Claravictoria : passionnée de Next-Gen

Claravictoria est membre du site HPF depuis deux ans et du forum depuis un peu plus d’un an. Inspirée par les possibilités qu’offre la Next-Gen, elle est l’autrice de cinq fanfictions mettant en scène les enfants de nos héros. Dans le cadre des interviews d’auteurs, Claravictoria a accepté de répondre nos questions sur sa vie mais surtout l’écriture.

CC0 Creative Commons

Pourrais-tu te présenter à nos lecteurs ?

Je m’appelle Clara et je suis une étudiante de 23 ans en école de commerce. J’habite à Metz et j’ai un chien et un petit frère de 18 ans que j’adore. Mes passions dans la vie… Je n’en ai pas vraiment. En plus, je suis pas trop sportive voire pas du tout (enfin plus du tout). Mais sinon j’aime manger, dormir, danser, chanter, faire la con. Je suis une meuf plutôt légère qui se prend pas la tête. J’avoue tout de même être une fan de make up et de jeans déchirés. De thé aussi. J’adore acheter du thé et en boire du coup aussi… forcément. J’adore acheter des chaussettes Harry Potter au Primark aussi. Je suis toute excitée pendant des heures après. J’aime bien la pâtisserie et la cuisine. J’aime lire et accessoirement, j’aime écrire de la fanfic… Si sérieusement ! Difficile à croire, n’est ce pas ? Mais sinon la chose que j’aime le plus dans la vie c’est voyager. Découvrir le monde, de nouvelles cultures, sortir de mes habitudes, etc… Du coup, j’espère sincèrement pouvoir travailler dans un pays autre que la France plus tard. Et puis, en septembre prochain je suis admise à l’université de Dublin pour finir mon cursus donc je suis toute excitée et impatiente.

Depuis quand écris-tu ?

Alors j’écris depuis deux ans. Quand j’ai fini ma prépa, j’avais besoin de renouer avec les choses simples et distrayantes de la vie alors je me suis remise à lire les Harry Potter. Puis, quand j’ai fini toute la saga, je me suis dit « Mais attends, ça peut pas se finir comme ça ! Je veux une suite ». J’avais déjà lu les livres mais là, pour une raison que j’ignore j’avais un besoin viscéral d’avoir une suite. Alors mon imagination a pris le dessus. Finalement, j’ai eu le déclic et ai couché sur papier toutes les idées qui me venaient. A cette époque là, je n’avais aucune idée de l’existence de la fanfiction Harry Potter. Je n’en avais jamais lu et j’étais loin de me douter que des forums tels que HPF existaient.

J’ai lu sur ton profil que tu avais été contre le principe de fanfictions, peux-tu nous expliquer ce qui t’a fait changer d’avis ?

Tout simplement quand je suis tombée sur une bonne. C’était celle de Ielenna, LMA. Avant ça, j’avais tendance à dénigrer. Alors que moi même j’en écrivais, mais ça restait enfoui dans les limbes de mon ordi. Jamais de ma vie je m’étais dit que j’allais les publier. C’était plus pour assouvir un désir personnel. Puis justement, quand je suis tombée sur la fic de Ielenna, j’ai changé d’avis et j’ai réalisé qu’on pouvait trouver de très bonnes fics. Alors ça m’a réconcilié.

Comment as-tu découvert le site et le forum ?

En tombant sur la fic de Ielenna justement ! A la base, je cherchais des illustrations ayant un rapport avec le monde d’HP. Puis sur google image, tout bêtement, je suis tombée sur les illustrations d’Emi, celles qui illustrent les chapitres de Ielenna. J’ai cliqué dessus et ça m’a conduite sur cette fameuse page rose. Et là c’était la révélation : non seulement j’ai gobé Ludo Mentis Aciem mais en plus j’étais en transe devant mon ordi quand j’ai vu qu’il y avait des millions d’autres fics. J’étais genre « Whaaaaaaaat ?! Mais d’où ça sort tout ça ?! ». Puis, je suis tombée sur les fics de Princesse et là… c’était fini, j’étais devenue une adepte d’HPF.

J’ai remarqué que tu semblais écrire principalement sur la Next-génération, une raison à cette préférence ?

Oui parce que c’est là où le champ est le plus large pour mon imagination. Je n’ai pas besoin de reprendre ce qui a déjà eu lieu, tout est à écrire, à penser et c’est ce qui me plaisait. Et puis… en tant qu’ancienne récalcitrante de fanfics, tu te doutes que je n’aime pas trop les fics qui sortent du canon donc je ne me sentais pas trop à l’aise à l’idée d’écrire sur ces périodes. J’ai trop de respect pour cette brave dame de JK Rowling pour oser profaner son œuvre avec des idées farfelues.

Et donc comment te viennent tes idées ? Comment choisis-tu les thèmes que tu vas aborder ?

Alors mes idées c’est très simple, elles me viennent tout le temps. J’ai tout le temps des idées, ça me traverse l’esprit comme ça. Je suis une vraie éponge. Il suffit que je vois, que j’entende quelque chose et ça y est mon imagination s’active et j’ai de nouvelles idées. Et elles sont tellement précises que les dialogues et les interactions entre les personnages me viennent. Du coup, je ne me déplace jamais sans mon bloc-note. J’écris dessus tout ce qui me vient. Vraiment… je n’ai jamais les pieds sur terre. Une rêveuse à l’état pur !

Depuis le début, nous parlons uniquement de fanfictions Harry Potter, mais je me demandais si tu écrivais sur d’autres fandoms ou de l’original ?

J’écris de l’original dans ma tête depuis des années. Mais clairement, c’est l’univers Harry Potter qui m’a permis d’avoir le déclic, de poser mes idées sur le papier. Sans doute que c’est cette envie irrépressible d’avoir absolument une suite qui m’a poussée à le faire.

Et sinon, comment travailles-tu ? Prends-tu beaucoup de notes ? Fais-tu des plans ? Des fiches de personnages ?

Alors oui, oui et oui. Je fais même des arbres généalogiques. Je fais des fiches personnages avec des illustrations. Et pour tous mes chapitres, j’ai mes notes sous forme de tirets et puis je les développe. Après, ça ne m’empêche pas de sortir de mes notes, c’est d’ailleurs ce que je préfères : quand je suis frappée par l’inspiration. Mais sinon les notes, ça permet clairement d’avoir une ligne directrice.

Et sinon peux-tu nous dire duquel de tes textes es-tu la plus fière ? Et celui qui au contraire, te fais un peu honte maintenant que tu y penses ?

Ceux qui me font le plus honte, c’est clairement les premiers chapitres de ma fic 23 ans plus tard. Forcément, c’était les débuts donc c’était maladroit, répétitif, etc… Par contre, les derniers chapitres sont ceux dont je suis la plus satisfaite et en plus, entre le début et la fin de la fic on voit vraiment mon évolution donc clairement, c’est ce dont je suis la plus fière.

J’ai vu que tu avais commencé à écrire une nouvelle fanfiction ? Comptes-tu te consacrer entièrement à cette dernière dans les prochains mois ou as-tu aussi d’autres projets en tête ?

Nope, c’est clairement tout ce qu’il y a dans ma tête pour les prochains mois. Je compte publier un nouveau chapitre toutes les semaines. J’ai déjà les prochains 18 chapitres tout prêt sous forme de notes. Enfin, j’ai toujours plein de projets en tête, mais je fais la priorité sur cette fic-ci pour être sûre d’aller au bout.

Et où trouves-tu le temps d’écrire ? Car un chapitre par semaine c’est quand même un beau rythme, je trouve.

Eh bien comme je suis en stage, il me faut faire environ trois heures de train par jour pour y aller. Donc c’est là que j’écris. Et aussi quand j’ai envie de manger seule et non avec mes collègues, j’en profite pour écrire sur mon ordinateur.

Une dernière question et je te laisse tranquille. Que dirais-tu à quelqu’un qui veut se lancer dans l’écriture mais qui n’ose pas ?

Déjà, il y a une différence entre se lancer dans l’écriture et se lancer dans la publication de tes écrits ! Perso, publier a été un cap très difficile que j’ai beaucoup redouté. Mais j’ai été encouragée par une auteure à qui je laissait des reviews sur ses fics et donc ça m’a donné la force et le courage de le faire. Pour ce qui est d’écrire, il n’y a pas vraiment de risque à prendre ou à avoir peur. Même si on pense que c’est pas l’idée du siècle, on ne perd rien à coucher les mots sur le papier. Même si c’est maladroit ou pas très beau. Donc mon conseil : c’est vraiment de pas se prendre la tête et de se laisser guider par l’inspiration. Peut-être une feuille et un papier serait moins bloquant qu’un ordinateur aussi.

~~.~~.~~.~~

Un grand merci à Claravictoria d’avoir accepté de répondre à nos questions. Nous lui souhaitons toute la réussite possible dans ses études irlandaises mais aussi dans ses projets d’écriture.

Bookmarquez le permalien.

3 Comments

  1. J’aime beaucoup cette entrevue! Je la trouve rafraîchissante et c’est toujours agréable d’apprendre à connaître les autres membres HPF 🙂

  2. Une bonne idee vraiment d interwiewer les auteurs. Parce qu au final, je pense qu on a tous a apprendre des uns et des autres pour s ameliorer et mieux explorer nos univers d inspiration! Puis on peut voir les auteurs differements. C est chouette !

Laisser un commentaire