Le français des Français et celui des autres

drapeau-France-Quebec-800x541

« [É]crivaine » ne se dit pas. Écrivain et auteur n’ont pas de féminin (peu importe ce qu’en disent certaines assos, c’est juste moche). Professeur non plus, d’ailleurs.   Tu écri[s] « Ginny lança les boxers de Drago à son visage » les boxers ? [I]l en met plusieurs ? Le substantif ‘agresseuse’ n’existe pas. L’usage du masculin, pour les fonctions par exemple (directeur, président) est déterminé par l’Académie française. Pourquoi vouloir à tout prix féminiser à outrance ? Une personne qui assiste dans les accouchements est une sage-femme, même s’il s’agit d’un homme. Le masculin doit rester masculin et le féminin doit rester féminin. Sauf à vouloir se couvrir de ridicule.   Ceci est un échantillon de reviews que j’ai reçues récemment, où les revieweurs soulevaient des fautes qu’ils avaient remarquées (certains plus poliment que d’autres, on s’entend). Dans ces trois cas, j’ai refusé de changer une seule lettre de ce que j’avais écrit, […] Lire la suite

Tuto : le suivi des modifications

capture bulle

Après avoir parlé de la correction du point de vue de l’auteur : voir pourquoi c’était important d’avoir un bêta lecteur, qu’est-ce que ça apportait et comment se trouver un bêta, nous passons aujourd’hui de l’autre côté avec un article qui s’adresse davantage aux bêta lecteurs eux-mêmes. 1. Le bêta lecteur 2. Tuto : le suivi des modifications 2. Le suivi des modification Tout récemment, je me suis trouvée une nouvelle bêta pour un texte dont j’avais mis la publication en pause. Et là, en discutant avec elle de comment on s’organisait, je me suis rendue compte qu’elle ne connaissait pas le suivi des modifications. Se simplifier la vie Évidemment, chacun fait comme il veut, et vous avez peut-être trouvé d’autres méthodes qui vous conviennent mieux. Mais si vous ne connaissez pas, ça vaut le coup d’essayer : personnellement, je trouve que c’est quelque chose qui simplifie beaucoup la vie. […] Lire la suite

Correction : le bêta lecteur

typewriter-159878_640

Bonjour ! Aujourd’hui, on vous propose le premier article d’une mini-série sur la correction en se penchant sur le rôle du bêta lecteur, la personne qui relit vos textes et vous aide à les corriger et les améliorer. Cet article envisage principalement le rôle du bêta lecteur pour une publication gratuite sur des site de partage tels que le Héron ou HPFanfiction, mais évidemment, il est également très important de faire appel à un bêta lecteur avant d’envoyer votre texte à une maison d’édition. 1. Le bêta lecteur 2. Tuto : le suivi des modifications 1. Le bêta lecteur Un bêta, pour quoi faire ? « Moi, j’ai pas besoin de bêta. » Bah oui. Vous êtes bon en orthographe, vous le savez. D’ailleurs, vous êtes/étiez le meilleur en français de votre classe. Et en plus, vous êtes vous-même le bêta d’un de vos amis ; si ça c’est pas […] Lire la suite

Les pièges de la traduction

Pieter_Bruegel_the_Elder_-_The_Tower_of_Babel_(Vienna)_-_Google_Art_Project_-_edited

Avec ce deuxième article de notre série sur la traduction, nous rentrons dans le vif du sujet et examinons quelques unes des erreurs les plus courantes dans les traductions de l’anglais vers le français. Plan de la série 1. Traduire une fanfiction : les motivations 2. Les pièges de la traduction : c’est pas qu’une histoire de mots  3. Bien choisir la fic à traduire 4. Relations avec les auteurs 5. Reviewer une traduction 6. Rencontre avec quelques traductrices 2. Les pièges de la traduction : c’est pas qu’une histoire de mots La fidélité consiste (…) à cerner le texte et à le couler au moule d’une autre langue en tordant ici, en infléchissant là, par toutes sortes d’acrobaties linguistiques qui, au résultat, restituent un produit somme toute équivalent. — Confessions d’un traître, Albert Bensoussan, éd. Presses Universitaires de Rennes, 1995, p. 62   Notre premier réflexe, lorsqu’on traduit un texte, […] Lire la suite

Le clavier spécial écrivains

©Tyree Callahan

Dans un article précédent consacré à la ponctuation, on mentionnait notamment l’usage du tiret cadratin (—) dans les dialogues. Sauf que voilà, il n’est pas toujours facile de trouver comment taper certains signes de ponctuation sur son clavier, tout comme certains caractères qui sont pourtant bien pratiques. C’est pour ça que nous avons décidé de vous faire un petit cadeau en ce jour de Noël : un clavier spécial écrivains. Alors non, pas un clavier matériel, mais une disposition de clavier que vous pouvez télécharger et installer sur votre ordinateur. Et ça va changer votre vie. Si, si, je vous assure. Pourquoi AZERTY ? Est-ce que vous vous êtes déjà demandé pourquoi les lettres sur nos claviers étaient distribuées de cette façon-là ? C’est parce que cette disposition a été conçue pour les machines à écrire, et pas pour les ordinateurs. Je sais pas si vous vous êtes déjà amusé à […] Lire la suite

Ponctuer c’est respirer

When the cat is away © Luve

Cet article a pour objet d’exposer quelques rappels simples sur la ponctuation. Bien ponctuer votre texte est essentiel pour une lecture agréable. Règles de base Une phrase commence par une majuscule et se termine par un point, un point d’interrogation, un point d’exclamation ou des points de suspension. Le point (.), les points de suspension (…) et la virgule (,) suivent directement le mot derrière lequel ils sont placés, sans espace : Les souris dansent. Les rats, les souris et les musaraignes dansent. Les éléphants aussi… Attention : Les points de suspension sont trois. Pas deux, pas quatre, pas dix… D’ailleurs, les points de suspension sont un caractère à part entière. Pas trois points à la suite les uns des autres. Votre traitement de texte remplacera automatiquement trois points par le caractère points de suspension. Cela évite que vous vous retrouviez avec deux points en fin de ligne et un troisième […] Lire la suite

Astuces pour bien se relire

La relecture : une étape essentielle

Ce n’est pas un secret, la relecture est une étape-clé pour tout aspirant auteur. En fait, il y a plusieurs types de relectures : celles où on améliore son intrigue, son style, le texte lui-même, et celle où on vérifie sa grammaire et son orthographe. Dans cet article, je vous propose quelques pistes pour être le plus méthodique possible lors de sa relecture, et éliminer un maximum de fautes. 1. L’accord du verbe Le verbe, pas la peine de le rappeler, s’accorde avec son sujet. Qui fait l’action ? Parfois, ça vaut vraiment la peine de se poser la question, car le verbe n’est pas forcément toujours à la place la plus évidente dans la phrase. En général, le sujet est en première position, et le verbe le suit immédiatement. Mais ce n’est pas toujours le cas : Caché au milieu des rochers paressait un lézard. A l’évidence, ce ne […] Lire la suite