéraire ; des écrivains du monde entier se réunissent via le site officiel et se mettent au défi d’écrire 50 000 mots en un mois, 1667 mots par jour si on fait la moyenne. Le but étant… d’écrire ! Écrire ce roman qui vous trotte dans la tête, écrire la fin de celui-là que vous traînez depuis des années, ou même écrire au fil de la plume pour le plaisir d’aller au bout du défi.

Défi de taille, quand même, il faut le dire ! 50 000 mots ce n’est pas rien ! Cela correspond à 175 pages environ et parfois, les dernières sortent vraiment dans la douleur. Mais comme pour tout défi, il faut se pousser au derrière. Certains nanoteurs d’HPF avouent avec auto-dérision qu’ils n’ont jamais été au bout d’un seul NaNo mais que chaque année ils réitèrent l’expérience. 15 000 mots c’est loin du compte, mais c’est 15 000 mots quand même ! Quand on pense aux nombres d’heures qu’on peut passer devant cette satanée page blanche, le NaNo semble providentiel ! Sur HPF, les participants sont nombreux à confesser que le NaNo leur permet de remettre le pied à l’étrier, de retrouver l’écriture après parfois de longues périodes d’inactivité. Pour reprendre les mots d’un membre :

« Le NaNo c’est génial parce que ça nous force à écrire même quand on n’a pas la motivation, ne serait-ce que pour voir le compteur décoller de zéro. »

Cette motivation vient aussi du sentiment d’appartenir à une grande communauté. Le NaNo est un challenge littéraire désormais international et on écrit en même temps que trois cent milles autres écrivains, amateurs ou non. Quand on s’arrache les cheveux, d’autres font de même et ça a quelque chose de réconfortant.

Dépeint de cette façon le NaNo semble être un challenge idyllique fait de création et de joie. Certes, mais ce n’est pas tout. Si vous avez tenté l’expérience vous savez que le NaNo c’est également les nuits blanches, les courbatures dans la nuque. C’est aussi relire ce qu’on a écrit et se dire « Punaise, que c’est mauvais ! ». Hé oui ! Pour écrire 50 000 mots en un mois, il faut le plus souvent privilégier la quantité à la qualité. Écrire même si c’est mauvais. Faire parler un personnage même s’il est mort deux chapitres auparavant. Tant pis pour les incohérences, l’essentiel c’est avancer. Et évidemment, vous vous arracherez les cheveux à la relecture et la correction mais ça… C’est secondaire. Dites vous bien que si vous parvenez au bout des 50 000 mots, vous pourrez dire que vous l’avez fait ! Et votre bébé, ce roman écrit par vous sera juste là devant vos yeux !

On évite de devenir sociopathe quand même...

On évite de devenir sociopathe quand même…

Les difficultés du NaNo :

Alors, oui c’est vrai, on n’est pas toujours « winner » du NaNo lors de sa première fois. Les hpfiens l’avouent, souvent ils abandonnent parce que le mois de novembre est assez chargé au niveau des études, qu’ils ont des obligations ; travail, famille… Ils écrivent 10 000 mots puis ils sont submergés et ils se disent « Tant pis ! La prochaine fois ! ». Aller jusqu’au bout des 50 000 mots ce n’est pas facile, ça demande du temps et de l’organisation. Il n’y a pas une méthode universelle qui vous assurera d’aller jusqu’au bout de votre texte. Certains travaillent leur plan des mois à l’avance, ils font des fiches, ils étudient tout dans les moindres détails. D’autres commencent le mois avec juste en tête un personnage et assez vaguement une trame, une idée. Les deux techniques ont des avantages et des pièges. Dans la première on peut se retrouver à la moitié du mois à se sentir trop enfermé dans un plan trop strict. La seconde méthode donne beaucoup de liberté, peut-être trop puisque la plupart des nanoteurs qui en sont adeptes avouent qu’ils se retrouvent souvent bloqués, incapables de démêler l’intrigue.

Quelques conseils pour votre NaNoWrimo :

Voilà quand même quelques astuces des hpfiens :

  • Écrivez, même si vous êtes persuadés que c’est mauvais, que c’est incohérent et que ça ne vous servira jamais ! Au contraire, ce passage que vous trouvez idiot sera peut-être le départ d’une nouvelle sous-intrigue !

  • Conseil qui rejoint le précédent : ne soyez pas trop perfectionnistes. En faisant des erreurs vous débloquerez des situations et vous ferez progresser votre intrigue.

  • Soyez réguliers ! 1667 mots ça ne semble pas énorme mais trop de retard accumulé n’est jamais de bon augure.

  • Faites vous plaisir ! Si vous êtes bloqués sur un passage mais que vous avez une envie soudaine de faire une description de trois pages sur le jardin de grand-mère Paulette, lancez-vous !

  • Sortez de chez vous ! Ah ah ah ! Si vous êtes bloqués et que vos yeux saignent d’avoir trop fixé l’écran, c’est qu’il est temps d’aller prendre l’air (et la pluie). Allez au marché ou philosophez au bar du coin.

  • N’hésitez pas à rejoindre les réseaux sociaux qui couvrent l’événement du NaNo. Vous pouvez trouver du soutien et de l’aide.

  • Venez sur HPF ! On ne le dira jamais assez …

  • Ayez confiance en ce que vous écrivez, on ne sait jamais, vous accoucherez peut-être bientôt du roman du siècle !

Nous souhaitons bon courage à tous les nanoteurs d’HPF et d’ailleurs !
 

Merci à Akasora, LLB, Antasy, Choclatcake, Sat’sat, Api, Kriss, Zabueco, Flodalys, Clo32, Kathleen, et Fleur d’Epine qui ont répondu à mes questions !

Bookmarquez le permalien.

10 Comments

  1. Ah, que de souvenirs sur le Nano, entre les heures passées à écrire, les litres de thé avalés, les délires personnelles, les gifs que je m’amusait à mettre sur le topic et mes persos qui faisaient n’importe quoi, c’était fabuleux ! Cette année ce n’est pas possible que je le fasse (trop de travail) mais promis; l’année prochaine je renouvelle l’expérience parce qu’elle est fantastique (surtout avec HPF, y’a toujours pleins de monde qui vous encourage et vous aide quand vous êtes coincé)

  2. Je ne le fais pas cette année mais je me suis bien éclatée l’an passé pour ma première édition (même si je n’ai pas retouché à mes 45K depuis ^^), alors bon courage à tous, je vais suivre vos compteurs comme chaque année 🙂

  3. Alors moi le conseil « soyez réguliers » j’ai jamais réussi à m’y tenir… Y a même des fous qui prennent de l’avance… En grande procrastinatrice que je suis, j’ai plutôt tendance à boucler 20 000 mots les trois derniers jours. XD
    Jusqu’à présent, ca a toujours marché…

  4. La régularité, ça reste la clef, mais il faut la voir à l’échelle de la semaine plutôt que de la journée. J’ai réussi mon premier NaNo l’an dernier pour deux raisons : d’une, même quand j’avais pas du tout le temps d’écrire, je faisais en sorte de déballer 150 ou 200 mots, ça fait pas grand-chose mais c’était toujours ça de pris et ensuite le week-end ou quand j’avais du temps je rattrapais mon compteur de la semaine ; et de deux, j’ai beaucoup profité d’avoir des copines qui écrivent beauuucoup et dont le compteur de mots ne faisait que monter, et je me disais, « Bon allez, elle en est à 3500, moi à 3000, 500 d’ici l’heure du coucher, c’est faisable, on s’y met ! » Bon, elles m’ont toutes distancée dans la deuxième moitié du mois mais j’ai quand même bouclé mes 50 000 mots, et le 25 en plus !
    Projet de cette année : écrire les deux chapitres manquants à la fin de mon NaNo de l’an dernier, que j’avais prévu de terminer/relire/corriger/finaliser pendant l’année xD

  5. J’ai tellement l’impression que c’est mort pour réussir cette année xD Bon j’ai pas tant que ça de retard mais l’année dernière c’était pas du tout la même chose ^^’
    J’suis d’accord avec Chloé qui dit « oh elle est à500 de plus que moi je dois la dépasser » ça motive x)

  6. Je n’ai pas fait le Nano depuis… Novembre 2010, je crois. J’ai jamais relu le texte que j’ai écrit à l’époque (mon premier et unique Nano, réussi en plus, avec les derniers mots écrits lors de la dernière heure du mois de Novembre, je crois), donc un peu déçu sur ce plan là. J’ai pas eu le temps d’en refaire un depuis, et je sais que je n’aurai pas le temps non plus l’année prochaine à priori, mais qui sait, d’ici quelques années…

  7. Cette année on a plein de hpfiens motivés et un membre qui a explosé le compteur, c’est très impressionnant.
    J’ai beaucoup aimé ton article Saam. Il est bien écrit, clair, organisé et esthétique (c’est important l’esthétique !). Du coup c’est très agréable à lire, bravo 🙂

    • Merci beaucoup Sat’ c’est gentil ! 🙂 Oui j’ai vu qu’Antasy avait complètement éclaté les scores cette année ! C’est carrément impressionnant ! Et on va pouvoir féliciter Kriss aussi, je crois que c’est la première année où elle va aussi loin ! ^^

  8. Rétrolien:Alors, ce NaNo ? - Le blog d'HPF

Laisser un commentaire