HP 7 3/4: Une saga d’Alixe

Nous nous retrouvons aujourd’hui pour une contribution de Satchrê, qui nous présente aujourd’hui sa critique de la saga d’Alixe. Bonne lecture !

Il y a quelques mois, Ginnyw vous présentait la grande saga d’Eliah, Dix-neuf ans plus tard, consacrée aux aventures d’Albus Potter et de ses amis. Aujourd’hui, je vous propose un retour en arrière. Un retour jusqu’à cette belle page blanche qui se trouve entre le dernier chapitre et l’épilogue des Reliques de la Mort. Avec cette question : que s’est-il passé pendant dix-neuf ans ? Je suis sûre que, comme moi, vous vous demandez ce qu’est devenu notre héros préféré après la Bataille de Poudlard. Vous avez sans doute envie de découvrir la manière dont il est entré dans la vie active et a fondé sa petite famille. Et puis, vous vous questionnez sur Ron, Hermione et tous ces personnages qui ont accompagné leurs aventures. Parce que quand la fin de l’histoire de J. K. Rowling est arrivée, on a tous eu envie d’en redemander, pour ce que ça ne s’arrête jamais. Et puis un jour, certains d’entre nous sont tombés sur cette saga que je voudrais vous faire (re)découvrir : HP 7 3/4.

 

Dessin de Martha, Montage par Alixe

Dessin de Martha, Montage par Alixe

 

Derrière ce titre original et évocateur, se cache un projet absolument titanesque : écrire toutes ces années passées sous silence et raconter « tout ce qui n’a pas été dit ». Au programme, quatre volets qui vous proposent une vision enthousiasmante du monde sorcier après-guerre dans un récit vraiment réaliste -cette saga est d’ailleurs basée sur les données divulguées par J. K. Rowling, un véritable travail de fourmi qui explique la qualité canonique du texte. Les Survivants, Les Bâtisseurs et Les Réformateurs sont les trois premiers volets terminés de cette saga. Le dernier, Les Sorciers, est toujours en cours d’écriture et de publication, mais des nouvelles ponctuelles nous apprennent qu’Alixe n’a pas renoncé à son projet, loin de là !

Les Survivants : Une suite surprenante

La première chose qui m’a frappée et séduite dans cette fan-fiction, c’est son apparence chronologique, et je pourrais même dire sa promiscuité avec le genre des chroniques. En effet, chaque chapitre fait un rappel des événements importants et indique la période sur laquelle il va se dérouler. Au fil des pages, j’ai eu l’impression de me plonger dans les archives des Potter retranscrites sous la forme d’un récit. Ce qui m’amène, à chaque lecture de la saga d’Alixe, à ressentir ce plaisir presque jubilatoire : j’ai l’impression de plonger dans la partie cachée d’Harry Potter, ces pages que J. K. R. n’aurait pas encore dévoilées à ses lecteurs.
La mise en forme est donc très claire, ce qui permet de limiter avec exactitude le temps de l’histoire. Ainsi le premier tome s’étend du 3 mai 1998, à partir du moment où Harry, Ron et Hermione s’apprêtent à quitter le bureau directorial de Poudlard dans le dernier chapitre des Reliques de la Mort, au 22 septembre 2002, date qui marque l’officialisation d’un important événement dans la vie de Harry.
Il faut souligner immédiatement un léger point noir : le début de cette première partie est marquée par une « immaturité » d’écriture qui ne reflète pas encore le talent d’Alixe. Mais après un été et une septième année peu surprenantes, l’auteur nous guide progressivement dans la communauté sorcière en même temps que nos héros d’enfance s’installent dans la vie active. Un dépaysement total et pourtant plein de cohérence. On plonge notamment avec passion dans le quotidien du bureau des Aurors, un cercle qu’Alixe a créé avec énormément de finesse. Et puis, en plus de suivre à nouveau Harry, on a plaisir à retrouver Ginny, Ron et Hermione ainsi que les autres membres de la famille Weasley (et « affiliés ») et une multitude de personnages secondaires.  Un bonheur que ne nous laissait pas, honnêtement, entre-voir les premiers chapitres, somme toute assez semblables à d’autres fan-fictions.
Les Survivants a gagné la Sélection d’octobre 2011 sur le thème Biographie.

Les Bâtisseurs : Encore plus loin

Le deuxième tome reprend là où nous en étions restés précédemment et poursuit le cours des existences de nos sorciers jusqu’au 23 juillet 2005 où l’on assiste encore une fois à un bel événement marquant.

Au cours des chapitres qui constituent cette nouvelle tranche de vie, nous voyons Harry et ses amis s’intégrer de plus en plus dans leur communauté. La guerre est désormais derrière eux, leurs carrières suivent leur cours et ils peuvent désormais s’occuper de projets plus importants sur le long terme, notamment… Construire une famille et le monde dans lequel ils espèrent la voir vivre. Et Alixe continue de nous entraîner inexorablement dans cette aventure passionnante du quotidien agrémenté de ce qu’il faut d’action et d’humour pour faire flamboyer son récit.

Les Réformateurs : La maturité de la saga

Ce troisième tome s’étend du 28 août 2005 au 30 juin 2011 et constitue sans doute la partie la plus mature d’HP 7 3/4. Car l’heure des réformes a sonné pour nos héros. Désormais, c’est à eux de faire en sorte que leurs convictions prennent forme et que la communauté sorcière évolue de la meilleure manière possible. On se souvient avec nostalgie de nos trois jeunes sorciers au temps de Poudlard ; ils ont à présent laissé place à des adultes pleinement accomplis. Harry poursuit brillamment sa carrière, mais on assiste aussi à l’accomplissement de Ron, loin de l’ombre que pouvait lui faire ses amis ou sa famille, et enfin au succès rencontré par Hermione dans ses projets toujours pleins de convictions.

On en reste bouche bée. Alixe a à présent acquis une excellente maîtrise de son récit et le déroule sous nos yeux sans anicroche. Avec un style toujours modéré, mais plein d’humour et de sentiments dosés à la perfection pour les répercuter en nous. Alors que précédemment, le lecteur aurait pu lui reprocher sa vision très claire, positive de l’après-guerre, sa saga gagne en profondeur et les responsabilités qu’investissent nos héros vont de paire avec joie et douleurs. On se retrouve transportés, comme en ce temps où chaque nouvelle parution de J. K. Rowling nous coupait de la réalité.

Les Sorciers : Vers une apothéose ?

Le point d’interrogation est important car il s’agit d’une hypothèse personnelle très ouverte. En effet, ce quatrième tome, qui débute le 1er juillet 2011, ne s’étend pour l’instant que jusqu’au 6 mars 2014. Vous l’aurez compris : le cycle n’est pas encore achevé. Mais la dernière mise à jour date d’il y a seulement quelques semaines et, comme je vous le disais en introduction, Alixe poursuit doucement son chemin. N’en doutons pas, la fin arrivera -et bien trop vite.

Trop vite, car le cadre a bien changé depuis le début ! En relisant encore et encore cette saga, je me rends compte combien j’ai vécu au gré des chapitres d’Alixe comme je l’ai fait avant dans les livres de J. K. Rowling. J’ai évolué Harry. Oui, Harry, toujours lui, encore lui, à jamais. Je suis restée avec ces amis qui sont les siens mais aussi les miens. J’ai rencontré d’autres personnages, d’autres lieux. Vécu d’autres formes de magie, imaginé l’évolution de la communauté sorcière vers la modernité. J’ai soupiré mais aussi souri. Et le voici, ce grand, très grand secret qui m’a fait aimer HP 7 3/4 et qui, je l’espère, vous ravira, à votre tour : j’ai emprunté cette porte que je croyais close mais qui existe toujours, cette porte vers l’univers d’Harry Potter, cet univers magique qui maintient le rêve dans notre coeur et nous montre que rien n’est totalement fini…

 

La traversée du Lac de Poudlard © Warner Bros

La traversée du Lac de Poudlard © Warner Bros

 

Bookmarquez le permalien.

5 Comments

  1. C’est probablement ma saga préférée! Très bon article Satch’ :)

  2. Je n’ai pas encore lu cette saga. Mais tu en fais une si bonne recension que ça donne envie 😉

    • Si ça te donne envie de te lancer dans HP7 3/4, alors je suppose que mon pari est réussi ! J’espère que tu apprécieras ta lecture. D’ailleurs n’hésite pas à nous faire part de ton verdict 😉

  3. Je ne connaissais pas la saga, mais après une critique comme la tienne, on ne peut qu’àvoir envie de se plonger corps et âme dans la lecture de la saga d’Alixe. Et même si ce n’est pas pour tout de suite, je garde ta critique dans un coin de ma tête qui me rappellera d’aller lire cette fic !

Laisser un commentaire